Janvier 1971

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Janvier 1971
Nombre de jours 31
Premier jour Vendredi 1er janvier 1971
5e jour de la semaine 53
Dernier jour Dimanche 31 janvier 1971
7e jour de la semaine 4

Calendrier
janvier 1971
Sem Lu Ma Me Je Ve Sa Di
53         1er 2 3
1 4 5 6 7 8 9 10
2 11 12 13 14 15 16 17
3 18 19 20 21 22 23 24 
4 25 26 27 28 29 30 31
1971Années 1970XXe siècle

Mois précédent et suivant
Précédent Décembre 1970 Février 1971 Suivant
Janvier précédent et suivant
Précédent Janvier 1970 Janvier 1972 Suivant

Chronologies par zone géographique
Chronologies thématiques


Événements[modifier | modifier le code]

  • Informatique : le journaliste Don Hoefler utilise pour la première fois le terme de Silicon Valley dans une série d'articles d'Electronic News.
  • Chili :
    • Nationalisation des premières banques et des premières industries (fabrique de ciment, mines de fer et de salpêtre).
    • Accélération de la réforme agraire : la plus grande propriété du pays (730 000 ha) est expropriée. En un an, l’Unité populaire exproprie autant que le gouvernement de Frei en six ans.


  • 7 janvier :
    • France : remaniement ministériel. Création du ministère de la Protection de la Nature et de l'Environnement.
    • Honduras : répondant aux appels pressant du patronat et des syndicats, les deux partis dominant signent un accord politique d’union nationale, le pacto, scellant leur volonté de gouverner ensemble. Le régime d’union nationale issu des élections est de courte durée et n’engage aucune réforme.
    • Egypte  : Om Kalsoum chante pour la première fois depuis la mort de Nasser. Au cinéma Qasr Al-Nil, elle interprète Al Hubbi Kulluh (Tout l'Amour) et Wu Darit al-Ayyam (Les Jours ont Tourné). Dans le dernier couplet de la seconde chanson, son chant est interrompu par ses pleurs, auxquels le public rendra un hommage vibrant. Cette version deviendra plus tard la version "triste" (al-hazina)[2]
    • 8 janvier, Uruguay : les Tupamaros enlèvent l'ambassadeur du Royaume-Uni Geoffrey Jackson. Devant les violences redoublées des Tupamaros, l’armée intervient pour remettre de l’ordre.
  • Lundi 11 janvier, Manche : le pétrolier panaméen Texaco Caribbean est éperonné par un cargo péruvien en faute de navigation. Le Texaco Caribbean explose, se brise et coule en faisant 8 morts et des dégâts environnementaux importants (600 tonnes de combustibles).
  • Jeudi 14 janvier, France : la chambre criminelle de la cour suprême rend deux arrêts qui contre Jean-Marie Le Pen pour l’édition d’un disque intitulé « Le IIIe, Reich. Voix et chants de la révolution allemande », dans lequel figurent « un hymne du parti nazi » et l'expression « Vive Hitler ».
  • Samedi 16 janvier, Pologne : au chantier naval de Gdansk, les ouvriers présentent une liste de revendications. Entre autres, ils veulent que les syndicats ne soient plus liés au parti, ils réclament la libération de toutes les personnes arrêtées et l'attribution d'une pension pour les familles des victimes.
  • Lundi 18 janvier, Allemagne de l'Ouest : Inauguration du nouveau Reichstag après quatre années de reconstruction de 1967. De l'ancien Reichstag construit par l'architecte Wallot, seules les façades ont été conservées. Mais il ne servira pas, car ni le Bundestag (Parlement fédéral), ni la Volkskammer (Chambre du peuple de la RDA) n'ont le droit de s'y réunir, tant que l'Allemagne ne sera pas réunifiée.
  • Vendredi 22 janvier, Pologne : grève au chantier naval de Szczecin. Le comité de grève présente des revendications d'ordre politique, demande la visite de Edward Gierek. La grève s'étend à d'autres entreprises de Szczecin.
  • Dimanche 24 janvier, Pologne : au chantier naval de Szczecin, les négociations sont menées directement par le président Edward Gierek, le premier ministre et le ministre de la défense. Une délégation du gouvernement arrive avec à sa tête E. Gierek, le premier ministre P. Janoszewicz et le ministre de la défense Wojciech Jaruzelski. Le pouvoir accepte certaines revendications : Levées de toutes les sanctions et indemnisation des familles des victimes. Nouvelles élections pour le pari communiste dans l'entreprise et pour le syndicat, élections contrôlées par la comité de grève.

Naissances[modifier | modifier le code]

Décès[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://digistore.bib.ulb.ac.be/2007/i9782800413440_000_o.pdf
  2. http://www.youtube.com/watch?v=tPrfv6zJn1g
  3. Stéphane Prévitali, Je me souviens de Ruben : mon témoignage sur les maquis du Cameroun, 1953-1970, KARTHALA Editions,‎ 1999 (ISBN 9782865378074, présentation en ligne)