Grand Prix automobile de Singapour 2016

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Grand Prix de Singapour 2016
Tracé de la course
Données de course
Nombre de tours 61
Longueur du circuit 5,065 km
Distance de course 308,828 km
Conditions de course
Résultats
Vainqueur Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg,
Mercedes,
h 55 min 48 s 950
(vitesse moyenne : 159,993 km/h)
Pole position Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg,
Mercedes,
min 42 s 584
(vitesse moyenne : 177,747 km/h)
Record du tour en course Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo,
Red Bull-TAG Heuer,
min 47 s 187
(vitesse moyenne : 170,113 km/h)

Le Grand Prix automobile de Singapour 2016 (2016 Formula 1 Singapore Airlines Singapore Grand Prix), disputé le sur le Circuit urbain de Singapour, est la 950e épreuve du championnat du monde de Formule 1 courue depuis 1950. Il s'agit de la neuvième édition du Grand Prix de Singapour comptant pour le championnat du monde de Formule 1, et de la quinzième manche du championnat 2016. Il présente la particularité depuis sa première édition en 2008 de se disputer en nocturne.

Lors de la première phase des qualifications sur la piste de Marina Bay, Sebastian Vettel, victime du bris de la barre antiroulis de sa Ferrari SF16-H, termine son unique tour chronométré sur trois roues et doit s'élancer de la dernière place sur la grille de départ. Si Lewis Hamilton n'arrive pas à tirer le meilleur parti de sa W07 entre les murets du tracé tortueux, son coéquipier Nico Rosberg survole les débats et réalise la vingt-neuvième pole position de sa carrière, sa septième de la saison. Il est accompagné en première ligne par Daniel Ricciardo, qui échoue à 6 dixièmes de seconde de son rival sous le drapeau à damier. Hamilton, troisième, s'élance entre deux Red Bull Racing, devant Max Verstappen en deuxième ligne. Kimi Räikkönen part en troisième ligne devant Carlos Sainz Jr..

Premier au départ et à l'arrivée, Nico Rosberg doit résister, dans les derniers tours, à Daniel Ricciardo qui a fait un arrêt de plus que lui et qui, avec des pneumatiques en meilleur état, revient sur l'Allemand au point de passer la ligne d'arrivée à seulement quatre dixièmes de seconde. Rosberg, en remportant sa huitième course de la saison, la vingt-deuxième de sa carrière, retrouve la tête du championnat du monde. La bataille pour la troisième place, qui oppose Lewis Hamilton à Kimi Räikkönen, tourne à l'avantage du triple champion du monde britannique qui, dépassé sur la piste par le Finlandais, reprend l'avantage lors des arrêts au stand. Sebastian Vettel remonte de la dernière place sur la grille à la cinquième place finale et termine loin devant Max Verstappen. Fernando Alonso se classe septième devant Sergio Pérez, Daniil Kvyat et Kevin Magnussen qui se partagent les points restants, dans le même tour que le vainqueur. Comme à chaque fois depuis la première édition du Grand Prix de Singapour, la voiture de sécurité est sortie, cette fois dès le premier tour après l'accident au départ de Nico Hülkenberg avant même le premier virage.

Rosberg, avec 273 points, reprend la tête du championnat à Hamilton (265 points). Ricciardo consolide sa troisième place (179 points) devant Vettel (153 points) et Räikkönen (148 points). Max Verstappen, avec 129 points, devance Bottas (70 points), Pérez (66 points) et Hülkenberg (46 points). Mercedes mène le championnat constructeurs avec 538 points, Red Bull Racing conserve la deuxième place (316 points) devant Ferrari (301 points) ; suivent Force India (112 points) qui repasse Williams (111 points), McLaren (54 points), Scuderia Toro Rosso (47 points), Haas (28 points), Renault (7 points) et Manor (1 point).

Contexte avant le Grand Prix[modifier | modifier le code]

En août 2016, Kasi Shanmugam, le ministre des affaires intérieures de Singapour, révèle qu'un attentat ciblant le Grand Prix a été déjoué. Des terroristes se revendiquant de l'État Islamique prévoyaient de commettre une attaque à la roquette depuis l'île indonésienne de Batam située à un peu plus de 15 kilomètres ; les roquettes auraient été lancées directement sur le circuit et les spectateurs. Le ministre déclare : « Cela démontre à quel point nos ennemis cherchent des façons différentes de nous attaquer. Des terroristes chercheront à passer nos points de contrôle, voudront essayer de nous attaquer depuis l'extérieur, et cela sans compter sur les attaques en solitaire ». Six suspects ayant des liens avec Bahrun Naim, une organisation terroriste indonésienne responsable d'un massacre à Jakarta, ont été arrêtés après des discussions repérées sur les réseaux sociaux. Si la police ne sait pas si ces hommes auraient été capables de mener une telle attaque, du matériel destiné à la fabrication de bombes et des armes à feu ont été retrouvés [1],[2].

Pneus disponibles[modifier | modifier le code]

Pneus disponibles à Singapour
Pneus pour piste sèche Pneus pluie
    Représentation des pneus ultra tendres
Ultra tendres
    Représentation des pneus super tendres
Super tendres
Représentation des pneus tendres
Tendres
    Représentation des pneus intermédiaires
Intermédiaires
Représentation des pneus pluie
   Pluie

Essais libres[modifier | modifier le code]

Première séance, le vendredi de 18 h à 19 h 30[modifier | modifier le code]

Temps réalisés par les six premiers de la première séance d'essais libres[3]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 1 min 45 s 823
2 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 1 min 45 s 872 + 0 s 049
3 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 1 min 46 s 287 + 0 s 464
4 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 1 min 46 s 426 + 0 s 603
5 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Mercedes 1 min 46 s 513 + 0 s 690
6 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 1 min 46 s 890 + 1 s 067

Deuxième séance, le vendredi de 21 h 30 à 23 h[modifier | modifier le code]

Temps réalisés par les six premiers de la deuxième séance d'essais libres[4]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Mercedes 1 min 44 s 152
2 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 1 min 44 s 427 + 0 s 275
3 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 1 min 44 s 532 + 0 s 380
4 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 1 min 44 s 557 + 0 s 405
5 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 1 min 45 s 161 + 1 s 009
6 Drapeau : Allemagne Nico Hülkenberg Force India-Mercedes 1 min 45 s 182 + 1 s 030

Troisième séance, le samedi de 18 h à 19 h[modifier | modifier le code]

Temps réalisés par les six premiers de la troisième séance d'essais libres[5]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Mercedes 1 min 44 s 352
2 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 1 min 44 s 411 + 0 s 059
3 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 1 min 44 s 860 + 0 s 508
4 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 1 min 44 s 903 + 0 s 551
5 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 1 min 45 s 104 + 0 s 752
6 Drapeau : Allemagne Nico Hülkenberg Force India-Mercedes 1 min 45 s 316 + 0 s 964

Séance de qualifications[modifier | modifier le code]

Résultats des qualifications[modifier | modifier le code]

Résultats des qualifications[6]
Pos. Pilote Écurie Qualifications 1 Qualifications 2 Qualifications 3
1 Drapeau : Allemagne Nico Rosberg Mercedes 1 min 45 s 316 1 min 43 s 020 1 min 42 s 584
2 Drapeau : Australie Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 1 min 44 s 255 1 min 43 s 933 1 min 43 s 115
3 Drapeau : Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 1 min 45 s 167 1 min 43 s 471 1 min 43 s 288
4 Drapeau : Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 1 min 45 s 036 1 min 44 s 112 1 min 43 s 328
5 Drapeau : Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 1 min 44 s 964 1 min 44 s 159 1 min 43 s 540
6 Drapeau : Espagne Carlos Sainz Jr. Toro Rosso-Ferrari 1 min 45 s 499 1 min 44 s 493 1 min 44 s 197
7 Drapeau : Russie Daniil Kvyat Toro Rosso-Ferrari 1 min 45 s 291 1 min 44 s 475 1 min 44 s 469
8 Drapeau : Allemagne Nico Hülkenberg Force India-Mercedes 1 min 46 s 081 1 min 44 s 737 1 min 44 s 479
9 Drapeau : Espagne Fernando Alonso McLaren-Honda 1 min 45 s 373 1 min 44 s 653 1 min 44 s 553
10 Drapeau : Mexique Sergio Pérez Force India-Mercedes 1 min 45 s 204 1 min 44 s 703 1 min 44 s 582
11 Drapeau : Finlande Valtteri Bottas Williams-Mercedes 1 min 46 s 086 1 min 44 s 740
12 Drapeau : Brésil Felipe Massa Williams-Mercedes 1 min 46 s 056 1 min 44 s 991
13 Drapeau : Royaume-Uni Jenson Button McLaren-Honda 1 min 45 s 262 1 min 45 s 144
14 Drapeau : Mexique Esteban Gutiérrez Haas-Ferrari 1 min 45 s 465 1 min 45 s 593
15 Drapeau : France Romain Grosjean Haas-Ferrari 1 min 45 s 609 1 min 45 s 723
16 Drapeau : Suède Marcus Ericsson Sauber-Ferrari 1 min 46 s 427 1 min 47 s 827
17 Drapeau : Danemark Kevin Magnussen Renault 1 min 46 s 825
18 Drapeau : Brésil Felipe Nasr Sauber-Ferrari 1 min 46 s 860
19 Drapeau : Royaume-Uni Jolyon Palmer Renault 1 min 46 s 960
20 Drapeau : Allemagne Pascal Wehrlein Manor-Mercedes 1 min 47 s 667
21 Drapeau : France Esteban Ocon Manor-Mercedes 1 min 48 s 470
22 Drapeau : Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 1 min 49 s 116
Temps minimal à réaliser pour la qualification : 1 min 51 s 553 (107 % de 1 min 44 min 255)

Grille de départ du Grand Prix[modifier | modifier le code]

  • Sergio Pérez, auteur du dixième temps des qualifications, est pénalisé d'un recul de 5 places sur la grille de départ pour ne pas avoir assez ralenti sous drapeaux jaunes et de 3 places pour dépassement sous drapeaux jaunes ; il s'élance de la dix-huitième place[7],[8] ;
  • Romain Grosjean, auteur du quinzième temps des qualifications, est pénalisé d'un recul de 5 places sur la grille de départ après le changement de sa boîte de vitesses rendu obligatoire après son accident durant la deuxième phase qualificative ; il doit s'élancer de la vingtième place[9].
  • Sebastian Vettel, auteur du vingt-deuxième temps des qualifications, est pénalisé d'un recul de 25 places sur la grille de départ après le changement de son moteur puis de sa boîte de vitesses ; ces pénalités ne changent rien à son placement sur la grille de départ puisqu'il s'élance de la dernière place[10].
Schéma de la grille de qualification du Grand Prix de Singapour 2016
La grille de qualification du Grand Prix de Singapour 2016
Schéma de la grille de départ du Grand Prix de Singapour 2016
La grille de départ du Grand Prix de Singapour 2016

Course[modifier | modifier le code]

Déroulement de l'épreuve[modifier | modifier le code]

Classement de la course[modifier | modifier le code]

Classement de la course[11]
Pos. no  Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 6 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Mercedes 61 1 h 55 min 48 s 950 (159,993 km/h) 1 25
2 3 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 61 + 0 s 488 2 18
3 44 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 61 + 8 s 038 3 15
4 7 Drapeau : Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 61 + 10 s 219 5 12
5 5 Drapeau : Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 61 + 27 s 694 22 10
6 33 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 61 + 1 min 11 s 197 4 8
7 14 Drapeau : Espagne Fernando Alonso McLaren-Honda 61 + 1 min 29 s 198 9 6
8 11 Drapeau : Mexique Sergio Pérez Force India-Mercedes 61 + 1 min 51 s 062 18 4
9 26 Drapeau : Russie Daniil Kvyat Toro Rosso-Ferrari 61 + 1 min 51 s 557 7 2
10 20 Drapeau : Danemark Kevin Magnussen Renault 61 + 1 min 59 s 952 16 1
11 21 Drapeau : Mexique Esteban Gutiérrez Haas-Ferrari 60 + 1 tour 13
12 19 Drapeau : Brésil Felipe Massa Williams-Mercedes 60 + 1 tour 11
13 12 Drapeau : Brésil Felipe Nasr Sauber-Ferrari 60 + 1 tour 17
14 55 Drapeau : Espagne Carlos Sainz Jr. Toro Rosso-Ferrari 60 + 1 tour 6
15 30 Drapeau : Royaume-Uni Jolyon Palmer Renault 60 + 1 tour 19
16 94 Drapeau : Allemagne Pascal Wehrlein Manor-Mercedes 60 + 1 tour 20
17 9 Drapeau : Suède Marcus Ericsson Sauber-Ferrari 60 + 1 tour 15
18 31 Drapeau : France Esteban Ocon MRT-Mercedes 59 + 2 tours 21
Abd. 22 Drapeau : Royaume-Uni Jenson Button McLaren-Honda 42 Freins 12
Abd. 77 Drapeau : Finlande Valtteri Bottas Williams-Mercedes 35 Surchauffe 10
Abd. 27 Drapeau : Allemagne Nico Hülkenberg Force India-Mercedes 0 Accrochage au départ 8
N.p. 8 Drapeau : France Romain Grosjean Haas-Ferrari 0 Freins 14

Pole position et record du tour[modifier | modifier le code]

Tours en tête[modifier | modifier le code]

Classements généraux à l'issue de la course[modifier | modifier le code]

Pilotes[15]
Pos. Pilote Écurie Points
1er Drapeau : Allemagne Nico Rosberg Mercedes 273
2 Drapeau : Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 265
3 Drapeau : Australie Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 179
4 Drapeau : Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 153
5 Drapeau : Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 148
6 Drapeau : Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 129
7 Drapeau : Finlande Valtteri Bottas Williams-Mercedes 70
8 Drapeau : Mexique Sergio Pérez Force India-Mercedes 66
9 Drapeau : Allemagne Nico Hülkenberg Force India-Mercedes 46
10 Drapeau : Brésil Felipe Massa Williams-Mercedes 41
11 Drapeau : Espagne Fernando Alonso McLaren-Honda 36
12 Drapeau : Espagne Carlos Sainz Jr. Toro Rosso-Ferrari 30
13 Drapeau : France Romain Grosjean Haas-Ferrari 28
14 Drapeau : Russie Daniil Kvyat Toro Rosso-Ferrari 25
15 Drapeau : Royaume-Uni Jenson Button McLaren-Honda 17
16 Drapeau : Danemark Kevin Magnussen Renault 7
17 Drapeau : Belgique Stoffel Vandoorne McLaren-Honda 1
18 Drapeau : Allemagne Pascal Wehrlein Manor-Mercedes 1
Constructeurs[16]
Pos. Écurie Points
1er Drapeau : Allemagne Mercedes 538
2 Drapeau : Autriche Red Bull-TAG Heuer 316
3 Drapeau : Italie Ferrari 301
4 Drapeau : Inde Force India-Mercedes 112
5 Drapeau : Royaume-Uni Williams-Mercedes 111
6 Drapeau : Royaume-Uni McLaren-Honda 54
7 Drapeau : Italie Toro Rosso-Ferrari 47
8 Drapeau : États-Unis Haas-Ferrari 28
9 Drapeau : France Renault 7
10 Drapeau : Royaume-Uni Manor-Mercedes 1

Statistiques[modifier | modifier le code]

Le Grand Prix de Singapour 2016 représente :

Au cours de ce Grand Prix :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Olivier Ferret, « F1 - Un attentat contre le Grand Prix de Singapour déjoué. De fortes menaces planent », sur nextgen-auto.com, (consulté le 8 août 2016)
  2. Grégory Demoen, « Un projet d'attentat visait Singapour », sur f1i.com, (consulté le 8 août 2016)
  3. (en) Formula One Management, « 2016 FORMULA 1 SINGAPORE AIRLINES SINGAPORE GRAND PRIX - PRACTICE 1 », sur formula1.com, (consulté le 16 septembre 2016)
  4. (en) Formula One Management, « 2016 FORMULA 1 SINGAPORE AIRLINES SINGAPORE GRAND PRIX - PRACTICE 2 », sur formula1.com, (consulté le 16 septembre 2016)
  5. (en) Formula One Management, « 2016 FORMULA 1 SINGAPORE AIRLINES SINGAPORE GRAND PRIX - PRACTICE 3 », sur formula1.com, (consulté le 17 septembre 2016)
  6. (en) Formula One Management, « 2016 FORMULA 1 SINGAPORE AIRLINES SINGAPORE GRAND PRIX - QUALIFYING », sur formula1.com, (consulté le 17 septembre 2016)
  7. Olivier Ferret, « F1 - 8 places de pénalité pour Sergio Perez », sur nextgen-auto.com, (consulté le 18 septembre 2016)
  8. « Singapour 2016 Grille de départ », sur statsf1.com, (consulté le 18 septembre 2016)
  9. Olivier Ferret, « F1 - Grosjean : Une confiance nulle et une pénalité de 5 places. La catastrophe pour le Français. », sur nextgen-auto.com, (consulté le 19 septembre 2016)
  10. Emmanuel Touzot, « F1 - Ferrari change le moteur et la boîte sur la monoplace de Vettel. L'Allemand partait de toute façon dernier. », sur nextgen-auto.com, (consulté le 19 septembre 2016)
  11. (en) Formula One Management, « 2016 FORMULA 1 SINGAPORE AIRLINES SINGAPORE GRAND PRIX - RACE RESULT », sur formula1.com, (consulté le 18 septembre 2016)
  12. « Singapour 2016 Qualifications », sur statsf1.com, (consulté le 17 septembre 2016)
  13. « Singapour 2016 Meilleurs tours », sur statsf1.com, (consulté le 18 septembre 2016)
  14. « Singapour 2016 Tours en tête », sur statsf1.com, (consulté le 18 septembre 2016)
  15. « Singapour 2016 Championnat Pilotes », sur statsf1.com, (consulté le 18 septembre 2016)
  16. « Singapour 2016 Championnat Constructeurs », sur statsf1.com, (consulté le 18 septembre 2016)
  17. « Nico Rosberg Pole positions », sur statsf1.com, (consulté le 17 septembre 2016)
  18. « Nico Rosberg victoires », sur statsf1.com, (consulté le 18 septembre 2016)
  19. « Mercedes victoires », sur statsf1.com, (consulté le 18 septembre 2016)
  20. « Moteur Mercedes Victoires », sur statsf1.com, (consulté le 18 septembre 2016)
  21. « Nico Rosberg - Grands Prix disputés », sur statsf1.com, (consulté le 18 septembre 2016)
  22. « Toro Rosso - Grands Prix disputés », sur statsf1.com, (consulté le 19 septembre 2016)
  23. « Driver of the day », sur formula1.com, (consulté le 18 septembre 2016)
  24. Gaël Angleviel, « Grand Prix de Singapour: Présentation et Horaires », sur francef1.fr, (consulté le 16 septembre 2016)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :