Grand Prix automobile du Japon 2017

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Grand Prix du Japon 2017
Tracé de la course
Données de course
Nombre de tours 53
Longueur du circuit 5,807 km
Distance de course 307,471 km
Conditions de course
Résultats
Vainqueur Drapeau : Royaume-Uni Lewis Hamilton,
Mercedes,
h 27 min 31 s 194
(vitesse moyenne : 210,789 km/h)
Pole position Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton,
Mercedes,
min 27 s 319
(vitesse moyenne : 239,412 km/h)
Record du tour en course Drapeau : Finlande Valtteri Bottas,
Mercedes,
min 33 s 144
(vitesse moyenne : 224,490 km/h)

Le Grand Prix automobile du Japon 2017 (2017 Formula 1 Japanese Grand Prix), disputé le sur le circuit de Suzuka, est la 972e épreuve du championnat du monde de Formule 1 courue depuis 1950. Il s'agit de la trente-troisième édition du Grand Prix du Japon comptant pour le championnat du monde de Formule 1, la vingt-neuvième disputée à Suzuka et de la seizième manche du championnat 2017.

Suzuka était le dernier circuit du championnat du monde où Lewis Hamilton n'avait jamais obtenu de pole position. C'est désormais chose faite, après une séance de qualification où il se montre intouchable en battant le record de la piste et en améliorant de plus de trois secondes le temps qui avait permis à Nico Rosberg de partir en tête en 2016. Le triple champion du monde britannique réalise sa dixième pole position de la saison, la soixante-et-onzième de sa carrière. Il devance de trois dixièmes de seconde son coéquipier Valtteri Bottas qui, pénalisé à cause du changement de la boîte de vitesses de sa W08, part septième. Sebastian Vettel, auteur du troisième temps, s'élance ainsi en première ligne, aux côtés de son principal rival pour le titre mondial. Les pilotes Red Bull Racing occupent la deuxième ligne, Daniel Ricciardo devançant Max Verstappen et les Force India d'Esteban Ocon et Sergio Pérez suivent en troisième ligne tandis que Felipe Massa complète la quatrième ligne derrière Bottas. Kimi Räikkönen auteur du sixième temps, s'élance de la onzième position après une pénalité pour changement de boîte de vitesses.

Lewis Hamilton se rapproche de son quatrième titre de champion du monde en prenant 59 points d'avance (soit plus de deux victoires) sur Sebastian Vettel grâce à sa huitième victoire de la saison, la soixante-et-unième de sa carrière, alors que son rival au championnat a abandonné au bout de quatre tours à cause d'une bougie défectueuse. Tandis que le Britannique passe le premier virage en tête, Vettel est rapidement débordé par les deux Red Bull de Max Verstappen et Daniel Ricciardo et par Valtteri Bottas, avant de regagner définitivement son garage. Hamilton pourrait dès lors être sacré à Austin le 22 octobre. Hormis une alerte due à des vibrations dans les derniers tours, le triple champion du monde mène le Grand Prix à sa main, suivi tout du long par Verstappen qui a pris le meilleur sur son coéquipier dès l'extinction des feux. Quand ce dernier devient menaçant, Hamilton obtient au moment du ballet des arrêts au stand, vers le 30e tour, l'aide de son coéquipier qui le laisse passer pour bloquer la Red Bull durant plus d'une boucle en retardant son propre arrêt. Le jeune pilote néerlandais obtient à l'arrivée le dixième podium de sa carrière, Ricciardo, troisième, en comptant désormais neuf pour cette seule saison. Il contient jusqu'au bout Bottas, auteur du meilleur tour dans sa cinquantième boucle. Kimi Räikkönen, repoussé au quinzième rang à la fin du premier tour, remonte et termine isolé en cinquième position loin devant les Force India d'Esteban Ocon et de Sergio Pérez. Les Haas-Ferrari tirent leur épingle du jeu, avec Kevin Magnussen huitième suivi de Romain Grosjean, dernier pilote dans le même tour que le vainqueur. Felipe Massa prend le dernier point en jeu.

En tête du championnat des pilotes, Hamilton, le seul à avoir marqué lors de toutes les manches, prend une large avance à quatre Grands Prix de la fin, avec un total de 306 points alors que Vettel reste à 247 points, et voit Bottas (234 points) se rapprocher de sa deuxième place ; suivent Ricciardo (192 points), Räikkönen (148 points), Verstappen (111 points), Pérez (82 points) et Ocon (65 points). Mercedes est proche d'obtenir son quatrième titre constructeur consécutif avec 540 points contre 395 points pour la Scuderia Ferrari qui devance Red Bull Racing (303 points) ; suivent Force India (147 points), Williams (66 points) et Scuderia Toro Rosso (52 points) alors que Haas (43 points) repasse Renault (42 points). McLaren totalise 23 points et Sauber 5 points.

Pneus disponibles[modifier | modifier le code]

Pneus disponibles à Suzuka
Pneus pour piste sèche Pneus pluie
Représentation des pneus tendres
Tendres
Représentation des pneus medium
  Medium
Représentation des pneus durs
   Durs
    Représentation des pneus intermédiaires
Intermédiaires
Représentation des pneus pluie
   Pluie

Essais libres[modifier | modifier le code]

Première séance, le vendredi de 10 h à 11 h 30[modifier | modifier le code]

Temps réalisés par les six premiers de la première séance d'essais libres[1]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 1 min 29 s 166
2 Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton Mercedes 1 min 29 s 377 + 0 s 211
3 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 1 min 29 s 541 + 0 s 375
4 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 1 min 29 s 638 + 0 s 472
5 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 1 min 30 s 151 + 0 s 985
6 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 1 min 30 s 762 + 1 s 596

Deuxième séance, le vendredi de 14 h à 15 h 30[modifier | modifier le code]

Temps réalisés par les cinq premiers de la deuxième séance d'essais libres[2]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton Mercedes 1 min 48 s 719
2 Drapeau de la France Esteban Ocon Force India-Mercedes 1 min 49 s 518 + 0 s 799
3 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Force India-Mercedes 1 min 51 s 345 + 2 s 262
4 Drapeau du Brésil Felipe Massa Williams-Mercedes 1 min 52 s 146 + 3 s 427
5 Drapeau du Canada Lance Stroll Williams-Mercedes 1 min 52 s 343 + 3 s 624
  • À cause d'une pluie intense, la séance est amputée des 45 premières minutes. Seuls cinq pilotes réalisent un tour rapide en pneus pluie et ne bouclent, par ailleurs, pas plus de quatre tours. Neuf autres pilotes n'effectuent qu'un tour de reconnaissance avant de rejoindre leur stand et six ne prennent pas la piste[3],[4],[5].

Troisième séance, le samedi de 12 h à 13 h[modifier | modifier le code]

Temps réalisés par les six premiers de la troisième séance d'essais libres[6]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 1 min 29 s 055
2 Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton Mercedes 1 min 29 s 069 + 0 s 014
3 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 1 min 29 s 379 + 0 s 324
4 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 1 min 29 s 910 + 0 s 855
5 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 1 min 30 s 018 + 0 s 963
6 Drapeau de la France Esteban Ocon Force India-Mercedes 1 min 30 s 109 + 1 s 054
  • Kimi Räikkönen part à la faute dans le virage Daigner 2, sa Ferrari tape le mur et sa boîte de vitesses est endommagée, ce qui entraîne son changement et une pénalité de cinq places sur la grille de départ[7].

Séance de qualifications[modifier | modifier le code]

Résultats des qualifications[modifier | modifier le code]

Résultats des qualifications[8]
Pos. Pilote Écurie Qualifications 1 Qualifications 2 Qualifications 3
1 Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton Mercedes 1 min 29 s 047 1 min 27 s 819 1 min 27 s 319
2 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 1 min 29 s 332 1 min 28 s 543 1 min 27 s 651
3 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 1 min 29 s 352 1 min 28 s 255 1 min 27 s 791
4 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 1 min 29 s 475 1 min 28 s 935 1 min 28 s 306
5 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 1 min 29 s 181 1 min 28 s 747 1 min 28 s 332
6 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 1 min 29 s 163 1 min 29 s 079 1 min 28 s 498
7 Drapeau de la France Esteban Ocon Force India-Mercedes 1 min 30 s 115 1 min 29 s 199 1 min 29 s 111
8 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Force India-Mercedes 1 min 29 s 696 1 min 29 s 343 1 min 29 s 260
9 Drapeau du Brésil Felipe Massa Williams-Mercedes 1 min 30 s 352 1 min 29 s 687 1 min 29 s 480
10 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso McLaren-Honda 1 min 30 s 525 1 min 29 s 749 1 min 30 s 687
11 Drapeau de la Belgique Stoffel Vandoorne McLaren-Honda 1 min 30 s 654 1 min 29 s 778
12 Drapeau de l'Allemagne Nico Hülkenberg Renault 1 min 30 s 252 1 min 29 s 879
13 Drapeau du Danemark Kevin Magnussen Haas-Ferrari 1 min 30 s 774 1 min 29 s 972
14 Drapeau de la Grande-Bretagne Jolyon Palmer Renault 1 min 30 s 516 1 min 30 s 022
15 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Toro Rosso-Renault 1 min 30 s 565 1 min 30 s 413
16 Drapeau de la France Romain Grosjean Haas-Ferrari 1 min 30 s 849
17 Drapeau de la France Pierre Gasly Toro Rosso-Renault 1 min 31 s 317
18 Drapeau du Canada Lance Stroll Williams-Mercedes 1 min 31 s 409
19 Drapeau de la Suède Marcus Ericsson Sauber-Ferrari 1 min 31 s 597
20 Drapeau de l'Allemagne Pascal Wehrlein Sauber-Ferrari 1 min 31 s 885
Temps minimal à réaliser pour la qualification : 1 min 35 s 280 (107 % de 1 min 29 s 047)

Grille de départ[modifier | modifier le code]

  • Valtteri Bottas, auteur du deuxième temps, est rétrogradé de cinq places sur la grille de départ à cause d'un changement de sa boîte de vitesses ; il s'élance septième[9].
  • Parti à la faute lors de la dernière séance d'essais libres en perdant l'arrière de sa Ferrari avant d'aller s'encastrer dans le mur de pneus, Kimi Räikkönen écope d'une pénalité d'un recul de cinq places sur la grille de départ : la boîte de vitesses ayant été touchée, nécessite son remplacement. Auteur du sixième temps, il s'élance onzième[10].
  • Jolyon Palmer, auteur du quatorzième temps, utilise, pour la suite du weekend, son cinquième moteur à combustion interne de la saison, son sixième turbocompressur et son sixième MGU-H, entraînant une pénalité d'un recul de 20 places sur la grille ; il s'élance dix-huitième[11].
  • Carlos Sainz Jr., auteur du quinzième temps, utilise son sixième MGU-H, son cinquième moteur à combustion interne et son cinquième turbocompresseur. Conformément au règlement, il écope d'un total de 20 places de pénalité sur la grille de départ et s'élance de la dix-neuvième place[12].
  • À l'issue des essais libres de vendredi, McLaren a découvert une fuite hydraulique sur l'unité de puissance Honda de Fernando Alonso et a remplacé l'intégralité du groupe propulseur. Le pilote espagnol, auteur du dixième temps, utilise donc son huitième moteur à combustion interne de la saison, son dixième turbocompresseur, son dixième MGU-H, son huitième MGU-K, sa septième batterie et sa sixième unité de contrôle électronique, ce qui lui vaut une pénalité d'un recul de 35 places sur la grille ; il s'élance dernier[13].
Schéma de la grille de qualification du Grand Prix du Japon 2017.
La grille de qualification du Grand Prix du Japon 2017.
Schéma de la grille de départ du Grand Prix du Japon 2017.
La grille de départ du Grand Prix du Japon 2017.

Course[modifier | modifier le code]

Déroulement de l'épreuve[modifier | modifier le code]

Classement de la course[modifier | modifier le code]

Classement de la course[14]
Pos. no  Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 44 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 53 1 h 27 min 31 s 194 (201,789 km/h) 1 25
2 33 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 53 + 1 s 211 4 18
3 3 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 53 + 9 s 679 3 15
4 77 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 53 + 10 s 580 6 12
5 7 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 53 + 32 s 622 10 10
6 31 Drapeau de la France Esteban Ocon Force India-Mercedes 53 + 1 min 07 s 788 5 8
7 11 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Force India-Mercedes 53 + 1 min 11 s 424 7 6
8 20 Drapeau du Danemark Kevin Magnussen Haas-Ferrari 53 + 1 min 28 s 953 12 4
9 8 Drapeau de la France Romain Grosjean Haas-Ferrari 53 + 1 min 29 s 883 13 2
10 19 Drapeau du Brésil Felipe Massa Williams-Mercedes 52 + 1 tour 8 1
11 14 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso McLaren-Honda 52 + 1 tour 20
12 30 Drapeau du Royaume-Uni Jolyon Palmer Renault 52 + 1 tour 18
13 10 Drapeau de la France Pierre Gasly Toro Rosso-Renault 52 + 1 tour 14
14 2 Drapeau de la Belgique Stoffel Vandoorne McLaren-Honda 52 + 1 tour 9
15 94 Drapeau de l'Allemagne Pascal Wehrlein Sauber-Ferrari 51 + 2 tours 17
Abd. 18 Drapeau du Canada Lance Stroll Williams-Mercedes 45 Roue 15
Abd. 27 Drapeau de l'Allemagne Nico Hülkenberg Renault 40 Aileron arrière 11
Abd. 9 Drapeau de la Suède Marcus Ericsson Sauber-Ferrari 7 Accident 16
Abd. 5 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 4 Bougies 2
Abd. 55 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Toro Rosso-Renault 0 Sortie de piste 19

Pole position et record du tour[modifier | modifier le code]

Tours en tête[modifier | modifier le code]

Classements généraux à l'issue de la course[modifier | modifier le code]

Pilotes[18]
Pos. Pilote Écurie Points
1 Drapeau : Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 306
2 Drapeau : Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 247
3 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 234
4 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 192
5 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 148
6 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 111
7 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Force India-Mercedes 82
8 Drapeau de la France Esteban Ocon Force India-Mercedes 65
9 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Toro Rosso-Renault 48
10 Drapeau de l'Allemagne Nico Hülkenberg Renault 34
- Drapeau du Brésil Felipe Massa Williams-Mercedes 34
12 Drapeau du Canada Lance Stroll Williams-Mercedes 32
13 Drapeau de la France Romain Grosjean Haas-Ferrari 28
14 Drapeau du Danemark Kevin Magnussen Haas-Ferrari 15
15 Drapeau de la Belgique Stoffel Vandoorne McLaren-Honda 13
16 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso McLaren-Honda 10
17 Drapeau du Royaume-Uni Jolyon Palmer Renault 8
18 Drapeau de l'Allemagne Pascal Wehrlein Sauber-Ferrari 5
19 Drapeau de la Russie Daniil Kvyat Toro Rosso-Renault 4
Constructeurs[19]
Pos. Écurie Points
1 Drapeau de l'Allemagne Mercedes 540
2 Drapeau de l'Italie Ferrari 395
3 Drapeau de l'Autriche Red Bull-TAG Heuer 303
4 Drapeau de l'Inde Force India-Mercedes 147
5 Drapeau du Royaume-Uni Williams-Mercedes 66
6 Drapeau de l'Italie Toro Rosso-Renault 52
7 Drapeau des États-Unis Haas-Ferrari 43
8 Drapeau de la France Renault 42
9 Drapeau du Royaume-Uni McLaren-Honda 23
10 Drapeau de la Suisse Sauber-Ferrari 5

Statistiques[modifier | modifier le code]

Le Grand Prix du Japon 2017 représente :

Au cours de ce Grand Prix :

  • Lewis Hamilton, en réalisant sa première pole position à Suzuka, s'est élancé au moins une fois en pole position sur chacun des Grands Prix comptant pour le championnat du monde[25] ;
  • Kimi Räikkönen passe la barre des 1 500 points inscrits en Formule 1 (1 508 points)[26] ;
  • Daniel Ricciardo passe la barre des 800 points inscrits en Formule 1 (808 points)[27] ;
  • Max Verstappen est élu « Pilote du jour » lors d'un vote organisé sur le site officiel de la Formule 1[28] ;
  • Tom Kristensen (nonuple vainqueur des 24 Heures du Mans et sextuple vainqueur des 12 Heures de Sebring) a été nommé par la FIA conseiller pour aider dans leurs jugements le groupe des commissaires de course[29].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Formula One Management, « 2017 FORMULA 1 JAPANESE GRAND PRIX - PRACTICE 1 », sur formula1.com, (consulté le 6 octobre 2017)
  2. (en) Formula One Management, « 2017 FORMULA 1 JAPANESE GRAND PRIX - PRACTICE 2 », sur formula1.com, (consulté le 6 octobre 2017)
  3. (en) Formula One Management, « FP2 - Hamilton fastest amid Suzuka deluge », sur formula1.com, (consulté le 6 octobre 2017)
  4. Olivier Ferret, « Suzuka, L2 : Hamilton en tête d’une séance écourtée par la pluie. Seuls 5 pilotes ont signé un temps », sur nextgen-auto.com, (consulté le 6 octobre 2017)
  5. Basile Davoine, « EL2 - Pour le plaisir, Hamilton se jette à l'eau », sur fr.motorsport.com, (consulté le 6 octobre 2017)
  6. (en) Formula One Management, « 2017 FORMULA 1 JAPANESE GRAND PRIX - PRACTICE 3 », sur formula1.com, (consulté le 7 octobre 2017)
  7. Grégory Demoen, « Räikkönen écope lui aussi d’une pénalité », sur f1i.fr, (consulté le 7 octobre 2017)
  8. (en) Formula One Management, « 2017 FORMULA 1 JAPANESE GRAND PRIX - QUALIFYING », sur formula1.com, (consulté le 7 octobre 2017)
  9. Fabien Gaillard, « Bottas sera pénalisé sur la grille de départ à Suzuka. », sur fr.motorsport.com, (consulté le 7 octobre 2017)
  10. Basile Davoine, « Le crash de Räikkönen lui coûte une pénalité sur la grille. », sur fr.motorsport.com, (consulté le 7 octobre 2017)
  11. Basile Davoine, « Palmer à son tour pénalisé à Suzuka. », sur fr.motorsport.com, (consulté le 7 octobre 2017)
  12. Basile Davoine, « Sainz pénalisé sur la grille à Suzuka. », sur fr.motorsport.com, (consulté le 7 octobre 2017)
  13. Basile Davoine, « Alonso pénalisé sur la grille de départ à Suzuka. », sur fr.motorsport.com, (consulté le 7 octobre 2017)
  14. (en) Formula One Management, « 2017 FORMULA 1 JAPANESE GRAND PRIX - RACE RESULT », sur formula1.com, (consulté le 8 octobre 2017)
  15. « Japon 2017 Qualifications », sur statsf1.com, (consulté le 7 octobre 2017)
  16. « Japon 2017 Meilleurs tours », sur statsf1.com, (consulté le 8 octobre 2017)
  17. « Japon 2017 Tours en tête », sur statsf1.com, (consulté le 9 octobre 2017)
  18. « Japon 2017 Championnat pilotes », sur statsf1.com, (consulté le 8 octobre 2017)
  19. « Japon 2017 Championnat constructeurs », sur statsf1.com, (consulté le 8 octobre 2017)
  20. « Lewis Hamilton Pole Positions », sur statsf1.com, (consulté le 7 octobre 2017)
  21. « Pole positions par nombre », sur statsf1.com, (consulté le 7 octobre 2017)
  22. « Lewis Hamilton Victoires », sur statsf1.com, (consulté le 7 octobre 2017)
  23. « Mercedes Victoires », sur statsf1.com, (consulté le 7 octobre 2017)
  24. « Moteur Mercedes Victoires », sur statsf1.com, (consulté le 7 octobre 2017)
  25. « Pole positions par circuits différents », sur statsf1.com, (consulté le 7 octobre 2017)
  26. « Kimi Räikkönen Points », sur statsf1.com, (consulté le 7 octobre 2017)
  27. « Daniel Ricciardo Points », sur statsf1.com, (consulté le 7 octobre 2017)
  28. Fabien Gaillard, « Max Verstappen élu "Pilote du Jour" du GP du Japon 2017 », sur motorsport.com, (consulté le 7 octobre 2017)
  29. Gaël Angleviel, « Grand Prix du Japon 2017 : Présentation et Horaires », sur franceracing.fr, (consulté le 6 octobre 2017)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :