Mathilde Johansson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Johansson.
Mathilde Johansson
Mathilde Johansson
Carrière professionnelle
2000[1] – actuel
Pays Drapeau de la France France
Naissance 28 avril 1985 (29 ans)
Drapeau : Suède Göteborg
Taille / poids 1,73 m (5 8) / 56 kg (123 lb)
Prise de raquette Droitière
Gains en tournois 1 320 658 $
Palmarès
En simple
Titres 0
Finales perdues 2
Meilleur classement 59e (06/04/2009)
En double
Titres 0
Finales perdues 0
Meilleur classement 110e (10/05/2010)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/32 1/16 1/32 1/64
Double 1/16 1/16 1/32 1/32
Mixte 1/8

Mathilde Johansson (née le 28 avril 1985 à Göteborg, Suède) est une joueuse de tennis française, professionnelle depuis le début des années 2000.

À ce jour, elle n'a pas remporté de tournoi WTA, mais a disputé deux finales à Bogota en février 2011 et à Bastad en juillet 2012. Elle compte également douze titres en simple sur le circuit ITF dont les tournois de Pétange au Luxembourg en 2010 et 2011 et de Sofia en Bulgarie en 2010 dotés de « 100 000 $ ».

Biographie[modifier | modifier le code]

Championne de France de la catégorie 15-16 ans en 2001[2], elle est classée no 9 française à la WTA en 2008, no 10 française pour l'année 2009 et finit no 4 fin 2010.

Sa surface de prédilection est la terre battue, ce qui ne l'empêche pas d'avoir réalisé l'un des meilleurs matchs de sa carrière sur herbe face à la 4e mondiale Svetlana Kuznetsova à Wimbledon en 2008.

Sa victoire dans le tournoi de Pétange où elle succède à Pauline Parmentier au palmarès, ainsi que de bons résultats en ITF, lui permettent d'intégrer le top 100 mondial, objectif qu'elle s'était fixée pour 2008.

En 2009, elle atteint pour la première fois de sa carrière les quarts de finale d'un tournoi WTA à Bogota sur terre battue suivi d'un deuxième consécutif à Acapulco. Autre première, Mathilde Johansson est sélectionnée en équipe de France de Fed Cup pour le match de barrages contre la Slovaquie.

Elle plonge en 2010 au delà du top 200 suite à une tournée Asiatique peu prolifique en victoires et à des tirages de tableaux difficiles, notamment à Bogota et à Acapulco. Elle se ressaisit en remportant coup sur coup 2 tournois ITF de 25 000 $ à Budapest et à Montpellier et surtout, deux tournois dotés de 100 000 $ à Pétange au Luxembourg et Sofia en Bulgarie, battant au passage des joueuses confirmées. En fin d'année, elle revient in extremis dans le top 100.

En dehors du court, elle joue le rôle d'un arbitre de ligne dans un clip de Martin Solveig, tourné à Roland-Garros en 2010.

2011[modifier | modifier le code]

Sa tournée australienne de début d'année est peu satisfaisante. En qualifications à Sydney, elle perd face à Vania King, puis à l'Open d'Australie, elle perd au premier tour face à la tête de série no 10, Shahar Peer.

Après un quart de finale au tournoi ITF de Cali, elle réalise de meilleures performances à Bogota. Au premier tour, elle bat la tête de série no 3, Simona Halep et l'emporte ensuite contre Yvonne Meusburger. Jouant son premier quart de finale sur le circuit WTA depuis 2009, elle s'impose face à la la joueuse invitée Catalina Castaño. Pour sa première demi-finale à ce niveau, elle bat Carla Suárez Navarro mais doit s'incliner en finale contre une autre Espagnole Lourdes Domínguez Lino.

Au tournoi d'Acapulco, lancée sur de bons rails, elle bat la tête de série no 8 Olga Govortsova avant de se faire éliminer au 2e tour par la Suédoise Johanna Larsson en trois sets.

Alors qu'elle devient 3e Française au classement mondial[3], elle joue les qualifications d'Indian Wells, où elle bat difficilement (4-6, 7-5, 6-3) au premier tour Krista Hardebeck, une jeune Américaine de 16 ans qui a remporté les pré-qualifications, mais la Belge Kirsten Flipkens l'empêche d'intégrer le tableau final.

En avril, elle est sélectionnée, en tant que remplaçante, pour les barrages de Fed Cup avec Pauline Parmentier, Alizé Cornet, Virginie Razzano et Aravane Rezaï. Elle ne joue pas.

Quelques semaines plus tard, elle est dans le tournoi d'Estoril et gagne son premier tour contre Ksenia Pervak (6/4, 6/3). Au deuxième tour, elle tombe contre la tête de série no 1 Alisa Kleybanova. Elle lui résiste un set avant de craquer (5/7, 6/3, 6/2).

Elle revient ensuite sur le circuit ITF, pour jouer l'Open GDF Suez de Cagnes-sur-Mer Alpes-Maritimes (dont elle a tourné le spot publicitaire), où elle est tête de série no 2. Elle s'incline cependant au premier tour. Au lieu de s'inscrire au tournoi de Rome, elle va au tournoi de ITF de Prague, où elle est tête de série no 5, et perd en quarts de finale face à l'étoile montante du tennis du tennis féminin mondial, la Tchèque Petra Kvitová.

Au tournoi de Strasbourg, durant la semaine qui précède Roland-Garros, elle passe aisément le premier tour face à Akgul Amanmuradova (6/1, 6/1) avant de s'incliner logiquement contre Daniela Hantuchová. À Roland-Garros, le tirage n'est guère clément. Elle hérite de l'Allemande Julia Görges qui l'élimine facilement.

Après avoir atteint les quarts de finale dans un tournoi ITF sur herbe, elle joue au premier tour de Wimbledon contre l'Anglaise Heather Watson qu'elle bat (2/6, 6/4, 6/4), passant un tour en Grand Chelem pour la première fois depuis Wimbledon 2009. Mais elle s'incline encore une fois face à l'Allemande Julia Görges, en dépit de 3 balles de 1er set. Malgré la déception de ce nouveau revers, Mathilde devient pour la 1ère fois de sa carrière 2ème joueuse Française au classement mondial derrière Marion Bartoli[4].

Dès la seconde semaine de Wimbledon, Mathilde retourne sur la terre battue en s'alignant sur le tournoi ITF de Cuneo en Italie, doté de 100 000$. Elle s'incline sèchement dès le premier tour face à sa compatriote Laura Thorpe (6/2, 6/1). Elle participe ensuite aux tournois WTA de Budapest et Palerme où elle est respectivement éliminée au premier et deuxième tour face à Zuzana Kucova (7/6, 7/5) et la 21e mondiale Flavia Pennetta (4/6, 7/5, 7/5).

La semaine suivante, elle est désignée tête de série no 4 à Pétange, tournoi luxembourgeois doté « 100 000 $ » dont elle est tenante du titre. Mathilde conserve finalement son titre, en dominant en finale la tchèque Petra Cetkovská 49e (7/5, 6/3). Elle avait la veille éliminé en demi-finale Iveta Benešová, 46e joueuse mondiale, qui est la joueuse la mieux classée qu'elle ait battu jusqu'à présent.

Après une tournée Nord-Américaine mitigée, Mathilde retrouve des couleurs lors de tournois ITF dotés de 100 000$ sur terre battue à Sofia et à Saint-Malo.

La Fédération française de tennis confirme sa 3ème place dans la hiérarchie nationale pour l'année 2012. C'est son meilleur classement depuis le début de sa carrière[5].

2012[modifier | modifier le code]

Le début d'année ressemble à un cauchemar pour Mathilde. Elle cumule les défaites, dont de nombreuses en 3 sets jusqu'au tournoi de Fès, le seul tournoi WTA africain. Sur la terre battue marocaine, elle profite d'un repêchage pour enfin remporter trois victoires consécutives, dont l'une face à la 58ème mondiale, l’Israélienne Shahar Peer et l'autre face à la 30ème mondiale, la Tchèque Petra Cetkovská. C'est la deuxième fois de sa carrière qu'elle atteint les demi-finales d'un tournoi WTA.

Elle se qualifie pour Madrid, et perd contre Ivanovic. À Roland-Garros, après avoir été menée 7/6, 5-2, elle remonte et gagne contre Anastasia Rodionova (6/7, 7/5, 6/2). Ensuite, elle retombe face à Petra Cetkovska, qu'elle bat 7/6, 6/2, après avoir écarté des balles de premier set. Pour la première fois où elle atteint un troisième tour en Grand Chelem, elle est battue par Sloane Stephens.

Elle ne joue que Wimbledon sur gazon, où elle passe un tour face à Lesya Tsurenko. Elle retourne ensuite sur terre battue pour jouer le tournoi de Bastad, dans son pays natal. Sara Errani déclare forfait, pour laisser la place à Jill Craybas, qu'elle bat. Ensuite, Johansson écarte Shahar Peer en trois sets, puis, dans la foulée à cause de la pluie, Anastasia Pavlyuchenkova (6/4, 6/0). En demi-finale, elle bat Johanna Larsson (6/4, 6/4). En finale contre Polona Hercog, après n'avoir laissé aucun jeu dans la première manche, elle rate des points importants et perd un match à suspense (6/0, 4/6, 5/7).

A l'US Open, elle perd contre Varvara Lepchenko dans un autre match à rebondissements. Elle se rattrape au tournoi de Guangzhou, où elle atteint les quart de finales, seulement battue par Su-Wei Hsieh. Enfin, Mathilde finit sa saison par Pékin et Osaka, où elle perd au premier tour.

En décembre, elle est sélectionnée dans le stage de Fed Cup organisée par la nouvelle capitaine française Amélie Mauresmo.

2013[modifier | modifier le code]

Mathilde annonce que sa saison commencera par la Hopman Cup, où elle fait équipe avec Jo-Wilfried Tsonga. Le duo perd ses deux premières rencontres, malgré un très bon match de Mathilde, où elle rate l'exploit de peu, ne s'inclinant que 4-6, 7-5, 6-3 face à Venus Williams.

Palmarès ITF[modifier | modifier le code]

En simple dames[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Titre en simple dames[modifier | modifier le code]

Aucun

Finales en simple dames[modifier | modifier le code]

# Date[6] Nom et lieu du tournoi Cat. ($) Surface Vainqueur Score
1 14/02/2011 XIX Copa BBVA-Colsanitas, Bogota Intern'l 220 000 Terre (ext.) Drapeau : Espagne Lourdes Domínguez Lino 2-6, 6-3, 6-2 Parcours
2 16/07/2012 Sony Swedish Open, Båstad Intern'l 220 000 Terre (ext.) Drapeau : Slovénie Polona Hercog 0-6, 6-4, 7-5 Parcours

Titre en double dames[modifier | modifier le code]

Aucun

Finale en double dames[modifier | modifier le code]

Aucune

Parcours en Grand Chelem[modifier | modifier le code]

En simple dames[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2005 - 1er tour (1/64) Drapeau : Russie S. Kuznetsova - -
2006 - 2e tour (1/32) Drapeau : Russie Maria Kirilenko - -
2007 - 2e tour (1/32) Drapeau : Russie Elena Dementieva - 1er tour (1/64) Drapeau : Suisse Martina Hingis
2008 1er tour (1/64) Drapeau : Pologne M. Domachowska 2e tour (1/32) Drapeau : États-Unis Serena Williams 1er tour (1/64) Drapeau : Russie S. Kuznetsova -
2009 2e tour (1/32) Drapeau : Slovaquie D. Hantuchová 1er tour (1/64) Drapeau : Russie V. Diatchenko 2e tour (1/32) Drapeau : Russie Vera Zvonareva 1er tour (1/64) Drapeau : Portugal M. L. de Brito
2010 - 1er tour (1/64) Drapeau : Afrique du Sud C. Scheepers - -
2011 1er tour (1/64) Drapeau : Israël Shahar Peer 1er tour (1/64) Drapeau : Allemagne Julia Görges 2e tour (1/32) Drapeau : Allemagne Julia Görges 1er tour (1/64) Drapeau : Espagne Carla Suárez
2012 1er tour (1/64) Drapeau : République tchèque Iveta Benešová 3e tour (1/16) Drapeau : États-Unis Sloane Stephens 2e tour (1/32) Drapeau : États-Unis Christina McHale 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis V. Lepchenko
2013 1er tour (1/64) Drapeau : Ouzbékistan A. Amanmuradova 2e tour (1/32) Drapeau : Serbie Ana Ivanović 2e tour (1/32) Drapeau : Pologne A. Radwańska 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis Bethanie Mattek
2014 - 1er tour (1/64) Drapeau : République tchèque K. Plíšková - -

À droite du résultat, l’ultime adversaire.

En double dames[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2003 - 1er tour (1/32)
Drapeau : France S. Montero
Drapeau : Argentine Gisela Dulko
Drapeau : Argentine M. Salerni
- -
2005 - 1er tour (1/32)
Drapeau : France Aurélie Védy
Drapeau : République tchèque Eva Birnerová
Drapeau : Roumanie Andreea Vanc
- -
2006 - 1er tour (1/32)
Drapeau : France C. Dhenin
Drapeau : Slovaquie D. Hantuchová
Drapeau : Japon Ai Sugiyama
- -
2007 - 2e tour (1/16)
Drapeau : Tunisie Selima Sfar
Drapeau : Slovaquie J. Gajdošová
Drapeau : Japon A. Morigami
- -
2008 - 2e tour (1/16)
Drapeau : France S. Beltrame
Drapeau : Biélorussie V. Azarenka
Drapeau : Israël Shahar Peer
- -
2009 1er tour (1/32)
Drapeau : Tunisie Selima Sfar
Drapeau : Ouzbékistan Amanmuradova
Drapeau : Bulgarie T. Pironkova
2e tour (1/16)
Drapeau : France P. Parmentier
Drapeau : Allemagne A.L. Grönefeld
Drapeau : Suisse P. Schnyder
- -
2010 - 1er tour (1/32)
Drapeau : France Camille Pin
Drapeau : Espagne N. Llagostera
Drapeau : Espagne M.J. Martínez
- -
2011 - 1er tour (1/32)
Drapeau : France Julie Coin
Drapeau : République populaire de Chine Peng Shuai
Drapeau : République populaire de Chine Zheng Jie
1er tour (1/32)
Drapeau : France P. Parmentier
Drapeau : Australie J. Gajdošová
Drapeau : République tchèque K. Zakopalová
1er tour (1/32)
Drapeau : France P. Parmentier
Drapeau : Espagne M.J. Martínez
Drapeau : Espagne Anabel Medina
2012 1er tour (1/32)
Drapeau : France P. Parmentier
Drapeau : Slovénie Polona Hercog
Drapeau : République populaire de Chine Zheng Jie
1er tour (1/32)
Drapeau : France C. Garcia
Drapeau : Grèce E. Daniilídou
Drapeau : Luxembourg Mandy Minella
- 1er tour (1/32)
Drapeau : Roumanie A. Cadanțu
Drapeau : États-Unis Irina Falconi
Drapeau : États-Unis Maria Sanchez
2013 2e tour (1/16)
Drapeau : France P. Parmentier
Drapeau : Taipei chinois Hsieh Su-Wei
Drapeau : République populaire de Chine Peng Shuai
2e tour (1/16)
Drapeau : France C. Garcia
Drapeau : Russie Pavlyuchenkova
Drapeau : République tchèque L. Šafářová
- -
2014 - 1er tour (1/32)
Drapeau : France Amandine Hesse
Drapeau : Japon Shuko Aoyama
Drapeau : République tchèque Renata Voráčová
- -

Sous le résultat, la partenaire ; à droite, l’ultime équipe adverse.

En double mixte[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2010 - 1er tour (1/16)
Drapeau : France S. de Chaunac
Drapeau : Russie Elena Vesnina
Drapeau : Israël Andy Ram
- -
2012 - 2e tour (1/8)
Drapeau : France Marc Gicquel
Drapeau : Russie Elena Vesnina
Drapeau : Inde Leander Paes
- -
2014 - 1er tour (1/16)
Drapeau : France A. Mannarino
Drapeau : France Alizé Lim
Drapeau : France Jérémy Chardy
- -

Sous le résultat, le partenaire ; à droite, l’ultime équipe adverse.

Parcours en « Premier Mandatory » et « Premier 5 »[modifier | modifier le code]

Découlant d'une réforme du circuit WTA inaugurée en 2009, les tournois WTA « Premier Mandatory » et « Premier 5 » constituent les catégories d'épreuves les plus prestigieuses, après les quatre levées du Grand Chelem.

En simple dames[modifier | modifier le code]

Année Premier Mandatory Premier 5
Indian Wells Miami Madrid Pékin Dubaï Doha Rome Cincinnati Canada Tokyo
2009 - 2e tour (1/32)
Drapeau : Russie D. Safina
- - - ND - - - -
2010 - - - - - ND - - - -
2011 - - - - - HC - - - -
2012 1er tour (1/64)
Drapeau : Afrique du Sud C. Scheepers
1er tour (1/64)
Drapeau : Nouvelle-Zélande M. Eraković
1er tour (1/32)
Drapeau : Serbie Ana Ivanović
- HC - - - - -
2013 - - - - HC - 1er tour (1/32)
Drapeau : Espagne G. Muguruza
- - -

Sous le résultat, l’ultime adversaire.
ND : le tournoi n'a pas été disputé.
HC : le tournoi a bien été disputé, mais dans une catégorie d'épreuve inférieure.

Classements WTA[modifier | modifier le code]

Classements en simple en fin de saison[modifier | modifier le code]

Année 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013
Rang 648 en augmentation 514 en diminution 621 en augmentation 399 en augmentation 164 en augmentation 150 en augmentation 125 en augmentation 85 en diminution 125 en augmentation 100 en augmentation 77 en diminution 86 en diminution 136

Source : (en) Classements de Mathilde Johansson sur le site officiel du WTA Tour (rankings overview)

Classements en double en fin de saison[modifier | modifier le code]

Année 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013
Rang 817 en augmentation 537 en augmentation 408 en augmentation 338 en diminution 593 en augmentation 230 en augmentation 187 en augmentation 129 en diminution 214 en diminution 966 en diminution 982 en augmentation 203

Source : (en) Classements de Mathilde Johansson sur le site officiel du WTA Tour (rankings overview)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Premier match officiel connu.
  2. Palmarès du championnat de France des 15-16 ans.
  3. [1] Classement mondial au 7 mars 2011
  4. [2] Classement mondial au 4 Juillet 2011
  5. [3]Top 5 du classement français 2012
  6. Pour chaque tournoi, la date indiquée correspond à la première journée, en général un lundi.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :