Montagnol

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Montagnole ou Vallon de la Montagnolle.

Montagnol
Montagnol
Église Saint-Martin.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Aveyron
Arrondissement Millau
Canton Causses-Rougiers
Intercommunalité Communauté de communes Monts Rance et Rougier
Maire
Mandat
Claude Chibaudel
2014-2020
Code postal 12360
Code commune 12147
Démographie
Gentilé Montagnolois(e)
Population
municipale
129 hab. (2016 en diminution de 13,42 % par rapport à 2011)
Densité 3,7 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 50′ 21″ nord, 3° 00′ 50″ est
Altitude Min. 450 m
Max. 826 m
Superficie 34,47 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Aveyron

Voir sur la carte administrative de l'Aveyron
City locator 14.svg
Montagnol

Géolocalisation sur la carte : Aveyron

Voir sur la carte topographique de l'Aveyron
City locator 14.svg
Montagnol

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Montagnol

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Montagnol

Montagnol est une commune française, située dans le département de l'Aveyron en région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Montagnol
Saint-Félix-de-Sorgues Marnhagues-et-Latour Fondamente
Sylvanès Montagnol Ceilhes-et-Rocozels
(Hérault)
Fayet Tauriac-de-Camarès

Site[modifier | modifier le code]

Arrosée par le Cabot, Montagnol est située sur un monticule à cheval entre les vallées de la Sorgues et de la Nuéjouls.

Lieux-dits et écarts[modifier | modifier le code]

Lieux-dits dépendants de la paroisse de Saint-Martin de Montagnol :

  • Albagnac
  • Bouis (le)
  • Cabot
  • Cambias
  • Cap del Bosc
  • Cazorne (la)
  • Frayssinous
  • Layrolle
  • Mas de Salel
  • Mas des Aymes
  • Mas d'Oulivou
  • Mazet (le)
  • Montagnol
  • Puech (le)
  • Rebouisses
  • Terrier (le)
  • Thérondels
  • Tronas
  • Vivier (le)

Lieux-dits dépendants de la paroisse Saint-Amans de Cénomes :

  • Barre (la)
  • Bayles (les)
  • Cénomes
  • Cénomes (moulin de)
  • Mas d'Auquier

Lieux-dits dépendants de la paroisse de Laval :

  • Armajoux
  • Baraquette (la)
  • Croze (la)
  • Fonsalade
  • Joncasse (la)
  • Laval
  • Mas de Bousquet
  • Mas de Geysse
  • Mas de Ricard

Lieu-dit dépendant de la paroisse de Saint-Amans de Latour (paroisse appartenant à Marnhagues-et-Latour):

  • Mas d'Oulières

Histoire[modifier | modifier le code]

Le territoire était occupé au néolithique comme l'atteste la présence d'une statue-menhir à La Verrière conservée au Musée Fenaille de Rodez. Existent également des vestiges d'une exploitation minière antique Ier siècle av. J.-C. - Ier siècle ap. J.-C.)

Ancien château féodal, la moitié de la commune dépendait de l'abbaye de Sylvanès au Moyen Âge

En 1831, la commune absorbe l'ancienne commune de Laval-et-Cénomes

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1983 En cours M. Claude Chibaudel SE Agriculteur retraité
Président de la Communauté de Communes
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[2].

En 2016, la commune comptait 129 habitants[Note 1], en diminution de 13,42 % par rapport à 2011 (Aveyron : +1,05 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
3363621 558889900875868945904
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
839802798747745759773710749
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
640672601531491444411324339
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
266241207191172159156156155
2013 2016 - - - - - - -
130129-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • La commune compte l'église Saint-Martin, l'église de Cénomes et la chapelle de Laval.
  • À Cénomes : une statue-menhir est visible sur l'aire du Saut de la Loche en direction de Tauriac-de-Camarès.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (oc + fr) Christian-Pierre Bedel (préf. M. le Conseiller général), Lo Pont : Arnac, Brusca, Faiet, Gissac, Melagas, Montanhòl, Pèus-e-Cofolèus, Silvanés, Tauriac / Christian-Pierre Bedel e los estatjants del canton de Camarés, Rodez, Mission départementale de la culture, coll. « Al canton », , 320 p., ill., couv. ill. ; 28 cm (ISBN 2-907279-50-5, ISSN 1151-8375, notice BnF no FRBNF37657611)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]