Grand Prix automobile de Belgique 2016

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Grand Prix de Belgique 2016
Tracé de la course
Données de course
Nombre de tours 44
Longueur du circuit 7,004 km
Distance de course 308,176 km
Conditions de course
Résultats
Vainqueur Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg,
Mercedes,
h 44 min 51 s 058
(vitesse moyenne : 176,280 km/h)
Pole position Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg,
Mercedes,
min 46 s 744
(vitesse moyenne : 221,433 km/h)
Record du tour en course Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton,
Mercedes,
min 51 s 583
(vitesse moyenne : 225,970 km/h)
Le podium du Grand Prix.

Le Grand Prix automobile de Belgique 2016 (2016 Formula 1 Belgian Grand Prix), disputé le sur le circuit de Spa-Francorchamps, est la 948e épreuve du championnat du monde de Formule 1 courue depuis 1950. Il s'agit de la soixante-et-onzième édition du Grand Prix de Belgique, la soixante-et-unième comptant pour le championnat du monde de Formule 1, et de la treizième manche du championnat 2016.

Alors que son coéquipier Lewis Hamilton, pénalisé d'un recul de 55 places sur la grille de départ pour changements de nombreux composants de son moteur hors quota alloué, ne fait pas plus d'un tour lors de la première phase qualificative et s'élance de la vingt-et-unième place, Nico Rosberg réalise la vingt-huitième pole position de sa carrière, sa sixième de la saison. Avec sa deuxième place en qualifications, à 149 millièmes de seconde, Max Verstappen devient, à 18 ans et 332 jours, le plus jeune pilote en première ligne d'un Grand Prix de Formule 1. Il bat le précédent record de Ricardo Rodríguez qui a tenu 55 ans. À moins d'une seconde de Rosberg, Sebastian Vettel et Kimi Räikkönen occupent la deuxième ligne, Daniel Ricciardo et Sergio Pérez sont sur la troisième, suivis de Nico Hülkenberg et Valtteri Bottas. Fernando Alonso, incapable de boucler un tour en Q1 et lourdement pénalisé pour les mêmes raisons que Hamilton, part de la dernière place ; la dernière ligne cumule ainsi cinq titres de champion du monde. Devant eux, Esteban Ocon, au volant d'une Manor Racing, prend son premier départ en Formule 1.

À l'extinction des feux rouges, Rosberg s'échappe tandis que Verstappen, qui a raté son envol, est débordé par les deux Ferrari ; il tente de reprendre sa place en se faufilant à l'intérieur au freinage de l'épingle de La Source. Vettel, à l'extérieur, serre son coéquipier Räikkönen, pris en sandwich entre ses deux rivaux. Les trois monoplaces abimées après ce triple contact doivent regagner les stands dès la fin du premier tour pour être réparées. Au sixième tour, Kevin Magnussen part en tête-à-queue au sommet du raidillon de l'Eau Rouge et s'écrase violemment dans le mur de pneus ; la course est dès lors interrompue sur drapeau rouge pendant une vingtaine de minutes. Ces péripéties n'empêchent pas Rosberg de mener le Grand Prix de bout en bout pour remporter la vingtième victoire de sa carrière. Derrière lui, la lutte fait rage à tous les étages, Daniel Ricciardo s'installe rapidement en deuxième position et la conserve jusqu'à l'arrivée tandis que la remontée de Lewis Hamilton l'emmène jusqu'au podium, devant les Force India de Hülkenberg et de Pérez, qui réalisent le meilleur résultat collectif de leur écurie. Vettel achève sa course au sixième rang, devant Alonso, Bottas, Räikkönen et Massa qui se partagent les points restants. Max Verstappen qui a drainé une foule considérable à Spa-Francorchamps termine onzième, à la porte des points non sans s'être attiré de nombreuses critiques pour sa manière très agressive de défendre sa position, d'abord au départ puis en course face à Räikkönen.

Hamilton, avec 232 points, ne possède plus désormais que 9 points d'avance sur Rosberg (223 points) au championnat du monde. Ricciardo consolide sa troisième place (151 points) devant Vettel (128 points) et Räikkönen (124 points) passé cinquième. Max Verstappen, resté à 115 points devance Bottas (62 points), Pérez (58 points) et, désormais, Hülkenberg (45 points). Mercedes mène le championnat constructeurs avec 455 points, Red Bull Racing conserve la deuxième place (274 points) devant Ferrari (252 points) ; suivent Force India (103 points) et Williams (101 points) qui précèdent McLaren (48 points), Scuderia Toro Rosso (45 points), Haas (28 points), Renault (6 points) et Manor (1 point).

Pneus disponibles[modifier | modifier le code]

Pneus disponibles à Spa Francorchamps
Pneus pour piste sèche Pneus pluie
    Représentation des pneus super tendres
Super tendres
Représentation des pneus tendres
Tendres
Représentation des pneus medium
Medium
    Représentation des pneus intermédiaires
Intermédiaires
Représentation des pneus pluie
   Pluie

Essais libres[modifier | modifier le code]

Première séance, le vendredi de 10 h à 11 h 30[modifier | modifier le code]

Temps réalisés par les six premiers de la première séance d'essais libres[1]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Mercedes 1 min 48 s 348
2 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 1 min 49 s 078 + 0 s 730
3 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 1 min 49 s 147 + 0 s 799
4 Drapeau : Mexique Sergio Pérez Force India-Mercedes 1 min 49 s 274 + 0 s 926
5 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 1 min 49 s 768 + 1 s 420
6 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 1 min 49 s 782 + 1 s 434

Deuxième séance, le vendredi de 14 h à 15 h 30[modifier | modifier le code]

Temps réalisés par les six premiers de la deuxième séance d'essais libres[2]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau : Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 1 min 48 s 085
2 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 1 min 48 s 341 + 0 s 256
3 Drapeau : Allemagne Nico Hülkenberg Force India-Mercedes 1 min 48 s 657 + 0 s 572
4 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 1 min 49 s 023 + 0 s 938
5 Drapeau : Mexique Sergio Pérez Force India-Mercedes 1 min 49 s 100 + 1 s 015
6 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Mercedes 1 min 49 s 161 + 1 s 076

Troisième séance, le samedi de 11 h à 12 h[modifier | modifier le code]

Temps réalisés par les six premiers de la troisième séance d'essais libres[3]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau : Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 1 min 47 s 974
2 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 1 min 48 s 189 + 0 s 215
3 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 1 min 48 s 297 + 0 s 323
4 Drapeau : Finlande Valtteri Bottas Williams-Mercedes 1 min 48 s 504 + 0 s 530
5 Drapeau : Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 1 min 48 s 635 + 0 s 661
6 Drapeau : Allemagne Nico Hülkenberg Force India-Mercedes 1 min 48 s 739 + 0 s 765

Séance de qualifications[modifier | modifier le code]

Résultats des qualifications[modifier | modifier le code]

Résultats des qualifications[4]
Pos. Pilote Écurie Qualifications 1 Qualifications 2 Qualifications 3
1 Drapeau : Allemagne Nico Rosberg Mercedes 1 min 48 s 019 1 min 46 s 999 1 min 46 s 744
2 Drapeau : Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 1 min 48 s 407 1 min 47 s 163 1 min 46 s 893
3 Drapeau : Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 1 min 47 s 912 1 min 47 s 664 1 min 46 s 910
4 Drapeau : Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 1 min 47 s 802 1 min 47 s 944 1 min 47 s 108
5 Drapeau : Australie Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 1 min 48 s 407 1 min 48 s 027 1 min 47 s 216
6 Drapeau : Mexique Sergio Pérez Force India-Mercedes 1 min 48 s 106 1 min 47 s 485 1 min 47 s 407
7 Drapeau : Allemagne Nico Hülkenberg Force India-Mercedes 1 min 48 s 080 1 min 47 s 317 1 min 47 s 543
8 Drapeau : Finlande Valtteri Bottas Williams-Mercedes 1 min 48 s 655 1 min 47 s 918 1 min 47 s 612
9 Drapeau : Royaume-Uni Jenson Button McLaren-Honda 1 min 48 s 700 1 min 48 s 051 1 min 48 s 114
10 Drapeau : Brésil Felipe Massa Williams-Mercedes 1 min 47 s 738 1 min 47 s 667 1 min 48 s 263
11 Drapeau : France Romain Grosjean Haas-Ferrari 1 min 48 s 751 1 min 48 s 316
12 Drapeau : Danemark Kevin Magnussen Renault 1 min 48 s 800 1 min 48 s 485
13 Drapeau : Mexique Esteban Gutiérrez Haas-Ferrari 1 min 48 s 748 1 min 48 s 598
14 Drapeau : Royaume-Uni Jolyon Palmer Renault 1 min 48 s 901 1 min 48 s 888
15 Drapeau : Espagne Carlos Sainz Jr. Toro Rosso-Ferrari 1 min 48 s 876 1 min 49 s 038
16 Drapeau : Allemagne Pascal Wehrlein Manor-Mercedes 1 min 48 s 554 1 min 49 s 320
17 Drapeau : Brésil Felipe Nasr Sauber-Ferrari 1 min 48 s 949
18 Drapeau : France Esteban Ocon Manor-Mercedes 1 min 49 s 050
19 Drapeau : Russie Daniil Kvyat Toro Rosso-Ferrari 1 min 49 s 058
20 Drapeau : Suède Marcus Ericsson Sauber-Ferrari 1 min 49 s 071
21 Drapeau : Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 1 min 50 s 033
Temps minimal à réaliser pour la qualification : 1 min 55 s 279 (107 % de 1 min 47 min 738)
Nq. Drapeau : Espagne Fernando Alonso McLaren-Honda Pas de temps

Grille de départ du Grand Prix[modifier | modifier le code]

  • Esteban Gutiérrez, auteur du treizième temps, est pénalisé d'un recul de cinq places pour avoir gêné Pascal Wehrlein lors de la dernière séance des essais libres ; il part de la dix-huitième place[5].
  • Initialement non qualifié, Fernando Alonso est repêché par les commissaires de course et autorisé à prendre le départ depuis la dernière place de la grille. Il est, de plus, pénalisé d'un recul de soixante places après le changement de son moteur thermique, du turbocompresseur, du système MGU-H et du système MGU-K[6].
  • Lewis Hamilton, auteur du vingt-et-unième temps, est pénalisé d'un recul de cinquante-cinq places pour une utilisation de nouveaux éléments du groupe propulseur. Du fait de la pénalisation d'Alonso, cette pénalité n'est que symbolique puisqu'il s'élance de la vingt-et-unième place sur la grille[7].
  • Marcus Ericsson, auteur du vingtième temps, est pénalisé d'un recul de dix places pour une utilisation de nouveaux éléments du groupe propulseur. Du fait des pénalisations d'Alonso et d'Hamilton, cette pénalisation n'est que symbolique puisqu'il s'élance de la vingtième place[8].
Schéma de la grille de qualification du Grand Prix de Belgique 2016
La grille de qualification du Grand Prix de Belgique 2016
Schéma de la grille de départ du Grand Prix de Belgique 2016
La grille de départ du Grand Prix de Belgique 2016

Course[modifier | modifier le code]

Déroulement de l'épreuve[modifier | modifier le code]

Classement de la course[modifier | modifier le code]

Podium du Grand Prix automobile de Belgique 2016
Le podium du Grand Prix.
Classement de la course[9]
Pos. no  Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 6 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Mercedes 44 1 h 44 min 51 s 058 (176,280 km/h) 1 25
2 3 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 44 + 14 s 113 5 18
3 44 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 44 + 27 s 634 s 21 15
4 27 Drapeau : Allemagne Nico Hülkenberg Force India-Mercedes 44 + 35 s 907 7 12
5 11 Drapeau : Mexique Sergio Pérez Force India-Mercedes 44 + 40 s 660 6 10
6 5 Drapeau : Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 44 + 45 s 394 4 8
7 14 Drapeau : Espagne Fernando Alonso McLaren-Honda 44 + 59 s 445 22 6
8 77 Drapeau : Finlande Valtteri Bottas Williams-Mercedes 44 + 1 min 00 s 151 8 4
9 7 Drapeau : Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 44 + 1 min 01 s 109 3 2
10 19 Drapeau : Brésil Felipe Massa Williams-Mercedes 44 + 1 min 05 s 873 10 1
11 33 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 44 + 1 min 11 s 138 2
12 21 Drapeau : Mexique Esteban Gutiérrez Haas-Ferrari 44 + 1 min 13 s 877 18
13 8 Drapeau : France Romain Grosjean Haas-Ferrari 44 + 1 min 16 s 474 11
14 26 Drapeau : Russie Daniil Kvyat Toro Rosso-Ferrari 44 + 1 min 27 s 097 19
15 30 Drapeau : Royaume-Uni Jolyon Palmer Renault 44 + 1 min 33 s 165 13
16 31 Drapeau : France Esteban Ocon MRT-Mercedes 43 + 1 tour 17
17 12 Drapeau : Brésil Felipe Nasr Sauber-Ferrari 43 + 1 tour 16
Abd. 20 Drapeau : Danemark Kevin Magnussen Renault 5 Accident 12
Abd. 9 Drapeau : Suède Marcus Ericsson Sauber-Ferrari 3 Boîte de vitesses 20
Abd. 55 Drapeau : Espagne Carlos Sainz Jr. Toro Rosso-Ferrari 1 Crevaison et casse de l'aileron arrière 14
Abd. 22 Drapeau : Royaume-Uni Jenson Button McLaren-Honda 1 Accrochage 9
Abd. 94 Drapeau : Allemagne Pascal Wehrlein Manor-Mercedes 0 Accrochage 15

Pole position et record du tour[modifier | modifier le code]

Tours en tête[modifier | modifier le code]

Classements généraux à l'issue de la course[modifier | modifier le code]

Pilotes[13]
Pos. Pilote Écurie Points
1er Drapeau : Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 232
2 Drapeau : Allemagne Nico Rosberg Mercedes 223
3 Drapeau : Australie Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 151
4 Drapeau : Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 128
5 Drapeau : Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 124
6 Drapeau : Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 115
7 Drapeau : Finlande Valtteri Bottas Williams-Mercedes 62
8 Drapeau : Mexique Sergio Pérez Force India-Mercedes 58
9 Drapeau : Allemagne Nico Hülkenberg Force India-Mercedes 45
10 Drapeau : Brésil Felipe Massa Williams-Mercedes 39
11 Drapeau : Espagne Fernando Alonso McLaren-Honda 30
12 Drapeau : Espagne Carlos Sainz Jr. Toro Rosso-Ferrari 30
13 Drapeau : France Romain Grosjean Haas-Ferrari 28
14 Drapeau : Russie Daniil Kvyat Toro Rosso-Ferrari 23
15 Drapeau : Royaume-Uni Jenson Button McLaren-Honda 17
16 Drapeau : Danemark Kevin Magnussen Renault 6
17 Drapeau : Belgique Stoffel Vandoorne McLaren-Honda 1
18 Drapeau : Allemagne Pascal Wehrlein Manor-Mercedes 1
Constructeurs[14]
Pos. Écurie Points
1er Drapeau : Allemagne Mercedes 455
2 Drapeau : Autriche Red Bull-TAG Heuer 274
3 Drapeau : Italie Ferrari 252
4 Drapeau : Inde Force India-Mercedes 103
5 Drapeau : Royaume-Uni Williams-Mercedes 101
6 Drapeau : Royaume-Uni McLaren-Honda 48
7 Drapeau : Italie Toro Rosso-Ferrari 45
8 Drapeau : États-Unis Haas-Ferrari 28
9 Drapeau : France Renault 6
10 Drapeau : Royaume-Uni Manor-Mercedes 1

Statistiques[modifier | modifier le code]

Le Grand Prix de Belgique représente :

Au cours de ce Grand Prix :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Formula One Management, « 2016 FORMULA 1 BELGIAN GRAND PRIX - PRACTICE 1 », sur formula1.com, (consulté le 26 août 2016)
  2. (en) Formula One Management, « 2016 FORMULA 1 BELGIAN GRAND PRIX - PRACTICE 2 », sur formula1.com, (consulté le 26 août 2016)
  3. (en) Formula One Management, « 2016 FORMULA 1 BELGIAN GRAND PRIX - PRACTICE 3 », sur formula1.com, (consulté le 27 août 2016)
  4. (en) Formula One Management, « 2016 FORMULA 1 BELGIAN GRAND PRIX - QUALIFYING », sur formula1.com, (consulté le 27 août 2016)
  5. Olivier Berger, « Une pénalité très sévère selon Gutiérrez. », sur nextgen-auto.com, (consulté le 28 août 2016)
  6. Olivier Ferret, « Nouveau moteur pour Alonso, Honda reconnait son erreur. Il devrait partir dernier », sur nextgen-auto.com, (consulté le 28 août 2016)
  7. Olivier Ferret, « Et 15 places de pénalité en plus pour Hamilton ! », sur nextgen-auto.com, (consulté le 28 août 2016)
  8. Olivier Ferret, « Dix places de pénalité pour Marcus Ericsson. Nouveau moteur, nouveau turbo. », sur nextgen-auto.com, (consulté le 28 août 2016)
  9. (en) Formula One Management, « 2016 FORMULA 1 BELGIAN GRAND PRIX - RACE RESULT », sur formula1.com, (consulté le 28 août 2016)
  10. « Belgique 2016 Qualifications », sur statsf1.com, (consulté le 27 août 2016)
  11. « Belgique 2016 Meilleurs tours », sur statsf1.com, (consulté le 27 août 2016)
  12. « Belgique 2016 Tours en tête », sur statsf1.com, (consulté le 28 août 2016)
  13. « Belgique 2016 Championnat Pilotes », sur statsf1.com, (consulté le 28 août 2016)
  14. « Belgique 2016 Championnat Constructeurs », sur statsf1.com, (consulté le 28 août 2016)
  15. « Nico Rosberg Pole positions », sur statsf1.com, (consulté le 27 août 2016)
  16. « Nico Rosberg victoires », sur statsf1.com, (consulté le 28 août 2016)
  17. « Nico Rosberg En tête de bout en bout », sur statsf1.com, (consulté le 28 août 2016)
  18. « Mercedes victoires », sur statsf1.com, (consulté le 28 août 2016)
  19. « Moteur Mercedes Victoires », sur statsf1.com, (consulté le 28 août 2016)
  20. « Esteban Ocon Grands Prix disputés », sur statsf1.com, (consulté le 28 août 2016)
  21. Grégory Demoen, « Verstappen bat un record vieux de 55 ans », sur f1i.fr, (consulté le 27 août 2016)
  22. Elisabeth Nay, « Verstappen vient de battre un record vieux de 55 ans avec sa prestation en qualifications », sur nextgen-auto.com, (consulté le 27 août 2016)
  23. « Daniel Ricciardo Points », sur statsf1.com, (consulté le 28 août 2016)
  24. « Driver of the day », sur formula1.com, (consulté le 6 septembre 2016)
  25. Gaël Angleviel, « Grand Prix de Belgique : Présentation et Horaires », sur francef1.fr, (consulté le 27 août 2016)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :