Stoffel Vandoorne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Stoffel Vandoorne
{{{alternative}}}

Stoffel Vandoorne en 2013 sur le Moscow Raceway.

Biographie
Date de naissance (25 ans)
Lieu de naissance Courtrai (Belgique)
Nationalité Drapeau de Belgique Belge
Site web stoffelvandoorne.com
Carrière
Années d'activité Depuis 2010
Qualité Pilote automobile
Équipe Drapeau : Royaume-Uni McLaren Racing (2017-)
Statistiques
Numéro permanent 2
Nombre de courses 16
Pole positions 0
Podiums 0
Victoires 0

Stoffel Vandoorne, né le à Courtrai, est un pilote automobile belge. Vice-champion en Formula Renault 3.5 Series 2013 et champion de GP2 Series 2015, il débute, après une pige en 2016, en Formule 1 comme pilote-titulaire au sein de l'équipe McLaren-Honda en 2017.

Biographie[modifier | modifier le code]

Saisons en Formule Renault 2.0 et Formule Renault 3.5[modifier | modifier le code]

En 2012, Stoffel Vandoorne devient champion en Formule Renault 2.0 devant Kvyat. L'année suivante, il est rookie en Formule Renault 3.5 et finit vice-champion.

Membre du programme de jeunes pilotes de McLaren Racing depuis le début de la saison 2013, il est courtisé en fin de saison, par Red Bull Racing qui désire le titulariser en 2014 au côté de Jean-Éric Vergne au sein de la Scuderia Toro Rosso en remplacement de Daniel Ricciardo[1]. Il décide de ne pas accepter l'offre afin de rester fidèle à McLaren ; Daniil Kvyat est alors sélectionné pour ce poste[2].

Après un an seulement en Formule Renault 3.5, Vandoorne est promu en GP2[3].

Titre en GP2 Series[modifier | modifier le code]

En 2014, il est engagé chez ART Grand Prix en GP2; il se fait remarquer dès le premier meeting où après s'être qualifié second, il remporte la course principale. Il termine la saison avec quatre pole positions consécutives et prend la seconde place du championnat à Felipe Nasr lors du dernier meeting[4].

En 2015, Stoffel Vandoorne est conservé par l'écurie française ART Grand Prix avec l'objectif de ramener le titre pour convaincre McLaren de l'engager pour la saison prochaine en F1. Le dimanche 11 octobre 2015, il devient champion du monde de GP2 Series sur le circuit de Sotchi avec 108 points d'avance sur le second[5].

Frédéric Vasseur, le patron d’ART Grand Prix admet que « c’est la plus belle domination sur un championnat depuis le début du GP2 »[6] et que son titre est « plus que largement mérité". »[7]. Vandoorne devient le premier pilote belge à s'imposer dans l'antichambre de la Formule 1 depuis Jacky Ickx en championnat de Formule 2 FIA en 1967.

2014-2016 : essayeur en Formule 1 chez McLaren[modifier | modifier le code]

Vandoorne remplace Alonso à Bahreïn en 2016.

En 2014, Stoffel Vandoorne intègre McLaren en Formule 1. En plus du travail en simulateur à Woking, il prend part à plusieurs sessions de tests de jeunes pilotes, à Barcelone et Silverstone qui lui permettent d'obtenir sa superlicence (en). En fin de saison, il participe aux essais privés d'Abou Dabi avec McLaren où il teste les pneumatiques Pirelli pour 2015 et effectue les premiers tours de roues du nouveau moteur V6 turbo Honda avec le britannique Jenson Button, le constructeur japonais faisant son retour en Formule 1 en 2015.

L'année suivante, malgré ses bons résultats et sa première place provisoire au championnat de GP2, McLaren ne le titularise pas au côté de Fernando Alonso, préférant conserver Jenson Button[8]. Or, le règlement du GP2 stipule que les champions n'ont pas le droit d'y retourner[9]. Au vu de ses performances, de nombreuses personnalités du monde de la Formule 1 dont Fernando Alonso pensent que Stoffel Vandoorne est prêt pour la Formule 1[10].

En 2016, il remplace Kevin Magnussen dans le rôle de troisième pilote au sein de l'écurie McLaren Racing et devient, en parallèle, pilote pour l'équipe Docomo Dandelion en Super Formula[11]. Il commence en Formule 1 au Grand Prix de Bahreïn en remplacement de Fernando Alonso, victime d'un spectaculaire accident au Grand Prix précédent, et termine la course dixième, offrant ainsi le premier point de la saison à son écurie[12],[13].

Fin avril, Vandoorne finit troisième de sa première course en Super Formula sur le circuit de Suzuka. Le 3 septembre 2016 à Monza, en marge du Grand Prix d'Italie, il est annoncé comme titulaire chez McLaren-Honda aux côtés de Fernando Alonso pour la saison 2017, Jenson Button prenant sa retraite[14]. Il rejoint Okayama une semaine après pour disputer la cinquième manche du championnat de Super Formula et la remporte. Le 30 octobre, il gagne la deuxième course de Super Formula sur le circuit de Suzuka et prend la quatrième place finale du championnat à 6 points du champion Yuji Kunimoto.

2017 : titulaire en Formule 1 avec McLaren[modifier | modifier le code]

Pour le Grand Prix inaugural, en Australie, Stoffel Vandoorne connaît un week-end difficile ; en qualification, il rencontre un problème moteur et doit se résoudre à s'élancer en dernière ligne. Le lendemain, en course, il bénéficie de plusieurs abandons et termine treizième. En Chine, il se qualifie en seizième position et abandonne pour la première fois de la saison. Une semaine plus tard, à Bahreïn, dix-septième sur la grille de départ, il ne prend pas part à la course à cause d'un problème moteur. Le 23 août, pendant la trêve estivale, il est confirmé chez McLaren-Honda pour la saison 2018 de Formule 1[15].

Résultats avant la Formule 1[modifier | modifier le code]

Saison Championnat Équipe Courses Victoires Pole Positions Meilleurs tours Podiums Points Classement
2010 F4 Eurocup 1.6 Auto Sport Academy 14 6 5 4 9 151 Champion
2011 Eurocup Formule Renault 2.0 Kurt Mollekens Racing 14 0 0 0 1 93 5e
Formule Renault 2.0 NEC 14 0 3 0 8 328 3e
2012 Eurocup Formule Renault 2.0 Josef Kaufmann Racing 14 4 6 3 11 244 Champion
Formule Renault 2.0 NEC 7 5 4 5 6 176 9e
2013 Formule Renault 3.5 Fortec Motorsport 17 4 3 2 10 214 2e
2014 GP2 Series ART Grand Prix 22 4 4 3 10 229 2e
2015 GP2 Series ART Grand Prix 20 7 4 7 15 316,5 Champion
2016 Super Formula Docomo Dandelion 9 2 1 0 3 27 4e

Résultats en championnat du monde de Formule 1[modifier | modifier le code]

Saison Écurie Châssis Moteur Pneus GP disputés Points inscrits Classement
2016 McLaren-Honda Formula 1 Team MP4-31 Honda V6 Pirelli 1 1 20e
2017 McLaren-Honda Formula 1 Team MCL32 Honda V6 Pirelli 15 13 15e

Palmarès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Découvrez Stoffel Vandoorne, jeune pilote McLaren », sur motorsport.com (consulté le 13 octobre 2015)
  2. Olivier Ferret, « Vandoorne a refusé une offre de Toro Rosso pour remplacer Ricciardo », sur motorsport.nextgen-auto.com,
  3. « Vandoorne devrait être dans le rythme » (consulté le 3 octobre 2015)
  4. « Classements GP2 - Saison 2014 - Nextgen-Auto.com », sur motorsport.nextgen-auto.com (consulté le 3 octobre 2015)
  5. « Stoffel Vandoorne champion du monde en GP2 », sur RTBF Sport (consulté le 12 octobre 2015)
  6. https://www.rtbf.be/video/detail_stoffel-vandoorne-apres-sa-victoire-dans-la-course-1-a-barcelone-g-vigneron?id=2014648
  7. « Fernando Alonso : "Stoffel est prêt pour la Formule 1 !" », sur RTBF Sport (consulté le 12 octobre 2015)
  8. « McLaren Formula 1 - McLaren-Honda confirms Jenson Button for 2016 », sur www.mclaren.com (consulté le 14 octobre 2015)
  9. « Vandoorne en F1? - "Mon boulot, c'est de gagner le GP2" », sur Motorsport.com (consulté le 14 octobre 2015)
  10. « GP2 champion Stoffel Vandoorne a 'future F1 star', says Fernando Alonso », sur ESPN UK (consulté le 14 octobre 2015)
  11. « Vandoorne : Une progression normale entre le GP2 et la F1 », sur motorsport.nextgen-auto.com (consulté le 12 novembre 2015)
  12. F1: Stoffel Vandoorne fera ses grands débuts dimanche au Bahreïn, Le Soir, 31 mars 2016
  13. GP de Bahreïn: Rosberg l'emporte, exploit de Vandoorne qui prend un point !, La Libre Belgique, 3 avril 2016
  14. Grégory Demoen, « McLaren titularise Vandoorne pour 2017 », sur f1i.com, (consulté le 3 septembre 2016)
  15. « Stoffel Vandoorne confirmé chez McLaren pour 2018 », sur lemagsportauto.com, (consulté le 23 août 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]