Compeyre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Compeyre
Compeyre
Le village médiéval vu de la vallée du Tarn.
Blason de Compeyre
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Aveyron
Arrondissement Arrondissement de Millau
Canton Millau-2
Intercommunalité Communauté de communes de Millau Grands Causses
Maire
Mandat
Patricia Pitot-Migayrou
2014-2020
Code postal 12520
Code commune 12070
Démographie
Gentilé Compeyrols
Population
municipale
533 hab. (2015 en augmentation de 3,09 % par rapport à 2010)
Densité 51 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 09′ 42″ nord, 3° 06′ 09″ est
Altitude Min. 367 m
Max. 860 m
Superficie 10,36 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Aveyron

Voir sur la carte administrative de l'Aveyron
City locator 14.svg
Compeyre

Géolocalisation sur la carte : Aveyron

Voir sur la carte topographique de l'Aveyron
City locator 14.svg
Compeyre

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Compeyre

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Compeyre

Compeyre (en occitan Compèire) est une commune française située dans le département de l'Aveyron en région Occitanie.

Le village est considéré comme village médiéval.

Compeyre se situe à 10 kilomètres de Millau et à 14 kilomètres du Rozier, village faisant office de frontière entre l'Aveyron et la Lozère.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Rose des vents Verrières Rivière-sur-Tarn Rose des vents
N La Cresse
O    Compeyre    E
S
Aguessac Paulhe

Le village possède de nombreux Hameaux et Lieu - Dits :

Le Mas - Pailhas - Quiers - Le Rascalat - La Garde - Cabrières - Soulacroup - Routous - Sus l'Ayre - Aldiguiès - Les Artières - Le Tarral - Lemencon - Le Valat.

Le village possède un accès au Lumensonesque, petite rivière qui fait office de frontière en grande partie avec Aguessac.

Site[modifier | modifier le code]

Elle est située un peu en aval des gorges du Tarn. La partie médiévale du village, avec ses petites ruelles étroites et escarpées, se trouve sur les flancs sud du Causse de Sauveterre. Son exposition sud et la géologie de son sol en font un lieu idéal pour des caves à vins.

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Compeyre

D'azur aux trois lettres P capitales d'or, surmontées de trois fleurs de lys du même rangées en chef.

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Compeyre, dut son rayonnement principalement au commerce de son vin apprécié par les Papes en Avignon, grâce entre autres à la qualité de sa conservation dans les 80 caves à fleurines recensées au Moyen Âge, ce qui fait d'elles les plus anciennes de la vallée.

Époque moderne[modifier | modifier le code]

Époque contemporaine[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1995 2014 Aimé Deroussi    
2014 en cours Patricia Pitot-Migayrou SE Représentante de commerce
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[2].

En 2015, la commune comptait 533 habitants[Note 1], en augmentation de 3,09 % par rapport à 2010 (Aveyron : +0,85 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
9901 0931 6511 740787765775778732
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
724718616610804616602558510
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
468481475393407331331328339
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
325334310348419492520517533
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Un village perché.
Article détaillé : Pigeonnier de Lagarde.
  • Les rues pittoresques de ce village perché.
  • Les maisons aux façades patinées par le temps.
  • La porte de la Maison des artisans.
  • La calade située aux abords du château fondé en 1077.
  • Le puits des anglais, à l'intérieur même du village.
  • Les mesures à grains, le Sesteyral : l'une des mieux conservées du Midi de la France, elle témoigne sur la place au centre du village de la vie rurale des siècles passés.

Gastronomie[modifier | modifier le code]

Les vignes sont présentes à Compeyre depuis plus de 400 ans. Le vin est d'ailleurs toujours vinifié dans les vieilles caves compeyrolles. Aujourd'hui il bénéficie de l'appellation Côtes de Millau : Cuvée des Maîtres de Sampettes.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (oc + fr) Christian-Pierre Bedel (préf. Jean-Luc Gayraud), Milhau-est : N'Agassac, Compèire, Paulhe / Christian-Pierre Bedel e los estatjants del canton de Milhau-est, Rodez, Mission départementale de la culture, coll. « Al canton », , 383 p., ill., couv. ill. ; 28 cm (ISBN 2-907279-59-9, ISSN 1151-8375, notice BnF no FRBNF39107182)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]