Troisième circonscription du Nord

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Troisième circonscription du Nord de 1986 à 2012.

La troisième circonscription du Nord est l'une des 21 circonscriptions législatives françaises que compte le département du Nord. Elle est représentée dans la XIVe législature par Rémi Pauvros, député PS. Sa suppléante est Sandrine Herbin.

Description géographique et démographique[modifier | modifier le code]

Historique des députations[modifier | modifier le code]

Députés de la circonscription élus à l'Assemblée nationale pour les législatures de la Ve République v · d · m )
Législature Début de mandat Fin de mandat Député Parti politique Observations
XIVe Rémi Pauvros[1] PS

Historique des élections[modifier | modifier le code]

Élections de 2012[modifier | modifier le code]

Les élections législatives françaises de 2012 ont eu lieu les dimanches 10 et 17 juin 2012.

Résultats des élections législatives des 10 et 17 juin 2012 de la 3e circonscription du Nord
Candidat Parti Premier tour[2] Second tour
Voix % Voix %
Rémi Pauvros PS 13 158 26,22 23 533 52,18
Christine Marin* UMP 12 189 24,29 21 569 47,82
Jean-Luc Pérat* [3] DVG 9 683 19,30
Louis-Armand de Bejarry FN 9 321 18,57
Fatiha Kacimi FG (PCF) 3 069 6,12
Richard Meunier MoDem 644 1,28
Dominique Slabolepszy PDF 574 1,14
Dominique Labis EELV-MEI 511 1,02
Marie-Claude Rondeaux LO 381 0,76
Julie Lescieux AEI 238 0,47
Ghislaine Baudin POI[4] 215 0,43
Marie-France Poule NPA 200 0,40
Inscrits 96 585 100,00 96 578 100,00
Abstentions 45 633 47,25 48 705 50,43
Votants 50 952 52,75 47 873 49,57
Blancs et nuls 769 1,51 2 771 5,79
Exprimés 50 183 98,49 45 102 94,21
* député sortant

Élections de 2017[modifier | modifier le code]

Le député PS sortant, Rémi Pauvros, a perdu sa mairie en 2014 mais se représente. Parmi ses adversaires, Aurélien Motte, 32 ans, leader de la contestation des licenciements chez Sambre et Meuse, et candidat de La France insoumise est l'un des rares partis à présenter des ouvriers en position éligible, dont deux dans le Nord (département français), où sont situées sept des 13 circonscriptions qui ont donné plus de 50% à Marine Le Pen au 2e tour de la présidentielle[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]