Versols-et-Lapeyre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lapeyre.

Versols-et-Lapeyre
Versols-et-Lapeyre
Le bourg de Versols, en bordure de la Sorgues.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Aveyron
Arrondissement Millau
Canton Saint-Affrique
Intercommunalité Communauté de communes Saint Affricain, Roquefort, Sept Vallons
Maire
Mandat
Patrick Guenot
2014-2020
Code postal 12400
Code commune 12292
Démographie
Gentilé Lapeyrois ou Versolieins
Population
municipale
430 hab. (2016 en diminution de 4,87 % par rapport à 2011)
Densité 15 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 53′ 37″ nord, 2° 56′ 43″ est
Altitude Min. 346 m
Max. entre 766 et 786 m
Superficie 27,95 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : région Occitanie

Voir sur la carte administrative de Région Occitanie
City locator 14.svg
Versols-et-Lapeyre

Géolocalisation sur la carte : Aveyron

Voir sur la carte topographique de l'Aveyron
City locator 14.svg
Versols-et-Lapeyre

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Versols-et-Lapeyre

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Versols-et-Lapeyre
Liens
Site web versolsetlapeyre.fr

Versols-et-Lapeyre est une commune française du sud Aveyron, en région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Généralités[modifier | modifier le code]

La Sorgues au pont Vieux de Lapeyre.

Dans la moitié sud du département de l'Aveyron, à l'intérieur du parc naturel régional des Grands Causses, la commune de Versols-et-Lapeyre s'étend sur 27,95 km2. Elle est traversée d'est en ouest sur environ sept kilomètres par la Sorgues qui conflue avec son affluent le Verzolet au bourg de Versols.

L'altitude minimale, 346 mètres, se trouve localisée à l'extrême ouest, là où la Sorgues quitte la commune et entre sur celle de Saint-Affrique. L'altitude maximale est à plus de 760 mètres mais elle varie selon diverses sources :

  • 766 mètres selon les données de l'ancien site de l'IGN compilées par Ldh/EHESS/Cassini[1] ;
  • 770 mètres[2], au sud du lieu-dit les Canals ;
  • voire 786 mètres[3], au sud-ouest du lieu-dit les Canals, en limite de la commune de Gissac.

À 370 mètres d'altitude, au confluent de la Sorgues et du Verzolet, et traversé par la route départementale (RD) 7, le bourg de Versols où est implantée la mairie est situé, en distances orthodromiques, huit kilomètres au sud-est de Saint-Affrique.

La commune est également desservie par la RD 92.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Carte de Versols-et-Lapeyre et des communes avoisinantes.

Versols-et-Lapeyre est limitrophe de quatre autres communes.

À l'ouest, son territoire est distant de 550 mètres de celui de Vabres-l'Abbaye et de 800 mètres de celui de Montlaur. Au nord-est, le territoire de Saint-Jean-d'Alcapies est éloigné de moins de 700 mètres.

Communes limitrophes de Versols-et-Lapeyre
Saint-Affrique Saint-Jean-et-Saint-Paul
Versols-et-Lapeyre Saint-Félix-de-Sorgues
Gissac

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Outre les bourgs de Lapeyre et de Versols proprement dits, le territoire communal se compose de quelques autres villages ou hameaux[4] :

  • le Causse de Nissac
  • Cinzelles
  • Hermilix
  • la Jasse
  • Mas de Baby
  • Mas de Jean Peyre
  • Montalègre
  • le Perguis
  • Puech Mets
  • les Tuiles

Histoire[modifier | modifier le code]

La seigneurie de Versols, avec son château éponyme, citée en 1132, appartenait à la famille de Roquefeuil-Versols, jusqu'au XVIIe siècle, époque où elle est transmise par la dernière héritière à la famille d'Yzarn de Valady.

La seigneurie de Lapeyre relevait du comte de Rodez.

Dans les toutes premières années de la Révolution française, la commune de Lapeyre a fusionné avec celle de Versols, formant la commune de Versols-et-Lapeyre[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

La commune est rattachée électoralement au canton de Saint-Affrique.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

La mairie en 2019.
liste des maires de Versols-et-Lapeyre
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
         
2001 2008 Cathy Palliès    
mars 2008 En cours Patrick Guenot PS Retraité

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[6].

En 2016, la commune comptait 430 habitants[Note 1], en diminution de 4,87 % par rapport à 2011 (Aveyron : +1,05 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1836 1841 1846 1851 1856 1861 1866
676737869825859812772769697
1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911
668734753687609659669604480
1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
428498467485483432374310260
1982 1990 1999 2006 2007 2012 2016 - -
307340353427437458430--
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

La commune est constituée de deux bourgs, Lapeyre et Versols, mentionnés dès le Xe siècle.

À Lapeyre, on trouve l’église primitive Saint-Caprais, avec notamment un tympan roman, dont les vestiges se trouvent dans l’enceinte du cimetière. On peut y voir la tombe de Elisabeth Médora Leigh-Byron. Dans l’église Notre-Dame-de-l'Assomption actuelle, construite au XIXe siècle, se trouve une statue de Carl Johann Steinhauser en marbre de Carrare de 1880 représentant la Vierge à l'Enfant[8]. Enfin, le « Pont Vieux » du XIVe siècle permet de franchir la Sorgues.

À Versols, on peut remarquer le bourg fortifié et le château, l’église Saint-Thomas, et à l’extérieur du village, le vieux prieuré de Notre-Dame du Cayla et le château de Montalègre.

Patrimoine civil[modifier | modifier le code]

  • Le château de Versols des XVe et XVIe siècles est inscrit au titre des monuments historiques depuis 1988 pour ses façades et toitures ainsi que le tinel gothique avec sa cheminée et ses vestiges de peintures murales[9]. Il a longtemps été possédé par la famille de Roquefeuil-Versols.
  • Édifié au XIIIe siècle en rive sud de la Sorgues, à 900 mètres à l'ouest du bourg de Versols, le château de Montalègre est lui aussi inscrit pour ses façades et toitures, depuis 1978[10].
  • Le pont Vieux de Lapeyre sur la Sorgues.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Patrimoine religieux[modifier | modifier le code]

  • Prieuré Saint-Caprais de Lapeyre dont il subsiste le cimetière dans lequel se trouve le tombeau de Elisabeth Médora Leigh-Byron[11], fille du grand poète anglais Lord Byron, ainsi que l'ancienne église Saint-Caprais du XIe siècle, dont les vestiges du portail et du clocher sont classés depuis 1928 au titre des monuments historiques[12]. Le tympan roman du portail présente un décor sculpté naïf.
  • Église Notre-Dame-de-l'Assomption de Lapeyre.
  • Dans le bourg de Lapeyre, le tympan d'un portail roman a été remployé comme décor de la maison Reynes[13].
  • Église Saint-Thomas de Versols.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

  • Grotte de la Dragonnière.
  • Dolmens.

Sentiers de randonnée[modifier | modifier le code]

Plusieurs sentiers de randonnée démarrent de Versols ou de Lapeyre. Ils permettent de découvrir, au sud-ouest, le plateau de la Loubière et au-delà le château de Montaigut et le Rougier de Camarès. Au nord, les plateaux des Avant-Causses, les hameaux d’Hermilix et du Causse de Nissac, avec vue sur le rebord du Larzac. En 2009, les écoliers de la vallée ont également créé leurs propres sentiers (un par village formant l'école : Lapeyre, Versols, Saint-Félix-de-Sorgues et Latour). Ils sont regroupés sous l'appellation « 4 chemins, 1 école ».

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Médora Leigh-Byron (1814-1849), fille du poète Lord Byron, chassée de sa famille parce qu'elle était enceinte, vécut dans la misère avant d'épouser Jean Taillefer et de vivre avec lui à Lapeyre.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (oc + fr) Christian-Pierre Bedel (préf. Jean-Luc Malet), Sent-Africa : La Bastida, Caumèls-e-Lo Vialar, Ròcafòrt, Sant-Faliç, Sent-Esèri, Sent-Jan, D'Aucàpias, Sent-Roma de Sarnon, Tornamira, Vabre, Verzòls-e-La Pèira / Christian-Pierre Bedel e los estatjants del canton de Sent-Africa, Rodez, Mission départementale de la culture, coll. « Al canton », , 429 p., ill., couv. ill. ; 28 cm (ISBN 2-907279-54-8, ISSN 1151-8375, notice BnF no FRBNF38977452)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. « 770 » sur Géoportail (consulté le 17 septembre 2019.)..
  3. 90 mètres au nord-est du point marqué « 788 » « [1] » sur Géoportail (consulté le 17 septembre 2019)..
  4. « Versols-et-Lapeyre » sur Géoportail (consulté le 18 septembre 2019).
  5. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  8. « statue (grandeur nature) : La Vierge et l'Enfant Jésus », sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Palissy, ministère français de la Culture, consultée le 20 septembre 2019.
  9. « Château de Versols », sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 20 septembre 2019.
  10. « Château de Montalègre », sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 20 septembre 2019.
  11. « Prieuré Saint-Caprais, actuellement cimetière », sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Palissy, ministère français de la Culture, consultée le 20 septembre 2019.
  12. « Ancienne église », sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 20 septembre 2019.
  13. « tympan style roman », sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Palissy, ministère français de la Culture, consultée le 21 septembre 2019.