Grand Prix automobile de Bahreïn 2018

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Grand Prix de Bahreïn 2018
Tracé de la course
Données de course
Nombre de tours 57
Longueur du circuit 5,412 km
Distance de course 308,238 km
Conditions de course
Résultats
Vainqueur Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel,
Ferrari,
1 h 32 min 01 s 940
(vitesse moyenne : 200,954 km/h)
Pole position Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel,
Ferrari,
min 27 s 958
(vitesse moyenne : 221,506 km/h)
Record du tour en course Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas,
Mercedes,
1 min 33 s 740
(vitesse moyenne : 207,842 km/h)

Le Grand Prix automobile de Bahreïn 2018 (Formula 1 2018 Gulf Air Bahrain Grand Prix), disputé le 8 avril 2018 sur le circuit international de Sakhir à Sakhir, est la 978e épreuve du championnat du monde de Formule 1 courue depuis 1950. Il s'agit de la 15e édition du Grand Prix de Bahreïn comptant pour le championnat du monde de Formule 1 et la deuxième manche du championnat 2018. La deuxième séance d'essais libres, les qualifications et la course sont disputés de nuit.

Les Ferrari SF71H dominent les qualifications sur le circuit de Sakhir et permettent à la Scuderia Ferrari de monopoliser la première ligne, ce qu'elle n'avait plus réalisé depuis le Grand Prix de Hongrie 2017. Sebastian Vettel, en battant Kimi Räikkönen de 143 millièmes de seconde lors de sa deuxième tentative en Q3, obtient la cinquante-et-unième pole position de sa carrière et sa troisième à Bahreïn depuis 2010, ce qui constitue un record. Moins à l'aise, les Mercedes W09 réalisent les troisième et quatrième temps mais seul Valtteri Bottas reste en deuxième ligne, aux côtés de Daniel Ricciardo, Lewis Hamilton étant pénalisé d'un recul de cinq places consécutif au changement de sa boîte de vitesses ; il s'élance du neuvième rang. Au volant de sa Toro Rosso STR13 à moteur Honda, Pierre Gasly obtient le meilleur résultat de sa jeune carrière en qualifications, en partant de la troisième ligne, devant la Haas VF-18 de Kevin Magnussen. Victime d'un accident lors de la première phase qualificative, Max Verstappen prend le départ depuis la huitième ligne.

Sebastian Vettel n'avait jamais gagné deux courses consécutives depuis qu'il pilote pour Ferrari, qui n'avait plus remporté les deux premiers Grand Prix de la saison depuis 2004 ; c'est désormais chose faite au terme des cinquante-sept tours de course au cours desquels Ferrari et Mercedes ont joué au chat et à la souris en termes de stratégie. Lewis Hamilton et Valtteri Bottas, passé deuxième devant Räikkönen dès l'extinction des feux, partent pour n'effectuer qu'un seul arrêt au stand, les Ferrari, sur des choix de pneumatiques différents, devant en effectuer deux. Lors de son deuxième arrêt, au 36e tour, Kimi Räikkönen, alors troisième, est libéré trop hâtivement et renverse un mécanicien qui n'a pas réussi à changer sa roue arrière gauche. Le Finlandais stoppe sa voiture sur le champ dans la voie des stands et abandonne ; à l'issue de la course, les commissaires infligent une amende de 50 000 $ à l'équipe Ferrari pour cette manœuvre dangereuse. Alors que Vettel est passé en pneus tendres dès le 18e tour tandis que les Flèches d'argent roulent en gommes médiums et que Hamilton est remonté jusqu'à la troisième place, on indique par radio au pilote allemand « plan B » : il doit finir la course sans repasser par les stands. Dans les dix derniers tours, il perd progressivement de l'adhérence et voit Bottas revenir dans ses rétroviseurs. Il parvient à le contenir jusqu'au bout et franchit la ligne d'arrivée avec une marge de 6 dixièmes de seconde ; Hamilton, qui termine à 6 secondes, est l'auteur au cinquième tour d'un spectaculaire triple dépassement sur Alonso, Ocon et Hülkenberg en bout de ligne droite, lui permettant de passer de la neuvième à la sixième place.

Quatrième dans sa Toro Rosso, à plus d'une minute, Pierre Gasly réalise le meilleur résultat de Honda depuis son retour en tant que motoriste en 2015, provoquant des scènes de liesse de son équipe dans les stands ; pour son septième départ en Formule 1, il marque ses 12 premiers points et est élu « pilote du jour ». Il devance Kevin Magnussen et Nico Hülkenberg, sixième et dernier pilote dans le même tour que le vainqueur. Les McLaren-Renault sont à nouveau dans les points Fernando Alonso terminant septième devant Stoffel Vandoorne. Marcus Ericsson, qui n'avait plus marqué depuis cinquante courses, inscrit deux points pour l'écurie Sauber et Esteban Ocon prend le dernier point en jeu. Les deux Red Bull ont dû abandonner dès les premiers tours de course, Verstappen sur problème de différentiel après une crevaison et Ricciardo sur une coupure électrique.

Au championnat des pilotes, Vettel, avec 50 points, le maximum réalisable, devance Hamilton (33 points), Bottas (22 points), Alonso (16 points) et Räikkönen resté à 15 points. Au classement des constructeurs, Ferrari possède 65 points et devance Mercedes (55 points), McLaren (22 points), Red Bull Racing (20 points), Renault (15 points), Scuderia Toro Rosso (12 points), Haas (10 points), Sauber (2 points) et Force India (1 point) ; Williams F1 Team reste la seule écurie à n'avoir pas encore marqué de point.

Pneus disponibles[modifier | modifier le code]

Pneus disponibles à Sakhir[1]
Pneus pour piste sèche Pneus pluie
    Représentation des pneus super tendres
Super tendres
Représentation des pneus tendres
Tendres
  Représentation des pneus médium
 Médiums
    Représentation des pneus intermédiaires
Intermédiaires
Représentation des pneus pluie
   Pluie

Essais libres[modifier | modifier le code]

Première séance, le vendredi de 14 h à 15 h 30[modifier | modifier le code]

Temps réalisés par les six premiers de la première séance d'essais libres[2]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 1 min 31 s 060
2 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 1 min 31 s 364 + 0 s 304
3 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 1 min 31 s 458 + 0 s 398
4 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 1 min 31 s 470 + 0 s 410
5 Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton Mercedes 1 min 32 s 272 + 1 s 212
6 Drapeau de la France Romain Grosjean Haas-Ferrari 1 min 32 s 516 + 1 s 456

Deuxième séance, le vendredi de 18 h à 19 h 30[modifier | modifier le code]

Temps réalisés par les six premiers de la deuxième séance d'essais libres[3]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 1 min 29 s 817
2 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 1 min 29 s 828 + 0 s 011
3 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 1 min 30 s 380 + 0 s 563
4 Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton Mercedes 1 min 30 s 472 + 0 s 655
5 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 1 min 30 s 745 + 0 s 928
6 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 1 min 30 s 751 + 0 s 934

Troisième séance, le samedi de 15 h à 16 h[modifier | modifier le code]

Temps réalisés par les six premiers de la troisième séance d'essais libres[4]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 1 min 29 s 868
2 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 1 min 30 s 393 + 0 s 525
3 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 1 min 30 s 452 + 0 s 584
4 Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton Mercedes 1 min 30 s 691 + 0 s 823
5 Drapeau de l'Allemagne Sebastien Vettel Ferrari 1 min 30 s 719 + 0 s 851
6 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 1 min 30 s 781 + 0 s 913

Séance de qualifications[modifier | modifier le code]

Résultats des qualifications[modifier | modifier le code]

Résultats des qualifications[5]
Pos. Pilote Écurie Qualifications 1 Qualifications 2 Qualifications 3
1 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 1 min 29 s 060 1 min 28 s 341 1 min 27 s 958
2 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 1 min 28 s 951 1 min 28 s 515 1 min 28 s 101
3 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 1 min 29 s 275 1 min 28 s 794 1 min 28 s 124
4 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 1 min 29 s 396 1 min 28 s 458 1 min 28 s 220
5 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 1 min 29 s 552 1 min 28 s 962 1 min 28 s 398
6 Drapeau de la France Pierre Gasly Toro Rosso-Honda 1 min 30 s 121 1 min 29 s 836 1 min 29 s 329
7 Drapeau du Danemark Kevin Magnussen Haas-Ferrari 1 min 29 s 594 1 min 29 s 623 1 min 29 s 358
8 Drapeau de l'Allemagne Nico Hülkenberg Renault 1 min 30 s 260 1 min 29 s 187 1 min 29 s 750
9 Drapeau de la France Esteban Ocon Force India-Mercedes 1 min 30 s 338 1 min 30 s 009 1 min 29 s 874
10 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Renault 1 min 29 s 893 1 min 29 s 802 1 min 29 s 986
11 Drapeau de la Nouvelle-Zélande Brendon Hartley Toro Rosso-Honda 1 min 30 sec 412 1 min 30 sec 105
12 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Force India-Mercedes 1 min 30 sec 218 1 min 30 sec 156
13 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso McLaren-Renault 1 min 30 sec 530 1 min 30 sec 212
14 Drapeau de la Belgique Stoffel Vandoorne McLaren-Renault 1 min 30 sec 479 1 min 30 sec 525
15 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 1 min 29 sec 374 Pas de temps
16 Drapeau de la France Romain Grosjean Haas-Ferrari 1 min 30 sec 530
17 Drapeau de la Suède Marcus Ericsson Sauber-Ferrari 1 min 31 sec 063
18 Drapeau de la Russie Sergey Sirotkin Williams-Mercedes 1 min 31 sec 414
19 Drapeau de Monaco Clarles Leclerc Sauber-Ferrari 1 min 31 sec 420
20 Drapeau du Canada Lance Stroll Williams-Mercedes 1 min 31 sec 503
Temps minimal à réaliser pour la qualification : 1 min 35 s 178 (107 % de 1 min 28 s 951)

Grille de départ[modifier | modifier le code]

  • Lewis Hamilton, auteur du quatrième temps, écope d'une pénalité d'un recul de cinq places sur la grille de départ après le changement de sa boîte de vitesses à cause d'une fuite hydraulique, survenue durant le Grand Prix d’Australie, qui n'a été détectée qu'après la deuxième session d'essais libres ; il s'élance de la neuvième place[6],[7],[8].
  • Fernando Alonso et Romain Grosjean ont réalisé le même temps lors de la première session qualificative. Alonso ayant réalisé sa performance avant le pilote français, il est autorisé à poursuivre en Q2, Grosjean étant crédité du seizième temps[9],[10].
La grille de qualification du Grand Prix de Bahreïn 2018
Schéma de la grille de départ du Grand Prix de Bahreïn 2018
La grille de départ du Grand Prix de Bahreïn 2018

Course[modifier | modifier le code]

Classement de la course[modifier | modifier le code]

Classement de la course[11]
Pos. No  Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 5 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 57 1 h 32 min 01 s 940 (200,954 km/h) 1 25
2 77 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 57 + 0 s 699 3 18
3 44 Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton Mercedes 57 + 6 s 512 9 15
4 10 Drapeau de la France Pierre Gasly Toro Rosso-Honda 57 + 1 min 02 s 234 5 12
5 20 Drapeau du Danemark Kevin Magnussen Haas-Ferrari 57 + 1 min 15 s 046 6 10
6 27 Drapeau de l'Allemagne Nico Hülkenberg Renault 57 + 1 min 39 s 024 7 8
7 14 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso McLaren-Renault 56 + 1 tour 13 6
8 2 Drapeau de la Belgique Stoffel Vandoorne McLaren-Renault 56 + 1 tour 14 4
9 9 Drapeau de la Suède Marcus Ericsson Sauber-Ferrari 56 + 1 tour 17 2
10 31 Drapeau de la France Esteban Ocon Force India-Mercedes 56 + 1 tour 8 1
11 55 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Renault 56 + 1 tour 10
12 16 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Sauber-Ferrari 56 + 1 tour 19
13 8 Drapeau de la France Romain Grosjean Haas-Ferrari 56 + 1 tour 16
14 18 Drapeau du Canada Lance Stroll Williams-Mercedes 56 + 1 tour 20
15 35 Drapeau de la Russie Sergey Sirotkin Williams-Mercedes 56 + 1 tour 18
16 11 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Force India-Mercedes 56 + 1 tour (dont 30 s de pénalité) 12
17 28 Drapeau de la Nouvelle-Zélande Brendon Hartley Toro Rosso-Honda 56 + 1 tour (dont 30 s de pénalité) 11
Abd. 7 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 35 Problème lors du changement de pneus[note 1],[12],[13] 2
Abd. 33 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 3 Crevaison et différentiel 15
Abd. 3 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 2 Coupure électrique 4

Pole position et record du tour[modifier | modifier le code]

Tours en tête[modifier | modifier le code]

Classements généraux à l'issue de la course[modifier | modifier le code]

Pilotes[17]
Pos. Pilote Écurie Points
1 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 50
2 Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton Mercedes 33
3 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 22
4 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso McLaren-Renault 16
5 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 15
6 Drapeau de l'Allemagne Nico Hülkenberg Renault 14
7 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 12
8 Drapeau de la France Pierre Gasly Toro Rosso-Honda 12
9 Drapeau du Danemark Kevin Magnussen Haas-Ferrari 10
10 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 8
11 Drapeau de la Belgique Stoffel Vandoorne McLaren-Renault 6
12 Drapeau de la Suède Marcus Ericsson Sauber-Ferrari 2
13 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Renault 1
14 Drapeau de la France Esteban Ocon Force India-Mercedes 1
Constructeurs[18]
Pos. Écurie Points
1 Drapeau de l'Italie Ferrari 65
2 Drapeau de l'Allemagne Mercedes 55
3 Drapeau du Royaume-Uni McLaren-Renault 22
4 Drapeau de l'Autriche Red Bull-TAG Heuer 20
5 Drapeau de la France Renault 15
6 Drapeau de l'Italie Toro Rosso-Honda 12
7 Drapeau des États-Unis Haas-Ferrari 10
8 Drapeau de la Suisse Sauber-Ferrari 2
9 Drapeau de l'Inde Force India-Mercedes 1

Statistiques[modifier | modifier le code]

Le Grand Prix de Bahreïn 2018 représente :

Au cours de ce Grand Prix :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Lors du second arrêt de Kimi Räikkönen au 36e tour, les mécaniciens préposés au changement de sa roue arrière gauche ne parviennent pas à la retirer. Mais le feu vert s'allume, à tort, signifiant que le pilote Finlandais peut repartir. Le mécanicien qui tient la roue de rechange est renversé par la monoplace qui roule sur sa jambe gauche ; il est victime d'une double fracture du tibia et du péroné. Maurizio Arrivabene intime à son pilote l'ordre de s'arrêter sur le champ quelques mètres plus loin.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Vincent Lalanne-Sicaud, « ACTUALITÉ F1 - GP DE BAHREÏN : LES SÉLECTIONS DE PNEUS », sur news.sportauto.fr, (consulté le 28 mars 2018)
  2. (en) Formula One Management, « 2018 FORMULA 1 GULF AIR BAHRAIN GRAND PRIX - PRACTICE 1 », sur formula1.com, (consulté le 6 avril 2018)
  3. (en) Formula One Management, « 2018 FORMULA 1 GULF AIR BAHRAIN GRAND PRIX - PRACTICE 2 », sur formula1.com, (consulté le 6 avril 2018)
  4. (en) Formula One Management, « 2018 FORMULA 1 GULF AIR BAHRAIN GRAND PRIX - PRACTICE 3 », sur formula1.com, (consulté le 6 avril 2018)
  5. (en) Formula One Management, « 2018 FORMULA 1 GULF AIR BAHRAIN GRAND PRIX - QUALIFYING », sur formula1.com, (consulté le 7 avril 2018)
  6. Emmanuel Touzot, « Pénalité de 5 places sur la grille pour Hamilton ! Un changement de boîte de vitesses. », sur nextgen-auto.com, (consulté le 7 avril 2018)
  7. Grégory Demoen, « Hamilton écope d'une pénalité de grille. », sur f1i.fr, (consulté le 7 avril 2018)
  8. Benjamin Vinel, « Pénalité en vue pour Hamilton ! », sur fr.motorsport.com, (consulté le 7 avril 2018)
  9. Mathieu Warnier, « GP de Bahreïn (Qualifications) : la pole position revient à Sebastian Vettel. », sur sports.orange.fr, (consulté le 8 avril 2018)
  10. « Déception pour Romain Grosjean, sorti dès Q1. », sur lequipe.fr, (consulté le 8 avril 2018)
  11. (en) Formula One Management, « 2018 FORMULA 1 GULF AIR BAHRAIN GRAND PRIX - RACE RESULT », sur formula1.com, (consulté le 8 avril 2018)
  12. Grégory Demoen, « Le mécano renversé par Räikkönen opéré avec succès. », sur f1i.fr, (consulté le 9 avril 2018)
  13. Emmanuel Touzot, « Ferrari reçoit 50 000 € d'amende suite à l'incident dans les stands », sur nextgen-auto.com, (consulté le 9 avril 2018)
  14. « Bahreïn 2018 Qualifications », sur statsf1.com, (consulté le 7 avril 2018)
  15. « Bahreïn 2018 - meilleurs tours », sur statsf1.com, (consulté le 8 avril 2018)
  16. « Bahreïn 2018 Tours en tête », sur statsf1.com, (consulté le 8 avril 2018)
  17. « Bahreïn 2018 Championnat Pilotes », sur statsf1.com, (consulté le 8 avril 2018)
  18. « Bahreïn 2018 Championnat Constructeurs », sur statsf1.com, (consulté le 8 avril 2018)
  19. « Sebastian Vettel Pole positions », sur statsf1.com, (consulté le 7 avril 2018)
  20. « Sebastian Vettel Victoires », sur statsf1.com, (consulté le 8 avril 2018)
  21. « Ferrari Victoires », sur statsf1.com, (consulté le 8 avril 2018)
  22. « Ferrari Victoires », sur statsf1.com, (consulté le 8 avril 2018)
  23. « Sebastian Vettel Grands Prix disputés », sur statsf1.com, (consulté le 8 avril 2018)
  24. « Pierre Gasly Points », sur statsf1.com, (consulté le 8 avril 2018)
  25. « Statistiques pilotes points consécutifs », sur statsf1.com, (consulté le 8 avril 2018)
  26. Fabien Gaillard,, « Pierre Gasly désigné "Pilote du Jour" du GP de Bahreïn 2018 », sur motorsport.com, (consulté le 8 avril 2018)
  27. Gaël Angleviel, « Grand Prix de Bahreïn 2018 : Présentation et Horaires », sur franceracing.fr, (consulté le 5 avril 2018)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :