Grand Prix automobile de Monaco 2018

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Grand Prix de Monaco 2018
Tracé de la course
Données de course
Nombre de tours 78
Longueur du circuit 3,337 km
Distance de course 260,286 km
Conditions de course
Résultats
Vainqueur Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo,
Red Bull-TAG Heuer,
h 42 min 54 s 807
(vitesse moyenne : 151,750 km/h)
Pole position Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo,
Red Bull-TAG Heuer,
min 10 s 810
(vitesse moyenne : 169,654 km/h)
Record du tour en course Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen,
Red Bull-TAG Heuer,
min 14 s 260
(vitesse moyenne : 161,772 km/h)

Le Grand Prix automobile de Monaco 2018 (Formula 1 Grand Prix de Monaco 2018), disputé le 27 mai 2018 sur le circuit de Monaco, est la 982e épreuve du championnat du monde de Formule 1 courue depuis 1950. Il s'agit de la 76e édition du Grand Prix de Monaco, la 65e comptant pour le championnat du monde de Formule 1 et la sixième manche du championnat 2018.

Des premiers essais libres à la troisième phase des qualifications, Daniel Ricciardo domine tous ses rivaux entre les rails du tracé monégasque. Il abaisse progressivement le record du circuit de 3,337 km pour le porter à 1 min 10 s 810 et obtenir, avec une avance de 229 millièmes de seconde sur Sebastian Vettel, la deuxième pole position de sa carrière après celle obtenue au même endroit en 2016. Sebastian Vettel sort vainqueur du duel qui l'oppose à Lewis Hamilton, pour partir en première ligne derrière l'Australien. Auteur du troisième temps, Hamilton s'élance de la deuxième ligne, juste devant Kimi Räikkönen. Valtteri Bottas et Esteban Ocon occupent la troisième ligne tandis que la quatrième est entièrement espagnole, Fernando Alonso plaçant sa McLaren MCL32 devant la Renault R.S.18 de Carlos Sainz. Max Verstappen ayant accidenté sa Red Bull RB14 à la fin de troisième séance d'essais libres n'a pas disputé les qualifications ; repêché, il s'élance depuis la dernière place sur la grille.

Les six premiers pilotes sur la grille de départ d'une course intégralement menée par Daniel Ricciardo sont les six premiers sur la ligne d'arrivée. Pour remporter la septième victoire de sa carrière, sa deuxième de la saison, le pilote australien doit composer, dès le 18e tour de course, avec un problème de perte de 25 % de la puissance de son moteur (dû à la rupture de son MGU-K), qu'il doit dès lors ménager en se contentant de seulement six rapports de boîte sur huit. Il doit, selon ses propres termes, « rouler lentement ». Derrière lui, ses rivaux sont aux prises avec la dégradation de leurs pneumatiques, si bien qu'un « petit train » se forme avec des écarts minimes, personne ne se risquant à dépasser ou n'étant en mesure de le faire. Ainsi, seulement 25 secondes séparent le vainqueur de son coéquipier Max Verstappen, neuvième et auteur du meilleur tour dans sa soixantième boucle après avoir remonté onze places. Au bout de cinquante-six tours, les positions finales donnant droit aux points sont figées : Vettel, Hamilton, Bottas, Raïkkönen, Ocon, Gasly, Hülkenberg, Verstappen et Sainz font l'accordéon derrière Ricciardo. Pour la première fois en cinq éditions, la voiture de sécurité n'est pas sortie, même quand Charles Leclerc, en panne de freins à la sortie du tunnel, emboutit la Toro Rosso de Brendon Hartley au 70e tour, ne provoquant que le déploiement de la voiture de sécurité virtuelle l'espace d'un tour. À ce point de la saison, trois pilotes, de trois écuries différentes, Sebastian Vettel, Lewis Hamilton et Daniel Ricciardo, totalisent chacun deux succès.

Lewis Hamilton, avec 110 points, conserve la tête du championnat du monde devant Sebastian Vettel (96 points). Daniel Ricciardo (avec 72 points) précède désormais Valtteri Bottas (68 points) et Kimi Räikkönen (60 points). Mercedes (178 points) reste en tête du championnat du monde des constructeurs devant Ferrari (156 points) et Red Bull Racing (107 points) ; suivent Renault (46 points), McLaren (40 points), Force India (26 points), passé devant Haas (19 points) et Scuderia Toro Rosso (19 points) puis Sauber (11 points) et Williams (4 points).

Pneus disponibles[modifier | modifier le code]

Pneus disponibles à Monaco[1]
Pneus pour piste sèche Pneus pluie
    Représentation des pneus hyper tendres
Hyper tendres
   Représentation des pneus ultra tendres
Ultra tendres
     Représentation des pneus super tendres
Super tendres
    Représentation des pneus intermédiaires
Intermédiaires
Représentation des pneus pluie
   Pluie

Essais libres[modifier | modifier le code]

Première séance, le jeudi de 11 h à 12 h 30[modifier | modifier le code]

Temps réalisés par les six premiers de la première séance d'essais libres[2]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 1 min 12 s 126
2 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 1 min 12 s 180 + 0 s 154
3 Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton Mercedes 1 min 12 s 480 + 0 s 354
4 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 1 min 13 s 041 + 0 s 915
5 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 1 min 13 s 066 + 0 s 940
6 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Renault 1 min 13 s 456 + 1 s 330

Deuxième séance, le jeudi de 15 h à 16 h 30[modifier | modifier le code]

Temps réalisés par les six premiers de la deuxième séance d'essais libres[3]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 1 min 11 s 841
2 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 1 min 12 s 035 + 0 s 194
3 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 1 min 12 s 413 + 0 s 572
4 Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton Mercedes 1 min 12 s 536 + 0 s 695
5 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 1 min 12 s 543 + 0 s 702
6 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 1 min 12 s 642 + 0 s 801
  • Au cours de cette séance, Daniel Ricciardo devient le premier pilote à boucler un tour du circuit de Monaco en moins de 72 secondes ; en 1 min 11 s 841, il établit le nouveau record du tracé urbain de 3,337 km[4].

Troisième séance, le samedi de 12 h à 13 h[modifier | modifier le code]

Temps réalisés par les six premiers de la troisième séance d'essais libres[5]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 1 min 11 s 786
2 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 1 min 11 s 787 + 0 s 001
3 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 1 min 12 s 023 + 0 s 237
4 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 1 min 12 s 142 + 0 s 356
5 Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton Mercedes 1 min 12 s 273 + 0 s 487
6 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 1 min 12 s 356 + 0 s 570
  • Daniel Ricciardo améliore à nouveau le record du circuit tandis que son coéquipier Max Verstappen, passé lui aussi sous les 1 min 12 s au tour, achève sa séance en fracassant sa Red Bull RB14 dans le rail du virage de « La piscine »[6].

Séance de qualifications[modifier | modifier le code]

Résultats des qualifications[modifier | modifier le code]

Résultats des qualifications[7]
Pos. Pilote Écurie Qualifications 1 Qualifications 2 Qualifications 3
1 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 1 min 12 s 013 1 min 11 s 279 1 min 10 s 810
2 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 1 min 12 s 415 1 min 11 s 518 1 min 11 s 039
3 Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton Mercedes 1 min 12 s 460 1 min 11 s 584 1 min 11 s 232
4 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 1 min 12 s 639 1 min 11 s 391 1 min 11 s 266
5 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 1 min 12 s 434 1 min 12 s 002 1 min 11 s 441
6 Drapeau de la France Esteban Ocon Force India-Mercedes 1 min 13 s 028 1 min 12 s 188 1 min 12 s 061
7 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso McLaren-Renault 1 min 12 s 657 1 min 12 s 269 1 min 12 s 110
8 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Renault 1 min 12 s 950 1 min 12 s 286 1 min 12 s 130
9 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Force India-Mercedes 1 min 12 s 848 1 min 12 s 194 1 min 12 s 154
10 Drapeau de la France Pierre Gasly Toro Rosso-Honda 1 min 12 s 941 1 min 12 s 313 1 min 12 s 221
11 Drapeau de l'Allemagne Nico Hülkenberg Renault 1 min 13 s 065 1 min 12 s 411
12 Drapeau de la Belgique Stoffel Vandoorne McLaren-Renault 1 min 12 s 463 1 min 12 s 440
13 Drapeau de la Russie Sergey Sirotkin Williams-Mercedes 1 min 12 s 706 1 min 12 s 521
14 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Sauber-Ferrari 1 min 12 s 829 1 min 12 s 714
15 Drapeau de la France Romain Grosjean Haas-Ferrari 1 min 12 s 930 1 min 12 s 728
16 Drapeau de la Nouvelle-Zélande Brendon Hartley Toro Rosso-Honda 1 min 13 s 179
17 Drapeau de la Suède Marcus Ericsson Sauber-Ferrari 1 min 13 s 265
18 Drapeau du Canada Lance Stroll Williams-Mercedes 1 min 13 s 323
19 Drapeau du Danemark Kevin Magnussen Haas-Ferrari 1 min 13 s 393
Temps minimal à réaliser pour la qualification : 1 min 17 s 054 (107 % de 1 min 12 s 013)
Nq. Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer Pas de temps

Grille de départ[modifier | modifier le code]

  • Romain Grosjean, jugé responsable du triple abandon dans le premier tour du Grand Prix d'Espagne le 13 mai à Barcelone, est pénalisé d'un recul de trois places sur la grille de départ. Auteur du quinzième temps des qualifications, il s'élance de la dix-huitième position[8],[9] ;
  • Victime d'un accident lors de la troisième séance d'essais libres, Max Verstappen, contraint au changement de la boîte de vitesse de sa voiture, reçoit une pénalité d'un recul de cinq places sur la grille de départ ; n'étant finalement pas en mesure de participer aux qualifications, il est repêché par les commissaires de course et autorisé à partir de la dernière place sur la grille. Compte-tenu de la position de départ de leur pilote, les mécaniciens installent un troisième MGU-K neuf sur la monoplace ; ce changement conduit à dix nouvelles places de pénalité, sans conséquence[10],[11],[12].
La grille de qualification du Grand Prix de Monaco 2018
Schéma de la grille de départ du Grand Prix de Monaco 2018
La grille de départ du Grand Prix de Monaco 2018

Course[modifier | modifier le code]

Classement de la course[modifier | modifier le code]

Classement de la course[13]
Pos. no  Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 3 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 78 1 h 42 min 54 s 807 (151,750 km/h) 1 25
2 5 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 78 + 7 s 336 2 18
3 44 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 78 + 17 s 013 3 15
4 7 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 78 + 18 s 127 4 12
5 77 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 78 + 18 s 822 5 10
6 31 Drapeau de la France Esteban Ocon Force India-Mercedes 78 + 23 s 667 6 8
7 10 Drapeau de la France Pierre Gasly Toro Rosso-Honda 78 + 24 s 331 10 6
8 27 Drapeau de l'Allemagne Nico Hülkenberg Renault 78 + 24 s 839 11 4
9 33 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 78 + 25 s 317 20 2
10 55 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Renault 78 + 1 min 09 s 013 8 1
11 9 Drapeau de la Suède Marcus Ericsson Sauber-Ferrari 78 + 1 min 09 s 864 16
12 11 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Force India-Mercedes 78 + 1 min 10 s 461 9
13 20 Drapeau du Danemark Kevin Magnussen Haas-Ferrari 78 + 1 min 14 s 823 19
14 2 Drapeau de la Belgique Stoffel Vandoorne McLaren-Renault 77 + 1 tour 12
15 8 Drapeau de la France Romain Grosjean Haas-Ferrari 77 + 1 tour 18
16 35 Drapeau de la Russie Sergey Sirotkin Williams-Mercedes 77 + 1 tour 13
17 18 Drapeau du Canada Lance Stroll Williams-Mercedes 76 + 2 tours 17
18 16 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Sauber-Ferrari 70 Perte des freins et accrochage avec Hartley 14
19 28 Drapeau de la Nouvelle-Zélande Brendon Hartley Toro Rosso-Honda 70 Accrochage avec Leclerc 15
Abd. 14 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso McLaren-Renault 52 Boîte de vitesses 7

Pole position et record du tour[modifier | modifier le code]

Tours en tête[modifier | modifier le code]

Classements généraux à l'issue de la course[modifier | modifier le code]

Pilotes[17]
Pos. Pilote Écurie Points
1 Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton Mercedes 110
2 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 96
3 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 72
4 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 68
5 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 60
6 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 35
7 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso McLaren-Renault 32
8 Drapeau de l'Allemagne Nico Hülkenberg Renault 26
9 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Renault 20
10 Drapeau du Danemark Kevin Magnussen Haas-Ferrari 19
11 Drapeau de la France Pierre Gasly Toro Rosso-Honda 18
12 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Force India-Mercedes 17
13 Drapeau de la France Esteban Ocon Force India-Mercedes 9
14 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Sauber-Ferrari 9
15 Drapeau de la Belgique Stoffel Vandoorne McLaren-Renault 8
16 Drapeau du Canada Lance Stroll Williams-Mercedes 4
17 Drapeau de la Suède Marcus Ericsson Sauber-Ferrari 2
18 Drapeau de la Nouvelle-Zélande Brendon Hartley Toro Rosso-Honda 1
Constructeurs[18]
Pos. Écurie Points
1 Drapeau de l'Allemagne Mercedes 178
2 Drapeau de l'Italie Ferrari 156
3 Drapeau de l'Autriche Red Bull-TAG Heuer 107
4 Drapeau de la France Renault 46
5 Drapeau du Royaume-Uni McLaren-Renault 40
6 Drapeau de l'Inde Force India-Mercedes 26
7 Drapeau de l'Italie Toro Rosso-Honda 19
8 Drapeau des États-Unis Haas-Ferrari 19
9 Drapeau de la Suisse Sauber-Ferrari 11
10 Drapeau du Royaume-Uni Williams-Mercedes 4

Statistiques[modifier | modifier le code]

Le Grand Prix de Monaco 2018 représente :

Au cours de ce Grand Prix :

  • Daniel Ricciardo bat à trois reprises le record de la piste monégasque. Premier sous les min 12 s en essais libres et lors des qualifications puis seul pilote sous les min 11 s, il bat, en min 10 s 810, le record établi en 2017 par Kimi Räikkönen en min 12 s 178[24] ;
  • Daniel Ricciardo est élu « Pilote du jour » lors d'un vote organisé sur le site officiel de la Formule 1[25] ;
  • Danny Sullivan (quinze Grands Prix chez Tyrrell Racing en 1983, deux points, vainqueur des 500 miles d'Indianapolis 1985 et champion CART en 1988) a été nommé par la FIA conseiller pour aider dans leurs jugements le groupe des commissaires de course[26].

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :


Références[modifier | modifier le code]

  1. Vincent Lalanne-Sicaud, « F1 - LES HYPER-TENDRES VONT APPARAÎTRE À MONACO. », sur fr.motorsport.com, (consulté le 25 mai 2018)
  2. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 GRAND PRIX DE MONACO 2018 - PRACTICE 1 », sur formula1.com, (consulté le 24 mai 2018)
  3. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 GRAND PRIX DE MONACO 2018 - PRACTICE 2 », sur formula1.com, (consulté le 24 mai 2018)
  4. Benjamin Vinel, « EL2 - Red Bull reste aux avant-poste.s », sur fr.motorsport.com, (consulté le 24 mai 2018)
  5. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 GRAND PRIX DE MONACO 2018 - PRACTICE 3 », sur formula1.com, (consulté le 26 mai 2018)
  6. Formula One Management, « FP3: Verstappen crashes out of final Monaco practice », sur formula1.com (consulté le 26 mai 2018)
  7. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 GRAND PRIX DE MONACO 2018 - QUALIFYING », sur formula1.com, (consulté le 26 mai 2018)
  8. Mathieu Warnier, « GP d'Espagne : Trois places de pénalité à Monaco pour Romain Grosjean. », sur sports.orange.fr, (consulté le 14 mai 2018)
  9. Vincent Lalanne-Sicaud, « F1 - GROSJEAN SERA PÉNALISÉ À MONACO. », sur news.sportauto.fr, (consulté le 14 mai 2018)
  10. Benjamin Vinel, « Red Bull profite de la position de Verstappen pour changer son MGU-K. 10 places qui ne changent rien. », sur fr.motorsport.com, (consulté le 26 mai 2018)
  11. Olivier Ferret, « Verstappen change de boîte à Monaco. », sur nextgen-auto.com, (consulté le 27 mai 2018)
  12. Grégory Demoen, « La grille de départ du Grand Prix de Monaco. », sur f1i.fr, (consulté le 27 mai 2018)
  13. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 GRAND PRIX DE MONACO 2018 - RACE RESULT », sur formula1.com, (consulté le 27 mai 2018)
  14. « Monaco 2018 Qualifications », sur statsf1.com, (consulté le 26 mai 2018)
  15. « Monaco 2018 Meilleurs tours », sur statsf1.com, (consulté le 27 mai 2018)
  16. « Monaco 2018 Tours en tête », sur statsf1.com, (consulté le 27 mai 2018)
  17. « Monaco 2018 Championnat Pilotes », sur statsf1.com, (consulté le 27 mai 2018)
  18. « Monaco 2018 Championnat Constructeurs », sur statsf1.com, (consulté le 27 mai 2018)
  19. « Daniel Ricciardo Pole positions », sur statsf1.com, (consulté le 26 mai 2018)
  20. « Daniel Ricciardo Victoires », sur statsf1.com, (consulté le 27 mai 2018)
  21. « Red Bull Victoires », sur statsf1.com, (consulté le 27 mai 2018)
  22. « Tag Heuer Victoires », sur statsf1.com, (consulté le 27 mai 2018)
  23. « Statistiques constructeurs GP par nombre », sur statsf1.com, (consulté le 27 mai 2018)
  24. (en) Formula One Management, « Qualifying: Ricciardo crushes opposition to take Monaco pole », sur formula1.com, (consulté le 27 mai 2018)
  25. Fabien Gaillard, « Daniel Ricciardo élu "Pilote du Jour" du GP de Monaco 2018 », sur motorsport.com, (consulté le 27 mai 2018)
  26. Gaël Angleviel, « Grand Prix de Monaco 2018 : Présentation et Horaires », sur franceracing.fr, (consulté le 24 mai 2018)