Grand Prix automobile de Chine 2018

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Grand Prix de Chine 2018
Tracé de la course
Données de course
Nombre de tours 56
Longueur du circuit 5,451 km
Distance de course 305,066 km
Conditions de course
Résultats
Vainqueur Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo,
Red Bull-TAG Heuer,
h 35 min 36 s 380
(vitesse moyenne : 191,451 km/h)
Pole position Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel,
Ferrari,
min 31 s 095
(vitesse moyenne : 215,419 km/h)
Record du tour en course Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo,
Red Bull-TAG Heuer,
min 35 s 785
(vitesse moyenne : 204,871 km/h)

Le Grand Prix automobile de Chine 2018 (Formula 1 2018 Heineken Chinese Grand Prix), disputé le 15 avril 2018 sur le circuit international de Shanghai à Shanghai, est la 979e épreuve du championnat du monde de Formule 1 courue depuis 1950. Il s'agit de la 15e édition du Grand Prix de Chine comptant pour le championnat du monde de Formule 1 et la troisième manche du championnat 2018.

Les Mercedes, toujours parties depuis la pole position sur le circuit de Shanghai depuis 2012, n'arrivent pas à faire fonctionner correctement les nouveaux pneumatiques ultra tendres de Pirelli et, lors d'une séance de qualification ventée, manquent de rythme par rapport aux Ferrari. Les monoplaces rouges luttent entre-elles pour la première place de la grille et Kimi Räikkönen, qui prend les devants lors de sa première tentative en Q3, améliore encore au terme de son deuxième tour rapide ; il est finalement battu de 87 millièmes de seconde par son coéquipier qui établit, en 1 min 31 s 095, le nouveau record de la piste. Sebastian Vettel obtient la cinquante-deuxième pole position de sa carrière, sa deuxième consécutive, et l'écurie de Maranello place ses deux voitures sur la première ligne dans deux Grands Prix consécutifs pour la première fois depuis les Grand Prix des États-Unis et de France en 2006 ; elles n'avaient plus obtenu la pole position en Chine depuis la première édition, en 2004. Valtteri Bottas réalise le troisième temps à plus d'une demi-seconde et Lewis Hamilton, quatrième, ne va même pas au bout de sa deuxième tentative. Les Red Bull de Max Verstappen et Daniel Ricciardo sont en troisième ligne, devant la Renault de Nico Hülkenberg et la Force India de Sergio Pérez.

L'opportunité qu'a représenté la sortie de la voiture de sécurité puis une série de meilleurs tours et de dépassements tranchants, permettent à Daniel Ricciardo de remporter la sixième victoire de sa carrière, lesquelles ont toutes été obtenues sans jamais partir d'une des trois premières places sur la grille. La course bascule une première fois quand Sebastian Vettel, en tête durant les vingt premiers tours, subit un undercut réussi de Valtteri Bottas et ressort des stands derrière le Finlandais qui s'est arrêté un tour plus tôt. Les deux repartent en pneus médiums pour aller au bout de la course, de même que Kimi Räikkönen et Lewis Hamilton. Au 31e tour, Pierre Gasly accroche son coéquipier Brendon Hartley dans l'épingle du circuit ; les nombreux débris de fibre de carbone lâchés sur la piste par leurs monoplaces provoquent la sortie de la voiture de sécurité. Les pilotes Red Bull, opportunément placés sur le circuit, peuvent plonger directement dans les stands et chausser tous deux des pneus tendres sans perte de temps. Dès lors, les RB14 à moteur Renault sont les plus rapides en piste. En tentant de dépasser Hamilton, Max Verstappen le touche légèrement, part hors-piste et se fait doubler par Ricciardo ; Verstappen envoie peu après Vettel en tête-à-queue, ce qui lui vaut une pénalité de dix secondes. Au contraire de son coéquipier, Daniel Ricciardo trace efficacement son chemin vers la victoire à coups de meilleurs tours en course et dépasse successivement Räikkönen, Hamilton, Vettel et enfin Bottas, au 44e tour. Il déclare : « Je ne gagne jamais de course ennuyante ! » Bottas et Räikkönen l'accompagnent sur le podium, Hamilton est quatrième, devant Verstappen pénalisé. Nico Hülkenberg et Fernando Alonso se classent sixième et septième après avoir dépassé Vettel, en perdition à cause de ses pneumatiques rendus inefficaces par sa toupie ; le leader du championnat se contente donc des quatre points de la huitième place. Carlos Sainz Jr. et Kevin Magnussen ferment la marche dans les points à l'issue d'une course où les vingt voitures engagées sont classées, Brendon Hartley, qui a abandonné, ayant accompli plus de 90 % de la distance totale.

Sebastian Vettel conserve la tête du championnat du monde avec 54 points et devance Hamilton (45 points) et Bottas (40 points). Ricciardo (37 points) prend désormais la quatrième place, devant Räikkönen (30 points) et Alonso (22 points). Mercedes mène dorénavant le classement des constructeurs avec 85 points et devance d'un point Ferrari (84 points). Red Bull Racing, avec 55 points, passe devant McLaren (28 points) ; suivent Renault (25 points), Scuderia Toro Rosso (12 points), Haas (11 points), Sauber (2 points) et Force India (1 point). Williams F1 Team reste la seule écurie à n'avoir pas encore marqué de point.

Pneus disponibles[modifier | modifier le code]

Pneus disponibles à Shanghai[1]
Pneus pour piste sèche Pneus pluie
    Représentation des pneus ultra tendres

Ultra tendres

Représentation des pneus tendres

Tendres

  Représentation des pneus médium

 Médiums

    Représentation des pneus intermédiaires

Intermédiaires

Représentation des pneus pluie

   Pluie

Essais libres[modifier | modifier le code]

Première séance, le vendredi de 10 h à 11 h 30[modifier | modifier le code]

Max verstappen en difficulté lors de la première séance d'essai.
Temps réalisés par les six premiers de la première séance d'essais libres[2]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton Mercedes 1 min 33 s 999
2 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 1 min 34 s 358 + 0 s 359
3 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 1 min 34 s 457 + 0 s 458
4 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 1 min 34 s 537 + 0 s 538
5 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 1 min 34 s 668 + 0 s 669
6 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 1 min 34 s 861 + 0 s 862

Deuxième séance, le vendredi de 14 h à 15 h 30[modifier | modifier le code]

Esteban Ocon au Grand Prix de Chine 2018.
Temps réalisés par les six premiers de la deuxième séance d'essais libres[3]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton Mercedes 1 min 33 s 482
2 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 1 min 33 s 489 + 0 s 007
3 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 1 min 33 s 515 + 0 s 033
4 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 1 min 33 s 590 + 0 s 108
5 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 1 min 33 s 823 + 0 s 341
6 Drapeau de l'Allemagne Nico Hülkenberg Renault 1 min 34 s 313 + 0 s 831

Troisième séance, le samedi de 11 h à 12 h[modifier | modifier le code]

Charles Leclerc au Grand Prix de Chine 2018.
Temps réalisés par les six premiers de la troisième séance d'essais libres[4]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 1 min 33 s 018
2 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 1 min 33 s 469 + 0 s 451
3 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 1 min 33 s 761 + 0 s 743
4 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 1 min 33 s 969 + 0 s 951
5 Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton Mercedes 1 min 34 s 057 + 1 s 039
6 Drapeau du Danemark Kevin Magnussen Haas-Ferrari 1 min 34 s 329 + 1 s 311

Séance de qualifications[modifier | modifier le code]

Résultats des qualifications[modifier | modifier le code]

Carlos Sainz lors des qualifications.
Daniel Ricciardo lors des qualifications.
Kimi Räikkönen lors des qualifications.
Résultats des qualifications[5]
Pos. Pilote Écurie Qualifications 1 Qualifications 2 Qualifications 3
1 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 1 min 32 s 171 1 min 32 s 385 1 min 31 s 095
2 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 1 min 32 s 474 1 min 32 s 286 1 min 31 s 182
3 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 1 min 32 s 921 1 min 32 s 063 1 min 31 s 625
4 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 1 min 33 s 283 1 min 31 s 914 1 min 31 s 675
5 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 1 min 32 s 932 1 min 32 s 809 1 min 31 s 839
6 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 1 min 33 s 877 1 min 32 s 688 1 min 31 s 948
7 Drapeau de l'Allemagne Nico Hülkenberg Renault 1 min 33 s 545 1 min 32 s 494 1 min 32 s 602
8 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Force India-Mercedes 1 min 33 s 464 1 min 32 s 931 1 min 32 s 845
9 Drapeau de la France Romain Grosjean Haas-Ferrari 1 min 33 s 238 1 min 32 s 524 1 min 32 s 942
10 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Renault 1 min 33 s 315 1 min 32 s 970 1 min 33 s 543
11 Drapeau du Danemark Kevin Magnussen Haas-Ferrari 1 min 33 s 359 1 min 32 s 986
12 Drapeau de la France Esteban Ocon Force India-Mercedes 1 min 33 s 585 1 min 33 s 057
13 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso McLaren-Renault 1 min 33 s 428 1 min 33 s 232
14 Drapeau de la Belgique Stoffel Vandoorne McLaren-Renault 1 min 33 s 824 1 min 33 s 505
15 Drapeau de la Nouvelle-Zélande Brendon Hartley Toro Rosso-Honda 1 min 34 s 013 1 min 33 s 795
16 Drapeau de la Russie Sergey Sirotkin Williams-Mercedes 1 min 34 s 062
17 Drapeau de la France Pierre Gasly Toro Rosso-Honda 1 min 34 s 101
18 Drapeau du Canada Lance Stroll Williams-Mercedes 1 min 34 s 285
19 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Sauber-Ferrari 1 min 34 s 454
20 Drapeau de la Suède Marcus Ericsson Sauber-Ferrari 1 min 34 s 914
Temps minimal à réaliser pour la qualification : 1 min 38 s 622 (107 % de 1 min 32 s 171)

Grille de départ[modifier | modifier le code]

  • Marcus Ericsson, auteur du vingtième et dernier temps, est pénalisé d'un recul de cinq places sur la grille pour avoir, lors de la première phase des qualifications, ignoré un double drapeau jaune dans le dernier virage en raison de la sortie de piste de son coéquipier. Cette pénalité ne change rien à sa position sur la grille de départ[6],[7].
Schéma de la grille de qualification et de départ du Grand Prix de Chine 2018.
La grille de qualification et de départ du Grand Prix de Chine 2018.

Course[modifier | modifier le code]

Classement de la course[modifier | modifier le code]

Classement de la course[8]
Pos. No  Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 3 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 56 1 h 35 min 36 s 380 (191,450 km/h) 6 25
2 77 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 56 + 8 s 894 3 18
3 7 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 56 + 9 s 637 2 15
4 44 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 56 + 16 s 985 4 12
5 33 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 56 + 20 s 436 (dont 10 secondes de pénalité) 5 10
6 27 Drapeau de l'Allemagne Nico Hülkenberg Renault 56 + 21 s 052 7 8
7 14 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso McLaren-Renault 56 + 30 s 639 13 6
8 5 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 56 + 35 s 286 1 4
9 55 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Renault 56 + 35 s 763 9 2
10 20 Drapeau du Danemark Kevin Magnussen Haas-Ferrari 56 + 39 s 594 11 1
11 31 Drapeau de la France Esteban Ocon Force India-Mercedes 56 + 44 s 050 12
12 11 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Force India-Mercedes 56 + 44 s 725 8
13 2 Drapeau de la Belgique Stoffel Vandoorne McLaren-Renault 56 + 49 s 373 14
14 18 Drapeau du Canada Lance Stroll Williams-Mercedes 56 + 55 s 490 18
15 35 Drapeau de la Russie Sergey Sirotkin Williams-Mercedes 56 + 58 s 241 16
16 9 Drapeau de la Suède Marcus Ericsson Sauber-Ferrari 56 + 1 min 02 s 604 20
17 8 Drapeau de la France Romain Grosjean Haas-Ferrari 56 + 1 min 05 s 296 10
18 10 Drapeau de la France Pierre Gasly Toro Rosso-Honda 56 + 1 min 06 s 330 (dont 10 secondes de pénalité) 17
19 16 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Sauber-Ferrari 56 + 1 min 22 s 575 19
20 28 Drapeau de la Nouvelle-Zélande Brendon Hartley Toro Rosso-Honda 51 + 5 tours 15

Pole position et record du tour[modifier | modifier le code]

Tours en tête[modifier | modifier le code]

Classements généraux à l'issue de la course[modifier | modifier le code]

Pilotes[12]
Pos. Pilote Écurie Points
1 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 54
2 Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton Mercedes 45
3 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 40
4 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 37
5 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 30
6 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso McLaren-Renault 22
7 Drapeau de l'Allemagne Nico Hülkenberg Renault 22
8 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 18
9 Drapeau de la France Pierre Gasly Toro Rosso-Honda 12
10 Drapeau du Danemark Kevin Magnussen Haas-Ferrari 11
11 Drapeau de la Belgique Stoffel Vandoorne McLaren-Renault 6
12 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Renault 3
13 Drapeau de la Suède Marcus Ericsson Sauber-Ferrari 2
14 Drapeau de la France Esteban Ocon Force India-Mercedes 1
Constructeurs[13]
Pos. Écurie Points
1 Drapeau de l'Allemagne Mercedes 85
2 Drapeau de l'Italie Ferrari 84
3 Drapeau de l'Autriche Red Bull-TAG Heuer 55
4 Drapeau du Royaume-Uni McLaren-Renault 28
5 Drapeau de la France Renault 25
6 Drapeau de l'Italie Toro Rosso-Honda 12
7 Drapeau des États-Unis Haas-Ferrari 11
8 Drapeau de la Suisse Sauber-Ferrari 2
9 Drapeau de l'Inde Force India-Mercedes 1

Statistiques[modifier | modifier le code]

Le Grand Prix de Chine 2018 représente :

Au cours de ce Grand Prix :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fabien Gaillard, « Pneus : options différentes pour Mercedes et Ferrari à Shanghai. », sur fr.motorsport.com, (consulté le 12 avril 2018)
  2. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 2018 HEINEKEN CHINESE GRAND PRIX - PRACTICE 1 », sur formula1.com, (consulté le 13 avril 2018)
  3. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 2018 HEINEKEN CHINESE GRAND PRIX - PRACTICE 2 », sur formula1.com, (consulté le 13 avril 2018)
  4. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 2018 HEINEKEN CHINESE GRAND PRIX - PRACTICE 3 », sur formula1.com, (consulté le 14 avril 2018)
  5. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 2018 HEINEKEN CHINESE GRAND PRIX - QUALIFYING », sur formula1.com, (consulté le 14 avril 2018)
  6. Alexandre Combralier, « Dernière ligne pour Sauber, Ericsson pénalisé. Leclerc bat facilement Ericsson. », sur nextgen-auto.com, (consulté le 14 avril 2018)
  7. Grégory Demoen, « Ericsson écope d'une pénalité. », sur f1i.fr, (consulté le 14 avril 2018)
  8. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 2018 HEINEKEN CHINESE GRAND PRIX - RACE RESULT », sur formula1.com, (consulté le 15 avril 2018)
  9. « Chine 2018 Qualifications », sur statsf1.com, (consulté le 7 avril 2018)
  10. « Chine 2018 - meilleurs tours », sur statsf1.com, (consulté le 8 avril 2018)
  11. « Chine 2018 Tours en tête », sur statsf1.com, (consulté le 15 avril 2018)
  12. « Chine 2018 Championnat Pilotes », sur statsf1.com, (consulté le 15 avril 2018)
  13. « Chine 2018 Championnat Constructeurs », sur statsf1.com, (consulté le 15 avril 2018)
  14. « Sebastian Vettel Pole positions », sur statsf1.com, (consulté le 14 avril 2018)
  15. « Daniel Ricciardo Victoires », sur statsf1.com, (consulté le 15 avril 2018)
  16. « Red Bull Victoires », sur statsf1.com, (consulté le 14 avril 2018)
  17. « Tag Heuer Victoires », sur statsf1.com, (consulté le 14 avril 2018)
  18. « Valtteri Bottas Grands Prix disputés », sur statsf1.com, (consulté le 15 avril 2018)
  19. « Statistiques pilotes points consécutifs », sur statsf1.com, (consulté le 15 avril 2018)
  20. Fabien Gaillard,, « Daniel Ricciardo élu "Pilote du Jour" du Grand Prix de Chine 2018 », sur motorsport.com, (consulté le 15 avril 2018)
  21. Gaël Angleviel, « Grand Prix de Chine 2018 : Présentation et Horaires », sur franceracing.fr, (consulté le 12 avril 2018)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :