Venus Williams

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Williams.
Page d'aide sur l'homonymie Ne pas confondre avec Serena Williams, sa sœur cadette également joueuse de tennis.
Venus Williams
Venus Williams
Carrière professionnelle
1994
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance 17 juin 1980 (34 ans)
Drapeau : États-Unis Lynwood
Taille / poids 1,85 m (6 1) / 72 kg (158 lb)
Prise de raquette Droitière
Revers à deux mains
Entraîneur Richard Williams (père)
Oracene Price (mère)
Gains en tournois 29 747 175 $
Palmarès
En simple
Titres 45
Finales perdues 28
Meilleur classement 1re (25/02/2002)
En double
Titres 21
Finales perdues 1
Meilleur classement 1re (07/06/2010)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple F (1) F (1) V (5) V (2)
Double V (4) V (2) V (5) V (2)
Mixte V (1) V (1) F (1) 1/4
Médailles olympiques
Simple 1
Double 3
Titres par équipe nationale
Fed Cup 1 (1999)

Venus Ebony Starr Williams (née le 17 juin 1980 à Lynwood, Californie) est une joueuse de tennis américaine, professionnelle sur le circuit WTA depuis 1994.

Numéro un mondiale pour la première fois le 25 février 2002, et première afro-américaine de l'histoire à atteindre ce rang, Venus Williams a remporté quarante-cinq titres en simple ainsi que vingt-deux tournois du Grand Chelem : sept en simple, treize en double dames avec sa sœur Serena Williams et deux en double mixte. Elle a par ailleurs remporté quatre médailles d'or olympiques, trois en double et une en simple.

En 1997, elle dispute sa première finale en simple sur le circuit WTA à l'US Open, à l'âge de dix-sept ans. Elle se hisse dans le top dix l'année suivante, puis s'impose à deux reprises à Wimbledon et à l'US Open, en 2000 et en 2001, lui permettant d'atteindre le sommet de la hiérarchie mondiale en 2002. Victime d'une blessure à l'abdomen en 2003, elle enchaîne des résultats irréguliers depuis son retour à la compétition, en 2004. Elle s'impose à Wimbledon en 2005, mais est contrainte de ne jouer que six tournois en 2006, à la suite d'une blessure au poignet. Elle réussit néanmoins à s'imposer une quatrième fois sur le gazon londonien en 2007, puis à conserver son titre l'année suivante. En 2009 et 2010, elle parvient à se maintenir au sein du top dix, atteignant même la place de numéro deux mondiale en mai 2010. Elle ne dispute que quatre tournois en 2011 : blessée à la hanche et souffrant d'une maladie virale dans un premier temps, elle apprend au cours de la saison qu'elle est atteinte d'une maladie auto-immune. En 2012, elle se hisse en quarts de finale de tournois importants (Miami, Charleston, Rome), mais obtient des résultats médiocres en Grand Chelem.

Venus Williams est la sœur aînée de Serena Williams, qui est numéro un mondiale. Venus s'est imposée dans dix de leurs vingt-quatre confrontations sur le circuit, depuis début 1998. La rencontre les opposant en finale de l'US Open 2001 est la première finale de Grand Chelem de l'ère Open à voir s'affronter deux sœurs. Ce sont également les seules joueuses à s'être affrontées dans quatre finales de Grand Chelem consécutives. En double, elles ont réalisé un Grand Chelem sur deux années (2009-2010). Elle fut donc la première afro-américaine numéro un mondiale.

Carrière tennistique[modifier | modifier le code]

Triomphes lors de tournois du Grand Chelem[modifier | modifier le code]

Venus Williams a triomphé sept fois en simple lors de tournois du Grand Chelem. Le début de sa carrière a été marqué par sa rivalité avec Martina Hingis. En effet, dès sa première participation à l'US Open, en 1997, Venus Williams atteint la finale du tournoi et y retrouve sa rivale suisse, alors numéro un mondiale. C'est le début d'une longue série de matchs entre les deux championnes. On peut évoquer la demi-finale de l'US Open 1999, où Martina s'impose en trois sets face à une Venus perclue de crampes. Ou la demi-finale de l'édition suivante, l'US Open 2000, où Venus finit par s'imposer 4-6, 6-3, 7-5, après avoir été menée 3-5, 15-30, dans l'ultime manche. Venus gagne son premier majeur lors de l'édition de 2000 de Wimbledon en s'imposant face à Lindsay Davenport sur le score de 6-3, 7-6. Elle enchaîne la même année avec une victoire à l'US Open, toujours contre Lindsay Davenport, cette fois sur le score de 6-4, 7-5. En 2001, elle s'offre à nouveau Wimbledon et l'US Open, en battant respectivement Justine Henin 6-1, 3-6, 6-0 et sa sœur cadette, Serena Williams, 6-2, 6-4. Dans les années suivantes, elle ne s'illustre que sur le gazon londonien en termes de majeurs ; Venus est d'ailleurs considérée par plusieurs comme la meilleure joueuse de tennis toujours active sur gazon. Elle l'emporte en 2005 face à Lindsay Davenport sur le score de 4-6, 7-6(4), 9-7, dans ce qui reste aujourd'hui encore la plus longue finale de l'ère Open à Wimbledon. Lors de ce match aux multiples rebondissements, Venus Williams sauve notamment une balle de match sur un revers gagnant décroisé très risqué. Ce match a été élu par le Daily Sports comme le plus grand match de tennis féminin de la décennie. En 2007, Venus connaît moins de difficultés pour se défaire de la Française Marion Bartoli, qu'elle bat sur le score assez net de 6-4, 6-1. En 2008, elle bat sa sœur Serena en finale sur le score de 7-5, 6-4, après avoir battu Elena Dementieva en demi-finale.

Associée à sa sœur Serena Williams, Venus s'est imposée lors des quatre tournois du Grand Chelem en double dames pour un total de 13 titres : quatre fois à l'Open d'Australie, deux fois à Roland-Garros, cinq fois à Wimbledon et deux fois à l'US Open. Elle a aussi remporté 2 titres en double mixte aux côtés de Justin Gimelstob en 1998 à l'Open d'Australie et à Roland-Garros.

Venus a perdu six finales de tournois majeurs en simple contre Serena et elle en a gagné deux. Au total, Venus Williams a gagné 22 tournois du Grand Chelem en simple dames, en double dames et en double mixte confondus.

2008[modifier | modifier le code]

Au tournoi exhibition de Hong Kong, l'Américaine s'impose en simple face à Maria Sharapova et en double avec sa partenaire Caroline Wozniacki, face à la paire Elena Dementieva/Michelle Larcher de Brito.

En simple de l'Open d'Australie, Venus passe néanmoins les premiers tours non sans quelques difficultés. En huitièmes de finale, elle élimine la Polonaise Marta Domachowska avant de s'incliner en quart de finale contre la Serbe Ana Ivanović. En double associée à sa sœur, elle échoue en quart de finale, éliminée par la paire chinoise Yan Zi et Zheng Jie.

En février, elle s'incline dès le troisième tour du tournoi de Doha, battue par la joueuse slovaque Dominika Cibulková, 45e joueuse mondiale.

Lors du tournoi de Wimbledon, Venus Williams et sa sœur cadette Serena se retrouvent une nouvelle fois en finale. Venus l'emporte 7-5, 6-4. C'est sa 7e finale en 9 éditions et son 5e succès. Depuis l'an 2000, elle n'a manqué la finale de Wimbledon qu'à deux reprises, en 2004 et 2006. Avec sa sœur, elle remporte également la finale du double.

Aux Jeux olympiques, en double avec sa sœur, Venus remporte l'or à l'issue d'une finale à sens unique (6-2, 6-0), face à la paire espagnole composée de Anabel Medina Garrigues et de Virginia Ruano Pascual.

En septembre, à Flushing Meadows, Venus Williams passe les premiers tours sans aucune difficulté, ne restant que très peu de temps sur les courts. En quart de finale, elle affronte sa sœur cadette Serena pour la 17e fois de sa carrière et s'incline sur le score très serré de 6-7, 6-7 après avoir mené dans chacun des sets, Serena étant revenue de l'arrière et l'ayant poussée au tie-break.

Elle participe ensuite au tournoi de Stuttgart où elle élimine aisément Dinara Safina en quarts de finale (6-4, 6-2) mais elle tombe en demi-finale face à Jelena Janković (7-68, 5-7, 2-6). La semaine suivante, elle participe au tournoi de Moscou, éliminée au premier tour par Flavia Pennetta (4-6, 6-2, 4-6). Elle enchaîne la semaine suivante avec le tournoi de Zürich, où elle élimine en demi-finales une Ana Ivanović en net regain de forme sur le score de 4-6, 6-3, 6-4. Elle accède donc à la finale du tournoi neuf ans après son dernier sacre (1999). Elle est opposée à Flavia Pennetta, qui l'avait éliminée la semaine précédente à Moscou et qui venait de battre la numéro un mondiale Jelena Janković au premier tour. Finalement, elle s'impose 7-61, 6-2 et remporte son trente-huitième tournoi.

Par la même occasion, elle assure sa place aux masters de Doha. Le tirage au sort la place dans le groupe marron, aux côtés de sa cadette, Safina et Dementieva. Elle gagne son premier match contre Dinara Safina sur le score de 7-5, 6-3, en sauvant deux balles de première manche alors qu'elle était menée 5-2. Le lendemain, elle rencontre Elena Dementieva qu'elle sort difficilement en trois manches (6-4, 4-6, 6-3). Elle joue son dernier match de poule contre sa sœur alors qu'elle est déjà pratiquement qualifiée pour les demi-finales. Elle concède le premier set 7-5 avant de finir son match en trombe : 6-1, 6-0. Jamais en 18 rencontres Venus n'avait infligé un 6-0 à sa cadette. En grande forme, elle est qualifiée pour les demi-finales des masters en prenant la tête de son groupe. Elle doit alors affronter la no 1 mondiale, le serbe Jelena Janković, qu'elle bat en trois manches sur le score de 6-2, 2-6, 6-3. Elle obtient par le fait même son billet pour la finale du prestigieux tournoi. Venus Williams conclut la saison victorieuse, no 6 mondiale, en battant la Russe Vera Zvonareva 6-7, 6-0, 6-2. Elle s'offre ainsi son 39e titre mais surtout son premier masters en carrière, qui complète ainsi encore plus son riche palmarès.

2009[modifier | modifier le code]

Venus Williams à l'Open d'Australie en 2009

Venus Williams débute sa saison par le tournoi d'exhibition de Hong Kong, à l'occasion duquel elle annonce désirer continuer sa carrière au moins jusqu'aux Jeux olympiques de 2012 – elle aurait alors 32 ans. En grande forme, elle étrille notamment la numéro un mondiale du moment Jelena Janković (6-2, 6-2) dont elle assure vouloir prendre la place le plus rapidement possible.

Sixième tête de série, elle connaît néanmoins une sévère désillusion dès le 2e tour des Internationaux d'Australie, surprise par la jeune espoir espagnole Carla Suárez Navarro. Elle se console en décrochant pour la troisième fois le double dames aux côtés de sa sœur Serena.

Remise de cette infortune, elle remporte en février l'Open de Dubaï, non sans avoir sorti sa sœur en demi-finale. Le 23, au bénéfice de ce succès, elle réintègre le top 5. Elle poursuit sa bonne série en gagnant l'Open du Mexique la semaine suivante, son premier titre sur terre battue depuis trois ans. Absente à Indian Wells (comme chaque année depuis 2002), elle s'aligne fin mars à l'Open de Miami : c'est cette fois au tour de sa sœur de la battre dans le dernier carré. Puis, en dépit d'une prometteuse demi-finale à Rome, elle concède une sévère défaite au 3e tour à Roland-Garros face à Ágnes Szávay.

Double tenante du titre, elle refait surface à Wimbledon, se qualifiant pour la finale de l'épreuve. Cependant, elle s'incline en deux sets face à sa sœur cadette Serena (7-6, 6-2), ce qui l'empêche de remporter un sixième titre en simple sur le gazon londonien. En double, elle parvient à conserver son titre acquis aux côtés de sa sœur.

Début août, Venus Williams dispute la finale du Classic de Stanford face à Marion Bartoli, sur des airs de revanche de la finale de Wimbledon 2007. Cette fois-ci, l'Américaine s'incline en trois sets (6-2, 5-7, 6-4) face à la Française, tête de série no 8. Lors de la coupe Rogers disputée en août 2009 à Toronto, Venus Williams s’incline, à la surprise générale, dès le deuxième tour devant l'Ukrainienne Kateryna Bondarenko, 64e joueuse mondiale selon le classement de la WTA. Son parcours à l'U.S. Open s'arrête en huitième de finale, où elle sera stoppée par la future gagnante de l'épreuve, Kim Clijsters.

Lors de la tournée asiatique (Tokyo et Pékin), elle s'incline dès les premiers tours à chaque fois contre Anastasia Pavlyuchenkova. Elle termine sa saison au Masters de Doha où, après deux défaites très serrées face à Elena Dementieva et sa sœur Serena, elle gagne son match contre Svetlana Kuznetsova. Ce résultat lui suffit pour se qualifier pour les demi-finales, où elle affronte Jelena Janković. Comme en 2008, elle parvient à éliminer la Serbe à ce stade de la compétition, lui ouvrant les portes d'une deuxième finale consécutive. Elle ne parvient pas à conserver son titre, s'inclinant face à sa sœur Serena (6-2, 7-6).

Elle décroche en fin de saison le titre de championne du monde de double grâce au Petit Chelem qu'elle a réussi avec sa sœur.

2010 : bonne première moitié de saison, top 5 retrouvé, puis blessure[modifier | modifier le code]

Venus Williams débute la saison à l'Open d'Australie, première levée du Grand Chelem. Tête de série no 6, elle bat successivement Lucie Šafářová (6-2, 6-2), Sybille Bammer (6-2, 7-5), Casey Dellacqua (6-1, 7-64) puis Francesca Schiavone (3-6, 6-2, 6-1) avant de s'incliner en quart de finale face à Li Na (6-2, 64-7, 5-7). Associée à sa sœur Serena pour le double, elles s'imposent en finale face à la paire Cara Black - Liezel Huber (6-4, 6-3), décrochant à cette occasion leur quatrième succès à Melbourne ainsi que leur onzième succès en Grand Chelem.

L'Américaine poursuit la saison à Dubaï, où elle est tenante du titre. Tête de série no 3, elle est exemptée de premier tour, battant par la suite Sabine Lisicki, Olga Govortsova, Anastasia Pavlyuchenkova et Shahar Peer. En finale, elle affronte Victoria Azarenka, qu'elle domine 6-3, 7-5, s'imposant alors pour la deuxième fois consécutive dans ce tournoi. Après ce 42e titre, Venus devient la joueuse en activité la plus titrée du circuit WTA[1]. La semaine suivante, elle se rend à Acapulco, où elle est tenante du titre et également tête de série no 1. Évinçant Mathilde Johansson, Kaia Kanepi, Laura Pous Tió, Edina Gallovits et Polona Hercog en finale, elle conserve son titre et décroche son 43e titre WTA.

Après un mois d'absence, elle est présente à Miami. En tant que tête de série no 3, elle est dispensée de premier tour. Elle bat Sorana Cîrstea (6-4, 6-3), Roberta Vinci (6-1, 6-4), Daniela Hantuchová (1-6, 7-5, 6-4), Agnieszka Radwańska (6-3, 6-1) et Marion Bartoli (6-3, 6-4). Elle atteint la finale du tournoi, mais échoue sèchement face à Kim Clijsters. Ensuite, elle participe aux Internationaux d'Italie, où elle figure comme tête de série no 4. Toujours exonérée de premier tour, elle élimine proprement Patty Schnyder et Shahar Peer, puis chute en quart de finale face à Jelena Janković.

La semaine d'après, à Madrid, Venus se hisse jusqu'en finale où elle est vaincue par la Française Aravane Rezaï. Elle a préalablement sortie de la compétition Stefanie Vögele, Vera Zvonareva, Francesca Schiavone, Samantha Stosur et une nouvelle fois Shahar Peer. Alors 4e joueuse mondiale, elle est assurée à la fin du tournoi d'atteindre la place de numéro 2 mondiale, juste derrière sa sœur Serena. Ce cas de figure s'est déjà produit en mai 2003. Les sœurs Williams remportent le double, progressant ainsi au deuxième rang mondial de la spécialité.

À Roland-Garros, l'Américaine no 2 mondiale étrille Patty Schnyder (6-3, 6-3) ainsi qu'Arantxa Parra (6-2, 6-4) avant de s'offrir au troisième tour Dominika Cibulková (6-3, 6-4). Elle est finalement défaite en huitièmes de finale par la Russe Nadia Petrova, ce qui crée la surprise[2]. Venus remporte toutefois le double aux côtés de sa sœur Serena. En effet, elles signent leur douzième victoire en Grand Chelem en balayant en finale la paire Květa Peschke - Katarina Srebotnik (6-2, 6-3). Au bénéfice de cette performance, les Williams deviennent no 1 au classement WTA du double dames.

Durant l'été, Venus ne joue que les deux derniers tournois du Grand Chelem de la saison, à savoir Wimbledon et l'US Open. D'abord, à Wimbledon, elle s'incline en quart de finale face à Tsvetana Pironkova (2-6, 3-6) après avoir été impériale face à : Rossana de los Ríos (6-3, 6-2), Ekaterina Makarova (6-0, 6-4), Alisa Kleybanova (6-4, 6-2) et Jarmila Gajdošová (6-4, 7-65). Enfin, à l'US Open, elle s'arrête en demi-finale, vaincue par Kim Clijsters, à l'issue d'un match très accroché (6-4, 62-7, 4-6). L'Américaine a précédemment sorti Roberta Vinci (6-4, 6-1), Rebecca Marino (7-63, 6-3), Mandy Minella (6-2, 6-1), Shahar Peer (7-63, 6-3) et Francesca Schiavone (7-65, 6-4).

Malheureusement, l'Américaine no 3 mondiale est contrainte de mettre un terme à sa saison début octobre, des suites d'une douleur persistante au genou gauche. Elle déclare ainsi forfait pour la finale de la Fed Cup et le Masters. À rappeler qu'elle n'a pratiquement pas joué de l'été et qu'elle n'a joué aucun tournoi depuis l'US Open[3],[4].

N'ayant joué que deux tournois en cinq mois, elle passe du statut de no 2 mondiale au mois de mai à celui de no 5 à la fin de la saison.

2011 : blessures et maladie[modifier | modifier le code]

Venus parle du tennis avec des jeunes à Washington, en 2011.

L'aînée des Williams entame une nouvelle fois sa saison à l'Open d'Australie. Dorénavant tête de série no 4, elle sort victorieuse de son premier tour face à Sara Errani, par 6-3, 6-2. Au second tour, elle bat avec constance Sandra Záhlavová (66-7, 6-0, 6-4). Mais Venus se trouve fâcheusement contrainte à l'abandon après un seul jeu joué face à Andrea Petkovic, lors de son 3e tour. En effet, après avoir grimacé de douleur durant le premier jeu à cause d'une blessure à la cuisse droite survenue au tour précédent, l'Américaine fait appel à un médecin, puis prend la décision de jeter l'éponge, après cinq minutes de match. À l'issue de son 2e tour, elle avait déclaré être touchée au psoas. Suite à ce retrait, elle s'explique : « Je ne pouvais pas jouer, je ne pouvais pas me déplacer. C'était trop douloureux »[5],[6]. À noter qu'il s'agit de son premier abandon en Grand Chelem.

Toujours en convalescence au mois de février, elle ne participe pas aux tournois de Dubaï et Acapulco, où elle est double-tenante du titre dans chacune des deux compétitions. Trois mois plus tard, encore insuffisamment rétablie, Venus déclare forfait pour les Internationaux de France, deuxième Grand Chelem de l'année. Effectivement, elle souffre d'une blessure abdominale[7],[8], également contractée au mois de janvier, lors de l'Open d'Australie. Étant donné que sa sœur Serena est également forfait pour Roland-Garros, il s'agit du premier Grand Chelem depuis l'US Open 2003 à ne voir aucune des deux sœurs participer.

Alors redescendue à la 32e place mondiale après son absence de cinq mois, son grand retour est annoncé pour le mois de juin, tout comme sa sœur Serena Williams. Assurément, les deux stars du circuit WTA font leur « come-back » à l'occasion du Tournoi d'Eastbourne, préparatif à Wimbledon. Elle y réalise un beau parcours, ne s'arrêtant qu'en quart de finale. Ironie du sort, elle affronte dès le premier tour Andrea Petkovic (tête de série no 8, 11e joueuse mondiale), contre qui elle avait du abandonner à Melbourne quelques mois plus tôt. Venus prend sa revanche en dominant l'Allemande 7-5, 5-7, 6-3[9]. Elle continue sur sa bonne lancée et vient à bout de la Serbe Ana Ivanović, 18e joueuse mondiale, en deux sets appliqués, 6-3, 6-2[10]. Elle est vaincue en quart de finale par Daniela Hantuchová - tombeuse de la tête de série no 2 Li Na - en trois sets (2-6, 7-5, 2-6). Enchaînant par Wimbledon, elle étrille Akgul Amanmuradova (6-3, 6-1), Kimiko Date (66-7, 6-3, 8-6) ainsi que M.J. Martínez (6-0, 6-2). Elle échoue, comme l'année dernière, face à Tsvetana Pironkova, en huitièmes de finale.

Initialement prévue à Toronto pour la Coupe Rogers, l'Américaine déclare forfait, un virus lui ayant été diagnostiqué[11]. Pourtant également annoncée, Williams déclare forfait pour Cincinnati, toujours atteinte par une maladie virale[12]. Elle se dit « optimiste » quant à sa participation à l'US Open.

Venus est présente à l'US Open, comme elle l'espérait. Premier constat (du fait de ses blessures et de son virus), c'est la première fois depuis 1997 qu'elle n'est pas tête de série à l'US Open. En effet, elle a constamment chuté au classement jusqu'à atteindre la 36e place mondiale aujourd'hui. Pour son premier tour, elle affronte la Russe Vesna Manasieva, qu'elle étrille 6-4, 6-3. Malgré ce match efficace, Venus Williams déclare forfait juste avant son 2e tour face à Sabine Lisicki. Souffrant d'un virus dont elle n'a jamais voulu dévoiler le nom, elle finit par expliquer dans un communiqué avoir été « diagnostiqué avec le syndrome de Sjögren, une maladie auto-immune qui affecte mon énergie, me fatigue et me cause des douleurs articulaires »[13],[14],[15]. Ce qui explique qu'elle n'ait participé qu'à seulement quatre tournois cette saison, dont deux compromis, l'un par abandon, l'autre par forfait.

En proie à la maladie toute l'année, elle n'est plus que la 103e joueuse au monde en fin de saison.

2012 : retour sur le circuit[modifier | modifier le code]

Venus Williams à Roland-Garros en mai 2012, match contre Paula Ormaechea.

Toujours en combat contre sa maladie virale rare, Williams déclare forfait pour Auckland[16] et l'Open d'Australie[17]. Son retour à la compétition est annoncé pour le mois de février.

Finalement, elle ne retrouve le chemin des courts qu'à la fin du mois de mars, à l'occasion du prestigieux Open de Miami. Bénéficiaire d'une wild-card et n'ayant plus joué depuis l'US Open dernier, Venus réalise un retour convaincant : elle impose son leadership face à Kimiko Date au premier tour (6-0, 6-3), éteint la no 3 mondiale Petra Kvitová au 2nd tour (6-4, 4-6, 6-0), puis s'adjuge non sans difficulté Aleksandra Wozniak par 4-6, 6-4, 7-65 lors du troisième tour. Pour sa huitième de finale, elle prend le meilleur sur la tête de série no 15 Ana Ivanović (64-7, 6-2, 6-2), mais se trouve vaincue en quart de finale par la no 5 mondiale et future vainqueur, Agnieszka Radwańska. Elle poursuit son progressif retour à la compétition avec le tournoi Premier de Charleston, toujours grâce à une wild-card. Elle prend le dessus sur Iveta Benešová (6-4, 6-3), sur la tête de série no 7 Jelena Janković (7-5, 6-0), ainsi que sur Anastasia Rodionova (7-5, 6-2) avant de buter en quart de finale sur la tête de série no 2 Samantha Stosur, en trois sets décousus.

Toutefois, à Madrid, après avoir sortie du tournoi Simona Halep au premier tour, elle est stoppée net par Angelique Kerber lors du deuxième tour. L'Allemande s'est dite très contente de pouvoir battre l'Américaine, qui est « une grande championne et qui a gagné plusieurs Grand Chelem »[18]. Alignée la semaine suivante à Rome pour les Internationaux d'Italie, Venus s'offre une nouvelle fois Simona Halep d'entrée, par 6-3, 6-4. Au tour suivant, elle vient à bout de la Russe Ekaterina Makarova (7-67, 6-1), puis prend sa revanche en huitième de finale sur Samantha Stosur, tête de série no 5, en remportant la victoire sur le score de 6-4, 6-3. Moins entreprenante qu'à son habitude, elle s'incline face à Maria Sharapova en quart de finale.

Aux Internationaux de France, Venus Williams vainc pour son entrée en lice l'Argentine Paula Ormaechea, mais perd au second tour face à la troisième joueuse mondiale, Agnieszka Radwańska.

Un mois plus tard, à Wimbledon, pourtant quintuple vainqueur du tournoi, elle n'entre pas dans son match de premier tour face à Elena Vesnina et s'incline lourdement. Fair-play, elle salue la performance de son adversaire qui « a fait très peu d'erreurs et a très bien servi »[19]. Elle se console néanmoins en remportant le double dames pour la cinquième fois aux côtés de sa sœur Serena.

Aux Jeux olympiques, Venus élimine sans trembler la no 9 mondiale et récente finaliste à Roland-Garros Sara Errani (6-3, 6-1), puis s'en sort avec rigueur face à Aleksandra Wozniak (6-1, 6-3). Elle est opposée à la no 7 mondiale Angelique Kerber lors de sa huitième de finale. Match accroché qu'elle perd, non sans avoir eu des balles de sets, 7-65, 7-65 pour l'Allemande, qui bat l'aînée Williams pour la seconde fois. Elle est sacrée en double, avec Serena : il s'agit de leur troisième médaille d'or olympique, après celles des Jeux de Sydney en 2000 et des Jeux de Pékin en 2008.

Invitée par les organisateurs, elle reprend la compétition à Cincinnati. Elle bat la quatrième des Jeux olympiques et douzième tête de série Maria Kirilenko (6-3, 65-7, 6-2), se ressaisit face à Chanelle Scheepers après un set mal embarqué (2-6, 6-3, 6-2), balaie une fois de plus la septième tête de série Sara Errani (6-3, 6-0) et est victorieuse sur la troisième tête de série Samantha Stosur (6-2, 62-7, 6-4), ce qui représentait sa cinquième victoire sur une joueuse du top 10 depuis son retour il y a cinq mois ainsi que sa première demi-finale depuis l'US Open 2010[20]. Touchée au dos[21] lors de sa demi-finale face à Li Na, son service est considérablement diminué (à 63 mph[22]), entraînant près de cinquante fautes durant la rencontre pour l'Américaine qui s'incline néanmoins en trois sets, 5-7, 6-3, 1-6[23].

Par la suite, Venus Williams participe au tournoi de Luxembourg et malgré sa blessure au dos (qui a compromis son redoutable service) remporte le 44e titre WTA de sa carrière en dominant nettement M. Niculescu (6-2, 6-3). On notera, lors de ce tournoi, une confrontation particulièrement accrochée avec Andrea Petkovic lors des demi-finales (5-7, 6-4, 6-4). Grâce à ce nouveau titre, Venus Williams termine la saison à la 24e place du classement WTA en simple.

Palmarès[modifier | modifier le code]

En simple dames[modifier | modifier le code]

En double dames[modifier | modifier le code]

En double mixte[modifier | modifier le code]

Parcours en Grand Chelem[modifier | modifier le code]

Parcours en « Premier Mandatory » et « Premier 5 »[modifier | modifier le code]

Découlant d'une réforme du circuit WTA inaugurée en 2009, les tournois WTA « Premier Mandatory » et « Premier 5 » constituent les catégories d'épreuves les plus prestigieuses, après les quatre levées du Grand Chelem.

Parcours aux Masters[modifier | modifier le code]

Parcours aux Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Parcours en Fed Cup[modifier | modifier le code]

Classements WTA[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.7sur7.be/7s7/fr/1513/tennis/article/detail/1070356/2010/02/20/Venus-Williams-est-la-joueuse-la-plus-titree-du-circuit.dhtml
  2. http://www.rfi.fr/contenu/20100530-roland-garros-petrova-surprend-venus-quart-finale-100-russe
  3. http://www.welovetennis.fr/wta/28148-fin-de-saison-pour-venus-williams
  4. http://www.eurosport.fr/tennis/fed-cup-2/2010/saison-terminee-pour-venus_sto2494917/story.shtml
  5. http://www.eurosport.fr/tennis/open-d-australie/2011/abandon-de-venus-williams_sto2631598/story.shtml
  6. http://www.rfi.fr/contenu/open-australie-venus-williams-abandonne-3e-tour
  7. http://www.rtl.fr/actualites/sport/tennis/article/roland-garros-2011-venus-williams-forfait-comme-sa-soeur-7686240515
  8. http://www.lemonde.fr/sport/article/2011/05/14/tennis-forfaits-des-s-urs-williams-a-roland-garros_1522265_3242.html
  9. http://www.lefigaro.fr/tennis/2011/06/13/02004-20110613ARTSPO00364-de-retour-venus-se-venge.php
  10. http://www.lefigaro.fr/tennis/2011/06/15/02004-20110615ARTSPO00445-venus-renvoie-ivanovic-a-ses-doutes.php
  11. http://www.20minutes.fr/ledirect/767612/tennis-venus-williams-forfait-toronto
  12. http://www.eurosport.fr/tennis/western-southern-open/2011/forfait-de-venus-williams_sto2906249/story.shtml
  13. http://www.7sur7.be/7s7/fr/1750/US-Open/article/detail/1312503/2011/08/31/Venus-Williams-forfait-atteinte-du-syndrome-de-Sjogren.dhtml
  14. http://www.eurosport.fr/tennis/us-open-5/2011/venus-n-avait-pas-la-force_sto2930255/story.shtml
  15. http://www.lemonde.fr/sport/article/2011/09/01/us-open-malade-venus-williams-abandonne-bartoli-eliminee_1566054_3242.html
  16. http://www.sport365.fr/tennis/auckland-venus-williams-forfait-784367.shtml
  17. http://www.20minutes.fr/sport/tennis/856040-open-australie-venus-williams-forfait-compte-reprendre-fevrier
  18. http://www.sbnation.com/tennis/2012/5/7/3006416/madrid-open-2012-day-2-results-venus-williams-exits-early
  19. http://www.tdg.ch/sports/actu/Venus-Williams-eliminee-d-entree-une-premiere-depuis-1997/story/21013214
  20. http://www.eurosport.fr/tennis/wta-cincinnati/2012/une-finale-li-kerber_sto3392049/story.shtml
  21. http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Li-kerber-en-finale/307064
  22. http://usatoday30.usatoday.com/sports/tennis/story/2012-08-19/venus-williams-cincinnati-open-semi/57133038/1
  23. http://tvasports.ca/tennis/une-finale-li-kerber-cincinnati-18082012
  24. a, b, c, d, e et f Pour chaque tournoi, la date indiquée correspond à la première journée, en général un lundi.
  25. a et b Épreuve organisée par l'ITF.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :