Grand Prix automobile du Mexique 2017

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Grand Prix du Mexique 2017
Tracé de la course
Données de course
Nombre de tours 71
Longueur du circuit 4,304 km
Distance de course 305,541 km
Conditions de course
Résultats
Vainqueur Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen,
Red Bull Racing-TAG Heuer,
h 36 min 26 s 552
(vitesse moyenne : 189,971 km/h)
Pole position Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel,
Ferrari,
min 16 s 488
(vitesse moyenne : 202,573 km/h)
Record du tour en course Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel,
Ferrari,
min 18 s 785
(vitesse moyenne : 196,667 km/h)

Le Grand Prix automobile du Mexique 2017 (Formula 1 Gran Premio de México 2017), disputé le sur l'Autódromo Hermanos Rodríguez de Mexico, est la 974e épreuve du championnat du monde de Formule 1 courue depuis 1950. Il s'agit de la dix-huitième édition du Grand Prix du Mexique comptant pour le championnat du monde de Formule 1 courue sur le même circuit et de la dix-huitième manche du championnat 2017.

L'Autódromo Hermanos Rodríguez a accueilli le Grand Prix du Mexique de Formule 1 de 1963 à 1970 puis de 1986 à 1992. Il est revenu au calendrier en 2015 vingt-trois ans après la dernière édition, remportée par Nigel Mansell sur Williams-Renault. Le circuit a été réaménagé et mis aux normes (voie des stands et garages, paddock, nouvelle tour de contrôle...) et la piste modifiée sous la houlette de l'architecte des circuits Hermann Tilke.

Sebastian Vettel atteint le chiffre rond de cinquante pole positions et conserve son record de plus jeune pilote à être parti en tête (à 21 ans 2 mois et 11 jours à Monza en 2008), en prenant in extremis le meilleur sur Max Verstappen lors de la troisième phase des qualifications, battant de deux secondes le temps de Lewis Hamilton en 2016. Le pilote néerlandais, finalement devancé de 86 millièmes de seconde, qui a pris les devants en Q2 et lors de sa première tentative en Q3, semblait pourtant bien parti, à 20 ans et 1 mois, pour s'approprier ce record. La Ferrari SF70H no 5 et la Red Bull RB13 no 33 ont déjà occupé la première ligne au Grand Prix de Singapour 2017. Derrière eux, Lewis Hamilton et Valtteri Bottas réalisent les troisième et quatrième temps. Dans le cas où Vettel l'emporte, Hamilton n'aurait toutefois besoin que d'une cinquième place pour s'adjuger dès Mexico son quatrième titre mondial. Esteban Ocon accompagne Kimi Räikkönen sur la troisième ligne et Daniel Ricciardo part de la quatrième ligne, devant Nico Hülkenberg.

Au bout de seulement trois virages, les jeux sont quasiment faits pour Lewis Hamilton. En effet, surpris par Max Verstappen qui s'infiltre devant lui au premier freinage puis par Hamilton qui tente un passage par l'extérieur, Sebastian Vettel touche successivement les deux voitures et détruit son aileron avant. Alors que le pilote néerlandais s'échappe en tête sans le moindre dommage, Hamilton constate que son pneu arrière droit est crevé. Les deux rivaux pour le titre mondial repassent par les stands et reprennent la piste aux dernières places. Dès lors, Vettel est dans l'impossibilité de remonter jusqu'au deuxième rang, le minimum qu'il puisse faire pour empêcher le sacre d'Hamilton qui roule en champion du monde, tout en restant inquiet et demandant sans arrêt par radio la position de son rival, puisqu'il sera sacré à l'arrivée quel que soit son résultat. Max Verstappen prend le large à coups de meilleurs tours et mène la course de bout en bout pour finir avec dix-neuf secondes d'avance sur Valtteri Bottas et cinquante-quatre secondes sur Kimi Räikkönen. Vettel revient jusqu'au quatrième rang en établissant le record du tour dans sa soixante-huitième boucle mais il termine loin de son coéquipier tandis que la remontée d'Hamilton lui permet de marquer les deux points de la neuvième place. Esteban Ocon égale le meilleur résultat de sa carrière en se classant cinquième, à un tour du vainqueur ; il devance Lance Stroll, Sergio Pérez, Kevin Magnussen et Hamilton, Fernando Alonso prenant le dernier point en jeu. Ainsi, deux pilotes fêtent leur victoire dans le tour d'honneur : Verstappen qui s'impose pour la deuxième fois cette saison après Sepang et Hamilton, Union Jack en main, qui célèbre son quatrième titre mondial en obtenant son plus mauvais résultat de la saison et en ayant subi la situation cocasse d'avoir vu s'agiter des drapeaux bleus quand Verstappen lui a pris un tour.

Avec 333 points, soit 56 points d'avance sur Vettel alors qu'il n'y a plus que 50 points en jeu pour le vainqueur dans les prochaines courses de la saison, Lewis Hamilton rejoint Alain Prost et Vettel parmi les quadruples champions du monde de la Formule 1. Il s'adjuge sa quatrième couronne après 2008, 2014 et 2015. Avec 277 points, Sebastian Vettel n'est toujours pas assuré de finir deuxième, Valtteri Bottas n'ayant que 15 points de retard sur lui (262 points) ; suivent Ricciardo (192 points), Räikkönen (178 points), Verstappen (148 points), Pérez (92 points) et Ocon (83 points). Mercedes, dèjà champion depuis la course précédente compte désormais 595 points, 140 points de plus que la Scuderia Ferrari (455 points) qui devance Red Bull Racing (340 points) ; suivent Force India (175 points), Williams (76 points), Scuderia Toro Rosso (53 points), Renault (48 points), Haas (47 points), McLaren (23 points) et Sauber (5 points).

Contexte avant le Grand Prix[modifier | modifier le code]

Attribution du titre de champion du monde des pilotes[modifier | modifier le code]

Avec 66 points de retard sur Lewis Hamilton, Sebastian Vettel est le seul pilote en mesure d'empêcher son rival d'être sacré champion du monde au Mexique. Pour cela, il doit lui reprendre au minimum 17 points.

Hamilton remportera son quatrième titre si :

  • en cas de victoire de Vettel, il se classe au moins cinquième ;
  • Vettel termine second et qu'il se classe au moins neuvième ;
  • Vettel termine au delà de la deuxième place

D'une façon générale, Hamilton n'a besoin, lors des trois dernières courses de la saison et dans le cas où Vettel les remporte toutes, que de 9 points supplémentaires (correspondant à une cinquième place) pour remporter son quatrième titre mondial[1].

Pilotes titulaires au Mexique pour la Scuderia Toro Rosso[modifier | modifier le code]

Après le duo constitué de Carlos Sainz Jr. et de Daniil Kvyat lors des quatorze premières courses de la saison (jusqu'au Grand Prix de Singapour), le remplacement de Kvyat par Pierre Gasly lors des Grands Prix de Malaisie et du Japon, le départ de Sainz chez Renault et le retour de Kvyat, associé au débutant néo-zélandais Brendon Hartley au Grand Prix des États-Unis, la direction de la Scuderia Toro Rosso engage Pierre Gasly et Brendon Hartley au Grand Prix du Mexique ; l'écurie n'indique toutefois pas son duo de pilotes pour les deux dernières courses de la saison, au Brésil et à Abou Dabi[2].

Brendon Harley, confirmé ensuite pour les trois derniers Grands Prix de la saison, a pu choisir son numéro permanent en Formule 1. Le vainqueur des 24 Heures du Mans 2017 a retenu le no 28 qu'il avait utilisé en 2011 lors de sa saison en Formule Renault 3.5[3],[4].

Pneus disponibles[modifier | modifier le code]

Pneus disponibles à Mexico
Pneus pour piste sèche Pneus pluie
    Représentation des pneus ultra tendres
Ultra tendres
    Représentation des pneus super tendres
Super tendres
Représentation des pneus tendres
Tendres
    Représentation des pneus intermédiaires
Intermédiaires
Représentation des pneus pluie
   Pluie

Essais libres[modifier | modifier le code]

Première séance, le vendredi de 10 h à 11 h 30[modifier | modifier le code]

Temps réalisés par les six premiers de la première séance d'essais libres[5]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 1 min 17 s 824
2 Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton Mercedes 1 min 18 s 290 + 0 s 466
3 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 1 min 18 s 395 + 0 s 571
4 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 1 min 18 s 421 + 0 s 597
5 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 1 min 18 s 762 + 0 s 762
6 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 1 min 19 s 008 + 1 s 184

Deuxième séance, le vendredi de 14 h à 15 h 30[modifier | modifier le code]

Temps réalisés par les six premiers de la deuxième séance d'essais libres[10]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 1 min 17 s 801
2 Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton Mercedes 1 min 17 s 932 + 0 s 131
3 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 1 min 17 s 964 + 0 s 163
4 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 1 min 18 s 051 + 0 s 250
5 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 1 min 18 s 142 + 0 s 341
6 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 1 min 18 s 299 + 0 s 498

Troisième séance, le samedi de 10 h à 11 h[modifier | modifier le code]

Temps réalisés par les six premiers de la troisième séance d'essais libres[11]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 1 min 17 s 113
2 Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton Mercedes 1 min 17 s 188 + 0 s 975
3 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 1 min 17 s 230 + 0 s 117
4 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 1 min 17 s 283 + 0 s 170
5 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 1 min 17 s 361 + 0 s 248
6 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 1 min 17 s 517 + 0 s 404

Séance de qualifications[modifier | modifier le code]

Résultats des qualifications[modifier | modifier le code]

Résultats des qualifications[12]
Pos. Pilote Écurie Qualifications 1 Qualifications 2 Qualifications 3
1 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 1 min 17 s 665 1 min 16 s 870 1 min 16 s 488
2 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 1 min 17 s 630 1 min 16 s 524 1 min 16 s 574
3 Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton Mercedes 1 min 17 s 518 1 min 17 s 035 1 min 16 s 934
4 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 1 min 17 s 578 1 min 17 s 161 1 min 16 s 958
5 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 1 min 18 s 148 1 min 17 s 534 1 min 17 s 238
6 Drapeau de la France Esteban Ocon Force India-Mercedes 1 min 18 s 336 1 min 17 s 827 1 min 17 s 437
7 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 1 min 18 s 208 1 min 17 s 631 1 min 17 s 447
8 Drapeau de l'Allemagne Nico Hülkenberg Renault 1 min 18 s 322 1 min 17 s 792 1 min 17 s 466
9 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Renault 1 min 18 s 405 1 min 17 s 753 1 min 17 s 794
10 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Force India-Mercedes 1 min 18 s 020 1 min 17 s 868 1 min 17 s 807
11 Drapeau du Brésil Felipe Massa Williams-Mercedes 1 min 18 s 570 1 min 18 s 099
12 Drapeau du Canada Lance Stroll Williams-Mercedes 1 min 18 s 902 1 min 19 s 159
13 Drapeau de la Nouvelle-Zélande Brendon Hartley Toro Rosso-Renault 1 min 18 s 863 pas de temps
14 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso McLaren-Honda 1 min 17 s 710 pas de temps
15 Drapeau de la Belgique Stoffel Vandoorne McLaren-Honda 1 min 18 s 578 pas de temps
16 Drapeau de la Suède Marcus Ericsson Sauber-Ferrari 1 min 19 s 176
17 Drapeau de l'Allemagne Pascal Wehrlein Sauber-Ferrari 1 min 19 s 333
18 Drapeau du Danemark Kevin Magnussen Haas-Ferrari 1 min 19 s 443
19 Drapeau de la France Romain Grosjean Haas-Ferrari 1 min 19 s 473
Temps minimal à réaliser pour la qualification : 1 min 22 s 944 (107 % de 1 min 17 s 518)
Nq. Drapeau de la France Pierre Gasly Toro Rosso-Renault Pas de temps

Grille de départ[modifier | modifier le code]

  • Après avoir déjà écopé d'une pénalité d'un recul de 5 places pour le montage d'un nouveau boitier électronique sur sa Toro Rosso, Pierre Gasly est pénalisé d'un recul de 10 places consécutif au montage d'un septième MGU-H sur sa monoplace. N'ayant pas pris part aux qualifications, il est autorisé à s'élancer depuis la dernière place[13] ;
  • Stoffel Vandoorne, auteur du quinzième temps, est pénalisé d'un recul de 35 places sur la grille après le remplacement complet de l'unité de puissance Honda ; il s'élance de la dix-neuvième place[14] ;
  • Fernando Alonso est pénalisé d'un recul de 35 places sur la grille après le remplacement complet de l'unité de puissance Honda ; N'ayant pris part qu'à la première phase des qualifications, il est repêché par les commissaires et s'élance du dix-huitième rang[14] ;
  • Brendon Hartley, auteur du treizième temps, est pénalisé d'un recul de 20 places sur la grille après l'installation d'un nouveau moteur, d'un nouveau turbocompresseur et d'un nouvel MGU-H sur sa monoplace ; il s'élance finalement dix-septième[15] ;
  • Daniel Ricciardo, auteur du septième temps, est pénalisé d'un recul de 20 places sur la grille après l'installation d'un sixième moteur thermique sur sa monoplace ; il s'élance finalement seizième[15].
Schéma de la grille de qualification du Grand Prix du Mexique 2017
La grille de qualification du Grand Prix du Mexique 2017
Schéma de la grille de départ du Grand Prix du Mexique 2017
La grille de départ du Grand Prix du Mexique 2017

Course[modifier | modifier le code]

Déroulement de l'épreuve[modifier | modifier le code]

Classement de la course[modifier | modifier le code]

Classement de la course[16]
Pos. no  Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 33 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 71 1 h 36 min 26 s 550 (189,971 km/h) 2 25
2 77 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 71 + 19 s 678 4 18
3 7 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 71 + 54 s 007 5 15
4 5 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 71 + 1 min 10 s 078 1 12
5 31 Drapeau de la France Esteban Ocon Force India-Mercedes 70 + 1 tour 6 10
6 6 Drapeau du Canada Lance Stroll Williams-Mercedes 70 + 1 tour 12 8
7 11 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Force India-Mercedes 70 + 1 tour 10 6
8 20 Drapeau du Danemark Kevin Magnussen Haas-Ferrari 70 + 1 tour 18 4
9 44 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 70 + 1 tour 3 2
10 14 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso McLaren-Honda 70 + 1 tour 14 1
11 19 Drapeau du Brésil Felipe Massa Williams-Mercedes 70 + 1 tour 11
12 2 Drapeau de la Belgique Stoffel Vandoorne McLaren-Honda 70 + 1 tour 15
13 10 Drapeau de la France Pierre Gasly Toro Rosso-Renault 70 + 1 tour 20
14 94 Drapeau de l'Allemagne Pascal Wehrlein Sauber-Ferrari 69 + 2 tours 17
15 8 Drapeau de la France Romain Grosjean Haas-Ferrari 69 + 2 tours 19
Abd. 55 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Renault 59 Direction 9
Abd. 9 Drapeau de la Suède Marcus Ericsson Sauber-Ferrari 55 Moteur 16
Abd. 28 Drapeau de la Nouvelle-Zélande Brendon Hartley Toro Rosso-Renault 30 Moteur 13
Abd. 27 Drapeau de l'Allemagne Nico Hülkenberg Renault 24 ERS 8
Abd. 3 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 5 Turbocompresseur 7

Pole position et record du tour[modifier | modifier le code]

Tours en tête[modifier | modifier le code]

Classements généraux à l'issue de la course[modifier | modifier le code]

Pilotes[20]
Pos. Pilote Écurie Points
Champion Drapeau : Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 333
2 Drapeau : Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 277
3 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 262
4 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 192
5 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 178
6 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 148
7 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Force India-Mercedes 92
8 Drapeau de la France Esteban Ocon Force India-Mercedes 83
9 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Toro Rosso-Renault 54
10 Drapeau du Canada Lance Stroll Williams-Mercedes 40
11 Drapeau du Brésil Felipe Massa Williams-Mercedes 36
12 Drapeau de l'Allemagne Nico Hülkenberg Renault 34
13 Drapeau de la France Romain Grosjean Haas-Ferrari 28
14 Drapeau du Danemark Kevin Magnussen Haas-Ferrari 19
15 Drapeau de la Belgique Stoffel Vandoorne McLaren-Honda 13
16 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso McLaren-Honda 11
17 Drapeau du Royaume-Uni Jolyon Palmer Renault 8
18 Drapeau de l'Allemagne Pascal Wehrlein Sauber-Ferrari 5
19 Drapeau de la Russie Daniil Kvyat Toro Rosso-Renault 5
Constructeurs[21]
Pos. Écurie Points
Champion Drapeau de l'Allemagne Mercedes 595
2 Drapeau de l'Italie Ferrari 455
3 Drapeau de l'Autriche Red Bull-TAG Heuer 340
4 Drapeau de l'Inde Force India-Mercedes 175
5 Drapeau du Royaume-Uni Williams-Mercedes 76
6 Drapeau de l'Italie Toro Rosso-Renault 53
7 Drapeau de la France Renault 48
8 Drapeau des États-Unis Haas-Ferrari 47
9 Drapeau du Royaume-Uni McLaren-Honda 24
10 Drapeau de la Suisse Sauber-Ferrari 5

Statistiques[modifier | modifier le code]

Le Grand Prix du Mexique 2017 représente :

Au cours de ce Grand Prix :

  • Lewis Hamilton remporte son quatrième titre de champion du monde de Formule 1[27] ;
  • Max Verstappen mène une course de bout en bout pour la première fois[28] ;
  • Sebastian Vettel est élu « Pilote du jour » lors d'un vote organisé sur le site officiel de la Formule 1[29] ;
  • Tom Kristensen (recordman du nombre de victoires aux 24 heures du Mans avec neuf succès et champion du monde d'endurance en 2013) est nommé assistant des commissaires de course pour ce Grand Prix[30].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gregory Demoen, « Hamilton champion à Mexico si... », sur F1i.fr, (consulté le 24 octobre 2017)
  2. Gregory Demoen, « Gasly et Hartley au Mexique. », sur f1i.fr, (consulté le 24 octobre 2017)
  3. Gregory Demoen, « Hartley change de numéro de course. », sur f1i.fr, (consulté le 31 octobre 2017)
  4. Gaël Angleviel, « Brendon Hartley choisit son numéro permanent en F1. », sur franceracing.fr, (consulté le 31 octobre 2017)
  5. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 GRAN PREMIO DE MÉXICO 2017 - PRACTICE 1 », sur formula1.com, (consulté le 27 octobre 2017)
  6. « Sean Gelael sera de nouveau au volant de la Toro Rosso. », sur f1only.fr, (consulté le 20 octobre 2017)
  7. Rédaction, « Charles Leclerc participera à des essais libres avec Sauber. », sur lequipe.fr, (consulté le 20 octobre 2017)
  8. Vincent Lalanne-Sicaud, « Bottas en tête devant Hamilton. », sur news.sportauto.fr, (consulté le 31 octobre 2017)
  9. Pierre Van Vliet, « Ocon privé d'EL1 à Mexico. », sur f1only.fr, (consulté le 31 octobre 2017)
  10. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 GRAN PREMIO DE MÉXICO 2017 - PRACTICE 2 », sur formula1.com, (consulté le 27 octobre 2017)
  11. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 GRAN PREMIO DE MÉXICO 2017 - PRACTICE 3 », sur formula1.com, (consulté le 28 octobre 2017)
  12. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 GRAN PREMIO DE MÉXICO 2017 - QUALIFYING », sur formula1.com, (consulté le 28 octobre 2017)
  13. Cesare Ingrassia, « Officiel : Pierre Gasly écope d’une seconde pénalité à Mexico. », sur f1only.fr, (consulté le 31 octobre 2017)
  14. a et b Basile Davoine, « Alonso et Vandoorne partiront en fond de grille. », sur fr.motorsport.com, (consulté le 31 octobre 2017)
  15. a et b T.Gromik, « Pénalité pour Daniel Ricciardo et Brendon Hartley à Mexico. », sur lequipe.fr, (consulté le 31 octobre 2017)
  16. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 GRAN PREMIO DE MÉXICO 2017 - RACE RESULT », sur formula1.com, (consulté le 29 octobre 2017)
  17. « Mexique 2017 Qualifications », sur statsf1.com, (consulté le 28 octobre 2017)
  18. « Mexique 2017 Meilleurs tours », sur statsf1.com, (consulté le 29 octobre 2017)
  19. « Mexique 2017 Tours en tête », sur statsf1.com, (consulté le 29 octobre 2017)
  20. « Mexique 2017 Championnat Pilotes », sur statsf1.com, (consulté le 29 octobre 2017)
  21. « Mexique 2017 Championnat Constructeurs », sur statsf1.com, (consulté le 29 octobre 2017)
  22. « Sebastian Vettel Pole positions », sur statsf1.com, (consulté le 28 octobre 2017)
  23. « Max Verstappen victoires », sur statsf1.com, (consulté le 22 octobre 2017)
  24. « Red Bull Victoires », sur statsf1.com, (consulté le 29 octobre 2017)
  25. « Tag Heuer Victoires », sur statsf1.com, (consulté le 29 octobre 2017)
  26. « Kimi Räikkönen podiums », sur statsf1.com, (consulté le 29 octobre 2017)
  27. « Lewis Hamilton », sur statsf1.com, (consulté le 29 octobre 2017)
  28. « En tête de bout en bout », sur statsf1.com, (consulté le 29 octobre 2017)
  29. Fabien Gaillard, « Sebastian Vettel élu "Pilote du Jour" du GP du Mexique 2017 », sur motorsport.com, (consulté le 30 octobre 2017)
  30. Gaël Angleviel, « Grand Prix du Mexique : Présentation et Horaires », (consulté le 29 octobre 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :