L'Est-Éclair

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la presse écrite image illustrant l'Aube
Cet article est une ébauche concernant la presse écrite et l'Aube.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

 Ne doit pas être confondu avec L'Est républicain.
L'Est-Éclair
Image illustrative de l'article L'Est-Éclair

Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Périodicité Quotidienne
Format Berlinois
Genre Presse régionale
Prix au numéro Lundi au vendredi et dimanche : 1 €
Samedi : 1,50 €
Diffusion 26 691 ex. (2011/2012)
Date de fondation 1945
Ville d’édition Saint-André-les-Vergers

Propriétaire Groupe Rossel
Directeur de publication Daniel Hutier
Rédacteur en chef Jean-René Lore
ISSN 2491-4134
Site web www.lest-eclair.fr

L'Est-Éclair est un quotidien régional de la presse écrite française fondé en 1945 par André Mutter et diffusé dans le département de l'Aube. Son siège se trouve à Troyes.

Le journal est tiré à environ 30 000 exemplaires quotidiennement.

Histoire[modifier | modifier le code]

  • L'Aube Libre créé par la Résistance sous l'Occupation en 1943 est à la Libération le seul journal autorisé.
  • En 1945, des divergences surgissent au sein de sa rédaction. André Mutter, Jean Bruley et Roger Paupe proposent de créer « L’Est-Éclair ».
  • Le 19 août 1945, l’Aube Libre éclate en trois quotidiens :
  • 1956 : entrée à L’Est-Éclair d’André Bruley (fils de Jean Bruley), qui sera nommé[Quand ?] rédacteur en chef.
  • 1960-1980 : L’Est-Éclair devient le premier quotidien aubois.
  • 1985 : reprise de Libération Champagne par la société France Est, filiale de L’Est-Éclair.
  • 1988 : lancement de l’édition du dimanche et de TV magazine[1].
  • 1991 : départ à la retraite d’André Bruley, François Le Saché devient gérant.
  • 1997 : reprise de L’Est-Éclair et Libération Champagne par le Groupe Hersant.
  • 2013 : reprise de L’Est-Éclair par le groupe belge Rossel, qui l’intègre au Groupe La Voix basé à Lille qu’il possède[2].

Diffusion[modifier | modifier le code]

  • L'Est-Éclair [3]
Diffusion hebdomadaire moyenne, source OJD 2012
Titre 2007 2008 2009 2010 2011 2011-2012
L'Est-Éclair 28 129 27 940 27 821 27 685 26 882 26 691

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « L'Est éclair dimanche. », worldcat.org,‎ (ISSN 0988-3053, lire en ligne)
  2. « Nouvelle gouvernance dans les sociétés du pôle Champagne-Ardennes-Picardie », Groupe Rossel,‎ (consulté le 15 janvier 2013).
  3. OJD