Générations (radio)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Générations
Description de l'image Générations.jpg.
Présentation
Pays Drapeau de la France France
Siège social 20e arrondissement de Paris
Propriétaire Espace Group
Slogan « Hip-hop soul radio »
Langue Français
Statut Radio privée de Catégorie B
Site web http://generations.fr/
Historique
Ancien nom E-FM Inter génération (1992)
Générations Paris Jazz (fusion avec Paris Jazz, 2004)
Générations FM
Création 1992
Diffusion
FM Oui Oui

Générations est une station de radio en région parisienne créée en 1992. Elle émet sur la bande FM à la fréquence de 88,2 MHz. Dirigée par Christophe Mahé, elle diffuse principalement du hip-hop et propose quelques émissions spécialisées, notamment en rap français, R'n'B et reggae.

Elle appartient au groupe audiovisuel français Espace Group basé à Lyon. Elle est par ailleurs membre du GIE Les Indés Radios et du SIRTI. En , elle est autorisée par le CSA à reprendre les programmes de Sun 101.5 à Lyon, détenue elle aussi par Espace Group, ce qui lui permet de s'implanter sur la 2e agglomération française.

Historique[modifier | modifier le code]

Avant 1992 : l'origine de la station[modifier | modifier le code]

À l'origine, au début des années 1990, il existe une station de radio dénommée E-FM Inter génération à l'hôpital Gériatrique Charles Foix d'Ivry. Cette radio pouvait être captée autour des villes d'Ivry et de Vitry dans le département du Val-de-Marne. Cet espace alloué à la radio fut créé à l'initiative de René Laforestrie, Docteur en psychologie. Son objectif était de faire parler les vieux mais également d'accueillir des jeunes au sein de l'hôpital.

Ces jeunes que la station a accueilli se sont révélés être quelques années plus tard les icônes de la Génération rap (1992-2007), cette histoire et ces rencontres ayant marqué pour toujours la station de radio naissante Générations.[non neutre]

L'amibition de Générations n'est pas uniquement musical. Avant l'émergence de formats radio Rap ou RnB, l'identité d'une radio est avant tout faîte de passion, de défis, de transpiration et surtout de plaisir aussi bien pour les artistes que pour les animateurs et pour les auditeurs. Après la période des pionniers du hip-hop français, la relève se préparait et Générations avait déjà décidé de les accompagner[réf. nécessaire].

1992 - 2007 : une histoire de Générations[modifier | modifier le code]

En 1993, Dj Bronco fit ses premières apparitions radiophoniques sur l'antenne, très vite rejoint par Dan. Déjà, ils balançaient leurs rythmes « rare groove » et Funk chaque semaine. On vit l'époque Big cheese sans oublier Lords of the underground, Mobb Deep et bien d'autres. Ils furent, dans la foulée, accompagnés par les combattants du Rap et du son Cainri conduits par Marc qui changea dès lors de nom de famille pour s'appeler à tout jamais Mark bombattack. Lorent, lorent, balançait des sons new jack tous les jeudis à 19 h. DJ kaze et son Vinyl concept prenait en otage des après-midi entières les deux seules platines de la radio. Kiki (Zoxea) et son Quoi de 9 baby invitait déjà tous les rappeurs du bitume pour des émissions d'anthologie. On vit l'époque Sages po, Time Bomb, la Cliqua et les débuts de la Mafia k'1 fry sans oublier le Wu Tang, LL Cool J, Biggie, Tupac Shakur, Dr Dre, Mary J Blige et bien d'autres. Thierry Riou animait déjà la seule émission de jazz Bleu Citron sur la radio qui s'appelait à l'époque radio inter générations.

On est en 1997, il se passe quelque chose sur la bande FM. Les jeunes de tous les quartiers d'Île-de-France se sont passés le mot. Ils sont très nombreux derrière le poste. Ils sont également très nombreux sur le pavé. On se souvient du premier showcase de rap français à la FNAC Ternes : plusieurs centaines d'auditeurs dedans, plusieurs milliers dehors. Et déjà toutes les caméras de télévisions filmant « ces jeunes de banlieue » descendus sur Paris. On comprend qu'il se passe quelque chose de fort : Oxzo, Jeff, DJ Cutee B, Dj Tashi, Jean Pierre Seck, DJ Pone, David Dancre, Loko(Neochrome), Sticky rejoignent la radio.

Et pendant ce temps là, Générations n'oublie pas les filles. K-Reen, Sté et Wallen de la Mafia Underground et bien sûr Diam's, Mélanie encore pour tout le monde, trouvent leur place, se faufilent entre les équipes de gaillards et se font remarquer. Premier freestyle téléphonique pour Diam's à l'émission Bombattack. Rencontre avec Yannick et début d'une carrière fulgurante. On vit l'époque Mafia Trece, ATK, la Brigade, Lunatic, Busta Flex mais aussi Jodeci, Snoop Dogg, Nas, Jay-Z, Puff Daddy et bien d'autres. Les Funky Maestro (Dj Poska & Franky Montana), Logilo, Fabe, Daddy Nuttea, DJ LBR, DJ Juan, Lord Jazz, DJ Dynamax, DJ Dee Nasty, Stand Tall, Dallas Cartel, Bob rejoignent Générations.

Les années 2000 confirment la diversité et la puissance du mouvement hip-hop en France et l'avènement commercial de cette scène, envers et contre tous ceux qui lui prédisaient une mort annoncée. Les disques sortent par centaines. Que faire face à l'explosion de l'offre ? Comment faire les bons choix musicaux ? Une seule direction : rester précurseur et prescripteur en respectant les valeurs de la radio : crédibilité, légitimité, authenticité. On vit l'époque Booba, Sinik, Hocus Pocus, La Rumeur mais aussi Destiny's Child, Lil Kim, Timbaland, Neptunes et bien d'autres. DJ Fab, DJ Ewone, DJ Kaza, DJ Chab One, Lion Scott, DJ Phatstaff, Demolisha Crew, Globe, Siaka, DJ Asko, Sweet Dick Willy, Romento, Phonk Sycke rejoignent Générations.

En 2002, Générations émet encore en demi-fréquence partagée avec Paris jazz. Le projet associatif touche à sa fin. Mais un événement politique réveille la conscience de Générations : Jean-Marie Le Pen est au deuxième tour. La radio se mobilise et donne la parole aux artistes. Ils se réunissent tous sur le morceau hip-hop Citoyens, orchestré par Princess Aniès.

En 2004, Générations fusionne avec Paris Jazz et un nouvel ensemble dénommé « Générations Paris Jazz » est autorisé par le CSA en catégorie B (station locale et commerciale) . En plus de sélectionner les meilleurs DJ et animateurs pour qu'ils donnent le meilleur d'eux-mêmes, la station créer une programmation musicale en continu jour et nuit unique sur la bande FM. Le Jazz est progressivement abandonné, les shows DJ restent au top et le « hip-hop don't stop » est présent toute la journée. Juan avec Generations All Stars reçoit les artistes au coin du feu.

Les auditeurs sont de plus en plus nombreux et adhèrent aux programmes. Ils sont très vite plus de cent mille par jour. La ligne éditorial de Générations garde deux parti pris : jouer tous les classiques du répertoire français et international et rester à la pointe pour découvrir les nouveaux talents sans non plus laisser tomber ceux qui explosent commercialement et qui font partie du patrimoine musical. On vit l'époque Sefyu, Ol Kainry, Youssoupha, Alibi Montana, LIM, La Fouine mais aussi Sean Paul, T.I., Ne-yo, Ludacris, 50 cent, Kanye West et bien d'autres. Yassine, Thomas, Chloé, Aurélie, Pascal Cefran, DJ Cam, Franky Montana, DJ Mac Five, DJ First Mike, T-Miss, Mia, Djabal, DJ Oumar, DJ Noise, DJ Kozy, Awer, Black V, Francko, Celine, Emma rejoignent la station.

De nouvelles émissions, de nouveaux concepts. Les émeutes de novembre 2005 rappellent la station à son devoir. Elle relaiera alors leur parole avec Citoyens Générations tous les dimanches.

Et justement cette parole, il faut la donner aux humoristes de la nouvelle génération. Le projet Barres de Rire en sera la chambre de résonance avec Fabrice Eboué, Thomas N'Gijol, Amel, Patson et bien d'autres.

Mais au-delà de la parole, la participation citoyenne est indispensable. Le projet RTT comme République Tout Terrain démontre l'impact et l'envie collective de peser sur l'avenir.

2008 : la révolution numérique[modifier | modifier le code]

En 2008, Générations réalise la troisième version de son site internet, en y affectant plus d'interactivité, plus de contenus et plus de musique. Le site devient rapidement le premier site internet de radio locale en France[réf. nécessaire]. En novembre 2008, la radio inaugure sept[Contradiction] nouvelles webradios thématiques : Rap français, Rap français Gold, Rap US, R&B, Reggae, Funk & Soul, en confiant la programmation aux DJs de la station. La radio est donc non seulement diffusée dans toute l'Île-de-France, mais aussi dorénavant dans le monde entier sur le site officiel de la station. Médiamétrie crédite la station de 1,8 point d'audience cumulée en Île-de-France[réf. nécessaire]. Fin 2008, ses studios sont situés dans le 20e arrondissement de Paris, et déménageront en 2012.

En 2011, la radio change de direction avec le départ de son dirigeant Bruno Laforestrie.

En juillet 2016, Générations se rapproche de la radio lyonnaise Sun 101.5[1], elle aussi détenue par Espace Group. Elle obtient alors une fréquence en province dans la deuxième ville de France avec des décrochages locaux réalisés depuis les studios du groupe dans le quartier de Confluence (la radio est identifiée "Générations 101.5" à l'antenne). Générations Lyon sponsorise l'AS Lyon-La Duchère, club jouant en National.

Diffusion sur internet[modifier | modifier le code]

En 2008, Générations réalise la troisième version de son site internet, décidée à y introduire plus d'interactivité, plus de contenus et plus de musique. Le site devient le premier site internet de radio locale en France[réf. nécessaire]. Lors de la révolution numérique, la station inaugure quatre[Contradiction] webradios en , en confiant la programmation aux DJs de la station. En , la radio étend son activité sur le web avec notamment de multiple webradios ou encore une web TV. Aujourd'hui[Quand ?], ces webradios sont au nombre de dix-huit.

Compilations[modifier | modifier le code]

Plusieurs compilations ont été commercialisées sous le nom de la radio :

  • 2007 : Générations 88.2 (Coffret 15 CD)
  • 2013 : Générations Funk (Coffret 2 CD)
  • 2013 : Générations Hip-Hop Soul Radio (Coffret 4 CD)
  • 2013 : Générations Soul (Coffret 2 CD)
  • 2013 : Générations Funk Vol. 2 (Coffret 2 CD)
  • 2014 : Générations Reggae Dancehall (Coffret 2 CD)

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Sun 101.5 à Lyon devient Generations », sur www.lalettre.pro, (consulté le 9 février 2017).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]