Victoria Azarenka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Victoria Azarenka
Victoria Azarenka
Victoria Azarenka à Roland-Garros en 2013.
Carrière professionnelle
Depuis 2003
Nationalité Drapeau de la Biélorussie Biélorussie
Naissance 31 juillet 1989 (25 ans)
Drapeau : URSS Minsk
Surnom Vika
Taille / poids 1,83 m (6 0) / 70 kg (154 lb)
Prise de raquette Droitière
Revers à deux mains
Entraîneur Sam Sumyk
Gains en tournois 23 847 582 $[1]
Palmarès
En simple
Titres 17
Finales perdues 15
Meilleur classement 1re (30/01/2012)
En double
Titres 6
Finales perdues 10
Meilleur classement 7e (07/07/2008)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple V (2) 1/2 1/2 F (2)
Double F (2) F (1) 1/4 1/16
Mixte F (1) V (1) 1/8 V (1)
Médailles olympiques
Simple 1
Mixte 1

Victoria Azarenka (en biélorusse Виктория Азаренка, ou Vika (Вика), diminutif de Victoria en russe) est une joueuse de tennis biélorusse née le 31 juillet 1989 à Minsk, professionnelle depuis 2003.

Elle compte dix-sept titres en simple sur le circuit WTA. Le 28 janvier 2012, elle remporte l'Open d'Australie et devient la première Biélorusse à remporter un titre du Grand Chelem en simple. Le 30 janvier 2012, elle se hisse conséquemment au rang de numéro un mondiale. 2013 la voit triompher une seconde fois en Australie, face à la Chinoise Li Na.

Biographie[modifier | modifier le code]

Victoria naît le 31 juillet 1989 de son père Fedor et de sa mère Alla dans la capitale biélorusse Minsk où elle et son frère Max passent une grande partie de leur enfance. À l'âge de 7 ans, sa mère lui fait découvrir le tennis. Grâce à l'aide de Nikolaï Khabibouline, joueur de hockey sur glace, elle quitte la capitale pour se rendre à Scottsdale afin de se perfectionner. Elle est entraînée par le Français Sam Sumyk, ancien entraîneur notamment de Vera Zvonareva.

Victoria partage la vie du chanteur des LMFAO, RedFoo. Leur relation, bien qu'ayant débuté à l'automne 2012, est officialisée par le chanteur durant l'édition 2013 de l'Open d'Australie[2].

Style de jeu[modifier | modifier le code]

Revers en appuis ouverts à l'US Open 2009.

Azarenka est une joueuse agressive du fond de court et a un jeu basé sur un très bon timing, une prise de balle précoce, une bonne puissance de frappe ainsi qu'une bonne vitesse d'exécution et une très grande capacité à tenir la cadence en fond de court. Elle est capable d'absorber la puissance adverse et de l'utiliser ainsi au mieux dans la direction qu'elle souhaite en général le long de la ligne.

Afin de donner une image précise, on parlera de rouleau compresseur car Azarenka travaille son adversaire avec une puissance et une longueur de balle constante dans toutes ses frappes, que ce soit en revers ou en coup droit. Le principal défaut de son jeu néanmoins est qu'à force de donner à l'adversaire la même cadence ou le même rythme, celle-ci peut s'y adapter et l'utiliser ainsi au mieux pour la contrer surtout si elle est plus puissante qu'elle.

Son coup le plus fort est le revers mais son coup droit et son service, surtout en deuxième balle, restent moyens et ont souvent tendance à s'affaiblir encore plus sous la pression. Son déplacement latéral est dans la moyenne des joueuses de la WTA, même si sa course vers l'avant ou sur les côtés reste assez faible à cause de sa taille (1,83 m).

Revers[modifier | modifier le code]

Le revers à deux mains de Victoria est considéré comme l'un des tous meilleurs du circuit avec sa « prise continentale » dite aussi « marteau », à deux mains. Elle a un revers frappé quasiment à plat, la majorité du temps, très puissant avec lequel elle peut diriger le jeu, ouvrir le court ou enfoncer l'adversaire. On peut noter chez elle une technique assez peu commune chez les joueuses où au point de contact avec la balle, elle garde un espace assez conséquent entre ses bras alors que l'ensemble des joueuses gardent leurs bras rapprochés[3].

Carrière tennistique[modifier | modifier le code]

Chez les juniors[modifier | modifier le code]

Elle se distingue principalement sur le circuit en 2005, en remportant deux titres du Grand Chelem junior en simple : l'Open d'Australie en battant Ágnes Szávay en finale et l'US Open cette fois-ci face à Alexa Glatch. En double, elle réalise en outre le petit chelem en remportant l'Open d'Australie avec Marina Eraković et Roland-Garros ainsi que Wimbledon avec Ágnes Szávay.

Grâce au classement combiné instauré en 2004, simple et double, elle finit la saison en tant que no 1 mondiale championne du monde junior le 31 janvier 2005 et reçoit pour cela le trophée 'ITF Junior Girls World Champion'. Elle s'illustre aussi un peu sur le circuit ITF en remportant le tournoi ITF/Petange (50 000 $) au Luxembourg face à Victoria Kutuzova.

Ses débuts sur le circuit[modifier | modifier le code]

Elle dispute son premier match sur le circuit ITF le 16 novembre 2003 en Israël où elle gagne également son premier titre en double. Elle doit attendre la saison suivante en 2004 pour remporter son premier match en simple mais aussi atteindre son premier quart de finale à Makarska.

En 2005, elle franchit un premier palier en atteignant sa première finale sur le circuit ITF à Augusta qu'elle perdra face à Victoria Kutuzova. Entre temps, elle honore sa première sélection en Fed Cup par des victoires contre Shahar Peer et Kateryna Bondarenko. Elle manque d'accéder au grand tableau de New Haven malgré ses deux victoires successives sur deux membres du top 100 Alona Bondarenko et Samantha Stosur. Elle s'incline de justesse contre Květa Peschke. Plus tard, elle se hisse jusqu'en demi-finale du tournoi de Guangzhou où elle perd contre Yan Zi profitant de l'abandon de Peng Shuai au tour précédent.

2006 à 2008[modifier | modifier le code]

Son ascension dans la hiérarchie mondiale s'accélère en 2006. Victoria Azarenka réalise sa première grosse performance avec une victoire contre Nicole Vaidišová (alors no 13 au classement WTA) à Memphis. Elle accède pour la première fois au grand tableau d'un tournoi du Grand Chelem en remportant ses matchs de qualifications à l'Open d'Australie battue par Sania Mirza. Elle gagne son premier titre en double sur le circuit WTA à Tachkent associée à sa compatriote Tatiana Poutchek. Elle finit la saison par une finale au tournoi ITF de Pittsburgh où elle doit abandonner contre Aleksandra Wozniak, gênée par des ampoules aux pieds. Elle fête l'année classée pour la première fois dans le top 100 mondial.

En 2007, classée 97e mondiale en début d'année, elle améliore son classement peu à peu et c'est à Estoril qu'elle atteint pour la première fois une finale sur le circuit et perd de peu face à une qualifiée, Gréta Arn, en trois sets 6-2, 1-6, 6-73.

Elle fait aussi sensation à l'US Open en sortant l'ex-no 1 mondiale Martina Hingis sur un score assez sévère 3-6, 6-1, 6-0 mais la future finaliste et gagnante du tournoi, Svetlana Kuznetsova, met un terme à ses ambitions au quatrième tour. Tête de série no 1 à Tachkent, elle réalise un parcours parfait jusqu'en finale où elle est battue par une étonnante Pauline Parmentier. Quoi qu'il en soit, elle monte à la 32e place après ce tournoi et termine la saison en tant que 30e mondiale et pour la première fois dans le top 50.

Victoria commence sa saison 2008 sur d'excellentes bases à Gold Coast, tournoi où elle atteint la finale défaite contre Li Na en trois sets et monte ainsi à la 25e place mondiale. Elle parvient ensuite au troisième tour de l'Open d'Australie, vaincue par la no 7 mondiale Serena Williams. À cause d'une blessure au genou contractée au tournoi de Paris, elle déclare forfait à Indian Wells[4]. De retour à Miami, elle passe à un point d'une victoire importante pour elle contre Svetlana Kuznetsova avant de lâcher prise (elle perd 9 jeux consécutifs). Son retour en forme se confirme sur terre battue par une finale à Prague puis une demi-finale à Berlin et pour la première fois le 4e tour de Roland-Garros battue là encore par Svetlana Kuznetsova.

Il faudra attendre Montréal pour que Victoria s'illustre encore de nouveau en atteignant sa troisième demi-finale de la saison, défaite par la no 8 mondiale Dinara Safina. Elle participe aux Jeux olympiques mais perd face à Serena Williams. Victoria termine très bien son année puisqu'elle se classe au 15e rang mondial avec un nouveau palier franchi.

2009 : l'année de la révélation[modifier | modifier le code]

L'année 2009 commence de manière spectaculaire pour Victoria Azarenka avec un ratio de 24 victoires pour 2 défaites et trois tournois remportés en trois mois. Elle obtient donc son premier titre à l'Open de Brisbane face à la Française Marion Bartoli, en disposant d'elle 6-3, 6-1. Puis, fait route vers Melbourne, où sur son passage vers les quarts de finale elle dispose de l'ex-numéro un mondiale et double gagnante du Grand Chelem Amélie Mauresmo en deux sets pour affronter Serena Williams, qu'elle domine de la tête et des épaules dans le premier set avant de tomber malade à cause de l'écrasante chaleur au deuxième. Elle affirme après le match qu'il s'agissait sûrement d'un virus car sa température corporelle était déjà assez élevée dans la matinée[5].

Victoria Azarenka à Roland-Garros 2009.

À peine un mois et demi plus tard, elle gagne son deuxième titre de l'année à Memphis, face à Caroline Wozniacki 6-1, 6-3, avec qui elle remporte également le double. C'est sa première victoire en simple et en double dans un même tournoi sur le circuit WTA.

Pleine de confiance avec ces deux titres, Victoria Azarenka se dirige alors vers les deux grosses échéances de la mi-saison que sont Indian Wells et Miami. Dans le premier tournoi, elle se hisse jusqu'en demi-finale battant au passage la no 2 mondiale et tête de série no 1 Dinara Safina après avoir perdu ses 3 précédentes confrontations face à la Russe et ne perd que face à la 6e mondiale du moment Vera Zvonareva 6-3, 6-3, future gagnante du tournoi. C'est sa première demi-finale dans un tournoi de cette catégorie. Elle se remet malgré tout rapidement et atteint la finale à Miami et remporte alors le troisième et plus important titre de sa carrière face à une Serena Williams néanmoins assez diminuée 6-3, 6-2[6]. C'est sa première victoire sur une no 1 mondiale en exercice.

Jusqu'aux Internationaux de France, sa saison de terre battue est assez terne avec néanmoins une demi-finale à Rome qu'elle perd face Svetlana Kuznetsova. À Roland-Garros, après avoir retrouvé un certain niveau de jeu, elle atteint les quarts de finale et créer l'une des sensations du tournoi en éliminant la tenante du titre de l'édition 2009 Ana Ivanović[7],[8] en huitième de finale 6-2, 6-3. Elle s'incline au prochain tour contre Dinara Safina en trois sets après avoir pratiqué un tennis parfait au premier[9].

À cause d'une blessure à la hanche, Victoria Azarenka ne dispute pas le tournoi d'Eastbourne où elle était inscrite. Elle entre donc à Wimbledon, où elle atteint encore une fois les quarts en s'inclinant contre la future vainqueur Serena Williams 6-2, 6-3 (c'est son deuxième quart en Grand Chelem cette saison).

Elle cherche à renouer avec son succès de première partie de saison mais ce n'est pas le cas puisque ses trois tournois de préparation pour l'US Open sont assez désastreux, avec des défaite très prématurée et surtout face à la revenante de la saison Kim Clijsters à la Rogers Cup 7-5, 4-6, 6-1. Clairement en manque de confiance après toutes ces défaites, la Biélorusse enchaîne à l'US Open, où elle s'incline au troisième tour.

La fin de saison de Victoria Azarenka est sur la lignée de ses performances de la mi-saison et elle perd par exemple dès le deuxième tour face à Maria Sharapova 3-6, 7-65, 5-7 à Pékin, alors qu'elle avait servi pour le match à 5-2 dans le troisième set.

Victoria Azarenka obtient sa qualification pour le Sony Ericsson Championships[10], où elle remporte sans trop de problème son premier match face à la Serbe Jelena Janković puis rencontre Caroline Wozniacki dans son deuxième match de poule et s'incline en trois malgré une balle de match à 5-4 au troisième set sur le service de Wozniacki. Dans son dernier match qualificatif pour les demi-finales, elle s'incline encore de justesse face à Agnieszka Radwańska, remplaçante de Safina en abandonnant au troisième set, victime de crampes, alors qu'elle menait 6-4, 5-2. Elle ne se qualifie donc pas pour les demi-finales malgré tout, elle termine l'année en tant que no 7 mondiale.

2010 : l'année des blessures[modifier | modifier le code]

Le début d'année 2010 pour Azarenka commence par le tournoi de Sydney où elle s'incline face à Elena Dementieva en demi-finale. À l'Australian Open et se débarrasse assez confortablement de ses premiers adversaire ce qui la place comme l'une des joueuses à suivre pour le titre. Elle affronte et bat Vera Zvonareva, joueuse à qui elle n'avait jamais pris un set en quatre confrontations grâce à sa force de caractère (4-6, 6-4, 6-0) et se dirige pour la troisième année consécutive vers une confrontation avec Serena Williams. Elle domine les débats dans le premier et dans la moitié du deuxième set en menant (6-4, 4-0) avant que l'Américaine ne fasse un come-back spectaculaire[11] et ne remporte le match (4-6, 7-64, 6-2)[12].

Après cette deuxième désillusion de suite à Melbourne alors qu'elle était en position de force les deux fois, Victoria Azarenka tentera de se réconforter à Dubaï et se hisse jusqu'en finale face à Venus Williams pour essayer de gagner le 4e titre de sa carrière. Ce ne seras pas le cas puisqu'elle perd (6-3, 7-5). Après le cauchemar d'Indian Wells éliminée dès le 2e tour[13] elle doit défendre son titre à Miami mais n'y arrive pas et perd face à la future lauréate Kim Clijsters (6-4, 6-0), dans un match aux conditions très venteuses.

Sur terre battue, blessée au genou gauche, elle perd au troisième tour sur abandon à 0-4 à Marbella. Pensant être remise, elle joue à Charleston mais se voit contrainte d'abandonner encore sur blessure. Guérit plus ou moins mais en manque de préparation elle perd à Rome face à Ana Ivanović terminant le match avec une grande souffrance à ce même genou. Son manque de préparation assez substantiel dû à cette blessure laisse prévoir son résultat logique à Roland-Garros c'est-à-dire une très grosse contre-performance face à l'Argentine Gisela Dulko sur un score très sec[14].

À Eastbourne, où elle se hisse en finale en battant au passage Kim Clijsters (7-66, 6-4) qui revient de blessure elle s'incline en finale face à Ekaterina Makarova (7-65, 6-4) et toujours ce même genou qui l'a handicapé durant tout le match. À Wimbledon, elle perd au troisième tour face à la Tchèque Petra Kvitová, alors qu'elle a servi pour le premier set à 5-4 et de complètement s'effondrer à la perte de celui-ci pour perdre le match (7-5, 6-0).

Victoria Azarenka entreprend donc sa tournée américaine par le tournoi de Stanford. Elle accède en quart de finale face a Marion Bartoli où après avoir très mal commencé, menée 6-3, 2-0, elle renverse le cours du match pour finalement le remporter (3-6, 6-3, 6-3). Elle met ainsi un terme à la série de 8 victoires consécutives de la française dans ce tournoi[15]. En finale, face à Maria Sharapova qu'elle bat pour la deuxième fois de sa carrière, elle remporter son premier titre de la saison[16].

Victoria Azarenka s'entrainant à Cincinnati 2010.

Fort de ce succès, elle joue alors le tournoi de Cincinnati, où elle est battue d'entrée par la Serbe Ana Ivanović en trois sets (2-6, 7-66, 6-2) alors qu'elle avait servi 2 fois pour le match dans le deuxième set à 5-2, puis, le tournoi de la Rogers Cup où elle atteint sa 3e demi-finale de la saison. Après de multiples interruptions dues à la météo et la pluie, elle perd néanmoins sur abandon à cause d'ampoules au pied.

À US Open alors qu'elle affronte Gisela Dulko, à 5-1 elle montre soudainement quelques signes de fébrilité physique et s'effondre complètement. Elle doit être transportée en chaise roulante hors du court sur abandon forcé [...][17]. La chaleur accablante laissait penser que cela l'aurait affectée, considérant qu'elle a eu des antécédents mais cet incident est dû a une malencontreuse chute à cause d'un tapis avant sa rencontre[18] causant une commotion cérébrale qui s'était aggravée en cours de match.

Après sa grave blessure à la tête, elle se concentre sur la tournée asiatique et accède aux demi-finales de Tokyo pour jouer la Danoise Caroline Wozniacki qui la défait dans un match très serré de près de 3 heures sur le score de (2-6, 7-63, 4-6). Ce fut malgré tout un très bon tournoi pour son retour sur le circuit.

Elle joue donc après au tournoi de Beijing mais encore une fois pour elle et malgré une avance de 6-4, 4-2 au premier tour, elle est contrainte à l'abandon à cause d'une blessure à la hanche[19]. Il s'agit de son 6e abandon de la saison et surtout une chance en moins de se qualifier pour les Sony Ericsson Championships.

Néanmoins, avec le forfait de Serena Williams[20] pour les Sony Ericsson Championships, la course pour la 8e et dernière place qualificative est relancée entre elle et Li Na au tournoi de Moscou, où les deux participent car un infime écart de 5 points à la RACE les séparent. Avec la défaite surprise de la chinoise dès le premier tour du tournoi, le premier match de Victoria Azarenka dans le tournoi prend une très grande importance puisque c'est son ticket en tant que titulaire qui est jeu.

Après un match à multiples rebondissements, elle s'impose face à l'allemande Andrea Petkovic en trois sets et obtient ainsi sa qualification directe[21]. Un peu plus libérée, elle accède ensuite assez facilement en finale et remporte son 2e titre de la saison[22] et le 5e de sa carrière face à Maria Kirilenko.

Dans un groupe assez compliqué aux Masters, composé de Kim Clijsters, Vera Zvonareva et Jelena Janković. Elle perd son premier match face à Vera Zvonareva sensiblement passée à côté puis son deuxième face à Kim Clijsters en trois sets, exténuée. Pour la deuxième année de suite, elle est donc éliminée au stade des poules. Elle dispute son troisième et dernier match face à Jelena Janković et le remporte, terminant malgré tout l'année sur une bonne note.

2011 : l'ascension[modifier | modifier le code]

À l'Open d'Australie, elle se joue assez rapidement de ses adversaires des trois premiers tours pour affronter la tête de série no 9 Li Na. Dans un match assez rapide et très rythmé du fond du court, Victoria Azarenka se fait complètement surpasser par la Chinoise sur le score de 6-3, 6-3.

Suite à cette défaite assez cinglante, elle se rend aux Émirats arabes unis pour les tournois de Dubaï et de Doha mais rien ne se passe comme prévu. En effet, elle éprouve de grosses difficultés dès le début du tournoi de Dubaï puis dans un match bizarre où elle semble assez peu concernée par ce qui se déroule autour d'elle, perd en trois sets face à l'Italienne Flavia Pennetta, bien qu'ayant disposé d'une confortable avance de 5-1 au deuxième set. Azarenka perd beaucoup de points mais finalement sans grande conséquence, puisqu'elle reste néanmoins dans le top 10.

Azarenka au service, Masters de tennis féminin 2011

La même situation se répète à Doha où elle remporte le premier set 6-4 mais s'effondre complètement dans les deux derniers malgré de nombreuses occasions et s'incline sur le score de 6-4, 1-6, 2-6. Malgré ces résultats peu probants, c'est surtout son attitude sur le court qui inquiète.

Elle accède au quart de finale à l'Open d'Indian Wells contre la numéro un mondiale Caroline Wozniacki mais doit se résoudre à l'abandon au bout de seulement trois jeux, après s'être blessée à la hanche[23]. La blessure n'est pas si grave puisqu'elle est la semaine suivante capable de jouer l'Open de Miami, qu'elle remporte pour la seconde fois, en battant Kim Clijsters, Vera Zvonareva, et Maria Sharapova en finale 6-1, 6-4[24]. Cette victoire lui permet d'atteindre pour la deuxième fois après 2009 le meilleur classement de sa carrière (6e)[25]. Elle enchaîne la semaine suivante par une autre victoire à Marbella, ce qui lui permet d'atteindre son nouveau meilleur classement en tant que 5e meilleure joueuse mondiale[26].

À Stuttgart, elle est contrainte à l'abandon au deuxième tour face à Julia Görges alors qu'elle mène un set à zéro, à cause d'une douleur à l'épaule droite[27]. Elle réalise toutefois un très beau parcours à Madrid deux semaines plus tard, en se qualifiant en finale du tournoi de simple (défaite contre Petra Kvitová) et en s'adjugeant le titre en double aux côtés de Maria Kirilenko.

En atteignant la 4e place mondiale le 9 mai 2011, elle devient la joueuse la mieux classée de l'histoire de son pays, dépassant Natasha Zvereva d'une place[28].

Elle va jusqu'en quart de finale à Roland-Garros où elle perd contre la future gagnante Li Na puis atteint à Wimbledon la première demi-finale de sa carrière dans un tournoi du Grand Chelem qu'elle néanmoins perd face à la future lauréate Petra Kvitová.

Elle connait deux défaites consécutives face à Serena Williams qu'elle n'a plus battue depuis 2009 (Toronto et US Open), se hisse en demi finale du tournoi de Tokyo mais c'est surtout au Luxembourg puis aux Masters qu'elle connait une période assez faste. En effet, elle remporte le 8e titre de sa carrière sur le circuit WTA[29] et se hisse jusqu'en finale du deuxième ne perdant que face à Petra Kvitová. Azarenka atteint un nouveau meilleur classement en tant que no 3 mondiale.

2012 : première victoire en Grand Chelem et numéro un mondiale[modifier | modifier le code]

La saison 2012 de Victoria Azarenka commence par le tournoi préparatoire de Sydney qu'elle remporte pour la première fois de sa carrière face à la tenante du titre Li Na[30]. C'est son 9e titre sur le circuit WTA.

Elle se hisse ensuite jusqu'en finale de l'Open d'Australie en éliminant successivement Heather Watson, Casey Dellacqua, Mona Barthel, Iveta Benešová, Agnieszka Radwańska et la tenante du titre Kim Clijsters en demi-finales. En finale, elle se défait de Maria Sharapova sur le score sans appel de 6-3, 6-0. Elle remporte ainsi son premier titre du Grand Chelem et devient par la même occasion la nouvelle numéro un mondiale[31]. Le 19 février 2012 elle gagne le tournoi de Doha au Qatar face a la joueuse Australienne Samantha Stosur 6-1, 6-2 en 1 heure et 7 minutes. Alors qu'elle devait ensuite poursuivre sa tournée dans le Golfe Arabique en disputant le tournoi de Dubai, elle doit y renoncer en raison d'une blessure à la cheville qui s'était déjà fait sentir à l'Open d'Australie et à Doha la semaine précédente[32].

Après un début assez compliqué face à Mona Barthel, dû aussi en partie à un virus qui sévit à Indian Wells[33] qu'Azarenka avait contracté avant le début du tournoi[34], elle se débarrasse de l'allemande dans une rencontre assez compliquée où elle menait 6-4, 5-1 avant que l'allemande n'opère une remontée fantastique sauvant une balle de match au passage pour remporter le deuxième set dans un tie-break. Dans un match où la biélorusse sert 12 doubles-fautes, par deux fois Barthel sert pour le match dans le troisième set et par deux fois Azarenka voit sa série de 17 victoires d'affilées s'arrêter au premier tour[35]. Elle remporte ce match néanmoins et connaît un parcours beaucoup plus joyeux où elle se hisse jusqu'en finale face à Maria Sharapova où les têtes de série no 1 et no 2 ne s'étaient plus rencontrées depuis 2000 dans ce tournoi. Azarenka remporte ce match sur le score de 6-2, 6-3 pour le 4e titre consécutif de la saison[36] et 23e match sans défaite.

À noter, en remportant son match face à la polonaise Agnieszka Radwańska en quart de finale, Azarenka accroît sa série de victoire à 21 ce qui n'était plus arrivé depuis Serena Williams en 2003 et sa victoire en demi-finale lui a permis d'avoir le meilleur début de saison depuis Martina Hingis en 1997[37],[36] où la dernière avait 37 victoires de rang. Azarenka atteint sa sixième finale de suite depuis le tournoi de Luxembourg et en a remportée 5 de ses 6.

C'est à Miami que la série de victoires consécutives d'Azarenka s'arrête au nombre de 26[38],[39]. Auparavant, elle se hisse jusqu'au 4e tour où elle est mise en très grosse difficulté par la slovaque Dominika Cibulková. En effet, dans un match où son adversaire joue un tennis de rêve[40], elle est vite menée 5-0 pour perdre la première manche 6-1. Puis, encore 4-0 dans la deuxième jusqu'à 5-3 où Cibulkova sert pour le match mais faiblit notamment avec deux double-fautes dans ce jeu de service. Azarenka remporte le set au tie-break, 7-67. Dans une rencontre dorénavant beaucoup plus équilibrée mais toujours aussi compétitive, elle remporte le troisième sur le score de 7-5 et la rencontre qui a duré près de 3 heures, 2 heures et 47 minutes précisément. Elle atteint les quarts de finale où la française Marion Bartoli devient la première joueuse à la battre en 2012.

Azarenka atteint sa 5e finale de la saison face à la no 2 mondiale Maria Sharapova à Stuttgart. Les deux joueuses se rencontrent pour la troisième fois en 2012 en finale et cette fois-là sur terre battue, Sharapova se défait d'Azarenka en deux manches (6-1, 6-4) pour remporter son premier titre de la saison. Malgré une saison sur terre battue bien meilleure que les précédentes (notamment avec 2 finales, à Madrid et Stuttgart), Azarenka se fait éliminer dès le quatrième tour par la Slovaque Dominika Cibulková. D'entrée de tournoi, Azarenka avait déjà connu de grosses difficultés face à Alberta Brianti, match où elle était menée 7-66, 4-0 avant de complètement retourner le cours des évènements[41]. Elle termine ce match avec 60 fautes directes[41]. Maria Sharapova remporte le tournoi par la suite et termine ses 19 semaines consécutives à la place de no 1 mondiale.

Azarenka perd pour la deuxième année consécutive au stade des demies de finale cette fois-là face à Serena Williams au tournoi de Wimbledon après avoir battu la même joueuse qu'elle avait défaite en 2011, Tamira Paszek. Maria Sharapova, finaliste de la précédente édition ayant auparavant perdue au quatrième tour face à Sabine Lisicki permet a Azarenka récupérer la place de no 1 mondiale qui l'avait quitter à la fin de Roland-Garros.

Aux Jeux olympiques d'été, Azarenka remporte la première médaille olympique pour son pays en remportant le bronze dans la petite finale face à la russe Maria Kirilenko en deux sets 6-3, 6-4 après avoir sévèrement perdu face à la future médaillée d'or Serena Williams 6-1, 6-2. Elle remporte ensuite la médaille d'or avec son partenaire Max Mirnyi en double mixte face à la paire Andy Murray/Laura Robson au super tie-break du troisième set 10-8.

Le forfait d'Azarenka à Montréal (blessure aux genoux) ne l'affecte pas pour le dernier Grand-Chelem de la saison où elle atteint la finale face à Serena Williams. Elle s'était défaite auparavant de la tenante du titre Samantha Stosur en trois set et puis de Maria Sharapova sur la même distance. Dans la finale, Azarenka sert pour le match au troisième set a 5*-4 avant de s'incliner finalement sur le score de 2-6, 6-2, 7-5. S'était la première fois depuis 1995 qu'un match de finale dame de l'US Open arriva jusqu'au troisième set.

Azarenka se retire du tournoi de Tokyo pour cause de vertiges mais remporte néanmoins deux autres titres sans perdre un seul set, Beijing battant en finale Sharapova puis Linz devant l'allemande Julia Görges. Avant de disputé les Masters, elle remporte 22 sets consécutifs et reste sur une série de 13 match d'affilée depuis sa finale perdue à l'US Open.

Azarenka atteint les demies-finale du Masters à Istanbul, défaite face à Maria Sharapova. Elle termine son exceptionnelle saison avec 69 victoires pour 10 défaites (87.3 %), 6 titres dont un Grand-Chelem, 20 victoires pour 8 défaites face aux joueuses du top 10, $7 323 920 de Prize money pour la saison 2012, 2 médailles aux Jeux olympiques d'été et pour couronner le tout, elle termine la saison no 1 mondiale pour la première fois de sa carrière.

2013  : sacre en Australie, demi-finale à Paris et finale à New-York[modifier | modifier le code]

Victoria Azarenka entame sa saison au tournoi de Brisbane où elle est contrainte à l'abandon avant sa rencontre de demi-finale contre Serena Williams à cause de problème aux orteils.

À l'Open d'Australie, tenante du titre, elle bat Monica Niculescu et Eléni Daniilídou de manière relativement aisée. Elle rencontre ensuite un obstacle de taille avec Jamie Hampton qui joue le match parfait avant de se blesser au dos dans le deuxième set[42]. Dans son match face Sloane Stephens, tombeuse de Serena Williams en 1/4 de finale, Azarenka est à la base d'une controverse quand à 5-4* elle interrompt le match pour se faire traiter de problèmes respiratoires[43],[44], l'ensemble des médias l'accusant de tricherie[45],[46]. Azarenka remporte néanmoins le match pour disputer et remporter aussi sa deuxième finale consécutive à Melbourne au cours d'un match rocambolesque pendant lequel elle est dominée en termes de niveau de tennis, son adversaire Li Na se blessant à plusieurs reprises et le match interrompu de longue minutes par l'Australia Day, la Fête nationale australienne. Azarenka garde ainsi son rang de no1 mondiale.

Elle confirme par la suite en remportant son deuxième titre consécutif à Doha battant respectivement Agnieszka Radwańska en demi-finale puis Serena Williams en trois sets, 7-6, 2-6, 6-3. Elle ne l'avait plus battue depuis Miami 2009, encaissant 9 défaites consécutives. Azarenka n'arrive néanmoins pas à tenir son rang de no1 qu'elle céde à Williams le 17 février 2013. Azarenka est sur une nouvelle série de 14 victoires consécutives depuis le début de l'année.

Après avoir raté une bonne partie de la saison sur terre battue, Azarenka fait son retour à Madrid où elle remporte son premier match mais perd le deuxième et par conséquence son premier de la saison face à Ekaterina Makarova stoppant alors sa série à 15 victoires de suite. Elle se rend alors à Rome où elle bat respectivement Samantha Stosur et Sara Errani en quart et demi-finale pour atteindre sa première finale dans ce tournoi ; match qu'elle perd face à Serena Williams.

Elle atteint ensuite pour la première fois les demi-finales à Roland-Garros mais elle perd face à Maria Sharapova. Avec cette performance, Victoria Azarenka atteint la demi-finale des 4 tournois du Grand Chelem, consécutivement. Cette série s'est achevée avec son forfait au second tour de Wimbledon 2013, Azarenka étant alors devancée au classement mondial par Serena Williams et Maria Sharapova.

De retour de blessure, Azarenka atteint la finale de Carlsbad qu'elle perd face à Samantha Stosur en deux sets. Après cet échec, elle atteint la finale de Cincinnati où elle se défait de deux anciennes no1 mondiale, respectivement, Caroline Wozniacki et Jelena Janković pour se défaire par la suite de Serena Williams en finale dans un match relativement serré. Elle remporte ainsi son tout premier titre à Cincinnati et bat Williams pour la deuxième fois de la saison.

Au dernier Grand Chelem de l'année, Azarenka commence de la meilleure des façons face à l'allemande Dinah Pfizenmaier sur un score de 6-0 6-0. Cependant, tout au long du tournoi, son niveau de jeu fluctue beaucoup, surtout son service. Face à Alizé Cornet qui, comme à Roland Garros joue à son meilleur niveau, Azarenka est poussée dans ses limites mais s'en sort sur le score de 6-7, 6-3, 6-2. Elle atteint sa deuxième finale en deux ans à Flushing Meadows contre la tenante du titre Serena Williams. Les mauvaises conditions de jeux n'empêchent pas l'Américaine de s'imposer au terme d'une partie de 2 heures 45.

Elle connait une fin de saison assez décevante avec des défaites aux premiers tours de Tokyo et de Beijing. Au Masters, elle perd deux de ses matchs de poules face à Jelena Janković et Li Na. Azarenka termine une saison en demi-teinte, contrariée par de nombreuses blessures, au rang de no2 mondiale.

2014[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

En simple dames[modifier | modifier le code]

En double dames[modifier | modifier le code]

En double mixte[modifier | modifier le code]

Parcours en Grand Chelem[modifier | modifier le code]

Parcours en « Premier Mandatory » et « Premier 5 »[modifier | modifier le code]

Découlant d'une réforme du circuit WTA inaugurée en 2009, les tournois WTA « Premier Mandatory » et « Premier 5 » constituent les catégories d'épreuves les plus prestigieuses, après les quatre levées du Grand Chelem.

Parcours aux Masters[modifier | modifier le code]

Parcours aux Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Parcours en Fed Cup[modifier | modifier le code]

Classements WTA[modifier | modifier le code]

Records et statistiques[modifier | modifier le code]

Équipements et sponsors[modifier | modifier le code]

Azarenka utilise en compétition les vêtements et les chaussures de marque Nike[48] et la raquette Head Youtek Extreme pro[48],[49] qu'elle utilise jusqu'en 2011. Elle a aussi un partenariat avec Power balance[50] et Tourna grip[51]. Pour la nouvelle saison, Azarenka officialise son départ de Head pour rejoindre Wilson avec lequel elle signe un contrat de 600 000 $ par an[48],[52] . Désormais, elle utilise la nouvelle raquette Wilson Juice Pro BLX[53] qui offre un plus grand supplément de puissance et d’effet[52],[53] dans son jeu.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.wtatennis.com/players/player/11289/title/victoria-azarenka
  2. http://lemag.eurosport.fr/article/victoria-azarenka-en-couple-avec-redfoo_a42418/1
  3. (en) « Revers de Victoria phase par phase - Article par [[Tracy Austin]] », sur http://www.tennis.com,‎ 2 juin 2009 (consulté le 20 juillet 2010)
  4. (en) - http://womenwhoserve.blogspot.com/2008/03/azarenka-out-of-indian-wells.html
  5. (en) « Australian Open Interview Victoria Azarenka - 1/26 », sur http://www.zimbio.com,‎ 26 janvier 2009 (consulté le 20 juillet 2010)
  6. « Victoria Azarenka bat une Serena Williams diminuée », sur http://www.lepoint.fr,‎ 4 avril 2009 (consulté le 20 juillet 2010)
  7. « Ivanovic rend sa couronne », sur http://www.eurosport.fr,‎ 1er juin 2009 (consulté le 20 juillet 2010)
  8. « Ivanovic, tenante, est tombée », sur http://www.lequipe.fr,‎ 31 mai 2009 (consulté le 20 juillet 2010)
  9. « Safina à l'expérience », sur http://www.lequipe.fr,‎ 2 juin 2009 (consulté le 20 juillet 2010)
  10. (en) [PDF] « Venus and Victoria qualify for Doha », sur http://www.sonyericssonwtatour.com,‎ 9 octobre 2009 (consulté le 20 juillet 2010)
  11. (en) « Séréna une classe d'écart », sur http://www.eurosport.fr,‎ 26 janvier 2010 (consulté le 20 juillet 2010)
  12. (en) « Séréna Williams en championne », sur http://www.lequipe.fr,‎ 27 janvier 2010 (consulté le 20 juillet 2010)
  13. (fr) « Surprises chez les femmes », sur http://www.lequipe.fr,‎ 16 mars 2010 (consulté le 10 juillet 2011)
  14. (en) « Azarenka prends la porte ! », sur http://www.lequipe.fr,‎ 23 mai 2010 (consulté le 20 juillet 2010)
  15. (en) « Azarenka ends Bartoli's winning streak », sur http://www.thehimalayantimes.com/,‎ 31 juillet 2010 (consulté le 7 août 2010)
  16. (en) « Vika victorious in Stanford », sur http://www.wtatour.com,‎ 1 aoüt 2010 (consulté le 7 août 2010)
  17. « 2e tour : Azarenka s'effondre sur le court et abandonne », sur http://www.leparisien.fr,‎ 1er août 2010 (consulté le 4 septembre 2010)
  18. (en) « Victoria Azarenka collapses in match », sur http://sports.espn.go.com,‎ 1er septembre 2010 (consulté le 4 septembre 2010)
  19. (en) « Vika retires in Beijing », sur http://vikaazarenkatennis.com,‎ 5 octobre 2010 (consulté le 10 juillet 2011)
  20. (en) « Serena Williams done for 2010 », sur http://sports.espn.go.com,‎ 20 octobre 2010 (consulté le 24 octobre 2010)
  21. (en) « Azarenka secures final spot », sur http://www.wtachampionships.com,‎ 20 octobre 2010 (consulté le 24 octobre 2010)
  22. (fr) « Azarenka justifie son rang », sur http://www.eurosport.fr,‎ 24 octobre 2010 (consulté le 10 juillet 2011)
  23. « Azarenka retires with hip injury against Wozniacki », sur http://tennis.com,‎ 17 mars 2011 (consulté le 10 juillet 2011)
  24. « Azarenka defeats Sharapova for second Miami title », sur http://tennis.com,‎ 2 avril 2011 (consulté le 10 juillet 2011)
  25. « Ranking watch : Azarenka ascends », sur http://www.wtatennis.com,‎ 11 avril 2011 (consulté le 10 juillet 2011)
  26. « Azarenka wins Marbella, Breaks into top 5 », sur http://www.wtatennis.com,‎ 10 avril 2011 (consulté le 10 juillet 2011)
  27. « Azarenka blessée », sur http://www.lequipe.fr,‎ 20 avril 2011 (consulté le 8 mai 2011)
  28. « Azarenka dans l'histoire », sur http://www.lequipe.fr,‎ 7 mai 2011 (consulté le 8 mai 2011)
  29. « Azarenka dans l'histoire », sur http://www.eurosport.fr,‎ 23 octobre 2011 (consulté le 31 décembre 2011)
  30. « Pas de doublé pour Li Na », sur http://www.lequipe.fr,‎ 13 janvier 2011 (consulté le 14 janvier 2012)
  31. (fr) « La nouvelle reine Victoria », sur http://www.lequipe.fr/,‎ 28 janvier 2012 (consulté le 18 mars 2012)
  32. (fr) « Azarenka forfait à Dubai », sur http://www.tennistemple.com (consulté le 22 février 2012)
  33. (fr) « Le virus fait des ravages », sur http://www.lequipe.fr (consulté le 22 février 2012)
  34. (en) « BNP Paribas Open », sur http://www.asapsports.com/,‎ 13 mars 2012 (consulté le 18 mars 2012)
  35. (fr) « Azarenka a eu peur », sur http://www.lequipe.fr (consulté le 22 février 2012)
  36. a et b (en) « Azarenka tout en haut », sur http://www.lequipe.fr/,‎ 16 mars 2012 (consulté le 18 mars 2012)
  37. (en) « Azarenka up to 22-0, Greatest start since '97 », sur http://www.wtatennis.com/,‎ 16 mars 2012 (consulté le 18 mars 2012)
  38. (fr) « Bartoli s'offre Azarenka », sur http://www.lequipe.fr (consulté le 1 avril 2012)
  39. (en) « Bartoli stuns Azarenka, rounds out final four », sur http://www.wtatennis.com/,‎ 28 mars 2012 (consulté le 1 avril 2012)
  40. (en) « Azarenka stops the snowball, now 26-0 », sur http://www.wtatennis.com/,‎ 26 mars 2012 (consulté le 1 avril 2012)
  41. a et b (fr) « Le miracle Azarenka », sur http://www.lequipe.fr/,‎ 28 mai 2012 (consulté le 11 juin 2012)
  42. (fr) « Azarenka holds off injured Hampton to advance », sur http://news.yahoo.com (consulté le 17 février 2013)
  43. (fr) « Victoria Azarenka Beats Sloane Stephens After Controversial Medical Timeout », sur http://www.huffingtonpost.com (consulté le 17 février 2013)
  44. (fr) « Victoria Azarenka blames medical timeout on breathing problems », sur http://www.bbc.co.uk/sport/ (consulté le 17 février 2013)
  45. (fr) « Azarenka takes positives from negative press », sur http://www.espn.co.uk/ (consulté le 17 février 2013)
  46. (fr) « Victoria Azarenka insists she was ordered off court due to breathing difficulties during semi-final win over Sloane Stephens », sur http://www.heraldsun.com.au/ (consulté le 17 février 2013)
  47. a, b, c, d, e et f Pour chaque tournoi, la date indiquée correspond à la première journée, en général un lundi.
  48. a, b et c (en) « Victoria et ses équipements sportifs », sur http://www.tennis-warehouse.com (consulté le 20 juillet 2010)
  49. (en) « Spécificités de la raquette Head Youtek Extreme Pro », sur http://www.head.com (consulté le 20 juillet 2010)
  50. (en) « Power balance et Victoria Azarenka », sur http://www.powerbalance.com (consulté le 3 juillet 2011)
  51. (en) « Spécificités de la raquette Head Youtek Extreme Pro », sur http://vikaazarenkatennis.com (consulté le 3 juillet 2010)
  52. a et b (en) « Azarenka avec Wilson », sur http://www.welovetennis.fr (consulté le 11 janvier 2012)
  53. a et b (en) « Spécificités de la raquette Juice Pro BLX », sur http://www.wilson.com (consulté le 11 janvier 2012)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Navigation[modifier | modifier le code]