Nyck de Vries

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Nyck de Vries
Description de cette image, également commentée ci-après
Nyck de Vries en 2019.
Biographie
Date de naissance (25 ans)
Lieu de naissance Sneek (Pays-Bas)
Nationalité Drapeau des Pays-Bas Néerlandais
Site web nyckdevries.com
Carrière
Années d'activité Depuis 2012
Qualité Pilote automobile en monoplace
Parcours
AnnéesÉcurie0C.0(V.)
Drapeau : Allemagne Mercedes-Benz EQ Formula E Team
Statistiques
Numéro permanent 17

Nyck de Vries, né le à Sneek, aux Pays-Bas, est un pilote automobile néerlandais qui participe en 2020 au championnat de Formule E avec l’écurie allemande Mercedes-Benz EQ Formula E Team.

Avec ART Grand Prix, il est sacré champion de Formule 2 en 2019.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts en monoplace et titres en Formule Renault 2.0 (2012-2014)[modifier | modifier le code]

Alors qu'il obtient de bons résultats en karting, Nyck de Vries est recruté en 2010 par McLaren Racing qui l'intègre dans son programme des jeunes pilotes[1]. Il fait ensuite ses débuts en monoplace en 2012, en Formula Renault 2.0 NEC. Au sein de l'écurie R-ace GP, il dispute onze courses et réalise sa meilleure performance à domicile, à Assen, où il termine 2e le samedi et 1er le dimanche après avoir signé la pole position. Il termine 10e du classement final. En parallèle, il prend part à la saison entière d'Eurocup Formula Renault 2.0, toujours chez R-ace GP. Il termine 2e dès sa première course à Alcañiz et obtient une nouvelle 2e place plus tard sur le Hungaroring, il se classe 5e du championnat.

En 2013, il rejoint Koiranen GP mais rempile en Eurocup Formula Renault 2.0[2]. Il doit attendre la dixième course de la saison pour monter sur la plus haute marche du podium, de nouveau à Budapest. Il gagne également à Barcelone et comme l'année précédente, prend la 5e place au championnat. Il prend également part à six courses de Formula Renault 2.0 Alps, et deux 2e places sur le circuit du Mugello lui permettent de terminer 8e au championnat.

Ses objectifs pour 2014 sont clairs, il veut obtenir des titres[3]. De Vries reste dans la structure finlandaise et ce choix s'avère payant puisqu'il gagne cinq des quatorze courses d'Eurocup Formula Renault 2.0, en dominant facilement ses adversaires. Il est également sacré champion en Formula Renault 2.0 Alps[4], où sa domination est encore plus nette. En quatorze courses, il monte à douze reprises sur le podium et obtient neuf victoires pour autant de pole.

Passage en Formule Renault 3.5 (2015)[modifier | modifier le code]

Ces deux titres lui permettent en toute logique de monter en Formula Renault 3.5 Series en 2015, avec DAMS [5]. Il réalise de bonnes performances et obtient notamment sa première pole position dès la deuxième course de la saison à Alcañiz, qu'il convertit en 2e place à l'arrivée. Il doit attendre la dernière course de l'année à Jerez pour triompher, une course qui marque également la toute dernière collaboration de la série avec Renault Sport[6]. Avec cinq podiums et une victoire, il ne peut rivaliser avec Matthieu Vaxivière et Oliver Rowland et termine 3e du championnat.

Le GP3 Series (2016)[modifier | modifier le code]

Nyck de Vries prend part au championnat de GP3 Series en 2016 en signant chez ART Grand Prix[7]. Il obtient son premier podium sur le Red Bull Ring avec une 3e place, puis obtient sa première pole à Budapest. Il faut attendre la deuxième course de Monza pour le voir remporter sa première victoire[8], performance qu'il réitère à Yas Marina en toute fin de saison[9]. Il termine 6e du championnat, derrière ses équipiers Charles Leclerc et Alexander Albon, qui sont respectivement champion et vice-champion[10].

Champion de Formule 2 et séparation avec McLaren (2017-2019)[modifier | modifier le code]

Nyck de Vries en 2018 sur le Red Bull Ring.

En 2017, il rejoint Rapax et participe à sa première saison de Formule 2, nouveau nom du GP2 Series[11]. Il réalise un début de saison satisfaisant en inscrivant quelques points, puis Nyck connaît sa première victoire lors de la course sprint de Monaco[12]. Un mois plus tard en Azerbaïdjan, il termine 2e de la course principale. Peu avant la manche de Spa-Francorchamps, il échange son baquet avec Louis Delétraz et rejoint Racing Engineering, tandis que le suisse rejoint Rapax Team[13]. Pour son premier week-end avec sa nouvelle écurie, il termine 2e de la course sprint. En lutte pour la victoire à Monza, il s'accroche dans le dernier tour de la course principale avec Charles Leclerc et manque l'occasion d'inscrire de gros points. Il se classe finalement 7e du championnat. Juste après le dernier week-end à Abou Dabi, Nyck de Vries signe un contrat avec Prema Racing pour 2018[14].

Début 2018, Nyck de Vries prend pour la première fois le volant d'une Formule E et participe avec Audi Sport ABT Schaeffler aux essais des rookies, sur le circuit Moulay El Hassan de Marrakech[15]. En Formule 2, il obtient son premier podium de l'année à Bakou, en finissant 2e le dimanche. Il remporte ensuite deux victoires, une première sur le Paul Ricard[16] puis une autre en Hongrie, où il double l'autre protégé de McLaren Lando Norris en fin de course sur une piste humide[17]. Il obtient sa première pole position en Formule 2 à Spa-Francorchamps, avant de s'imposer une troisième fois dans la saison[18]. Il termine 4e du championnat avec 202 points.

Nyck de Vries reste en Formule 2 en 2019, et retrouve son ancienne écurie ART Grand Prix[19]. N'étant désormais plus lié à McLaren[20], il fait figure de favori pour le titre en F2. Il monte sur son premier podium à Bakou, puis remporte la course sprint de Barcelone[21]. À Monaco, tandis qu'il est recruté par Mercedes, il obtient la pole position et la victoire en course principale[22]. Il prend alors la tête du championnat en remportant la course principale du Castellet[23]. À Sotchi, avant-dernière manche de la saison, il est mathématiquement sacré champion de Formule 2 après une quatrième victoire[24].

L'endurance (depuis 2018)[modifier | modifier le code]

Nyck de Vries aux 6 Heures de Silverstone 2018.

Parallèlement à la Formule 2, Nyck de Vries participe à plusieurs manches du championnat du monde d'endurance 2018-2019, en remplacement de Jan Lammers chez Racing Team Nederland en catégorie LMP2. Pour sa première participation aux 24 Heures du Mans, il sort de la piste le dimanche matin et percute le mur de pneus. Son équipage ne peut faire mieux que la 27e place au classement général.

Il continue l'aventure pour la saison 2019-2020 et remporte les 6 Heures de Fuji en LMP2. Pour sa deuxième participation au Mans, toujours avec Racing Team Nederland, il voit pour la première fois le drapeau à damier et termine 19e.

Il prend également part au championnat d'European Le Mans Series 2020 avec G-Drive.

La Formule E (depuis 2019)[modifier | modifier le code]

En , Nyck de Vries est officialisé comme pilote de Mercedes EQ en Formule E. Il fait équipe avec Stoffel Vandoorne[25]. Il doit attendre la sixième course de Berlin, dernière épreuve de la saison, pour monter sur son premier podium. Il termine sa première saison avec la 11e du classement des pilotes, tandis que son équipier Vandoorne est vice-champion.

Carrière[modifier | modifier le code]

Résultats en monoplace[modifier | modifier le code]

Saison Championnat Écurie Courses Victoires Pole positions Meilleurs tours Podiums Points Classement
2012 Eurocup Formula Renault 2.0 Drapeau : France R-ace GP 14 0 0 1 2 78 5e
Formula Renault 2.0 NEC 11 1 1 2 4 166 10e
2013 Eurocup Formula Renault 2.0 Drapeau : Finlande Koiranen GP 14 2 1 2 5 113 5e
Formula Renault 2.0 Alps 6 0 0 0 2 68 8e
2014 Eurocup Formula Renault 2.0 Drapeau : Finlande Koiranen GP 14 5 6 5 10 254 Champion
Formula Renault 2.0 Alps 14 9 9 10 12 300 Champion
2015 Formula Renault 3.5 Series Drapeau : France DAMS 17 1 1 1 6 160 3e
2016 GP3 Series Drapeau : France ART Grand Prix 18 2 1 1 5 133 6e
2017 Formule 2 Drapeau : Italie Rapax Team
Drapeau : Espagne Racing Engineering
21 1 0 1 5 114 7e
2018 Formule 2 Drapeau : Italie Prema Racing 24 3 2 6 6 202 4e
2019 Formule 2 Drapeau : France ART Grand Prix 22 4 5 3 12 266 Champion
2019-2020 Formule E Drapeau : Allemagne Mercedes-Benz EQ Formula E Team 11 0 0 0 1 60 11e

Résultats aux 24 Heures du Mans[modifier | modifier le code]

Tableau synthétique des résultats de Nyck de Vries aux 24 Heures du Mans[26]
Année Équipe no  Châssis Moteur Pneus Catégorie Équipiers Tours Résultat
2019 Drapeau : Pays-Bas Racing Team Nederland 29 Dallara P217 Gibson GK428 4,2 l V8 Michelin LMP2 Drapeau : Pays-Bas Giedo van der Garde
Drapeau : Pays-Bas Frits van Eerd
340 26e
2020 Drapeau : Pays-Bas Racing Team Nederland 29 Oreca 07 Gibson GK428 4,2 l V8 Michelin LMP2 Drapeau : Pays-Bas Giedo van der Garde
Drapeau : Pays-Bas Frits van Eerd
349 19e

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pauline Ducamp, « À 14 ans, Nyck de Vries est recruté par McLaren », sur autoplus.fr, (consulté le 19 mars 2017)
  2. Juliette Follin, « FR2.0 Eurocup : Nyck de Vries rejoint Koiranen pour le titre », sur chequeredflags.fr, (consulté le 19 mars 2017)
  3. « [Portrait] Nyck de Vries : « Je vise le titre » », sur renaultsport.com, (consulté le 19 mars 2017)
  4. « Nyck de Vries s’assure du titre par une victoire », sur renaultsport.com, (consulté le 19 mars 2017)
  5. « FR 3.5 - Nyck De Vries vers DAMS en 2015 », sur autohebdo.fr, (consulté le 14 mars 2017)
  6. « FR 3.5-C3 : Premier succès pour Nyck De Vries », sur autohebdo.fr, (consulté le 14 mars 2017)
  7. « GP3 - Nyck de Vries rejoint ART Grand Prix », sur autohebdo.fr, (consulté le 12 mars 2017)
  8. Jacques-Armand Dupuis, « GP3 - Premier succès de Nyck de Vries, abandon de Leclerc », sur autohebdo.fr, (consulté le 12 mars 2017)
  9. « GP3 - Abu Dhabi - Course 1 : De Vries vainqueur, Leclerc sacré malgré un crash », sur sport.orange.com, (consulté le 12 mars 2017)
  10. Benjamin Vinel, « Les candidats au titre accidentés, Leclerc sacré ! », sur fr.motorsport.com, (consulté le 12 mars 2017)
  11. Benjamin Vinel, « De Vries et Cecotto signent en F2 chez Rapax », sur motorsport.com, (consulté le 12 mars 2017)
  12. Emmanuel Touzot, « Formule 2 - Monaco, Course 2 : Première victoire pour Nyck De Vries ! », sur nextgen-auto.com, (consulté le 27 mai 2017)
  13. « De Vries et Delétraz échangent leurs places », sur autohebdo.com, (consulté le 25 août 2017)
  14. Benjamin Vinel, « De Vries rejoint Gelael chez Prema », sur motorsport.com, (consulté le 27 novembre 2017)
  15. Benjamin Vinel, « De Vries et Müller vont tester chez Audi », sur motorsport.com, (consulté le 20 janvier 2018)
  16. Camille Komaël, « Formule 2 - Le Castellet, Course 2 : Victoire de De Vries ! », sur nextgen-auto.com, (consulté le 26 juin 2018)
  17. Benjamin Vinel, « De Vries triomphe de Norris », sur motorsport.com, (consulté le 30 juillet 2018)
  18. Benjamin Vinel, « De Vries intouchable à Spa », sur motorsport.com, (consulté le 28 août 2018)
  19. Pierre Tassel, « Nyck de Vries retrouvera ART Grand Prix en 2019 », sur autohebdo.fr, (consulté le 29 novembre 2018)
  20. Emmanuel Touzot, « Nyck de Vries a quitté McLaren », sur nextgen-auto.fr, (consulté le 30 avril 2019)
  21. Pierre Tassel, « Nyck de Vries ouvre son compteur 2019 à Barcelone », sur autohebdo.fr, (consulté le 13 mai 2019)
  22. Olivier Ferret, « Mercedes F1 récupère Nyck de Vries », sur nextgen-auto.com, (consulté le 26 mai 2019)
  23. Benjamin Vinel, « De Vries s'impose et prend la tête du championnat », sur motorsport.com, (consulté le 23 juin 2019)
  24. A. Combralier, « Sotchi, Course 1 : De Vries gagne la course et le titre ! », sur nextgen-auto.com, (consulté le 28 septembre 2019)
  25. Mickael Guilmeau, « Mercedes EQ dévoile son projet Formule E », sur franceracing.fr, (consulté le 14 septembre 2019)
  26. « Palmarès de Nyck de Vries au 24H du Mans », sur les24heures.fr (consulté le 16 juin 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]