Pirelli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pirelli & C. SpA
logo de Pirelli

Création 1872[1]
Fondateurs Giovanni Battista Pirelli
Forme juridique SA
Action Bourse d'ItalieVoir et modifier les données sur Wikidata
Slogan "Sans maîtrise, la puissance n'est rien"
Siège social Milan
Drapeau d'Italie Italie
Direction Marco Tronchetti Provera
Actionnaires ChemChina (100%)
Activité pneumatiques et Immobilier
Filiales Pirelli Tyre
Pirelli Labs S.p.A.
Pirelli & C. Eco Technology S.p.A.
Pirelli Ambiente S.p.A.
Effectif 37 979 (fin 2013)[2]
Site web pirelli.com

Fonds propres 2,436 milliards d'euros (fin 2013)[2]
Dette 878 millions d'euros (2010)
Chiffre d’affaires 6,146 milliards d'euros (2013)[2]
Résultat net 306,5 millions d'euros (2013)[2]

Pirelli & C. SpA (BIT : PC) est un groupe italien spécialisé dans la production de pneumatiques qui est le cinquième producteur mondial, via sa filiale Pirelli Tyre dont il est l'actionnaire unique. Le président directeur général de Pirelli est aujourd'hui Marco Tronchetti Provera.

Histoire[modifier | modifier le code]

La Tour Pirelli ("Pirellone") en 1958, en construction, photographiée par Paolo Monti.
Pirelli Cinturato Winter 195/55 R 16 91 H

La société fut créée en 1872 à Milan par un jeune ingénieur de 24 ans, Giovanni Battista Pirelli.

Pendant longtemps, la société a été au cœur du système capitaliste italien, régi par les participations croisées et piloté par les investisseurs institutionnels tels que Mediobanca, Unicredit... Ainsi ces derniers contrôlaient l'entreprise via un pacte d'actionnaires représentant 45 % du capital environ, le reste de l'actionnariat étant fortement dispersé.

Par le passé, le groupe Pirelli a également eu d'autres activités que les pneumatiques, cependant ses activités dans les câbles d'énergie et de télécommunication (Pirelli Cavi e Sistemi), sont devenues Prysmian en 2005 après son rachat partiel par Goldman Sachs.

Ses activités dans l'immobilier, Pirelli Real Estate, ont été renommées Prelios[3] en 2010.

En mars 2015, ChemChina, qui contrôle également Aeolus Tyres, achète Pirelli pour 7,1 milliards d'euros. Cette opération est réalisée par l'acquisition de la participation 26,2 % de la holding Camfin (détenue par Rosneft, Nuove Partecipazioni, UniCredit et Intesa Sanpaolo) dans Pirelli, puis par une OPA sur le reste du capital de Pirelli, le tout via une société (Bidco) qui regroupe ChemChina et Camfin. L'activité de pneumatique pour usage industriel de Pirelli est transférée via cette acquisition dans Aeolus Tyres[4],[5],[6],[7].

Activité[modifier | modifier le code]

Les ventes nettes du manufacturier atteignent six milliards d'euros en 2012. Les ventes de Pirelli comprennent les pneumatiques automobiles (67 %), camions (25 %) et moto (7 %). Les consommateurs finaux représentent 73 % des ventes. Géographiquement, l'Amérique du sud et l'Europe représentent 34 % des ventes chacune, Alena-USA, Alena-Canada et Alena-Mexique (12 %), Moyen-Orient (9 %), Asie-Pacifique (7 %) et Russie (4 %)[8]. Le groupe est présent industriellement dans vingt-cinq pays.

Les autres activités sont des start-ups : Pirelli Broadband Solutions société de réseaux locaux fixes ou pour l'automobile, Pirelli Ambiente, énergie photovoltaïque et carburant produit à partir de déchets, et Pirelli Eco Technology, réduction des émissions de particules Diesel.

Sport[modifier | modifier le code]

La marque Pirelli est très impliquée dans la compétition automobile et motocycliste. Après avoir participé avec succès au championnat du monde de Formule 1 pendant des années[9], elle est présente dans les compétitions de vitesse sur circuit avec sa gamme PZero et en rallye avec vingt-cinq titres de champion du monde à la clé, le dernier en date étant ceux de 2010 (pilotes et constructeurs). La marque italienne a été le fournisseur pneumatique exclusif du championnat du monde des rallyes (WRC) de 2008 à 2010 et du GP3 depuis 2009. Elle est aussi le fournisseur exclusif de pneumatiques pour le championnat du monde de Superbike depuis 2004 et le restera au moins jusqu'en 2018[10].

À la suite du retrait de Bridgestone à l'issue de la saison 2010 et après vingt ans d'absence de la discipline, Pirelli est choisi à compter de 2011 comme fournisseur unique de pneumatiques pour le championnat du monde de Formule 1 et pour le GP2[11]. La marque italienne continuera à être fournisseur des Ferrari Challenge, Trofeo Maserati et Lamborghini Super Trofeo.

Par ailleurs, Pirelli est le sponsor officiel du prestigieux Inter Milan (FC Internazionale Milano), l'un des deux clubs d'élite de football de la capitale lombarde. La succursale suisse de Pirelli (Pirelli Tyre (Suisse) SA) est également partenaire officiel du club de football suisse FC Basel 1893. Pirelli est présent sur le dos du maillot du club.

Calendrier[modifier | modifier le code]

Chaque année, en novembre, et depuis 1964, la publication à tirage limité du calendrier Pirelli est un événement de portée mondiale, très attendu par les collectionneurs et les amateurs de photo, de mode et de séduction.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) History : Our First 140 Years - Site officiel
  2. a, b, c et d (en) « Annual Financial Report 2013 », Site officiel [PDF]
  3. « Présentation de la Société Prelios S.p.A. », Le Figaro Économie,
  4. (en) ChemChina to buy Italian tire maker Pirelli in $7.7 billion deal - Paola Arosio et Danilo Masoni, Reuters, 22 mars 2015
  5. La saga Pirelli se conclut sur une OPA chinoise - Richard Heuzé, Le Figaro, 23 mars 2015
  6. Pirelli, un pan du capitalisme à l’italienne, sous bannière chinoise - Philippe Ridet, Le Monde, 23 mars 2015
  7. Le chinois ChemChina prend le contrôle de Pirelli - Pierre de Gasquet, Les Échos, 22 mars 2015
  8. (en) Annual Financial Reportl 2012 - Site officiel [PDF]
  9. Engagement en Formule 1 de 1950 à 1958, de 1981 à 1986, et de 1989 à 1991
  10. (en) WSBK in Depth - Site officiel Pirelli
  11. Pirelli signe son grand retour en Formule 1 - Elsa Bembaron, Le Figaro, 24 juin 2010

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]