BFM Business

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
BFM Business
Description de l'image BFM Business logo 2023.png.
Présentation
Pays Drapeau de la France France
Siège social 2 rue du Général-Alain-de-Boissieu, 75015 Paris
Propriétaire Altice Média
Slogan « La France a tout pour réussir »
Langue Français
Statut Radio de catégorie D et télévision privée
Site web www.bfmbusiness.com
Différents noms BFM (1991-2009)
BFM Radio (2009-2010)
BFM Business (depuis 2010)
Historique
Création 1991
Diffusion hertzienne
AM  Non
FM  Oui
RDS  Oui
DAB+  Oui
Satellite  Oui
Diffusion câble et Internet
Câble  Oui
IPTV  Oui
Streaming  Oui
Podcasting  Oui

BFM Business (intitulée BFM pour Business FM jusqu'en 2009, puis BFM Radio jusqu'en 2010) est une station de radio française. Créée fin 1991, cette radio d'informations économiques de catégorie D fait partie du groupe Altice Média depuis 2002.

Depuis 2010, BFM Business est aussi une chaîne de télévision économique nationale.

Historique[modifier | modifier le code]

BFM est lancée le 16 novembre 1992 à Paris[1]. Initialement, le projet d'une radio uniquement consacrée à l'économie est mené par Jacques Abergel[2] et René Tendron[3],[1],[4]. Ils sont rejoints par Patrick Fillioud lors du lancement de la radio sur les ondes[1],[4]. BFM entame ses implantations en province dès 1995 en ouvrant une fréquence à Nancy, puis à Lyon et Grenoble en janvier 1996[5].

De sa naissance à 2002, la radio est en pertes financières chaque année[2]. En 2002, alors en liquidation judiciaire[6], BFM est reprise par Alain Weill via le groupe NextRadio[7],[8]. Cinq ans après, l'entreprise est redressée[8].

En avril 2009[réf. souhaitée], BFM devient BFM Radio afin de limiter toute confusion avec BFM TV, chaîne de télévision d'information en continu faisant elle aussi partie du groupe NextRadioTV. En juillet 2010, le maillage territorial de la radio compte une trentaine de fréquences[9].

Le 22 novembre 2010, BFM Radio est renommée BFM Business et une nouvelle chaîne de télévision d'information financière baptisée du même nom est lancée par la même occasion[10]. Ainsi, BFM Business devient à la fois une radio et une télévision, ce qui est présenté comme « un média unique au monde » par NextRadioTV[11].

Parmi les différents canaux de diffusion, BFM Business est notamment accessible sur le canal 24 de la TNT francilienne (auparavant occupé par ex-Cap 24) et prend alors le nom de BFM Business Paris durant les trois heures quotidiennes de décrochage local en Île-de-France[12]. La chaîne vise toujours les catégories socio-professionnelles supérieures, en particulier les cadres[13].

BFM Business revendique 3,3 millions de téléspectateurs chaque mois en 2012, 540 000 auditeurs à l’écoute tous les jours[14] et se considère radio no 1 en affinité auprès des décideurs Business[réf. souhaitée]. En 2012, l'étude PREMIUM constate une progression de 34 % sur la radio avec 373 000 auditeurs CSP+ par jour soit 100 000 de plus que l'année précédente et 223 000 à la télévision.[réf. souhaitée]

Le CSA annonce en juillet 2016 que BFM Business Paris (la déclinaison francilienne de BFM Business) est autorisée à devenir BFM Paris à compter du 7 novembre 2016[15]. La version nationale restera quant à elle disponible sur les boxes et le câble.

Depuis le , Good Morning Business est co-diffusée sur RMC Story, chaîne gratuite du groupe NextRadioTV[16], et à partir du , Good Morning Business est diffusé sur RMC Découverte. Or, le , lors d'un programme sur la décarbonation des territoires durant la matinale, BFM Business atteint son record d'audience avec 2,2% de PDA soit 59 000 téléspectateurs sur RMC Découverte.[réf. nécessaire]

Identité de la station[modifier | modifier le code]

Habillage[modifier | modifier le code]

Le , la chaine adopte un nouvel habillage inspiré de celui de BFM TV.[réf. nécessaire]

Logos[modifier | modifier le code]

Slogans[modifier | modifier le code]

  • décembre 2002 - novembre 2010 : « La radio de l'économie »[17]
  • novembre 2010 - septembre 2014[18] : « Numéro 1 sur l'économie »
  • septembre 2014 - février 2015 : « Il est temps de parler d'économie »
  • depuis février 2015 : « La France a tout pour réussir ».

Orientation politique[modifier | modifier le code]

L'association Acrimed (Action critique medias) de gauche critique l'orientation de la radio, qu'elle qualifie de « bouillie libérale »[19].

En 1999, Serge Halimi dans Le Monde diplomatique publie un article (intitulé « La lancinante petite musique des chroniques économiques ») qui s’appuie sur le décryptage de plus de 100 chroniques enregistrées entre le 15 février et le , sur plusieurs radios françaises dont BFM[20],[21].

Organisation[modifier | modifier le code]

Dirigeants et effectifs[modifier | modifier le code]

Président-directeur général d'Altice Média
Directeur Général délégué, chargé de l’information et du sport du pôle audiovisuel
Directeur Général
  • Arnaud de Courcelles
Directeur de la rédaction

Siège[modifier | modifier le code]

Le siège de BFM Business se situe au 2 rue du Général-Alain-de-Boissieu dans le 15e arrondissement de Paris. Elle rejoint les locaux de RMC Story, RMC Découverte, RMC Sport, BFM TV, BFM Radio, BFM Paris Île-de-France, les sièges du réseau BFM Régions et d’Altice Média.

Programmation[modifier | modifier le code]

Diffusion[modifier | modifier le code]

Station de radio nationale[modifier | modifier le code]

BFM Business est accessible dans la plupart des grandes villes de France, en modulation de fréquence (FM). Il n'existe cependant pas de fréquence radio à Montpellier, Saint-Étienne, Le Havre, Dijon et Nîmes[réf. souhaitée]. Depuis 2020, BFM Business est diffusée sur la radio numérique terrestre en DAB+.

Télévision[modifier | modifier le code]

Satellite ADSL/Fibre
Canal SFR Bouygues Free Orange
171 31 242 339 228

BFM Business était également disponible sur la TNT francilienne entre 2010 et 2016 sous le nom de BFM Business Paris. Elle était accessible sur le canal 24 du Multi 7 depuis novembre 2010, puis sur le canal 34 à partir de décembre 2012. BFM Business Paris a ensuite été déplacée sur le canal 30 du multiplex R1 en avril 2016 avant d'être finalement remplacée par BFM Paris en novembre de la même année.

BFM Business propose aussi ses programmes via son site internet et son application mobile.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Radio tout-éco », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le )
  2. a et b Catherine Mallaval, « BFM, la radio du business, cherche de l'argent frais », Libération,‎ (lire en ligne, consulté le )
  3. « BFM Radio », sur Indexa.fr, (consulté le ).
  4. a et b « Six nouvelles fréquences parisiennes sur la bande FM », Les Échos,‎ (lire en ligne, consulté le )
  5. Odile Benyahia-Kouider, « « BFM doit conserver son indépendance ». La radio économique est en plein boom. Son cofondateur analyse la situation. », sur Libération, .
  6. Annick Peigne-Giuly, « A BFM, nous sommes tombés de haut », Libération,‎ (lire en ligne, consulté le )
  7. « Le Groupe : Radio BFM », NextRadioTv.com, (consulté le ).
  8. a et b Bruno Fraioli, « Le système BFM », Stratégies, no 1460,‎  :

    « Alain Weill,[...] qui a repris BFM Radio fin 2002 alors que la station, en cessation de paiement, était moribonde. Depuis, la radio a effectué un redressement spectaculaire et s'est imposée sur le marché de l'information économique. »

  9. « Fréquences BFM », sur radiobfm.com (consulté le )
  10. Thibault Leroi, « BFM Radio - La station sera rebaptisée BFM Business cet automne », sur radioactu.com, .
  11. « NextRadioTV : a lancé ce matin la chaîne BFM Business », sur zonebourse.com, .
  12. Alexandre Raveleau, « BFM Business : la nouvelle chaîne d’Alain Weill », sur toutelatele.com, .
  13. Guy Dutheil, « BFM Business, une nouvelle chaîne sur la TNT à Paris », sur Le Monde,
  14. Hélène Reitzaum, « BFM Business développe la "data visualisation" », sur Le Figaro,
  15. Le CSA autorise "BFM Business Paris" à devenir "BFM Paris" - BFM Business,
  16. "Good morning business sur RMC Story" sur lettreaudiovisuel.com (consulté le 15 mars 2019).
  17. Thibault Leroi, « BFM - Nouvel organigramme et nouveau logo », sur radioactu.com, .
  18. « Nouveau nom: BFM Radio va devenir BFM Business », sur jeanmarcmorandini.com, .
  19. « BFM, la radio de l’économie : La voix de son maître (CQFD) », sur Acrimed, .
  20. « Lancinante petite mudique des chroniques économiques 1999 », sur Acrimed.
  21. « Lancinante petite musique des chroniques économiques, suite et fin », sur Acrimed.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :