Grand Prix automobile d'Allemagne 2018

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Grand Prix d'Allemagne 2018
Tracé de la course
Données de course
Nombre de tours 67
Longueur du circuit 4,574 km
Distance de course 306,458 km
Conditions de course
Résultats
Vainqueur Drapeau : Royaume-Uni Lewis Hamilton,
Mercedes,
h 32 min 29 s 845
(vitesse moyenne : 198,789 km/h)
Pole position Drapeau : Allemagne Sebastian Vettel,
Ferrari,
min 11 s 212
(vitesse moyenne : 231,230 km/h)
Record du tour en course Drapeau : Royaume-Uni Lewis Hamilton,
Mercedes,
min 15 s 545
(vitesse moyenne : 217,968 km/h)

Le Grand Prix automobile d'Allemagne 2018 (Formula 1 Emirates Grosser Preis von Deutschland 2018) disputé le 22 juillet 2018 sur le circuit d'Hockenheimring, est la 987e épreuve du championnat du monde de Formule 1 courue depuis 1950. Il s'agit de la 63e édition du Grand Prix d'Allemagne comptant pour le championnat du monde de Formule 1, la trente-sixième fois à Hockenheim où les Formule 1 ont couru en alternance avec le Nürburgring depuis 1970 et la onzième manche du championnat 2018. Le Grand Prix d'Allemagne revient au calendrier après en avoir été absent en 2017.

Le match pour la pole position se déroule sans Lewis Hamilton, victime d'une fuite hydraulique sur sa Mercedes à la fin de la première phase des qualifications. En Q3, Sebastian Vettel prend les devants sur sa première tentative, est un instant devancé par Valtteri Bottas lors de leur deuxième sortie en piste, puis le bat d'un peu plus de 2 dixièmes de seconde sous le drapeau à damier et les applaudissements de son public. L'Allemand réalise la cinquante-cinquième pole position de sa carrière, sa cinquième de la saison et sa première à Hockenheim depuis 2010 alors qu'il pilotait une Red Bull. Il ne s'est par ailleurs jamais encore imposé en course sur ce circuit. Kimi Räikkönen obtient le troisième temps et part en deuxième ligne, devant Max Verstappen. Daniel Ricciardo, pénalisé pour le changement de trois composants sur son moteur, s'élance du fond de grille. Les Haas tirent leur épingle du jeu avec une troisième ligne composée de Kevin Magnussen et Romain Grosjean. Les Renault de Nico Hülkenberg et Carlos Sainz Jr. sont en quatrième ligne.

Le scénario du Grand Prix d'Allemagne, pimenté par des averses en fin de course, tourne à 100 % en faveur de Lewis Hamilton, qui inflige un 25 à 0 à Sebastian Vettel et remporte la soixante-sixième victoire de sa carrière. Le quadruple champion du monde britannique est tout d'abord auteur d'une remontée express en partant du quatorzième rang : il roule en effet en cinquième position derrière Vettel, Bottas, Verstappen et Räikkönen après seulement quatorze tours. Il effectue surtout un très long relais de quarante-deux boucles en pneus tendres. Vettel mène la course au volant de sa Ferrari jusqu'à son changement de pneumatiques au vingt-sixième tour, avant de se retrouver derrière son coéquipier Kimi Räikkönen qui le laisse passer sur ordre du stand après trente-neuf boucles. La pluie commence alors à tomber sur une partie du circuit, provoquant la confusion dans les stands quand plusieurs pilotes dont, parmi les leaders, Max Verstappen prennent le pari de chausser des pneumatiques intermédiaires avant d'y retourner pour remettre des pneus lisses, la piste n'étant pas totalement détrempée quoique piégeuse. Sous les gouttes, à l'entrée de l'épingle Sachs devant le public du Stadium au cinquante-et-unième tour, Vettel, en tête de la course avec près de dix secondes d'avance sur Bottas, freine trop tard, bloque ses roues, traverse le bac à graviers et écrase sa voiture dans le mur : pour la première fois de la saison, il ne voit pas la ligne d'arrivée. « L'une des erreurs les plus cruelles de ma carrière », déclare-t-il. Bottas, nouveau leader, et Räikkönen, profitent de la sortie de la voiture de sécurité le temps que la Ferrari soit dégagée, pour plonger dans les stands et se chausser de neuf. Hamilton hésite à faire de même, reçoit des ordres contradictoires, emprunte l'entrée de la voie des stands, puis finalement retourne en piste et prend la tête. À la relance, au 58e tour, Bottas tente durant trois virages de le dépasser mais un message de la direction de Mercedes lui intime de conserver sa position. Hamilton gagne pour la première fois en partant de si loin sur la grille et considère sa quatrième victoire de la saison comme la plus belle de sa carrière. Il devance Bottas pour un 42e doublé des Flèches d'Argent ; Räikkönen monte à nouveau sur le podium, devant Verstappen, alors que Nico Hülkenberg prend la cinquième place. Romain Grosjean marque pour la deuxième fois de la saison en terminant sixième devant les Force India de Sergio Pérez et d'Esteban Ocon. Marcus Ericsson et Brendon Hartley prennent les points restants.

Au classement du championnat du monde, Lewis Hamilton reprend les commandes (188 points) avec désormais 17 points d'avance sur Sebastian Vettel (resté à 171 points). Kimi Räikkönen conserve sa troisième place (131 points) devant Bottas (122 points) qui passe devant Ricciardo (106 points), lequel n'a plus qu'un point d'avance sur Verstappen (105 points). De la même façon, Mercedes retrouve le premier rang (310 points), repoussant Ferrari à 8 points (302 points) ; suivent Red Bull Racing (211 points), Renault (80 points), Haas et Force India (59 points), McLaren (48 points), puis Scuderia Toro Rosso (20 points), Sauber (18 points) et Williams (4 points).

Pneus disponibles[modifier | modifier le code]

Pneus disponibles à Hockenheim[1]
Pneus pour piste sèche Pneus pluie
   Représentation des pneus ultra tendres
Ultra tendres
Représentation des pneus tendres
Tendres
Représentation des pneus médium
Médiums
    Représentation des pneus intermédiaires
Intermédiaires
Représentation des pneus pluie
   Pluie

Essais libres[modifier | modifier le code]

Première séance, le vendredi de 11 h à 12 h 30[modifier | modifier le code]

Temps réalisés par les six premiers de la première séance d'essais libres[2]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 1 min 13 s 525
2 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 1 min 13 s 529 + 0 s 004
3 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 1 min 13 s 714 + 0 s 189
4 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 1 min 13 s 796 + 0 s 271
5 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 1 min 13 s 903 + 0 s 378
6 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 1 min 14 s 267 + 0 s 742

Deuxième séance, le vendredi de 15 h à 16 h 30[modifier | modifier le code]

Temps réalisés par les six premiers de la deuxième séance d'essais libres[3]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 1 min 13 s 085
2 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 1 min 13 s 111 + 0 s 026
3 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 1 min 13 s 190 + 0 s 105
4 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 1 min 13 s 310 + 0 s 225
5 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 1 min 13 s 427 + 0 s 342
6 Drapeau de la France Romain Grosjean Haas-Ferrari 1 min 13 s 973 + 0 s 888

Troisième séance, le samedi de 12 h à 13 h[modifier | modifier le code]

Temps réalisés par les six premiers de la troisième séance d'essais libres[4]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Sauber-Ferrari 1 min 34 s 577
2 Drapeau de la Suède Marcus Ericsson Sauber-Ferrari 1 min 35 s 000 + 0 s 423
3 Drapeau de la Russie Sergey Sirotkin Williams-Mercedes 1 min 35 s 334 + 0 s 757
4 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 1 min 35 s 573 + 0 s 996
5 Drapeau de la France Pierre Gasly Toro Rosso-Honda 1 min 35 s 659 + 1 s 082
6 Drapeau de la Nouvelle-Zélande Brendon Hartley Toro Rosso-Honda 1 min 36 s 151 + 1 s 5734
  • Cette séance se déroule sous des trombes d'eau et sur une piste totalement détrempée. Tous les pilotes sortent en pneus pluie (gommes sculptées à bande bleue) et seulement neuf d'entre-eux réalisent un temps, les autres n'effectuant qu'un tour d'installation avant de rentrer au stand[4].

Séance de qualifications[modifier | modifier le code]

Résultats des qualifications[modifier | modifier le code]

Résultats des qualifications[5]
Pos. Pilote Écurie Qualifications 1 Qualifications 2 Qualifications 3
1 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 1 min 12 s 538 1 min 12 s 505 1 min 11 s 212
2 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 1 min 12 s 962 1 min 12 s 152 1 min 11 s 416
3 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 1 min 12 s 505 1 min 12 s 336 1 min 11 s 547
4 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 1 min 13 s 127 1 min 12 s 188 1 min 11 s 822
5 Drapeau du Danemark Kevin Magnussen Haas-Ferrari 1 min 13 s 105 1 min 12 s 523 1 min 12 s 200
6 Drapeau de la France Romain Grosjean Haas-Ferrari 1 min 12 s 986 1 min 12 s 722 1 min 12 s 544
7 Drapeau de l'Allemagne Nico Hülkenberg Renault 1 min 13 s 479 1 min 12 s 946 1 min 12 s 560
8 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Renault 1 min 13 s 324 1 min 13 s 032 1 min 12 s 692
9 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Sauber-Ferrari 1 min 13 s 077 1 min 12 s 995 1 min 12 s 717
10 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Force India-Mercedes 1 min 13 s 427 1 min 13 s 072 1 min 12 s 774
11 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso McLaren-Renault 1 min 13 s 614 1 min 13 s 657
12 Drapeau de la Russie Sergey Sirotkin Williams-Mercedes 1 min 13 s 708 1 min 13 s 702
13 Drapeau de la Suède Marcus Ericsson Sauber-Ferrari 1 min 13 s 562 1 min 13 s 736
14 Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton Mercedes 1 min 13 s 012 Pas de temps
15 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 1 min 13 s 318 Pas de temps
16 Drapeau de la France Esteban Ocon Force India-Mercedes 1 min 13 s 720
17 Drapeau de la France Pierre Gasly Toro Rosso-Honda 1 min 13 s 749
18 Drapeau de la Nouvelle-Zélande Brendon Hartley Toro Rosso-Honda 1 min 14 s 045
19 Drapeau du Canada Lance Stroll Williams-Mercedes 1 min 14 s 206
20 Drapeau de la Belgique Stoffel Vandoorne McLaren-Renault 1 min 14 s 401
Temps minimal à réaliser pour la qualification : 1 min 17 s 580 (107 % de 1 min 12 s 505)

Grille de départ[modifier | modifier le code]

  • Daniel Ricciardo, qui n'a pas réalisé de temps qualificatif en Q2, est pénalisé d'un recul de vingt places sur la grille de départ après le changement de trois composants sur le moteur de sa Red Bull ; il s'élance de la dix-neuvième position[6].
  • Lewis Hamilton, victime d'une défaillance du système hydraulique de sa Mercedes AMG F1 W09 EQ Power+ qui le prive de direction assistée et s'arrête en bord de piste et ne peut participer à la deuxième phase des qualifications ; il part de la quatorzième place sur la grille à la suite de la pénalisation de Ricciardo[7].
  • Pierre Gasly est pénalisé d'un recul de 35 places sur la grille de départ après le changement de tous les composants du moteur Honda de sa Toro Rosso ; il s'élance de la dernière position.
Schéma de la grille de qualification du Grand Prix d'Allemagne 2018
La grille de qualification du Grand Prix d'Allemagne 2018.
Schéma de la grille de départ du Grand Prix d'Allemagne 2018
La grille de départ du Grand Prix d'Allemagne 2018.

Course[modifier | modifier le code]

Classement de la course[modifier | modifier le code]

Classement de la course[8]
Pos. no  Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 44 Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton Mercedes 67 km/h) 14 25
2 77 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 67 + 4 s 535 2 18
3 7 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 67 + 6 s 732 3 15
4 33 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 67 + 7 s 654 4 12
5 27 Drapeau de l'Allemagne Nico Hülkenberg Renault 67 + 26 s 609 7 10
6 8 Drapeau de la France Romain Grosjean Haas-Ferrari 67 + 28 s 871 6 8
7 11 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Force India-Mercedes 67 + 30 s 556 10 6
8 31 Drapeau de la France Esteban Ocon Force India-Mercedes 67 + 31 s 750 15 4
9 9 Drapeau de la Suède Marcus Ericsson Sauber-Ferrari 67 + 32 s 362 13 2
10 28 Drapeau de la Nouvelle-Zélande Brendon Hartley Toro Rosso-Honda 67 + 34 s 197 17 1
11 20 Drapeau du Danemark Kevin Magnussen Haas-Ferrari 67 + 34 s 919 5
12 55 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Renault 67 + 43 s 069 8
13 2 Drapeau de la Belgique Stoffel Vandoorne McLaren-Renault 67 + 46 s 617 19
14 10 Drapeau de la France Pierre Gasly Toro Rosso-Honda 66 + 1 tour 16
15 16 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Sauber-Ferrari 66 + 1 tour 9
16 14 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso McLaren-Renault 65 + 2 tours 11
Abd. 18 Drapeau du Canada Lance Stroll Williams-Mercedes 53 Freins 18
Abd. 5 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 51 Sortie de piste 1
Abd. 35 Drapeau de la Russie Sergey Sirotkin Williams-Mercedes 51 Fuite d'huile 12
Abd. 3 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 27 Perte de puissance 20

Pole position et record du tour[modifier | modifier le code]

Tours en tête[modifier | modifier le code]

Classements généraux à l'issue de la course[modifier | modifier le code]

Pilotes[12]
Pos. Pilote Écurie Points
1 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 188
2 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 171
3 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 131
4 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 122
5 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Red Bull-TAG Heuer 106
6 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-TAG Heuer 105
7 Drapeau de l'Allemagne Nico Hülkenberg Renault 52
8 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso McLaren-Renault 40
9 Drapeau du Danemark Kevin Magnussen Haas-Ferrari 39
10 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Force India-Mercedes 30
11 Drapeau de la France Esteban Ocon Force India-Mercedes 29
12 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. Renault 28
13 Drapeau de la France Romain Grosjean Haas-Ferrari 20
14 Drapeau de la France Pierre Gasly Toro Rosso-Honda 18
15 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Sauber-Ferrari 13
16 Drapeau de la Belgique Stoffel Vandoorne McLaren-Renault 8
17 Drapeau de la Suède Marcus Ericsson Sauber-Ferrari 5
18 Drapeau du Canada Lance Stroll Williams-Mercedes 4
19 Drapeau de la Nouvelle-Zélande Brendon Hartley Toro Rosso-Honda 2
Constructeurs[13]
Pos. Écurie Points
1 Drapeau de l'Allemagne Mercedes 310
2 Drapeau de l'Italie Ferrari 302
3 Drapeau de l'Autriche Red Bull-TAG Heuer 211
4 Drapeau de la France Renault 80
5 Drapeau de l'Inde Force India-Mercedes 59
6 Drapeau des États-Unis Haas-Ferrari 59
7 Drapeau du Royaume-Uni McLaren-Renault 48
8 Drapeau de l'Italie Toro Rosso-Honda 20
9 Drapeau de la Suisse Sauber-Ferrari 18
10 Drapeau du Royaume-Uni Williams-Mercedes 4

Statistiques[modifier | modifier le code]

Le Grand Prix d'Allemagne 2018 représente :

Au cours de ce Grand Prix :

  • Lewis Hamilton, en s'imposant à Hockenheim, devient le sixième pilote de l'histoire à remporter une course en s'élançant à partir du quatorzième rang ; il n'avait jamais gagné de course en partant plus loin que la sixième place sur la grille[20] ;
  • Lewis Hamilton commet une infraction au règlement en coupant la ligne d'entrée dans la voie des stands au 52e tour avant de revenir en piste sur un coup de volant en suivant des ordres contradictoires de son stand ; il n'écope toutefois que d'une réprimande des commissaires de course, ceux-ci estimant que cette action s'est déroulée sous le régime de la voiture de sécurité, qu'elle ne représentait pas de danger, et prennent en compte la confusion qui a régné entre le pilote et son stand[21] ;
  • Lewis Hamilton est élu « Pilote du jour » lors d'un vote organisé sur le site officiel de la Formule 1[22] ;
  • Mika Salo (110 Grands Prix disputés entre 1994 et 2002, deux podiums et 33 points inscrits, vainqueur de la catégorie GT2 des 24 Heures du Mans en 2008 et 2009, du championnat American Le Mans Series en 2007 et des 12 Heures de Bathurst en 2014) est nommé assistant des commissaires de course pour ce Grand Prix[23].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Pirelli announces compound choices and mandatory sets for the 2018 German Grand Prix », sur https://news.pirelli.com, (consulté le 25 mai 2018)
  2. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 EMIRATES GROSSER PREIS VON DEUTSCHLAND 2018 - PRACTICE 1 », sur formula1.com, (consulté le 20 juillet 2018)
  3. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 EMIRATES GROSSER PREIS VON DEUTSCHLAND 2018 - PRACTICE 2 », sur formula1.com, (consulté le 20 juillet 2018)
  4. a et b (en) Formula One Management, « FORMULA 1 EMIRATES GROSSER PREIS VON DEUTSCHLAND 2018 - PRACTICE 3 », sur formula1.com, (consulté le 21 juillet 2018)
  5. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 EMIRATES GROSSER PREIS VON DEUTSCHLAND 2018 - QUALIFYING », sur formula1.com, (consulté le 21 juillet 2018)
  6. Grégory Demoen, « La mauvaise nouvelle est tombée pour Ricciardo… », sur f1i.auto-moto.com, (consulté le 20 juillet 2018)
  7. Fabien Gaillard, « Défaillance en qualifs : Mercedes confirme la version de Hamilton. », sur Motorsport.com, (consulté le 22 juillet 2018)
  8. (en) Formula One Management, « FORMULA 1 EMIRATES GROSSER PREIS VON DEUTSCHLAND 2018 - RACE RESULT », sur formula1.com, (consulté le 22 juillet 2018)
  9. « Allemagne 2018 Qualifications », sur statsf1.com, (consulté le 21 juillet 2018)
  10. « Allemagne 2018 Meilleurs tours », sur statsf1.com, (consulté le 22 juillet 2018)
  11. « Allemagne 2018 Tours en tête », sur statsf1.com, (consulté le 22 juillet 2018)
  12. « Allemagne 2018 Championnat Pilotes », sur statsf1.com, (consulté le 22 juillet 2018)
  13. « Allemagne 2018 Championnat Constructeurs », sur statsf1.com, (consulté le 22 juillet 2018)
  14. « Sebastian Vettel Pole positions », sur statsf1.com, (consulté le 3 août 2018)
  15. « Lewis Hamilton Victoires », sur statsf1.com, (consulté le 23 juillet 2018)
  16. « Mercedes Victoires », sur statsf1.com, (consulté le 23 juillet 2018)
  17. « Moteur Mercedes Victoires », sur statsf1.com, (consulté le 23 juillet 2018)
  18. « Constructeurs Doublés », sur statsf1.com, (consulté le 23 juillet 2018)
  19. « Constructeurs Meilleurs Tours », sur statsf1.com, (consulté le 23 juillet 2018)
  20. « Victoires par position sur la grille - 14 », sur statsf1.com, (consulté le 23 juillet 2018)
  21. Stéphane Vrignaud, « Une réprimande pour Lewis Hamilton (Mercedes), qui garde sa victoire », sur eurosport.fr, (consulté le 23 juillet 2018)
  22. Fabien Gaillard, « Lewis Hamilton élu "Pilote du Jour" du GP d'Allemagne 2018 », sur motorsport.com, (consulté le 3 août 2018)
  23. Gaël Angleviel, « Grand Prix d'Allemagne 2018 : Présentation et Horaires », sur franceracing.fr, (consulté le 22 juillet 2018)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :