Ligne de Valenciennes-Faubourg-de-Paris à Hautmont

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ligne de
Valenciennes-Faubourg-de-Paris à Hautmont
Ligne de Valenciennes à Maubeuge
Pays Drapeau de la France France
Concessionnaires Lille à Valenciennes (1873 – 1883)
Nord (1883 – 1937)
SNCF (1938 – 1997)
RFF (1997 – 2014)
SNCF (depuis 2015)
Caractéristiques techniques
Numéro officiel 253 000
Longueur 33,104 km
Écartement Voie normale (1,435 m)
Électrification Non électrifiée
Pente maximale 16 
Nombre de voies Ligne partiellement déposée
(Anciennement à voie unique)
Trafic
Propriétaire SNCF
Exploitant(s) SNCF

La ligne de Valenciennes-Faubourg-de-Paris à Hautmont est une ligne ferroviaire française à écartement standard de la région Nord-Pas-de-Calais. Elle relie la Gare de Valenciennes-Faubourg-de-Paris (aujourd'hui fermée) à celle d'Hautmont. Elle est déclassée de Valenciennes à Bavay, et réservée au trafic de fret de Bavay à Hautmont.

Elle constitue la ligne no 253 000[1] du réseau ferré national.

Histoire[modifier | modifier le code]

Une ligne de « Valenciennes à Douzies » est concédée à Monsieur Carpentier par une convention signée le 3 avril 1872 avec le préfet du département du Nord. Cette convention est approuvée et la ligne est déclarée d'utilité publique, à titre d'intérêt local, par un décret le 11 septembre 1873[2].

Les 31 décembre 1875 et 2 février 1876, la Compagnie des chemins de fer de Lille à Valenciennes signe un traité avec la Compagnie des chemins de fer du Nord pour l'exploitation jusqu'à l'échéance de la concession de l'ensemble des lignes dont elle est concessionnaire. Ce traité est approuvé par un décret le 20 mai 1876[3].

La ligne est reprise définitivement par la Compagnie des chemins de fer du Nord selon les termes d'une convention signée entre le ministre des Travaux publics et la compagnie le 5 juin 1883. Cette convention est approuvée par une loi le 20 novembre suivant qui reclasse la ligne dans le réseau d'intérêt général[4].

La ligne[modifier | modifier le code]

Tracé[modifier | modifier le code]

Le pont sur l'autoroute A2 à hauteur de Saultain.

La ligne de Valenciennes-Faubourg-de-Paris à Hautmont se sépare de la ligne de Fives à Hirson à hauteur de la gare de Valenciennes-Faubourg-de-Paris, le terrain y est désormais utilisé par le Tramway de Valenciennes, pour une portion de quelques centaines de mètres entre les stations Porte de Paris et Nungesser.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fascicule Gares et lignes du nord édité par le COPEF (Cercle Ouest Parisien d'Études Ferroviaires) en 1985.
  2. « N° 2704 - Décret qui déclare d'utilité publique l'établissement d'un chemin de fer d'intérêt local de Valenciennes à Douzies, par Bavai : 11 septembre 1873 », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, série XII, vol. 8, no 181,‎ , p. 197 - 215 (lire en ligne).
  3. « N° 5228 - Décret qui autorise la Compagnie des chemins de fer du Nord à exploiter les lignes concédées aux compagnies du Nord-Est, de Lille à Valenciennes et de Lille à Béthune : 20 mai 1876 », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, série XII, vol. 12, no 303,‎ , p. 624 - 625 (lire en ligne).
  4. « N° 14214 - Loi qui approuve la convention passée, le 5 juin 1883, entre le ministre des Travaux publics, et la Compagnie des chemins de fer du Nord : 20 novembre 1883 », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, série XII, vol. 28, no 834,‎ , p. 333 - 339 (lire en ligne).