Grand Prix automobile de Monaco 2016

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Grand Prix de Monaco 2016
Tracé de la course
Données de course
Nombre de tours 78
Longueur du circuit 3,34 km
Distance de course 260,52 km
Conditions de course
Résultats
Vainqueur Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton,
Mercedes,
h 59 min 29 s 133
(vitesse moyenne : 130,703 km/h)
Pole position Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo,
Red Bull-TAG Heuer,
min 13 s 622
(vitesse moyenne : 163,174 km/h)
Record du tour en course Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton,
Mercedes,
min 17 s 939
(vitesse moyenne : 154,136 km/h)

Le Grand Prix automobile de Monaco 2016 (Formula 1 Grand Prix de Monaco 2016), disputé le sur le circuit de Monaco, est la 941e épreuve du championnat du monde de Formule 1 courue depuis 1950. Il s'agit de la soixante-troisième édition du Grand Prix de Monaco comptant pour le championnat du monde de Formule 1 et de la sixième manche du championnat 2016. Pour la première fois, depuis l'arrivée de Pirelli comme fournisseur unique de pneumatiques, les pilotes auront à leur disposition des ultra tendres (les plus tendres de la gamme) identifiables par une rayure violette.

À peine après avoir pris la piste, dès les premières minutes de la troisième phase des qualifications, Daniel Ricciardo, immédiatement à l'attaque entre les rails du circuit de la principauté, réalise un temps de 1 min 13 s 622, à seulement 66 millièmes de seconde du record détenu depuis 2011 par Sebastian Vettel. Nico Rosberg, malgré une série de deux tours lancés, doit se contenter de la deuxième place sur la grille ; Ricciardo obtient donc sa première pole position depuis ses débuts, offre à Red Bull Racing son premier départ en tête depuis Vettel au GP du Brésil 2013 et met fin à la série de onze pole positions des Mercedes. Victime d'un problème mécanique en début de Q3, Lewis Hamilton parvient in extremis à réaliser le troisième temps qui lui permet de s'élancer en deuxième ligne, aux côtés de Vettel. Nico Hülkenberg, qui réalise sa meilleure qualification depuis le début de la saison avec le cinquième temps, est accompagné en troisième ligne par Carlos Sainz Jr. Kimi Räikkönen, auteur du sixième temps est pénalisé pour un changement de boîte de vitesses et s'élance de la onzième place. Max Verstappen, vainqueur du Grand Prix précédent, qui a cassé le châssis de sa Red Bull RB12 en tapant le rail, s'élance depuis la voie des stands.

Après un premier succès entre les rails en 2008, Lewis Hamilton renoue avec la victoire en principauté et remporte son quarante-quatrième Grand Prix (son nombre fétiche qu'il porte sur le capot de sa Mercedes) ; il ne s'était plus imposé depuis l'obtention de son troisième titre mondial, au Grand Prix des États-Unis, le 25 octobre 2015. La course, démarrée sous la pluie et sous régime de voiture de sécurité, bascule au bout de trente-deux tours sur trajectoire asséchée, lorsque Daniel Ricciardo, aux commandes de l'épreuve, rentre au stand pour chausser des pneus lisses supertendres alors que son équipe n'est pas prête ; les longues secondes ainsi perdues permettent à Hamilton de prendre l'avantage. Ce dernier a retardé au maximum son unique arrêt du trente-et-unième tour pour passer directement des pneus pluie aux gommes ultra-tendres, quand la quasi-totalité des autres pilotes se sont entre temps chaussés en pneus intermédiaires. Cette stratégie gagnante et le coup de pouce involontaire du stand Red Bull lui permettent de s'imposer pour la première fois de la saison au terme des soixante dix-huit tours de l'épreuve. Si Ricciardo tente à plusieurs reprises de le dépasser dans les trente-cinq boucles finales, il doit se contenter de la deuxième place. Profitant des aléas de la course, d'une stratégie optimale et du bon niveau de performance de sa Force India VJM09, Sergio Pérez accède au podium sans que Sebastian Vettel, quatrième, ne l'inquiète dans la deuxième partie de la course. De même, Fernando Alonso se classe cinquième tandis que, à quelques encablures de l'arrivée, Nico Hülkenberg dépasse Nico Rosberg pour lui ravir la sixième place. À un tour du vainqueur, Carlos Sainz Jr., huitième, Jenson Button, neuvième et Felipe Massa, dixième, s'adjugent les points restants.

Nico Rosberg, avec 106 points, conserve la tête du championnat devant, désormais, Hamilton (82 points) et Ricciardo (66 points) qui passent tous deux Kimi Räikkönen, bloqué à 61 points après son abandon. Sebastian Vettel, avec 60 points, est cinquième devant Verstappen (38 points) ; suivent Massa (37 points), Bottas (29 points) et Pérez (23 points). Mercedes, avec 188 points, mène le championnat devant Ferrari (121 points) et Red Bull Racing (112 points) ; suivent Williams (66 points) et Force India (37 points) qui précède dorénavant Scuderia Toro Rosso (30 points), McLaren (24 points), Haas (22 points) et Renault (6 points).

Pneus disponibles[modifier | modifier le code]

Pneus disponibles à Monaco
Pneus pour piste sèche Pneus pluie
    Représentation des pneus ultra tendres
Ultra tendres
    Représentation des pneus super tendres
Super tendres
Représentation des pneus tendres
Tendres
    Représentation des pneus intermédiaires
Intermédiaires
Représentation des pneus pluie
   Pluie

Essais libres[modifier | modifier le code]

Première séance, le jeudi de 10 h à 11 h 30[modifier | modifier le code]

Fernando Alonso au Grand Prix de Monaco 2016.
Temps réalisés par les six premiers de la première séance d'essais libres[1]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton Mercedes 1 min 15 s 537
2 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Mercedes 1 min 15 s 638 + 0 s 101
3 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 1 min 15 s 956 + 0 s 419
4 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 1 min 16 s 308 + 0 s 771
5 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 1 min 16 s 371 + 0 s 834
6 Drapeau de la Russie Daniil Kvyat Toro Rosso-Ferrari 1 min 16 s 426 + 0 s 889

Deuxième séance, le jeudi de 14 h à 15 h 30[modifier | modifier le code]

Sebastian Vettel au Grand Prix de Monaco 2016.
Temps réalisés par les six premiers de la deuxième séance d'essais libres[2]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 1 min 14 s 607
2 Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton Mercedes 1 min 15 s 213 + 0 s 606
3 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Mercedes 1 min 15 s 506 + 0 s 899
4 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 1 min 15 s 571 + 0 s 964
5 Drapeau de la Russie Daniil Kvyat Toro Rosso-Ferrari 1 min 15 s 815 + 1 s 208
6 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Toro Rosso-Ferrari 1 min 15 s 981 + 1 s 374

Troisième séance libre, le samedi de 11 h à 12 h[modifier | modifier le code]

Nico Rosberg et Lewis Hamilton au Grand Prix de Monaco 2016.
Temps réalisés par les six premiers de la troisième séance d'essais libres[3]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 1 min 14 s 650
2 Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton Mercedes 1 min 14 s 688 + 0 s 018
3 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Mercedes 1 min 14 s 772 + 0 s 122
4 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 1 min 14 s 807 + 0 s 157
5 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 1 min 15 s 081 + 0 s 431
6 Drapeau de la Russie Daniil Kvyat Toro Rosso-Ferrari 1 min 15 s 259 + 0 s 609

Séances de qualifications[modifier | modifier le code]

Résultats des qualifications[modifier | modifier le code]

Sergio Pérez au Grand Prix de Monaco 2016.
La Red Bull RB12 cassée par Max Verstappen au Grand Prix de Monaco 2016.
Résultats des qualifications[4]
Pos. Pilote Écurie Qualifications 1 Qualifications 2 Qualifications 3
1 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 1 min 14 s 912 1 min 14 s 357 1 min 13 s 622
2 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Mercedes 1 min 14 s 873 1 min 14 s 043 1 min 13 s 791
3 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 1 min 14 s 826 1 min 14 s 056 1 min 13 s 942
4 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 1 min 14 s 610 1 min 14 s 318 1 min 14 s 552
5 Drapeau de l'Allemagne Nico Hülkenberg Force India-Mercedes 1 min 15 s 333 1 min 14 s 989 1 min 14 s 726
6 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 1 min 15 s 499 1 min 14 s 789 1 min 14 s 732
7 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Toro Rosso-Ferrari 1 min 15 s 467 1 min 14 s 805 1 min 14 s 749
8 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Force India-Mercedes 1 min 15 s 328 1 min 14 s 937 1 min 14 s 902
9 Drapeau de la Russie Daniil Kvyat Toro Rosso-Ferrari 1 min 15 s 384 1 min 14 s 794 1 min 15 s 723
10 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso McLaren-Honda 1 min 15 s 504 1 min 15 s 107 1 min 15 s 363
11 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Williams-Mercedes 1 min 15 s 521 1 min 15 s 273
12 Drapeau du Mexique Esteban Gutiérrez Haas-Ferrari 1 min 15 s 592 1 min 15 s 293
13 Drapeau de la Grande-Bretagne Jenson Button McLaren-Honda 1 min 15 s 554 1 min 15 s 352
14 Drapeau du Brésil Felipe Massa Williams-Mercedes 1 min 15 s 710 1 min 15 s 385
15 Drapeau de la France Romain Grosjean Haas-Ferrari 1 min 15 s 465 1 min 15 s 571
16 Drapeau du Danemark Kevin Magnussen Renault 1 min 16 s 253 1 min 16 s 058
17 Drapeau de la Suède Marcus Ericsson Sauber-Ferrari 1 min 16 s 299
18 Drapeau de la Grande-Bretagne Jolyon Palmer Renault 1 min 16 s 586
19 Drapeau de l'Indonésie Rio Haryanto Manor-Mercedes 1 min 17 s 295
20 Drapeau de l'Allemagne Pascal Wehrlein Manor-Mercedes 1 min 17 s 452
Temps minimal à réaliser pour la qualification : 1 min 19 s 832 (107 % de 1 min 14 s 610)
Nq. Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 1 min 22 s 467
Nq. Drapeau du Brésil Felipe Nasr Sauber-Ferrari Pas de temps

Grille de départ du Grand Prix[modifier | modifier le code]

  • Initialement non qualifiés, Max Verstappen et Felipe Nasr, sont repêchés par les commissaires de course et autorisés à prendre le départ de l'épreuve aux deux dernières places. Felipe Nasr et Max Verstappen (à la suite du changement de son châssis) partent finalement tous deux depuis la ligne des stands[5],[6].
  • Kimi Räikkönen, auteur du sixième temps des qualifications, est pénalisé d'un recul de cinq places sur la grille de départ en raison du changement de la boîte de vitesses de sa Ferrari ; il s'élance donc de la onzième place[7].
La grille de qualification du Grand Prix de Monaco 2016
Schéma de la grille de départ du Grand Prix de Monaco 2016
La grille de départ du Grand Prix de Monaco 2016

Course[modifier | modifier le code]

Déroulement de l'épreuve[modifier | modifier le code]

Classement de la course[modifier | modifier le code]

Classement de la course[8]
Pos. no  Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 44 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 78 1 h 59 min 29 s 133 (130,703 km/h) 3 25
2 3 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 78 + 7 s 252 1 18
3 11 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Force India-Mercedes 78 + 13 s 825 7 15
4 5 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 78 + 15 s 846 4 12
5 14 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso McLaren-Honda 78 + 1 min 25 s 076 9 10
6 27 Drapeau de l'Allemagne Nico Hülkenberg Force India-Mercedes 78 + 1 min 32 s 999 5 8
7 6 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Mercedes 78 + 1 min 33 s 290 2 6
8 55 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Toro Rosso-Ferrari 77 + 1 tour 6 4
9 22 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button McLaren-Honda 77 + 1 tour 13 2
10 19 Drapeau du Brésil Felipe Massa Williams-Mercedes 77 + 1 tour 14 1
11 77 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Williams-Mercedes 77 + 1 tour (dont 10 s de pénalité) 10
12 21 Drapeau du Mexique Esteban Gutiérrez Haas-Ferrari 77 + 1 tour 12
13 8 Drapeau de la France Romain Grosjean Haas-Ferrari 76 + 2 tours 15
14 94 Drapeau de l'Allemagne Pascal Wehrlein Manor-Mercedes 76 + 2 tours (dont 20 s de pénalité) 20
15 88 Drapeau de l'Indonésie Rio Haryanto Manor-Mercedes 74 + 4 tours 19
Abd. 9 Drapeau de la Suède Marcus Ericsson Sauber-Ferrari 51 Accrochage avec Nasr 17
Abd. 12 Drapeau du Brésil Felipe Nasr Sauber-Ferrari 48 Accrochage avec Ericsson Pitlane
Abd. 33 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 34 Accident Pitlane
Abd. 20 Drapeau du Danemark Kevin Magnussen Renault 32 Accident 16
Abd. 26 Drapeau de la Russie Daniil Kvyat Toro Rosso-Ferrari 18 Accrochage 8
Abd. 7 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 10 Accident 11
Abd. 30 Drapeau du Royaume-Uni Jolyon Palmer Renault 7 Accident 18

Pole position et record du tour[modifier | modifier le code]

Tours en tête[modifier | modifier le code]

Classements généraux à l'issue de la course[modifier | modifier le code]

Pilotes[12]
Pos. Pilote Écurie Points
1er Drapeau : Allemagne Nico Rosberg Mercedes 106
2 Drapeau : Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 82
3 Drapeau : Australie Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 66
4 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 61
5 Drapeau : Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 60
6 Drapeau : Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 38
7 Drapeau : Brésil Felipe Massa Williams-Mercedes 37
8 Drapeau : Finlande Valtteri Bottas Williams-Mercedes 29
9 Drapeau : Mexique Sergio Pérez Force India-Mercedes 23
10 Drapeau de la Russie Daniil Kvyat Toro Rosso-Ferrari 22
11 Drapeau : France Romain Grosjean Haas-Ferrari 22
12 Drapeau : Espagne Fernando Alonso McLaren-Honda 18
13 Drapeau : Espagne Carlos Sainz Jr. Toro Rosso-Ferrari 16
14 Drapeau : Allemagne Nico Hülkenberg Force India-Mercedes 14
15 Drapeau : Danemark Kevin Magnussen Renault 6
16 Drapeau : Royaume-Uni Jenson Button McLaren-Honda 5
17 Drapeau : Belgique Stoffel Vandoorne McLaren-Honda 1
Constructeurs[13]
Pos. Écurie Points
1er Drapeau : Allemagne Mercedes 188
2 Drapeau : Italie Ferrari 121
3 Drapeau : Autriche Red Bull-TAG Heuer 112
4 Drapeau : Royaume-Uni Williams-Mercedes 66
5 Drapeau : Inde Force India-Mercedes 37
6 Drapeau : Italie Toro Rosso-Ferrari 30
7 Drapeau : Royaume-Uni McLaren-Honda 24
8 Drapeau : États-Unis Haas-Ferrari 22
9 Drapeau : France Renault 6

Statistiques[modifier | modifier le code]

Le Grand Prix de Monaco 2016 représente :

Au cours de ce Grand Prix :

  • Nico Hülkenberg passe la barre des 300 points inscrits en Formule 1 (304 points)[20] ;
  • Sergio Pérez, troisième du Grand Prix, est élu « Pilote du jour » lors d'un vote organisé sur le site officiel de la Formule 1[21] ;
  • Emanuele Pirro (37 départs en Grands Prix de Formule 1, 3 points inscrits entre 1989 et 1991 et quintuple vainqueur des 24 Heures du Mans en 2000, 2001, 2002, 2006 et 2007) est nommé assistant des commissaires de course pour ce Grand Prix[22].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 GRAND PRIX DE MONACO 2016 PRACTICE 1 », sur formula1.com, (consulté le 26 mai 2016)
  2. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 GRAND PRIX DE MONACO 2016 PRACTICE 2 », sur formula1.com, (consulté le 26 mai 2016)
  3. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 GRAND PRIX DE MONACO 2016 PRACTICE 3 », sur formula1.com, (consulté le 28 mai 2016)
  4. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 GRAND PRIX DE MONACO 2016 QUALIFYING », sur formula1.com, (consulté le 28 mai 2016)
  5. « Monaco 2016 Grille de départ », sur statsf1.com, (consulté le 29 mai 2016)
  6. Olivier Ferret, « Verstappen, éliminé en Q1, espère maintenant l’aide de la pluie. Une grosse erreur en qualifications. », sur nextgen-auto.com, (consulté le 30 avril 2016)
  7. Olivier Ferret, « Cinq places de pénalité pour Raïkkönen à Monaco. », sur nextgen-auto.com, (consulté le 28 mai 2016)
  8. « Monaco 2016 Classement », sur statsf1.com, (consulté le 29 mai 2016)
  9. « Monaco 2016 Qualifications », (consulté le 28 mai 2016)
  10. « Monaco 2016 meilleurs tours », sur statsf1.com, (consulté le 29 mai 2016)
  11. « Monaco 2016 Tours en tête », sur statsf1.com, (consulté le 29 mai 2016)
  12. « Monaco 2016 Championnat Pilotes », sur statsf1.com, (consulté le 29 mai 2016)
  13. « Monaco 2016 Championnat Constructeurs », sur statsf1.com, (consulté le 29 mai 2016)
  14. « Daniel Ricciardo Pole positions », sur statsf1.com, (consulté le 28 mai 2016)
  15. « Tag Heuer Pole positions », sur statsf1.com, (consulté le 28 mai 2016)
  16. « Lewis Hamilton Victoires », sur statsf1.com, (consulté le 29 mai 2016)
  17. « Mercedes Victoires », sur statsf1.com, (consulté le 28 mai 2016)
  18. « Moteur Mercedes Victoires », sur statsf1.com, (consulté le 28 mai 2016)
  19. « Nico Hülkenberg Grands Prix disputés », sur statsf1.com, (consulté le 29 mai 2016)
  20. « Nico Hülkenberg Points », sur statsf1.com, (consulté le 28 mai 2016)
  21. Benjamin Vinel, « Sergio Pérez élu "Pilote du Jour" du GP de Monaco », sur fr.motorsport.com, (consulté le 29 mai 2016)
  22. Gaël Angleviel, « GP de Monaco 2016 : Présentation et Horaires. », sur francef1.fr, (consulté le 26 mai 2016)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :