Venturi Automobiles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Venturi.
Venturi Automobiles
Image illustrative de l'article Venturi Automobiles

Création Drapeau de la France 1984 à Cholet
Dates clés 2000
Fondateurs Drapeau : France Claude Poiraud
Drapeau : France Gérard Godfroy
Personnages clés Gildo Pallanca Pastor
Slogan Venturi, Powered by Innovation
Siège social Monte-Carlo
Drapeau de Monaco Monaco
Direction Drapeau : Monaco Gildo Pallanca Pastor
Actionnaires Gildo Pallanca PastorVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité Constructeur automobile
Produits Véhicules électriques
Sociétés sœurs Voxan et MVE, usine de production à Sablé-sur-Sarthe
Site web www.venturi.fr

Venturi Automobiles est un constructeur automobile français créé en 1984 par Claude Poiraud et Gérard Godfroy et alors spécialisé dans la conception de voitures de sport.

En 2000, Gildo Pallanca Pastor rachète l’entreprise en difficulté. Une orientation radicale est prise en dirigeant la production vers des motorisations exclusivement électriques pour l’ensemble des véhicules de la marque : voitures de sports, utilitaires, démonstrateurs de technologie ou engin spécialement conçu pour des environnements particuliers.

L'histoire de la marque[modifier | modifier le code]

De 1984 à 2000[modifier | modifier le code]

L'histoire de la marque débute en 1984 lorsque quatre anciens salariés de la société Heuliez, Claude Poiraud (ingénieur), Gérard Godfroy (designer), Jean-Pierre Sachot (méthode développement) et Jean-Jacques Turquand (responsable production), décident de mettre à profit leurs compétences afin de construire une première maquette à l'échelle 1 qu'ils baptiseront alors « Ventury » pour rappeler le mot « aventure » ainsi que le phénomène d'accélération de l' « effet Venturi » . Le nom changera en « Venturi » avec un « i » comme Ferrari. La société sera alors basée à Couëron.

La carrosserie est réalisée en polyester à partir d'un master taillé dans un bloc de mousse de polyuréthane. La réalisation est confiée à la Société ATMC du Groupe GPR dont le créateur dirigeant Guy Prache est un ami de Claude Poireaud et de Gérard Godfroy. Guy Prache décide d'investir dans le projet Venturi en prenant en charge, entre autres, les coûts conséquents des pièces mères et des moules afin de réaliser les carrosseries. Guy Prache fut l'un des premiers à acheter une Venturi. Lors de la présentation de la Venturi au Salon de Paris en , le succès est au rendez-vous : des clients potentiels et des investisseurs se font connaître. Le plus sérieux et le plus passionné d'entre eux s'appelle Hervé Boulan, un habitué des milieux financiers, passionné depuis longtemps par l'automobile. Le projet l'intéresse et il encourage Claude Poiraud et Gérard Godfroy à se montrer plus ambitieux en élaborant une véritable voiture de sport capable de concurrencer Porsche et Ferrari.

Venturi Larrousse Lamborgini LC 92 (1992)

En 1985, la société anonyme Valfimo est fondée, avec un capital de 250 000 FRF. Le projet initial s'appuyait sur une petite motorisation transversale de Volkswagen Golf GTI ou Peugeot 205 GTI. Mais ces motorisations étant jugées insuffisantes la réalisation d'une deuxième voiture voit le jour avec un moteur de Peugeot 505 Turbo monté au centre et transversalement à l'arrière développant 200 chevaux. Jean Rondeau est lui aussi séduit par l'aventure Venturi et participe à son élaboration. Beaucoup d'éléments mécaniques proviennent de la grande production française comme la boîte de vitesses d'une Citroën CX, une transmission héritée de la Matra Murena ainsi que les suspensions de la Peugeot 205 GTI et de la Renault 25.

Jean Rondeau fournit ses locaux à la jeune équipe. D'année en année, Rondeau est parvenu à rassembler autour de lui les compétences tant humaines que techniques nécessaires à son succès. Lucien Monté, Philippe Bône, Philippe Beloou sont ses fidèles lieutenants. La structure Auto Concept, créée par Rondeau, travaille évidemment pour la course mais commence aussi à se tourner vers des produits plus civilisés. Auto Concept entame une collaboration très étroite avec la petite firme.

Il s'agit de construire et de développer les premiers prototypes de cette nouvelle et élégante GT française, bébé de Claude Poiraud et de Gérard Godfroy. En juin, Philippe Beloou s'attaque aux plans du châssis. De son côté Claude Poiraud le rejoint avec son équipe, qui s'étoffe le 15 août avec l'arrivée d'un carrossier, Christophe Bihr. Le 24 septembre une nouvelle marque française : « MVS » (« Manufacture de voitures de sport »), voit officiellement le jour avec Hervé Boulan comme PDG. Quelques années plus tard, selon la volonté de son nouveau PDG, Xavier de La Chapelle, la marque prendra le nom de « Venturi » et un nouvel emblème, le gerfaut, puis baptisera ses modèles de dénominations en rapport avec la puissance des moteurs.

En 1992, le nom de Venturi a également figuré au championnat du monde de Formule 1, grâce à une association avec l'écurie Larrousse.

De 2000 à nos jours[modifier | modifier le code]

Depuis 2000 l’entreprise est détenue par Gildo Pallanca Pastor. Le président monégasque a choisi dès l’acquisition de Venturi d’opérer un véritable virage stratégique, aussi radical qu’innovant, pour relancer l’entreprise : développer des véhicules de sport électriques. En 2004 la présentation de la Fétish première voiture de sport à motorisation électrique au monde, est un succès[1]. Son design, sa technologie et son niveau de performance marquent les esprits[1] et ouvrent la voie à d’autres Venturi électriques telles que Volage ou Venturi America. Cette orientation, et les réalisations qui en découlent, deviennent aussi une source d’inspiration pour d’autres constructeurs automobiles qui vont suivre cette voie[2].

Citroën Berlingo « Powered by Venturi »

L’avance technologique de Venturi Automobiles dès la première décennie du XXIe siècle en fait aussi un partenaire motoriste recherché[3] pour le développement de produits d’autres marques. PSA Peugeot Citroën choisit Venturi Automobiles pour réaliser ses mille premiers Berlingo et Partner électriques, des véhicules utilitaires. Les Berlingo ou Partner « Powered by Venturi » remportent ainsi une consultation européenne de La Poste[4] française lancé en avril 2007 et portant sur 250 utilitaires zéro émission. Pour répondre à une demande plus large du marché, 1 000 véhicules seront produits entre 2010 et 2011, ils circulent depuis dans onze pays européens.

Cette première production a conduit Venturi Automobiles à mettre en place une usine d’assemblage dans la Sarthe, la Manufacture de véhicules électriques. Il s’agit du premier site européen d’assemblage de véhicules exclusivement électriques (VE)[5]. La transformation de bases roulantes existantes et l’assemblage de véhicules électriques natifs sont possibles. La capacité de production est de 5 000[6] unités par an. L’usine est alimentée à partir d’électricité issue d’énergies renouvelables.

Le leadership[2] de Venturi Automobiles dans la propulsion électrique s’incarne aussi à travers une série de premières réalisées à travers le monde dans le cadre des Global Challenges. Le constructeur a établi les premiers records d’endurance sans assistance pour véhicules électriques avec deux traversées entre Shanghai et Paris (14 900 km, 2010) puis entre Nairobi et Johannesburg (5 800 km, 2012). Il détient aussi plusieurs records de vitesse avec la Venturi Jamais Contente ou Venturi VBB obtenus aux États-Unis dans le cadre d’un programme de recherche conduit avec le département de l'Ohio State University Center for Automotive Research (en) de l'université de l'Ohio (record de vitesse avec un véhicule à hydrogène en 2009, 487 km/h[7], record de vitesse avec un véhicule électrique en 2010, 515 km/h[8]).

En 2012 Venturi Automobiles a lancé un nouveau programme sur deux ans de tentatives de nouveaux records de vitesse en véhicule électrique. Pour accompagner ses activités aux États-Unis le constructeur a créé une filiale Venturi North America.

La propulsion électrique est en passe de s’imposer dans les univers les plus difficiles[9]. Les ingénieurs de Venturi Automobiles développent un programme grand froid pour un véhicule électrique capable d’évoluer en Antarctique. Ce continent de 14 millions de km² battu par les vents (jusqu’à plus de 200 km/h) et qui connaît les températures les plus froides de la planète (au-delà de −80 °C) est exclusivement consacré à la recherche scientifique internationale. Totalement protégé, l’impact de l’activité humaine doit y être aussi limité que possible. D’autre part, dans certaines zones de cet espace la qualité des analyses se mesure à la molécule près. Pour ces raisons, dans certaines conditions d’utilisations, le véhicule électrique est un outil indispensable d’où le développement de Venturi Antarctica. Cet engin de transport est conçu pour transporter les chercheurs sur leurs zones d’études tout en limitant les causes de pollution potentielle.

Les Venturi Global Challenges[modifier | modifier le code]

Depuis 2009, Venturi a lancé une série de défis technologiques visant à démontrer la fiabilité, l’efficacité et la disponibilité des véhicules électriques dans des conditions extrêmes. Avec ces Venturi Global Challenges le constructeur Venturi Automobiles met les technologies développées à l'épreuve de conditions hors norme pour éprouver la fiabilité de ses technologies et apporter la démonstration de l'efficience du véhicule électrique en toutes circonstances. Ces réalisations donnent lieu à la production d'outils pédagogiques multimédias pour sensibiliser le public à la pertinence de l'utilisation du véhicule électrique. Venturi Automobiles a obtenu plusieurs records et premières mondiales lors de ces challenges depuis 2009.

Mission 01 : Venturi Jamais contente[modifier | modifier le code]

La Venturi VBB-3, véhicule électrique de record.

La Mission 01 est un programme lancé en 2009 en partenariat avec l'Ohio State University Center for Automotive Research (en) de l'université de l'Ohio. Il vise à établir des records de vitesse en véhicule électrique sur le mythique lac salé de Bonneville (Utah). La Venturi Jamais contente (Venturi Buckeye Bullet (en)) est l’héritière de la première voiture électrique de record, La Jamais contente de Camille Jenatzy qui, en 1899, passait la barre symbolique des 100 km/h établissant alors un record tous modes de propulsion confondus (vapeur ou essence) à 105 km/h.

  • La Venturi Buckeye Bullet 2 de 2009 bat le record de vitesse FIA pour un véhicule électrique alimenté par une pile à combustible : 487 km/h[7]. C’est le premier véhicule électrique à franchir la barre symbolique des 300 mph.
  • La Venturi Buckeye Bullet 2.5 de 2010 est l’évolution de la Bullet 2. La pile à combustible est remplacée par un pack batterie lithium-ion et lui permet de battre son propre record FIA : 495 km/h et une vitesse de pointe officielle de 515 km/h[8].
  • La Venturi VBB-3 est le nouveau programme lancé en 2012. Il doit conduire la Jamais contente vers de nouveaux records sous deux ans. Le Venturi Buckeye Bullet Racing sera présent cet été en août sur le lac salé de Bonneville lors de la Speed Week pour tenter de battre son record de 2010.

Mission 02 : Shanghai to Paris[modifier | modifier le code]

Mission 02 : Citroën Berlingo « Powered by Venturi ».

La mission 02 est un périple réalisé en véhicule électrique, reliant Shanghai à Paris. Partie de Shanghai le 3 mai 2010, cette Croisière jaune moderne a couvert 14 900 km, en traversant la Chine, le Kazakhstan, la Russie, l’Ukraine, la Pologne, la République tchèque, l’Allemagne pour finalement arriver à Paris le 13 juillet. À ce jour, cela représente la plus longue distance couverte par un véhicule électrique sans assistance. Le véhicule utilisé fut un Citroën Berlingo « Powered by Venturi » de série. Seulement deux packs batteries ont été ajoutés afin de porter son autonomie à 500 km.

Mission 03 : Antarctica[modifier | modifier le code]

Mission 03 : Venturi Antarctica

La mission 03 consiste en la réalisation d’un véhicule électrique résistant à des températures extrêmes de −50 °C. À destination des scientifiques, ce véhicule doit leur permettre de pénétrer dans des zones sanctuarisées de l’Antarctique, encadrées par des mesures draconiennes pour lutter contre la contamination par tout type de pollution. Venturi prévoit d’envoyer son véhicule au Pôle Sud en 2015, après avoir réalisé des tests en zone froide en Europe.

Mission 04 : Mission Africa[modifier | modifier le code]

Mission 04 : Citroën Berlingo « Powered by Venturi ».

La mission 04 est l’héritière de la Croisière noire initiée par André Citroën en 1924. Parti de Nairobi au Kenya le 11 mai 2012, c’est encore un Citroën Berlingo « Powered by Venturi » qui est utilisé pour rejoindre Johannesburg en Afrique du Sud le 18 juin. Première traversée du sud de l’Afrique sans assistance, le véhicule a couvert 5 800 km dont 600 km de pistes. Au volant du véhicule, Xavier Chevrin, qui avait mené la Mission 02 : Shanghai to Paris, accompagné du réalisateur Vivien Floris.

Le sport automobile[modifier | modifier le code]

La Formula E[modifier | modifier le code]

Créée par Venturi Automobiles et l'acteur américain Leonardo DiCaprio, Venturi Grand Prix participera au Championnat de Formule E FIA de voitures électriques[10],[11],[12].

L'écurie a à sa disposition un châssis Dallara, unique châssis autorisé pour le moment par la Fédération internationale de l'automobile pour la saison inaugurale. Venturi Grand Prix est la première écurie à dévoiler le son du moteur Spark SRT 01E Renault de sa voiture, lors des premiers tours de roues de la monoplace électrique à Donington Park[13],[14].

Venturi Grand Prix annonce ses deux pilotes pour 2014-2015 qui sont les deux anciens pilotes de Formule 1 et de WEC, le Français Stéphane Sarrazin et l'Allemand Nick Heidfeld[15]. Avec un seul podium et l'avant-dernière place enregistrée au classement des Constructeurs de la saison 2014-2015. Pour la saison 2015-2016, Jacques Villeneuve remplace Heidfeld[16].

Résultats[modifier | modifier le code]

Saison Châssis Groupe motopropulseur Pneus Pilotes 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 Points Total
2014–2015 Dallara Spark-Renault SRT 01E M PEK

Drapeau : République populaire de Chine

PUTDrapeau : Malaisie PDEDrapeau : Uruguay BUEDrapeau : Argentine MIADrapeau : États-Unis LBHDrapeau : États-Unis MONDrapeau : Monaco BERDrapeau : Allemagne MOSDrapeau : Russie LON (C1)Drapeau : Royaume-Uni LON (C2)Drapeau : Royaume-Uni -
Drapeau : France Stéphane Sarrazin 30 9 12 ABD 10 19 10 7 6 15 10 15 22 53
Drapeau : Allemagne Nick Heidfeld 23 13† DSQ 10* 8* 12 11 10 5 3 13 ABD 31
2015–2016 Dallara Venturi VM200-FE-01 M PEKDrapeau : République populaire de Chine PUTDrapeau : Malaisie PDEDrapeau : Uruguay

BUEDrapeau : Argentine

MEXDrapeau : Mexique LBHDrapeau : États-Unis PARDrapeau : France BERDrapeau : Allemagne

LON (C1)Drapeau : Royaume-Uni

LON (C2)Drapeau : Royaume-Uni

Drapeau : France Stéphane Sarrazin 4 9 4 9* 4 9 2 5 10* 9 5 70 76
Drapeau : Canada Jacques Villeneuve 12 14 11 NP 0
Drapeau : Royaume-Uni Mike Conway 15 12 10 14 8 10 13 6
2016–2017 Dallara Venturi VM200-FE-02 M HKGDrapeau : Hong Kong MARDrapeau : Maroc BUEDrapeau : Argentine MEXDrapeau : Mexique MONDrapeau : Monaco PARDrapeau : France BERDrapeau : Allemagne BRUDrapeau : Belgique NYC (C1)Drapeau : États-Unis NYC (C2)Drapeau : États-Unis MTL (C1)Drapeau : Canada MTL (C2)Drapeau : Canada
Drapeau : France Stéphane Sarrazin 4 10 12 1 3
Drapeau : Allemagne Maro Engel 5 9 ABD 2

Gras – Pole position
Italique – Meilleur tour
† – Abandon, mais classé (75% de la distance de la course complétée)

* – Pilote bénéficiant du FanBoost

Liste des modèles[modifier | modifier le code]

Les Venturi de grand tourisme

Les Venturi de course

Les Venturi électriques

Les différents présidents et directeurs de Venturi[modifier | modifier le code]

  • Hervé Boulan (PDG)
    • Claude Poiraud (directeur)
    • Stéphane Ratel (directeur)
    • Jean-Pierre Lecou (directeur)
  • Didier Primat (PDG Primwest)
  • Xavier de La Chapelle (président à la suite du rachat de Venturi par le groupe Primwest)
    • René Aubert (directeur)
    • Eric Guillou (directeur)
    • Ian Dalziel (directeur)
    • Bertrand Maguet (directeur)
    • Jean-Claude Roger (directeur)
  • Hubert O'Neill (PDG)
  • Manfred Buchard (PDG à la suite du rachat de Venturi par le groupe thaïlandais Nakarin Benz)
    • Mickael Bishop (directeur)
  • Gildo Pallanca Pastor (PDG à la suite du rachat de Venturi par le groupe monégasque familial Pastor)

Production[modifier | modifier le code]

Depuis la création de la marque, 641 exemplaires sont sortis de l'usine.

De 1992 à 1999, il a été fabriqué 264 exemplaires de Venturi.

  • 1992 : 75 exemplaires
  • 1993 : 24 exemplaires
  • 1994 : 26 exemplaires
  • 1995 : 41 exemplaires
  • 1996 : 28 exemplaires
  • 1997 : 35 exemplaires
  • 1998 : 25 exemplaires
  • 1999 : 10 exemplaires

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Venturi Fetish, la première sportive électrique de série. L'exemple à suivre ? - Moteur Nature, 2004
  2. a et b Toujours plus loin, toujours plus vite - kingcom, 10 avril 2013
  3. Venturi Automobiles associé à PSA Peugeot Citroën est présélectionné par La Poste - Site de PSA Peugeot Citroën, 20 mars 2008
  4. Le Citroën Berlingo First électrique by Venturi remporte l'appel d'offre de La Poste - AVEM, 25 décembre 2009
  5. Venturi lance la production de véhicules électriques - autodeclics.com, 23 septembre 2010
  6. Venturi inaugure son site d'assemblage de véhicules électriques - Avere-France, 23 septembre 2010
  7. a et b Liste officielle des records de vitesse homologués par la FIA en catégorie A - FIA [PDF]
  8. a et b (en) Venturi Jamais Contente topped 515 km/h – a new world record - Automobilesreview, 27 août 2010
  9. (en) « The Princess Elisabeth Station Gets its “zero emission” Vehicle », sur International Polar Foundation consulté le=1er octobre 2010
  10. (en) « Leonardo DiCaprio forms racing team to help speed up electric car sales », BBC News,
  11. Venturi et DiCaprio se lancent en Formule E - ToileF1.com, 10 décembre 2013
  12. Leonardo DiCaprio se lance dans la course automobile avec Venturi - Charles Gautier, Le Figaro, 9 décembre 2013
  13. Formule E - Le son de la Venturi - AUTOhebdo, 7 juin 2014
  14. Formule E - Venturi hausse le rythme - AUTOhebdo, 11 juin 2014
  15. Formule E - Stéphane Sarrazin et Nick Heidfeld avec Team Venturi - AUTOhebdo, 26 juin 2014
  16. « Formule E - Jacques Villeneuve s'engage avec Venturi », sur autohebdo.fr, (consulté le 8 août 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]