Grand Prix automobile d'Espagne 2018

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Grand Prix d'Espagne 2018
Tracé de la course
Données de course
Nombre de tours 66
Longueur du circuit 4,655 km
Distance de course 307,104 km
Conditions de course
Résultats
Vainqueur Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton,
Mercedes,
h 35 min 29 s 972
(vitesse moyenne : 192,946 km/h)
Pole position Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton,
Mercedes,
min 16 s 173
(vitesse moyenne : 219,999 km/h)
Record du tour en course Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo,
Red Bull-TAG Heuer,
min 18 s 441
(vitesse moyenne : 213,638 km/h)

Le Grand Prix automobile d'Espagne 2018 (Formula 1 Gran Premio de España Emirates 2018) disputé le 13 mai 2018 sur le circuit de Barcelone, est la 981e épreuve du championnat du monde de Formule 1 courue depuis 1950. Il s'agit de la 50e édition du Grand Prix d'Espagne comptant pour le championnat du monde de Formule 1 et la cinquième manche du championnat 2018. L'épreuve se dispute pour la vingt-huitième fois depuis 1991 sur le circuit catalan (contre neuf fois à Jarama, cinq fois à Jerez et quatre fois au Parc de Montjuïc).

« J'avais besoin de cette pole position », déclare Lewis Hamilton, pourtant absent du Top 3 lors des deux premières phases qualificatives. Le quadruple champion du monde britannique domine en deux temps la dernière partie des qualifications, bat le record de la piste catalane en 1 min 16 s 173 et part en tête pour la soixante-quatorzième fois de sa carrière. Pour repousser les assauts de son coéquipier Valtteri Bottas, qui se place finalement à ses côtés en première ligne pour la première fois de la saison, Hamilton doit améliorer son temps lors de sa deuxième tentative ; 40 millièmes de seconde seulement séparent les deux coéquipiers. Les deux Ferrari, partent de la deuxième ligne, Sebastian Vettel se montrant le pilote le plus fringant des deux premières phases de la séance qualificative. Derrière Kimi Räikkönen, la troisième ligne est occupée par Max Verstappen qui devance Daniel Ricciardo, son partenaire chez Red Bull Racing, de 2 millièmes de seconde. Les trois écuries de pointe creusent des écarts importants par rapport au reste du plateau, Kevin Magnussen et Fernando Alonso étant relégués, en quatrième ligne, à presque une seconde des Red Bull.

Mercedes Grand Prix réalise son premier doublé de la saison, le quarante-et-unième de son histoire au terme d'une course où Lewis Hamilton n'a jamais été inquiété. Le quadruple champion du monde britannique remporte le soixante-quatrième Grand Prix de sa carrière, estimant que c'est la première fois cette saison qu'il s'est trouvé « en parfaite symbiose » avec sa machine, ce qui se traduit par une avance de plus de vingt secondes sur Valtteri Bottas à l'arrivée. Au départ de l'épreuve, Sebastian Vettel bondit en deuxième position derrière Hamilton. Dans le virage no 3, Romain Grosjean mord sur l'herbe, part en tête-à-queue et, en tentant de récupérer sa voiture, traverse la piste au milieu du peloton. Nico Hülkenberg et Pierre Gasly ne peuvent l'éviter ; ce triple abandon provoque la sortie de la voiture de sécurité pour six tours et Grosjean, pénalisé d'un recul de trois places sur la grille de départ du Grand Prix de Monaco, perd deux points sur sa super-licence. Après le ballet des arrêts au stand, Hamilton mène devant Vettel, Bottas, Verstappen, Ricciardo, Magnussen et Sainz alors que Räikkönen a dû abandonner sur casse de son turbocompresseur. Au quarantième tour, Esteban Ocon tombe en panne au bord du circuit. La voiture de sécurité virtuelle est déployée pour dégager sa Force India et Vettel, victime d'une dégradation excessive de ses pneus médiums, en profite pour procéder à un second arrêt pour se chausser de neuf ; celui-ci s'éternise et il ne ressort qu'en quatrième position, derrière Verstappen. Il ne parvient pas à le rattraper, bien que l'aileron avant de la Red Bull soit endommagé après un contact avec la Williams de Lance Stroll lors de la relance. Le Néerlandais obtient ainsi son premier podium de l'année, derrière les deux pilotes des Flèches d'argent. Vettel concède treize points à Hamilton en finissant quatrième devant Ricciardo, dernier pilote dans le tour du vainqueur, qui réalise le meilleur tour à cinq boucles de l'arrivée. Kevin Magnussen termine sixième en maintenant derrière lui Carlos Sainz Jr. et Fernando Alonso qui occupait le douzième rang à mi-course tandis que Sergio Pérez dépasse Charles Leclerc pour le gain de la neuvième place en fin de course, le jeune Monégasque marquant pour la deuxième fois consécutive au volant de sa Sauber.

Lewis Hamilton, avec 95 points, augmente à 17 points son avance en tête du championnat sur Sebastian Vettel (78 points). Bottas (avec 58 points) précède désormais Kimi Räikkönen (resté à 48 points) et Ricciardo (47 points). Mercedes (153 points) repasse en tête du championnat du monde des constructeurs et devance Ferrari (126 points) et Red Bull Racing (80 points) ; suivent Renault (41 points), passé devant McLaren (40 points), Haas (19 points), passé devant Force India (18 points) et Scuderia Toro Rosso (13 points) puis Sauber (11 points) et Williams (4 points).

Pneus disponibles[modifier | modifier le code]

Pneus disponibles à Barcelone[1]
Pneus pour piste sèche Pneus pluie
    Représentation des pneus super tendres
Super tendres
Représentation des pneus tendres
Tendres
Représentation des pneus médium
Médium
    Représentation des pneus intermédiaires
Intermédiaires
Représentation des pneus pluie
   Pluie

Contexte avant le Grand Prix[modifier | modifier le code]

Des améliorations techniques sont apportées à plusieurs monoplaces pour ce Grand Prix, notamment chez McLaren qui installe un nouveau nez très original sur sa MCL33[2] ; Ferrari accroche les rétroviseurs de sa SF71H sur le Halo avec des ailettes supérieures de renfort. Si la FIA autorise l'attache des rétroviseurs directement sur le Halo, elle interdit les ailettes, susceptibles d'avoir une incidence aérodynamique, dès la prochaine course[3] ;

Essais libres[modifier | modifier le code]

Première séance, le vendredi de 11 h à 12 h 30[modifier | modifier le code]

Carlos sainz Jr. lors de l'édition 2018 de son Grand Prix national.
Temps réalisés par les six premiers de la première séance d'essais libres[4]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 1 min 18 s 148
2 Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton Mercedes 1 min 18 s 997 + 0 s 849
3 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 1 min 19 s 098 + 0 s 950
4 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 1 min 19 s 187 + 1 s 039
5 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 1 min 19 s 499 + 1 s 351
6 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso McLaren-Renault 1 min 19 s 858 + 1 s 710

Deuxième séance, le vendredi de 15 h à 16 h 30[modifier | modifier le code]

Temps réalisés par les six premiers de la deuxième séance d'essais libres[5]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton Mercedes 1 min 18 s 259
2 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 1 min 18 s 392 + 0 s 133
3 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 1 min 18 s 533 + 0 s 274
4 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 1 min 18 s 585 + 0 s 326
5 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 1 min 18 s 611 + 0 s 352
6 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 1 min 18 s 829 + 0 s 570

Troisième séance, le samedi de 12 h à 13 h[modifier | modifier le code]

Temps réalisés par les six premiers de la troisième séance d'essais libres[6]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton Mercedes 1 min 17 s 281
2 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 1 min 17 s 294 + 0 s 013
3 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 1 min 17 s 550 + 0 s 269
4 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 1 min 17 s 581 + 0 s 300
5 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 1 min 17 s 981 + 0 s 700
6 Drapeau du Danemark Kevin Magnussen Haas-Ferrari 1 min 18 s 357 + 1 s 076

Séance de qualifications[modifier | modifier le code]

Résultats des qualifications[modifier | modifier le code]

Résultats des qualifications[7]
Pos. Pilote Écurie Qualifications 1 Qualifications 2 Qualifications 3
1 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 1 min 17 s 633 1 min 17 s 166 1 min 16 s 173
2 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 1 min 17 s 674 1 min 17 s 111 1 min 16 s 213
3 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 1 min 17 s 031 1 min 16 s 802 1 min 16 s 305
4 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 1 min 17 s 483 1 min 17 s 071 1 min 16 s 612
5 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 1 min 17 s 411 1 min 17 s 266 1 min 16 s 816
6 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 1 min 17 s 623 1 min 17 s 638 1 min 16 s 818
7 Drapeau du Danemark Kevin Magnussen Haas-Ferrari 1 min 18 s 169 1 min 17 s 618 1 min 17 s 676
8 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso McLaren-Renault 1 min 18 s 276 1 min 18 s 100 1 min 17 s 721
9 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Renault 1 min 18 s 480 1 min 17 s 803 1 min 17 s 790
10 Drapeau de la France Romain Grosjean Haas-Ferrari 1 min 18 s 305 1 min 17 s 699 1 min 17 s 835
11 Drapeau de la Belgique Stoffel Vandoorne McLaren-Renault 1 min 18 s 885 1 min 18 s 323
12 Drapeau de la France Pierre Gasly Toro Rosso-Honda 1 min 18 s 550 1 min 18 s 463
13 Drapeau de la France Esteban Ocon Force India-Mercedes 1 min 18 s 813 1 min 18 s 696
14 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Sauber-Ferrari 1 min 18 s 661 1 min 18 s 910
15 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Force India-Mercedes 1 min 18 s 740 1 min 19 s 098
16 Drapeau de l'Allemagne Nico Hülkenberg Renault 1 min 18 s 923
17 Drapeau de la Suède Marcus Ericsson Sauber-Ferrari 1 min 19 s 493
18 Drapeau de la Russie Sergey Sirotkin Williams-Mercedes 1 min 19 s 695
19 Drapeau du Canada Lance Stroll Williams-Mercedes 1 min 20 s 225
Temps minimal à réaliser pour la qualification : 1 min 22 s 423 (107 % de 1 min 17 s 031)
Nq. Drapeau de la Nouvelle-Zélande Brendon Hartley Toro Rosso-Honda Pas de temps

Grille de départ[modifier | modifier le code]

  • Victime d'un accident lors de la troisième séance d'essais libres, Brendon Hartley n'a pas participé aux qualifications ; il est repêché par les commissaires de course et autorisé à partir de la dernière place sur la grille[8],[9] ;
  • Sergey Sirotkin, auteur du dix-huitième temps, est pénalisé d'un recul de trois places en raison de son accrochage avec Sergio Pérez lors du Grand Prix automobile d'Azerbaïdjan ; à la suite du repêchage d'Hartley, il part de la dix-neuvième place[8],[10].
La grille de qualification du Grand Prix d'Espagne 2018
Schéma de la grille de départ du Grand Prix d'Espagne 2018
La grille de départ du Grand Prix d'Espagne 2018

Course[modifier | modifier le code]

Classement de la course[modifier | modifier le code]

Classement de la course[11]
Pos. no  Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 44 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 66 1 h 35 min 29 s 972 (192,946 km/h) 1 25
2 77 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 66 + 20 s 593 2 18
3 33 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 66 + 26 s 873 5 15
4 5 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 66 + 27 s 584 3 12
5 3 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 66 + 50 s 058 6 10
6 20 Drapeau du Danemark Kevin Magnussen Haas-Ferrari 65 + 1 tour 7 8
7 55 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Renault 65 + 1 tour 9 6
8 14 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso McLaren-Renault 65 + 1 tour 8 4
9 11 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Force India-Mercedes 64 + 2 tours 15 2
10 16 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Sauber-Ferrari 64 + 2 tours 14 1
11 18 Drapeau du Canada Lance Stroll Williams-Mercedes 64 + 2 tours 18
12 28 Drapeau de la Nouvelle-Zélande Brendon Hartley Toro Rosso-Honda 64 + 2 tours 20
13 9 Drapeau de la Suède Marcus Ericsson Sauber-Ferrari 64 + 2 tours 17
14 35 Drapeau de la Russie Sergey Sirotkin Williams-Mercedes 63 + 3 tours 19
Abd. 2 Drapeau de la Belgique Stoffel Vandoorne McLaren-Renault 45 Perte de puissance 11
Abd. 31 Drapeau de la France Esteban Ocon Force India-Mercedes 38 Radiateur 13
Abd. 7 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 25 Turbocompresseur 4
Abd. 8 Drapeau de la France Romain Grosjean Haas-Ferrari 0 Accident 10
Abd. 10 Drapeau de la France Pierre Gasly Toro Rosso-Honda 0 Accident 12
Abd. 27 Drapeau de l'Allemagne Nico Hülkenberg Renault 0 Accident 16

Pole position et record du tour[modifier | modifier le code]

Tours en tête[modifier | modifier le code]

Classements généraux à l'issue de la course[modifier | modifier le code]

Pilotes[15]
Pos. Pilote Écurie Points
1 Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton Mercedes 95
2 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 78
3 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 58
4 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 48
5 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 47
6 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 33
7 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso McLaren-Renault 32
8 Drapeau de l'Allemagne Nico Hülkenberg Renault 22
9 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Renault 19
10 Drapeau du Danemark Kevin Magnussen Haas-Ferrari 19
11 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Force India-Mercedes 17
12 Drapeau de la France Pierre Gasly Toro Rosso-Honda 12
13 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Sauber-Ferrari 9
14 Drapeau de la Belgique Stoffel Vandoorne McLaren-Renault 8
15 Drapeau du Canada Lance Stroll Williams-Mercedes 4
16 Drapeau de la Suède Marcus Ericsson Sauber-Ferrari 2
17 Drapeau de la France Esteban Ocon Force India-Mercedes 1
18 Drapeau de la Nouvelle-Zélande Brendon Hartley Toro Rosso-Honda 1
Constructeurs[16]
Pos. Écurie Points
1 Drapeau de l'Allemagne Mercedes 153
2 Drapeau de l'Italie Ferrari 126
3 Drapeau de l'Autriche Red Bull-TAG Heuer 80
4 Drapeau de la France Renault 41
5 Drapeau du Royaume-Uni McLaren-Renault 40
6 Drapeau des États-Unis Haas-Ferrari 19
7 Drapeau de l'Inde Force India-Mercedes 18
8 Drapeau de l'Italie Toro Rosso-Honda 13
9 Drapeau de la Suisse Sauber-Ferrari 11
10 Drapeau du Royaume-Uni Williams-Mercedes 4

Statistiques[modifier | modifier le code]

Le Grand Prix d'Espagne 2018 représente :

Au cours de ce Grand Prix :

  • Lewis Hamilton passe la barre des 2 700 points inscrits en Formule 1 (2 705 points inscrits)[23] ;
  • Sebastian Vettel passe la barre des 2 500 points inscrits en Formule 1 (2 503 points inscrits)[24] ;
  • Kevin Magnussen atteint la barre des 100 points inscrits en Formule 1[25] ;
  • Lewis Hamilton est élu « Pilote du jour » lors d'un vote organisé sur le site officiel de la Formule 1[26] ;
  • Derek Warwick (146 départs en Grands Prix de Formule 1 dont deux meilleurs tours en course et quatre podiums, vainqueur des 24 Heures du Mans 1992) a été nommé par la FIA conseiller pour aider dans leurs jugements le groupe des commissaires de course[27].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fabien Gaillard, « Pneus : Ferrari plus agressif que Mercedes à Barcelone. », sur fr.motorsport.com, (consulté le 11 mai 2018)
  2. Nicolas Carpentier, « La McLaren a le nez creux à Barcelone », sur f1i.fr, (consulté le 13 mai 2018)
  3. Mickael Guilmeau, « La FIA demande à Ferrari de revoir ses rétroviseurs », sur franceracing.fr, (consulté le 13 mai 2018)
  4. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 GRAN PREMIO DE ESPAÑA EMIRATES 2018 - PRACTICE 1 », sur formula1.com, 11mai 2018 (consulté le 11 mai 2018)
  5. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 GRAN PREMIO DE ESPAÑA EMIRATES 2018 - PRACTICE 2 », sur formula1.com, (consulté le 11 mai 2018)
  6. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 GRAN PREMIO DE ESPAÑA EMIRATES 2018 - PRACTICE 3 », sur formula1.com, (consulté le 12 mai 2018)
  7. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 GRAN PREMIO DE ESPAÑA EMIRATES 2018 - QUALIFYING », sur formula1.com, (consulté le 11 mai 2018)
  8. a et b « Grand Prix d'Espagne Grille de départ », sur statsf1.com, (consulté le 12 mai 2018)
  9. Fabien Gaillard, « Hartley : « Mon plus gros accident depuis longtemps. » », sur fr.motorsport.com, (consulté le 12 mai 2018)
  10. Olivier Ferret, « 3 places de pénalité pour Sirotkin à Barcelone, Magnussen aussi pénalisé. Les pénalités tombent. », sur nextgen-auto.com, (consulté le 12 mai 2018)
  11. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 GRAN PREMIO DE ESPAÑA EMIRATES 2018 - RACE RESULT », sur formula1.com, (consulté le 13 mai 2018)
  12. « Espagne 2018 Qualifications », sur statsf1.com, (consulté le 13 mai 2018)
  13. « Espagne 2018 - meilleurs tours », sur statsf1.com, (consulté le 13 mai 2018)
  14. « Espagne 2018 Tours en tête », sur statsf1.com, (consulté le 13 mai 2018)
  15. « Espagne 2018 Championnat Pilotes », sur statsf1.com, (consulté le 13 mai 2018)
  16. « Espagne 2018 Championnat Constructeurs », sur statsf1.com, (consulté le 13 mai 2018)
  17. « Lewis Hamilton Pole Positions », sur statsf1.com, (consulté le 13 mai 2018)
  18. « Lewis Hamilton Victoires », sur statsf1.com, (consulté le 13 mai 2018)
  19. « Victoires en partant de la pole position », sur statsf1.com, (consulté le 13 mai 2018)
  20. « Mercedes Victoires », sur statsf1.com, (consulté le 13 mai 2018)
  21. « Moteur Mercedes Victoires », sur statsf1.com, (consulté le 13 mai 2018)
  22. « Mercedes doublés », sur statsf1.com, (consulté le 13 mai 2018)
  23. « Lewis Hamilton points », sur statsf1.com, (consulté le 13 mai 2018)
  24. « Sebastian Vettel points », sur statsf1.com, (consulté le 13 mai 2018)
  25. « Kevin Magnussen points », sur statsf1.com, (consulté le 13 mai 2018)
  26. Fabien Gaillard, « Lewis Hamilton élu "Pilote du Jour" du GP d'Espagne 2018 », sur motorsport.com, (consulté le 13 mai 2018)
  27. Gaël Angleviel, « Grand Prix d'Espagne 2018 : Présentation et Horaires », sur franceracing.fr, (consulté le 10 mai 2018)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :