Bata (entreprise)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bata.

Bata

Description de l'image  Bata logo.jpg.
Création 1894
Personnages clés Thomas Bata, fondateur
Slogan Pas un pas sans Bata (France)
Siège social Drapeau de Suisse Lausanne (Suisse)
Activité Chaussures
Effectif 40 000
Site web http://www.bata.com

Chaussures Bata est une entreprise d'origine tchèque spécialisée dans la fabrication et la distribution des chaussures de tous types. Le siège social est basé à Lausanne, en Suisse.

Histoire[modifier | modifier le code]

La Société des chaussures Bata a été fondée en 1894 à Zlín, aujourd'hui en République tchèque mais qui, à cette époque, faisait partie de l'Empire austro-hongrois. Elle a été fondée par Thomas Bata (en tchèque : Tomáš Baťa) issu d'une famille de cordonniers depuis trois cents ans. L'entreprise Baťa était une société industrielle très moderne, inspirée du modèle des entreprises automobiles de Henry Ford avec une cité d’habitation pour les ouvriers, y compris des infrastructures. Il devint rapidement l'un des premiers producteurs de chaussures.

Elle est devenue florissante pendant la Première Guerre mondiale en fournissant l'armée austro-hongroise. Elle a survécu à de nombreux bouleversements, dont les conséquences de la Première Guerre mondiale avec l'éclatement de l'empire austro-hongrois. La société diffuse rapidement ses produits à travers l'Europe et des filiales sont créées en Amérique du Nord, en Asie et en Afrique du Nord.

En 1931, elle crée en France le site de Bataville (Lorraine), dont l'activité a cessé en janvier 2002. En 1932, Thomas Bata meurt dans un accident d'avion et son fils Thomas Bata junior (1914-2008) devient le chef de l'entreprise. Le boom économique de l’empire s’arrête quelques années plus tard en 1939 : les usines sont réquisitionnées par les nazis, puis, nationalisées en 1945 par la République tchécoslovaque. En 1948, après le Coup de Prague et la prise du pouvoir par les communistes, la ville de Zlín est rebaptisée Gottwaldov, le nom de Bata est banni et la marque devient « Svit ».

Résolu à perpétuer l’œuvre familiale, Thomas Bata junior fonde en 1946 au Canada une nouvelle compagnie: Bata Shoe Organisation. Un procès mémorable l'oppose au gouvernement tchécoslovaque sur la propriété du nom Bata, qu'il pourra conserver. Après 50 ans d’exil, il retourne à Zlín. En 1991, il se voit décerner l’ordre Tomáš Garrigue Masaryk et l’État tchèque le récompense d’un prix pour la propagation du bon renom de la Tchécoslovaquie à travers le monde.

L'entreprise a continué de survivre dans son nouvel environnement, a poursuivi son développement dans le monde entier, en ouvrant des nouvelles usines, en Inde notamment.

La famille Bata et l'entreprise ont été de généreux donateurs, notamment au Canada où ils ont fondé des projets tels que le Bata Shoe Museum (« Musée de la chaussure Bata ») à Toronto et la bibliothèque Bata à l'université de Trent. Le magasin Bat'a du centre de Prague occupe un immeuble du début du XXe siècle, de style art déco, d'architecture simple et lumineuse, révolutionnaire pour l'époque, et qui fit modèle.

Durant son histoire, la société a vendu 14 milliards de paires de chaussures.

L'entreprise fait construire une usine en Suisse en 1931-1932, à Möhlin, dans le Fricktal. C'est en voulant rejoindre cette usine que le propriétaire de Bata décède en 1932, lors d'un accident d'avion.

En 2001, la fermeture de l'usine de Bataville a soulevé un important conflit social et une vive émotion dans l'opinion.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Monographies
  • Alain Gatti. Chausser les hommes qui vont pieds nus, éditions Serpenoise, 2004.
Filmographie
  • Maria Koleva, Lutte des classes subtile au débat après le film Bienvenue à Bataville, Paris, Cinoche vidéo, M. Koleva films [prod., distrib.], cop. 2007., DVD (1 h 17 min) : coul. (PAL), son. - (Vivre aujourd'hui).

Liens externes[modifier | modifier le code]