La Groise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Groise
Le village
Le village
Blason de La Groise
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nord-Pas-de-Calais
Département Nord
Arrondissement Cambrai
Canton Le Cateau-Cambrésis
Intercommunalité Communauté de communes du Caudrésis - Catésis
Maire
Mandat
Karine Éloir
2014-2020
Code postal 59360
Code commune 59274
Démographie
Gentilé Groisiens
Population
municipale
478 hab. (2011)
Densité 51 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 04′ 33″ N 3° 40′ 57″ E / 50.0758333333, 3.682550° 04′ 33″ Nord 3° 40′ 57″ Est / 50.0758333333, 3.6825  
Altitude Min. 138 m – Max. 186 m
Superficie 9,38 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte administrative du Nord
City locator 14.svg
La Groise

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte topographique du Nord
City locator 14.svg
La Groise

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Groise

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
La Groise

La Groise est une commune française située dans le département du Nord en région Nord-Pas-de-Calais.

Ses habitants sont appelés les Groisiens.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de La Groise
Ors Landrecies
Catillon-sur-Sambre La Groise Le Favril
Fesmy-le-Sart

Toponymie[modifier | modifier le code]

« Groise » était l'aboutissement régulier du cas régime « cruce(m) »" du mot latin « crux » qui a donné français « croix », les clercs ayant mis assez tôt un « x » final au mot français pour le rapprocher du cas sujet latin « crux » ; l'initiale « g » du mot picard pour « c » du mot latin est un phénomène de sonorisation assez banal dans l'évolution phonétique romane[1]. « La Groise » signifie donc « la croix », « le croisement » de deux chemins, deux routes ; il dérive du qualificatif appliqué dès la fin du VIe siècle à un petit oratoire royal dépendant de la villa de Solesmes et dédié à saint Martin : Ad crucem, c'est-à-dire « près du croisement », oratoire qui s'élevait probablement au lieu-dit « Le Toillon », et qui eut une importance religieuse et symbolique considérable dans l'histoire et les origines du comté de Hainaut.

« Le Toillon » dérive du latin tegilionem, diminutif de tegilum : paletot à capuche que portaient les moines, et qui a désigné, par métonymie, la petite « celle », l'oratoire qui les abritait.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le 13 juin 1841, La Groise est séparée de Catillon-sur-Sambre et devient une commune à part entière. François DENISE est nommé maire de la nouvelle commune. La Groise comptait, à cette date, 1 092 habitants.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
  mars 2001 Janine Lamarche    
mars 2001 28 août 2008 Jean-Marie Dumont   Décédé en cours de mandat
5 octobre 2008 en cours Bernard Lécolier    

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 478 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1841. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1841 1846 1851 1856 1861 1866 1872 1876 1881
1 093 1 076 1 069 1 047 1 035 1 084 1 022 1 014 914
1886 1891 1896 1901 1906 1911 1921 1926 1931
909 852 816 763 745 702 584 585 589
1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982 1990 1999
563 545 543 547 530 509 477 464 429
2006 2007 2011 - - - - - -
454 457 478 - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à La Groise en 2007 en pourcentage[4].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,5 
90 ans ou +
0,4 
7,2 
75 à 89 ans
12,3 
8,6 
60 à 74 ans
11,0 
18,1 
45 à 59 ans
15,7 
22,2 
30 à 44 ans
22,0 
16,3 
15 à 29 ans
19,1 
27,1 
0 à 14 ans
19,5 
Pyramide des âges du département du Nord en 2007 en pourcentage[5].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
4,6 
75 à 89 ans
8,2 
10,4 
60 à 74 ans
11,9 
19,8 
45 à 59 ans
19,5 
21,0 
30 à 44 ans
19,9 
22,5 
15 à 29 ans
20,9 
21,5 
0 à 14 ans
18,9 

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Saint-Michel

Le relais du Toillon, appellation donnée au début du XXIe siècle par son propriétaire, désigne la bâtisse située à l'entrée du village de La Groise sur la rue de Landrecies. La date de construction de cette bâtisse se situe dans le premier quart du XIXe siècle. La propriété se constitue d'un bâtiment principal à côté duquel fussent construites des écuries (pièces voûtées en brique rouge et pierres bleues) d'abord dans le prolongement du bâtiment principal puis perpendiculairement. Collée à ces dernières a été édifiée une grange. C'est dans cette demeure que séjourna un parlementaire du début du XIXe siècle, Louis-Antoine-Maximilien Bricout de Cantraine.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr La Groise (Nord).svg

Les armes de La Groise se blasonnent ainsi : « Taillé : au 1, de gueules au château fort d'argent, ouvert de sable et chargé sur sa porte d'un K du même ; au 2, d'azur à un dragon d'or, armé et lampassé de gueules ; à une épée d'or à la garde d'argent, chargée d'une croix de gueules gironnée à huit pointes, posée en barre sur le tout. »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. E. et J. Bourciez, Phonétique française, étude historique, Ed. Klincksieck, Paris 1967, p. 17, 75 et 178.
  2. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2011
  4. « Évolution et structure de la population à La Groise en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 28 juillet 2010)
  5. « Résultats du recensement de la population du Nord en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 28 juillet 2010)