Glaciation de Mindel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Extension maximum des glaciations alpines. En bleu : limite de l'arc glaciaire de Mindel – et de Riss.

La glaciation de Mindel est la deuxième glaciation du Quaternaire dans les Alpes qui s'est étendue entre -650 000 à -350 000 ans environ[1].

La Mindel est une rivière de l'Allgau en Bavière. On appelle aussi cette période « glaciation de Elster », du nom d'un affluent de la Saale en Saxe : l'Elster.

C'est au tout début de cette glaciation que la mégafaune a été la plus riche en Russie et qu'arrivent en Europe de l'Ouest de nombreux grands animaux qui domineront les paysages durant des milliers d'années[2].

Il s'agit de la première glaciation massive démontrée concernant l'Europe du Nord.

Le maximum de cette glaciation s'étendit jusqu'au sud des villes de Dresde, Chemnitz et Erfurt, au nord du massif du Harz et jusqu'à la côte de la mer du Nord suivant la « ligne Feuerstein ».


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (de) Albrecht Friedrich Karl Penck et Eduard Brückner, Die Alpen im Eiszeitalter, Leipzig, Chr. Herm. Tauchnitz,‎ 1909
  2. M.-F. Bonifay, « Comparaisons entre les faunes préhistoriques d'Europe occidentale et celles d'URSS », Bulletin de la Société préhistorique française, vol. 76, no 9,‎ 1979, p. 279-283 (ISSN 0249-7638, DOI 10.3406/bspf.1979.5219)