Léon Lhermitte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Léon Augustin Lhermitte)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lhermitte.

Léon Lhermitte, né le 31 juillet 1844 à Mont-Saint-Père, mort le 28 juillet 1925 à Paris, est un peintre et graveur naturaliste français.

Il est le père du neurologue et psychiatre Jean Lhermitte et l'arrière-grand-père de l'acteur Thierry Lhermitte.

Biographie[modifier | modifier le code]

La Soupe du vieux faucheur, vers 1886, Brooklyn Museum, New York.
Femme avec un nourisson et deux enfants, musée d'art de Saint-Louis, Saint Louis (Missouri).

Son père, instituteur, ayant remarqué son talent pour le dessin l’encourage dans ce domaine. Léon Lhermitte suit d'abord une formation artistique à l'École spéciale de dessin et de mathématiques, dite « Petite École » (actuelle École nationale supérieure des arts décoratifs de Paris) sous l'enseignement d'Horace Lecoq de Boisbaudran. Puis il entre à l'École des beaux-arts de Paris.

Il expose aux Salons où il reçoit des récompenses à plusieurs reprises. Il participe comme jury à l’Exposition universelle de 1900 à Paris.

Ses œuvres témoignent de la vie sociale ouvrière et paysanne de son époque par des scènes de travaux champêtres ou urbains. Il est fort apprécié de Van Gogh[1] et était appelé à son époque le « peintre des moissonneurs »[2].

Son tableau Les Halles[3] exposé au salon de 1895 dépeint des étals de l'ancien marché des Halles. Elle est accrochée à l'Hôtel de Ville de Paris, transférée au Petit Palais à partir de 1904, puis mise à l'abri en 1942 d'abord au dépôt municipal d'Auteuil puis à Ivry. Restaurée grâce au mécénat du marché de Rungis, elle est maintenant conservée au Petit Palais[4].

Collections publiques[modifier | modifier le code]

Dessins[modifier | modifier le code]

Peintures[modifier | modifier le code]

Hommage[modifier | modifier le code]

Le sculpteur Gaston Schweitzer (1879-1962) est l'auteur du monument érigé à sa mémoire sur la place du village de Mont-Saint-Père.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Visages de Terre et de Mer - Regards de peintres à Wissant à la fin du 19è siècle, ouvrage collectif, Michèle Moyne-Charlet, Anne Esnault, Annette Bourrut Lacouture, Yann Gobert-Sergent, édition du Pas-de-Calais, SilvanaEditoriale, août 2014, 135 pages, (ISBN 9788836629299).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :