Simona Halep

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Simona Halep
Simona Halep
Carrière professionnelle
2008
Pays Roumanie Roumanie
Naissance (23 ans)
Drapeau : Roumanie Constanța
Taille / poids 1,69 m (5 7) / 59 kg (130 lb)
Prise de raquette Droitière, revers à deux mains
Entraîneur Victor Ionita
Gains en tournois 8 539 699 $
Palmarès
En simple
Titres 11
Finales perdues 6
Meilleur classement 2e (11/08/2014)
En double
Titres 0
Finales perdues 0
Meilleur classement 146e (11/06/2012)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/4 F (1) 1/2 1/8
Double 1/32 1/16 1/32 1/16
Simona Halep at Qatar Open 2014 Singles Final cropped.jpg

Simona Halep, née le 27 septembre 1991 à Constanța, est une joueuse de tennis roumaine. Professionnelle depuis 2008, elle a remporté onze tournois en simple sur le circuit WTA et son meilleur résultat en tournoi du Grand Chelem est une finale à Roland-Garros perdue face à Maria Sharapova (4-6, 7-65, 4-6) en 2014. Elle atteint la 2e place mondiale le 11 août 2014.

Son éclosion au plus haut niveau commence lors du tournoi de Rome en mai 2013, où elle atteint les demi-finales en battant d'excellentes joueuses telles que Agniezska Radwańska ou Jelena Janković. Elle avoue elle-même que ce tournoi lui a fait prendre conscience de sa capacité à rivaliser avec les meilleures.

Carrière tennistique[modifier | modifier le code]

En 2008, elle a remporte les Internationaux de France de tennis en junior, en battant sa compatriote Elena Bogdan.

En avril 2010, issue des qualifications, elle se hisse en finale du tournoi de Fès où elle est battue par la Tchèque Iveta Benešová. Elle s'incline au même stade l'année suivante contre Alberta Brianti.

En 2010 elle recourt à une opération de réduction mammaire afin d'améliorer ses performances. Elle dira elle-même "Cela me faisait mal au dos, me gênait pour servir".

En mai 2012, elle parvient à se hisser en finale de l'Open de Bruxelles, battant successivement Jelena Janković (6-2, 3-6, 7-63), Monica Niculescu (6-1, 6-1), Dominika Cibulková (0-6, 6-4, 6-3) et Sofia Arvidsson (6-4, 6-3), s'inclinant seulement face à Agnieszka Radwańska (5-7, 0-6).

2013 : Année de la révélation[modifier | modifier le code]

En mai 2013, alors classée seulement 64e joueuse mondiale et issue des qualifications, elle parvient à se hisser en demi-finale du prestigieux tournoi de Rome en battant notamment la tête de série no 4 Agnieszka Radwańska lors du deuxième tour (62-7, 6-1, 6-2).

Au cours des mois de juin et juillet 2013, elle réalise d'excellents résultats en parvenant à remporter 3 titres en l'espace d'un mois. Mi-juillet, elle pointait à la 23e place mondiale, soit le meilleur classement de sa carrière. En août, elle bat la Française Marion Bartoli (3-6, 6-4, 6-1), et devient la dernière joueuse à l'avoir battu puisque celle-ci annonce sa retraite après le match. La semaine suivante, elle remporte le tournoi de New Haven, en battant notamment la 8e mondiale Caroline Wozniacki (6-2, 7-5), et en finale la no 9 mondiale Petra Kvitová (6-2, 6-2).

Elle participe quelques jours plus tard à l'US Open et dès son entrée en lice, elle est menée d'un set face à Heather Watson, mais remporte finalement le match (4-6, 6-4, 6-2). Elle élimine ensuite facilement la jeune Croate Donna Vekić (6-2, 6-1), puis vainc sèchement ensuite Maria Kirilenko (6-1, 6-0) pourtant 17e joueuse mondiale, ce qui lui permet d'atteindre sa meilleure performance dans un tournoi du Grand Chelem. Elle s'incline cependant ensuite face à une excellente Flavia Pennetta (2-6, 63-7), dans un match où une interruption à cause de la pluie lui a nui, à 5-4 (40-30) alors qu'elle avait une balle de set, et commençait à prendre la mesure de son adversaire.

Simona Halep (13048167915).jpg

À Tokyo, elle s'incline en huitième de finale à l'issue d'un match très accroché face à Venus Williams (6-4, 5-7, 3-6), puis perd contre Urszula Radwańska dès le 1er tour à Pékin (64-7, 62-7).

Halep s'aligne ensuite à Moscou, où elle accède à la finale, éliminant successivement Magdaléna Rybáriková sur abandon, puis Alisa Kleybanova (6-1, 6-1), et Anastasia Pavlyuchenkova (6-2, 6-1). Elle remporte le lendemain son 5e titre de la saison en battant Samantha Stosur (7-61, 6-2), ce qui lui permet de pointer au 14e rang mondial, soit son meilleur classement. La semaine suivante, elle participe au tournoi des championnes, réunissant les huit meilleures joueuses de la saison qui ne sont pas qualifiées pour le Masters et qui ont au moins remporté un tournoi de la catégorie "WTA International Tournaments". Elle remporte ses trois matchs de poule, respectivement contre Anastasia Pavlyuchenkova (6-3, 6-3), Alizé Cornet (6-4, 6-4) et Elina Svitolina (6-1, 6-1). En demi-finale, elle bat la Serbe Ana Ivanović (2-6, 6-1, 6-3), alors qu'elle était pourtant mené 0-3 avec deux breaks de retard dans le troisième set. En finale, elle affronte une nouvelle fois l'Australienne Samantha Stosur. Elle s'adjuge son sixième titre de la saison en battant cette dernière (2-6, 6-2, 6-2), et clôt ainsi sa saison, qui aura été la meilleure de sa carrière jusqu'à présent, en étant notamment la deuxième joueuse qui a remporté le plus de titres juste derrière Serena Williams. Alors qu'elle a commencé l'année à la 47e place au classement WTA, elle termine aux portes du top 10 (11e). Elle remporte quelques semaines plus tard l'Award 2013 de la joueuse ayant le plus progressé.

2014 : Premier titre Premier 5, 2e place mondiale, premières finales en Premier Mandatory et Grand Chelem[modifier | modifier le code]

Lors de la première levée du Grand Chelem de la saison 2014, l'Open d'Australie, elle bat facilement lors de son entrée en lice la Polonaise Katarzyna Piter puis Varvara Lepchenko au second tour en cédant toutefois un set. Cela se passe mieux lors de son match suivant, puisqu'elle vient à bout en deux sets de Zarina Diyas. Elle se qualifie ensuite pour la première fois en quart de finale d'un tournoi du Grand Chelem, en se débarrassant de la Serbe Jelena Janković . Elle s'incline cependant ensuite sèchement contre Dominika Cibulková.

Elle participe quelques semaines plus tard à l'Open de Doha. Elle bat difficilement lors de son entrée en lice Kaia Kanepi, puis sans souci au second tour, Annika Beck. Le lendemain, elle donne une leçon à l'Italienne classée 7e au classement WTA Sara Errani, puis s'adjuge une place en finale, aux dépens de la no 4 mondiale Agnieszka Radwańska, qu'elle bat 7-5, 6-2. Elle domine ensuite l'Allemande Angelique Kerber, et remporte ainsi le septième titre de sa carrière, le premier dans la catégorie Premier 5.

Deux jours plus tard, elle abandonne lors de son match contre Alizé Cornet à l'Open de Dubaï, à cause d'une douleur au tendon d'Achille. Cependant, aussitôt remise, elle décide de participer à l'Open d'Indian Wells. Pour son entrée en lice, elle bat Kurumi Nara, ainsi que Lucie Šafářová au troisième tour. Ensuite, elle se sort du match piège l'opposant à la grande espoir du tennis mondial Eugenie Bouchard, puis vainc enfin plus facilement l'Australienne Casey Dellacqua pour se qualifier en demi-finale. Elle y est éliminée par la Polonaise Agnieszka Radwańska.

Elle reprend ensuite la compétition lors de la tournée sur terre battue, où, à Stuttgart, elle s'incline dès son premier match contre Svetlana Kuznetsova. À l'Open de Madrid ayant lieu quelques jours plus tard, elle vainc notamment Sabine Lisicki (5-7, 6-3, 6-2), Ana Ivanović (6-2, 6-2) puis Petra Kvitová (64-7, 6-3, 6-2), et atteint donc pour la première fois la finale d'un tournoi Premier Mandatory. Elle cède cependant face à Maria Sharapova (6-1, 2-6, 3-6) malgré le gain de la première manche. Au tournoi de Rome ayant lieu la semaine suivante, elle déclare forfait en huitième de finale à cause d'une douleur aux abdominaux, et souhaite ainsi se préserver en vue de Roland-Garros.

Elle attaque justement ce tournoi de bien belle manière, montrant ainsi que ses pépins physiques ont disparu, puisque lors des trois premiers tours elle se débarrasse facilement de Alisa Kleybanova (6-0, 6-2), Heather Watson (6-2, 6-4) et María Teresa Torró Flor (6-3, 6-0). Après avoir éliminé Sloane Stephens (6-4, 6-3) ainsi que Svetlana Kuznetsova (6-2, 6-2), elle s'offre une place dans le dernier carré. Elle vient à bout d'Andrea Petkovic (6-2, 7-64), et se qualifie pour la première fois de sa carrière dans une finale de tournoi du Grand Chelem, où elle s'incline face à Maria Sharapova (6-4, 65-7, 6-4) dans un match très serré d'une grande intensité de plus de 3 heures.

Dix jours plus tard, elle commence sa saison sur gazon au tournoi de Bois-le-Duc où elle franchit le premier tour contre Olga Govortsova (7-5, 6-2) avant d'abandonner au tour suivant contre Annika Beck alors qu'elle avait remporté la première manche 7-5, à cause d'une douleur et pour ainsi se préserver pour Wimbledon. Quelques jours plus tard, elle participe donc à ce Grand-Chelem londonien, où elle passe ses trois premiers tours contre respectivement Teliana Pereira (6-2, 6-2), Lesia Tsurenko (6-3, 4-6, 6-4), et Belinda Bencic (6-4, 6-1). Elle bat ensuite Zarina Diyas (6-3, 6-0), puis vainc facilement la finaliste de l'édition précédente Sabine Lisicki (6-4, 6-0). Elle s'incline en demi-finale contre la Canadienne de vingt ans Eugenie Bouchard (65-7, 2-6), en étant lourdement handicapée puisqu'elle s'est tordu la cheville durant le match.

Competitors at the 2014 WTA Finals.jpg

Elle retourne quelques jours plus tard sur terre battue, pour participer à l'Open de Bucarest, chez elle, en Roumanie. Après deux premiers tours relativement faciles, elle vainc l'Espagnole Lara Arruabarrena (6-3, 6-1), puis bat sa compatriote Monica Niculescu (6-2, 4-6, 6-1). Elle s'impose à domicile en se débarrassant en finale de l'Italienne Roberta Vinci (6-1, 6-3). Elle participe ensuite à l'Open de Cincinnati, où après avoir vaincu Kirsten Flipkens (6-4, 6-2) ainsi que Lucie Šafářová (6-4, 7-5), elle s'incline contre Maria Sharapova (6-3, 4-6, 4-6), dans une nouvelle fois un match très impressionnant.

Étant classée 3e mondiale à la fin de l'année, elle participe au Masters de tennis féminin réunissant les huit meilleures joueuses de l'année. Sa poule est composée de la numéro un mondiale Serena Williams, de la jeune canadienne Eugenie Bouchard et de la serbe Ana Ivanović. Lors du premier match, elle domine Eugenie Bouchard (6-2, 6-3). Ensuite, contre Serena Williams, elle réalise un très gros match en la battant en deux sets secs (6-0, 6-2). Elle a produit un tennis incroyable, et qualifie elle-même ce match comme étant le "meilleur de sa vie" [1],[2]. C'est la pire défaite pour l'Américaine depuis plus de seize ans, alors qu'elle était âgée de 16 ans [3]. Simona Halep termine première de son groupe, et ce malgré une défaite sans conséquences face à Ana Ivanović (67-7, 6-3, 3-6). Elle vainc ensuite sans grandes difficultés grâce à un très bon tennis la polonaise Agnieszka Radwańska (6-2, 6-2), s'adjugeant ainsi une place en finale où elle ré-affrontera Serena Williams. Le scénario inverse se produit et Simona est éliminée 6-3, 6-0 en une petite heure. Il est à noter qu'en prenant un set à Ana Ivanovic, la Roumaine a permis à l'Américaine de se qualifier en demi-finale. Elle avait donc la possibilité d'éliminer Serena en perdant en deux sets contre Ivanovic.

2015 : Premier titre en Premier Mandatory (Indian Wells)[modifier | modifier le code]

Elle débute sa saison de la meilleure des manières, à l'Open de Shenzhen, où après avoir battu en demi-finale Zheng Saisai (6-2, 6-3), elle remporte le titre aux dépens de Timea Bacsinszky (6-2, 6-2). Quelques jours plus tard commence la première levée du Grand-Chelem de la saison, l'Open d'Australie. Elle bat successivement lors de ses trois premiers tours, sans perdre un seul set, Karin Knapp (6-3, 6-2), Jarmila Gajdošová (6-2, 6-2) et Bethanie Mattek-Sands (6-4, 7-5). Elle vainc ensuite Yanina Wickmayer (6-4, 6-2) pour ainsi se hisser en quart de finale. Elle perd cependant sèchement (6-4, 6-0) contre Ekaterina Makarova, en indiquant qu'elle n'était tout simplement pas « dans un bon jour ».

En février, Doha étant passé en Premier et Dubaï en Premier 5 dans le même créneau calendaire, elle défend son titre acquis l'an passé à Doha à l'Open de Dubaï. Alors tête de série no 1 du fait du forfait de Serena Williams, elle bat facilement la Slovaque Daniela Hantuchová (6-2, 6-0) puis Tsvetana Pironkova (6-4, 6-3). Elle affronte ensuite en quart de finale celle qui l'a battue en Australie, Ekaterina Makarova, et la bat difficilement en 3 sets au terme d'un match fou, 6-3, 1-6, 7-5. Après, en demie, elle affronte Caroline Wozniacki et perd le premier set 6-2 avant de gagner les deux suivants 6-1, 6-1. En finale, elle affronte la Tchèque Karolína Plíšková qui progresse cette année en atteignant cette finale ; au terme d'un match tendu et à suspense, elle gagne le match 6-4, 7-64, gagnant ainsi le 10e titre de sa carrière et le 2e dans la catégorie Premier 5[4]. Après cela, elle participe à l'Open d'Indian Wells, où elle vainc pour commencer Daria Gavrilova (2-6, 6-1, 6-2) et Varvara Lepchenko (6-1, 3-6, 6-1). Puis elle affronte une nouvelle fois Karolína Plíšková, qu'elle bat cette fois-ci plus facilement (6-4, 6-4). En quart de finale, elle se débarrasse en trois sets (5-7, 6-1, 6-1) de Carla Suárez Navarro, puis bénéficie au tour suivant du forfait de l'Américaine Serena Williams sur blessure. Après une finale très disputée face à la Serbe Jelena Janković où elle sera passée à deux points de la défaite, elle remporte le premier tournoi Premier Mandatory de sa carrière (2-6, 7-5, 6-4)[5]. Forte de sa grande confiance cumulée depuis le début de saison, avec notamment 20 victoires sur 21, elle participe dès la semaine suivante à l'Open de Miami. Pour son entrée en lice, elle se sort du match piège l'opposant à la revenante, Nicole Vaidišová, ancienne numéro sept mondiale, en l'emportant 6-4, 2-6, 6-1. Puis, elle se débarrasse de Camila Giorgi (6-4, 7-5), avant de vaincre l'italienne Flavia Pennetta au tour suivant (6-3, 7-5) dans un match au haut niveau de jeu. Elle s'offre une place en demi-finale en dominant l'américaine Sloane Stephens (6-1, 7-5). Elle s'incline ensuite dans un match très disputé contre Serena Williams (2-6, 6-4, 5-7).

Style de jeu[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Simona Halep se distingue par son jeu très complet : elle a développé un jeu agressif de fond de court (notamment en 2013), mais sait également très bien défendre, et vient souvent conclure le point à la volée. Son petit gabarit limite sa puissance au service, mais lui permet une très bonne couverture de terrain. Son revers et son coup droit sont équivalents, avec lesquels elle envoie des frappes lourdes et parfois liftées gênant beaucoup l'adversaire.

Divers[modifier | modifier le code]

Se plaignant de son opulente poitrine qui entravait selon elle la progression de sa carrière sportive, Simona Halep a subi une réduction mammaire en 2009[6],[7].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Titres en simple dames[modifier | modifier le code]

No Date[8] Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Finaliste Score
1 10/06/2013 Nürnberger Versicherungscup, Nuremberg Intern'l 235 000 Terre (ext.) Drapeau : Allemagne Andrea Petkovic 6-3, 6-3 Parcours
2 16/06/2013 Topshelf Open, Bois-le-Duc Intern'l 235 000 Gazon (ext.) Drapeau : Belgique Kirsten Flipkens 6-4, 6-2 Parcours
3 08/07/2013 Hungarian Grand Prix, Budapest Intern'l 235 000 Terre (ext.) Drapeau : Autriche Yvonne Meusburger 6-3, 6-77, 6-1 Parcours
4 18/08/2013 New Haven Open at Yale, New Haven Premier 690 000 Dur (ext.) Drapeau : République tchèque Petra Kvitová 6-2, 6-2 Parcours
5 14/10/2013 Kremlin Cup by Bank of Moscow, Moscou Premier 795 707 Dur (int.) Drapeau : Australie Samantha Stosur 7-61, 6-2 Parcours
6 28/10/2013 Garanti Koza WTA Tournament of Champions, Sofia Intern'l 750 000 Dur (int.) Drapeau : Australie Samantha Stosur 2-6, 6-2, 6-2 Parcours
7 10/02/2014 Qatar Total Open 2014, Doha Premier 5 2 440 070 Dur (ext.) Drapeau : Allemagne Angelique Kerber 6-2, 6-3 Parcours
8 07/07/2014 BRD Bucharest Open, Bucarest Intern'l 250 000 Terre (ext.) Drapeau : Italie Roberta Vinci 6-1, 6-3 Parcours
9 04/01/2015 Shenzhen Open, Shenzhen Intern'l 500 000 Dur (ext.) Drapeau : Suisse Timea Bacsinszky 6-2, 6-2 Parcours
10 15/02/2015 Duty Free Tennis Championships, Dubaï Premier 5 2 513 000 Dur (ext.) Drapeau : République tchèque Karolína Plíšková 6-4, 7-64 Parcours
11 11/03/2015 BNP Paribas Open, Indian Wells PREMIER* 5 381 235 Dur (ext.) Drapeau : Serbie Jelena Janković 2-6, 7-5, 6-4 Parcours

Finales en simple dames[modifier | modifier le code]

No Date[8] Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Vainqueur Score
1 26/04/2010 GP Princesse Lalla Meryem, Fès Intern'l 220 000 Terre (ext.) Drapeau : République tchèque Iveta Benešová 6-4, 6-2 Parcours
2 18/04/2011 GP Princesse Lalla Meryem, Fès Intern'l 220 000 Terre (ext.) Drapeau : Italie Alberta Brianti 6-4, 6-3 Parcours
3 21/05/2012 Brussels Open, Bruxelles Premier 637 000 Terre (ext.) Drapeau : Pologne Agnieszka Radwańska 7-5, 6-0 Parcours
4 05/05/2014 Mutua Madrid Open, Madrid PREMIER* 4 236 425 Terre (ext.) Drapeau : Russie Maria Sharapova 1-6, 6-2, 6-3 Parcours
5 25/05/2014 Roland-Garros, Paris G. Chelem 15 598 998 Terre (ext.) Drapeau : Russie Maria Sharapova 6-4, 6-75, 6-4 Parcours
6 20/10/2014 BNP Paribas WTA Finals, Singapour Masters 6 500 000 Dur (int.) Drapeau : États-Unis Serena Williams 6-3, 6-0 Parcours

Titre en double dames[modifier | modifier le code]

Aucun

Finale en double dames[modifier | modifier le code]

Aucune

Parcours en Grand Chelem[modifier | modifier le code]

En simple dames[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2010 - 1er tour (1/64) Drapeau : Australie Samantha Stosur - 1er tour (1/64) Drapeau : Serbie Jelena Janković
2011 3e tour (1/16) Drapeau : Pologne A. Radwańska 2e tour (1/32) Drapeau : Australie Samantha Stosur 2e tour (1/32) Drapeau : États-Unis Serena Williams 2e tour (1/32) Drapeau : Espagne Carla Suárez
2012 1er tour (1/64) Drapeau : Argentine Paula Ormaechea 1er tour (1/64) Drapeau : République tchèque Petra Cetkovská 1er tour (1/64) Drapeau : Espagne Anabel Medina 2e tour (1/32) Drapeau : Russie Nadia Petrova
2013 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis Sloane Stephens 1er tour (1/64) Drapeau : Espagne Carla Suárez 2e tour (1/32) Drapeau : République populaire de Chine Li Na 4e tour (1/8) Drapeau : Italie Flavia Pennetta
2014 1/4 de finale Drapeau : Slovaquie D. Cibulková Finale Drapeau : Russie Maria Sharapova 1/2 finale Drapeau : Canada Eugenie Bouchard 3e tour (1/16) Drapeau : Croatie Mirjana Lučić
2015 1/4 de finale Drapeau : Russie E. Makarova - - -

À droite du résultat, l’ultime adversaire.

En double dames[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2011 1er tour (1/32)
Drapeau : Belgique Y. Wickmayer
Drapeau : Lettonie L. Dekmeijere
Drapeau : Japon Ayumi Morita
1er tour (1/32)
Drapeau : Slovénie Polona Hercog
Drapeau : Australie J. Gajdošová
Drapeau : République tchèque K. Koukalová
1er tour (1/32)
Drapeau : États-Unis V. Lepchenko
Drapeau : États-Unis Vania King
Drapeau : Kazakhstan Y. Shvedova
2e tour (1/16)
Drapeau : Roumanie I.C. Begu
Drapeau : République tchèque I. Benešová
Drapeau : République tchèque B. Z. Strýcová
2012 1er tour (1/32)
Drapeau : Pays-Bas Arantxa Rus
Drapeau : Roumanie I.C. Begu
Drapeau : Roumanie M. Niculescu
2e tour (1/16)
Drapeau : Canada A. Wozniak
Drapeau : États-Unis Vania King
Drapeau : Kazakhstan Y. Shvedova
1er tour (1/32)
Drapeau : Canada A. Wozniak
Drapeau : Kazakhstan Y. Shvedova
Drapeau : Kazakhstan G. Voskoboeva
1er tour (1/32)
Drapeau : Ukraine Olga Savchuk
Drapeau : République tchèque R. Voráčová
Drapeau : République tchèque K. Koukalová
2013 1er tour (1/32)
Drapeau : Pays-Bas Arantxa Rus
Drapeau : Hongrie Melinda Czink
Drapeau : Serbie B. Jovanovski
1er tour (1/32)
Drapeau : Pays-Bas Arantxa Rus
Drapeau : Roumanie S. Cîrstea
Drapeau : Japon Ayumi Morita
1er tour (1/32)
Drapeau : Géorgie A. Tatishvili
Drapeau : France S. Foretz
Drapeau : République tchèque Eva Hrdinová
1er tour (1/32)
Drapeau : Roumanie A. Cadanțu
Drapeau : États-Unis Jill Craybas
Drapeau : États-Unis C. Vandeweghe
2014 1er tour (1/32)
Drapeau : Roumanie A. Cadanțu
Drapeau : République tchèque Květa Peschke
Drapeau : Slovénie K. Srebotnik
- - -

Sous le résultat, la partenaire ; à droite, l’ultime équipe adverse.

En double mixte[modifier | modifier le code]

N'a jamais participé à un tableau final.

Parcours en « Premier Mandatory » et « Premier 5 »[modifier | modifier le code]

Découlant d'une réforme du circuit WTA inaugurée en 2009, les tournois WTA « Premier Mandatory » et « Premier 5 » constituent les catégories d'épreuves les plus prestigieuses, après les quatre levées du Grand Chelem.

En simple dames[modifier | modifier le code]

Année Premier Mandatory Premier 5
Indian Wells Miami Madrid Pékin   Dubaï Rome Cincinnati Canada   Tokyo
Doha Wuhan
2011 2e tour (1/32)
Drapeau : Espagne M.J. Martínez
2e tour (1/32)
Drapeau : Russie Kuznetsova
1er tour (1/32)
Drapeau : France M. Bartoli
        2e tour (1/16)
Drapeau : République tchèque L. Šafářová
 
2012 3e tour (1/16)
Drapeau : Russie M. Sharapova
3e tour (1/16)
Drapeau : France M. Bartoli
1er tour (1/32)
Drapeau : États-Unis V. Williams
1er tour (1/32)
Drapeau : Russie M. Sharapova
3e tour (1/8)
Drapeau : Biélorussie V. Azarenka
1er tour (1/32)
Drapeau : États-Unis V. Williams
1er tour (1/32)
Drapeau : Espagne A. Medina
2e tour (1/16)
Drapeau : Australie S. Stosur
2e tour (1/16)
Drapeau : Russie N. Petrova
2013 2e tour (1/32)
Drapeau : Slovaquie D. Cibulková
3e tour (1/16)
Drapeau : Italie Sara Errani
1er tour (1/32)
Drapeau : Espagne L. Domínguez
1er tour (1/32)
Drapeau : Pologne U. Radwańska
2e tour (1/16)
Drapeau : Serbie Ana Ivanović
1/2 finale
Drapeau : États-Unis S. Williams
1/4 de finale
Drapeau : États-Unis S. Williams
  3e tour (1/8)
Drapeau : États-Unis V. Williams
2014 1/2 finale
Drapeau : Pologne A. Radwańska
  Finale
Drapeau : Russie M. Sharapova
1/4 de finale
Drapeau : Serbie Ana Ivanović
Victoire
Drapeau : Allemagne A. Kerber
3e tour (1/8)
Drapeau : Espagne Carla Suárez
1/4 de finale
Drapeau : Russie M. Sharapova
  2e tour (1/16)
Drapeau : Espagne G. Muguruza
2015 Victoire
Drapeau : Serbie J. Janković
1/2 finale
Drapeau : États-Unis S. Williams
    Victoire
Drapeau : République tchèque Kar. Plíšková
       

Sous le résultat, l’ultime adversaire.

Parcours aux Masters[modifier | modifier le code]

En simple dames[modifier | modifier le code]

# Date Nom de l'édition ($) Surface Résultat Ultime adversaire Score
1 20/10/2014 BNP Paribas WTA Finals, Singapour 6 500 000 Dur (int.) Finale Drapeau : États-Unis Serena Williams 6-3, 6-0 Parcours

Parcours aux Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

En simple dames[modifier | modifier le code]

# Date Nom de l'olympiade Surface Résultat Ultime adversaire Score
1 28/07/2012 Olympic Tennis Event, Wimbledon Gazon (ext.) 1er tour (1/32) Drapeau : Kazakhstan Yaroslava Shvedova 6-4, 6-2 Parcours

En double dames[modifier | modifier le code]

# Date Nom de l'olympiade Surface Résultat Partenaire Ultimes adversaires Score
1 28/07/2012 Olympic Tennis Event
Wimbledon
Gazon (ext.) 1er tour (1/16) Drapeau : Roumanie Sorana Cîrstea Drapeau : États-Unis Serena Williams
Drapeau : États-Unis Venus Williams
6-3, 6-2 Parcours

Parcours en Fed Cup[modifier | modifier le code]

# Date Lieu Surface Gagnante(s) Perdante(s) Score
2014 - Barrage (groupe mondial II) - Roumanie - Serbie - 4 : 1
1 19/04/2014 Drapeau : Roumanie Bucarest Terre (ext.) Drapeau : Roumanie Simona Halep Drapeau : Serbie Bojana Jovanovski 6-2, 6-4 Parcours
Drapeau : Serbie Ana Ivanović Drapeau : Roumanie Simona Halep 6-3, 7-62
2015 - 1er tour (groupe mondial II) - Roumanie - Espagne - 3 : 2
2 07/02/2015 Drapeau : Roumanie Galați Dur (int.) Drapeau : Roumanie Simona Halep Drapeau : Espagne Silvia Soler 6-2, 6-1 Parcours
Drapeau : Espagne Garbiñe Muguruza Drapeau : Roumanie Simona Halep 6-4, 6-3

Classements WTA[modifier | modifier le code]

Classements en simple en fin de saison[modifier | modifier le code]

Année 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014
Rang 352 en augmentation 210 en augmentation 81 en augmentation 53 en augmentation 47 en augmentation 11 en augmentation 3

Source : (en) Classements de Simona Halep sur le site officiel du WTA Tour

Classements en double en fin de saison[modifier | modifier le code]

Année 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014
Rang 345 en augmentation 281 - 197 en diminution 221 en diminution 484 en diminution 497

Source : (en) Classements de Simona Halep sur le site officiel du WTA Tour

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

  • Élue joueur(euse) de l'année en Roumanie en 2014[9]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Navigation[modifier | modifier le code]

Classements WTA (20 avril 2015)
Simple
Rang Évolution Nom Points
1 en stagnation Drapeau : États-Unis Serena Williams 9 981
2 en stagnation Drapeau : Russie Maria Sharapova 7 890
3 en stagnation Drapeau : Roumanie Simona Halep 7 571
4 en stagnation Drapeau : République tchèque Petra Kvitová 6 060
5 en stagnation Drapeau : Danemark Caroline Wozniacki 4 675
6 en stagnation Drapeau : Serbie Ana Ivanović 4 200
7 en stagnation Drapeau : Canada Eugenie Bouchard 4 122
8 en stagnation Drapeau : Russie Ekaterina Makarova 3 420
9 en stagnation Drapeau : Pologne Agnieszka Radwańska 3 385
10 en stagnation Drapeau : Espagne Carla Suárez Navarro 3 335
Double
Rang Évolution Nom Points
1 en stagnation Drapeau : Inde Sania Mirza 7 660
2 en stagnation Drapeau : Italie Sara Errani 7 640
2 en stagnation Drapeau : Italie Roberta Vinci 7 640
4 en stagnation Drapeau : Suisse Martina Hingis 6 465
5 en stagnation Drapeau : Zimbabwe Cara Black 5 990
6 en stagnation Drapeau : République populaire de Chine Peng Shuai 5 632
7 en stagnation Drapeau : Russie Ekaterina Makarova 5 315
7 en stagnation Drapeau : Russie Elena Vesnina 5 315
9 en stagnation Drapeau : Taïwan Hsieh Su-Wei 5 110
10 en stagnation Drapeau : France Kristina Mladenovic 4 515
Voir et éditer