Fréquence Plus (radio)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Fréquence Plus
Description de l'image FréquencePlus.png.
Présentation
Pays Drapeau de la France France
Siège social Dole
Slogan « À plein tubes »
Langue Français
Statut Radio privée de Catégorie B
Site web www.frequenceplusfm.com/
Historique
Création
Diffusion hertzienne
AM  Non
FM  Oui
RDS  Oui : F PLUS
DAB+  Oui
Satellite  Non
Diffusion câble et Internet
ADSL  Oui
Streaming  Oui
Podcasting  Oui

Fréquence Plus est une station de radio musicale régionale française de catégorie B diffusant ses programmes en Bourgogne-Franche-Comté et à Strasbourg en Alsace en DAB+. Elle est membre du GIE Les Indés Radios et du Syndicat des radios indépendantes (SIRTI).

Historique[modifier | modifier le code]

Cette radio est créée à Dole en 1986, fondée par Maurice Eustache. Elle couvre alors tout le département du Jura, où elle est leader en audience[1] car les réseaux nationaux ont longtemps été absents dans ce département.

En 2002, elle obtient la fréquence de 95,4 MHz pour émettre depuis Dijon, en Côte d'Or, sur la radio FM

En 2008, la station est rachetée par Anthony Eustache, fils de Maurice, qui continue le développement initié par son père.

Le 1er février 2014, Fréquence Plus reprend la radio RTS au Creusot et s'étend en Bourgogne, via cette syndication de programme autorisée par le CSA[2]. « RTS programme Fréquence Plus » propose un programme local entre 9h et 15h sur sa fréquence FM au Creusot. Elle deviendra « Fréquence Plus Saône et Loire » le 11 décembre 2017 après l'accord du CSA[3].

En , Fréquence Plus postule pour une fréquence à Besançon en lors d'un appel à candidatures partiel, et doit essuyer un échec. Le CSA, via le Comité Technique Audiovisuel (CTA) de Dijon attribue en effet la seule fréquence disponible à une autre radio commerciale de catégorie B, le réseau Plein Air, qui se développe sur le Doubs.

Le 25 , la radio inaugure de nouveaux locaux sur 500 m²[4].

Avec un investissement de plus de 800 000 euros, elle entend rester la première radio du Jura et se donner les moyens de réussir sa transition vers le numérique. Elle se fixe comme objectifs :

  • de développer son installation d'un point de vue RNT, notamment à Strasbourg et en Bourgogne-Franche-Comté ;
  • d'être offensive sur le numérique, en étant à l'écoute de ses auditeurs comme de ses annonceurs ;
  • et de se diversifier dans des activités complémentaires à la radio.

Maurice Eustache, son fondateur, est décédé le [5].

Identité de la station[modifier | modifier le code]

Siège[modifier | modifier le code]

Le siège de la radio se situe au numéro 26 de l'Avenue Maréchal Juin à Dole dans le Jura[6].

Logos[modifier | modifier le code]

Slogans[modifier | modifier le code]

  • Fréquence Plus a plein tubes depuis 1986
  • Fréquence Plus premier (de 1999 à 2017)
  • Fréquence Plus 30 ans de tubes (du 2 janvier 2017 au 5 septembre 2018)
  • Fréquence Plus première radio régionale de Bourgogne-Franche-Comté (depuis le 2 janvier 2017)
  • Fréquence Plus la musique c'est sacrée Fréquence Plus a plein tubes (depuis septembre 2019)

Affiliations[modifier | modifier le code]

Fréquence Plus est membre du SIRTI et du GIE Les Indés Radios, pour lequel Anthony Eustache est administrateur depuis avril 2015[7].

Équipes[modifier | modifier le code]

Diffusion[modifier | modifier le code]

Fréquence Plus déplore la non-couverture de Besançon malgré ses 30 ans d'existence dans la région Franche-Comté.[réf. souhaitée] En effet, Fréquence Plus revendiquait sa présence dans la capitale de la nouvelle région Bourgogne-Franche-Comté, ce qui lui aurait permis de bien couvrir la région avec notamment une diffusion sur les deux capitales régionales, possédant pour cela la fréquence depuis Dijon obtenue en 2002.

Elle diffuse ses programmes à l'aide de onze fréquences[Combien ?] en Bourgogne-Franche-Comté.

Châlon-sur-Saône semble être une commune sur laquelle Fréquence Plus offre un décrochage de son antenne (à vérifier).

En modulation de fréquence[modifier | modifier le code]

La radio utilise la modulation de fréquence pour diffuser ses programmes en Bourgogne-Franche-Comté, avec notamment la couverture de Autun, Auxonne, Beaune, Chalon-sur-Saône, Champagnole, Cosne-Cours-sur-Loire, Dijon, Dole, Lons-le-Saunier, Morez, Montceau-les-Mines, Poligny, Saint-Claude et Le Creusot.

BOURGOGNE

  • AUTUN 98.1
  • BEAUNE 99.9 FM
  • CHALON-SUR-SAONE 94.0 FM
  • COSNE-COURS-SUR-LOIRE 104.2 FM
  • DIJON 95.4 FM
  • LE CREUSOT 97.6 FM
  • MONTCEAU-LES-MINES 97.6 FM

FRANCHE COMTÉ

  • CHAMPAGNOLE 92.1
  • DOLE 92.6
  • LES ROUSSES 90.3
  • LONS-LE-SAUNIER 98.0
  • MOREZ 90.3
  • POLIGNY 95.2
  • SAINT-CLAUDE 88.3

Par la radio numérique terrestre[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Brulhatour, « RNT : FRÉQUENCE PLUS A REMIS SA CONTRIBUTION AU CSA », sur www.lalettre.pro, (consulté le ).
  2. « RTS (Le Creusot) reprise par Fréquence Plus », sur technic2radio, (consulté le )
  3. « SchooP | La mémoire de la FM > Les fiches radio > RTS - RTS progr. Fréquence Plus - Fréquence Plus Saône-et-Loire (71) - www.schoop.fr », sur www.schoop.fr (consulté le )
  4. Brulhatour, « Fréquence Plus inaugure ses 500 m2 de nouveaux locaux », sur La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio (consulté le )
  5. Serge Surpin, « Fréquence Plus : décès de Maurice Eustache », sur La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio (consulté le )
  6. « Fréquence Plus – à plein tubes... », sur www.frequenceplusfm.com (consulté le )
  7. Brulhatour, « Trois nouveaux administrateurs aux Indés Radios », sur La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio (consulté le )