Grand Prix automobile du Japon 2016

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Grand Prix du Japon 2016
Tracé de la course
Données de course
Nombre de tours 53
Longueur du circuit 5,807 km
Distance de course 307,471 km
Conditions de course
Résultats
Vainqueur Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg,
Mercedes,
h 26 min 43 s 233
(vitesse moyenne : 212,728 km/h)
Pole position Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg,
Mercedes,
min 30 s 647
(vitesse moyenne : 230,622 km/h)
Record du tour en course Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel,
Ferrari,
min 35 s 118
(vitesse moyenne : 219,782 km/h)

Le Grand Prix automobile du Japon 2016 (2016 Formula 1 Emirates Japanese Grand Prix), disputé le sur le circuit de Suzuka, est la 952e épreuve du championnat du monde de Formule 1 courue depuis 1950. Il s'agit de la trente-deuxième édition du Grand Prix du Japon comptant pour le championnat du monde de Formule 1, la vingt-huitième disputée à Suzuka et de la dix-septième manche du championnat 2016.

Meilleur temps de toutes les séances d'essais avec, à chaque fois, une faible avance sur Lewis Hamilton, Nico Rosberg doit attendre sa deuxième tentative, dans la troisième phase des qualifications, pour obtenir sa troisième pole position consécutive et atteindre le chiffre rond de trente départs en tête dans sa carrière. Distancé par son coéquipier sur son premier temps en Q3, il le bat de treize millièmes de seconde sous le drapeau à damier. Du Grand Prix du Japon 2015 à celui-ci, Mercedes a toujours placé au moins un pilote en première ligne, soit vingt-trois fois consécutivement. Les écarts entre les six premiers sur la grille de départ sont particulièrement faibles ; les Ferrari de Kimi Räikkönen et de Sebastian Vettel devancent les Red Bul de Max Verstappen et de Daniel Ricciardo mais Vettel, auteur du quatrième temps, est pénalisé d'un recul de trois places pour avoir causé l'accident du premier virage du Grand Prix précédent. Räikkönen subit quant à lui aussi un recul de cinq places pour changement de sa boîte de vitesses après les qualifications. En conséquence, la deuxième ligne est composée de Verstappen et Ricciardo et la troisième de Sergio Pérez, auteur du septième temps, et de Vettel. Räikkönen s'élance en quatrième ligne, au côté de Romain Grosjean qui, en se hissant à la huitième place, réalise la meilleure qualification de Haas F1 Team depuis ses débuts.

Mercedes Grand Prix remporte son troisième titre mondial des constructeurs consécutif à l'issue de cinquante-trois tours de course entièrement dominés par Nico Rosberg qui fait un pas de plus vers un premier sacre chez les pilotes en obtenant sa neuvième victoire de la saison, la vingt-troisième de sa carrière. Comme souvent entre les deux pilotes des Flèches d'Argent, désormais seuls en lice pour la couronne 2016, tout se joue au départ : alors que Lewis Hamilton rate son envol et perd sept places, Rosberg maîtrise sa procédure de démarrage et contrôle la course de bout en bout. Deuxième au premier virage, Max Verstappen termine à la même place, comme la semaine précédente en Malaisie. Hamilton, après une remontée pour tenter de limiter l'écart sur son rival au championnat du monde, obtient, en se classant troisième, le centième podium de sa carrière, tentant même en fin de course, mais sans succès, de dépasser Verstappen pour les 18 points de la deuxième place. Les pilotes Ferrari, tous deux pénalisés sur la grille de départ, terminent quatrième (Vettel auteur du meilleur tour en course dans sa trente-sixième boucle, et éphémère leader durant cinq tours) et cinquième (Räikkonen). Daniel Ricciardo prend la sixième place ; suivent dans les points, les Force India de Sergio Pérez et Nico Hülkenberg et les Williams de Felipe Massa et Valtteri Bottas. Aucun des vingt-deux pilotes en course n'a abandonné.

Rosberg, avec 313 points, porte son avance à trente-trois points sur Hamilton (280 points). Ricciardo reste troisième (212 points) devant Räikkönen (170 points) alors que Verstappen est cinquième, à égalité de points avec Vettel (165 points). Ils devancent Bottas (81 points), Pérez (80 points) et Hülkenberg (54 points). Mercedes, avec 593 points, ne peut plus être battu et remporte son troisième titre mondial consécutif des constructeurs, Red Bull Racing suit avec 385 points devant la Scuderia Ferrari, troisième avec 335 points ; suivent Force India (134 points), Williams (124 points), McLaren (62 points), Scuderia Toro Rosso (47 points), Haas (28 points), Renault (8 points) et Manor (1 point).

Pneus disponibles[modifier | modifier le code]

Pneus disponibles à Suzuka
Pneus pour piste sèche Pneus pluie
Représentation des pneus tendres
Tendres
Représentation des pneus medium
  Medium
Représentation des pneus durs
   Durs
    Représentation des pneus intermédiaires
Intermédiaires
Représentation des pneus pluie
   Pluie

Essais libres[modifier | modifier le code]

Première séance, le vendredi de 10 h à 11 h 30[modifier | modifier le code]

Temps réalisés par les six premiers de la première séance d'essais libres[1]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Mercedes 1 min 32 s 431
2 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 1 min 32 s 646 + 0 s 215
3 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 1 min 33 s 525 + 1 s 094
4 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 1 min 33 s 817 + 1 s 386
5 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 1 min 34 s 112 + 1 s 681
6 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 1 min 34 s 379 + 1 s 948

Deuxième séance, le vendredi de 14 h à 15 h 30[modifier | modifier le code]

Temps réalisés par les six premiers de la première séance d'essais libres[2]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Mercedes 1 min 32 s 250
2 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 1 min 32 s 322 + 0 s 072
3 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 1 min 32 s 573 + 0 s 323
4 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 1 min 33 s 061 + 0 s 811
5 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 1 min 33 s 103 + 0 s 853
6 Drapeau : Mexique Sergio Pérez Force India-Mercedes 1 min 33 s 570 + 1 s 320

Troisième séance, le samedi de 12 h à 13 h[modifier | modifier le code]

Temps réalisés par les six premiers de la troisième séance d'essais libres[3]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Mercedes 1 min 32 s 092
2 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 1 min 32 s 394 + 0 s 302
3 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 1 min 32 s 731 + 0 s 639
4 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 1 min 32 s 784 + 0 s 692
5 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 1 min 33 s 011 + 0 s 919
6 Drapeau : Brésil Felipe Massa Williams-Mercedes 1 min 33 s 271 + 1 s 179

Séance de qualifications[modifier | modifier le code]

Résultats des qualifications[modifier | modifier le code]

Résultats des qualifications[4]
Pos. Pilote Écurie Qualifications 1 Qualifications 2 Qualifications 3
1 Drapeau : Allemagne Nico Rosberg Mercedes 1 min 31 s 858 1 min 30 s 714 1 min 30 s 647
2 Drapeau : Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 1 min 32 s 218 1 min 31 s 129 1 min 30 s 660
3 Drapeau : Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 1 min 31 s 674 1 min 31 s 406 1 min 30 s 949
4 Drapeau : Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 1 min 31 s 659 1 min 31 s 227 1 min 31 s 028
5 Drapeau : Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 1 min 32 s 487 1 min 31 s 489 1 min 31 s 178
6 Drapeau : Australie Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 1 min 32 s 538 1 min 31 s 719 1 min 31 s 240
7 Drapeau : Mexique Sergio Pérez Force India-Mercedes 1 min 32 s 682 1 min 32 s 237 1 min 31 s 961
8 Drapeau : France Romain Grosjean Haas-Ferrari 1 min 32 s 458 1 min 32 s 176 1 min 31 s 961
9 Drapeau : Allemagne Nico Hülkenberg Force India-Mercedes 1 min 32 s 448 1 min 32 s 200 1 min 32 s 142
10 Drapeau : Mexique Esteban Gutiérrez Haas-Ferrari 1 min 32 s 620 1 min 32 s 155 1 min 32 s 547
11 Drapeau : Finlande Valtteri Bottas Williams-Mercedes 1 min 32 s 383 1 min 32 s 315
12 Drapeau : Brésil Felipe Massa Williams-Mercedes 1 min 32 s 562 1 min 32 s 380
13 Drapeau : Russie Daniil Kvyat Toro Rosso-Ferrari 1 min 32 s 645 1 min 32 s 623
14 Drapeau : Espagne Carlos Sainz Jr. Toro Rosso-Ferrari 1 min 32 s 789 1 min 32 s 685
15 Drapeau : Espagne Fernando Alonso McLaren-Honda 1 min 32 s 819 1 min 32 s 689
16 Drapeau : Royaume-Uni Jolyon Palmer Renault 1 min 32 s 796 1 min 32 s 807
17 Drapeau : Royaume-Uni Jenson Button McLaren-Honda 1 min 32 s 851
18 Drapeau : Danemark Kevin Magnussen Renault 1 min 33 s 023
19 Drapeau : Suède Marcus Ericsson Sauber-Ferrari 1 min 33 s 222
20 Drapeau : Brésil Felipe Nasr Sauber-Ferrari 1 min 33 s 332
21 Drapeau : France Esteban Ocon Manor-Mercedes 1 min 33 s 353
22 Drapeau : Allemagne Pascal Wehrlein Manor-Mercedes 1 min 33 s 561
Temps minimal à réaliser pour la qualification : 1 min 38 s 075 (107 % de 1 min 31 s 659)

Grille de départ du Grand Prix[modifier | modifier le code]

  • Kimi Räikkönen, auteur du troisième temps des qualifications, est pénalisé d'un recul de cinq places sur la grille de départ, pour changement de boîte de vitesses après les qualifications ; il s'élance de la huitième place[5] ;
  • Sebastian Vettel, auteur du quatrième temps des qualifications, est pénalisé d'un recul de 3 places sur la grille de départ pour avoir provoqué un accrochage lors du Grand Prix précédent ; grâce à la pénalité de Raïkkönen, il s'élance de la sixième place[6] ;
  • Jenson Button, auteur du dix-septième temps des qualifications, part du dernier rang après avoir été pénalisé d'un recul de 35 places pour changements de nombreux composants de son bloc propulseur[7] ;
  • Pascal Wehrlein, auteur du vingt-deuxième temps des qualifications, est pénalisé d'un recul de 5 places sur la grille de départ après le changement de sa boîte de vitesses ; il s'élance finalement de la vingt-et-unième place après la pénalisation de Button[8].
Schéma de la grille de qualification du Grand Prix du Japon 2016.
La grille de qualification du Grand Prix du Japon 2016.
Schéma de la grille de départ du Grand Prix du Japon 2016.
La grille de départ du Grand Prix du Japon 2016.

Course[modifier | modifier le code]

Déroulement de l'épreuve[modifier | modifier le code]

Classement de la course[modifier | modifier le code]

Les pilotes durant l'hymne national avant le départ.
Nico Rosberg fêtant sa victoire sur le podium.
Classement de la course[9]
Pos. no  Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 6 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Mercedes 53 1 h 26 min 43 s 333 (212,728 km/h) 1 25
2 33 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 53 + 4 s 978 3 18
3 44 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 53 + 5 s 776 2 15
4 5 Drapeau : Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 53 + 20 s 269 6 12
5 7 Drapeau : Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 53 + 28 s 370 8 10
6 3 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 53 + 33 s 941 4 8
7 11 Drapeau : Mexique Sergio Pérez Force India-Mercedes 53 + 57 s 495 5 6
8 27 Drapeau : Allemagne Nico Hülkenberg Force India-Mercedes 53 + 59 s 177 9 4
9 19 Drapeau : Brésil Felipe Massa Williams-Mercedes 53 + 1 min 37 s 763 12 2
10 77 Drapeau : Finlande Valtteri Bottas Williams-Mercedes 53 + 1 min 38 s 323 11 1
11 8 Drapeau : France Romain Grosjean Haas-Ferrari 53 + 1 min 39 s 254 7
12 30 Drapeau : Royaume-Uni Jolyon Palmer Renault 52 + 1 tour 16
13 26 Drapeau : Russie Daniil Kvyat Toro Rosso-Ferrari 52 + 1 tour 13
14 20 Drapeau : Danemark Kevin Magnussen Renault 52 + 1 tour 17
15 9 Drapeau : Suède Marcus Ericsson Sauber-Ferrari 52 + 1 tour 18
16 14 Drapeau : Espagne Fernando Alonso McLaren-Honda 52 + 1 tour 15
17 55 Drapeau : Espagne Carlos Sainz Jr. Toro Rosso-Ferrari 52 + 1 tour 14
18 22 Drapeau : Royaume-Uni Jenson Button McLaren-Honda 52 + 1 tour 22
19 12 Drapeau : Brésil Felipe Nasr Sauber-Ferrari 52 + 1 tour 19
20 21 Drapeau : Mexique Esteban Gutiérrez Haas-Ferrari 52 + 1 tour 10
21 31 Drapeau : France Esteban Ocon Manor-Mercedes 52 + 1 tour 20
22 94 Drapeau : Allemagne Pascal Wehrlein Manor-Mercedes 52 + 1 tour 21

Pole position et record du tour[modifier | modifier le code]

Tours en tête[modifier | modifier le code]

Classements généraux à l'issue de la course[modifier | modifier le code]

Pilotes[13]
Pos. Pilote Écurie Points
1er Drapeau : Allemagne Nico Rosberg Mercedes 313
2 Drapeau : Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 280
3 Drapeau : Australie Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 212
4 Drapeau : Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 170
5 Drapeau : Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 165
6 Drapeau : Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 165
7 Drapeau : Finlande Valtteri Bottas Williams-Mercedes 81
8 Drapeau : Mexique Sergio Pérez Force India-Mercedes 80
9 Drapeau : Allemagne Nico Hülkenberg Force India-Mercedes 54
10 Drapeau : Brésil Felipe Massa Williams-Mercedes 43
11 Drapeau : Espagne Fernando Alonso McLaren-Honda 42
12 Drapeau : Espagne Carlos Sainz Jr. Toro Rosso-Ferrari 30
13 Drapeau : France Romain Grosjean Haas-Ferrari 28
14 Drapeau : Russie Daniil Kvyat Toro Rosso-Ferrari 25
15 Drapeau : Royaume-Uni Jenson Button McLaren-Honda 19
16 Drapeau : Danemark Kevin Magnussen Renault 7
17 Drapeau : Belgique Stoffel Vandoorne McLaren-Honda 1
18 Drapeau : Allemagne Pascal Wehrlein Manor-Mercedes 1
18 Drapeau : Royaume-Uni Jolyon Palmer Renault 1
Constructeurs[14]
Pos. Écurie Points
Champion Drapeau : Allemagne Mercedes 593
2 Drapeau : Autriche Red Bull-TAG Heuer 385
3 Drapeau : Italie Ferrari 335
4 Drapeau : Inde Force India-Mercedes 134
5 Drapeau : Royaume-Uni Williams-Mercedes 124
6 Drapeau : Royaume-Uni McLaren-Honda 62
7 Drapeau : Italie Toro Rosso-Ferrari 47
8 Drapeau : États-Unis Haas-Ferrari 28
9 Drapeau : France Renault 8
10 Drapeau : Royaume-Uni Manor-Mercedes 1

Statistiques[modifier | modifier le code]

Le Grand Prix du Japon 2016 représente :

Au cours de ce Grand Prix :

  • Mercedes Grand Prix remporte son troisième titre de champion du monde des constructeurs[21] ;
  • Nico Rosberg passe la barre des 1500 points inscrits en Formule 1 (1522,5 points)[22] ;
  • Max Verstappen passe la barre des 200 points inscrits en Formule 1 (214 points)[23] ;
  • Max Verstappen est élu « Pilote du jour » lors d'un vote organisé sur le site officiel de la Formule 1[24] ;
  • Emanuele Pirro (37 départs en Grands Prix de Formule 1, 3 points inscrits entre 1989 et 1991 et quintuple vainqueur des 24 Heures du Mans en 2000, 2001, 2002, 2006 et 2007) est nommé conseiller pour aider dans leurs jugements le groupe des commissaires de course par la FIA[25].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Formula One Management, « 2016 FORMULA 1 EMIRATES JAPANESE GRAND PRIX - PRACTICE 1 », sur formula1.com, (consulté le 7 octobre 2016)
  2. (en) Formula One Management, « 2016 FORMULA 1 EMIRATES JAPANESE GRAND PRIX - PRACTICE 2 », sur formula1.com, (consulté le 7 octobre 2016)
  3. (en) Formula One Management, « 2016 FORMULA 1 EMIRATES JAPANESE GRAND PRIX - PRACTICE 3 », sur formula1.com, (consulté le 8 octobre 2016)
  4. (en) Formula One Management, « 2016 FORMULA 1 EMIRATES JAPANESE GRAND PRIX - QUALIFYING », sur formula1.com, (consulté le 8 octobre 2016)
  5. Guillaume Alvarez, « Räikkönen : « Un résultat décevant pour l'équipe » », sur f1i.fr, 89 octobre 2016 (consulté le 9 octobre 2016)
  6. Daniel Thys, « F1 - Vettel est plutôt content de sa qualification malgré sa pénalité qui le fait reculer sur la grille. », sur nextgen-auto.com, (consulté le 19 septembre 2016)
  7. Olivier Ferret, « F1 - Button reçoit le nouveau moteur Honda avant le départ mais il partira donc du fond de grille. », sur nextgen-auto.com, (consulté le 9 octobre 2016)
  8. Olivier Ferret, « F1 - 5 places de pénalité pour Wehrlein. Changement de boîte de vitesses. », sur nextgen-auto.com, (consulté le 8 octobre 2016)
  9. (en) Formula One Management, « 2016 FORMULA 1 EMIRATES JAPANESE GRAND PRIX - RACE RESULT RESULT », sur formula1.com, (consulté le 9 octobre 2016)
  10. « Japon 2016 Qualifications », sur statsf1.com, (consulté le 8 octobre 2016)
  11. « Japon 2016 meilleurs tours », sur statsf1.com, (consulté le 9 octobre 2016)
  12. « Japon 2016 Tours en tête », sur statsf1.com, (consulté le 9 octobre 2016)
  13. « Japon 2016 Championnat Pilotes », sur statsf1.com, (consulté le 9 octobre 2016)
  14. « Japon 2016 Championnat Constructeurs », sur statsf1.com, (consulté le 9 octobre 2016)
  15. « Nico Rosberg Pole positions », sur statsf1.com, (consulté le 8 octobre 2016)
  16. « Nico Rosberg victoires », sur statsf1.com, (consulté le 9 octobre 2016)
  17. « Mercedes victoires », sur statsf1.com, (consulté le 9 octobre 2016)
  18. « Moteur Mercedes Victoires », sur statsf1.com, (consulté le 9 octobre 2016)
  19. « Lewis Hamilton Podiums », sur statsf1.com, (consulté le 9 octobre 2016)
  20. « Statistiques pilotes : Podiums par nombre », sur statsf1.com, (consulté le 9 octobre 2016)
  21. « Statistiques constructeurs Titre de champion du monde par nombre », sur statsf1.com, (consulté le 9 octobre 2016)
  22. « Nico Rosberg Points », sur statsf1.com, (consulté le 9 octobre 2016)
  23. « Max Verstappen Points », sur statsf1.com, (consulté le 9 octobre 2016)
  24. « F1 - Max Verstappen élu Pilote du Jour du GP du Japon. Encore une fois. », sur nextgen-auto.com, (consulté le 9 octobre 2016)
  25. Gaël Angleviel, « Grand Prix du Japon : Présentation et Horaires. », sur francef1.fr, (consulté le 7 octobre 2016)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :