Dariya

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dariya
(ar) الدرعية ad-Dir'iya, Diriyah
Image illustrative de l'article Dariya
Administration
Pays Drapeau de l'Arabie saoudite Arabie saoudite
Province Riyad
Gouvernorat Dariya
Démographie
Population 39 009 hab. (2010)
Géographie
Coordonnées 24° 44′ 00″ N 46° 34′ 32″ E / 24.733333, 46.57555624° 44′ 00″ Nord 46° 34′ 32″ Est / 24.733333, 46.575556
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Arabie saoudite

Voir la carte administrative d'Arabie saoudite
City locator 14.svg
Dariya

Géolocalisation sur la carte : Arabie saoudite

Voir la carte topographique d'Arabie saoudite
City locator 14.svg
Dariya
District d’at-Turaif à ad-Dir’iyah *
Logo du patrimoine mondial Patrimoine mondial de l'UNESCO
Coordonnées 24° 44′ 00″ N 46° 34′ 32″ E / 24.733333333333, 46.57555555555624° 44′ 00″ Nord 46° 34′ 32″ Est / 24.733333333333, 46.575555555556
Pays Drapeau de l'Arabie saoudite Arabie saoudite
Type Culturel
Critères (iv)(v)(vi)
Superficie 29 ha
Numéro
d’identification
1329
Zone géographique États arabes **
Année d’inscription 2010 (34e session)
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification géographique UNESCO

Dariya (arabe : الدرعية ad-Dir'iya) est une ville d'Arabie saoudite située dans les faubourgs nord-ouest de la capitale du royaume, Riyad.

Histoire[modifier | modifier le code]

Dariya est le foyer originel de la famille Al Saoud, puisqu'elle aurait été fondée en 1446-1447 par un de leurs ancêtres nommé de Mani Al-Mraydi[1].

La cité connaît un premier apogée au XVIe siècle en devenant une importante place commerciale. La péninsule arabique est à cette époque très divisée : Dariya et sa région est l'une des seules oasis à échapper à l'emprise de l'empire ottoman et des chérifs de La Mecque[1].

Deux groupes de la tribu des Banu Hanifa (en), les Al Mouqrin et Al Watban, émergent alors et se disputent le pouvoir à Dariya. Ces derniers l'emportent dans un premier temps, mais en 1720 Saoud ben Mohammed Al Mouqrin, expulse ses rivaux, mais est à son tour renversé en 1725[1].

Son fils Mohammed Ibn Saoud reprend définitivement le contrôle de Dariya en 1727, et en fera la capitale du premier État saoudien lors de la fondation de celui-ci en 1744, et garda ce statut jusqu'en 1818, année durant laquelle, les Ottomans prennent et saccage la ville, provoquant l'effondrement du royaume saoudien. L'Émirat du Nejd qui lui succède cette année-là préfère déplacer sa capitale à Ryad en 1824, trois ans après que Dariya a été saccagée une seconde fois. Dès lors, la cité abandonnée restera à l'état de ruines[1].

Le quartier d'at-Touraïf est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'humanité de l'UNESCO[2].

Aujourd'hui, la ville est le siège du gouvernorat de Dariya, située dans la province de Riyad, et qui comprend entre autres les villages d'Uyaynah, de Jubayla et d'Al-Ammariyyah.

Fouilles en cours[modifier | modifier le code]

À partir de février 2009 et même 6 mois auparavant (l'accès était déjà restreint en mars 2008), la zone de Dariya a été fermée aux visiteurs, probablement en raison des travaux de rénovation qui semblent être de plus en plus importants. Selon la sécurité du site, il serait susceptible d'être fermé durant deux ans au maximum. Des fouilles sont organisées et de nombreuses bases de colonnes ainsi que des systèmes de drainage ont été découverts.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]