Cette page est semi-protégée.

Beur FM

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Beur
 Ne doit pas être confondu avec BFM.
Beur FM
Présentation
Pays Drapeau de la France France
Siège social Paris, France
Slogan La couleur de la diversité
Langue Français
Statut Radio de catégorie D
Site Web www.beurfm.net
Historique
Création 1992
Diffusion
AM  Non
FM  Oui
RDS  Oui
Numérique  Oui
Numérique terrestre  Oui
Satellite  Oui
Câble  Oui
ADSL  Oui
Streaming  Oui
Podcasting  Oui

Beur FM est une « radio thématique nationale » française[1] créée en 1992 disposant de 18 fréquences FM en France et émettant depuis 2014 sur la Radio numérique terrestre à Paris, Marseille et Nice.

Histoire

Alliant information, débat et musique, Beur FM perçoit la proximité et l’interactivité comme des éléments moteurs contribuant au succès de ses programmes. Radio de la diversité par excellence, elle est un lieu de débat et d’échange, dans un esprit de tolérance et de pluralité.

Beur FM est membre des Indés Radios et du SIRTI.

Le fondateur et PDG de Beur FM, Nacer Kettane avait été en 1981 l'un des créateurs de la radio libre associative Radio Beur.

La radio connaît des problèmes financiers. En février 2014, le CSA adresse une mise en demeure suite aux constats de non-diffusion sur plusieurs sites d'émissions (Aix en provence, Alès, Carcassonne, Creil, Grenoble, Le Mans, Mantes la jolie, Saint Etienne et Troyes)[2].

À la suite des attentats de janvier 2015 en France, Beur FM fait l'objet d'un intérêt accru des médias français et étrangers[3],[4].

Émissions

Parmi les émissions Les Z'informés qui selon Marianne « bénéficie d'une grande popularité dans les « quartiers » »[5],[6], L'Islam au présent[7], Confidences et de nombreuses émissions musicales et sportives.

D'après Conspiracy Watch, le rédacteur en chef de Beur FM, Abdelkrim Branine, « relaie régulièrement sur les réseaux sociaux des textes de l’auteur conspirationniste Hicham Hamza à qui il a d’ailleurs ouvert ses micros dans l’une de ses émissions pour parler du dîner du Siècle. Il n’hésite pas non plus à inviter, pour débattre des « sociétés secrètes », le dénommé Salim Laïbi, alias Le Libre Penseur, un dentiste marseillais évoluant au sein de la mouvance Dieudonné, ou encore Alix Dreu-Boucard, alias AtMOH, le fondateur et président de ReOpen911 »[8].

Voir aussi

Articles connexes

Lien externe

Notes et références

  1. Station classée par le CSA en catégorie D : services de radio thématiques à vocation nationale [1]
  2. « Absence d’émission : Beur FM mise en demeure », CSA,‎ (consulté le 24 février 2014)
  3. Abdelkrim Branine, rédacteur en chef à Beur FM, évoque le ressenti actuel des musulmans, leberry.fr
  4. Beur FM - La radio qui fascine les médias étrangers - Le Tube du 24/01 sur Canal+ le 28 janvier 2015
  5. Les mauvaises ondes de Beur FM..., Vladimir De Gmeline, marianne.net, 21 mai 2015
  6. http://www.lemonde.fr/societe/article/2015/01/13/il-faut-ecouter-ceux-qui-disent-je-ne-suis-pas-charlie_4554861_3224.html
  7. Jack Lang invité sur Beur FM sur le site de l'Institut du monde arabe
  8. « Une Nouvelle Donne... pour les conspirationnistes ? », sur Conspiracy Watch,‎ (consulté le 17 août 2015)

Bibliographie

  • Richard L. Derdelan, « Radio-Beur, 1981-1992 : l’échec d’un multiculturalisme à la française », Hommes et migrations, 1995, no 1191