24 Heures du Mans 2019

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
24 Heures du Mans 2019
Description de l'image 24 heures du mans_2014_logo.png.
Généralités
Sport Endurance
Organisateur(s) Automobile Club de l'Ouest
Édition 87e
Lieu(x) Drapeau : France Le Mans
Date du au
Site(s) Circuit des 24 Heures
Site web officiel www.24h-lemans.com

Palmarès
Tenant du titre Drapeau : Japon Toyota Gazoo Racing

Navigation

Les 24 Heures du Mans 2019 sont la 87e édition des 24 Heures du Mans et la 8e et dernière manche du calendrier du Championnat du monde d'endurance FIA 2018-2019 et auront lieu du au . Le calendrier[1] du championnat a la particularité d'accueillir deux éditions des 24 Heures du Mans, les éditions de 2018 et de 2019.

Engagés[modifier | modifier le code]

Invités[2][modifier | modifier le code]

56e stand

Invitations automatiques
Des invitations automatiques sont attribuées aux écuries qui ont gagné leur classe lors des précédents 24 Heures du Mans, ou qui ont remporté le championnat European Le Mans Series, Asian Le Mans Series ou Michelin Le Mans Cup. La deuxième place du championnat LM GTE de l'European Le Mans Series remporte également une invitation automatique. Deux participants du WeatherTech SportsCar Championship sont sélectionnés par l'IMSA pour être automatiquement inscrits auprès de l'ACO indépendamment de leurs performances ou de leurs catégories. Comme les invitations sont accordées aux écuries, elles sont libres de changer leur voiture de l'année précédente à la suivante, par contre elles ne doivent pas changer de catégorie. Le vainqueur et le second en catégorie LM GTE du championnat European Le Mans Series peuvent choisir entre les catégories LM GTE Pro et LM GTE Am. Le vainqueur en catégorie LM GTE du championnat Asian Le Mans Series doit se présenter en LM GTE Am. Le champion LMP3 de l'European Le Mans Series doit se présenter en catégorie LMP2, tandis que le champion LMP3 de l'Asian Le Mans Series peut choisir entre les catégories LMP2 ou LM GTE Am. Le champion LMP3 du championnat Michelin Le Mans Cup ne reçoit pas d'invitation tandis que le champion GT3 du championnat Michelin Le Mans Cup est limité à la catégorie LMGTE Am.

Raison de l'invitation LMP1 LMP2 LMGTE Pro LMGTE Am
Vainqueur des 24 Heures du Mans 2018 Drapeau : Japon Toyota Gazoo Racing Drapeau : France Signatech Alpine Matmut Drapeau : Allemagne Porsche GT Team Drapeau : Allemagne Dempsey-Proton Racing
Champions ELMS 2018 (LMP2 et GTE) Drapeau : Russie G-Drive Racing Drapeau : Allemagne Proton Competition
Deuxième ELMS 2018 (GTE) Drapeau : Royaume-Uni JMW Motorsport
Champion ELMS 2018 (LMP3) Drapeau : Royaume-Uni RLR MSport
Lauréat du Trophée Bob Akin WeatherTech SportsCar Championship Drapeau : États-Unis Keating Motorsports
Lauréat du Trophée Jim Trueman WeatherTech SportsCar Championship Drapeau : États-Unis Wheathertech Racing
Champions Asian Le Mans Series 2018-2019 (LMP2 Pro et GT) Drapeau : États-Unis United Autosports Drapeau : Japon CarGuy Racing
Champion Asian Le Mans Series 2018-2019 (LMP2 Am) Drapeau : Slovaquie ARC Bratislava
Champion Asian Le Mans Series 2018-2019 (LMP3) Drapeau : Pologne Inter Europol Competition
Champion Michelin Le Mans Cup 2018 (GT3) Drapeau : Suisse Kessel Racing

Chaque invitation ne pourra être accordée que si la voiture concernée est engagée en 2019 dans l’un des trois championnats suivants : l'Asian Le Mans Series, l'European Le Mans Series ou l'IMSA WeatherTech SportsCar Championship.

Les écuries engagées dans le Championnat du monde d'endurance FIA 2018-2019 sont invitées automatiquement.

Liste officielle[modifier | modifier le code]

Le 11 février 2019, une première liste de 42 voitures est publiée par l'ACO[3].

Le 1er mars 2019, une deuxième liste de 60 voitures est publiée par l'ACO[4].

À la suite de la publication de cette deuxième liste, United Autosports a affiché son mécontentent de n'avoir qu'une seule voiture inscrite à la course. En effet, malgré 11 voitures inscrites dans les divers championnats ACO et le fait d'avoir remporté les Asian Le Mans Series, l'écurie anglo-américaine ne reçoit pas de 2ième invitation. Elle estime que son engagement en endurance n'est pas reconnu et se pose la question sur son engagement en Asian Le Mans Series dans le futur[5].

Le 21 mars, l'ACO annonce que, suite au retrait de la LMGTE Am #55 de Spirit Of Race, Duqueine Engineering (1ier réserviste) est intégré à la liste des engagés en catégorie LMP2 avec une Oreca 07[6].

Le 2 avril, la FIA annonce que la LMP2 #26 du G-Drive sera une Aurus-01 (en fait leur Oreca 07 rebadgée Aurus-01)[7].

No. Pays Écurie Voiture Pneu Pilote 1 Pilote 2 Pilote 3
LMP1
1 Drapeau : Suisse Rebellion Racing Rebellion R13-Gibson M Drapeau : Allemagne André Lotterer Drapeau : Brésil Bruno Senna Drapeau : Suisse Neel Jani
3 Drapeau : Suisse Rebellion Racing Rebellion R13-Gibson M Drapeau : France Nathanaël Berthon Drapeau : États-Unis Gustavo Menezes Drapeau : France Thomas Laurent
4 Drapeau : Autriche ByKolles Racing Enso CLM P1/01-Nismo M Drapeau : France Tom Dillmann
7 Drapeau : Japon Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid M Drapeau : Royaume-Uni Mike Conway Drapeau : Japon Kamui Kobayashi Drapeau : Argentine José María López
8 Drapeau : Japon Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid M Drapeau : Suisse Sébastien Buemi Drapeau : Japon Kazuki Nakajima Drapeau : Espagne Fernando Alonso
10 Drapeau : États-Unis DragonSpeed BR Engineering BR1-Gibson M Drapeau : Royaume-Uni Ben Hanley Drapeau : Suède Henrik Hedman Drapeau : Pays-Bas Renger Van der Zande
11 Drapeau : Russie SMP Racing BR Engineering BR1-AER M Drapeau : Russie Mikhaïl Aleshin Drapeau : Russie Vitaly Petrov Drapeau : Royaume-Uni Jenson Button
17 Drapeau : Russie SMP Racing BR Engineering BR1-AER M Drapeau : France Stéphane Sarrazin Drapeau : Russie Egor Orudzhev Drapeau : Russie Sergey Sirotkin
LMP2
20 Drapeau : Danemark High Class Racing Oreca 07-Gibson D Drapeau : Danemark Anders Fjordbach Drapeau : Danemark Dennis Andersen
22 Drapeau : États-Unis United Autosports Ligier JS P217-Gibson M Drapeau : Royaume-Uni Phil Hanson Drapeau : Portugal Filipe Albuquerque Drapeau : Royaume-Uni Paul Di Resta
23 Drapeau : France Panis-Barthez Compétition Ligier JS P217-Gibson D Drapeau : Autriche René Binder Drapeau : Royaume-Uni Will Stevens
25 Drapeau : Portugal Algarve Pro Racing Oreca 07-Gibson D Drapeau : Portugal Andrea Pizzitola Drapeau : États-Unis Mark Patterson Drapeau : États-Unis John Falb
26 Drapeau : Russie G-Drive Racing Aurus 01-Gibson D Drapeau : Russie Roman Rusinov
28 Drapeau : France TDS Racing Oreca 07-Gibson D Drapeau : France François Perrodo Drapeau : France Loïc Duval Drapeau : France Matthieu Vaxiviere
29 Drapeau : Pays-Bas Racing Team Nederland Dallara P217-Gibson M Drapeau : Pays-Bas Giedo Van der Garde Drapeau : Pays-Bas Frits van Eerd Drapeau : Pays-Bas Nyck de Vries
30 Drapeau : France Duqueine Engineering Oreca 07-Gibson M Drapeau : France Nicolas Jamin Drapeau : France Pierre Ragues Drapeau : France Romain Dumas
31 Drapeau : États-Unis DragonSpeed Oreca 07-Gibson M Drapeau : Mexique Roberto González (en) Drapeau : Venezuela Pastor Maldonado Drapeau : Royaume-Uni Anthony Davidson
32 Drapeau : États-Unis United Autosports Ligier JS P217-Gibson M Drapeau : Irlande Ryan Cullen (en) Drapeau : Royaume-Uni Alex Brundle
34 Drapeau : Pologne Inter Europol Competition Ligier JS P217-Gibson M Drapeau : Pologne Jakub Śmiechowski Drapeau : France Léo Roussel
36 Drapeau : France Signatech Alpine Matmut Alpine A470-Gibson D Drapeau : France Nicolas Lapierre Drapeau : Brésil André Negrão Drapeau : France Pierre Thiriet
37 Drapeau : République populaire de Chine Jackie Chan DC Racing Oreca 07-Gibson D Drapeau : Danemark David Heinemeier Hansson Drapeau : Royaume-Uni Jordan King Drapeau : États-Unis Ricky Taylor
38 Drapeau : République populaire de Chine Jackie Chan DC Racing Oreca 07-Gibson D Drapeau : République populaire de Chine Ho-Pin Tung Drapeau : France Gabriel Aubry Drapeau : Monaco Stéphane Richelmi
39 Drapeau : France Graff Racing Oreca 07-Gibson M Drapeau : France Tristan Gommendy Drapeau : France Vincent Capillaire Drapeau : Suisse Jonathan Hirschi
43 Drapeau : Royaume-Uni RLR Msport/Tower Events Oreca 07-Gibson D Drapeau : Canada John Farano Drapeau : Inde Arjun Maini
47 Drapeau : Italie Cetilar Villorba Corse Dallara P217-Gibson D Drapeau : Italie Roberto Lacorte
48 Drapeau : France IDEC Sport Racing Oreca 07-Gibson M Drapeau : France Paul Lafargue
49 Drapeau : Slovaquie ARC Bratislava Ligier JS P217-Gibson Drapeau : Slovaquie Miro Konopka Drapeau : Suède Henning Enqvist Drapeau : Russie Konstantin Tereshchenko
50 Drapeau : France Larbre Compétition Ligier JS P217-Gibson M Drapeau : France Erwin Creed Drapeau : France Romano Ricci
LMGTE Pro
51 Drapeau : Italie AF Corse Ferrari 488 GTE Evo M Drapeau : Royaume-Uni James Calado Drapeau : Italie Alessandro Pier Guidi Drapeau : Brésil Daniel Serra (en)
63 Drapeau : États-Unis Corvette Racing - GM Chevrolet Corvette C7.R M Drapeau : Danemark Jan Magnussen Drapeau : Espagne Antonio García Drapeau : Allemagne Mike Rockenfeller
64 Drapeau : États-Unis Corvette Racing - GM Chevrolet Corvette C7.R M Drapeau : Royaume-Uni Oliver Gavin Drapeau : États-Unis Tommy Milner Drapeau : Suisse Marcel Fässler
66 Drapeau : États-Unis Ford Chip Ganassi Team UK Ford GT GTE Ecoboost M Drapeau : Allemagne Stefan Mücke Drapeau : France Olivier Pla
67 Drapeau : États-Unis Ford Chip Ganassi Team UK Ford GT GTE Ecoboost M Drapeau : Royaume-Uni Andy Priaulx Drapeau : Royaume-Uni Harry Tincknell
68 Drapeau : États-Unis Ford Chip Ganassi Team USA Ford GT GTE Ecoboost M Drapeau : États-Unis Joey Hand Drapeau : Allemagne Dirk Müller Drapeau : France Sébastien Bourdais
69 Drapeau : États-Unis Ford Chip Ganassi Team USA Ford GT GTE Ecoboost M Drapeau : Australie Ryan Briscoe Drapeau : Royaume-Uni Richard Westbrook Drapeau : Nouvelle-Zélande Scott Dixon
71 Drapeau : Italie AF Corse Ferrari 488 GTE Evo M Drapeau : Royaume-Uni Sam Bird Drapeau : Italie Davide Rigon Drapeau : Espagne Miguel Molina
81 Drapeau : Allemagne BMW Team MTEK BMW M8 GTE M Drapeau : Pays-Bas Nick Catsburg
82 Drapeau : Allemagne BMW Team MTEK BMW M8 GTE M Drapeau : Brésil Augusto Farfus
89 Drapeau : États-Unis Risi Competizione Ferrari 488 GTE Evo M Drapeau : Brésil Pipo Derani Drapeau : Royaume-Uni Oliver Jarvis Drapeau : France Jules Gounon
91 Drapeau : Allemagne Porsche GT Team Porsche 911 RSR M Drapeau : Autriche Richard Lietz Drapeau : Italie Gianmaria Bruni Drapeau : France Frédéric Makowiecki
92 Drapeau : Allemagne Porsche GT Team Porsche 911 RSR M Drapeau : Danemark Michael Christensen Drapeau : France Kévin Estre Drapeau : Belgique Laurens Vanthoor
93 Drapeau : États-Unis Porsche GT Team Porsche 911 RSR M Drapeau : France Patrick Pilet Drapeau : Nouvelle-Zélande Earl Bamber Drapeau : Royaume-Uni Nick Tandy
94 Drapeau : États-Unis Porsche GT Team Porsche 911 RSR M Drapeau : Allemagne Sven Müller Drapeau : France Mathieu Jaminet Drapeau : Norvège Dennis Olsen (en)
95 Drapeau : Royaume-Uni Aston Martin Racing Aston Martin Vantage AMR M Drapeau : Danemark Nicki Thiim Drapeau : Danemark Marco Sørensen
97 Drapeau : Royaume-Uni Aston Martin Racing Aston Martin Vantage AMR M Drapeau : Royaume-Uni Alex Lynn Drapeau : Belgique Maxime Martin
LMGTE Am
54 Drapeau : Suisse Spirit of Race Ferrari 488 GTE M Drapeau : Suisse Thomas Flohr (en) Drapeau : Italie Francesco Castellacci Drapeau : Italie Giancarlo Fisichella
56 Drapeau : Allemagne Team Project 1 Porsche 911 RSR M Drapeau : Allemagne Jörg Bergmeister Drapeau : États-Unis Patrick Lindsey Drapeau : Norvège Egidio Perfetti (en)
57 Drapeau : Japon Car Guy Racing Ferrari 488 GTE M Drapeau : Japon Takeshi Kimura Drapeau : Italie Kei Cozzolino (en) Drapeau : France Côme Ledogar
60 Drapeau : Suisse Kessel Racing Ferrari 488 GTE M Drapeau : Italie Claudio Schiavoni
61 Drapeau : Singapour Clearwater Racing Ferrari 488 GTE M Drapeau : Irlande Matthew Griffin Drapeau : Argentine Pablo Pérez Companc Drapeau : Italie Matteo Cressoni
62 Drapeau : États-Unis Wheathertech Racing Ferrari 488 GTE M Drapeau : États-Unis Cooper MacNeil Drapeau : Finlande Toni Vilander Drapeau : Royaume-Uni Robert Smith
70 Drapeau : Japon MR Racing Ferrari 488 GTE M Drapeau : Japon Motoaki Ishikawa Drapeau : Italie Drapeau : États-Unis Eddie Cheever III (en) Drapeau : Monaco Olivier Beretta
77 Drapeau : Allemagne Dempsey-Proton Racing Porsche 911 RSR M Drapeau : Australie Matt Campbell (en)
78 Drapeau : Allemagne Proton Racing Porsche 911 RSR M Drapeau : Monaco Louis Prette Drapeau : Monaco Philippe Prette Drapeau : Monaco Vincent Abril
83 Drapeau : Suisse Kessel Racing Ferrari 488 GTE M Drapeau : Suisse Rahel Frey Drapeau : Danemark Michelle Gatting (de) Drapeau : Italie Manuela Gostner
84 Drapeau : Royaume-Uni JMW Motorsport Ferrari 488 GTE M Drapeau : États-Unis Jeff Segal (en)
85 Drapeau : États-Unis Keating Motorsports Ford GT GTE Ecoboost M Drapeau : États-Unis Ben Keating Drapeau : Pays-Bas Jeroen Bleekemolen Drapeau : Brésil Felipe Fraga
86 Drapeau : Royaume-Uni Gulf Racing UK Porsche 911 RSR M Drapeau : Royaume-Uni Michael Wainwright Drapeau : Royaume-Uni Ben Barker (en)
88 Drapeau : Allemagne Dempsey-Proton Racing Porsche 911 RSR M Drapeau : Italie Matteo Cairoli (de) Drapeau : Italie Giorgio Roda Drapeau : Japon Satoshi Hoshino
90 Drapeau : Royaume-Uni TF Sport Aston Martin Vantage GTE M Drapeau : Turquie Salih Yoluç (en) Drapeau : Royaume-Uni Charlie Eastwood (en)
98 Drapeau : Royaume-Uni Aston Martin Racing Aston Martin Vantage GTE M Drapeau : Canada Paul Dalla Lana Drapeau : Portugal Pedro Lamy Drapeau : Autriche Mathias Lauda
99 Drapeau : Allemagne Dempsey-Proton Racing Porsche 911 RSR M Drapeau : États-Unis Patrick Long

Réservistes[modifier | modifier le code]

En plus des soixante inscriptions à la course, dix inscriptions ont été ajoutées à une liste de réserve afin de remplacer d'éventuelles invitations non acceptées ou retirées.

La liste ci-dessous est celle publiée le 21 mars. Duqueine Engineering qui était premier réserviste au 1ier mars n'apparait plus dans cette liste puisqu'elle est officiellement engagée suite au retrait d'une Spirit of Race.

Meyer Shank Racing qui était 9ième réserviste au 21 mars avec une Oreca 07 n'apparaît plus dans la liste.

Le 16 avril, L'ACO annonce que la grille passe à 62 voitures. La voiture n°20 de l'écurie High Class Racing et la voiture n°32 de l'écurie United Autosports participeront alors à l'épreuve. La voiture n°80 de l'écurie Ebimotors disparait également de la liste[8].

Réservistes
Ordre Classe No. Pays Équipe Voiture
1 LMP2 33 Drapeau : Philippines Eurasia Motorsport Ligier JS P217-Gibson
2 LMP2 24 Drapeau : France Panis-Barthez Compétition Ligier JS P217-Gibson
3 LMP2 27 Drapeau : France IDEC Sport Racing Ligier JS P217-Gibson
4 LMGTE Am 58 Drapeau : Allemagne Team Project 1 Porsche 911 RSR
5 LMGTE Am 79 Drapeau : Royaume-Uni TF Sport Red River Sport Aston Martin Vantage GTE

Journée test[modifier | modifier le code]

Pesage[modifier | modifier le code]

Essais Libres[modifier | modifier le code]

Séances de qualifications[modifier | modifier le code]

Classement[modifier | modifier le code]

Warm-up[modifier | modifier le code]

Course[modifier | modifier le code]

Classements intermédiaires[modifier | modifier le code]

Déroulement de la course[modifier | modifier le code]

Classement final de la course[modifier | modifier le code]

Records du tour[modifier | modifier le code]

Tours en tête[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. AFP, « WEC : le calendrier bouleversé, les 24 Heures du Mans programmé en fin de saison », sur lequipe.fr, (consulté le 10 mars 2018)
  2. « CHAMPIONNAT DU MONDE D’ENDURANCE DE LA FIA 2012 - 2019-24-heures-du-mans-supplementary-regulations.pdf »
  3. ACO, « Provisional Pre-Event Entry List » [PDF], sur lemans.org, (consulté le 11 février 2019)
  4. ACO, « Révélation des 60 engagés aux 24 Heures du Mans 2019 » [PDF], sur lemans.org, (consulté le 22 mars 2019)
  5. David Bristol, « Les différentes réactions des équipes après la publication de la liste » [PDF], sur endurance-info.com, (consulté le 2 mars 2019)
  6. « 24 Heures du Mans 2019 : l'Oreca 07 de l'équipe Duqueine Engineering invitée », sur lemans.org (consulté le 3 avril 2019)
  7. « En 2019, la nouvelle marque de luxe russe AURUS arrive en sport automobile avec G-Drive Racing », sur www.fiawec.com (consulté le 3 avril 2019)
  8. Pierre-Louis Le Mouëllic, « Deux engagés de plus aux 24 Heures du Mans 2019 ! », sur endurance24.fr,

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]