Jelena Janković

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Janković.
Jelena Janković
Jelena Janković
Carrière professionnelle
2000
Pays Drapeau : République fédérale de Yougoslavie République fédérale de Yougoslavie
Serbie-et-Monténégro Serbie-et-Monténégro
Serbie Serbie
Naissance 28 février 1985 (29 ans)
Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie Belgrade
Surnom JJ
Taille / poids 1,77 m (5 10) / 59 kg (130 lb)
Prise de raquette Droitière
Revers à deux mains
Entraîneur Marko Janković
Gains en tournois 16 278 396 $
Palmarès
En simple
Titres 13
Finales perdues 19
Meilleur classement 1re (11/08/2008)
En double
Titres 2
Finales perdues 0
Meilleur classement 19e (09/06/2014)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/2 1/2 1/8 F (1)
Double 1/8 1/8 1/4 1/8
Mixte 1/8 1/8 V (1) 1/16

Jelena Janković (Јелена Јанковић en serbe), née le 28 février 1985 à Belgrade, est une joueuse de tennis serbe[1], professionnelle depuis 2000. Elle réside actuellement à Bradenton, en Floride. Numéro 1 mondiale du 11 au 17 août 2008, soit pendant une semaine[2], elle occupe de nouveau cette place du 6 octobre 2008 jusqu'au 2 février 2009, soit 17 semaines supplémentaires, pour porter son total à 18 semaines au rang de numéro 1 mondiale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née à Belgrade, Jelena Janković était une pianiste avant de décider de devenir joueuse de tennis professionnelle. Ce n'est qu'à l'âge de neuf ans et demi que son grand frère Marko et ses parents lui font découvrir le tennis. Mais bien avant de se lancer dans ce sport, elle admirait déjà Monica Seles.

Deux ans et demi plus tard, Jelena et sa famille déménagent en Floride, où elle s'entraîne à la célèbre académie de Nick Bollettieri et devient rapidement no 1 chez les juniors en 2001, année où elle remporte l'Open d'Australie et est finaliste de l'US Open.

Actuellement, Jelena Janković étudie l'économie à Belgrade.

Fin 2008, elle est le sujet d'un documentaire, Le Monde de Jelena, réalisé par Tanja Brzaković.

Style de jeu[modifier | modifier le code]

Son jeu est fondé sur un revers à deux mains très solide, réputé pour être l'un des meilleurs long de ligne. Très fluide et puissant, il déstabilise ses adversaires et se termine souvent en coup gagnant. Son coup droit, bien que moins puissant, se révèle également très efficace. Son réel point faible est son service, en particulier sa seconde balle. Janković est une joueuse complète, à l'aise sur toutes les surfaces comme en atteste son palmarès. Rapide en jambes, sa couverture de terrain est l'une des meilleures du circuit et sa défense a fait sa réputation grâce à ses nombreux grands écarts et glissades.

Carrière tennistique[modifier | modifier le code]

Dans sa jeune carrière, Jelena Janković a déjà battu Serena Williams, Nadia Petrova, Venus Williams et démontré toute l'étendue de ses capacités, faisant d'elle une menace pour les toutes grandes joueuses lorsqu'elle joue son meilleur tennis. Elle bat notamment Elena Dementieva, no 7 mondiale, au 1er tour de l'Open d'Australie 2004.

En mars 2005, Jelena Janković a battu Paola Suárez, Silvia Farina Elia, Sania Mirza et Serena Williams pour atteindre la finale du tournoi de Dubaï, finale pendant laquelle elle a mené d'un break d'avance face à la numéro un mondiale de l'époque, Lindsay Davenport, avant de s'incliner en trois sets 6-4, 3-6, 6-4[3]. Trois mois plus tard, Jelena Janković atteint la finale tournoi de Birmingham (sur gazon), où elle pousse Maria Sharapova aux trois sets, mais celle-ci s'adjuge finalement la victoire[4].

2006 - La Révélation[modifier | modifier le code]

Jelena Jankovic à Wimbledon en 2006

Le début de saison de Janković est très mauvais. Entre les mois de janvier et de mai, elle connaît une série de 10 défaites consécutives. Une période difficile pour la joueuse, qui a bien failli renoncer à poursuivre sa carrière à cause d'un virus. C'est lors du tournoi de Rome qu'elle parvient à aligner trois victoires de suite pour la première fois de la saison. Elle abandonne ensuite en demi-finale à Strasbourg face à Vaidišová alors qu'elle est menée 6-3, 1-0, afin de se préserver pour Roland-Garros. À Paris, la Serbe passe aisément le premier tour face Laura Pous Tió (7-5, 6-4) mais doit batailler dès le deuxième tour face à Marion Bartoli, match qu'elle remporte 2-6, 6-4, 6-1. Au troisième tour, Jelena est battue par la no 1 mondiale Amélie Mauresmo en deux sets, 6-3, 6-3.

Viennent ensuite les tournois sur gazon de Birmingham et Bois-le-Duc. À Birmingham, elle est battue au deuxième tour par Jamea Jackson 6-4, 0-6, 7-5 et à Bois-le-Duc, elle abandonne en quarts de finale face à Michaëlla Krajicek lors du jeu décisif du premier set.

En juin 2006, à Wimbledon, elle crée la surprise en éliminant la tenante en titre Venus Williams au troisième tour, après un match serré remporté 7-6, 4-6, 6-4, avant de s'incliner au tour suivant face à Anastasia Myskina après un match serré en deux sets 6-4, 7-6.

À Cincinnati, elle se hisse en quart de finale, où elle est battue par Vera Zvonareva en deux petits sets 6-1, 6-1. À Stanford, elle est battue au deuxième tour par Kim Clijsters en trois sets 5-7, 6-2, 6-2. À San Diego, elle arrive jusqu'au troisième tour, où elle est une nouvelle fois battue par Kim Clijsters en trois sets 6-4, 3-6, 6-3. À Los Angeles, la jeune Serbe réalise un beau parcours puisqu'elle va jusqu'en finale en battant notamment Ana Ivanović en quart (6-4, 7-6) et Serena Williams en demi-finale (6-4, 6-3). En finale, Jelena est battue par la Russe Elena Dementieva en trois sets 6-3, 4-6, 6-4. À Montréal, la Serbe déclare forfait au troisième tour face à sa compatriote Ivanović.

Mais c'est à l'US Open qu'elle signe son meilleur parcours en Grand Chelem, grâce à des victoires face à Gisela Dulko au premier tour 6-7, 6-1, 6-4, Kirsten Flipkens au deuxième tour 6-3, 6-2, Nicole Vaidišová au troisième 5-7, 6-3, 6-2, Svetlana Kuznetsova en huitièmes 6-7, 6-3, 6-2 et Elena Dementieva en quart 6-2, 6-1. Elle dispute sa demi-finale face à Justine Henin, contre qui elle mène 6-4, 4-2 avant de finalement s'incliner 4-6, 6-4, 6-0.

À Pékin, Jelena Janković se hisse en demi-finale, où elle est battue par Amélie Mauresmo 6-1, 3-6, 7-6 au terme d'un match de plus de 2 heures. À Guangzhou, la Serbe atteint là encore les demi-finales, où elle abandonne face à Anna Chakvetadze alors qu'elle était menée 7-5, 2-0.

À Stuttgart, la jeune joueuse serbe atteint les quarts de finale, mais est battue par la Russe Svetlana Kuznetsova 6-4, 6-1. À Zurich, Jelena est éliminée au deuxième tour encore une fois par Svetlana Kuznetsova lors d'un match assez serré (7-6, 7-5). À Linz, une Nicole Vaidišová au sommet de son art l'élimine en trois sets très disputés 5-7, 7-6, 6-4. La semaine suivante, au Québec, la Serbe termine sa saison par un quart de finale, où elle abandonne face à Olga Puchkova, alors qu'elle était menée 2-6, 6-4, 3-1.

Jelena termine l'année à la 12e place du classement WTA et a prouvé qu'elle était capable de faire partie des meilleures.

2007 - La confirmation[modifier | modifier le code]

À Dubai en 2007

Tête de série N.1, Jelena remporte à Auckland son premier WTA de l'année (et deuxième de sa carrière) en disposant de la Russe Vera Zvonareva, battue au terme d'un âpre combat de près de trois heures. La semaine suivante à Sydney, elle prolonge sa série de victoires en battant notamment Martina Hingis, Amélie Mauresmo et Nicole Vaidišová. En finale face à Kim Clijsters, la joueuse serbe empochait la première manche sur le score de 6-4 et poursuivait sa course en tête dans la deuxième manche, servant même pour le gain du match. Mais Clijsters s'accrochait, effaçait une balle de match et décrochait le tie-break pour égaliser à une manche partout. Touchée au moral, Janković encaissait un cinglant 4-0 en début de troisième manche avant de revenir dans la partie à 4-3, puis 5-4. Clijsters se trouvait alors en situation de conclure, ce qu'elle fit sur son engagement.

Jelena Janković arrive donc à Melbourne avec beaucoup de confiance grâce aux performances réalisées lors de ces deux derniers tournois. Elle passe facilement les premiers tours en battant Aleksandra Wozniak au premier tour, Virginia Ruano Pascual au second et Victoria Azarenka au troisième. En huitièmes de finale, la Serbe tombe sur une Serena Williams très déterminée revenue à un très bon niveau. Jelena s'inclinera en deux sets. Cela lui permet d'intégrer le Top 10 pour la première fois de sa carrière.

À Tokyo, la Serbe ira jusqu'en quart battue par sa compatriote Ana Ivanović en trois sets. À Dubaï, elle est contrainte à l'abandon en demi-finale face à Amélie Mauresmo après s'être tordu la cheville gauche. Elle était alors menée 5/2 et s'est rendu compte de l'importance de la douleur après avoir perdu le set. Guérie, elle reprend la semaine suivante à Doha où elle se hisse en demi-finale, battue par Justine Henin.

Jelena participe ensuite aux deux tournois américains d'Indian Wells et de Miami. À Indian Wells, elle subit la loi de la Chinoise Li Na. La semaine suivante à Miami, Jankovic est éliminée au troisième tour par Mara Santangelo après avoir mené 5-2 dans la deuxième manche.

La saison de terre battue commence alors à Amelia Island où la Serbe ira jusqu'en quarts de finale battue par sa compatriote Ana Ivanović. À Charleston, Jelena frappe un grand coup en remportant le tournoi, son premier en Tier I, en battant en finale Dinara Safina après une demi-finale épique gagnée face à Venus Williams.

À Varsovie, la Serbe atteint les demi-finales du tournoi où elle est stoppée par Justine Henin. À l'issue de ce tournoi, elle atteint la 6e place du classement WTA, son meilleur classement à l'époque. La semaine suivante à Berlin, Jelena Jankovic est éliminée en quarts de finale, une nouvelle fois victime de la no 1 mondiale Justine Henin en trois sets après avoir menée 4/0 dans le dernier set et une interruption du match à 6-3, 4-4 à son avantage.

À Rome, tournoi qui l'avait vu "renaître" en 2006, la Serbe remporte le 4e tournoi de sa carrière, le deuxième en Tier I en battant la no 3 mondiale Svetlana Kuznetsova. Elle prouve ainsi qu'elle est la joueuse à battre cette saison. Au tournoi de Strasbourg, en demi-finale, la joueuse serbe préfère déclarer forfait face à Anabel Medina Garrigues, déclarant qu'elle était malade et qu'elle ne pouvait pas défendre ses chances à 100 %.

Le 29/05/2007, jour de sa victoire face à la Française Stéphanie Foretz lors du premier Tour de Roland-Garros 2007, elle porte sa série de victoires consécutives à 8. Au 2e tour, elle se défait de Catalina Castaño. Au 3e tour, la Serbe doit battre l'Américaine Venus Williams pour accéder aux huitièmes de finale du tournoi. Jelena sort le grand jeu face à l'Américaine et s'impose en 3 sets. En huitièmes de finale, la Serbe écrase la Française Marion Bartoli, diminuée par une blessure à la jambe. En quarts de finale, la Serbe joue un match solide face à la jeune Tchèque Nicole Vaidišová et l'emporte. Pour le deuxième match l'opposant à la Belge Justine Henin en demi-finale d'un tournoi du Grand Chelem après celle de l'US Open 2006, elle s'incline une nouvelle fois.

La Serbe commence sa saison sur gazon de la meilleure des manières en gagnant le tournoi de Birmingham en s'imposant en finale face à la no 2 mondiale Maria Sharapova. À Bois-le-Duc, elle ira jusqu'en finale mais laissera filer le titre en se faisant battre par Anna Chakvetadze.

Jelena débute sa tournée estivale lors du tournoi de San Diego où elle chute dès le 3e tour contre la russe Maria Kirilenko. Suit une demi-finale à Los Angeles perdu face à Ana Ivanović après une victoire difficile en quart contre la jeune espoir Victoria Azarenka. À Toronto, elle bat notamment Virginie Razzano en quart et Tatiana Golovin en demi pour rejoindre Justine Henin en finale, contre qui elle s'incline une nouvelle fois (7-6, 7-5).

À l'Us Open elle remporte difficilement son 3e tour contre la jeune Alizé Cornet puis son 4e tour contre l'autrichienne Sybille Bammer pour s'incliner en quart de finale face à l'américaine Venus Williams en trois sets.

À Bali, elle chute en quart de finale face à l'ancienne numéro 1 mondiale Lindsay Davenport de retour à la compétition après un an d'arrêt. Elle prend sa revanche à Pékin en battant Davenport 6-3, 7-5 mais s'incline contre la hongroise Ágnes Szávay en finale. À Stuttgart, elle perd en demi-finale contre la numéro 1 mondiale, Justine Henin, sur le même score que lors de leur dernière rencontre à Toronto.

La toute fin de saison sera moins glorieuse que le reste de l'année, puisqu'elle perd dès le premier tour à Bangkok contre Zie Yan, puis à Zurich face à Nicole Vaidišová. Qualifié pour le masters de Madrid, elle perd ses trois rencontres lors des phases de poules face à Anna Chakvetadze, Justine Henin puis Marion Bartoli contre qui elle finit par abandonner.

Jelena Jankovic termine la saison à la 3e place mondiale et a un ratio de 73 victoires pour 25 défaites. Elle est également la joueuse qui a disputé le plus de match de l'année.

2008 - La consécration à la place de Numéro 1[modifier | modifier le code]

Jelena Jankovic à l'Open d'Australie 2008

Jelena Janković débute sa saison par la Hopman Cup, tournoi exhibition, associée à Novak Djokovic. La Serbie s'impose contre Taïwan, la France et l'Argentine avant de s'incliner contre les États-Unis en finale. Durant le tournoi, Jelena contracte une blessure à la cuisse gauche et renonce même au simple de la finale. Cette blessure ne l'empêche cependant pas de participer au tournoi de Sydney, où elle échoue en quart de finale contre Nicole Vaidišová (6-4, 4-6, 6-4).

À l'Open d'Australie, tête de série no 3, Jelena s'impose difficilement au premier tour contre l'Autrichienne Tamira Paszek (2-6, 6-2, 12-10) et au troisième tour face à Virginie Razzano (6-2, 4-6, 6-1). Lors des quarts de finale, Jelena réalise l'exploit de battre la tenante du titre Serena Williams en 2 sets (6-3, 6-4) mais s'incline en demi-finale face à la Russe Maria Sharapova (6-3, 6-1).

Viennent ensuite les tournois de Dubaï, Doha et Bangalore, où elle s'incline respectivement en quart de finale contre Li Na, en demi-finale contre Svetlana Kuznetsova et en quart de finale contre Zie Yan.

Jelena accède ensuite à la demi-finale d'Indian Wells en profitant notamment de l'abandon de Lindsay Davenport en quart ; elle s'incline contre sa compatriote Ana Ivanović (7-6, 6-3). La semaine suivante à Miami, elle atteint la finale où elle est dominée en trois sets par Serena Williams dans un match où l'Américaine se montre particulièrement crispée au moment de conclure lors du second set (6-1, 5-7, 6-3).

Jelena débute alors la saison sur terre battue au tournoi de Charleston, où elle échoue en quart de finale contre Vera Zvonareva (6-2, 3-6, 6-2), puis encore en quart à Berlin contre Elena Dementieva (6-3, 2-6, 6-3). Elle conserve son titre acquis l'année précédente à Rome, en s'imposant contre Flavia Pennetta (6-1, 6-4), Maria Kirilenko (6-1, 6-1), Venus Williams (5-7, 6-2, 6-3) et Alizé Cornet (6-2, 6-2) en finale, et en profitant du forfait de Maria Sharapova en demi-finale.

À Roland Garros, elle s'impose contre notamment Dominika Cibulková, Agnieszka Radwańska et la surprenante Carla Suárez Navarro, tombeuse d'Amélie Mauresmo, pour rejoindre Ana Ivanović en demi-finale. Ce match a pour enjeu, en plus d'une place en finale, la place de numéro une mondiale. Elle s'incline finalement en trois sets au cours d'un match d'une rare intensité (6-4, 3-6, 6-4)[5].

À Wimbledon, elle s'incline une nouvelle fois au 4e tour contre la Thaïlandaise Tamarine Tanasugarn (6-3, 6-2).

À Los Angeles, elle atteint les demi-finales, où elle est sortie par Dinara Safina (7-6, 6-1), une victoire lui promettait la place de no 1. Place qu'elle peut espérer atteindre une nouvelle fois en cas de finale au tournoi de Montréal, elle échoue cependant en quart face à la Slovaque Dominika Cibulková.

Elle atteint enfin la place de no 1 le 11 août, suite aux contre-performances de sa compatriote Ana Ivanović, seulement huit points séparent les deux Serbes[6],[7].
Jelena Janković inaugure ce nouveau statut lors des Jeux olympiques de Pékin, où elle est sortie en quart de finale par la Russe Dinara Safina. Elle perd la semaine suivante sa place de numéro 1 qu'elle n'aura conservé qu'une semaine[7].

Pour le dernier tournoi du Grand Chelem de la saison, à l'US Open, Jelena Janković est tête de série numéro deux et s'impose tour à tour contre Coco Vandeweghe (6-3, 6-1), Sofia Arvidsson (6-3, 6-7, 7-5), Zheng Jie (7-5, 7-5), Caroline Wozniacki (3-6, 6-2, 6-1), Sybille Bammer (6-1, 6-4) et Elena Dementieva (6-4, 6-4) pour atteindre la finale contre l'Américaine Serena Williams contre qui elle s'incline au terme d'un match de haute intensité en deux sets et 2 h 04 de jeu (6-4, 7-5)[8]. Au début du tournoi, Jelena comptait parmi les six joueuses pouvant prétendre au trône (avec Serena Williams, Elena Dementieva, Ana Ivanović, Dinara Safina, Svetlana Kuznetsova) en cas de victoire finale.

Par la suite, elle s'impose au tournoi de Pékin en deux sets face à la Russe Svetlana Kuznetsova (6-3, 6-2). Les deux semaines suivantes, elle remporte le Porsche Tennis Grand Prix à Stuttgart face à Nadia Petrova (6-4, 6-3) et récupère la place de no 1 WTA suite à l’élimination de Serena Williams au second tour du tournoi [9].
Puis la Kremlin Cup à Moscou face à Vera Zvonareva (6-2, 6-4), son troisième tournoi de suite. Malgré cela, elle ne réussira pas la passe de quatre. En effet, elle se fait sortir dès son premier match contre Flavia Pennetta (7-5, 3-6, 3-6).

Qualifiée pour les Masters de fin de saison depuis le mois de juillet, elle se qualifie pour les demi-finales en battant Ana Ivanović (6-3, 6-4) et Svetlana Kuznetsova (7-6, 6-4) en phase de poule (défaite face à Vera Zvonareva). Elle s'incline en demi contre Venus Williams en trois sets et 2 h 11 de jeu (6-2, 2-6, 6-3).

Elle termine sa saison à la première place du classement, avec 65 victoires pour 19 défaites, 4710 points WTA sur 22 tournois et 4786 points Race sur 21 tournois.

2009 - Une saison en demi-teinte[modifier | modifier le code]

À Roland Garros en 2009

La grande nouveauté pour cette saison concerne l’équipement de Jelena Janković. En effet, ses contrats avec Reebok et Prince étant arrivés à échéance, la joueuse serbe a opté pour un partenariat avec Anta.

L'entraînement rigoureux auquel elle s'est astreint pour préparer cette saison 2009 n'a pas produit de résultats à la hauteur de ses espérances. Après avoir déclaré forfait pour maladie avant le tournoi d’exhibition de Hong Kong, elle échoue en huitième de finale de l'Open d'Australie, éliminée sèchement par Marion Bartoli (6-1, 6-4). Avec cette défaite en 1/8 de finale et la qualification de Safina, Dementieva et de Serena Williams pour le dernier carré, elle passe de la 1re à la 3e place du classement WTA.

Suite au forfait de Maria Sharapova, elle reçoit une invitation pour participer à l'Open GDF Suez où elle se qualifie pour les demi-finales, battue par le vainqueur du tournoi Amélie Mauresmo (6-2, 0-6, 1-6). La semaine suivante, elle est éliminée dès les huitièmes de finale par Kaia Kanepi (6-2, 7-5) à l'Open de Dubaï.

Au tournoi d'Indian Wells, elle est battue dès son premier match par Anastasia Pavlyuchenkova (6-4, 6-4). Idem lors de l'Open de Miami, où elle est sortie par Gisela Dulko (6-4, 7-6).

Lors du tournoi suivant, Jelena renoue avec le succès. En effet, elle remporte le tout nouvel Open de Marbella, le dixième titre WTA de sa carrière, en s’imposant face à Carla Suárez Navarro (6-3, 3-6, 6-3).

Lors de la Fed Cup, opposant l’Espagne à la Serbie, Jelena rapporte deux points à son pays, au détriment de María José Martínez Sánchez (6-3, 6-4) et d'Anabel Medina Garrigues (6-3, 3-6, 6-3). La semaine achevée, elle part au Grand Prix de Stuttgart, en tant que tenante du titre. Depuis l'Open de Marbella, elle signe un total de neuf victoires sur neuf sur terre battue, jusqu’à sa défaite en quart de finale, face à Flavia Pennetta (6-2, 4-6, 4-6). Pour les Internazionali d'Italia, Jelena, double tenante du titre, se fait à nouveau sortir en quart de finale, cette fois-ci par Svetlana Kuznetsova (6-1, 7-6). Idem au tout nouveau tournoi de Mutua Madrilena Madrid Open, battue par la trentenaire Patty Schnyder (7-6, 6-3).

À Roland-Garros, elle échoue de manière surprenante en huitième de finale contre la jeune joueuse roumaine Sorana Cîrstea au terme d'un match marathon (3-6, 6-0, 9-7), alors qu'elle avait servi pour le match à 4-5 dans la 3e manche[10].

Quant au tournoi d'Eastbourne, Jelena est battue dès le premier tour par Anna Chakvetadze (6-7, 6-3, 6-2). À Wimbledon, elle est éliminée au troisième tour par la jeune Américaine Melanie Oudin (6-7, 7-5, 6-2).

Jelena Jankovic à l'Us Open 2009

De retour au Classic de Stanford, Jelena est stoppée en quart de finale par sa bête noire, Marion Bartoli (3-6, 7-6, 6-3). Une semaine plus tard, à l'Open de Cincinnati, elle s’impose en finale face à Dinara Safina (6-4, 6-2). C’est seulement sa deuxième finale depuis le début de saison. En demi-finale, elle avait remporté un match au scenario complètement fou face à Elena Dementieva, puisque après avoir remporté la première manche au tie-break, c'est la Russe qui gagne le second sur un 6-0, puis la Serbe obtient 3 balles de match à 5-4 avant de se faire rejoindre, Dementieva obtient 4 balles de match consécutives à 6-2 dans le tie-break, toutes sauvées par Jelena qui remporte le match à 8-6 (7-6, 0-6, 7-6)[11]. Cette victoire lui permet de remonter à la 4e place mondiale. À l'Open du Canada, Jelena se fait éliminer en quart de finale par Alisa Kleybanova (6-7, 7-6, 6-2).

Finaliste en 2008 à l'US Open, Jelena ne parvient pas à réitérer son parcours de l'an passé et subit une défaite prématurée au second tour, des œuvres de Yaroslava Shvedova (6-3, 6-7, 7-6).

Jelena perd en finale contre Maria Sharapova sur abandon suite à une blessure au poignet droit lors de l'Open de Tokyo.

Pour le tournoi suivant, l’Open de Chine, Jelena perd dès son premier match, lors du second tour l’opposant à Peng Shuai (4-6, 7-5, 6-2).

À la Coupe du Kremlin, elle est éliminée en huitième de finale par Alisa Kleybanova. L’issue de ce tournoi est déterminante pour l’attribution de la dernière place des Masters de tennis féminin. En effet, Jelena se doit de faire aussi bien que Vera Zvonareva pour se qualifier. En remportant finalement un match de plus, elle se qualifie pour les Masters avec seulement un avantage de cinq points sur Zvonareva (3555 à 3550).

À Doha pour les Masters de tennis féminin, Jelena se retrouve dans le groupe blanc composé de Caroline Wozniacki, Victoria Azarenka et Dinara Safina. Elle perd son premier match contre Victoria mais remporte les deux suivants (Dinara sur abandon). Grâce à ces deux victoires, elle se qualifie pour les demi-finales, où elle échoue face à Venus Williams, tenante du titre.

Jelena termine sa saison à la huitième place avec un rapport de quarante-six victoires pour dix-neuf défaites.

2010 - Une année difficile[modifier | modifier le code]

Jelena Jankovic à Stuttgart

Jelena Jankovic débute sa saison lors du tournoi de Sydney ; tête de série no 7, elle s'incline d'entrée face à la Hongroise Ágnes Szávay. À l'Open d'Australie, elle passe deux tours contre Monica Niculescu et Katie O'Brien avant de céder face à l'Ukrainienne Alona Bondarenko contre qui elle n'avait jusqu'alors jamais perdu en neuf confrontations.

Elle remporte par la suite ses deux matchs du premier tour de la Fed Cup contre les Russes Svetlana Kuznetsova et Alisa Kleybanova.

Exemptée de 1er tour à Dubaï, elle finit par passer au terme d'un match accroché contre la Française Aravane Rezaï mais perd contre Vera Zvonareva au troisième tour. Principale tête d'affiche lors du tournoi de Monterrey, elle disparaît dès le premier tour contre Anastasija Sevastova.

Tête de série no 6 à Indian Wells, elle passe tout près de l'élimination au troisième tour contre l'Italienne Sara Errani et déroule par la suite face à Shahar Peer, Alisa Kleybanova, Samantha Stosur et Caroline Wozniacki en finale pour remporter son douzieme titres sur le circuit WTA. La semaine suivante à Miami, elle s'incline contre Samantha Stosur au 4e tour après avoir éliminé Mariya Koryttseva et Elena Vesnina.

Jelena débute par la suite sa saison sur terre battue au tournoi de Charleston, où elle atteint les quarts de finales, battue par la Slovaque Daniela Hantuchová.

Lors des barrages de Fed Cup contre la Slovaquie, elle remporte un match contre Magdaléna Rybáriková et perd une nouvelle fois contre Daniela Hantuchová.

À Stuttgart, elle s'incline pour la dixième fois contre la Belge Justine Henin en quart de finale au terme d'un match accroché. Aux Internationaux d'Italie de Rome, Jelena remporte difficilement son match contre l'Américaine Bethanie Mattek-Sands au premier tour, bat la Belge Yanina Wickmayer puis réalise en quart et demi-finale la performance de battre Venus et Serena Williams. La Serbe étrille complètement Venus et remporte ce match 6-0, 6-1, et ensuite bat Serena au terme d'un combat conclu au tie-break du troisième set. En finale pour la troisième fois en quatre ans à Rome, elle cède après un bras de fer épique où elle a eu des occasions de remporter la 1re manche contre l'Espagnole Martinez Sanchez(7-6, 7-5). Remontée à la 4e place mondiale du classement WTA, Jelena Jankovic s'incline en quart de finale du tournoi de Madrid face à la puissance de la Française Aravane Rezaï qui remporte par la suite le tournoi.

Tête de série no 4 à Roland-Garros, la Serbe passe tranquillement son premier tour contre l'Australienne Alicia Molik puis se retrouve un peu plus en difficulté face à l'Estonienne Kaia Kanepi. Au troisième tour, elle élimine la tête de série no 27 Alona Bondarenko en deux manches puis prend sa revanche sur la Slovaque Daniela Hantuchová, tête de série no 23, en deux sets. En quart de finale, elle bat la surprenante Khazakhe Yaroslava Shvedova. En demi-finale cependant, elle ne peut rien faire contre l'Australienne Samantha Stosur, s'inclinant en deux manches sèches (6-1, 6-2). C'est la troisième fois en 4 ans que la serbe perd en demi-finale des Internationaux de France.

Tête de série no 4 à Wimbledon, Jelena remporte son premier match face à Laura Robson puis passe plus difficilement son deuxième tour face à Aleksandra Wozniak en 3 sets et gagne facilement son troisième match face à Alona Bondarenko avant d'être obligée d'abandonner en huitième de finale face à Vera Zvonareva à cause de maux de dos et d'une cuisse droite douloureuse. À l'issue du tournoi, la serbe remonte cependant à la 2e place mondiale et se place plutôt bien pour récupérer la place de numéro un de Serena Williams, blessée au pied droit.

De retour au tournoi de Portoroz, Jelena Jankovic remporte son premier match face à sa compatriote et amie Bojana Jovanovski puis est contrainte à l'abandon après s'être tordu la cheville contre Anastasiya Yakimova. À San Diego, la serbe s'incline dès son entrée en lice face à Alisa Kleybanova. Tenante du titre au tournoi de Cincinnati, Jelena remporte difficilement son premier match contre la russe Vera Dushevina puis se fait surprendre par Akgul Amanmuradova. À Montreal, elle s'incline d'entrée face à Iveta Benešová auteur d'un match époustouflant (7-6, 6-3).

Retombée à la 5e place mondiale au début de l'US Open, la serbe passe dans la douleur ses deux premiers tours du dernier grand chelem de la saison contre Simona Halep et Mirjana Lučić puis s'incline contre Kaia Kanepi au troisième tour.

Sa fin de saison est tout autant laborieuse que la saison américaine, puisqu'elle enchaîne les défaites prématurées à Tokyo, battu au troisième tour contre Kaia Kanepi, à Pékin au deuxième tour contre Bojana Jovanovski puis d'entrée à Moscou contre Zarina Diyas, 268e mondiale.

La Serbe est tout de même qualifiée pour le Masters de fin d'année de Doha pour la quatrième année consécutive. Lors de son arrivée au Qatar, Jelena Jankovic explique avoir attrapé un virus, qu'elle traîne depuis le tournoi de Pékin, et ajoute être loin de son niveau. Elle est battue lors de ses trois matchs de poule par Vera Zvonareva, Kim Clijsters et Victoria Azarenka sans gagner le moindre set.

Elle termine la saison à la 8e place mondiale avec un ratio de 38 victoires pour 23 défaites.

2011 - Sortie du Top 10[modifier | modifier le code]

Lors de l'inter saison, la serbe engage l'ancien joueur Andrei Pavel comme entraîneur.

Jelena Janković débute sa saison par une défaite au tournoi de Sydney contre la Française Aravane Rezaï en trois sets.

À l'Open d'Australie, elle remporte son premier match face à Alla Kudryavtseva avant de s'incliner dès le deuxième tour contre la Chinoise Peng Shuai.

De retour à la compétition pour le tournoi de Dubaï, où elle est exemptée de premier tour, elle remporte facilement son premier match contre Chanelle Scheepers puis bat au troisième tour Kaia Kanepi après deux défaites contre l'estonienne en fin de saison dernière. En quart de finale, elle bat Samantha Stosur après 2 heures 50 de jeu : c'est la première fois depuis Wimbledon 2010 que la Serbe remporte trois matchs consécutifs et également sa première victoire sur une top 10 depuis sa victoire face à Serena Williams à Rome en 2010. En demi-finale, elle s'incline contre la nouvelle numéro un mondiale Caroline Wozniacki, après avoir mené 5-2 dans la première manche et manqué 4 balles de sets. À l'issue du tournoi, elle remonte à la 6e place au classement WTA.

La semaine suivante à Doha elle profite d'un tableau clément pour atteindre le dernier carré en écartant Fatma Al Nabhani, Sania Mirza et Klára Zakopalová en quart de finale. En demi-finale, elle s'incline contre la numéro trois mondiale Vera Zvonareva en trois sets, non sans avoir obtenu trois balles de break à 4-4 dans la dernière manche.

Défaite au premier tour l'an passé à Monterrey, elle bat tour à tour Lourdes Domínguez Lino, Sybille Bammer, Anastasija Sevastova et Polona Hercog pour s'incliner en finale contre Anastasia Pavlyuchenkova.

Tenante du titre à Indian Wells, elle bat la Wild Card américaine Coco Vandeweghe puis l'Allemande Julia Görges. Elle retrouve au 4e tour sa compatriote Ana Ivanović contre qui elle s'incline pour la septième fois en dix rencontres. La Serbe retombe à la 7e place au classement WTA le 21 mars.

La semaine suivante à Miami, elle élimine Monica Niculescu (6-3, 6-1), Klára Zakopalová (7-5, 6-1) puis Anabel Medina Garrigues (6-1, 6-3) avant de chuter en quart de finale contre l'Allemande Andrea Petkovic, vainqueur la veille de la numéro un mondiale Caroline Wozniacki, en 2 heures 50 de jeu et au terme d'une fin de match de haute intensité (2-6, 6-2, 6-4).

Jelena Jankovic au tournoi de Charleston en 2011

Jelena Janković débute ensuite sa saison sur terre battue lors du tournoi de Charleston. Elle bat successivement Tamira Paszek, Chanelle Scheepers et Christina McHale avant de s'incliner en demi-finale contre la numéro un mondiale Caroline Wozniacki.

Lors des barrages de Fed Cup, le capitaine Serbe ne la titularise pas pour le premier jour mais pour le deuxième alors que la Serbie est menée 2-1 contre la Slovaquie. Elle remporte le simple face à Daniela Hantuchová en trois sets puis le double décisif associée à Aleksandra Krunić face à la paire Daniela Hantuchová/Magdaléna Rybáriková en trois sets après avoir été menée 6-2, 5-1 et sauvé une balle de match. La Serbie sera donc présente dans le groupe mondial en 2012.

À Stuttgart, elle domine Beatriz García Vidagany avant de s'incliner comme à Miami contre Andrea Petkovic, à nouveau en trois manches (3-6, 6-1, 6-3).

Au tournoi de Madrid, la Serbe s'impose au premier tour face à l'Espagnole Laura Pous Tió avant de s'incliner contre la Tchèque Lucie Šafářová après 2h20 de jeu.

La semaine suivante à Rome, elle prend sa revanche face à Lucie Šafářová puis bat l'Espagnole Anabel Medina Garrigues pour la huitième fois en autant de rencontre. En quart de finale, elle s'incline en trois sets, pour la troisième fois cette saison, contre la numéro un mondiale Caroline Wozniacki. La Serbe tombe à la 10e place du classement WTA à la fin du tournoi.

Tête de série no 4 du nouveau tournoi de Bruxelles, Jelena Jankovic passe facilement le premier tour face à Anastasia Rodionova avant de s'incliner contre la Suédoise Sofia Arvidsson.

La semaine suivante lors des Internationaux de France, la Serbe passe tranquillement ses premiers tours contre Alona Bondarenko, Vera Dushevina et Bethanie Mattek-Sands avant de s'incliner face à la tenante du titre Francesca Schiavone (6-3, 2-6, 6-4) après un combat de 2h40. À l'issue du tournoi, Jelena Jankovic sort du top 10 pour la première fois depuis plus de quatre ans (février 2007), à la 15e place.

À Wimbledon, elle disparait dès le premier tour face à l'Espagnol María José Martínez Sánchez.

De retour lors de la Rogers Cup à Toronto, elle s'incline dès le premier tour contre l'Allemande Julia Görges. La semaine suivante à Cincinnati, Jelena Jankovic atteint la finale en enchaînant les victoires face à Iveta Benešová, Zheng Jie, Francesca Schiavone, Andrea Petkovic et profite du forfait de Peng Shuai en quart de finale. Elle s'incline en finale contre Maria Sharapova.

Au tournoi de New Haven, Jelena perd dès le premier tour face à la russe Elena Vesnina.

Lors du tournoi de l'Us Open, la Serbe passe facilement ses deux premiers tours contre Alison Riske et Jelena Dokić avant de perdre contre la Russe Anastasia Pavlyuchenkova.

À Tokyo, Jelena Jankovic s'incline au troisième tour face à la future vainqueur du tournoi, Agnieszka Radwańska, en trois manches. Elle est définitement hors-jeu dans la course au Masters de fin d'année, pour la première fois depuis 2006.

La semaine suivante à Pékin, elle perd dès son entrée en lice face à Tamira Paszek.

De retour à Linz, Jelena accède au dernier carré du tournoi et perd contre la Tchèque Petra Kvitová après plus de 2h30 de match.

Jelena Jankovic termine sa saison 2011 au tournoi de Moscou où elle s'incline dès son premier match face à la Russe Ekaterina Ivanova.

Elle met ainsi un terme à une saison compliquée où elle n'a remporté aucun titre et qui l'a vu sortir du Top 10 au mois de juin. Son ratio est de 38 victoires pour 23 défaites.

2012 - Sortie du Top 20[modifier | modifier le code]

Durant l'inter-saison, la Serbe change de structure et quitte IMG afin d'engager l'ancien joueur universitaire allemand Henner Nehles. Elle s'engage également avec la marque Fila.

Pour son premier tournoi de la saison, Jelena Janković atteint les quarts de finale du tournoi de Brisbane, où elle s'incline face à l'Italienne Francesca Schiavone. La semaine suivante à Sydney, elle s'incline au deuxième tour contre la numéro 3 mondiale, Victoria Azarenka.
Pour la première levée du Grand Chelem de l'année à l'Open d'Australie, elle atteint le 4e tour après des victoires sur Laura Robson, Chang Kai-Chen et Christina McHale et s'incline pour la quatrième fois de suite face à la numéro 1 mondiale Caroline Wozniacki.
Lors du week-end de Fed Cup, Jelena Janković ressent une douleur à la cuisse gauche durant le match qui l'oppose à Kirsten Flipkens, match qu'elle remporte[12]. Elle déclare alors forfait pour la suite de la rencontre, ce qui n'empêche pas la Serbie de se qualifier pour la première fois pour les demi-finales.
Insuffisamment remise, elle décide de déclarer forfait pour l'Open Gdf Suez à Coubertin[13].
Elle perd la semaine suivante face à Shahar Peer lors de son entrée en lice au tournoi de Doha.
À Dubaï la semaine suivante, elle s'incline face à Agnieszka Radwańska en demi-finale après avoir écarté Petra Cetkovská, Flavia Pennetta et la numéro 5 mondiale, Samantha Stosur.
Suite aux forfaits de Marion Bartoli et Venus Williams, Janković reçoit une wild card au tournoi de Kuala Lumpur où, après avoir sauvé trois balles de match au 1er tour face à la jeune Française Caroline Garcia, elle s'incline après trois heures de jeu face à Petra Martić en demi-finale.

Jankovic à l'entraînement à Indian Wells en 2012.

À Indian Wells, elle perd lors de son premier match contre l'Américaine Jamie Hampton, 99e joueuse mondiale. La semaine suivante à Miami, elle s'incline sèchement dès son premier match face à l'Allemande Mona Barthel en deux manches (6-0, 6-3).
Vient ensuite le tournoi de Charleston sur terre battue, où elle s'incline encore dès son premier match face à Venus Williams, s'écroulant littéralement après avoir servi pour la première manche à 5-4, match qu'elle perdra finalement 7-5, 6-0.
À son tournoi suivant, le E-Boks Open à Copenhague, elle enchaîne des victoires contre Laura Robson, Yulia Putintseva et Kaia Kanepi afin de se propulser en demi-finales du tournoi. Elle perd toutefois à ce stade face à la nouvelle sensation allemande Angelique Kerber, en deux manches (6-2, 6-1).
Elle représente ensuite la Serbie lors de la demi-finale de la Fed Cup face à la Russie, confrontation se déroulant sur terre battue en Russie. Elle gagne ses deux matchs de simple face à Anastasia Pavlyuchenkova (6-4, 6-3) et Svetlana Kuznetsova (6-1, 6-4), et permet à la Serbie de se hisser en finale avec 3 victoires contre 2 défaites.
Lors de ses 4 tournois suivants, se déroulant à Stuttgart, Madrid, Rome et Bruxelles, elle perd dès son entrée en lice, contre Caroline Wozniacki (6-3, 1-0 ab.), Carla Suárez Navarro (4-6, 7-65, 6-4), Sorana Cîrstea (6-3, 4-6, 7-64) et Simona Halep (6-2, 3-6, 7-63).
Lors du tournoi de Roland-Garros, elle bat difficilement Patricia Mayr-Achleitner au premier tour (1-6, 6-1, 7-5) avant de s'incliner contre l'Américaine Varvara Lepchenko en trois sets et près de trois heures de match (7-6, 4-6, 6-4).

Elle atteint ensuite la finale du tournoi de Birmingham sur gazon, s'inclinant face à Melanie Oudin.
Lors du tournoi de Wimbledon, elle perd d'entrée face à Kim Clijsters (6-2, 6-4).

À Stanford, elle s'incline dès son entrée en lice face à Coco Vandeweghe. La semaine suivante à Carlsbad, elle perd en quart de finale face à Chan Yung-Jan.
Aux Jeux olympiques de Londres, Jelena Jankovic tombe dès le premier tour face à Serena Williams, récente gagnante de Wimbledon, en deux manches (6-3, 6-1).

Lors des tournois de Montréal et de Cincinnati, elle perd dès son premier match contre Aleksandra Wozniak et Peng Shuai. À Dallas, elle atteint la finale avant de s'incliner contre l'Italienne Roberta Vinci.
Elle perd ensuite au troisième tour de l'US Open face à la numéro 2 mondiale, Agnieszka Radwańska.
À Tokyo, elle s'incline une nouvelle fois face à Radwanska au deuxième tour après avoir battu Yanina Wickmayer au premier tour.
Lors du tournoi de Pékin, elle bat successivement Andrea Petkovic et Monica Niculescu avant de perdre face à Carla Suárez Navarro. Au Luxembourg, elle s'incline face à Andrea Petkovic au deuxième tour.

Lors de la finale de la Fed Cup, la Serbe perd ses deux matchs face à Lucie Šafářová et Petra Kvitová. L'équipe de Serbie s'incline finalement 4 à 1.

Cette saison 2012 se termine donc avec un ratio de 32 victoires pour 30 défaites. Elle est également sortie du top 20 en cours d'année pour la première fois depuis 2006.

2013 - Retour dans le Top 10[modifier | modifier le code]

Jelena Jankovic lors d'un double avec Mirjana Lučić-Baroni à l'Open d'Australie.

Jelena Jankovic commence sa saison 2013 par le tournoi de Sydney où elle perd au 2e tour face à Roberta Vinci.

Lors du premier tournoi du Grand Chelem de la saison, l'Open d'Australie, elle bat Johanna Larsson et Maria João Koehler avant de s'incliner face à sa compatriote Ana Ivanović au 3e tour.

À Doha, elle s'incline d'entrée contre Monica Niculescu.

Lors du tournoi de Bogota elle s'impose successivement contre Julia Cohen, Mariana Duque Mariño, Alexandra Cadanțu, Karin Knapp et Paula Ormaechea pour remporter son premier tournoi depuis près de trois ans. Elle s'incline ensuite en trois manches lors de son entrée en lice au tournoi d'Indian Wells face à la Russe Svetlana Kuznetsova.

À Miami, elle bat tour à tour Victoria Duval, Nadia Petrova, Sorana Cîrstea et Roberta Vinci pour rallier le dernier carré face à la no 2 mondiale Maria Sharapova contre qui elle s'incline lourdement, 6-2, 6-1. Cette performance lui permet néanmoins de réintégrer le top 20 (à la 18e place) après en être sortie près de 7 mois plus tôt.

Jelena Jankovic commence ensuite la saison sur terre battue au tournoi de Charleston. Elle connaît deux premiers tours difficiles face à l'Américaine Melanie Oudin et la Française Caroline Garcia (elle sauvera même deux balles de matchs face à Garcia) puis déroule contre Jessica Pegula et la jeune espoir Eugenie Bouchard et s'impose en trois sets en demi-finale face à la Suissesse Stefanie Vögele. En finale, elle s'incline devant Serena Williams.

Lors du tournoi de Stuttgart, elle bat l'Australienne Samantha Stosur au premier tour. C'est sa première victoire sur une joueuse de top 10 depuis Dubaï en 2012 et une victoire contre la même Stosur. Elle s'incline ensuite face à l'Allemande Sabine Lisicki non sans avoir sauvé six balles de set dans la première manche.

À Madrid, elle perd dès le premier tour contre Chanelle Scheepers en trois sets.

Lors du tournoi de Rome, elle bat Tsvetana Pironkova, Bojana Jovanovski et la no 5 mondiale Na Li, finaliste de l'édition précédente, pour atteindre les quarts de finale où elle s'incline face à la Roumaine Simona Halep après avoir obtenu 2 balles de match dans le troisième set.

Lors du deuxième tournoi du Grand Chelem de la saison, à Roland-Garros, elle bat Daniela Hantuchová, Garbiñe Muguruza puis la no 9 mondiale Samantha Stosur et Jamie Hampton pour s'offrir son premier quart de finale en Grand Chelem depuis 2010. Elle s'incline néanmoins en trois sets contre la tenante du titre et no 2 mondiale, Maria Sharapova, après une bataille de près de 2 heures de jeu.

Jelena Jankovic au service à Wimbledon 2013.

À Nuremberg, elle bat au premier tour la Néerlandaise Arantxa Rus, puis la Suédoise Johanna Larsson et l'Espagnole Lourdes Domínguez Lino en quart de finale avant de s'incliner en demi-finale face à l'Allemande Andrea Petkovic.
La Serbe se fait surprendre dès le deuxième tour du tournoi de Wimbledon par Vesna Manasieva.

Lors de la tournée américaine en préparation à l'US Open, à Toronto, elle est battue en huitièmes de finale par la Roumaine Sorana Cîrstea (6-3, 6-4) après avoir battu Tatishvili et Fichman. La semaine suivante, à Cincinnati, tournoi qui lui réussit d'habitude, elle bat au premier tour Sabine Lisicki en 3 sets avant de battre, encore dans la douleur, la Russe Ekaterina Makarova sur le score de 2-6, 6-3, 6-3. En huitièmes, elle élimine la jeune Sloane Stephens dans un match qui aura duré près de 2 h 30. En quarts de finales, elle affronte alors Roberta Vinci, tête de série no 12 du tournoi, qu'elle expédie 6-0, 6-4. En demi-finales, Jelena affronte la biélorusse Victoria Azarenka, actuelle N.2 mondiale. La serbe est battue sur le score serré de 6-4, 2-6, 3-6. Cette performance est alors de bonne augure pour l'US Open et également pour son retour au premier plan puisqu'elle passe de la 15e à la 11e place au classement WTA.

Jelena Jankovic arrive à l'US Open où elle bat consécutivement Madison Keys, Alisa Kleybanova et la prometteuse Kurumi Nara. En atteignant les huitèmes de finale, elle prend provisoirement la 10e place au classement WTA qu'elle sera sûre d'avoir suite à la contre-performance de Petra Kvitová, éliminée au 3e tour. Elle se fait éliminer par la chinoise Na Li.

Elle participe ensuite au tournoi de Tokyo où elle se fait éliminer au troisième tour par Eugenie Bouchard. La semaine suivante, à Pékin, elle profite d'un tableau clément pour rallier le dernier carré en battant Anastasia Pavlyuchenkova, Galina Voskoboeva, Carla Suárez Navarro et Lucie Šafářová. En demi-finales, elle élimine la Tchèque Petra Kvitová en trois sets. Elle s'incline en finale face à la no 1 mondiale, Serena Williams. Cette performance lui permet de se placer idéalement dans la course au masters, à la 8e place à la Race en devançant assez confortablement Angelique Kerber. La semaine suivante, elle déclare forfait au tournoi d'Osaka à cause d'une douleur à la hanche. Suite à l'annonce du forfait de Maria Sharapova, elle assure sa qualification pour le Masters. Lors du Masters, elle bat pour son premier match de poule la numéro 2 mondiale Victoria Azarenka en deux sets. Elle s'incline ensuite face à Na Li et Sara Errani mais est cependant qualifiée pour le dernier carré. En demi-finales, elle s'incline face à Serena Williams en trois sets.

Elle termine la saison à la 8e place mondiale avec un ratio de 46 victoires pour 21 défaites. Durant cette saison, elle a également rejoint le cercle restreint des joueuses ayant plus de 500 victoires en carrière.

2014[modifier | modifier le code]

Jelena Janković entame la saison 2014 au tournoi de Brisbane où elle est tête de série n°4. Elle s'impose en deux sets lors de ses deux premiers matchs face à Francesca Schiavone et Elina Svitolina. Elle bat en quart de finale Angelique Kerber en trois sets avant de s'incliner face à Victoria Azarenka, n°2 mondiale, également en trois sets. La semaine suivante à Sydney elle s'incline dès son entrée en lice contre Ekaterina Makarova.

Janković s'aligne ensuite à l'Open d'Australie. Elle s'impose lors de ses trois premiers tours face à trois Japonaises, Misaki Doi, Ayumi Morita et Kurumi Nara. Lors du quatrième tour, elle perd face à la Roumaine Simona Halep en trois sets, 6-4, 2-6, 6-0.

Elle atteint ensuite les demi-finales à Doha où elle s'incline face à Angelique Kerber après avoir éliminé Karin Knapp, Alisa Kleybanova et Petra Kvitová. La semaine suivante, à Dubaï, Janković bat Zanevska au premier tour puis Lucie Šafářová au deuxième, avant de s'incliner face à la numéro un mondiale, Serena Williams.

Jankovic à Indian Wells en 2014

À Indian Wells, elle bat facilement Yvonne Meusburger, Magdaléna Rybáriková puis Caroline Wozniacki avant de se faire éliminer en trois sets par Agnieszka Radwańska. À l'issue de ce tournoi, elle sera no 6 mondiale, son meilleur classement depuis mars 2011. Elle s'incline ensuite d'entrée au tournoi de Miami face à l'Américaine Varvara Lepchenko en trois manches (6-3, 2-6, 7-6) après avoir menée 5-1 dans le dernier set.

Janković débute sa tournée sur terre battue à Charleston où elle est tête de série N°2. Elle bat Lauren Davis et Ajla Tomljanovic en deux sets lors de ses deux premiers tours avant de s'incliner en trois sets face à la canadienne Eugenie Bouchard en quart de finale.
Tenante du titre au tournoi de Bogota, elle s'impose face à Mathilde Johansson, Sofia Shapatava et Chanelle Scheepers. En finale, elle s'incline contre la française Caroline Garcia en deux manches (6-3, 6-4).
A Stuttgart elle s'impose au premier tour face à Mona Barthel en trois sets après avoir sauvée 3 balles de match dans la deuxième manche (2/6 7/6 6/3). Elle gagne ensuite contre Flavia Pennetta et Alisa Kleybanova pour atteindre le dernier carré où elle s'incline pour la neuvième fois sur douze face à sa compatriote, Ana Ivanovic. A Madrid, elle élimine la jeune Elina Svitolina avant de se faire surprendre au deuxième tour par Anastasia Pavlyuchenkova en trois manches.
Au tournoi de Rome, elle élimine Svetlana Kuznetsova, Flavia Pennetta et la N°3 mondiale, Agnieszka Radwańska. En demi-finale, elle s'incline face à Sara Errani en deux sets.

Palmarès[modifier | modifier le code]

En simple dames[modifier | modifier le code]

En double dames[modifier | modifier le code]

En double mixte[modifier | modifier le code]

Parcours en Grand Chelem[modifier | modifier le code]

Parcours en « Premier Mandatory » et « Premier 5 »[modifier | modifier le code]

Découlant d'une réforme du circuit WTA inaugurée en 2009, les tournois WTA « Premier Mandatory » et « Premier 5 » constituent les catégories d'épreuves les plus prestigieuses, après les quatre levées du Grand Chelem.

Parcours aux Masters[modifier | modifier le code]

Parcours aux Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Parcours en Fed Cup[modifier | modifier le code]

Classements WTA[modifier | modifier le code]

Records et statistiques[modifier | modifier le code]

Confrontations avec ses principales adversaires[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Navigation[modifier | modifier le code]

Classements WTA (14 juillet 2014)
Simple
Rang Évolution Nom Points
1 en stagnation Drapeau : États-Unis Serena Williams 9 510
2 en stagnation Drapeau : République populaire de Chine Li Na 6 960
3 en stagnation Drapeau : Roumanie Simona Halep 6 785
4 en stagnation Drapeau : République tchèque Petra Kvitová 6 070
5 en stagnation Drapeau : Pologne Agnieszka Radwańska 5 330
6 en stagnation Drapeau : Russie Maria Sharapova 4 881
7 en stagnation Drapeau : Canada Eugenie Bouchard 4 460
8 en stagnation Drapeau : Allemagne Angelique Kerber 4 365
9 en stagnation Drapeau : Serbie Jelena Janković 3 900
10 en stagnation Drapeau : Biélorussie Victoria Azarenka 3 812
Double
Rang Évolution Nom Points
1 en stagnation Drapeau : Italie Sara Errani 9 650
1 en stagnation Drapeau : Italie Roberta Vinci 9 650
3 en stagnation Drapeau : République populaire de Chine Peng Shuai 8 595
4 en stagnation Drapeau : Taipei chinois Hsieh Su-Wei 8 555
5 en stagnation Drapeau : Inde Sania Mirza 5 970
6 en stagnation Drapeau : Slovénie Katarina Srebotnik 5 770
7 en stagnation Drapeau : République tchèque Květa Peschke 5 340
8 en stagnation Drapeau : Russie Elena Vesnina 5 185
9 en stagnation Drapeau : Russie Ekaterina Makarova 5 165
10 en stagnation Drapeau : Zimbabwe Cara Black 5 080
Voir et éditer