L'Est-Éclair

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

L'Est-Éclair
Image illustrative de l’article L'Est-Éclair

Pays Drapeau de la France France

Drapeau de la Belgique Belgique (propriétaire)

Langue Français
Périodicité Quotidienne
Format Tabloïd
Genre Presse régionale
Prix au numéro Lundi au vendredi et dimanche : 1 
Samedi : 1,50 
Diffusion 22 101 ex. (2018)
Date de fondation 1945
Ville d’édition Saint-André-les-Vergers

Propriétaire Groupe Rossel
Directeur de publication Daniel Picault
Rédacteur en chef Nicolas Fostier
ISSN 2491-4134
Site web www.lest-eclair.fr

L'Est-Éclair est un quotidien régional de la presse écrite française, fondé, en 1945, par André Mutter, et diffusé dans le département de l'Aube. Son siège se trouve à Troyes.

Le journal est tiré quotidiennement à environ 24 000 exemplaires[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Ancien logo.
  • L'Aube Libre créé par la Résistance sous l'Occupation en 1943 est à la Libération le seul journal autorisé.
  • En 1945, des divergences surgissent au sein de sa rédaction. André Mutter, Jean Bruley et Roger Paupe proposent de créer L’Est-Éclair.
  • Le , l’Aube Libre éclate en trois quotidiens :
  • 1956 : entrée à L’Est-Éclair d’André Bruley (fils de Jean Bruley), qui sera nommé[Quand ?] rédacteur en chef.
  • 1960-1980 : L’Est-Éclair devient le premier quotidien aubois.
  • 1985 : reprise de Libération Champagne par la société France Est, filiale de L’Est-Éclair.
  • 1988 : lancement de l’édition du dimanche et de TV magazine[2][source insuffisante].
  • 1991 : départ à la retraite d’André Bruley, François Le Saché devient gérant.
  • 1997 : reprise de L’Est-Éclair et Libération Champagne par le Groupe Hersant.
  • 2013 : reprise de L’Est-Éclair par le groupe belge Rossel, qui l’intègre au Groupe La Voix basé à Lille qu’il possède[3].

Audience[modifier | modifier le code]

Tirage annuel moyen de L'Est-Éclair[4]
Année 2014 2015 2016 2017 2018
15 074 18 371 28 102 29 416 35 667

Diffusion[modifier | modifier le code]

Diffusion quotidienne moyenne[5]
2015 2016 2017 2018
Totale 24 221 23 617 23 330 22 871
Payée 23 449 22 877 22 590 22 101

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « L'Est Eclair - ACPM », sur www.acpm.fr (consulté le 16 novembre 2019).
  2. « L'Est éclair dimanche », WorldCat, (ISSN 0988-3053, consulté le 15 septembre 2015).
  3. « Nouvelle gouvernance dans les sociétés du pôle Champagne-Ardennes-Picardie », groupe Rossel, (consulté le 15 janvier 2013).
  4. OJD.
  5. « L'Est Eclair - ACPM », sur www.acpm.fr (consulté le 17 janvier 2020).