Mostuéjouls

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mostuéjouls
Image illustrative de l'article Mostuéjouls
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Aveyron
Arrondissement Millau
Canton Tarn et Causses
Intercommunalité Communauté de communes de Millau Grands Causses
Maire
Mandat
Hubert Granier
2014-2020
Code postal 12720
Code commune 12160
Démographie
Gentilé Mostuéjoulain(ne)
Population
municipale
307 hab. (2014)
Densité 9,9 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 12′ 14″ nord, 3° 11′ 04″ est
Altitude Min. 376 m
Max. 962 m
Superficie 30,95 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Aveyron

Voir sur la carte administrative de l'Aveyron
City locator 14.svg
Mostuéjouls

Géolocalisation sur la carte : Aveyron

Voir sur la carte topographique de l'Aveyron
City locator 14.svg
Mostuéjouls

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Mostuéjouls

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Mostuéjouls

Mostuéjouls est une commune française située dans le département de l'Aveyron et la région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Rose des vents Sévérac-le-Château Saint-Rome-de-Dolan Les Vignes Rose des vents
Rivière-sur-Tarn N Saint-Pierre-des-Tripiers
O    Mostuéjouls    E
S
La Cresse Peyreleau Le Rozier

Site[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Stratégiquement niché sous la corniche du Causse de Sauveterre, le site de Mostuéjouls est habité depuis le néolithique (industrie de flèches de Sauveterre).

Blason de la famille de Mostuéjouls[modifier | modifier le code]

Image Nom de la famille, blasonnement et devise
Blason famille fr de Mostuéjouls.svg Famille de Mostuéjouls
Blason de-Mostuéjouls C.png

De gueules, à la croix fleurdelisée d'or, cantonnée de quatre billettes du même.[1]

  • Couronne : de comte, titre de courtoisie.
  • Supports : deux lis au naturel.

L'écu environné du manteau de pair sommé de la toque de baron.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mars 2008 Michel Guers    
mars 2008 en cours Hubert Granier DVG Retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[3],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 307 habitants, en augmentation de 6,97 % par rapport à 2009 (Aveyron : 0,57 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
460 302 867 908 886 890 917 910 830
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
751 780 713 695 774 782 696 658 708
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
626 546 442 439 425 392 392 330 318
1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014 -
260 217 232 249 264 282 287 307 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Château de Mostuéjouls[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Château de Mostuéjouls.

 Inscrit MH (1982)[6]

Le château de Mostuéjouls date des XIe et XVIIe siècles.

Église Notre-Dame-des-Champs[modifier | modifier le code]

Logo monument historique Classé MH (1930)[7]

La chapelle romane Notre Dame des Champs date du IXe siècle.

Liaucous[modifier | modifier le code]

L'église romane, les rues étroites et les calades pavées de Liaucous.

Église Saint-Sauveur[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Église Saint-Sauveur de Liaucous.

Logo monument historique Classé MH (1930)[8]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Divers[modifier | modifier le code]

  • Les villages semi-troglodytiques d'Eglazines et de Saint Marcellin, qui sont accessibles par le sentier de promenade de la corniche du Causse qui surplombe les gorges du Tarn.
  • La stèle gallo-romaine située près de la mairie qui représente une triade et qui a été découverte par un paysan qui labourait son champ.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (oc+fr) Christian-Pierre Bedel (préf. Pierre Bloy), Peiralèu : La Cressa, Mostuèjols, Ribièira, La Ròca, Sent-Andriu, Vairau / Christian-Pierre Bedel e los estatjants del canton de Peiralèu, Rodez, Mission départementale de la culture, coll. « Al canton », , 270 p., ill., couv. ill. ; 28 cm (ISBN 2-907279-43-2, ISSN 1151-8375, notice BnF no FRBNF37108861)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]