Brasc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Brasc
Brasc
La chapelle de Saint-Dalmazi.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Aveyron
Arrondissement Millau
Canton Causses-Rougiers
Intercommunalité Communauté de communes du Réquistanais
Maire
Mandat
Jean-Charles Alibert
2014-2020
Code postal 12550
Code commune 12035
Démographie
Gentilé Brascais
Population
municipale
164 hab. (2016 en diminution de 14,14 % par rapport à 2011)
Densité 8,1 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 58′ 45″ nord, 2° 34′ 26″ est
Altitude Min. 214 m
Max. 658 m
Superficie 20,14 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : région Occitanie

Voir sur la carte administrative de Région Occitanie
City locator 14.svg
Brasc

Géolocalisation sur la carte : Aveyron

Voir sur la carte topographique de l'Aveyron
City locator 14.svg
Brasc

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Brasc

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Brasc

Brasc est une commune française, située dans le département de l'Aveyron, en région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Généralités[modifier | modifier le code]

Dans la moitié sud du département de l'Aveyron, dans le parc naturel régional des Grands Causses, la commune de Brasc s'étend sur 20,14 km2. Elle est bordée au nord et à l'ouest par le Tarn, en quatre tronçons disjoints séparés par les trois portions du territoire communal de Réquista situées en rive gauche du Tarn. Elle est également arrosée par plusieurs affluents ou sous-affluents du Tarn.

L'altitude minimale, 214 mètres, se trouve localisée à l'extrême sud-ouest, là où le Tarn quitte la commune et sert de limite entre celles de de Fraissines et de La Bastide-Solages. L'altitude maximale avec 658 mètres se situe à l'est, près des lieux-dits la Molière, les Rosiers et la Vergnière[1].

Traversé par la route départementale (RD) 552, le bourg de Brasc est situé, en distances orthodromiques, vingt-cinq kilomètres à l'ouest de Saint-Affrique.

La commune est également desservie par les RD 33, 194 et 902.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Carte de Brasc et des communes avoisinantes.

Brasc est limitrophe de six autres communes.

Communes limitrophes de Brasc
Réquista Connac
Fraissines Brasc Montclar
La Bastide-Solages Coupiac

Villages, hameaux et lieux-dits[modifier | modifier le code]

Les principaux lieux-dits et hameaux sont la Croux et Saint-Dalmazi (au bord du Tarn) et Aspires, la Capelle et Senils (à l'intérieur de la commune).

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune est créée en 1845 par démembrement de Coupiac[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
         
mars 2001 mars 2014 André Barthes   Retraité
mars 2014 En cours Jean-Charles Alibert SE Agent technique

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1846. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[4].

En 2016, la commune comptait 164 habitants[Note 1], en diminution de 14,14 % par rapport à 2011 (Aveyron : +1,05 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1846 1851 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886
1 1881 2051 1681 0641 0539991 0321 056928
1891 1896 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936
898919863850820740651667636
1946 1954 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006
565474428309271244190174197
2007 2008 2013 2016 - - - - -
200203164164-----
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Copie de la statue-menhir de la Borie des Paulets.
  • Église Saint-Jean de Brasc[6].
  • Chapelle Saint-Dalmas de Saint-Dalmazi.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (oc + fr) Christian-Pierre Bedel, Sent-Sarnin : Balaguièr, Brasc, Combret, Copiac, La Bastida-Solatges, La Sèrra, La Val-Ròca-Cesièira, Martrinh, Montclar, Montfranc, Plasença, Postòmis, Sant-Jòri / Christian-Pierre Bedel et les habitants del canton de Sent-Sarnin, Rodez, Mission départementale de la culture, coll. « Al canton », , 232 p., ill., couv. ill. ; 28 cm (ISBN 2-907279-10-6, ISSN 1151-8375, notice BnF no FRBNF35529736)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « 658 » sur Géoportail (consulté le 18 juillet 2019)..
  2. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  6. Église Saint-Jean, Clochers de France, consulté le 18 juillet 2019.