Aller au contenu

Oui FM

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis OÜI FM)
Oui FM
Description de l'image Oui FM 2014 logo.png.
Présentation
Pays Drapeau de la France France
Siège social 2, rue de la Roquette
75011 Paris
Propriétaire Groupe 1981
Slogan La Radio du Rock.
Langue Français
Statut Station de radio privée de catégorie D
Site web ouifm.fr
Différents noms Ça bouge dans ma tête
Historique
Création 1987
Diffusion hertzienne
AM  Non
FM  Oui
RDS  Oui (_OUI_FM_)
DAB+  Oui
Satellite  Oui
Diffusion câble et Internet
Câble  Oui
IPTV  Oui
Streaming  Oui
Podcasting  Oui

Oui FM (ou Oüi FM) est une station de radio nationale en France faisant partie du groupement Les Indés Radios et du SIRTI. Elle diffuse du rock et de la musique pop en émettant depuis Paris sur la bande FM avec 27 fréquences, et est présente à Marseille et Nice en RNT.

Jusqu'en 2008, la station a été détenue par le groupe Virgin de Richard Branson, avec Emmanuel Rials comme Président. Elle fut ensuite détenue par la holding AWPG d'Arthur, puis vendue au Groupe 1981 de Jean-Éric Valli en 2019[1].

OUI FM peut être écoutée aussi à partir du site Internet de la station. En France, les programmes sont diffusés grâce aux chaînes radio de Canalsat, de la Bbox de Bouygues Telecom, de la Freebox, de la DartyBox et des Box du groupe Numericable-SFR, mais aussi sur les smartphones avec l'application dédiée. En Suisse, la station est diffusée en DVB-C par UPC[2].

La station a aussi lancé sur Internet de nombreuses webradios.

Historique[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

La station OUI FM (ou OÜI FM[3]) a vu le jour à l'automne 1986, mutation de Ça bouge dans ma tête, la radio de SOS Racisme[4],[5], après une brouille avec l'association. Elle a été lancée par Pierre Raiman, Philippe Mazière, Bertrand Jullien, Éric Mettout et Agnès Bonnet. La programmation de la station est alors plutôt underground. Elle parsème la programmation musicale, résolument rock, de sujets sur la littérature, le cinéma, la peinture ou la photographie.

OUI FM est l'une des premières stations FM à avoir utilisé la programmation assistée par un ordinateur, baptisée Régis[6], une aide à la direction des programmes, mais aussi à la diffusion. Parmi les premiers journalistes on peut citer, Emmanuelle Debaussart, Nicolas Saada ou Rémi Bouton.

Polygram[modifier | modifier le code]

En 1991, la station est rachetée par Polygram qui dans un premier temps, envisage de reprendre le concept de la radio FM du sud francilien, KWFM. Après deux rencontres infructueuses avec Jean-Éric Henley (concepteur principal, Directeur des programmes et de la production de KWFM), c'est finalement Bruno Delport qui en prend la direction. La programmation des titres automatisée est abandonnée pour une diffusion plus classique avec des animateurs et des réalisateurs. Dans les années 1990, Maurice anime C'est la nuit de 1991 à 1994[7], Mélanie Bauer présente Ketchup et Marmelade, Kad et Olivier se rencontrent à la radio et conçoivent ensemble l'émission Rock'n Roll Circus qui les rendra célèbres[8].

Virgin[modifier | modifier le code]

En 1997, Virgin rachète une part du capital de Polygram, et la radio entre donc dans le giron de cette société[9]. Durant cette période, Frédéric Martin anime pendant cinq ans Le Monde de monsieur Fred en soirée et DJ Zebra le Zebramix 100% bootlegs. En janvier 1998, la journaliste Pascale Clark prend les commandes de la matinale entre 7h30 et 10h[10].

En septembre 2006, le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) accepte que la station se renomme en Virgin Radio, à condition que le nouveau logo de la station se différencie de celui de la marque Virgin, que les émissions ne fassent pas référence aux produits Virgin et n'organisent pas d'opérations de parrainage avec ces mêmes produits.

Cependant, la situation évolue avec le droit d'exploitation de la marque « Virgin TV » et « Virgin Radio » par Lagardère SCA pour son pôle Lagardère Active pendant une période renouvelable de dix ans pour la France, l'Andorre, la Belgique, Monaco, et la Suisse.

Le CSA a ainsi autorisé Lagardère à rebaptiser Europe 2 en « Virgin Radio » et Europe 2 TV en « Virgin 17 ». Le changement a eu lieu le , ce qui logiquement entraîne l'abandon de l'adoption de la marque Virgin Radio par OUI FM.

Arthur[modifier | modifier le code]

Après la cession de la marque « Virgin » à Lagardère SCA, Richard Branson, ne voyant plus d'intérêt à garder la station, la revend à Arthur en décembre 2008[11].

Arthur déclare alors vouloir « réveiller une belle endormie »[12]. Une nouvelle équipe de direction est mise en place avec l'arrivée d'Emmanuel Rials, de Jean Isnard et de Bruno Witek[13]. L'ancien directeur Michaël Gentile reste, lui, comme conseiller d'Arthur, tandis que le Directeur de la musique, Jean-Patrick Laurent, qui a contribué à relancer la radio avec Michaël Gentile à la reprise par Virgin, reste à son poste et continue de donner son identité musicale à OUI FM[14]. L'équipe d'animation est également remaniée avec les départs de Sandrine Vendel, d'Adrien Viot, de Gibé et de Christophe Crénel, ce dernier arrête le Spoutnik pour rejoindre Le Mouv'.

Une grille remaniée et des nouveautés[modifier | modifier le code]

Princesse Jade, ancienne complice d'Arthur sur Skyrock, Europe 1 et Europe 2, arrive le matin et Sacha s'occupe de la soirée avec une émission intitulée Le buzz du net. Le concept d'interaction entre Internet et la radio est développé. Ancien animateur sur Skyrock et Fun Radio, Bob présente OÜI Love MySpace, une émission interactive où des artistes indépendants provenant du site communautaire MySpace sont présentés au public[15]. OÜI Love Deezer est également lancé[16].

Le , la rédaction est totalement supprimée, les journalistes et chroniqueurs comme Philippe Audoin ou Peter Fondu sont licenciés, les journaux, la revue de presse et les chroniques jeux vidéo ou bandes dessinées sont enlevées de la grille[14]. Le matin, le Service après-vente des émissions d'Omar et Fred est diffusé, la matinale est renommée La Grande Chpougnette et remaniée avec l'arrivée de nouveaux animateurs et chroniqueurs autour de Josquin Wagner, ainsi la chronique cinéma est confiée à Paolo et le point circulation à Manuel depuis Lilichcoptère. L'après-midi des best of du Rock'n Roll Circus puis de la « Baston à la maison » sont diffusés pendant une heure durant deux mois.

En mai 2009, Arthur réussit à faire revenir à l'antenne l'animateur Maurice pour une libre antenne[17]. Durant l'été 2009, L'Odyssée du rock présentée par Gilles Verlant, disparaît de la grille après plus de huit ans à l'antenne[18]. Cette même année, Nicolas Lespaule présente Ouï Love le Bus puis Saturday Night by Lespaule[19] de septembre 2012 à janvier 2018.

À la rentrée 2011, Thomas Caussé et DJ Zebra font leur retour sur l'antenne de OUI FM. Ce dernier anime une émission de bootlegs chaque vendredi pendant deux heures[20] tandis que Fabrice Brouwers arrive à la matinale[21].

La rentrée 2012 voit l'arrivée d'Arnold pour y animer Le Morning Rock tous les matins en semaine[22]. En 2015, une nouvelle matinale intitulée Le Morning du Matin est mise en place avec Jérôme Quériaud et Caroline Chimot. Arnold quitte donc la station mais annonce son retour à la tête de la matinale de OUI FM dès la rentrée 2023[23].

En mars 2012, Philippe Manoeuvre fait son arrivée sur l'antenne de la radio. Il anime chaque semaine La discothèque rock idéale de mars à juin 2012[24] puis du 8 novembre 2015[25] au 3 janvier 2016[26]. Il présentera aussi chaque jour l'Excessive Vinyle Session de septembre 2012 à décembre 2014.

Le membres du groupe Naive New Beaters animeront La Onda Radio Show tous les samedis[27] de mars 2013 à janvier 2017[28]. Du 18 mai au 19 juin 2015[29], Max propose une version 3.0 de sa célèbre libre antenne le Starsystem[30]. En octobre de cette même année, Dom Kiris présente Littéralement Rock, une émission mêlant rock et littérature[31]. Le 8 novembre 2016, l'animateur Maurice fait son retour sur OUI FM le temps d'une nuit pour couvrir l'élection présidentielle américaine en direct[32].

Après onze ans d'absence en radio, Arthur décide de reprendre le micro en présentant Radio Jack entre 8h et 10h dès le [33].

Dès la rentrée 2017, la radio se recentre sur sa programmation musicale[34] et la plupart des émissions sont supprimées de la grille[35] dont Bring The Noise[36] qui fera néanmoins son retour en septembre 2020.

Développement, rachat et syndication[modifier | modifier le code]

Arthur souhaite davantage développer OUI FM sur la bande FM. En 2009, il tente de racheter Parenthèse Radio qui possède un réseau national. Il n'obtiendra cependant pas l'agrément du CSA pour des questions de respect de convention[37]. Un dossier est déposé pour obtenir des fréquences dans le cadre de la Radio numérique terrestre française (RNT) à Paris, Lyon et Nice.

En , Arthur décide de racheter Nice Radio via AWPG. La demande de syndication avec OUI FM se verra refusée par le CSA[38]. Arthur vendra finalement Nice Radio à Alexandre Tyunikov en [39].

Arthur rachète La Radio de la Mer en mars 2011[40] et étend la diffusion de OUI FM sur les côtes françaises via une syndication des programmes[41]. Un programme local est alors proposé tous les jours sur « La Radio de la Mer programme OUI FM ». Le Conseil d'État décidera finalement d'annuler cette syndication en avril 2014[42]. Un an plus tard, plus aucun programme local n'est proposé et les 8 fréquences de la radio sont abrogées[43]. OUI FM sollicite toutes les fréquences qui ont fait l'objet d'un appel à candidature du CSA mais ne décrochera pas la fréquence des Sables-d’Olonne[44]. En , OUI FM propose son programme national sur les fréquences de Dunkerque et de Boulogne-sur-Mer mettant alors un terme à La Radio de la Mer[45].

En septembre 2013, Arthur propose de fusionner OUI FM et Le Mouv[46]. La radio du service public est alors en perte de vitesse et l'idée de la manœuvre est d'augmenter le nombre de fréquences autour d'un format commun[47]. Une proposition qui ne sera pas du goût de Radio France. Joël Ronez, directeur du Mouv', déclare au quotidien Les Echos : « Le service public n’est pas à vendre ni à brader. Il n’est pas un réservoir de fréquences à destination des entreprises privées désireuses de progresser »[48].

Groupe 1981[modifier | modifier le code]

Le , le CSA autorise la vente de la radio au groupe 1981 de Jean-Éric Valli. Les salariés de OUI FM sont alors susceptibles d'être transférés vers d'autres radios appartenant à ce groupe[49],[50].

Identité de la station[modifier | modifier le code]

Capitaux[modifier | modifier le code]

Depuis 2019, OUI FM appartient au groupe 1981[1]. La radio est détenue jusqu'alors par la holding AWPG d'Arthur [51],[52], qui l'a lui même racheté au groupe Virgin de Richard Branson en 2008 pour 5 millions d’euros[53].

Logos[modifier | modifier le code]

Slogans[modifier | modifier le code]

La radio a connu plusieurs slogans depuis sa création[57] :

  • 1987 : « Le son qui a du sens »[58]
  • 1997 : « Plus libre, plus rock »
  • 2011 : « La radio rock »
  • 2012 : « Plus libre, plus rock »[59]
  • 28 février 2014 : « Le rock a sa radio »[55]
  • 2014 : « Faites du bien à vos oreilles », « La radio qui fait du bien à vos oreilles »
  • 2016 : « #RockRadio » [60]
  • Depuis le 15 janvier 2018 : « La Radio du Rock. »

Voix off[modifier | modifier le code]

Collaborateurs de la station[modifier | modifier le code]

Historique[modifier | modifier le code]

Présidence[modifier | modifier le code]

Le président de la radio est Emmanuel Rials depuis [réf. nécessaire].

Programmation[modifier | modifier le code]

Musique[modifier | modifier le code]

OUI FM est une radio musicale spécialisée dans la musique rock et pop-rock[68]. La radio s'est également tournée vers la soul, l'électro-pop et l'électro-rock durant certaines périodes de son existence[69]. Elle propose une programmation musicale allant des années 1960 à aujourd'hui[35], misant aussi sur les dernières nouveautés[70].

OUI FM a été l'une des premières radios françaises à diffuser Nirvana[68]. Le groupe britannique Muse, a lui été connu en France grâce à la station en 1999[71].

En , OUI FM est mise en demeure par le CSA du fait du non-respect, entre et , des taux de diffusion de chanson d'expression française[72]. Quelques mois plus tard, le , le Conseil d'État français rejette la tentative de QPC amorcée par le SIRTI et OÜI FM à l'égard de la nouvelle réglementation sur les quotas radios[73]. De nouveau, le , le CSA français met en demeure OUI FM pour que la station respecte à l'avenir ses obligations en matière de chansons d'expression française[74].

Bring The Noise[modifier | modifier le code]

Ancien logo de l'émission.

Bring the Noise est une émission spécialisée dans l'alternatif rock. Elle est diffusée sur l'antenne de OUI FM depuis 2009[64] et a connu une pause entre 2017 et septembre 2020[75].

Lors de sa création, Bring The Noise succède alors à l'émission Guerilla Radio, référence à une musique de Rage Against the Machine. Le titre de l'émission est inspiré d'une collaboration du groupe de hip hop Public Enemy et du groupe de Thrash Metal Anthrax.

De 2011[76] à 2014[77], l'émission est déclinée le vendredi soir sous le nom de Bring The Noise - La Night et s'ouvre à la culture électronique.

L'Odyssée du rock[modifier | modifier le code]

L'Odyssée du rock était une émission diffusée sur OUI FM du 20 janvier 2001 à 2009[18]. Présentée par Gilles Verlant accompagné de Thomas Caussé puis par Josquin Wagner, l'émission avait pour particularité de passer des classiques de groupes parfois peu connus, en racontant leurs histoires[78].

Événementiel[modifier | modifier le code]

  • Les 6, 14 et 18 décembre 2010, OÜI FM organise la première édition du « Festival Bring The Noise »[79].
  • Une deuxième édition du « Festival Bring The Noise » a lieu le 29 novembre ainsi que les 4 et 9 décembre 2011[80].
  • La radio propose une troisième édition du « Festival Bring The Noise » en novembre et décembre 2012[81].
  • Du 8 au 13 juillet 2013, OÜI FM et la Mairie de Paris organisent la troisième édition du festival « Soirs d'été »[82].
  • En novembre et décembre 2013, OÜI FM propose la quatrième édition du « Festival Bring The Noise »[83].
  • Le 28 novembre, 14 et 18 décembre 2014, la radio présente la dernière édition du « Festival Bring The Noise »[84].
  • Du 23 au 25 juin 2015, la radio organise le « OÜI FM Festival » sur la place de la République à Paris[85].
  • Le 4 avril 2016, OÜI FM remet les prix de la première édition des OÜI FM Rock Awards au Réservoir à Paris[86].
  • Le , la station de radio dévoile les prix de la deuxième édition des OÜI FM Rock Awards en direct du Trianon à Paris[87].
  • Du 24 au , OÜI FM a programmé un week-end spécial autour de Chuck Berry, mort le dans sa quatre-vingt-dixième année[88].

Diffusion[modifier | modifier le code]

Fréquences[modifier | modifier le code]

Ville Département Région Émetteur Diffuseur Puissance d'émission
(PAR)
Année d'attribution
Alès Gard Languedoc-Roussillon Montagne Saint-Germain
Saint-Jean-du-Pin
Towercast 500 W 2010
Auxerre Yonne Bourgogne Égriselles, rue des Huches
Venoy
Towercast 250 W 2009
Bagnols-sur-Cèze Gard Languedoc-Roussillon Les Masses
Bagnols-sur-Cèze
TDF 200 W 2010
Beaune Cote d'Or Bourgogne Franche-Comté. DAB+ Beaune 2 kW 2021
Brest Finistère Bretagne Place de Strasbourg
Rue du Vercors
Brest
TDF 1 kW 2011[89]
Cannes Alpes-Maritimes Provence-Alpes-Côte d'Azur 2019[90]
Châlons-en-Champagne Marne Champagne-Ardenne La Côte Mahout
Chemin de Melette
Châlons-en-Champagne
TDF 500 W 2010[91]
Chalon-sur-Saône Saône et Loire Bourgogne Franche-Comté. DAB+ Bissey-sous-Cruchaud 6,5 kW 2021
Chamonix / Les Houches Haute-Savoie Rhône-Alpes Les Mourroux
Les Bois Prins
Chamonix-Mont-Blanc
Itas Tim 100 W 2013[92]
Cherbourg-en-Cotentin Manche Basse-Normandie Immeuble Bélier
Rue de Brie
Cherbourg-Octeville
Towercast 500 W 2011[89]
Colmar Haut-Rhin Alsace Port de Colmar
10, rue des Bonnes Gens
Colmar
TDF 1 kW 2011[93]
Coulommiers Seine-et-Marne Île-de-France Mouroux Les Parrichets

Mouroux

TDF 1 kW 2017[94]
Creil Oise Picardie La Fontaine aux Bergers
Rue du Connétable
Apremont
TDF 2 kW 2007
Dijon Côte d'Or Bourgogne Franche-Comté. DAB+ Chenôve 7,5 kW 2021
Dourdan Essonne Île-de-France lieudit Les Champs Noël

chemin de l'Epine Blanche

Dourdan

TDF 200 W 2017[94]
Fecamp Seine-Maritime Haute-Normandie Les Plantis
Chemin Rural n°20
Senneville-sur-Fécamp
TDF 500 W 2011[89]
Granville Manche Basse-Normandie Château d'eau
Saint-Michel-des-Loups
Jullouville
Towercast 500 W 2011[89]
Laval Mayenne Pays de la Loire Tour des Fourches
20, place Pasteur
Laval
Towercast 1 kW 2011[95]
Le Mans Sarthe Pays de la Loire La Noé
Route de Rouillon
Rouillon
Towercast 1 kW 2011
Lille Nord RNT 2018[96]
Lorient Morbihan Bretagne Kernours
Kervignac
TDF 1 kW 2011[89]
Lyon métropole de Lyon RNT 2018[96]
Marseille Bouches-du-Rhône RNT
Melun Seine-et-Marne Île-de-France 7, rue Claude Bernard
Melun
Towercast 1 kW 2007[97]
Montélimar Drôme Rhône-Alpes Notre-Dame de Montchamp
Malataverne
Towercast 1 kW 2011
Mulhouse Haut-Rhin RNT
Nancy Meurthe-et-Moselle Lorraine Etendu, RNT Plateau de Malzeville TDF 10 kW 2023[98]
Nice Alpes-Maritimes RNT 2014[99]
Paris et Île-de-France Paris Île-de-France Tour Eiffel
Paris
TDF 4 kW 1989
Roanne Loire Rhône-Alpes Sainte-Agathe
Cherier
Towercast 1 kW 2011
Saint-Lô Manche Basse-Normandie Château d'eau des Ronchettes
Rue Louise Michel
Saint-Lô
TDF 1 kW 2010
Strasbourg Bas-Rhin Alsace Tour de Chimie
Rue Blaise Pascal
Strasbourg
Towercast 1,5 kW 2016[100]
Thionville Moselle Lorraine Chemin de Chaudebourg
Val Marie
Thionville
TDF 500 W 2011[93]
Valognes - Saint-Joseph Manche Basse-Normandie Route de la Bergerie
ZA d'Armanville
Valognes
TDF 100 W 2014
Villefranche-sur-Saône Rhône Rhône-Alpes Notre-Dame de Buisante
Pommiers
Towercast 200 W 2011

La Radio de la Mer[modifier | modifier le code]

Premier logo de La Radio de la Mer programme OUI FM en 2011.

La Radio de la Mer est une ancienne station de radio proposant ses programmes sur les côtes françaises (Brest, Dunkerque, Boulogne-sur-Mer, Fécamp, Les Sables d'Olonne, Lorient, Le Havre et Cherbourg)[41]. Avant d'être la propriété du groupe Contact dès l'été 2009, la radio sera vendue en mars 2011 à Arthur via sa société AWPG[40].

Logo de La Radio de la Mer programme OUI FM dès 2014.

Le CSA autorise une reprise de La radio de la Mer et de ses 8 fréquences sous la forme d'une syndication des programmes. La station se présentant comme « La Radio de la Mer programme OUI FM [40]», conserve son identité marine et propose un décrochage local en matinée[101].

En , le Conseil d'État décide d'annuler la syndication entre OUI FM et La Radio de la Mer[42]. En , OUI FM ne propose plus aucun programme local et les 8 fréquences de la station sont toutes abrogées[43]. OUI FM sollicite toutes les fréquences qui ont fait l'objet d'un appel à candidature du CSA. Elle n'obtient cependant pas la fréquence des Sables-d’Olonne, qui revient à RCA[44].

En , les autorisations de OUI FM à Dunkerque et à Boulogne-sur-Mer ont été validées par le CSA, pour une bascule sur son programme national, mettant fin à La Radio de la Mer[45].

Autres diffusions[modifier | modifier le code]

OUI FM est aussi disponible :

  • Par Internet. Plusieurs webradios existent : OÜI FM Alternatif, OÜI FM Classic Rock, OÜI FM Rock Indé, OÜI FM Blues 'N' Rock et (anciennement) OÜI FM by Dj Zebra. En 2016 est créée la webradio Oüi Ganja (renommée Oüi FM Reggae en 2017) dédiée au reggae. Lancement simultané de deux webradios supplémentaires (OÜI FM Rock 60's et OÜI FM Rock 70's) en , l'objectif étant de proposer le meilleur de la musique des années 1960 et 1970[102]. Oüi FM lance par la suite les webradios Oüi FM Rock 80's et Oüi FM Rock 90's [103] et Oüi FM Rock 2000 [104], suivi par Oüi FM Summertime [105], à l'été 2017, Oui FM Génération Woodstock[106], à la rentrée 2017, Oüi FM Top of the Week[107], en et Oüi FM Rock 'n' Food créée fin , à l'occasion du festival de l'alimentation[108].
  • Sur smartphone via l'application « OUI FM ».
  • Par le câble, le satellite (sur Canal)[109] et xDSL.

Chiffre d'affaires[modifier | modifier le code]

Chiffre d'affaires de Oui FM[110].

Année 2008 2009 2010 2011 2012
Chiffre d'affaires (en M€) 3,8 4,6 4,5 5,3 4,8

Audiences[modifier | modifier le code]

Année 2001 2008-2009 2009-2010 2010-2011 2011-2012 2012-2013 2013-2014
AC en Île-de-France (de septembre à juin) 4,4 % 2,3 % 2,4 % 2,4 % 2,3 % 2,2 % 1,9 %

OUI FM atteint 2,2% d'audience cumulée en Ile-de-France pour la période couvrant mars à juin 2009, voyant un tiers de son audience partir en moins d'un an[111].

En , OUI FM est créditée d'une audience cumulée de 3,2 % en Île-de-France sur la période couvrant septembre à décembre 2010[112] contre 2,3% un an plus tôt sur la même période[112]. Soit 308 000 auditeurs franciliens quotidiens. Selon les résultats intermédiaires de l'enquête 126 000 Radio Île-de-France de Médiamétrie, OUI FM s'impose comme l'une des stations locales les plus écoutées, devant Voltage, Radio Nova, Radio FG, et talonne Ado FM et Latina, créditées de 3,3 % d'audience cumulée. La radio rock souligne également qu'elle devance Virgin Radio, sa principale concurrente musicale, sur tous les critères, et qu'elle se rapproche de RTL2, à 3,5 %. Soulignant qu'elle est "en très grande forme", OUI FM indique également que, avec 19 000 auditeurs à l'écoute chaque instant, elle enregistre une progression de 90 % de son quart d'heure moyen sur une vague, soit 9 000 auditeurs supplémentaires. Sa part d'audience s'établit à 1,6 %, soit une progression de 77,8 % sur une vague, réalisant la 3e meilleure progression des musicales sur une vague. Sur ce critère, OUI FM devance Virgin Radio, Ado FM et Voltage.

En , l'audience de OUI FM a progressé de plus de 20 % par rapport au moment où Arthur a repris la radio. Cette hausse s'explique en grande partie par l'obtention de nombreuses nouvelles fréquences.

En Ile de France, la radio atteindra une audience cumulée de 1,9% entre septembre et décembre 2012[113].

En 2013, OUI FM verra ses audiences décliner passant de 2,5% en audience cumulée entre janvier et mars[114], à 2,2% d'avril à juin[113] et de 2% entre septembre et décembre[114].

En 2014, la radio atteindra 1,8 % d'audience cumulée entre janvier et mars[114] et 2,1 % de septembre à octobre[115].

En 2015, la station est créditée à 1,3% d'audience cumulée de janvier à mars[116], 1,6% pour la période d'avril à juin[117] et 2,1% entre septembre et octobre[117].

En 2016, OUI FM comptabilise 1,6% d'audience cumulée entre janvier et mars[118], 1,5% pour la période couvrant avril à juin[118] et 1,3% entre septembre et décembre[119].

En 2017, OUI FM va connaitre une érosion de ses audiences en Ile-de-France atteignant 1,3% d'audience cumulée de janvier à mars[120], 1,1% entre avril et juin[120] et 1,8% de septembre à octobre 2017[121].

En 2018 la radio atteindra 2% en audience cumulée sur la période couvrant janvier à mars 2018[122] et 2,5% sur la période septembre à décembre en Ile-de-France, soit une progression de +0,8 point en un an selon Médiamétrie[53].

En 2020, l'audience de OUI FM atteint 1.8% d'audience cumulée pour la période comprise entre septembre et octobre en Ile-de-France. La radio voit son audience augmenter un an plus tard avec 2,5% d'audience cumulée pour la période allant septembre à octobre 2021[123].

En Ile-de-France toujours, la radio est créditée à 1,4% d'audience cumulée entre avril et juin 2022[124], 1,8% sur la période couvrant septembre à octobre[125] et 1,6% entre de novembre à décembre de cette même année[125].

En 2023, la radio comptabilise en Ile-de-France 1,5% d'audience cumulée entre janvier et mars[124], 1,6% d'avril à juin[124], 1,7% pour la période comprise de septembre à octobre[126] et 2% de novembre à décembre[126] .

Remarques[modifier | modifier le code]

  • En 2008, OUI FM et l'agence de publicité Leg remportent le grand prix Stratégies de la publicité 2008 pour une campagne intitulée : « Le Rock est là pour changer votre vie. »
  • En 2009, le constructeur de voiture Mazda sort la Mazda 2 OUI FM en série spéciale suréquipée pour la région parisienne, cette voiture aux couleurs de la radio (noir et rouge) bénéficie de la signature OUI FM sur les appuis-tête.
  • En 2007,La radio fut particulièrement remarquée pour avoir reçu Doc Gyneco,s’étant énervé sur cette même interview,la vidéo [127]de la querelle fut plus de 160 k vues et fut populaire pour son « j’vais te bouffer le c*l j’vais te lécher la ch*tte, Fais attention ! ».

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « C’est fait, Arthur a vendu Oüi FM au Groupe 1981 », sur Télérama (consulté le )
  2. Daniele_Sunrise, « Liste des radios UPC TV Box », sur upc.ch, Sunrise Community, (consulté le ).
  3. (fr) Mention légale et document officiel.
  4. « Ça bouge dans ma tête », sur schoop.fr (consulté le ).
  5. « OUÏ FM », sur radioscope.fr (consulté le ).
  6. (fr) François Ducray, Best no 246, janvier 1989, « In-Ouï », p. 72-75.
  7. a et b Philippe Philippe Lançon, « Super-Nana et d'autres animateurs-choc ont été virés de la bande FM. Sur Skyrock, sévit toujours Maurice. Malin, l'ex-terreur des ondes insulte moins. Patron, il gère son image. Le sorcier des ondes. », sur Libération, (consulté le )
  8. « Fête de la radio : retour sur l’histoire de OÜI FM ! - OUI FM », sur www.ouifm.fr (consulté le )
  9. Sylvie Sylvie BRIET, « Virgin adopte Ouï FM, 10 ans. La maison de disque monte un groupe international de radio. », sur Libération, (consulté le )
  10. « Ouï FM renforce sa grille. », sur Libération, (consulté le )
  11. Anne-Marie Gustave, « Arthur s'offre Oüi FM », sur www.telerama.fr, (consulté le )
  12. Par Le 27 février 2009 à 07h00, « Arthur « réveille » Ouï FM », sur leparisien.fr, (consulté le )
  13. Prescilia Sitbon Sitbon, « Emmanuel Rials, Jean Isnard et Bruno Witek rejoignent Ouï FM | média+ » (consulté le )
  14. a et b « Arthur, l’Ouï pas fine », sur liberation.fr,
  15. « Ouï FM "frappe un grand coup" », sur lejdd.fr, (consulté le )
  16. Deezer, « OUI LOVE DEEZER L’EMISSION DE RADIO QUI VOUS APPARTIENT », sur Deezer The Backstage, (consulté le )
  17. a et b « RadioScope - Ouï FM - Saison 2008-2009 », sur www.radioscope.fr (consulté le )
  18. a et b « Décès de Gilles Verlant - OUI FM », sur www.ouifm.fr, (consulté le )
  19. a et b « Nicolas Lespaule – France Bleu », sur ici, par France Bleu et France 3 (consulté le )
  20. « DJ Zebra en live sur Ouï FM pour lancer sa webradio », sur technic2radio.fr, (consulté le )
  21. a et b Frédéric Seront Seront, « La vie parisienne de Fabrice Brouwers », sur DHnet, (consulté le )
  22. a et b « Arnold de retour sur Ouï FM », sur technic2radio.fr, (consulté le )
  23. « Le Morning Rock avec Arnold », sur www.ouifm.fr (consulté le )
  24. a et b « Oüi FM : retour de l’hebdomadaire dominicale de Philippe Manœuvre la Discothèque rock idéale », sur www.satellifacts.com (consulté le )
  25. Brulhatour, « Philippe Manoeuvre de retour sur Oui FM », sur La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio, (consulté le )
  26. « RadioScope - Ouï FM - Saison 2015-2016 », sur www.radioscope.fr (consulté le )
  27. a et b Brulhatour, « La Onda Radio Show sur Oüi FM », sur La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio, (consulté le )
  28. a et b « RadioScope - Ouï FM - Saison 2016-2017 », sur www.radioscope.fr (consulté le )
  29. a et b « RadioScope - Ouï FM - Saison 2014-2015 », sur www.radioscope.fr (consulté le )
  30. a et b Brulhatour, « OUi FM ressuscite Max et son Starsystem », sur La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio, (consulté le )
  31. « Littéralement Rock : Dom Kiris trempe sa plume dans le rock sur OÜI FM ! - OUI FM », sur www.ouifm.fr, (consulté le )
  32. Brulhatour, « L'animateur Maurice de retour sur Oui FM », sur La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio, (consulté le )
  33. « Arthur reprend le micro sur OÜI FM », sur www.technic2radio.fr, (consulté le ).
  34. Brulhatour, « Oüi FM : nouvelle rentrée, nouveaux challenges », sur La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio, (consulté le )
  35. a et b « RadioScope - Ouï FM », sur www.radioscope.fr (consulté le )
  36. « OUI FM remise en vente : qui veut raquer pour la radio du rock ? », sur Les Jours, (consulté le )
  37. Prescilia Sitbon, « Ouï FM pas autorisée à reprendre Parenthèse Radio (CSA) | média+ » (consulté le )
  38. « SchooP | La mémoire de la FM > Les fiches radio > Nice Radio (06) - www.schoop.fr », sur www.schoop.fr (consulté le )
  39. csa.fr, « Cession de Nice Radio », sur csa.fr, (consulté le )
  40. a b et c « RadioScope - Radios disparues - La Radio de la Mer », sur www.radioscope.fr (consulté le )
  41. a et b Brulhatour, « La Radio de la Mer sur la bonne vague », sur La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio, (consulté le )
  42. a et b lesechos.fr, « La Radio de la Mer n’a plus le droit de reprendre Ouï FM », sur lesechos.fr, (consulté le )
  43. a et b « Ouï FM met un terme à La Radio de la Mer », sur technic2radio.fr, (consulté le )
  44. a et b CSA, « CSA.fr - Appel à candidatures radio dans le ressort du CTA de Rennes : les candidats sélectionnés / Décisions du CSA / Espace juridique / Accueil », sur www.csa.fr (consulté le )
  45. a et b « Sélections du CTA de Lille : les demandes ont été validées », sur www.technic2radio.fr, (consulté le ).
  46. « OÜI FM / Le Mouv' : l'union fait la force - OUI FM », sur www.ouifm.fr (consulté le )
  47. Carole Lefrançois, « Le coup de com' d'Arthur : “Fusionnons Oüi FM et Le Mouv’ !” », sur www.telerama.fr, (consulté le )
  48. Grégoire Poussielgue, « Le Mouv’ éconduit vertement la proposition de fusion de Ouï FM », sur Les Echos, (consulté le )
  49. « Oüi FM va être vendue au Groupe 1981 », Le Figaro,‎ (lire en ligne, consulté le )
  50. Alexande Debouté, « Arthur se sépare de Oüi FM », Le Figaro,‎ (lire en ligne, consulté le )
  51. (fr)« Arthur confirme le rachat de la radio OÜI FM » sur Ozap.com, .
  52. (fr) P. L., « Arthur : «J'ai repris OÜI FM car j'aime OÜI FM» », Le Figaro, .
  53. a et b « Arthur se sépare de Oüi FM », sur LEFIGARO (consulté le )
  54. a b et c « RadioScope - Logothèque », sur www.radioscope.fr (consulté le )
  55. a et b Brulhatour, « Oüi FM confie son image à CLM-BBDO », sur La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio, (consulté le )
  56. Brulhatour, « Les nouveautés de Oüi FM », sur La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio, (consulté le )
  57. « SchooP | La mémoire de la FM > Histoire des radios - www.schoop.fr », sur www.schoop.fr (consulté le )
  58. « Ouï FM sort ses archives pour ses 25 ans », sur technic2radio.fr, (consulté le )
  59. « Oüi FM : toujours “plus rock”, et bientôt télévisée », sur www.telerama.fr, (consulté le )
  60. « Oui FM | Sonacom », (consulté le )
  61. « Marine Tuja », sur VOIX OFF - PUB - DOC - DOUBLAGE - OUTIL CASTING | LESVOIX.FR le site référence. (consulté le )
  62. a et b Brulhatour, « Nouveau Morning et nouvelles voix sur Oui FM », sur La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio (consulté le )
  63. Mecaniqueondes, « Mécanique n°54 - Dom Kiris », sur La Mécanique des Ondes, (consulté le )
  64. a et b « RadioScope - Ouï FM - Saison 2009-2010 », sur www.radioscope.fr (consulté le )
  65. « Nouvelles chroniques sur OÜI FM - OUI FM », sur www.ouifm.fr, (consulté le )
  66. Brulhatour, « Christophe Alévêque sur Oüi FM », sur La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio, (consulté le )
  67. « Nono (Trust) présente Solo Radio sur OÜI FM ! - OUI FM », sur www.ouifm.fr, (consulté le )
  68. a et b « OÜI FM, depuis 35 ans la radio du rock ! », sur Fête de la Radio - Site officiel (consulté le )
  69. « OÜI FM rocke dans toute la France », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  70. Serge Surpin, « CSA : Oui FM pas assez francophone », sur La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio, (consulté le )
  71. « Muse et la France : 20 ans d'amour ! - OUI FM », sur www.ouifm.fr, (consulté le )
  72. « Quotas : 8 radios mises en demeure », sur www.lalettre.pro, (consulté le )
  73. « La loi sur les quotas radios validée par le Conseil d'État », sur www.lalettre.pro, (consulté le ).
  74. « CSA : OUI FM pas assez francophone », sur www.lalettre.pro, (consulté le ).
  75. Brulhatour, « Le Groupe 1981 poursuit le développement de ses contenus numériques », sur La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio, (consulté le )
  76. « RadioScope - Ouï FM - Saison 2011-2012 », sur www.radioscope.fr (consulté le )
  77. « RadioScope - Ouï FM - Saison 2013-2014 », sur www.radioscope.fr (consulté le )
  78. « Gilles Verlant », sur www.meletout.net (consulté le )
  79. « Festival OÜI FM Bring The Noise - OUI FM », sur www.ouifm.fr, (consulté le )
  80. « Festival OÜI FM Bring The Noise - OUI FM », sur www.ouifm.fr, (consulté le )
  81. « Festival OÜI FM Bring The Noise 2012 - OUI FM », sur www.ouifm.fr, (consulté le )
  82. Brulhatour, « Les Soirs d'Eté de Oüi FM », sur La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio, (consulté le )
  83. « Festival OÜI FM Bring The Noise, 4ème édition ! - OUI FM », sur www.ouifm.fr, (consulté le )
  84. « Festival OÜI FM Bring The Noise 2014 : demandez le programme ! - OUI FM », sur www.ouifm.fr, (consulté le )
  85. Brulhatour, « Oui FM annonce l'organisation du Oui FM Festival », sur La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio, (consulté le )
  86. Brulhatour, « Oui FM lance les premiers Oui FM Rock Awards », sur La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio, (consulté le )
  87. « OÜI FM Rock Awards : une soirée sous le signe du rock », sur www.lalettre.pro, (consulté le ).
  88. « Week-end spécial Chuck Berry sur OÜI FM », sur www.lalettre.pro, (consulté le ).
  89. a b c d et e Sous le nom "La radio de la mer programme Oüi FM".
  90. « La radio Oui FM arrive à Cannes », sur www.lalettre.pro, (consulté le ).
  91. A remplacé Radio Classique sur cette fréquence.
  92. « Chamonix, OÜI FM est là ! - OUI FM », sur www.ouifm.fr, (consulté le )
  93. a et b « OÜI FM à la conquête de l'Est - OUI FM », sur www.ouifm.fr, (consulté le )
  94. a et b Décision n° 2017-PA-27 du 18 janvier 2017 portant reconduction de l'autorisation délivrée à la SAS Ouï FM pour l'exploitation d'un service de radio de catégorie B par voie hertzienne terrestre en modulation de fréquence dénommé Ouï FM (lire en ligne)
  95. A remplacé Parenthèse Radio sur cette fréquence.
  96. a et b « OUI FM arrive à Lille ! - OUI FM », sur www.ouifm.fr, (consulté le )
  97. « Voici vos nouvelles fréquences », sur leparisien.fr, (consulté le )
  98. Brulhatour, « Les radios Ado et Oui FM arrivent en DAB+ à Nancy », sur La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio, (consulté le )
  99. « OÜI FM débarque à Nice en DAB+ ! - OUI FM », sur www.ouifm.fr, (consulté le )
  100. « Écoutez OÜI FM à Strasbourg - OUI FM », sur www.ouifm.fr, (consulté le )
  101. « La Radio de la Mer ne peut plus diffuser Ouï FM », sur technic2radio.fr, (consulté le )
  102. « Deux nouvelles webradios pour OÜI FM », sur www.lalettre.pro, (consulté le ).
  103. OÜI FM ROCK 80’S ET OÜI FM ROCK 90’S : Les nouvelles webradios de OÜI FM débarquent !
  104. OÜI FM Rock 2000, La nouvelle webradio de OÜI FM
  105. OÜI FM Summertime, la webradio de votre été
  106. OÜI FM Génération Woodstock, la webradio Peace & Rock
  107. Suivez l'actualité rock avec OÜI FM Top of the Week
  108. OÜI FM ROCK’N’FOOD : LA WEBRADIO DU FESTIVAL DE L’ALIMENTATION
  109. Elle est diffusée en numérique clair sur le satellite Astra 19,2° Est qui alimente aussi les émetteurs FM de province (Astra 1N, Fréquence 12363,00 MHz, Polarisation verticale, Standard DVB-S, Modulation QPSK, Débit symbolique 27500 bps, Correction d'Erreur (FEC) 3/4. (Source).
  110. (fr)« Arthur essaie de revendre sa radio Ouï FM » sur BFM TV,
  111. « Audience Radio en Ile de France : mouvements de grande amplitude et bouleversements - The Media Leader FR », sur the-media-leader.fr, (consulté le )
  112. a et b « Audience Radio Ile-de-France : RTL en tête, Europe 1 dépasse France Inter, RMC quatrième, percée de FIP - The Media Leader FR », sur the-media-leader.fr, (consulté le )
  113. a et b « 126 000 Radio IDF : France Inter talonne RTL en audience cumulée », sur CB News, (consulté le )
  114. a b et c « 126 000 Radio IDF : Europe 1 en tête », sur cbnews, (consulté le )
  115. « Audience de la radio en Île de France en septembre-octobre 2014 », sur imca.fr, (consulté le )
  116. « Audience radio Ile-de-France avril-juin 2015 en part d’audience : RTL leader, RMC devient 2ème station francilienne devant France Inter et Europe 1 - The Media Leader FR », sur the-media-leader.fr, (consulté le )
  117. a et b « Audience radio Ile-de-France septembre-octobre 2015 en part d’audience : RTL et France Inter en tête devant Europe 1. Percée de Skyrock - The Media Leader FR », sur the-media-leader.fr, (consulté le )
  118. a et b « 126 000 Radio IDF : RTL en tête en audience cumulée et part d’audience », sur CB News, (consulté le )
  119. « Audience radio Ile-de-France septembre-décembre 2016 en part d’audience : France Inter leader, percée de RMC - The Media Leader FR », sur the-media-leader.fr, (consulté le )
  120. a et b « Audience radio Ile de France avril juin en part d’audience : RTL revient en tête. RMC passe nettement devant Europe1. Progression de France Info - The Media Leader FR », sur the-media-leader.fr, (consulté le )
  121. « Audience radio Ile-de-France en part d’audience : RTL reprend la main. Europe 1 se maintient. RMC progresse. Skyrock devant NRJ - The Media Leader FR », sur the-media-leader.fr, (consulté le )
  122. « Audience radio IDF janvier-mars 2018 en part d’audience : RTL reste en tête. Europe1, France Info et Nostalgie en forme - The Media Leader FR », sur the-media-leader.fr, (consulté le )
  123. Brulhatour, « Île-de-France : l'audience de Oüi FM progresse », sur La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio, (consulté le )
  124. a b et c « Audience radio en Ile-de-France : France Inter domine toujours », sur CB News, (consulté le )
  125. a et b « Audience radio Ile-de-France en part d’audience : France Inter en tête, FIP première musicale, Nostalgie devant NRJ - The Media Leader FR », sur the-media-leader.fr, (consulté le )
  126. a et b « Audience radio Ile-de-France : France Inter domine, RTL progresse et franceinfo marque le pas », sur CB News, (consulté le )
  127. « Doc Gyneco pète un cable sur OUI FM » (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]