Championnat du monde d'endurance FIA 2018-2019

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Championnat du monde d'endurance 2018-2019
Description de l'image LOGO-Mondial-WEC-2018-2019-758x380.jpg.
Généralités
Sport Endurance
Organisateur(s) FIA, ACO
Édition 7e
Épreuves 8
Site web officiel www.fiawec.com
Palmarès
Champion pilote LMP :
Drapeau : Espagne Fernando Alonso
Drapeau : Japon Kazuki Nakajima
Drapeau : Suisse Sébastien Buemi
GT :
Drapeau : Danemark Michael Christensen
Drapeau : France Kévin Estre
LMP2 :
Drapeau : Brésil André Negrão
Drapeau : France Nicolas Lapierre
Drapeau : France Pierre Thiriet
LMGTE Am :
Drapeau : Norvège Egidio Perfetti
Drapeau : Allemagne Jörg Bergmeister
Drapeau : États-Unis Patrick Lindsey
Champion constructeur GT :
Drapeau : Allemagne Porsche
Vainqueur LMP1 :
Drapeau : Japon Toyota Gazoo Racing
LMP2 :
Drapeau : France Signatech Alpine-Matmut
LMGTE Am :
Drapeau : Allemagne Team Project 1

Navigation

Le Championnat du monde d'endurance FIA 2018-2019 est la septième édition du Championnat du monde d'endurance FIA, une compétition automobile co-organisée par la Fédération internationale de l'automobile (FIA) et l'Automobile Club de l'Ouest (ACO). Cette compétition est ouverte aux Le Mans Prototype (LMP) et aux voitures de course grand tourisme (GTE) divisées en quatre catégories. Elle se déroule du au . Elle comprend huit manches dont les 24 Heures du Mans. Des titres de champion du monde seront attribués aux constructeurs et pilotes gagnant de chaque catégorie.

Repères de débuts de saison[modifier | modifier le code]

En juillet 2017, le constructeur allemand Porsche avait annoncé la fin de son engagement dans le championnat en LMP1[1]. En revanche, la marque poursuit son engagement en GTE Pro[2].

Cette catégorie GTE Pro se porte bien puisque le nombre de constructeurs engagés est porté à cinq avec l’arrivée du constructeur allemand BMW.

Du côté des principaux changements règlementaires, les arrêts au stand sont revus avec la possibilité d'intervenir mécaniquement sur une voiture durant le ravitaillement en essence, dans le but de rendre ces séquences plus spectaculaire[3]. De plus, à l'instar de ce qui se fait en Formule 1, les pilotes ont désormais une licence à points, ce qui permettra de sanctionner des infractions de manière plus individuelle[3]. À noter enfin que toutes les voitures sont à présent équipées de phares blancs, car les GTE, jusqu’alors munies de phares jaunes, passent elles aussi au blanc[4].

La saison démarre par le prologue sur le Circuit Paul-Ricard, en France, les 6 et 7 avril[5]. Le plateau est presque au grand complet si ce n’est l’absence d’une des deux Rebellion R13 du Rebellion Racing[6].

Calendrier[modifier | modifier le code]

Le 1er septembre 2017, un calendrier prévisionnel est annoncé et comprend un changement majeur puisqu'il délaisse le traditionnel calendrier du printemps à l'automne pour se dérouler dorénavant de mai 2018 à juin 2019, avec notamment deux éditions des 24 Heures du Mans[7]. Cette "Super Saison" de huit courses va s’étendre sur plus d'un an au lieu des huit mois habituels. Ce changement permettra à la saison suivante de revenir à une saison plus courte en commençant à l'automne et en se terminant au Mans en été.

Ce calendrier ne comprend plus les manches du Circuit des Amériques, de Bahreïn, de Mexico City, et du Nürburgring qui faisaient partie du championnat en 2017. En plus des 24 Heures du Mans qui sont inclus deux fois dans ce calendrier, les 6 Heures de Spa-Francorchamps sont également disputées à deux reprises. Sebring revient dans le championnat pour la première fois depuis la saison inaugurale de 2012, bien que cette course ne se déroulera pas en conjonction avec les 12 Heures de Sebring du championnat WeatherTech United SportsCar Championship. Le championnat WeatherTech United SportsCar Championship se disputera la veille de l'épreuve des 1500 miles de Sebring du FIA WEC[8].

Le calendrier a été révisé deux semaines plus tard avec l'annonce de la huitième manche du championnat, revenant au Circuit de Silverstone au Royaume-Uni. L'événement était initialement prévu pour février 2019, avec des négociations en vue d'un retour à Mexico City. L'accord avec Mexico City ne s'étant pas concrétisé, la manche a été reportée en août 2018 sur le Circuit de Silverstone pour combler l'écart entre les 24 Heures du Mans et les manches asiatiques qui débutent en octobre. De plus, les dates des manches des 6 Heures de Fuji et des 6 Heures de Shanghai ont été modifiées afin d'éviter un conflit avec Petit Le Mans aux États-Unis[9].

Lors de la conférence de presse du FIA WEC et des 24 Heures du Mans, il a été annoncé que le calendrier avait de nouveau été modifié et que les 6 Heures de Fuji seraient avancées d’une semaine afin de permettre à Fernando Alonso de participer à toutes les courses du Championnat du Monde d’Endurance[10]. Gérard Neveu, directeur général du FIA WEC, avait souhaité que la finale de l'IMSA à Petit Le Mans soit décalée pour éviter le clash mais cela n'a pas été possible[11].

Une nouvelle évolution du calendrier apparaît peu avant le prologue au Castellet avec la raccourcissement de la manche de Sebring qui passe de 1500 miles à 1000 miles, soit une durée de huit heures maximum[12]. La date aussi change puisque l'épreuve est décalée au vendredi 15 mars avec un final en nocturne[13].

Date Course Circuit Lieu État, Pays
1 5 mai 2018 Total 6 Heures de Spa-Francorchamps Circuit de Spa-Francorchamps Francorchamps Drapeau de la Région wallonne Région wallonne (Drapeau de la Belgique Belgique)
2 16 et 17 juin 2018 24 Heures du Mans Circuit des 24 Heures Le Mans Drapeau de la France France
3 19 août 2018 6 Heures de Silverstone Circuit de Silverstone Silverstone Drapeau de l'Angleterre Angleterre (Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni)
4 14 octobre 2018 6 Heures de Fuji Fuji Speedway Oyama Drapeau du Japon Japon
5 18 novembre 2018 6 Heures de Shanghai Circuit international de Shanghai Shanghai Drapeau de la République populaire de Chine Chine
6 15 mars 2019 1 000 Miles de Sebring Sebring International Raceway Sebring Drapeau de la Floride Floride (Drapeau des États-Unis États-Unis)
7 4 mai 2019 Total 6 Heures de Spa-Francorchamps Circuit de Spa-Francorchamps Francorchamps Drapeau de la Région wallonne Région wallonne (Drapeau de la Belgique Belgique)
8 15 et 16 juin 2019 24 Heures du Mans Circuit des 24 Heures Le Mans Drapeau de la France France

Engagés[modifier | modifier le code]

Légende
Inscription pour toute la saison Inscription additionnelle Troisième voiture constructeur
Éligible pour tous les championnats Éligible uniquement pour le championnat pilote Éligible pour le championnat pilote
Éligible pour le championnat constructeur uniquement aux 24 Heures du Mans
No. Pays Écurie Voiture Pneu Pilote 1 Pilote 2 Pilote 3
LMP1
1 Drapeau : Suisse Rebellion Racing[14] Rebellion R13-Gibson M Drapeau : Allemagne André Lotterer[14]
Drapeau : Suisse Mathias Beche
Drapeau : Brésil Bruno Senna[14] Drapeau : Suisse Neel Jani[14]
3 Drapeau : Suisse Rebellion Racing[14] Rebellion R13-Gibson M Drapeau : Suisse Mathias Beche[14]
Drapeau : France Nathanaël Berthon
Drapeau : États-Unis Gustavo Menezes[14] Drapeau : France Thomas Laurent[14]
4 Drapeau : Autriche ByKolles Racing Enso CLM P1/01-Nismo M Drapeau : Royaume-Uni Oliver Webb[15] Drapeau : France Tom Dillmann[16] Drapeau : Autriche Dominik Kraihamer[16]
Drapeau : Autriche René Binder
Drapeau : Royaume-Uni James Rossiter
Drapeau : Italie Paolo Ruberti
5 Drapeau : République populaire de Chine CEFC TRSM Racing[17] Ginetta G60-LT-P1-Mecachrome M Drapeau : Royaume-Uni Charles Robertson[18] Drapeau : Royaume-Uni Dean Stoneman[19]
Drapeau : Royaume-Uni Michael Simpson
Drapeau : France Léo Roussel[19]
6 Drapeau : République populaire de Chine CEFC TRSM Racing[17] Ginetta G60-LT-P1-Mecachrome M Drapeau : Royaume-Uni Oliver Rowland[18] Drapeau : Royaume-Uni Alex Brundle[20] Drapeau : Royaume-Uni Oliver Turvey[21]
7 Drapeau : Japon Toyota Gazoo Racing[22] Toyota TS050 Hybrid M Drapeau : Royaume-Uni Mike Conway[23] Drapeau : Japon Kamui Kobayashi[23] Drapeau : Argentine José María López[23]
8 Drapeau : Japon Toyota Gazoo Racing[22] Toyota TS050 Hybrid M Drapeau : Suisse Sébastien Buemi[23] Drapeau : Japon Kazuki Nakajima[23] Drapeau : Espagne Fernando Alonso[23],[24]
10 Drapeau : États-Unis DragonSpeed[25] BR Engineering BR1-Gibson M Drapeau : Royaume-Uni Ben Hanley[26] Drapeau : Suède Henrik Hedman[26]
Drapeau : Australie James Allen
Drapeau : Pays-Bas Renger van der Zande[26]
Drapeau : Brésil Pietro Fittipaldi
11 Drapeau : Russie SMP Racing[27] BR Engineering BR1-AER M Drapeau : Russie Mikhaïl Aleshin[15] Drapeau : Russie Vitaly Petrov[15] Drapeau : Royaume-Uni Jenson Button[28]
Drapeau : Nouvelle-Zélande Brendon Hartley[29]
Drapeau : Belgique Stoffel Vandoorne
17 Drapeau : Russie SMP Racing[27] BR Engineering BR1-AER M Drapeau : France Stéphane Sarrazin[30] Drapeau : Russie Egor Orudzhev[30] Drapeau : Russie Matevos Isaakyan[30]
Drapeau : Russie Sergey Sirotkin
LMP2
28 Drapeau : France TDS Racing[31] Oreca 07-Gibson D Drapeau : France François Perrodo[31] Drapeau : France Loïc Duval[31]
Drapeau : France Jean-Éric Vergne
Drapeau : France Matthieu Vaxiviere[31]
29 Drapeau : Pays-Bas Racing Team Nederland[32] Dallara P217-Gibson M Drapeau : Pays-Bas Giedo Van der Garde[33] Drapeau : Pays-Bas Frits van Eerd[15] Drapeau : Pays-Bas Jan Lammers[15]
Drapeau : Pays-Bas Nyck de Vries
31 Drapeau : États-Unis DragonSpeed Oreca 07-Gibson M Drapeau : Mexique Roberto González[15] Drapeau : Venezuela Pastor Maldonado[34] Drapeau : France Nathanaël Berthon[30]
Drapeau : Royaume-Uni Anthony Davidson[35]
36 Drapeau : France Signatech Alpine Matmut Alpine A470-Gibson D Drapeau : France Nicolas Lapierre[36] Drapeau : Brésil André Negrão[36] Drapeau : France Pierre Thiriet[36]
37 Drapeau : République populaire de Chine Jackie Chan DC Racing Oreca 07-Gibson D Drapeau : Malaya Jazeman Jaafar[15]
Drapeau : Danemark David Heinemeier Hansson
Drapeau : Malaya Weiron Tan[37]
Drapeau : Royaume-Uni Jordan King
Drapeau : Malaya Nabil Jeffri
Drapeau : Royaume-Uni Will Stevens
38 Drapeau : République populaire de Chine Jackie Chan DC Racing Oreca 07-Gibson D Drapeau : République populaire de Chine Ho-Pin Tung[15] Drapeau : France Gabriel Aubry[37] Drapeau : Monaco Stéphane Richelmi[38]
50 Drapeau : France Larbre Compétition Ligier JS P217-Gibson M Drapeau : France Erwin Creed[39] Drapeau : France Romano Ricci[39] Drapeau : France Julien Canal
Drapeau : France Thomas Dagoneau
Drapeau : Japon Yoshiharu Mori
Drapeau : Japon Keiko Ihara
Drapeau : France Enzo Guibbert
Drapeau : France Jean-Baptiste Simmenauer (en)
Drapeau : États-Unis Nicholas Boulle
LMGTE Pro
51 Drapeau : Italie AF Corse Ferrari 488 GTE[40] M Drapeau : Royaume-Uni James Calado[41] Drapeau : Italie Alessandro Pier Guidi[41]
66 Drapeau : États-Unis Ford Chip Ganassi Team UK Ford GT M Drapeau : Allemagne Stefan Mücke[42] Drapeau : France Olivier Pla[42] Drapeau : États-Unis Billy Johnson (en)[30]
67 Drapeau : États-Unis Ford Chip Ganassi Team UK Ford GT M Drapeau : Royaume-Uni Andy Priaulx[42] Drapeau : Royaume-Uni Harry Tincknell[42] Drapeau : Brésil Tony Kanaan[30]
71 Drapeau : Italie AF Corse[40] Ferrari 488 GTE M Drapeau : Royaume-Uni Sam Bird[41] Drapeau : Italie Davide Rigon[41]
81 Drapeau : Allemagne BMW Team MTEK[43] BMW M8 GTE M Drapeau : Allemagne Martin Tomczyk[43] Drapeau : Pays-Bas Nick Catsburg[43] Drapeau : Autriche Philipp Eng[15]
Drapeau : Royaume-Uni Alexander Sims
82 Drapeau : Allemagne BMW Team MTEK[43] BMW M8 GTE M Drapeau : Brésil Augusto Farfus[43]
Drapeau : Royaume-Uni Tom Blomqvist
Drapeau : Portugal António Félix da Costa[43] Drapeau : Royaume-Uni Alexander Sims[15]
Drapeau : Canada Bruno Spengler
91 Drapeau : Allemagne Porsche GT Team[44] Porsche 911 RSR M Drapeau : Autriche Richard Lietz[44] Drapeau : Italie Gianmaria Bruni[44]
92 Drapeau : Allemagne Porsche GT Team[44] Porsche 911 RSR M Drapeau : Danemark Michael Christensen[44] Drapeau : France Kévin Estre[44]
95 Drapeau : Royaume-Uni Aston Martin Racing[45] Aston Martin Vantage AMR M Drapeau : Danemark Nicki Thiim[45] Drapeau : Danemark Marco Sørensen[45] Drapeau : Royaume-Uni Darren Turner[30]
97 Drapeau : Royaume-Uni Aston Martin Racing[45] Aston Martin Vantage AMR M Drapeau : Royaume-Uni Alex Lynn[45] Drapeau : Belgique Maxime Martin[46] Drapeau : Royaume-Uni Jonathan Adam[30]
LMGTE Am
54 Drapeau : Suisse Spirit of Race Ferrari 488 GTE M Drapeau : Suisse Thomas Flohr (en)[15] Drapeau : Italie Francesco Castellacci[15] Drapeau : Italie Giancarlo Fisichella[47]
56 Drapeau : Allemagne Team Project 1 Porsche 911 RSR M Drapeau : Allemagne Jörg Bergmeister[48] Drapeau : États-Unis Patrick Lindsey[48] Drapeau : Norvège Egidio Perfetti[48]
61 Drapeau : Singapour Clearwater Racing Ferrari 488 GTE M Drapeau : Irlande Matthew Griffin[15] Drapeau : Japon Keita Sawa[15]
Drapeau : Argentine Luís Pérez Companc
Drapeau : Singapour Weng Sun Mok[15]
Drapeau : Italie Matteo Cressoni
70 Drapeau : Japon MR Racing[49] Ferrari 488 GTE M Drapeau : Japon Motoaki Ishikawa[49] Drapeau : États-Unis Drapeau : Italie Eddie Cheever III (en)[49] Drapeau : Monaco Olivier Beretta[49]
77 Drapeau : Allemagne Dempsey-Proton Racing Porsche 911 RSR M Drapeau : Allemagne Christian Ried[30] Drapeau : France Julien Andlauer[50] Drapeau : Australie Matt Campbell (en)[30]
86 Drapeau : Royaume-Uni Gulf Racing UK Porsche 911 RSR M Drapeau : Royaume-Uni Michael Wainwright[15] Drapeau : Royaume-Uni Ben Barker (en)[51] Drapeau : Australie Alex Davison[51]
Drapeau : Autriche Thomas Preining
88 Drapeau : Allemagne Dempsey-Proton Racing Porsche 911 RSR M Drapeau : Émirats arabes unis Khaled Al Qubaisi[30]
Drapeau : Italie Gianluca Roda
Drapeau : Japon Satoshi Hoshino
Drapeau : Italie Giorgio Roda[30]
Drapeau : Italie Riccardo Pera
Drapeau : Italie Matteo Cairoli[30]
90 Drapeau : Royaume-Uni TF Sport[52] Aston Martin Vantage GTE M Drapeau : Royaume-Uni Euan Hankey (pl) [52]
Drapeau : Royaume-Uni Jonathan Adam
Drapeau : Turquie Salih Yoluç (en)[52] Drapeau : Royaume-Uni Charlie Eastwood (en)[52]
98 Drapeau : Royaume-Uni Aston Martin Racing Aston Martin Vantage GTE M Drapeau : Canada Paul Dalla Lana[15] Drapeau : Portugal Pedro Lamy[15] Drapeau : Autriche Mathias Lauda[15]

Résumé[modifier | modifier le code]

6 Heures de Spa-Francorchamps[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 6 Heures de Spa 2018.

La course est remportée comme l'année passée par l'équipe Toyota Gazoo Racing avec la Toyota no 8 et pilotée par Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima et Fernando Alonso. Cette édition est marquée par deux accidents survenus dans le raidillon de l'Eau Rouge, le premier impliquant Pietro Fittipaldi qui a dû être opéré par la suite[53],[54].

24 Heures du Mans[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 24 Heures du Mans 2018.

6 Heures de Silverstone[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 6 Heures de Silverstone 2018.

6 Heures de Fuji[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 6 Heures de Fuji 2018.

6 Heures de Shanghai[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 6 Heures de Shanghai 2018.

1 000 Miles de Sebring[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 1 000 Miles de Sebring 2019.

6 Heures de Spa-Francorchamps[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 6 Heures de Spa 2019.

24 Heures du Mans[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 24 Heures du Mans 2019.

Résultats[modifier | modifier le code]

Pilotes[modifier | modifier le code]

Le tableau suivant réportorie les équipages du championnat du monde les mieux classés pour chaque course. Il est possible que des pilotes non-inscrits au championnat aient fini mieux classés.

Les vainqueurs du classement général de chaque manche sont inscrits en caractères gras.

Course Équipe victorieuse LMP1 Équipe victorieuse LMP2 Équipe victorieuse GT Pro Équipe victorieuse GT Am Résultats
Pilotes victorieux LMP1 Pilotes victorieux LMP2 Pilotes victorieux GT Pro Pilotes victorieux GT Am
1 6 Heures de Spa-Francorchamps Drapeau du Japon No. 8 Toyota Gazoo Racing Drapeau de la République populaire de Chine No. 38 Jackie Chan DC Racing Drapeau des États-Unis No. 66 Ford Chip Ganassi Team UK Drapeau du Royaume-Uni No. 98 Aston Martin Racing résultats
Drapeau de la Suisse Sébastien Buemi
Drapeau du Japon Kazuki Nakajima
Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso
Drapeau de la République populaire de Chine Ho-Pin Tung
Drapeau de la France Gabriel Aubry
Drapeau de Monaco Stéphane Richelmi
Drapeau de l'Allemagne Stefan Mücke
Drapeau de la France Olivier Pla
Drapeau des États-Unis Billy Johnson (en)
Drapeau du Canada Paul Dalla Lana
Drapeau de l'Autriche Mathias Lauda
Drapeau du Portugal Pedro Lamy
2 24 Heures du Mans Drapeau du Japon No. 8 Toyota Gazoo Racing Drapeau de la France No. 36 Signatech Alpine Matmut Drapeau de l'Allemagne No. 92 Porsche GT Team Drapeau de l'Allemagne No. 77 Dempsey-Proton Racing résultats
Drapeau de la Suisse Sébastien Buemi
Drapeau : Japon Kazuki Nakajima
Drapeau : Espagne Fernando Alonso
Drapeau : France Nicolas Lapierre
Drapeau : France Pierre Thiriet
Drapeau : Brésil André Negrão
Drapeau du Danemark Michael Christensen
Drapeau : France Kévin Estre
Drapeau : Belgique Laurens Vanthoor
Drapeau : Australie Matt Campbell (en)
Drapeau : Allemagne Christian Ried
Drapeau : France Julien Andlauer
3 6 Heures de Silverstone Drapeau de la Suisse No. 3 Rebellion Racing Drapeau de la République populaire de Chine No. 38 Jackie Chan DC Racing Drapeau de l'Italie No. 51 AF Corse Drapeau de l'Allemagne No. 77 Dempsey-Proton Racing résultats
Drapeau de la France Thomas Laurent
Drapeau des États-Unis Gustavo Menezes
Drapeau de la Suisse Mathias Beche
Drapeau de la République populaire de Chine Ho-Pin Tung
Drapeau de la France Gabriel Aubry
Drapeau de Monaco Stéphane Richelmi
Drapeau de l'Italie Alessandro Pier Guidi
Drapeau du Royaume-Uni James Calado
Drapeau de l'Australie Matt Campbell (en)
Drapeau de l'Allemagne Christian Ried
Drapeau de la France Julien Andlauer
4 6 Heures de Fuji Drapeau du Japon No. 7 Toyota Gazoo Racing Drapeau de la République populaire de Chine No. 37 Jackie Chan DC Racing Drapeau de l'Allemagne No. 92 Porsche GT Team Drapeau de l'Allemagne No. 56 Team Project 1 résultats
Drapeau du Royaume-Uni Mike Conway
Drapeau du Japon Kamui Kobayashi
Drapeau de l'Argentine José María López
Drapeau de la Malaisie Jazeman Jaafar
Drapeau de la Malaisie Weiron Tan
Drapeau de la Malaisie Nabil Jeffri
Drapeau du Danemark Michael Christensen
Drapeau de la France Kévin Estre
Drapeau de l'Allemagne Jörg Bergmeister
Drapeau des États-Unis Patrick Lindsey
Drapeau de la Norvège Egidio Perfetti
5 6 Heures de Shanghai Drapeau du Japon No. 7 Toyota Gazoo Racing Drapeau de la République populaire de Chine No. 38 Jackie Chan DC Racing Drapeau du Royaume-Uni No. 95 Aston Martin Racing Drapeau de l'Allemagne No. 77 Dempsey - Proton Racing résultats
Drapeau du Royaume-Uni Mike Conway
Drapeau du Japon Kamui Kobayashi
Drapeau de l'Argentine José María López
Drapeau de la République populaire de Chine Ho-Pin Tung
Drapeau de la France Gabriel Aubry
Drapeau de Monaco Stéphane Richelmi
Drapeau du Danemark Marco Sørensen
Drapeau du Danemark Nicki Thiim
Drapeau de l'Australie Matt Campbell (en)
Drapeau de l'Allemagne Christian Ried
Drapeau de la France Julien Andlauer
6 1 000 Miles de Sebring Drapeau du Japon No. 8 Toyota Gazoo Racing Drapeau de la République populaire de Chine No. 37 Jackie Chan DC Racing Drapeau de l'Allemagne No. 91 Porsche GT Team Drapeau de l'Allemagne No. 77 Dempsey - Proton Racing résultats
Drapeau de la Suisse Sébastien Buemi
Drapeau : Japon Kazuki Nakajima
Drapeau : Espagne Fernando Alonso
Drapeau du Danemark David Heinemeier Hansson
Drapeau du Royaume-Uni Jordan King
Drapeau du Royaume-Uni Will Stevens
Drapeau de l'Italie Gianmaria Bruni
Drapeau de l'Autriche Richard Lietz
Drapeau de l'Australie Matt Campbell (en)
Drapeau de l'Allemagne Christian Ried
Drapeau de la France Julien Andlauer
7 6 Heures de Spa-Francorchamps Drapeau du Japon No. 8 Toyota Gazoo Racing Drapeau des États-Unis No. 31 DragonSpeed Drapeau du Royaume-Uni No. 97 Aston Martin Racing Drapeau de l'Allemagne No. 77 Dempsey - Proton Racing résultats
Drapeau de la Suisse Sébastien Buemi
Drapeau : Japon Kazuki Nakajima
Drapeau : Espagne Fernando Alonso
Drapeau du Royaume-Uni Anthony Davidson
Drapeau du Mexique Roberto González
Drapeau du Venezuela Pastor Maldonado
Drapeau du Royaume-Uni Alex Lynn
Drapeau de la Belgique Maxime Martin
Drapeau de l'Australie Matt Campbell (en)
Drapeau de l'Allemagne Christian Ried
Drapeau de l'Italie Riccardo Pera
8 24 Heures du Mans Drapeau du Japon No. 8 Toyota Gazoo Racing Drapeau de la France No. 36 Signatech Alpine Matmut Drapeau de l'Italie No. 51 AF Corse Drapeau de l'Allemagne No. 56 Team Project 1 résultats
Drapeau de la Suisse Sébastien Buemi
Drapeau : Japon Kazuki Nakajima
Drapeau : Espagne Fernando Alonso
Drapeau de la France Nicolas Lapierre
Drapeau : Brésil André Negrão
Drapeau : France Pierre Thiriet
Drapeau de l'Italie Alessandro Pier Guidi
Drapeau : Royaume-Uni James Calado
Drapeau : Brésil Daniel Serra (en)
Drapeau de l'Allemagne Jörg Bergmeister
Drapeau des États-Unis Patrick Lindsey
Drapeau de la Norvège Egidio Perfetti

Constructeurs[modifier | modifier le code]

Course Constructeur victorieux LMP Constructeur victorieux GT Résultats
1 6 Heures de Spa-Francorchamps Drapeau : Japon Toyota Drapeau : États-Unis Ford Résultats
2 24 Heures du Mans Drapeau : Japon Toyota Drapeau : Allemagne Porsche Résultats
3 6 Heures de Silverstone Drapeau : Suisse Rebellion Drapeau : Italie Ferrari ButtonYellow.svg Résultats
4 6 Heures de Fuji Drapeau : Japon Toyota Drapeau : Allemagne Porsche Résultats
5 6 Heures de Shanghai Drapeau : Japon Toyota Drapeau : Royaume-Uni Aston Martin Résultats
6 1 000 Miles de Sebring Drapeau : Japon Toyota Drapeau : Allemagne Porsche Résultats
7 6 Heures de Spa Drapeau : Japon Toyota Drapeau : Royaume-Uni Aston Martin Résultats
8 24 Heures du Mans Drapeau : Japon Toyota Drapeau : Italie Ferrari ButtonYellow.svg Résultats

ButtonYellow.svg : Champion 2017

Classements[modifier | modifier le code]

Attribution des points[modifier | modifier le code]

Pour marquer des points, il faut parcourir au minimum deux tours sous drapeau vert et accomplir au moins 70 % de la distance parcourue par le vainqueur.

Cependant, le barème d'attribution des points de points évolue pour cette super saison[3]. En effet, les points ne sont plus doublés pour le Mans mais seulement augmentés de 50 %[3]. Cela est compensé par le fait que la manche mancelle est dorénavant présente à deux reprises durant la saison[55]. La manche de Sebring bénéficie elle aussi d'un barème spécifique puisque les points y seront augmentés de 25 %[55]. L'ensemble de ce système de points est détaillé dans le tableau ci-dessous :

Système des points
Position 1er 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e 9e 10e Au-delà
6 heures 25 18 15 12 10 8 6 4 2 1 0.5
Le Mans 38 27 23 18 15 12 9 6 3 2 1
Sebring 32 23 19 15 13 10 8 5 3 2 1

Classement des pilotes[modifier | modifier le code]

Pareillement à la saison passée, 4 titres sont délivrés aux pilotes :

  • 2 Championnats du monde, l'un disputé par les pilotes LMP1 et LMP2 et l'autre par les pilotes concourant dans les catégories LMGTE Pro et LMGTE Am ;
  • 2 Trophées Endurance FIA, attribués aux pilotes appartenant aux catégories LMP2 et LMGTE Am.

Championnat du monde d'endurance FIA — Pilotes[modifier | modifier le code]

Pos. Pilote Équipe SPA
Drapeau de la Belgique
LMS
Drapeau de la France
SIL
Drapeau du Royaume-Uni
FUJ
Drapeau du Japon
SHA
Drapeau de la République populaire de Chine
SEB
Drapeau des États-Unis
SPA
Drapeau de la Belgique
LMS
Drapeau de la France
Total
points
1 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Drapeau du Japon Toyota Gazoo Racing 1 1 Dsq. 2 2 1 1 1 198
Drapeau de la Suisse Sébastien Buemi Drapeau du Japon Toyota Gazoo Racing 1 1 Dsq. 2 2 1 1 1 198
Drapeau du Japon Kazuki Nakajima Drapeau du Japon Toyota Gazoo Racing 1 1 Dsq. 2 2 1 1 1 198
2 Drapeau du Royaume-Uni Mike Conway Drapeau du Japon Toyota Gazoo Racing 2 2 Dsq. 1 1 2 6 2 157
Drapeau du Japon Kamui Kobayashi Drapeau du Japon Toyota Gazoo Racing 2 2 Dsq. 1 1 2 6 2 157
Drapeau de l'Argentine José María López Drapeau du Japon Toyota Gazoo Racing 2 2 Dsq. 1 1 2 6 2 157
3 Drapeau de la France Thomas Laurent Drapeau de la Suisse Rebellion Racing 3 3 1 Abd. 5 7 2 5 114
Drapeau des États-Unis Gustavo Menezes Drapeau de la Suisse Rebellion Racing 3 3 1 Abd. 5 7 2 5 114
4 Drapeau de la Russie Mikhail Aleshin Drapeau de la Russie SMP Racing 5 Abd. Abd. 4 3 3 3 3 94
Drapeau de la Russie Vitaly Petrov Drapeau de la Russie SMP Racing 5 Abd. Abd. 4 3 3 3 3 94
5 Drapeau de la Suisse Neel Jani Drapeau de la Suisse Rebellion Racing Dsq. 4 2 3 4 Abd. 5 4 91
Drapeau de l'Allemagne André Lotterer Drapeau de la Suisse Rebellion Racing Dsq. 4 2 3 4 5 4 91
6 Drapeau de la Suisse Mathias Beche Drapeau de la Suisse Rebellion Racing 3 3 1 Abd. 5 Abd. 73
7 Drapeau du Brésil Bruno Senna Drapeau de la Suisse Rebellion Racing Dsq. 4 Forf. 3 4 Abd. 5 4 73
8 Drapeau de la France Nicolas Lapierre Drapeau de la France Signatech Alpine Matmut 7 5 6 8 9 5 8 6 64
Drapeau de la France Pierre Thiriet Drapeau de la France Signatech Alpine Matmut 7 5 6 8 9 5 8 6 64
Drapeau du Brésil André Negrão Drapeau de la France Signatech Alpine Matmut 7 5 6 8 9 5 8 6 64
9 Drapeau de la France Nathanaël Berthon Drapeau des États-Unis DragonSpeed 10 7 51
Drapeau de la Suisse Rebellion Racing 7 2 5
10 Drapeau de la République populaire de Chine Ho-Pin Tung Drapeau de la République populaire de Chine Jackie Chan DC Racing 6 8 4 7 7 10 9 7 51
Drapeau de la France Gabriel Aubry Drapeau de la République populaire de Chine Jackie Chan DC Racing 6 8 4 7 7 10 9 7 51
Drapeau de Monaco Stéphane Richelmi Drapeau de la République populaire de Chine Jackie Chan DC Racing 6 8 4 7 7 10 9 7 51
11 Drapeau de la Belgique Stoffel Vandoorne Drapeau de la Russie SMP Racing 3 3 38
12 Drapeau du Mexique Roberto González Drapeau des États-Unis DragonSpeed 10 7 7 11 8 6 7 Abd. 36.5
Drapeau du Venezuela Pastor Maldonado Drapeau des États-Unis DragonSpeed 10 7 7 11 8 6 7 Abd. 36.5
13 Drapeau de la Malaisie Jazeman Jaafar Drapeau de la République populaire de Chine Jackie Chan DC Racing 8 6 5 6 10 35
Drapeau de la Malaisie Nabil Jeffri Drapeau de la République populaire de Chine Jackie Chan DC Racing 8 6 5 6 10 35
Drapeau de la Malaisie Weiron Tan Drapeau de la République populaire de Chine Jackie Chan DC Racing 8 6 5 6 10 35
14 Drapeau de la Russie Egor Orudzhev Drapeau de la Russie SMP Racing Abd. Abd. 3 Abd. Abd. Nc. 4 Abd. 27
Drapeau de la France Stéphane Sarrazin Drapeau de la Russie SMP Racing Abd. Abd. 3 Abd. Abd. Nc. 4 Abd. 27
14 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button Drapeau de la Russie SMP Racing Abd. Abd. 4 3 27
16 Drapeau du Royaume-Uni Anthony Davidson Drapeau des États-Unis DragonSpeed 7 11 8 6 7 Abd. 26.5
17 Drapeau du Royaume-Uni Oliver Webb Drapeau de l'Autriche ByKolles Racing Team 4 Abd. Abd. 5 Abd. 14 Abd. 22.5
Drapeau de la France Tom Dillmann Drapeau de l'Autriche ByKolles Racing Team 4 Abd. 5 Abd. 14 Abd. 22.5
18 Drapeau de la Nouvelle-Zélande Brendon Hartley Drapeau de la Russie SMP Racing 3 19
19 Drapeau du Royaume-Uni Will Stevens Drapeau de la République populaire de Chine Jackie Chan DC Racing 4 12 15.5
Drapeau du Royaume-Uni Jordan King Drapeau de la République populaire de Chine Jackie Chan DC Racing 4 12 Abd. 15.5
Drapeau du Danemark David Heinemeier Hansson Drapeau de la République populaire de Chine Jackie Chan DC Racing 4 12 Abd. 15.5
20 Drapeau de la France Erwin Creed Drapeau de la France Larbre Compétition 11 10 9 10 12 8 13 9 14.5
Drapeau de la France Romano Ricci Drapeau de la France Larbre Compétition 11 10 9 10 12 8 13 9 14.5
21 Drapeau des Pays-Bas Giedo van der Garde Drapeau des Pays-Bas Racing Team Nederland 12 9 8 12 11 9 11 10 14
Drapeau des Pays-Bas Frits van Eerd Drapeau des Pays-Bas Racing Team Nederland 12 9 8 12 11 9 11 10 14
22 Drapeau de l'Autriche Dominik Kraihamer Drapeau de l'Autriche ByKolles Racing Team 4 Abd. 12
23 Drapeau de la Russie Sergey Sirotkin Drapeau de la Russie SMP Racing Nc. 4 Abd. 12
24 Drapeau de la France François Perrodo Drapeau de la France TDS Racing 9 Dsq. 9 9 Nc. Nc. 10 8 12
Drapeau de la France Matthieu Vaxivière Drapeau de la France TDS Racing 9 Dsq. 10 9 Nc. Nc. 10 8 12
25 Drapeau des Pays-Bas Nyck de Vries Drapeau des Pays-Bas Racing Team Nederland 8 12 11 9 11 10 10.5
Pos. Pilote Équipe SPA
Drapeau de la Belgique
LMS
Drapeau de la France
SIL
Drapeau du Royaume-Uni
FUJ
Drapeau du Japon
SHA
Drapeau de la République populaire de Chine
SEB
Drapeau des États-Unis
SPA
Drapeau de la Belgique
LMS
Drapeau de la France
Total
points
Couleur Résultat
Or Vainqueur
Argent 2e place
Bronze 3e place
Vert Classé dans les points
Bleu Classé hors des points
Non classé (Nc.)
Violet Abandon (Abd.)
Rouge Non qualifié (Nq.)
Non pré-qualifié (Npq.)
Noir Disqualifié (Dsq.)
Blanc Non partant (Np.)
Forfait (Forf.)
Course annulée (A)
Neutre Non présent
Exclu (Ex.)
Gras Pole position
Italique Meilleur tour en course
Classé sans terminer la course
1 2 3 … Classement dans catégorie

Championnat du monde d'endurance FIA — Pilotes GT[modifier | modifier le code]

Pos. Pilote Équipe SPA
Drapeau de la Belgique
LMS
Drapeau de la France
SIL
Drapeau du Royaume-Uni
FUJ
Drapeau du Japon
SHA
Drapeau de la République populaire de Chine
SEB
Drapeau des États-Unis
SPA
Drapeau de la Belgique
LMS
Drapeau de la France
Total
points
1 Drapeau du Danemark Michael Christensen Drapeau de l'Allemagne Porsche GT Team 2 1 3 1 3 5 3 5 155
Drapeau de la France Kévin Estre Drapeau de l'Allemagne Porsche GT Team 2 1 3 1 3 5 3 5 155
2 Drapeau du Royaume-Uni James Calado Drapeau de l'Italie AF Corse 15 4 1 4 5 4 2 1 136.5
Drapeau de l'Italie Alessandro Pier Guidi Drapeau de l'Italie AF Corse 15 4 1 4 5 4 2 1 136.5
3 Drapeau de l'Italie Gianmaria Bruni Drapeau de l'Allemagne Porsche GT Team 4 2 Dsq. 5 2 1 8 2 131
Drapeau de l'Autriche Richard Lietz Drapeau de l'Allemagne Porsche GT Team 4 2 Dsq. 5 2 1 8 2 131
4 Drapeau du Royaume-Uni Harry Tincknell Drapeau des États-Unis Ford Chip Ganassi Team UK Abd. 12 2 3 9 3 5 3 90
Drapeau du Royaume-Uni Andy Priaulx Drapeau des États-Unis Ford Chip Ganassi Team UK Abd. 12 2 3 9 3 5 3 90
5 Drapeau de l'Allemagne Stefan Mücke Drapeau des États-Unis Ford Chip Ganassi Team UK 1 3 6 8 7 18 10 4 88
Drapeau de la France Olivier Pla Drapeau des États-Unis Ford Chip Ganassi Team UK 1 3 6 8 7 18 10 4 88
6 Drapeau du Brésil Daniel Serra (en) Drapeau de l'Italie AF Corse 4 4 1 71
7 Drapeau des États-Unis Billy Johnson (en) Drapeau des États-Unis Ford Chip Ganassi Team UK 1 3 18 4 67
8 Drapeau du Royaume-Uni Alex Lynn Drapeau du Royaume-Uni Aston Martin Racing 6 13 4 9 4 8 1 14 66
Drapeau de la Belgique Maxime Martin Drapeau du Royaume-Uni Aston Martin Racing 6 13 4 9 4 8 1 14 66
9 Drapeau du Danemark Nicki Thiim Drapeau du Royaume-Uni Aston Martin Racing 7 5 17 6 1 9 7 Abd. 65.5
Drapeau du Danemark Marco Sørensen Drapeau du Royaume-Uni Aston Martin Racing 7 5 17 6 1 9 7 Abd. 65.5
10 Drapeau du Portugal António Félix da Costa Drapeau de l'Allemagne BMW Team MTEK 5 Abd. Abd. 2 10 7 4 6 61
11 Drapeau de la France Frédéric Makowiecki Drapeau de l'Allemagne Porsche GT Team 2 2 55
12 Drapeau de l'Italie Davide Rigon Drapeau de l'Italie AF Corse 3 6 16 10 6 6 6 Abd. 54.5
Drapeau du Royaume-Uni Sam Bird Drapeau de l'Italie AF Corse 3 6 16 10 6 6 6 Abd. 54.5
13 Drapeau de la Belgique Laurens Vanthoor Drapeau de l'Allemagne Porsche GT Team 1 5 53
14 Drapeau de l'Allemagne Martin Tomczyk Drapeau de l'Allemagne BMW Team MTEK 8 9 5 7 8 2 9 15 53
Drapeau des Pays-Bas Nicky Catsburg Drapeau de l'Allemagne BMW Team MTEK 8 9 5 7 8 2 9 15 53
15 Drapeau des États-Unis Jonathan Bomarito Drapeau des États-Unis Ford Chip Ganassi Team UK 3 3 42
16 Drapeau du Brésil Augusto Farfus Drapeau de l'Allemagne BMW Team MTEK Abd. Abd. 7 4 6 32
17 Drapeau du Royaume-Uni Tom Blomqvist Drapeau de l'Allemagne BMW Team MTEK 5 2 10 29
18 Drapeau du Royaume-Uni Darren Turner Drapeau du Royaume-Uni Aston Martin Racing 7 5 9 Abd. 25
19 Drapeau du Royaume-Uni Alexander Sims Drapeau de l'Allemagne BMW Team MTEK Abd. 2 23
20 Drapeau de l'Espagne Miguel Molina Drapeau de l'Italie AF Corse 6 6 Abd. 22
21 Drapeau du Royaume-Uni Jonathan Adam Drapeau du Royaume-Uni Aston Martin Racing 6 13 14 16
Drapeau du Royaume-Uni TF Sport 8 13 18 15
22 Drapeau de l'Allemagne Jörg Bergmeister Drapeau de l'Allemagne Team Project 1 18 11 9 11 12 12 15 7 16
Drapeau des États-Unis Patrick Lindsey Drapeau de l'Allemagne Team Project 1 18 11 9 11 12 12 15 7 16
Drapeau de la Norvège Egidio Perfetti Drapeau de l'Allemagne Team Project 1 18 11 9 11 12 12 15 7 16
23 Drapeau de la Finlande Jesse Krohn Drapeau de l'Allemagne BMW Team MTEK 6 12
24 Drapeau de l'Italie Giancarlo Fisichella Drapeau de la Suisse Spirit of Race 17 8 15 16 14 11 13 13 10.5
Drapeau de l'Italie Francesco Castellacci Drapeau de la Suisse Spirit of Race 17 8 15 16 14 11 13 13 10.5
Drapeau de la Suisse Thomas Flohr (en) Drapeau de la Suisse Spirit of Race 17 8 15 16 14 11 13 13 10.5

Trophée Endurance FIA pour les pilotes LMP2[modifier | modifier le code]

Pos. Pilote Équipe SPA
Drapeau de la Belgique
LMS
Drapeau de la France
SIL
Drapeau du Royaume-Uni
FUJ
Drapeau du Japon
SHA
Drapeau de la République populaire de Chine
SEB
Drapeau des États-Unis
SPA
Drapeau de la Belgique
LMS
Drapeau de la France
Total
points
1 Drapeau de la France Nicolas Lapierre Drapeau de la France Signatech Alpine Matmut 2 1 3 3 3 2 2 1 181
1 Drapeau de la France Pierre Thiriet Drapeau de la France Signatech Alpine Matmut 2 1 3 3 3 2 2 1 181
1 Drapeau du Brésil André Negrão Drapeau de la France Signatech Alpine Matmut 2 1 3 3 3 2 2 1 181
2 Drapeau de la République populaire de Chine Ho-Pin Tung Drapeau de la République populaire de Chine Jackie Chan DC Racing 1 4 1 2 1 6 3 2 166
2 Drapeau de la France Gabriel Aubry Drapeau de la République populaire de Chine Jackie Chan DC Racing 1 4 1 2 1 6 3 2 166
2 Drapeau de Monaco Stéphane Richelmi Drapeau de la République populaire de Chine Jackie Chan DC Racing 1 4 1 2 1 6 3 2 166
3 Drapeau du Mexique Roberto González Drapeau des États-Unis DragonSpeed 5 3 4 6 2 3 1 Abd. 117
3 Drapeau du Venezuela Pastor Maldonado Drapeau des États-Unis DragonSpeed 5 3 4 6 2 3 1 Abd. 117
4 Drapeau de la Malaisie Jazeman Jaafar Drapeau de la République populaire de Chine Jackie Chan DC Racing 3 2 2 1 4 98
4 Drapeau de la Malaisie Nabil Jeffri Drapeau de la République populaire de Chine Jackie Chan DC Racing 3 2 2 1 4 98
4 Drapeau de la Malaisie Weiron Tan Drapeau de la République populaire de Chine Jackie Chan DC Racing 3 2 2 1 4 98
5 Drapeau du Royaume-Uni Anthony Davidson Drapeau des États-Unis DragonSpeed 4 6 2 3 1 Abd. 83
6 Drapeau de la France Erwin Creed Drapeau de la France Larbre Compétition 6 6 6 5 6 4 7 4 85
6 Drapeau de la France Romano Ricci Drapeau de la France Larbre Compétition 6 6 6 5 6 4 7 4 85
7 Drapeau des Pays-Bas Giedo van der Garde Drapeau des Pays-Bas Racing Team Nederland 7 5 5 7 5 5 5 5 85
7 Drapeau des Pays-Bas Frits van Eerd Drapeau des Pays-Bas Racing Team Nederland 7 5 5 7 5 5 5 5 85
8 Drapeau de la France François Perrodo Drapeau de la France TDS Racing 4 Dsq. 7 4 Abd. Nc. 4 3 66
8 Drapeau de la France Matthieu Vaxivière Drapeau de la France TDS Racing 4 Dsq. 7 4 Abd. Nc. 4 3 66
9 Drapeau des Pays-Bas Nyck de Vries Drapeau des Pays-Bas Racing Team Nederland 5 7 5 5 5 5 64
10 Drapeau de la France Loïc Duval Drapeau de la France TDS Racing 4 Dsq. 7 Abd. Nc. 3 42
11 Drapeau du Royaume-Uni Will Stevens Drapeau de la République populaire de Chine Jackie Chan DC Racing 1 6 40
11 Drapeau du Royaume-Uni Jordan King Drapeau de la République populaire de Chine Jackie Chan DC Racing 1 6 Abd. 40
11 Drapeau du Danemark David Heinemeier Hansson Drapeau de la République populaire de Chine Jackie Chan DC Racing 1 6 Abd. 40
12 Drapeau de la France Nathanaël Berthon Drapeau des États-Unis DragonSpeed 5 3 34
13 Drapeau des États-Unis Nicholas Boulle Drapeau de la France Larbre Compétition 7 4 24
14 Drapeau des Pays-Bas Jan Lammers Drapeau des Pays-Bas Racing Team Nederland 7 5 21
15 Drapeau des États-Unis Gunnar Jeannette Drapeau de la France Larbre Compétition 4 15
16 Drapeau de la France Jean-Éric Vergne Drapeau de la France TDS Racing 4 12
16 Drapeau de la France Norman Nato Drapeau de la France TDS Racing 4 12
17 Drapeau de la France Thomas Dagoneau Drapeau de la France Larbre Compétition 6 12
18 Drapeau du Japon Keiko Ihara Drapeau de la France Larbre Compétition 5 10
19 Drapeau de la France Julien Canal Drapeau de la France Larbre Compétition 6 8
19 Drapeau du Japon Yoshiharu Mori Drapeau de la France Larbre Compétition 6 8
19 Drapeau de la France Enzo Guibbert Drapeau de la France Larbre Compétition 6 8

Trophée Endurance FIA pour les pilotes GT Am[modifier | modifier le code]

Pos. Pilote Équipe SPA
Drapeau de la Belgique
LMS
Drapeau de la France
SIL
Drapeau du Royaume-Uni
FUJ
Drapeau du Japon
SHA
Drapeau de la République populaire de Chine
SEB
Drapeau des États-Unis
SPA
Drapeau de la Belgique
LMS
Drapeau de la France
Total
points
1 Drapeau de l'Allemagne Jörg Bergmeister Drapeau de l'Allemagne Team Project 1 9 3 3 1 2 3 5 1 151
1 Drapeau des États-Unis Patrick Lindsey Drapeau de l'Allemagne Team Project 1 9 3 3 1 2 3 5 1 151
1 Drapeau de la Norvège Egidio Perfetti Drapeau de l'Allemagne Team Project 1 9 3 3 1 2 3 5 1 151
2 Drapeau de l'Australie Matt Campbell (en) Drapeau de l'Allemagne Dempsey-Proton Racing 4 1 1 Dsq. 1 1 1 2 110
2 Drapeau de l'Allemagne Christian Ried Drapeau de l'Allemagne Dempsey-Proton Racing 4 1 1 Dsq. 1 1 1 2 110
3 Drapeau de la Turquie Salih Yoluç (en) Drapeau du Royaume-Uni TF Sport 2 Abd. 2 2 8 6 2 6 99
3 Drapeau de l'Irlande Charlie Eastwood (en) Drapeau du Royaume-Uni TF Sport 2 Abd. 2 2 8 6 2 6 99
4 Drapeau de la Suisse Thomas Flohr (en) Drapeau de la Suisse Spirit of Race 8 2 9 5 4 2 4 7 99
4 Drapeau de l'Italie Francesco Castellacci Drapeau de la Suisse Spirit of Race 8 2 9 5 4 2 4 7 99
4 Drapeau de l'Italie Giancarlo Fisichella Drapeau de la Suisse Spirit of Race 8 2 9 5 4 2 4 7 99
5 Drapeau de l'Irlande Matthew Griffin Drapeau de Singapour Clearwater Racing 3 4 5 6 7 Np. 3 3 95
6 Drapeau de la France Julien Andlauer Drapeau de l'Allemagne Dempsey-Proton Racing 4 1 1 Dsq. 1 1 2 85
7 Drapeau du Royaume-Uni Michael Wainwright Drapeau du Royaume-Uni Gulf Racing 7 6 6 4 9 4 7 4 79
7 Drapeau du Royaume-Uni Ben Barker Drapeau du Royaume-Uni Gulf Racing 7 6 6 4 9 4 7 4 79
8 Drapeau du Canada Paul Dalla Lana Drapeau du Royaume-Uni Aston Martin Racing 1 Abd. 4 3 5 8 6 Abd. 77
8 Drapeau de l'Autriche Mathias Lauda Drapeau du Royaume-Uni Aston Martin Racing 1 Abd. 4 3 5 8 6 Abd. 77
8 Drapeau du Portugal Pedro Lamy Drapeau du Royaume-Uni Aston Martin Racing 1 Abd. 4 3 5 8 6 Abd. 77
9 Drapeau de Monaco Olivier Beretta Drapeau du Japon MR Racing 5 5 7 Abd. 6 5 8 5 71
9 Drapeau de l'Italie Eddie Cheever III (en) Drapeau du Japon MR Racing 5 5 7 Abd. 6 5 8 5 71
9 Drapeau du Japon Motoaki Ishikawa Drapeau du Japon MR Racing 5 5 7 Abd. 6 5 8 5 71
10 Drapeau de la Malaisie Weng Sun Mok Drapeau de Singapour Clearwater Racing 3 4 5 6 7 57
10 Drapeau du Japon Keita Sawa Drapeau de Singapour Clearwater Racing 3 4 5 6 7 57
11 Drapeau de l'Autriche Thomas Preining Drapeau du Royaume-Uni Gulf Racing 4 9 4 7 4 53
12 Drapeau du Royaume-Uni Jonathan Adam Drapeau du Royaume-Uni TF Sport 2 2 8 6 50
13 Drapeau du Royaume-Uni Euan Hankey (pl) Drapeau du Royaume-Uni TF Sport 2 Abd. 2 6 49
14 Drapeau de l'Italie Riccardo Pera Drapeau de l'Allemagne Dempsey-Proton Racing 3 1 40
15 Drapeau de l'Argentine Luís Pérez Companc Drapeau de Singapour Clearwater Racing Np. 3 3 38
15 Drapeau de l'Italie Matteo Cressoni Drapeau de Singapour Clearwater Racing Np. 3 3 38
16 Drapeau de l'Italie Matteo Cairoli Drapeau de l'Allemagne Dempsey-Proton Racing 6 Abd. 8 Dsq. 3 7 9 Abd. 26
17 Drapeau de l'Australie Alex Davison Drapeau du Royaume-Uni Gulf Racing 7 6 6 26
18 Drapeau des Émirats arabes unis Khaled Al Qubaisi Drapeau de l'Allemagne Dempsey-Proton Racing 6 Abd. 3 15
19 Drapeau de l'Italie Giorgio Roda Drapeau de l'Allemagne Dempsey-Proton Racing 6 Abd. 8 Dsq. 7 9 Abd. 11
20 Drapeau de l'Italie Gianluca Roda Drapeau de l'Allemagne Dempsey-Proton Racing 8 7 9 10
21 Drapeau du Japon Satoshi Hoshino Drapeau de l'Allemagne Dempsey-Proton Racing Dsq. Ret 1

Championnat des équipes et des constructeurs[modifier | modifier le code]

Sur le même principe que le championnat des pilotes, 4 titres sont délivrés. Contrairement à la saison passée, un seul championnat du monde est dévolu aux constructeurs ; il concerne les constructeurs engagés en LMGTE. Pour le LMP1, du fait de la présence d'un seul constructeur, en l’occurrence Toyota, l’ancien Championnat du monde des constructeurs LMP1 est remplacé par le Championnat du monde d'endurance LMP1, qui concerne et le constructeur et les équipes engagés en LMP1.

Du côté des Trophées Endurance FIA, deux sont attribués aux équipes engagées dans les catégories LMP2 et LMGTE Am. Le Trophée dévolu aux équipes LMGTE Pro qui était décerné jusqu’alors disparaît.

Championnat du monde d'endurance FIA — LMP1[modifier | modifier le code]

Pour ce nouveau championnat du monde, chaque écurie se voit attribuer les points obtenus uniquement par sa voiture la mieux classée.

Pos. Équipe SPA
Drapeau de la Belgique
LMS
Drapeau de la France
SIL
Drapeau du Royaume-Uni
FUJ
Drapeau du Japon
SHA
Drapeau de la République populaire de Chine
SEB
Drapeau des États-Unis
SPA
Drapeau de la Belgique
LMS
Drapeau de la France
Total
points
1 Drapeau du Japon Toyota Gazoo Racing 1 1 Dsq. 1 1 1 1 1 216
2 Drapeau de la Suisse Rebellion Racing 3 3 1 3 4 7 2 4 134
3 Drapeau de la Russie SMP Racing 5 Abd. 3 4 3 3 3 3 109
4 Drapeau de l'Autriche ByKolles Racing Team 4 Abd. Abd. 5 Abd. 34 Abd. 22.5
5 Drapeau des États-Unis DragonSpeed Np. Abd. 25 Abd. 6 Abd. Abd. 8.5
6 Drapeau de la République populaire de Chine CEFC TRSM Racing Forf. 41 1

Championnat du monde d'endurance FIA — Constructeurs GT[modifier | modifier le code]

Concernant l'attribution des points, chaque constructeur cumule les points obtenus par ses 2 meilleures voitures et cela lors de chaque manche.

Pos. Constructeur SPA
Drapeau de la Belgique
LMS
Drapeau de la France
SIL
Drapeau du Royaume-Uni
FUJ
Drapeau du Japon
SHA
Drapeau de la République populaire de Chine
SEB
Drapeau des États-Unis
SPA
Drapeau de la Belgique
LMS
Drapeau de la France
Total
points
1 Drapeau de l'Allemagne Porsche 2 1 3 1 2 1 3 2 288
4 2 9[note 1] 5 3 5 8 5
2 Drapeau de l'Italie Ferrari 3 4 1 4 5 4 2 1 194
11 6 11 10 6 6 6 99
3 Drapeau des États-Unis Ford 1 3 2 3 7 3 5 3 178
Abd. 12 6 8 9 18 10 4
4 Drapeau du Royaume-Uni Aston Martin 6 5 4 6 1 8 1 12 136
7 13 8 9 4 9 7 14
5 Drapeau de l'Allemagne BMW 5 9 5 2 8 2 4 6 114
8 Abd. Abd. 7 10 7 9 15

Trophée Endurance FIA pour les Équipes LMP2[modifier | modifier le code]

Pos. Voiture Équipe SPA
Drapeau de la Belgique
LMS
Drapeau de la France
SIL
Drapeau du Royaume-Uni
FUJ
Drapeau du Japon
SHA
Drapeau de la République populaire de Chine
SEB
Drapeau des États-Unis
SPA
Drapeau de la Belgique
LMS
Drapeau de la France
Total
points
1 36 Drapeau de la France Signatech Alpine Matmut 2 1 3 3 3 2 2 1 181
2 38 Drapeau de la République populaire de Chine Jackie Chan DC Racing 1 4 1 2 1 6 3 2 166
3 37 Drapeau de la République populaire de Chine Jackie Chan DC Racing 3 2 2 1 4 1 6 Abd. 138
4 31 Drapeau des États-Unis DragonSpeed 5 3 4 6 2 3 1 Abd. 117
5 50 Drapeau de la France Larbre Compétition 6 6 6 5 6 4 7 4 85
6 29 Drapeau des Pays-Bas Racing Team Nederland 7 5 5 7 5 5 5 5 85
7 28 Drapeau de la France TDS Racing 4 Dsq. 7 4 Abd. Nc. 4 3 66

Trophée Endurance FIA pour les Équipes LMGTE Am[modifier | modifier le code]

Pos. Voiture Équipe SPA
Drapeau de la Belgique
LMS
Drapeau de la France
SIL
Drapeau du Royaume-Uni
FUJ
Drapeau du Japon
SHA
Drapeau de la République populaire de Chine
SEB
Drapeau des États-Unis
SPA
Drapeau de la Belgique
LMS
Drapeau de la France
Total
points
1 56 Drapeau de l'Allemagne Team Project 1 9 3 3 1 2 3 5 1 151
2 77 Drapeau de l'Allemagne Dempsey-Proton Racing 4 1 1 Dsq. 1 1 1 2 110[note 1]
3 90 Drapeau du Royaume-Uni TF Sport 2 Abd. 2 2 8 6 2 6 99
4 54 Drapeau de la Suisse Spirit of Race 8 2 9 5 4 2 4 7 99
5 61 Drapeau de Singapour Clearwater Racing 3 4 5 6 7 Np. 3 3 95
6 86 Drapeau du Royaume-Uni Gulf Racing 7 6 6 4 9 4 7 4 79
7 98 Drapeau du Royaume-Uni Aston Martin Racing 1 Abd. 4 3 5 8 6 Abd. 77
8 70 Drapeau du Japon MR Racing 5 5 7 Abd. 6 5 8 5 71
9 88 Drapeau de l'Allemagne Dempsey-Proton Racing 6 Abd. 8 Dsq. 3 7 9 Abd. 26

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b Following the 6 Hours of Fuji, Dempsey-Proton Racing was penalized for exceeding the minimum refueling time during pit stops. Upon further investigation, the FIA data loggers for the team's cars were found to have been altered to manipulate the refueling times for the cars for at least two races. The team failed to disclose their consultant who tampered with the loggers, therefore the FIA nullified all points earned by the team prior to the Shanghai round. This included some of Porsche's Manufacturers' Championship points for Silverstone being cancelled. The points were redistributed to the next best team.[56]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Laurent Mercier, « Porsche met un terme à son programme LM P1 en fin d’année pour la…Formula E », sur endurance-info.com, (consulté le 10 mars 2018)
  2. Laurent Mercier, « Plus de Porsche 911 RSR officielles attendues aux 24 Heures du Mans 2018 ? », sur endurance-info.com, (consulté le 10 mars 2018)
  3. a b c et d Basile Davoine, « Ce qui change en WEC et au Mans pour la Super Saison », sur fr.motorsport.com, (consulté le 9 mai 2018).
  4. « Les GTE se mettent aux phares blancs », sur endurance-info.com, (consulté le 9 mai 2018).
  5. « Prologue WEC - 7 Avril 2018 », sur circuitpaulricard.com (consulté le 10 mars 2018).
  6. Florian Defet, « Le Prologue FIA WEC fait le plein avec 35 voitures attendues », sur fanswec.org, (consulté le 13 mars 2018).
  7. AFP, « WEC : le calendrier bouleversé, les 24 Heures du Mans programmé en fin de saison », sur lequipe.fr, (consulté le 10 mars 2018)
  8. (en) « FIA announces World Motor Sport Council decisions », sur fia.com, (consulté le 10 mars 2018)
  9. Fiona Miller, « Le WEC fait évoluer sa Super Saison pour répondre aux concurrents et aux fans », sur fiawec.com, (consulté le 10 mars 2018)
  10. Florian Defet, « Les 6 Heures de Fuji 2018 avancées pour Fernando Alonso », sur fanswec.org, (consulté le 10 mars 2018)
  11. « Clash avec les 6 H. de Fuji : l'Imsa ne déplacera pas Petit Le Mans », sur autohebdo.fr, (consulté le 10 mars 2018)
  12. Pierre Tassel, « Format raccourci et nouvelle date pour l'épreuve de Sebring », sur autohebdo.fr, (consulté le 4 avril 2018)
  13. Basile Davoine, « Le WEC opte finalement pour les 1000 Miles de Sebring », sur fr.motorsport.com, (consulté le 4 avril 2018)
  14. a b c d e f g et h « Rebellion Racing confirme son engagement en LMP1 », sur endurance-info.com, (consulté le 19 janvier 2018)
  15. a b c d e f g h i j k l m n o p q r et s (en) « 2018-2019 FIA World Endurance Championship - Super Season Entry List » [PDF], sur fiawec.com, (consulté le 9 février 2018).
  16. a et b Laurent Mercier, « ByKolles Racing confirme son équipage », sur endurance-info.com, (consulté le 24 avril 2018)
  17. a et b Laurent Mercier, « Manor TRS Racing confirme son arrivée en LMP1 avec Ginetta », sur endurance-info.com, 1 novembre 2017 2017 (consulté le 19 janvier 2018)
  18. a et b Laurent Mercier, « Deux Ginetta G60-LT P1 pour CEFC TRSM Racing avec Robertson et Rowland », sur endurance-info.com, (consulté le 9 février 2018)
  19. a et b (en) John Dagys, « Stoneman, Roussel Added to Manor Lineup », sur sportscar365.com, (consulté le 5 avril 2018)
  20. Samuel Gremaud, « FIA WEC : CEFC TRSM Racing recrute Alex Brundle », sur fanswec.org, (consulté le 4 avril 2018)
  21. Pierre Tassel, « Oliver Turvey complète le line-up CEFC TRSM Racing », sur autohebdo.fr, (consulté le 24 avril 2018)
  22. a et b Laurent Mercier, « Toyota Gazoo Racing confirme sa présence sur la ‘Super Saison’ », sur endurance-info.com, 19 novembre 2017 2017 (consulté le 19 janvier 2018)
  23. a b c d e et f Laurent Mercier, « Toyota Gazoo Racing confirme ses équipages 2018/2019 », sur endurance-info.com, (consulté le 7 février 2018)
  24. Emmanuel Touzot, « F1 - Officiel : Alonso avec Toyota pour les 24 heures du Mans », sur nextgen-auto.com, (consulté le 30 janvier 2018)
  25. Laurent Mercier, « DragonSpeed choisit la BR1 pour son programme LMP1 », sur endurance-info.com, 17 novembre 2017 2017 (consulté le 19 janvier 2018)
  26. a b et c Jacques-Armand Dupuis, « Renger van der Zande rejoint Dragonspeed », sur autohebdo.fr, (consulté le 4 février 2018)
  27. a et b Emmanuel Rolland, « Un nouveau proto LMP1 BR Engineering/Dallara en 2018 », sur fr.motorsport.com, 17 novembre 2016 2017 (consulté le 19 janvier 2018)
  28. Pierre Tassel, « Jenson Button confirmé chez SMP Racing », sur autohebdo.fr, (consulté le 27 avril 2018)
  29. Medhi Casaurang-Vergez, « Hartley remplacera Button chez SMP à Sebring et Spa », sur autohebdo.fr, (consulté le 15 février 2019)
  30. a b c d e f g h i j k l et m FIA, « Provisionnal Total 6 Hours of Spa-Francorchamps Entry List », sur fiawec.com, (consulté le 27 mars 2018)
  31. a b c et d Laurent Mercier, « TDS Racing rempile sur la Super Saison », sur endurance-info.com, (consulté le 19 janvier 2018)
  32. Laurent Mercier, « Racing Team Nederland prend la direction du FIA WEC en 2018/2019 », sur endurance-info.com, (consulté le 19 janvier 2018)
  33. Laurent Mercier, « Giedo van der Garde sur la Dallara P217 du Racing Team Nederland », sur endurance-info.com, (consulté le 19 janvier 2018).
  34. Laurent Mercier, « Pastor Maldonado signe chez DragonSpeed », sur endurance-info.com, (consulté le 24 mars 2018).
  35. David Bristol, « Anthony Davidson en renfort sur l'Oreca LMP2 de DragonSpeed en FIA WEC après Le Mans », sur lemans.org, (consulté le 30 mars 2018).
  36. a b et c (en) Conférence de Presse, « Signatech-Alpine confirme son équipage avec Pierre Thiriet », sur endurance-info.com, (consulté le 9 février 2018)
  37. a et b Laurent Mercier, « Les deux équipages du Jackie Chan DC Racing au complet », sur endurance-info.com, (consulté le 21 mars 2018)
  38. Medhi Casaurang-Vergez, « Richelmi confirmé chez Jackie Chan DC Racing pour la Super-Saison », sur autohebdo.fr, (consulté le 3 avril 2018)
  39. a et b (en) Conférence de Presse, « Larbre Compétition revient en FIA WEC avec un équipage inédit », sur endurance-info.com, (consulté le 9 février 2018)
  40. a et b Laurent Mercier, « Une saison 2018 bien chargée pour AF Corse », sur endurance-info.com, (consulté le 19 janvier 2018)
  41. a b c et d Théo Guerin, « Statu quo au niveau des équipages AF Corse », sur endurance-info.com, (consulté le 19 janvier 2018)
  42. a b c et d Théo Guerin, « Ford reconduit ses équipages pour la Super Saison 2018 – 2019 », sur endurance-info.com, (consulté le 19 janvier 2018)
  43. a b c d e et f Laurent Mercier, « BMW Motorsport dévoile les pilotes de la M8 GTE », sur endurance-info.com, (consulté le 19 janvier 2018)
  44. a b c d e et f Laurent Mercier, « Porsche présente ses programmes 2018, quatre 911 RSR officielles attendues au Mans », sur endurance-info.com, (consulté le 19 janvier 2018)
  45. a b c d et e Laurent Mercier, « Aston Martin Racing présente sa nouvelle Vantage GTE », sur endurance-info.com, (consulté le 19 janvier 2018)
  46. Laurent Mercier, « Maxime Martin confirmé pilote officiel Aston Martin Racing », sur endurance-info.com, (consulté le 19 décembre 2017)
  47. Laurent Mercier, « Giancarlo Fisichella rejoint Spirit of Race », sur endurance-info.com, (consulté le 7 février 2018)
  48. a b et c Conférence de presse, « Project 1 Motorsport dévoile l’équipage de sa Porsche 911 RSR », sur endurance-info.com, (consulté le 9 février 2018)
  49. a b c et d Laurent Mercier, « Une Ferrari 488 GTE pour MR Racing », sur endurance-info.com, (consulté le 19 janvier 2018)
  50. Thibaut Villemant, « Julien Andlauer en WEC avec Dempsey-Proton », sur autohebdo.fr, (consulté le 3 avril 2018)
  51. a et b Christopher Hubert, « Gulf Racing complète son équipage pour la Super Saison FIA WEC 2018/2019 », sur autohebdo.fr, (consulté le 4 avril 2018)
  52. a b c et d Laurent Mercier, « TF Sport confirme son engagement en FIA WEC et son équipage », sur endurance-info.com, (consulté le 19 janvier 2018)
  53. Basile Davoine, « Qualifs - Toyota en pole à Spa, crash violent pour Fittipaldi », sur motorsport.com, (consulté le 4 mai 2018)
  54. Basile Davoine, « Fittipaldi opéré, une panne électrique suspectée », sur motorsport.com, (consulté le 4 mai 2018)
  55. a et b Jacques-Armand Dupuis, « LA FIA valide le nouveau barème de points », sur autohebdo.fr, (consulté le 9 mai 2018).
  56. « Dempsey Proton Heavily Sanctioned After Post-Fuji Data Tampering Investigation », Daily Sports Car,

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]