24 Heures du Mans 2019

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
24 Heures du Mans 2019
Description de l'image 24 heures du mans_2014_logo.png.
Généralités
Sport Endurance
Organisateur(s) Automobile Club de l'Ouest
Édition 87e
Lieu(x) Drapeau : France Le Mans
Date du au
Participants 62
Affluence 252 500 spectateurs[1]
Site(s) Circuit des 24 Heures
Site web officiel www.24h-lemans.com

Palmarès
Tenant du titre Drapeau : Japon Toyota Gazoo Racing
Vainqueur Drapeau : Japon Toyota Gazoo Racing
Deuxième Drapeau : Japon Toyota Gazoo Racing
Troisième Drapeau : Russie SMP Racing

Navigation

Les 24 Heures du Mans 2019 sont la 87e édition des 24 Heures du Mans et la 8e et dernière manche du calendrier du Championnat du monde d'endurance FIA 2018-2019 et ont lieu du au . Le calendrier[2] du championnat a la particularité d'accueillir deux éditions des 24 Heures du Mans, les éditions de 2018 et de 2019.

Engagés[modifier | modifier le code]

Invités[3][modifier | modifier le code]

La participation aux 24 Heures du Mans se fait sur invitation uniquement.

Garage 56[modifier | modifier le code]

Afin de promouvoir les nouvelles technologies, l’ACO peut inviter un concurrent présentant une voiture innovante, en catégorie « Garage 56 », ne répondant pas aux règlements techniques du championnat du monde d’endurance de la FIA 2018-2019.

Aucune invitation en catégorie « Garage 56 » n'a été distribuée pour l'édition 2019.

Invitations en fonction des résultats aux 24H du Mans ou autres séries/championnats[modifier | modifier le code]

Des invitations sont attribuées aux écuries qui ont :

  • gagné dans leur catégorie lors des précédents 24 Heures du Mans (chacune est invité dans la catégorie qu'elle a gagnée)
  • remporté le championnat European Le Mans Series dans les catégories LMP2 ou LMP3 (chacune est invitée en LMP2)
  • remporté ou terminé second le championnat European Le Mans Series dans la catégorie LM GTE (ces écuries peuvent choisir entre LMGTE Pro et LMGTE Am)
  • remporté le championnat Asian Le Mans Series dans les catégories LMP2 ou LMP2 Am (chacune est invitée en LMP2)
  • remporté le championnat Asian Le Mans Series dans la catégorie LMP3 (l'écurie est libre de choisir entre LMP2 et LMGTE Am)
  • remporté le championnat Asian Le Mans Series dans la catégorie GT (l'écurie est invitée en LMGTE Am)
  • remporté la Michelin Le Mans Cup dans la catégorie GT3 (l'écurie est invitée en LMGTE Am)
  • été désignées par les organisateurs de l'IMSA WeatherTech SportsCar Championship (2 équipes)

Ces invitations ne peuvent être attribuées aux Concurrents ELMS, Weathertech USCC, Asian LMS et Michelin Le Mans Cup que si ils ont participé à toutes les épreuves de la Série/Championnat concerné.

Chacune de ces invitations ne pourra être accordée que si la voiture concernée est engagée en 2019 dans l’un des trois championnats suivants : l'Asian Le Mans Series, l'European Le Mans Series ou l'IMSA WeatherTech SportsCar Championship.

Une équipe ne peut bénéficier de plus de deux invitations d'après ses résultats.

Les limitations ci-dessus ne s'appliquent qu'aux invitations en fonction des résultats. Ainsi certaines écuries auront plus de deux invitations (Dempsey-Proton, Porsche, Ford, Ferrari, Aston-Martin Racing) ou des invitations sans être inscrite dans l'un des championnats sus-cités (Cetilar).

Les pilotes lauréats des trophées Jim Trueman et Bob Akin du WeatherTech SportsCar Championship ont été sélectionnés par l'IMSA pour être ceux bénéficiant, avec l'équipe de leur choix, de leurs invitations.

Raison de l'invitation LMP1 LMP2 LMGTE Pro LMGTE Am
Vainqueur des 24 Heures du Mans 2018 Drapeau : Japon Toyota Gazoo Racing Drapeau : France Signatech Alpine Matmut Drapeau : Allemagne Porsche GT Team Drapeau : Allemagne Dempsey-Proton Racing
Champions ELMS 2018 (LMP2 et GTE) Drapeau : Russie G-Drive Racing Drapeau : Allemagne Proton Competition
Deuxième ELMS 2018 (GTE) Drapeau : Royaume-Uni JMW Motorsport
Champion ELMS 2018 (LMP3) Drapeau : Royaume-Uni RLR MSport
Lauréat du Trophée Bob Akin WeatherTech SportsCar Championship Drapeau : États-Unis Keating Motorsports
Lauréat du Trophée Jim Trueman WeatherTech SportsCar Championship Drapeau : États-Unis Weathertech Racing
Champions Asian Le Mans Series 2018-2019 (LMP2 Pro et GT) Drapeau : États-Unis United Autosports Drapeau : Japon Car Guy Racing
Champion Asian Le Mans Series 2018-2019 (LMP2 Am) Drapeau : Slovaquie ARC Bratislava
Champion Asian Le Mans Series 2018-2019 (LMP3) Drapeau : Pologne Inter Europol Competition
Champion Michelin Le Mans Cup 2018 (GT3) Drapeau : Suisse Kessel Racing

Concurrents engagés dans le Championnat du Monde d’Endurance de la FIA 2018-2019[modifier | modifier le code]

Les écuries engagées dans le Championnat du monde d'endurance FIA 2018-2019 sont invitées.

Liste officielle[modifier | modifier le code]

Le , une première liste de 42 voitures est publiée par l'ACO[4] listant les écuries engagés dans le Championnat du monde d'endurance FIA 2018-2019 et celles invitées en fonction des résultats aux 24 Heures du Mans 2018, en ELMS, en Michelin Le Mans Cup ou désignées par l'IMSA (à cette date le championnat ALMS n'était pas terminé).

Le , une deuxième liste de 60 voitures est publiée par l'ACO[5] incluant les invitations au vu des résultats de l'ALMS et celles après sélection sur dossier.

À la suite de la publication de cette deuxième liste, United Autosports a affiché son mécontentent de n'avoir qu'une seule voiture inscrite à la course. En effet, malgré 11 voitures inscrites dans les divers championnats ACO et le fait d'avoir remporté les Asian Le Mans Series, l'écurie anglo-américaine ne reçoit pas de 2e invitation. Elle estime que son engagement en endurance n'est pas reconnu et se pose la question sur son engagement en Asian Le Mans Series dans le futur[6].

Le , l'ACO annonce que, suite au retrait de la LMGTE Am #55 de Spirit Of Race, Duqueine Engineering (1ier réserviste) est intégré à la liste des engagés en catégorie LMP2 avec une Oreca 07[7].

Le , la FIA annonce que la LMP2 #26 du G-Drive sera une Aurus-01 (en fait leur Oreca 07 rebadgée)[8].

Le , L'ACO annonce que la grille passe à 62 voitures. La voiture n°20 de l'écurie High Class Racing et la voiture n°32 de l'écurie United Autosports (2ème et 3ème réservistes du 1er mars) participeront donc à l'épreuve[9].

Le , l'ACO publie la liste provisoire des 186 pilotes qui devraient prendre le départ de l'épreuve[10].


No. Pays Écurie Voiture Pneu Pilote 1 Pilote 2 Pilote 3
LMP1
1 Drapeau : Suisse Rebellion Racing Rebellion R13-Gibson M Drapeau : Allemagne André Lotterer Drapeau : Brésil Bruno Senna Drapeau : Suisse Neel Jani
3 Drapeau : Suisse Rebellion Racing Rebellion R13-Gibson M Drapeau : France Nathanaël Berthon Drapeau : États-Unis Gustavo Menezes Drapeau : France Thomas Laurent
4 Drapeau : Autriche ByKolles Racing Enso CLM P1/01-Gibson M Drapeau : France Tom Dillmann Drapeau : Royaume-Uni Oliver Webb Drapeau : Italie Paolo Ruberti
7 Drapeau : Japon Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid M Drapeau : Royaume-Uni Mike Conway Drapeau : Japon Kamui Kobayashi Drapeau : Argentine José María López
8 Drapeau : Japon Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid M Drapeau : Suisse Sébastien Buemi Drapeau : Japon Kazuki Nakajima Drapeau : Espagne Fernando Alonso
10 Drapeau : États-Unis DragonSpeed BR Engineering BR1-Gibson M Drapeau : Royaume-Uni Ben Hanley Drapeau : Suède Henrik Hedman Drapeau : Pays-Bas Renger Van der Zande
11 Drapeau : Russie SMP Racing BR Engineering BR1-AER M Drapeau : Russie Mikhaïl Aleshin Drapeau : Russie Vitaly Petrov Drapeau : Belgique Stoffel Vandoorne
17 Drapeau : Russie SMP Racing BR Engineering BR1-AER M Drapeau : France Stéphane Sarrazin Drapeau : Russie Egor Orudzhev Drapeau : Russie Sergey Sirotkin
LMP2
20 Drapeau : Danemark High Class Racing Oreca 07-Gibson D Drapeau : Danemark Anders Fjordbach Drapeau : Danemark Dennis Andersen Drapeau : Suisse Mathias Beche
22 Drapeau : États-Unis United Autosports Ligier JS P217-Gibson M Drapeau : Royaume-Uni Phil Hanson Drapeau : Portugal Filipe Albuquerque Drapeau : Royaume-Uni Paul Di Resta
23 Drapeau : France Panis-Barthez Compétition Ligier JS P217-Gibson D Drapeau : Autriche René Binder Drapeau : Royaume-Uni Will Stevens Drapeau : France Julien Canal
25 Drapeau : Portugal Algarve Pro Racing Oreca 07-Gibson D Drapeau : France Andrea Pizzitola Drapeau : France David Zollinger Drapeau : États-Unis John Falb
26 Drapeau : Russie G-Drive Racing Aurus 01-Gibson D Drapeau : Russie Roman Rusinov Drapeau : Pays-Bas Job van Uitert Drapeau : France Jean-Éric Vergne
28 Drapeau : France TDS Racing Oreca 07-Gibson D Drapeau : France François Perrodo Drapeau : France Loïc Duval Drapeau : France Matthieu Vaxiviere
29 Drapeau : Pays-Bas Racing Team Nederland Dallara P217-Gibson M Drapeau : Pays-Bas Giedo Van der Garde Drapeau : Pays-Bas Frits van Eerd Drapeau : Pays-Bas Nyck de Vries
30 Drapeau : France Duqueine Engineering Oreca 07-Gibson M Drapeau : France Nicolas Jamin Drapeau : France Pierre Ragues Drapeau : France Romain Dumas
31 Drapeau : États-Unis DragonSpeed Oreca 07-Gibson M Drapeau : Mexique Roberto González Drapeau : Venezuela Pastor Maldonado Drapeau : Royaume-Uni Anthony Davidson
32 Drapeau : États-Unis United Autosports Ligier JS P217-Gibson M Drapeau : Irlande Ryan Cullen Drapeau : Royaume-Uni Alex Brundle Drapeau : États-Unis William Owen
34 Drapeau : Pologne Inter Europol Competition Ligier JS P217-Gibson M Drapeau : Pologne Jakub Śmiechowski Drapeau : Royaume-Uni James Winslow Drapeau : Royaume-Uni Nigel Moore
36 Drapeau : France Signatech Alpine Matmut Alpine A470-Gibson M Drapeau : France Nicolas Lapierre Drapeau : Brésil André Negrão Drapeau : France Pierre Thiriet
37 Drapeau : République populaire de Chine Jackie Chan DC Racing Oreca 07-Gibson D Drapeau : Danemark David Heinemeier Hansson Drapeau : Royaume-Uni Jordan King Drapeau : États-Unis Ricky Taylor
38 Drapeau : République populaire de Chine Jackie Chan DC Racing Oreca 07-Gibson D Drapeau : République populaire de Chine Ho-Pin Tung Drapeau : France Gabriel Aubry Drapeau : Monaco Stéphane Richelmi
39 Drapeau : France Graff Racing Oreca 07-Gibson M Drapeau : France Tristan Gommendy Drapeau : France Vincent Capillaire Drapeau : Suisse Jonathan Hirschi
43 Drapeau : Royaume-Uni RLR Msport/Tower Events Oreca 07-Gibson D Drapeau : Canada John Farano Drapeau : Inde Arjun Maini Drapeau : France Norman Nato
47 Drapeau : Italie Cetilar Villorba Corse Dallara P217-Gibson D Drapeau : Italie Roberto Lacorte Drapeau : Italie Giorgio Sernagiotto Drapeau : Italie Andrea Belicchi
48 Drapeau : France IDEC Sport Racing Oreca 07-Gibson M Drapeau : France Paul Lafargue Drapeau : France Paul-Loup Chatin Drapeau : Mexique Memo Rojas
49 Drapeau : Slovaquie ARC Bratislava Ligier JS P217-Gibson D Drapeau : Slovaquie Miro Konopka Drapeau : Suède Henning Enqvist Drapeau : Russie Konstantin Tereshchenko
50 Drapeau : France Larbre Compétition Ligier JS P217-Gibson M Drapeau : France Erwin Creed Drapeau : France Romano Ricci Drapeau : États-Unis Nicholas Boulle
LMGTE Pro
51 Drapeau : Italie AF Corse Ferrari 488 GTE Evo M Drapeau : Royaume-Uni James Calado Drapeau : Italie Alessandro Pier Guidi Drapeau : Brésil Daniel Serra
63 Drapeau : États-Unis Corvette Racing - GM Chevrolet Corvette C7.R M Drapeau : Danemark Jan Magnussen Drapeau : Espagne Antonio García Drapeau : Allemagne Mike Rockenfeller
64 Drapeau : États-Unis Corvette Racing - GM Chevrolet Corvette C7.R M Drapeau : Royaume-Uni Oliver Gavin Drapeau : États-Unis Tommy Milner Drapeau : Suisse Marcel Fässler
66 Drapeau : États-Unis Ford Chip Ganassi Team UK Ford GT GTE Ecoboost M Drapeau : Allemagne Stefan Mücke Drapeau : France Olivier Pla Drapeau : États-Unis Billy Johnson (en)
67 Drapeau : États-Unis Ford Chip Ganassi Team UK Ford GT GTE Ecoboost M Drapeau : Royaume-Uni Andy Priaulx Drapeau : Royaume-Uni Harry Tincknell Drapeau : États-Unis Jonathan Bomarito
68 Drapeau : États-Unis Ford Chip Ganassi Team USA Ford GT GTE Ecoboost M Drapeau : États-Unis Joey Hand Drapeau : Allemagne Dirk Müller Drapeau : France Sébastien Bourdais
69 Drapeau : États-Unis Ford Chip Ganassi Team USA Ford GT GTE Ecoboost M Drapeau : Australie Ryan Briscoe Drapeau : Royaume-Uni Richard Westbrook Drapeau : Nouvelle-Zélande Scott Dixon
71 Drapeau : Italie AF Corse Ferrari 488 GTE Evo M Drapeau : Royaume-Uni Sam Bird Drapeau : Italie Davide Rigon Drapeau : Espagne Miguel Molina
81 Drapeau : Allemagne BMW Team MTEK BMW M8 GTE M Drapeau : Pays-Bas Nick Catsburg Drapeau : Autriche Philipp Eng Drapeau : Allemagne Martin Tomczyk
82 Drapeau : Allemagne BMW Team MTEK BMW M8 GTE M Drapeau : Brésil Augusto Farfus Drapeau : Portugal António Félix da Costa Drapeau : Finlande Jesse Krohn
89 Drapeau : États-Unis Risi Competizione Ferrari 488 GTE Evo M Drapeau : Brésil Pipo Derani Drapeau : Royaume-Uni Oliver Jarvis Drapeau : France Jules Gounon
91 Drapeau : Allemagne Porsche GT Team Porsche 911 RSR M Drapeau : Autriche Richard Lietz Drapeau : Italie Gianmaria Bruni Drapeau : France Frédéric Makowiecki
92 Drapeau : Allemagne Porsche GT Team Porsche 911 RSR M Drapeau : Danemark Michael Christensen Drapeau : France Kévin Estre Drapeau : Belgique Laurens Vanthoor
93 Drapeau : États-Unis Porsche GT Team Porsche 911 RSR M Drapeau : France Patrick Pilet Drapeau : Nouvelle-Zélande Earl Bamber Drapeau : Royaume-Uni Nick Tandy
94 Drapeau : États-Unis Porsche GT Team Porsche 911 RSR M Drapeau : Allemagne Sven Müller Drapeau : France Mathieu Jaminet Drapeau : Norvège Dennis Olsen (en)
95 Drapeau : Royaume-Uni Aston Martin Racing Aston Martin Vantage AMR M Drapeau : Danemark Nicki Thiim Drapeau : Danemark Marco Sørensen Drapeau : Royaume-Uni Darren Turner
97 Drapeau : Royaume-Uni Aston Martin Racing Aston Martin Vantage AMR M Drapeau : Royaume-Uni Alex Lynn Drapeau : Belgique Maxime Martin Drapeau : Royaume-Uni Jonathan Adam
LMGTE Am
54 Drapeau : Suisse Spirit of Race Ferrari 488 GTE M Drapeau : Suisse Thomas Flohr Drapeau : Italie Francesco Castellacci Drapeau : Italie Giancarlo Fisichella
56 Drapeau : Allemagne Team Project 1 Porsche 911 RSR M Drapeau : Allemagne Jörg Bergmeister Drapeau : États-Unis Patrick Lindsey Drapeau : Norvège Egidio Perfetti
57 Drapeau : Japon Car Guy Racing Ferrari 488 GTE M Drapeau : Japon Takeshi Kimura Drapeau : Japon Kei Cozzolino Drapeau : France Côme Ledogar
60 Drapeau : Suisse Kessel Racing Ferrari 488 GTE M Drapeau : Italie Claudio Schiavoni Drapeau : Italie Sergio Pianezzola Drapeau : Italie Andrea Piccini
61 Drapeau : Singapour Clearwater Racing Ferrari 488 GTE M Drapeau : Irlande Matthew Griffin Drapeau : Argentine Luís Pérez Companc Drapeau : Italie Matteo Cressoni
62 Drapeau : États-Unis WeatherTech Racing Ferrari 488 GTE M Drapeau : États-Unis Cooper MacNeil Drapeau : Finlande Toni Vilander Drapeau : Royaume-Uni Robert Smith
70 Drapeau : Japon MR Racing Ferrari 488 GTE M Drapeau : Japon Motoaki Ishikawa Drapeau : Italie Drapeau : États-Unis Eddie Cheever III (en) Drapeau : Monaco Olivier Beretta
77 Drapeau : Allemagne Dempsey-Proton Racing Porsche 911 RSR M Drapeau : Australie Matt Campbell (en) Drapeau : Allemagne Christian Ried Drapeau : France Julien Andlauer
78 Drapeau : Allemagne Proton Racing Porsche 911 RSR M Drapeau : Monaco Louis Prette Drapeau : Monaco Philippe Prette Drapeau : France Vincent Abril
83 Drapeau : Suisse Kessel Racing Ferrari 488 GTE M Drapeau : Suisse Rahel Frey Drapeau : Danemark Michelle Gatting Drapeau : Italie Manuela Gostner
84 Drapeau : Royaume-Uni JMW Motorsport Ferrari 488 GTE M Drapeau : États-Unis Jeff Segal Drapeau : Brésil Rodrigo Baptista Drapeau : Canada Wei Lu
85 Drapeau : États-Unis Keating Motorsports Ford GT GTE Ecoboost M Drapeau : États-Unis Ben Keating Drapeau : Pays-Bas Jeroen Bleekemolen Drapeau : Brésil Felipe Fraga
86 Drapeau : Royaume-Uni Gulf Racing UK Porsche 911 RSR M Drapeau : Royaume-Uni Michael Wainwright Drapeau : Royaume-Uni Ben Barker Drapeau : Autriche Thomas Preining
88 Drapeau : Allemagne Dempsey-Proton Racing Porsche 911 RSR M Drapeau : Italie Matteo Cairoli Drapeau : Italie Giorgio Roda Drapeau : Japon Satoshi Hoshino
90 Drapeau : Royaume-Uni TF Sport Aston Martin Vantage GTE M Drapeau : Turquie Salih Yoluç Drapeau : Irlande Charlie Eastwood (en) Drapeau : Royaume-Uni Euan Hankey
98 Drapeau : Royaume-Uni Aston Martin Racing Aston Martin Vantage GTE M Drapeau : Canada Paul Dalla Lana Drapeau : Portugal Pedro Lamy Drapeau : Autriche Mathias Lauda
99 Drapeau : Allemagne Dempsey-Proton Racing Porsche 911 RSR M Drapeau : États-Unis Patrick Long Drapeau : États-Unis Tracy Krohn Drapeau : Suède Niclas Jönsson

Championnat dans lequel la voiture est engagé :

Les écuries des #60 et #99 avaient droit à une invitation au titre de leurs résultats 2018 respectivement en Michelin le Mans Cup et aux 24H du Mans et ont inscrit une voiture en ELMS pour en bénéficier.

Cetilar (#47) était en ELMS en 2018, sera en WEC en 2019-2020, mais ne sera dans aucun championnat au moment des 24H du Mans 2019.

Réservistes[modifier | modifier le code]

Le 1er mars, en plus des soixante inscriptions à la course, dix inscriptions étaient ajoutées à une liste de réserve afin de remplacer d'éventuelles invitations non acceptées ou retirées[5].

Réservistes ()
Ordre Classe No. Pays Équipe Voiture
1 LMP2 30 Drapeau : France Duqueine Engineering Oreca 07-Gibson
2 LMP2 20 Drapeau : Danemark High Class Racing Oreca 07-Gibson
3 LMP2 32 Drapeau : États-Unis United Autosports Ligier JS P217-Gibson
4 LMP2 33 Drapeau : Philippines Eurasia Motorsport Ligier JS P217-Gibson
5 LMP2 24 Drapeau : France Panis-Barthez Compétition Ligier JS P217-Gibson
6 LMP2 27 Drapeau : France IDEC Sport Racing Ligier JS P217-Gibson
7 LMGTE Am 80 Drapeau : Italie Ebimotors Porsche 911 RSR
8 LMGTE Am 58 Drapeau : Allemagne Team Project 1 Porsche 911 RSR
9 LMP2 44 Drapeau : États-Unis Meyer Shank Racing Oreca 07-Gibson
10 LMGTE Am 79 Drapeau : Royaume-Uni TF Sport Red River Sport Aston Martin Vantage GTE

Le , suite au désistement de la Spirit of Race #55 (LMGTE Am), la #30 de Duqueine Engineering passe dans la liste des engagés. La #80 de Meyer Shank Racing disparait de la liste des réservistes[11].

Le , lors de l'annonce du passage de la grille à 62 voitures, la #20 de High Class Racing et la # 32 de United Autosports passent dans la liste des engagés. La #80 de Ebimotors disparait de la liste des réservistes[9].

Le , lors de la publication de la liste provisoire des 186 pilotes, les #24 de Panis-Barthez Compétition et #58 de Team Project 1 disparaissent de la liste des réservistes[12].

Journée test[modifier | modifier le code]

Pour cette journée test, la très grande majorité des 186 pilotes ont répondu présents mais on retrouva aussi également quelques suppléants. Ils ont été au nombre de sept à pouvoir profiter de cette journée d’essais.

En LMP1, nous retrouvons donc Brendon Hartley qui réalisé ses premiers tours de roues au volant de la Toyota TS050 Hybrid en vue de la saison 2019-2020.

En LMP2, Timothé Buret, qui reste sur 3 participations consécutives aux 24 Heures du Mans roula pour le Panis-Barthez Compétition. James French a rejoint l'écurie portugaise Algarve Pro Racing pour laquelle il roule en European Le Mans Series. Graff a renforcé sa formation de pilotes avec Alexandre Cougnaud. Patrice Lafargue retrouva les pilotes d’IDEC Sport.

En LMGTE Pro, Ross Gunn, pilote de réserve et de développement d’Aston Martin Racing, a renforcé l'écurie.

En LMGTE Am, l'écurie allemande Team Project 1 a fait appel à Nicholas Yelloly en tant que un quatrième pilote[13].

Pesage[modifier | modifier le code]

Essais libres[modifier | modifier le code]

La séance d'essai libres s'est déroulée le mercredi de 16 h 00 à 20 h 00. Une averse s’étant abattue quelques minutes avant l’ouverture de la piste, la séance a débuté timidement sur une piste humide. Le rythme des différentes écuries s'est ensuite accéléré durant la deuxième heure. C'est durant cette période que Gustavo Menezes, aux mains de la Rebellion R13 n°3 réalisa alors un temps de 3:19.931, un temps à plus de deux secondes du meilleur chrono réalisé par cette dernière lors de la Journée Test. Malheureusement, quelques minutes plus tard, une sortie de piste impliquant Tracy Krohn, aux mains de la Porsche 911 RSR n°99 de l'écurie Dempsey-Proton Racing, dans la seconde partie des hunaudières a engendré un régime du drapeau rouge pour plus de 45 minutes. La voiture et les rails ont été fortement endommagé mais Tracy Krohn est sorti indemne. Il a ensuite été conduit à l'hôpital pour des contrôles préventifs car il s'êtait plaint de douleurs au dos. Ayant été dans l’expectative concernant l'état de santé de Tracy Krohn, le Dempsey-Proton Racing a considéré pendant en temps de retirer[14] la voiture n°99 de l'épreuve mais le bon retour des médecins ont poussé l'écurie à utiliser la voiture de réserve afin de remplacer la voiture fortement endommagée[15]. Durant cette interruption, la pluie a fait de nouveau son retour sur le circuit, de quoi humidifier la piste pour la réouverture de la piste. C'est ensuite dans la dernière demi-heure que Stoffel Vandoorne, aux mains de la BR Engineering BR1 n°11 a amélioré la référence en réalisant 3:19.931. Kamui Kobayashi, aux mains de la Toyota TS050 Hybrid n°07, améliora a son tour la référence en réalisant en temps de 3:18.091, en reléguant ainsi la concurrence à plus d’1,8 seconde.

Dans la catégorie LMP2, les Oreca 07 ont mené les débats en réalisant les 5 meilleurs temps de la séance. Déjà très a l'aise l'année dernière, Paul-Loup Chatin a signé le meilleur temps en 3:28.363 au volant de la voiture n°48 de l'écurie IDEC Sport en devançant la voiture n°31 pilotée par Anthony Davidson de l'écurie DragonSpeed de 367 millièmes. Le troisième temps a été réalisé par l’Aurus 01 n°26 de l'écurie G-Drive Racing à 5 dixièmes pilotée par Job van Uitert, l'un des rookie de l'épreuve. La première non Oreca, est la Dallara P217 n°29 de l'écurie Racing Team Nederland à la 6e place. La première Ligier JS P217, la n°22 de l'écurie United Autosports se trouve quant à elle en 7e position. Michelin a pris l'avantage sur Dunlop dans cette séance en ayant 6 voitures dans les 7 voitures les plus rapides.

Dans la catégorie LMGTE Pro, de nombreuses voitures ont amélioré leur temps à la fin des essais libres, mais aucune n’a réussi à battre la référence réalisée en début de séance par Michael Christensen sur la Porsche 911 RSR n°92 de 3: 52,149.

Dans la catégorie LMGTE Am, Matt Campbell (en) a réalisé le meilleur temps avec un tour bouclé en 3:55.304 avec la Porsche 911 RSR de l'écurie Dempsey-Proton Racing. En fin de séance, en profitant de l'amélioration des conditions de la piste, Giancarlo Fisichella, aux mains de la Ferrari 488 GTE de l'écurie Spirit of Race se rapprocha de la référence en réalisant un tour en 3:55.686[16],[17],[18].


Temps réalisés par les trois premiers de chaque catégorie lors de la première séance d'essais libres (vainqueurs de catégorie en gras)[19]
Pos. Classe Équipe Temps Tours
1 LMP1 7 Drapeau : Japon Toyota Gazoo Racing 3 min 18 s 091 (au 47e tour) 48
2 LMP1 11 Drapeau : Russie SMP Racing 3 min 19 s 931 (au 24e tour) 30
3 LMP1 3 Drapeau : Suisse Rebellion Racing 3 min 19 s 960 (au 15e tour) 34
9 LMP2 48 Drapeau : France IDEC Sport 3 min 28 s 363 (au 24e tour) 28
10 LMP2 31 Drapeau : États-Unis DragonSpeed 3 min 28 s 730 (au 3e tour) 13
11 LMP2 26 Drapeau : Russie G-Drive Racing 3 min 28 s 893 (au 5e tour) 25
29 LMGTE Pro 92 Drapeau : Allemagne Porsche GT Team 3 min 52 s 149 (au 4e tour) 20
30 LMGTE Pro 94 Drapeau : États-Unis Porsche GT Team 3 min 52 s 464 (au 19e tour) 21
31 LMGTE Pro 71 Drapeau : Italie AF Corse 3 min 52 s 743 (au 24e tour) 25
45 LMGTE Am 77 Drapeau : Allemagne Dempsey-Proton Racing 3 min 55 s 304 (au 8e tour) 21
46 LMGTE Am 54 Drapeau : Suisse Spirit of Race 3 min 55 s 686 (au 22e tour) 28
47 LMGTE Am 98 Drapeau : Royaume-Uni Aston Martin Racing 3 min 55 s 714 (au 29e tour) 31

Séances de qualifications[modifier | modifier le code]

Classement[20][modifier | modifier le code]

Pos. Classe No. Équipe Séance 1 Séance 2 Séance 3 Écart Grille
1 LMP1 7 Drapeau : Japon Toyota Gazoo Racing 3:17:161 3:15:497 3:20:494 1
2 LMP1 8 Drapeau : Japon Toyota Gazoo Racing 3:19:632 3:15:908 3:20:669 +0.411 2
3 LMP1 17 Drapeau : Russie SMP Racing 3:17:663 3:17:437 3:16:159 +0.662 3
4 LMP1 3 Drapeau : Suisse Rebellion Racing 3:19:603 3:18:884 3:16:404 +0.907 4
5 LMP1 11 Drapeau : Russie SMP Racing 3:20:932 3:16:953 3:16:665 +1.168 5
6 LMP1 1 Drapeau : Suisse Rebellion Racing Temps annulés[21] 3:17:313 3:16:810 +1.313 6
7 LMP1 10 Drapeau : États-Unis DragonSpeed 3:20:200 3:23:672 3:25:902 +4.703 7
8 LMP1 4 Drapeau : Autriche ByKolles Racing 3:25:246 3:23:726 3:23:109 +7.612 8
9 LMP2 28 Drapeau : France TDS Racing 3:28:840 3:27:096 3:25:345 +9.848 9
10 LMP2 31 Drapeau : États-Unis DragonSpeed 3:26:804 3:26:490 3:25:667 +10.170 10
11 LMP2 36 Drapeau : France Signatech Alpine Matmut 3:26:935 3:28:471 3:25:874 +10.377 11
12 LMP2 48 Drapeau : France IDEC Sport Racing 3:27:847 3:27:804 3:26:011 +10.514 12
13 LMP2 26 Drapeau : Russie G-Drive Racing 3:29:107 3:28:713 3:26:257 +10.760 13
14 LMP2 22 Drapeau : États-Unis United Autosports 3:27:338 3:27:356 3:26:543 +11.046 14
15 LMP2 38 Drapeau : République populaire de Chine Jackie Chan DC Racing 3:28:738 3:26:821 3:27:779 +11.324 15
16 LMP2 29 Drapeau : Pays-Bas Racing Team Nederland 3:28:909 3:27:107 3:27:384 +11.610 16
17 LMP2 32 Drapeau : États-Unis United Autosports 3:29:583 3:28:779 3:27:509 +12.012 17
18 LMP2 20 Drapeau : Danemark High Class Racing 3:32:945 3:29:633 3:27:610 +12.113 18
19 LMP2 23 Drapeau : France Panis-Barthez Compétition 3:29:821 3:27:790 3:32:511 +12.293 19
20 LMP2 37 Drapeau : République populaire de Chine Jackie Chan DC Racing 3:29:498 3:28:569 3:28:049 +12.552 20
21 LMP2 30 Drapeau : France Duqueine Engineering 3:28:653 3:30:353 3:28:195 +12.698 21
22 LMP2 39 Drapeau : France Graff Racing 3:30:970 3:28:426 Temps annulés[22] +12.929 22
23 LMP2 25 Drapeau : Portugal Algarve Pro Racing 3:29:126 3:28:457 3:31:113 +12.960 23
24 LMP2 43 Drapeau : Royaume-Uni RLR Msport/Tower Events 3:31:017 3:29:137 3:28:803 +13.306 24
25 LMP2 47 Drapeau : Italie Cetilar Villorba Corse 3:29:748 3:28:942 3:29:556 +13.445 25
26 LMP2 34 Drapeau : Pologne Inter Europol Competition 3:30:744 3:30:823 3:31:491 +15.247 26
27 LMP2 49 Drapeau : Slovaquie ARC Bratislava-Kaneko Racing 3:35:480 3:44:799 3:34:146 +18.649 27
28 LMP2 50 Drapeau : France Larbre Compétition 3:38:663 3:36:144 3:34:913 +19.416 28
29 GTE Pro 95 Drapeau : Royaume-Uni Aston Martin Racing 3:50:812 3:51:948 3:48:000 +32.503 29
30 GTE Pro 67 Drapeau : États-Unis Ford Chip Ganassi Team UK 3:49:530 3:52:831 3:48:112 +32.615 30
31 GTE Pro 63 Drapeau : États-Unis Corvette Racing 3:52:109 3:49:424 3:48:830 +33.333 31
32 GTE Pro 93 Drapeau : États-Unis Porsche GT Team 3:49:558 3:50:171 3:48:907 +33.410 32
33 GTE Pro 82 Drapeau : Allemagne BMW Team MTEK 3:53:498 3:51:818 3:49:108 +33.611 33
34 GTE Pro 68 Drapeau : États-Unis Ford Chip Ganassi Team USA 3:53:053 3:50:486 3:49:116 +33.619 34
35 GTE Pro 92 Drapeau : Allemagne Porsche GT Team 3:50:468 3:49:388 3:49:196 +33.699 35
36 GTE Pro 71 Drapeau : Italie AF Corse 3:50:850 3:50:623 3:49:391 +33.894 36
37 GTE Pro 66 Drapeau : États-Unis Ford Chip Ganassi Team UK 3:53:793 3:51:601 3:49:511 +34.014 37
38 GTE Pro 69 Drapeau : États-Unis Ford Chip Ganassi Team USA 3:51:821 3:50:339 3:49:546 +34.049 38
39 GTE Pro 64 Drapeau : États-Unis Corvette Racing 3:52:490 3:51:011 3:49:573 +34.076 39
40 GTE Pro 51 Drapeau : Italie AF Corse 3:52:128 3:51:019 3:49:655 +34.158 40
41 GTE Pro 91 Drapeau : Allemagne Porsche GT Team 3:50:099 3:49:921 3:51:039 +34.424 41
42 GTE Pro 97 Drapeau : Royaume-Uni Aston Martin Racing 3:50:037 3:52:283 3:50:383 +34.540 42
43 GTE Pro 94 Drapeau : États-Unis Porsche GT Team 3:50:278 3:50:810 3:50:593 +34.781 43
44 GTE Pro 81 Drapeau : Allemagne BMW Team MTEK 3:51:476 3:51:353 Pas de Temps +35.856 44
45 GTE Am 88 Drapeau : Allemagne Dempsey-Proton Racing 3:52:454 3:54:107 3:51:439 +35.942 45
46 GTE Pro 89 Drapeau : États-Unis Risi Competizione 3:52:997 3:53:244 3:51:454 +35.957 46
47 GTE Am 77 Drapeau : Allemagne Dempsey-Proton Racing 3:54:408 3:54:008 3:51:645 +36.148 47
48 GTE Am 86 Drapeau : Royaume-Uni Gulf Racing 3:55:033 3:53:571 3:51:944 +36.447 48
49 GTE Am 84 Drapeau : Royaume-Uni JMW Motorsport 3:54:513 3:56:154 3:52:423 +36.926 49
50 GTE Am 78 Drapeau : Allemagne Proton Racing 3:54:324 3:54:942 3:52:434 +36.937 50
51 GTE Am 56 Drapeau : Allemagne Team Project 1 3:52:750 3:55:011 3:53:135 +37.253 51
52 GTE Am 54 Drapeau : Suisse Spirit of Race 3:53:793 3:52:826 3:52:879 +37.329 52
53 GTE Am 57 Drapeau : Japon Car Guy Racing 3:56:034 3:53:474 3:54:928 +37.977 53
54 GTE Am 85 Drapeau : États-Unis Keating Motorsports 3:56:576 3:53:492 3:54:815 +37.995 54
55 GTE Am 60 Drapeau : Suisse Kessel Racing 3:56:147 3:53:990 3:53:528 +38.031 55
56 GTE Am 98 Drapeau : Royaume-Uni Aston Martin Racing 3:53:530 3:56:136 3:53:698 +38.033 56
57 GTE Am 90 Drapeau : Royaume-Uni TF Sport 3:53:974 3:54:542 3:53:606 +38.109 57
58 GTE Am 62 Drapeau : États-Unis Weathertech Racing 3:55:544 3:54:350 3:53:630 +38.133 58
59 GTE Am 70 Drapeau : Japon MR Racing 3:54:737 3:55:906 3:54:051 +38.554 59
60 GTE Am 83 Drapeau : Suisse Kessel Racing 3:56:333 3:54:363 3:54:083 +38.586 60
61 GTE Am 61 Drapeau : Singapour Clearwater Racing 3:56:072 3:56:120 3:54:799 +39.302 61
62 GTE Am 99 Drapeau : Allemagne Dempsey-Proton Racing Pas de temps Forfait[23] -

Warm-up[modifier | modifier le code]

Course[modifier | modifier le code]

Classements intermédiaires[modifier | modifier le code]

Pos. Après la 1re heure Après 6 heures Après 12 heures Après 18 heures
Voiture / Pilotes Voiture / Pilotes Voiture / Pilotes Voiture / Pilotes
1 7 Drapeau : Japon Toyota Gazoo Racing
Toyota TS050 Hybrid (LMP1)
Conway - Kobayashi - Lopez
7 Drapeau : Japon Toyota Gazoo Racing
Toyota TS050 Hybrid (LMP1)
Conway - Kobayashi - Lopez
7 Drapeau : Japon Toyota Gazoo Racing
Toyota TS050 Hybrid (LMP1)
Conway - Kobayashi - Lopez
7 Drapeau : Japon Toyota Gazoo Racing
Toyota TS050 Hybrid (LMP1)
Conway - Kobayashi - Lopez
2 8 Drapeau : Japon Toyota Gazoo Racing
Toyota TS050 Hybrid (LMP1)
Buemi - Nakajima - Alonso
8 Drapeau : Japon Toyota Gazoo Racing
Toyota TS050 Hybrid (LMP1)
Buemi - Nakajima - Alonso
8 Drapeau : Japon Toyota Gazoo Racing
Toyota TS050 Hybrid (LMP1)
Buemi - Nakajima - Alonso
8 Drapeau : Japon Toyota Gazoo Racing
Toyota TS050 Hybrid (LMP1)
Buemi - Nakajima - Alonso
3 3 Drapeau : Suisse Rebellion Racing
Rebellion R13 (LMP1)
Berthon - Menezes - Laurent
3 Drapeau : Suisse Rebellion Racing
Rebellion R13 (LMP1)
Berthon - Menezes - Laurent
3 Drapeau : Suisse Rebellion Racing
Rebellion R13 (LMP1)
Berthon - Menezes - Laurent
11 Drapeau : Russie SMP Racing
BR Engineering BR1 (LMP1)
Aleshin - Petrov - Vandoorne
4 11 Drapeau : Russie SMP Racing
BR Engineering BR1 (LMP1)
Aleshin - Petrov - Vandoorne
11 Drapeau : Russie SMP Racing
BR Engineering BR1 (LMP1)
Aleshin - Petrov - Vandoorne
11 Drapeau : Russie SMP Racing
BR Engineering BR1 (LMP1)
Aleshin - Petrov - Vandoorne
3 Drapeau : Suisse Rebellion Racing
Rebellion R13 (LMP1)
Berthon - Menezes - Laurent
5 17 Drapeau : Russie SMP Racing
BR Engineering BR1 (LMP1)
Sarrazin - Orudzhev - Sirotkin
17 Drapeau : Russie SMP Racing
BR Engineering BR1 (LMP1)
Sarrazin - Orudzhev - Sirotkin
1 Drapeau : Suisse Rebellion Racing
Rebellion R13 (LMP1)
Lotterer - Senna - Jani
1 Drapeau : Suisse Rebellion Racing
Rebellion R13 (LMP1)
Lotterer - Senna - Jani

Déroulement de la course[modifier | modifier le code]

Au début de la course, la Toyota n°7 prend un peu moins de 30 secondes d'avance. À l'arrivée de la nuit, celle-ci fait une sortie de piste, qui profite à la n°8. Elles commencent donc à passer première puis être doublée, jusqu'à ce que la n°8 ait besoin d'une réparation de porte, qui fixa l'écart à environ 1 minute. Après cela, la Rebellion n°3 est contrainte de s'arrêter 3 minutes pour ne pas avoir déclaré des pneus. La SMP Racing n°11 passe donc devant, puis la n°3 sort de piste, et doit être réparée pendant plusieurs minutes, profitant alors à la n°1 de la même écurie.

Classement final de la course[modifier | modifier le code]

Pos Classe Équipe Pilotes Châssis Pneus Tours Temps /

Abandon

Moteur
1 LMP1 8 Drapeau : Japon Toyota Gazoo Racing Drapeau : Suisse Sébastien Buemi
Drapeau : Japon Kazuki Nakajima
Drapeau : Espagne Fernando Alonso
Toyota TS050 Hybrid M 385 24 h 00 min 10 s 574
Toyota 2,4 L V6 Bi-Turbo
2 LMP1 7 Drapeau : Japon Toyota Gazoo Racing Drapeau : Royaume-Uni Mike Conway
Drapeau : Japon Kamui Kobayashi
Drapeau : Argentine José María López
Toyota TS050 Hybrid M 385 24 h 00 min 27 s 546
Toyota 2,4 L V6 Bi-Turbo
3 LMP1 11 Drapeau : Russie SMP Racing Drapeau : Russie Mikhail Aleshin
Drapeau : Russie Vitaly Petrov
Drapeau : Belgique Stoffel Vandoorne
BR Engineering BR1 M 379 + 6 tours
AER P60B 2,4 L V6 Bi-Turbo
4 LMP1 1 Drapeau : Suisse Rebellion Racing Drapeau : Brésil Bruno Senna
Drapeau : Allemagne André Lotterer
Drapeau : Suisse Neel Jani
Rebellion R13 M 376 + 9 tours
Gibson GK458 4,5 L V8 Atmo
5 LMP1 3 Drapeau : Suisse Rebellion Racing Drapeau : France Thomas Laurent
Drapeau : États-Unis Gustavo Menezes
Drapeau : France Nathanaël Berthon
Rebellion R13 M 370 + 15 tours
Gibson GK458 4,5 L V8 Atmo
6 LMP2 36 Drapeau : France Signatech Alpine Matmut Drapeau : France Nicolas Lapierre
Drapeau : France Pierre Thiriet
Drapeau : Brésil André Negrão
Alpine A470 M 368 + 17 tours
Gibson GK428 4,2 L V8 Atmo
7 LMP2 38 Drapeau : République populaire de Chine Jackie Chan DC Racing Drapeau : République populaire de Chine Ho-Pin Tung
Drapeau : France Gabriel Aubry
Drapeau : Monaco Stéphane Richelmi
Oreca 07 D 367 + 18 tours
Gibson GK428 4,2 L V8 Atmo
8 LMP2 28 Drapeau : France TDS Racing Drapeau : France François Perrodo
Drapeau : France Loïc Duval
Drapeau : France Matthieu Vaxivière
Oreca 07 D 366 + 19 tours
Gibson GK428 4,2 L V8 Atmo
9 LMP2 22 Drapeau : États-Unis United Autosports Drapeau : Royaume-Uni Phil Hanson
Drapeau : Royaume-Uni Paul di Resta
Drapeau : Portugal Filipe Albuquerque
Ligier JS P217 M 365 + 20 tours
Gibson GK428 4,2 L V8 Atmo
10 LMP2 48 Drapeau : France IDEC Sport Racing Drapeau : France Paul Lafargue
Drapeau : France Paul-Loup Chatin
Drapeau : Mexique Memo Rojas
Oreca 07 M 364 + 21 tours
Gibson GK428 4,2 L V8 Atmo
11 LMP2 26 Drapeau : Russie G-Drive Racing Drapeau : Russie Roman Rusinov
Drapeau : Pays-Bas Job Van Uitert
Drapeau : France Jean-Éric Vergne
Aurus 01 D 364 + 21 tours
Gibson GK428 4,2 L V8 Atmo
12 LMP2 30 Drapeau : France Duqueine Engineering Drapeau : France Nicolas Jamin
Drapeau : France Pierre Ragues
Drapeau : France Romain Dumas
Oreca 07 M 363 + 22 tours
Gibson GK428 4,2 L V8 Atmo
13 LMP2 23 Drapeau : France Panis-Barthez Compétition Drapeau : France Julien Canal
Drapeau : Autriche René Binder
Drapeau : Royaume-Uni Will Stevens
Ligier JS P217 D 362 + 23 tours
Gibson GK428 4,2 L V8 Atmo
14 LMP2 39 Drapeau : France Graff-SO24 Drapeau : France Vincent Capillaire
Drapeau : Suisse Jonathan Hirschi
Drapeau : France Tristan Gommendy
Oreca 07 M 362 + 23 tours
Gibson GK428 4,2 L V8 Atmo
15 LMP2 25 Drapeau : Portugal Algarve Pro Racing Drapeau : France David Zollinger
Drapeau : France Andrea Pizzitola
Drapeau : États-Unis John Falb
Oreca 07 D 357 + 28 tours
Gibson GK428 4,2 L V8 Atmo
16 LMP2 20 Drapeau : Danemark High Class Racing Drapeau : Danemark Anders Fjordbach
Drapeau : Danemark Dennis Andersen
Drapeau : Suisse Mathias Beche
Oreca 07 D 356 + 29 tours
Gibson GK428 4,2 L V8 Atmo
17 LMP2 50 Drapeau : France Larbre Compétition Drapeau : France Erwin Creed
Drapeau : France Romano Ricci
Drapeau : États-Unis Nicholas Boulle
Ligier JS P217 M 355 +30 tours
Gibson GK428 4,2 L V8 Atmo
18 LMP2 47 Drapeau : Italie Cetilar Villorba Corse Drapeau : Italie Roberto Lacorte
Drapeau : Italie Giorgio Sernagiotto
Drapeau : Italie Andrea Belicchi
Dallara P217 D 352 + 33 tours
Gibson GK428 4,2 L V8 Atmo
19 LMP2 32 Drapeau : États-Unis United Autosports Drapeau : Royaume-Uni Ryan Cullen
Drapeau : États-Unis Will Owen
Drapeau : Royaume-Uni Alex Brundle
Ligier JS P217 M 348 + 37 tours
Gibson GK428 4,2 L V8 Atmo
20 LMGTE Pro 51 Drapeau : Italie AF Corse Drapeau : Royaume-Uni James Calado
Drapeau : Italie Alessandro Pier Guidi
Drapeau : Brésil Daniel Serra
Ferrari 488 GTE Evo M 342 + 43 tours
Ferrari F154CB 3,9 L V8 Turbo
21 LMGTE Pro 91 Drapeau : Allemagne Porsche GT Team Drapeau : Autriche Richard Lietz
Drapeau : Italie Gianmaria Bruni
Drapeau : France Frédéric Makowiecki
Porsche 911 RSR M 342 + 43 tours
Porsche 4,0 L Flat-6 Atmo
22 LMGTE Pro 93 Drapeau : États-Unis Porsche GT Team Drapeau : France Patrick Pilet
Drapeau : Royaume-Uni Nick Tandy
Drapeau : Nouvelle-Zélande Earl Bamber
Porsche 911 RSR M 342 + 43 tours
Porsche 4,0 L Flat-6 Atmo
23 LMGTE Pro 67 Drapeau : États-Unis Ford Chip Ganassi Team UK Drapeau : Royaume-Uni Harry Tincknell
Drapeau : Royaume-Uni Andy Priaulx
Drapeau : États-Unis Jonathan Bomarito
Ford GT M 342 + 43 tours
Ford EcoBoost 3,5 L V6 Turbo
24 LMGTE Pro 69 Drapeau : États-Unis Ford Chip Ganassi Team USA Drapeau : Australie Ryan Briscoe
Drapeau : Royaume-Uni Richard Westbrook
Drapeau : Nouvelle-Zélande Scott Dixon
Ford GT M 341 + 44 tours
Ford EcoBoost 3,5 L V6 Turbo
25 LMGTE Pro 66 Drapeau : États-Unis Ford Chip Ganassi Team UK Drapeau : Allemagne Stefan Mücke
Drapeau : France Olivier Pla
Drapeau : États-Unis Billy Johnson (en)
Ford GT M 340 + 45 tours
Ford EcoBoost 3,5 L V6 Turbo
26 LMP2 29 Drapeau : Pays-Bas Racing Team Nederland Drapeau : Pays-Bas Giedo van der Garde
Drapeau : Pays-Bas Nyck De vries
Drapeau : Pays-Bas Frits van Eerd
Dallara P217 M 340 + 45 tours
Gibson GK428 4,2 L V8 Atmo
27 LMGTE Pro 94 Drapeau : États-Unis Porsche GT Team Drapeau : France Mathieu Jaminet
Drapeau : Norvège Dennis Olsen (en)
Drapeau : Allemagne Sven Müller
Porsche 911 RSR M 339 + 46 tours
Porsche 4,0 L Flat-6 Atmo
28 LMGTE Pro 63 Drapeau : États-Unis Corvette Racing Drapeau : Danemark Jan Magnussen
Drapeau : Espagne Antonio García
Drapeau : Allemagne Mike Rockenfeller
Chevrolet Corvette C7.R M 337 + 48 tours
Chevrolet LT 5,5 l V8 Atmo
29 LMGTE Pro 92 Drapeau : Allemagne Porsche GT Team Drapeau : Danemark Michael Christensen
Drapeau : France Kévin Estre
Drapeau : Belgique Laurens Vanthoor
Porsche 911 RSR M 337 + 48 tours
Porsche 4,0 L Flat-6 Atmo
30 LMGTE Pro 82 Drapeau : Allemagne BMW Team MTEK Drapeau : Portugal António Félix da Costa
Drapeau : Finlande Jesse Krohn
Drapeau : Brésil Augusto Farfus
BMW M8 GTE M 335 + 50 tours
BMW S63 4,0 L V8 Bi-Turbo
31 LMGTE Am 56 Drapeau : Allemagne Team Project 1 Drapeau : Allemagne Jörg Bergmeister
Drapeau : États-Unis Patrick Lindsey
Drapeau : Norvège Egidio Perfetti
Porsche 911 RSR M 334 + 51 tours
Porsche 4,0 L Flat-6 Atmo
32 LMGTE Am 84 Drapeau : Royaume-Uni JMW Motorsport Drapeau : Brésil Rodrigo Baptista
Drapeau : États-Unis Jeff Segal
Drapeau : Canada Wei Lu
Ferrari 488 GTE M 334 + 51 tours
Ferrari F154CB 3,9 L V8 Turbo
33 LMGTE Am 62 Drapeau : États-Unis WeatherTech Racing Drapeau : États-Unis Cooper Macneil
Drapeau : Finlande Toni Vilander
Drapeau : Royaume-Uni Robert Smith
Ferrari 488 GTE M 333 + 52 tours
Ferrari F154CB 3,9 L V8 Turbo
34 LMGTE Am 77 Drapeau : Allemagne Dempsey-Proton Racing Drapeau : Australie Matt Campbell (en)
Drapeau : Allemagne Christian Ried
Drapeau : France Julien Andlauer
Porsche 911 RSR M 332 + 53 tours
Porsche 4,0 L Flat-6 Atmo
35 LMGTE Am 57 Drapeau : Japon Car Guy Racing Drapeau : Japon Takeshi Kimura
Drapeau : Japon Kei Cozzolino
Drapeau : France Côme Ledogar
Ferrari 488 GTE M 332 + 53 tours
Ferrari F154CB 3,9 L V8 Turbo
36 LMGTE Am 78 Drapeau : Allemagne Proton Competition Drapeau : Italie Louis Prette
Drapeau : Italie Philippe Prette
Drapeau : France Vincent Abril
Porsche 911 RSR M 332 + 53 tours
Porsche 4,0 L Flat-6 Atmo
37 LMGTE Am 61 Drapeau : Singapour Clearwater Racing Drapeau : Irlande Matthew Griffin
Drapeau : Argentine Luis Perez Companc
Drapeau : Italie Matteo Cressoni
Ferrari 488 GTE M 331 + 54 tours
Ferrari F154CB 3,9 L V8 Turbo
38 LMGTE Am 86 Drapeau : Royaume-Uni Gulf Racing Drapeau : Royaume-Uni Mike Wainwright
Drapeau : Royaume-Uni Ben Barker
Drapeau : Autriche Thomas Preining
Porsche 911 RSR M 331 + 54 tours
Porsche 4,0 L Flat-6 Atmo
39 LMGTE Am 83 Drapeau : Suisse Kessel Racing Drapeau : Italie Manuela Gostner
Drapeau : Suisse Rahel Frey
Drapeau : Danemark Michelle Gatting
Ferrari 488 GTE M 330 + 55 tours
Ferrari F154CB 3,9 L V8 Turbo
40 LMGTE Pro 89 Drapeau : États-Unis Risi Competizione Drapeau : Royaume-Uni Oliver Jarvis
Drapeau : Brésil Pipo Derani
Drapeau : France Jules Gounon
Ferrari 488 GTE Evo M 329 + 56 tours
Ferrari F154CB 3,9 L V8 Turbo
41 LMGTE Am 70 Drapeau : Japon MR Racing Drapeau : Monaco Olivier Beretta
Drapeau : Italie Drapeau : États-Unis Eddie Cheever III (en)
Drapeau : Japon Motoaki Ishikawa
Ferrari 488 GTE M 328 + 57 tours
Ferrari F154CB 3,9 L V8 Turbo
42 LMGTE Am 90 Drapeau : Royaume-Uni TF Sport Drapeau : Royaume-Uni Euan Hankey
Drapeau : Royaume-Uni Charlie Eastwood (en)
Drapeau : Turquie Salih Yoluç
Aston Martin Vantage GTE M 327 + 58 tours
Aston Martin 4,5 L V8 Atmo
43 LMGTE Am 54 Drapeau : Suisse Spirit of Race Drapeau : Suisse Thomas Flöhr (en)
Drapeau : Italie Francesco Castellacci
Drapeau : Italie Giancarlo Fisichella
Ferrari 488 GTE M 327 + 58 tours
Ferrari F154CB 3,9 L V8 Turbo
44 LMGTE Pro 97 Drapeau : Royaume-Uni Aston Martin Racing Drapeau : Royaume-Uni Alex Lynn
Drapeau : Royaume-Uni Jonathan Adam
Drapeau : Belgique Maxime Martin
Aston Martin Vantage AMR M 325 + 60 tours
Aston Martin 4,0 L V8 Bi-Turbo
45 LMP2 34 Drapeau : Pologne Inter Europol Competition Drapeau : Pologne Jakub Smiechowski
Drapeau : Royaume-Uni James Winslow
Drapeau : Royaume-Uni Nigel Moore
Ligier JS P217 M 325 + 60 tours
Gibson GK428 4,2 L V8 Atmo
46 LMGTE Am 60 Drapeau : Suisse Kessel Racing Drapeau : Italie Claudio Schiavoni
Drapeau : Italie Sergio Pianezzola
Drapeau : Italie Andrea Piccini
Ferrari 488 GTE M 324 + 61 tours
Ferrari F154CB 3,9 L V8 Turbo
47 LMGTE Pro 81 Drapeau : Allemagne BMW Team MTEK Drapeau : Pays-Bas Nick Catsburg
Drapeau : Allemagne Martin Tomczyk
Drapeau : Autriche Philipp Eng
BMW M8 GTE M 309 + 76 tours
BMW S63 4,0 L V8 Bi-Turbo
N. c. LMP2 43 Drapeau : Royaume-Uni RLR M Sport / Tower Events Drapeau : Canada John Farano
Drapeau : Inde Arjun Maini
Drapeau : France Norman Nato
Oreca 07 D 295 Non classé
Gibson GK428 4,2 L V8 Atmo
Abd. LMP2 31 Drapeau : États-Unis DragonSpeed Drapeau : Mexique Roberto González
Drapeau : Venezuela Pastor Maldonado
Drapeau : Royaume-Uni Anthony Davidson
Oreca 07 M 245 Accident
Gibson GK428 4,2 L V8 Atmo
Abd. LMP2 37 Drapeau : République populaire de Chine Jackie Chan DC Racing Drapeau : Danemark David Heinemeier-Hansson
Drapeau : Royaume-Uni Jordan King
Drapeau : États-Unis Ricky Taylor
Oreca 07 D 199 Problèmes mécanique
Gibson GK428 4,2 L V8 Atmo
Abd. LMP1 17 Drapeau : Russie SMP Racing Drapeau : France Stéphane Sarrazin
Drapeau : Russie Sergey Sirotkin
Drapeau : Russie Egor Orudzhev
BR Engineering BR1 M 163 Accident
AER P60B 2,4 L V6 Bi-Turbo
Abd. LMP1 4 Drapeau : Autriche ByKolles Racing Drapeau : Royaume-Uni Oliver Webb
Drapeau : France Tom Dillmann
Drapeau : Italie Paolo Ruberti
ENSO CLM P1/01 M 163 Casse moteur
Gibson GK458 4,5 L V8 Atmo
Abd. LMP2 49 Drapeau : Slovaquie ARC Bratislava - Kaneko Racing Drapeau : Slovaquie Miro Konopka
Drapeau : Suède Henning Enqvist
Drapeau : Russie Konstantin Tereschenko
Ligier JS P217 D 160 Crevaison et sortie de route
Gibson GK428 4,2 L V8 Atmo
Abd. LMGTE Pro 71 Drapeau : Italie AF Corse Drapeau : Italie Davide Rigon
Drapeau : Royaume-Uni Sam Bird
Drapeau : Espagne Miguel Molina
Ferrari 488 GTE Evo M 140 Casse moteur
Ferrari F154CB 3,9 L V8 Turbo
Abd. LMGTE Pro 95 Drapeau : Royaume-Uni Aston Martin Racing Drapeau : Danemark Nicki Thiim
Drapeau : Danemark Marco Sørensen
Drapeau : Royaume-Uni Darren Turner
Aston Martin Vantage AMR M 132 Accident
Aston Martin 4,0 L V8 Bi-Turbo
Abd. LMGTE Am 98 Drapeau : Royaume-Uni Aston Martin Racing Drapeau : Canada Paul Dalla Lana
Drapeau : Portugal Pedro Lamy
Drapeau : Autriche Mathias Lauda
Aston Martin Vantage GTE M 87 Casse moteur
Aston Martin 4,5 L V8 Atmo
Abd. LMGTE Pro 64 Drapeau : États-Unis Corvette Racing Drapeau : Royaume-Uni Oliver Gavin
Drapeau : États-Unis Tommy Milner
Drapeau : Suisse Marcel Fässler
Chevrolet Corvette C7.R M 82 Accident
Chevrolet LT 5,5 l V8 Atmo
Abd. LMGTE Am 88 Drapeau : Allemagne Dempsey-Proton Racing Drapeau : Japon Satoshi Hoshino
Drapeau : Italie Matteo Cairoli
Drapeau : Italie Giorgio Roda
Porsche 911 RSR M 79 Accident
Porsche 4,0 L Flat-6 Atmo
Abd. LMP1 10 Drapeau : États-Unis DragonSpeed Drapeau : Royaume-Uni Ben Hanley
Drapeau : Suède Henrik Hedman
Drapeau : Pays-Bas Renger van der Zande
BR Engineering BR1 M 76 Boite de vitesse
Gibson GK458 4,5 L V8 Atmo
N. p. LMGTE Am 99 Drapeau : Allemagne Dempsey-Proton Racing Drapeau : États-Unis Patrick Long
Drapeau : États-Unis Tracy Krohn
Drapeau : Suède Niclas Jönsson
Porsche 911 RSR M Non partant
Porsche 4,0 L Flat-6 Atmo
Dsq. LMGTE Pro 68 Drapeau : États-Unis Ford Chip Ganassi Team USA Drapeau : États-Unis Joey Hand
Drapeau : Allemagne Dirk Müller
Drapeau : France Sébastien Bourdais
Ford GT M 342 Disqualifié
Ford EcoBoost 3,5 L V6 Turbo
Dsq. LMGTE Am 85 Drapeau : États-Unis Keating Motorsports Drapeau : États-Unis Ben Keating
Drapeau : Pays-Bas Jeroen Bleekemolen
Drapeau : Brésil Felipe Fraga
Ford GT M 334 Disqualifié
Ford EcoBoost 3,5 L V6 Turbo

Records du tour[modifier | modifier le code]

  • Meilleur tour en course absolu : Mike Conway sur Toyota TS050 Hybrid en 3 min 17 s 297 (soit 248.628 km/h) au tour 4, le à 15h14 [24]; c'est le nouveau record absolu de la piste
  • Meilleur tour en course catégorie LMP1 : Mike Conway sur Toyota TS050 Hybrid en 3 min 17 s 297 (soit 248.628 km/h) au tour 4, le à 15h14 [24]; c'est le nouveau record absolu de la piste
  • Meilleur tour en course catégorie LMP2 : Matthieu Vaxiviere sur TDS Racing Oreca 07-Gibson en 3 min 27 s 611 (soit 236.276 km/h) au tour 3, le à 15h11 [24].
  • Meilleur tour en course catégorie GTE Pro : Frédéric Makowiecki sur Porsche 911 RSR en 3 min 49 s 831 (soit 213.433 km/h) au tour 304, le à 12h34 [24].
  • Meilleur tour en course catégorie GTE Am : Matteo Cairoli sur Porsche 911 RSR en 3 min 52 s 567 (soit 210.922 km/h) au tour 2, le à 15h08 [24].

Tours en tête [24][modifier | modifier le code]

  • #7 Toyota TS050 Hybrid - Toyota Gazoo Racing : 336 (1-98 / 106-113 / 121-122 / 132-166 / 177-367 / 377-378)
  • #8 Toyota TS050 Hybrid - Toyota Gazoo Racing : 49 (99-105 / 114-120 / 123-131 / 167-176 / 368-376 / 379-385)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Le Mans - L’ACO dévoile le nombre de spectateurs », sur autohebdo.fr, (consulté le 26 juin 2019).
  2. AFP, « WEC : le calendrier bouleversé, les 24 Heures du Mans programmé en fin de saison », sur lequipe.fr, (consulté le 10 mars 2018)
  3. « CHAMPIONNAT DU MONDE D’ENDURANCE DE LA FIA 2012 - 2019-24-heures-du-mans-supplementary-regulations.pdf »
  4. ACO, « Provisional Pre-Event Entry List » [PDF], sur lemans.org, (consulté le 11 février 2019)
  5. a et b ACO, « Révélation des 60 engagés aux 24 Heures du Mans 2019 » [PDF], sur lemans.org, (consulté le 22 mars 2019)
  6. David Bristol, « Les différentes réactions des équipes après la publication de la liste » [PDF], sur endurance-info.com, (consulté le 2 mars 2019)
  7. « 24 Heures du Mans 2019 : l'Oreca 07 de l'équipe Duqueine Engineering invitée », sur lemans.org (consulté le 3 avril 2019)
  8. « En 2019, la nouvelle marque de luxe russe AURUS arrive en sport automobile avec G-Drive Racing », sur www.fiawec.com (consulté le 3 avril 2019)
  9. a et b Pierre-Louis Le Mouëllic, « Deux engagés de plus aux 24 Heures du Mans 2019 ! », sur endurance24.fr,
  10. Pierre-Louis Le Mouëllic, « 24 Heures du Mans : La liste des 186 pilotes au départ », sur endurance24.fr,
  11. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : aucun texte n’a été fourni pour les références nommées Annonce du
  12. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : aucun texte n’a été fourni pour les références nommées Annonce du
  13. Florian Defet, « Quelques pilotes supplémentaires à la Journée Test des 24 Heures du Mans 2019 », sur endurance24.fr, (consulté le 18 mai 2019)
  14. (en) Daniel Lloyd, « Proton Awaiting Decision After Krohn Practice Crash », sur sportscar365.com, (consulté le 13 juin 2019)
  15. (en) Daniel Lloyd, « Proton Prepares Spare Chassis; Krohn Expected to Race », sur sportscar365.com, (consulté le 13 juin 2019)
  16. (en) Daniel Lloyd, « Kobayashi Quickest in Red Flag-Affected Le Mans Practice », sur sportscar365.com, (consulté le 13 juin 2019)
  17. (en) Phil Oakley, « Le Mans 24 Hours, Free Practice: Toyota leads SMP and Rebellion », sur dailysportscar.com, (consulté le 13 juin 2019)
  18. Florian Defet, « 24H du Mans, essais libres : Kobayashi et Toyota d’entrée de jeu », sur dailysportscar.com, (consulté le 13 juin 2019)
  19. (en) « 24 Heures du Mans - Free Practice » [PDF], sur fiawec.alkamelsystems.com, (consulté le 13 juin 2019).
  20. Florian Defet, « 24H du Mans : Graff perd la pole position LMP2 au profit du TDS Racing », sur Endurance24, (consulté le 14 juin 2019)
  21. David BRISTOL, « Les deux Toyota meilleurs temps avant la dernière séance ! | Endurance info » (consulté le 13 juin 2019)
  22. Gaël Angleviel, « 24H du Mans, LMP2 : Graff SO24 perd sa pole position », sur France Racing (consulté le 14 juin 2019)
  23. lm@endurance-info.com, « Tracy Krohn interdit de 24 Heures, la Porsche #99 forfait | Endurance info » (consulté le 13 juin 2019)
  24. a b c d e et f https://assets.lemans.org/explorer/pdf/courses/2019/24-heures-du-mans/classification/race/24-heures-du-mans-2019-statistics-after-24h.pdf

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :