Championnat du monde des voitures de sport 1970

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Championnat du monde des voitures de sport 1970
Précédent : 1969 Suivant : 1971
Porsche 917 K (image) et 908/3, pour victoires à Daytona, Brands Hatch, Monza, Spa, Le Mans, Watkins Glen et Zeltweg l'une, et Palerme et Nürburgring l'autre (seule échappe Sebring).

Le Championnat du monde des voitures de sport 1970 est la 18e saison du Championnat du monde des voitures de sport (WSC) FIA. Il est ouvert aux voitures Sport-Prototypes pour les catégories S (Sports) et P (Prototype) et aux Grand Tourisme pour la catégorie GT. Ce championnat s'est couru du 31 janvier 1970 au 11 octobre 1970, comprenant dix courses.

Calendrier[modifier | modifier le code]

Manche Course Circuit Participants Date
1 Drapeau : États-Unis 24 Heures de Daytona Beach Daytona International Speedway 65 31 janvier au 1er février
2 Drapeau : États-Unis 12 Heures de Sebring Sebring International Raceway 68 21 mars
3 Drapeau : Royaume-Uni 1 000 km de Brands Hatch-BOAC Brands Hatch 34 12 avril
4 Drapeau : Italie 1 000 km de Monza Autodromo Nazionale di Monza 38 25 avril
5 Drapeau : Italie Targa Florio Palermo 78 3 mai
6 Drapeau : Belgique 1 000 km de Spa Circuit de Spa-Francorchamps 35 17 mai
7 Drapeau : République fédérale d'Allemagne 1 000 km du Nürburgring Nürburgring 54 31 mai
8 Drapeau : France 24 Heures du Mans Le Mans 51 15 au 16 juin
9 Drapeau : États-Unis 6 Heures de Watkins Glen Watkins Glen International 26 11 juillet
10 Drapeau : Autriche 1 000 km de Zeltweg Österreichring 31 11 octobre

† - Course n'acceptant que les voitures de Sport-Prototypes, les GT ne participant pas.

Résultats de la saison[modifier | modifier le code]

Attribution des points[modifier | modifier le code]

Les points sont distribués aux six premiers de chaque course dans l'ordre de 9-6-4-3-2-1 points.
Les constructeurs ne reçoivent les points que de leur voiture la mieux classée, les autres voitures du même constructeur ne marquant aucun point.

Courses[modifier | modifier le code]

Manche Circuit Équipe vainqueur Sports-Prototype Équipe vainqueur GT Résultats
Pilote vainqueur Sports-Prototype Pilote vainqueur GT
1 Daytona Drapeau : Royaume-Uni #2 John Wyer Automotive Drapeau : États-Unis #7 Owens Corning Racing Résultats
Drapeau : Mexique Pedro Rodriguez
Drapeau : Finlande Leo Kinnunen
Drapeau : Royaume-Uni Brian Redman
Drapeau : États-Unis Jerry Thompson
Drapeau : États-Unis John Mahler
2 Sebring Drapeau : Italie #21 SpA Ferrari SEFAC Drapeau : États-Unis #1 Troy Promotions Résultats
Drapeau : Italie Ignazio Giunti
Drapeau : Italie Nino Vaccarella
Drapeau : États-Unis Mario Andretti
Drapeau : États-Unis Tony DeLorenzo
Drapeau : États-Unis Dick Lang
3 Brands Hatch Drapeau : Royaume-Uni #10 John Wyer Automotive Aucun Résultats
Drapeau : Mexique Pedro Rodriguez
Drapeau : Finlande Leo Kinnunen
4 Monza Drapeau : Royaume-Uni #7 John Wyer Automotive Drapeau : Italie #87 Brescia Corse Résultats
Drapeau : Mexique Pedro Rodriguez
Drapeau : Finlande Leo Kinnunen
Drapeau : Italie Giuseppe Schenetti
Drapeau : Italie Sergio Zerbini
5 Palermo Drapeau : Royaume-Uni #12 John Wyer Automotive Drapeau : Italie #174 HF Squadra Corse Résultats
Drapeau : Suisse Jo Siffert
Drapeau : Royaume-Uni Brian Redman
Drapeau : Italie Sandro Munari
Drapeau : Italie Claudio Maglioli
6 Spa-Francorchamps Drapeau : Royaume-Uni #24 John Wyer Automotive Drapeau : Suisse #59 Bernard Cheneviére Résultats
Drapeau : Suisse Jo Siffert
Drapeau : Royaume-Uni Brian Redman
Drapeau : Suisse Bernard Cheneviére
Drapeau : Suisse Claude Haldi
7 Nürburgring Drapeau : Autriche #22 Porsche Salzburg Drapeau : République fédérale d'Allemagne #79 Dieter Fröhlich Résultats
Drapeau : Royaume-Uni Vic Elford
Drapeau : République fédérale d'Allemagne Kurt Ahrens Jr.
Drapeau : République fédérale d'Allemagne Dieter Fröhlich
Drapeau : Finlande Pauli Toivonen
8 Le Mans Drapeau : Autriche #23 Porsche Salzburg Drapeau : France #40 Etablissement Sonauto Résultats
Drapeau : République fédérale d'Allemagne Hans Herrmann
Drapeau : Royaume-Uni Richard Attwood
Drapeau : France Claude Ballot-Léna
Drapeau : France Guy Chasseuil
9 Watkins Glen Drapeau : Royaume-Uni #2 John Wyer Automotive Drapeau : États-Unis #5 Bob Grossman Résultats
Drapeau : Mexique Pedro Rodriguez
Drapeau : Finlande Leo Kinnunen
Drapeau : États-Unis Bob Grossman
Drapeau : États-Unis Donald Yenko
10 Österreichring Drapeau : Royaume-Uni #23 John Wyer Automotive Drapeau : République fédérale d'Allemagne #51 Paul-Ernst Strähle Résultats
Drapeau : Suisse Jo Siffert
Drapeau : Royaume-Uni Brian Redman
Drapeau : République fédérale d'Allemagne Günter Steckkönig
Drapeau : République fédérale d'Allemagne Prince Ferfried von Hohenzollern

Championnat du monde des constructeurs[modifier | modifier le code]

Il y a deux classements, un premier pour toutes les catégories et un deuxième pour la catégorie GT uniquement.

Les voitures qui participent aux courses et qui ne font pas partie des catégories S (Sport), P (Prototypes) ou GT (Grand Tourisme) ne sont pas inscrites au championnat. Seuls les sept meilleurs résultats sont pris en compte dans le classement. Les autres points ne sont pas comptabilisés et sont indiqués en italique.

Classement toutes catégories[modifier | modifier le code]

Pos Constructeur 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Total
1 Drapeau : République fédérale d'Allemagne Porsche 9 6 9 9 9 9 9 9 9 9 63
2 Drapeau : Italie Ferrari 4 9 2 6 4 6 4 3 4 37
3 Drapeau : Italie Alfa Romeo 4 6 10
4 Drapeau : France Matra 2 2 4
5 Drapeau : États-Unis Chevrolet 1 1 2

Classement catégorie GT[modifier | modifier le code]

La catégorie GT n'a pas participé à la troisième manche. Seuls les sept meilleurs résultats sont retenus pour le championnat.

Porsche vainqueur de la coupe internationale GT avec ses modèles 911 (image) et 914/6.
Pos Constructeur 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Total
1 Drapeau : République fédérale d'Allemagne Porsche 3 4 9 9 9 6 9 9 55
2 Drapeau : États-Unis Chevrolet 9 9 9 27
3 Drapeau : Italie Lancia 9 9
4 Drapeau : France Alpine 1 3 4
5 Drapeau : Royaume-Uni MG 1 1

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alain Bienvenu, Endurance: 50 ans d'histoire 1964-1981 - Volume 2, éditions ETAI, 2004 (ISBN 2-7268-9327-9)

Lien externe[modifier | modifier le code]