Marsala

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marsala (homonymie).

Marsala
Marsala
Marsala, église du Purgatoire.
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Drapeau de la Sicile Sicile 
Province Trapani  
Maire Alberto di Girolamo (PS)
2015-
Code postal 91025
Code ISTAT 081011
Code cadastral E974
Préfixe tel. 0923
Démographie
Gentilé Marsalesi ou lilibetani
Population 82 802 hab. (30-9-2017[1])
Densité 340 hab./km2
Géographie
Coordonnées 37° 47′ 58″ nord, 12° 26′ 04″ est
Altitude 12 m
Min. 0 m
Max. 262 m
Superficie 24 326 ha = 243,26 km2
Divers
Saint patron Madonna della Cava
Fête patronale 19 janvier

Géolocalisation sur la carte : Sicile

Voir sur la carte administrative de Sicile
City locator 14.svg
Marsala

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Marsala

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Marsala
Liens
Site web www.comune.marsala.tp.it

Marsala (à l'origine « Marsa Allah » , « مرسى الله », « Port de Dieu » ou « Plus haut des ports », de l'arabe مرسى : « marsa' », le port, et الله : « Allah », le plus haut) est une ville italienne de la province de Trapani en Sicile. Elle est surtout connue pour sa production de vin de Marsala.

Géographie[modifier | modifier le code]

Vue de Mozia de la côte de Marsala.

La ville est située sur Capo Boeo, pointe extrême ouest de Sicile avec vue sur les îles Îles Égades et Stagnone qui font partie de la zone municipale.

Territoire[modifier | modifier le code]

La municipalité de Marsala, de 241 km2, possède un riche patrimoine culturel et paysager ; il comprend la réserve naturelle régionale des îles de Stagnone et l'île de Mozia, une ancienne ville phénicienne.

La ville de Marsala atteint près de 86 000 habitants à la fin de 1970. Le village de Marsala pourrait, avec un référendum de la population, décider de devenir une municipalité distincte.

Le territoire de Marsala est classé en zone sismique 2 (sismicité moyenne). Au cours des 200 dernières années, trois tremblements de terre de forte intensité ont été détectés :

  • 18/05/1828 magnitude 5,17 (6 ° sur l'échelle de Mercalli) ;
  • 15/01/1968 tremblement de terre Belice, Marsala atteint 7 ° sur l'échelle de Mercalli ;
  • 06/07/1981 magnitude 4,60 (4/5 ° sur l'échelle de Mercalli) avec épicentre à Borgo Elefante dans le territoire de Mazara del Vallo, à environ 20 km du centre-ville de Marsala.

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat est doux, avec des pics de 40 degrés en été et des hivers pluvieux, la température variant entre 0 et 17 degrés.

Tableau climatologique de Marsala
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 8,4 8,4 9,2 11 14,1 17,5 20 20,6 19 15,9 12,6 9,8 13,9
Température moyenne (°C) 11,7 11,7 12,8 15 18,5 21,9 24,6 25,2 23,1 19,6 15,9 12,9 17,7
Température maximale moyenne (°C) 15 15 16,5 19 23 26,4 29,2 29,8 27,2 23,3 19,3 16 21,6
Précipitations (mm) 57 45 41 39 16 6 2 11 34 63 66 70 450
Source : fr.climate-data.org
Diagramme climatique
JFMAMJJASOND
 
 
 
15
8,4
57
 
 
 
15
8,4
45
 
 
 
16,5
9,2
41
 
 
 
19
11
39
 
 
 
23
14,1
16
 
 
 
26,4
17,5
6
 
 
 
29,2
20
2
 
 
 
29,8
20,6
11
 
 
 
27,2
19
34
 
 
 
23,3
15,9
63
 
 
 
19,3
12,6
66
 
 
 
16
9,8
70
Moyennes : • Temp. maxi et mini °C • Précipitation mm

Histoire[modifier | modifier le code]

Antiquité[modifier | modifier le code]

  • Fondée en 397 av. J.-C. par les survivants de la colonie phénicienne de Motya, sur la cote sud-ouest de la Sicile, envahie et détruite par Dionysius I, tyran de Syracuse, elle fut appelée Lilybaion en phénicien (littéralement : "La cité Libyenne"), Lilybée ou Lilibeo en grec ou Lilybaeum en latin, fut une importante base navale des Carthaginois en Sicile. Ce fut un emplacement stratégique lors des Guerres puniques.

Temps modernes[modifier | modifier le code]

Le 11 mai 1860, Garibaldi débarque à Marsala ; il s'empare ensuite de toute l'île qui est finalement rattachée au royaume d'Italie unifié.

Cette expédition inspirera le chansonnier Gustave Nadaud, qui écrira en 1872 la chanson Le Soldat de Marsala.

Cette ville fut une base le la Luftwaffe lors de la seconde guerre mondiale, et elle par conséquent en partie bombardée et détruite par les forces américaines[2].

Aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Durant la semaine sainte, des représentations des différents épisodes de la Passion sont données dans la ville par des acteurs professionnels.

Quelques vues[modifier | modifier le code]

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
11 février 1989 30 juillet 1990 Luigi Sciacca PSI maire
30 juillet 1990 30 mars 1991 Pietro Pizzo PSI maire
29 avril 1991 8 novembre 1991 Ludovico Anselmi PSI maire
11 février 1992 2 avril 1993 Vincenzo Genna PSI maire
1er décembre 1993 1er décembre 1997 Salvatore Lombardo   maire
5 décembre 1997 23 mars 2001 Salvatore Lombardo L'Olivier maire
10 décembre 2001 29 mai 2007 Eugenio Galfano   maire
30 mai 2007 22 mai 2012 Renzo Carini PdL maire
21 mai 2012 23 juin 2014 Giulia Maria Adamo UdC puis indépendant maire
17 juin 2015 en cours Alberto di Girolamo PD maire

Hameaux[modifier | modifier le code]

Abbadessa, Addolorata, Alfaraggio, Amabilina, Bambina, Baronazzo Amalfi, Bellusa, Berbarello, Berbaro, Biesina, Birgi Novi, Birgi Vecchi, Birgi Nivaloro, Bosco, Bufalata, Buttagana, Canale, Capofeto, Cardilla, Carinume, Casabianca, Casazze, Catenazzi, Chitarra, Ciancio, Ciappola, Ciavolo, Ciavolotto, Colombaio Lasagna, Conca, Cozzaro, Cozzogrande, Cuore di Gesù, Cutusio, Dammusello, Dara, Digerbato, Ettore Infersa, Falconiera, Florio, Fiumara Sant'Onofrio, Fontana di Leo, Fontanelle, Fornara, Fossarunza, Genodolfo, Giaccatello, Giammabella, Giardinello, Giunchi, Granatello, Gurgo, Isola di San Pantaleo, Île Grande, Île Santa Maria, Isola La Scuola, Madonna Cava Bufalata, Madonna dell'Alto Oliva, Mamuna, Mandriglie, Matarocco, Messinello, Misilla, Musciuleo, Nasco, Paolini, Pastorella, Pecorume, Perino, Pellegrino, Pispisia, Ponte Fiumarella, Porcospino, Pozzillo, Rakalia, Ranna, Rassameli, Rinazzo, Roccazzello, Salvaggi, San Giuseppe Tafalia, San Nicola, San Silvestro, Sant'Ambrogio, Sant'Anna, Santa Venera, Santi Filippo e Giacomo, San Michele Rifugio, San Leonardo, Santo Padre delle Perriere, Scacciaiazzo, Sinubio, Spagnuola, Stazzone, Strasatti, Sturiano, Tabaccaro, Terrenove, Torrelunga Puleo, Ventrischi, Zizza.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Mazara del Vallo, Petrosino, Salemi, Trapani

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

Habitants recensés


Jumelages[modifier | modifier le code]

Voir l’image vierge
Localisation.

Marsala a développé des associations de jumelage avec :

Économie[modifier | modifier le code]

Bouteilles de vin de Marsala.

La commune est renommée pour la production de vin (DOC), aussi aromatisé aux œufs ou aux amandes.

Sport[modifier | modifier le code]

Personnalités liés à la commune[modifier | modifier le code]

Naissances à Marsala[modifier | modifier le code]

Décès à Marsala[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.
  2. (it) « "Il paese delle meraviglie" di Giuseppe Culicchia - Patria Letteratura », Patria Letteratura,‎ (lire en ligne, consulté le 11 janvier 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]