Université de l'Alabama

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Université de l’Alabama
University of Alabama logo.svg
Image dans Infobox.
Histoire
Fondation
Statut
Type
Nom officiel
The university of Alabama
Régime linguistique
Président
Stuart R. Bell
Membre de
ORCID (d), Digital Library Federation (en), Association of Research Libraries (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Chiffres-clés
Étudiants
37 100Voir et modifier les données sur Wikidata
Effectif
1 122Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Pays
Ville
Localisation sur la carte d’Alabama
voir sur la carte d’Alabama
Red pog.svg
Localisation sur la carte des États-Unis
voir sur la carte des États-Unis
Red pog.svg

L'université de l’Alabama est une université américaine fondée en 1831, située à Tuscaloosa dans l'Alabama.

Histoire[modifier | modifier le code]

Shelby Hall.

Jusque dans les années 1960, l'université n'admettait que des étudiants blancs. La pratique de la ségrégation raciale était courante dans le sud des États-Unis à cette époque et l'université interdisait à tous les étudiants de couleur d'y assister. La première tentative d'intégration à l'université a eu lieu en 1952 lorsque Autherine Lucy et son amie Pollie Myers Hudson se sont inscrites avec succès sans mentionner leur couleur de peau. L'Université ayant annulé leur inscription, les deux étudiantes, avec le soutien de la National Association for the Advancement of Colored People (NAACP), portent plainte pour discrimination raciale. Le 10 octobre 1955, la Cour suprême ordonne à l'Université d'admettre les deux femmes[1].

Le , l'université fit la une de l'actualité, lorsque le gouverneur de l'Alabama George Wallace farouche partisan de la ségrégation raciale, se posta avec ses partisans, devant l'entrée de l'institution, afin de s'opposer à l'entrée en cours des deux premiers étudiants noirs inscrit dans cette université, Vivian Malone Jones et James Hood (en) (Stand in the Schoolhouse Door (en)). Finalement, encadrés et protégés par la Garde nationale, le Marshal fédéral et le procureur de l'État, c'est sous les huées que les deux élèves entreront dans le bâtiment[2].

Sports[modifier | modifier le code]

L'université possède une section sportive, se nommant le Crimson Tide de l'Alabama.

Éditions[modifier | modifier le code]

L'université chapeaute, depuis 1945, University of Alabama Press, les presses universitaires de l'établissement qui publient près de 2 000 ouvrages savants et scientifiques et deux revues[3].

Personnalités liées à l'université[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Kuettner,, « March to a Promised Land: The Civil Rights Files of a White Reporter, 1952-1968 », [archive], Capital Books,
  2. (en) MOKRZYCKI, P., « After the Stand Comes the Fall: Racial Integration and White Student Reactions at the University of Alabama, 1963–1976. », Alabama Review, 65(4), 290–313.,‎
  3. (en) History, University of Alabama Press, consulté le 3 juillet 2020.

Annexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]