Là-bas (chanson)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Là-bas.

Là-bas

Single par Jean-Jacques Goldman et Sirima
extrait de l'album Entre gris clair et gris foncé
Face B (Intro) À quoi tu sers ?
Sortie 1987
Durée 4:46 (version single)
5:39 (version album)
6:08 (version longue)
Genre Pop rock, Variété française
Format 7", 12"
Auteur-compositeur Jean-Jacques Goldman
Producteur Jean-Jacques Goldman
Marc Lumbroso
Label Epic / CBS Records

Là-bas est une chanson du chanteur et auteur-compositeur Jean-Jacques Goldman, qu'il a interprétée en duo avec la chanteuse d'origine britannique Sirima, paru sur son cinquième album studio Entre gris clair et gris foncé. Paru en single en 1987, il s'est classé 2e du Top 50 durant quatre semaines consécutives, puis durant la semaine du 13 février 1988 et reste classée durant 21 semaines[1] et s'est vendue à 593 000 exemplaires (disque d'or)[2]. Aujourd'hui encore, cette chanson reste populaire.

Information[modifier | modifier le code]

En 1987, Goldman a fini de composer la chanson et recherche une voix féminine pour finaliser l'enregistrement. Philippe Deletrez, ami du saxophoniste de Goldman, a rencontré Sirima qui a chanté dans un métro parisien, et a recommandé à Goldman de la rencontrer. Après plusieurs répétitions en studio, Goldman a finalement décidé d'enregistrer le duo avec elle[3].

Paroles et musique[modifier | modifier le code]

Cette chanson, composée par Jean-Jacques Goldman, traite "le besoin d'évasion et le dilemme entre un renouveau vital et la perte des siens". Alors que Goldman veut partir pour commencer une vie plus fructueuse, Sirima, qui personnifie "la stabilité, l'enracinement et l'habitude", le supplie de rester avec elle et de fonder une famille. La chanson est représentée sous forme de dialogue qui se termine avec deux monologues dans lequel "l'un est décidé, alors que l'autre continue de supplier"[4].

La chanson a également été enregistrée sous le nom de Over There afin de se faire connaître dans les pays anglophones. Sur Radio Canada, la chanson a été élue Meilleure Chanson Francophone de l'Année grâce aux électeurs des auditeurs[5].

Dans une interview, Goldman a expliqué qu'il a fait une référence à la chanson en utilisant une de ses phrases dans la chanson On ira, sortie en 1997 et extrait de l'album En passant[6].

Succès[modifier | modifier le code]

La chanson s'est classée n°2 au Top 50. Elle n'a pas réussi à détrôner Étienne de Guesch Patti, ni Boys (Summertime Love) de Sabrina, qui étaient tour à tour n°1. Elle s'est vendue au total à 593 000 exemplaires et a été certifiée disque d'or par la SNEP.

Formats et tracklist[modifier | modifier le code]

'Édition vinyle':
1. Là-bas - 4:46
2. À quoi tu sers ? - 5:29

'Édition maxi':
1. Là-bas (version longue) - 6:08
2. À quoi tu sers ? - 5:29

'Édition CD single':
1. Là-bas - 4:46
2. À quoi tu sers ? - 5:29
3. Entre gris clair et gris foncé - 7:19

Reprises[modifier | modifier le code]

La chanson sera reprise par beaucoup d'artistes durant les années qui suivent. On peut citer entre autres...

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. lescharts.com
  2. infodisc.fr
  3. Génération Laser, RTL, 18 novembre 1991
  4. Elia Habib, Muz hit.tubes, Alinéa Bis,‎ 15 novembre 2002, 636 p. (ISBN 2-9518832-0-X et 9782951883208, présentation en ligne), p. 120–21
  5. Annie Réval et Bernard Réval, Jean-Jacques Goldman, France Empire,‎ 20 septembre 2003, 2704809658, 304 p. (ISBN 978-2704809653, présentation en ligne), p. 144
  6. Week-end Jean-Jacques Goldman, Nostalgie, 26-27 septembre 1997

Lien externe[modifier | modifier le code]