Daniela Hantuchová

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Daniela Hantuchová
Daniela Hantuchová
Daniela Hantuchová à l'US Open 2008.
Carrière professionnelle
1999
Pays Drapeau de la Slovaquie Slovaquie
Naissance 23 avril 1983 (31 ans)
Drapeau : Tchécoslovaquie Poprad, Tchécoslovaquie[1]
Surnom Dani
Taille / poids 1,81 m (5 11) / 62 kg (136 lb)
Prise de raquette Droitière
Revers à deux mains
Entraîneur Drapeau : Brésil Larri Passos (actuel)
Gains en tournois 9 797 215 $
Palmarès
En simple
Titres 6
Finales perdues 9
Meilleur classement 5e (27/01/2003)
En double
Titres 9
Finales perdues 12
Meilleur classement 5e (26/08/2002)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/2 1/8 1/4 1/4
Double F (2) F (1) 1/4 1/2
Mixte V (1) V (1) V (1) V (1)
Titres par équipe nationale
Fed Cup 1 (2002)
Hopman Cup 1 (2005)

Daniela Hantuchová (prononciation : [ˈdanɪjɛla ˈɦantuxɔvaː]), née le 23 avril 1983 à Poprad, Tchécoslovaquie, est une joueuse de tennis slovaque, professionnelle depuis 1999. Souvent placée mais plus rarement victorieuse, elle s'est surtout révélée à partir de 2002 où elle remporte son premier titre prestigieux et termine l'année dans le top 10 mondial, devenant ensuite 5e mondiale en 2003.

Elle a en outre gagné les quatre titres du Grand Chelem en double mixte et, avec l'équipe de Slovaquie, a décroché la Fed Cup en 2002.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ses débuts[modifier | modifier le code]

Daniela a commencé le tennis à l'âge de 4 ans grâce à sa grand-mère paternelle, Helena, excellente joueuse, qui lui a appris les bases du jeu et l'a inscrite au Slavia STU, l'un des plus grands clubs de Bratislava, où il y a beaucoup de courts en terre battue et indoor. Son premier professeur fut Joseph Bulko.

À l'âge de 14 ans, Daniela part quelques hivers aux États-Unis dans la célèbre académie de Nick Bollettieri à Bradenton, en Floride pour y peaufiner son mental.

À l'âge de 16 ans, en 1999, Daniela se lance sur le circuit professionnel et gagne 2 tournois challengers (Jackson et Fano).

Daniela réalise sa première performance au tournoi de Luxembourg en 2000 en battant pour la première fois de sa carrière une joueuse du top 10 : Nathalie Tauziat.

En 2001, Daniela connaît ses premiers succès, elle est pour la première fois dans le tableau final d'un tournoi du Grand Chelem à l'Open d'Australie où elle perd contre la Russe Anna Kournikova. Elle décroche son premier titre en double mixte à Wimbledon aux côtés de Leoš Friedl. Elle perd le match l'opposant à Jennifer Capriati à Toronto. Daniela atteint également les quarts de finale à Leipzig et Zurich.

2002 : la révélation[modifier | modifier le code]

Début 2002, à l'Open d'Australie, Daniela inquiète sérieusement Venus Williams en 1/16 de finale : elle s'inclinera finalement 6-4 au 3e set. En double mixte, avec Kevin Ullyett, elle remporte son deuxième titre. En double dames, Daniela et sa partenaire Arantxa Sánchez Vicario atteignent la finale et échouent contre la paire Hingis/Kournikova.

En mars 2002, Daniela remporte son premier titre prestigieux à Indian Wells (Tier I doté alors de 2 100 000 dollars). Elle s'impose notamment face à Barbara Schett, Justine Henin (à l'époque 7e mondiale) et Lisa Raymond avant de battre en finale Martina Hingis, ex-numéro 1 mondiale, sur le score de 6-3, 6-4. Depuis ce jour, sa vie a totalement changé. Elle suscite beaucoup d'intérêt auprès des fans mais aussi des photographes qui apprécient son élégance et sa gentillesse. Sa popularité grandit de tournoi en tournoi.

Elle confirme sa bonne forme sur terre battue. Après des quarts de finale aux tournois de Hambourg et Berlin, Daniela atteint les 1/16 de finale à Roland-Garros et pose d'énormes problèmes à Monica Seles, obligée de sortir son meilleur tennis pour venir à bout de la Slovaque : 6-4, 7-5. Ses résultats s'améliorent encore sur gazon en atteignant la 1/2 finale du tournoi d'Eastbourne, où elle échoue face à Anastasia Myskina. Elle atteint par la suite son premier 1/4 de finale en Grand Chelem à Wimbledon, après avoir notamment éliminé Jelena Dokić, elle s'incline finalement face à Serena Williams.

Sa tournée américaine démarre plutôt mal avec 2 défaites d'affilées à San Diego et Los Angeles. Elle se reprend ensuite à Montréal où elle atteint les demi-finales, battue par Amélie Mauresmo. La semaine suivante, elle réitère l'exploit en atteignant les 1/2 du tournoi de New Haven avec deux belles victoires sur Iva Majoli et Patty Schnyder, avant de chuter face à Venus Williams (2e mondiale). Daniela Hantuchova entame ensuite l'US Open en tant que 11e tête de série et arrive à se hisser jusqu'en 1/4 de finale, battue cette fois-ci par Serena Williams, actuelle no 1 mondiale. Elle élimine sur son passage : Nicole Pratt, Virginie Razzano, Iva Majoli et Justine Henin.

Daniela continue sa très belle saison en atteignant les 1/4 à Leipzig, battue cette fois par Justine Henin. À Filderstadt, elle fait encore mieux en atteignant la finale, en éliminant Barbara Schett, Alexandra Stevenson et Elena Dementieva, avant de s'incliner de justesse face à Kim Clijsters, 4-6 6-3, 6-4. Cette très belle performance lui permet de faire son entrée pour la toute première fois dans le top 10, en pointant à la 9e place du classement WTA. Daniela atteint ensuite les 1/4 à Zurich, battue 7-6 au troisième set par Patty Schnyder et les 1/2 à Linz, battue là par Alexandra Stevenson.

En novembre, Daniela est qualifiée pour les Masters mais elle s'incline dès son premier match face à la Bulgare Magdalena Maleeva. Elle termine l'année 2002 à la 8e place, avec un bilan de 56 victoires pour 25 défaites.

Fin 2002, Daniela remporte avec l'équipe de Slovaquie la Fed Cup, une première pour son pays. Daniela dit aimer jouer pour son pays, et rêver depuis son enfance, de participer aux Jeux olympiques.

2003 : année de transition[modifier | modifier le code]

2003 est une année de multiples déboires pour Daniela. Malgré un bon début de saison avec un quart de finale à l'Open d'Australie, qui lui permet d'être 5e mondiale, puis une demi-finale à Anvers, Daniela échoue très tôt dans les tournois auxquels elle participe, perdant des matchs contre des joueuses moins bien classée comme Shinobu Asagoe à Wimbledon ou Ashley Harkleroad à Roland Garros. De plus, la presse s'interroge sur la maigreur de Daniela et sur son régime alimentaire. On parle même d'anorexie mentale.

Daniela termine l'année à la 19e place mondiale. Elle n'a gagné aucun titre, ni en simple, ni en double. Fin 2003, Daniela met un terme à sa collaboration avec Nigel Sears et s'adjoint les services de Harold Solomon, ex-coach de Jennifer Capriati.

2004[modifier | modifier le code]

Cette association ne dura pas très longtemps, Daniela préférant se séparer d'Harold en février 2004 pour retrouver Nigel Sears dès la fin du mois.

La saison 2004 de Daniela sera marquée par un 1/4 de finale à Tokyo, une finale à Eastbourne après avoir battu en 1/2 finale Amélie Mauresmo, un 3e tour à Wimbledon et à l'US Open. Daniela explique notamment que son inquiétante perte de poids et sa perte de confiance en elle lors de la saison 2003 ont été provoquées par la séparation de ses parents, information qu'elle a longtemps gardée pour elle. Fin 2004, Daniela pointe au 31e rang mondial.

2005[modifier | modifier le code]

Hantuchová en 2005.

Début 2005, Daniela remporte avec Dominik Hrbatý la Coupe Hopman. Elle enchaîne par un 3e tour à l'Open d'Australie, perdant de justesse contre Elena Dementieva 4-6, 7-5, 4-6. À Tokyo, Svetlana Kuznetsova l'arrête en quart de finale. À Doha au Qatar, seule une Maria Sharapova survoltée la stoppe en demi-finale. Les bonnes performances continuent à Dubaï, où elle obtient sa première victoire de l'année sur une top 10 : Alicia Molik (no 8) et une place en quart de finale, perdue face à la numéro 4 mondiale Serena Williams. Suite à ces excellents résultats, Daniela réintègre le top 25.

À Roland-Garros, elle s'aligne pour la première fois avec Fabrice Santoro en double mixte. C'est un coup de maître, ils remportent le tournoi en battant en finale la paire Navratilova/Paes 3-6, 6-3, 6-2.

Après un 3e tour à Wimbledon, Daniela fait un superbe été américain en atteignant les demi-finales à Cincinnati, les quarts à Stanford et New Haven, et la finale à Los Angeles avec de belles victoires contre Elena Dementieva et Patty Schnyder. Elle atteint également en double les demi-finales à Toronto et la finale à San Diego avec Ai Sugiyama.

À l'US Open, Daniela remporte son 4e titre en double mixte, cette fois-ci aux côtés de Mahesh Bhupathi.

Daniela est alors 17e joueuse mondiale, rang qu'elle n'avait plus atteint depuis janvier 2004.

2006[modifier | modifier le code]

Hantuchová en 2006.

La saison 2006 commence plutôt bien puisque la Slovaque, qui joue à Auckland en Nouvelle-Zélande son premier tournoi de l'année, atteint les demi-finales, battue par la Russe Vera Zvonareva. Au tournoi de Sydney, elle se qualifie pour les quarts en battant notamment la jeune espoir indien Sania Mirza et la Suissesse Patty Schnyder. Elle devra abandonner en quarts face à Nicole Vaidišová alors qu'elle était menée 6-3, 3-1. À l'Open d'Australie, elle passera les deux premiers tours assez facilement face à Saori Obata et Akgul Amanmuradova. Au troisième tour, la jeune Slovaque doit affronter Serena Williams qu'elle n'a encore jamais battue en trois confrontations. Daniela sort le grand jeu face à une Serena visiblement pas au mieux de sa forme et bat l'Américaine en deux sets. En huitièmes de finale, elle est opposée à Maria Sharapova mais s'incline en deux sets 6-4, 6-4.

À partir de ce moment, Daniela va traverser une période de disette en enchainant plusieurs éliminations. À Tokyo, la Slovaque est éliminée dès le 2e tour par Samantha Stosur, une joueuse pourtant moins bien classée qu'elle. À Anvers, elle ne fera pas mieux en étant une nouvelle fois battue au 2e tour par Olga Savchuk. À Dubaï et Doha, c'est une nouvelle fois au 2nd tour que Daniela échoue, battue respectivement par Svetlana Kuznetsova et Li Na. La jeune native de Poprad décide de ne pas participer au tournoi d'Indian Wells mais prend part au tournoi de Miami où elle est battue par la grecque Eléni Daniilídou.

Lors du tournoi de Roland-Garros de 2006.

Espérant de meilleurs résultats sur terre battue, Daniela Hantuchova commence par le tournoi de Varsovie, en Pologne où, encore une fois, elle est éliminée au 2e tour. À Berlin, c'est Dinara Safina qui l'élimine au 3e tour et à Rome, elle échoue dès le 1er tour face à Samantha Stosur. Elle se présente donc à Roland-Garros avec beaucoup de doutes et d'incertitudes. Pourtant, elle gagne facilement le premier tour face à Lourdes Domínguez Lino. Les deux tours suivants seront beaucoup plus délicats avec des victoires en trois sets face à Emmanuelle Gagliardi et Nathalie Dechy). C'est donc émoussée physiquement qu'elle s'incline en 1/8 de finale face à Kim Clijsters plus fraîche et plus forte.

La Slovaque enchaîne sur le tournoi d'Eastbourne, battue dès le premier tour en deux sets par Elena Likhovtseva.

Daniela se présente donc à Wimbledon sans gros repères, mais elle remporte les deux premiers tours en trois sets contre Maria Elena Camerin et Jamea Jackson. Le troisième tour est aussi délicat, mais la Slovaque s'en sort en deux sets face à la Slovène Katarina Srebotnik. En huitième de finale, elle sèchement battue par la Belge Justine Henin-Hardenne 6-3, 6-1.

Daniela attaque alors l'été américain qu'on peut présenter comme une série de tournois de préparation à l'US Open. Elimination au premier tour du tournoi de Stanford par Shenay Perry, un huitième de finale à San Diego battue par la jeune prodige tchèque Nicole Vaidišová, éliminée au deuxième tour du tournoi de Los Angeles par Serena Williams et élimination en huitièmes de finale du tournoi de Montréal par la grande revenante du circuit Martina Hingis. Enfin elle est battue au deuxième tour de New Haven par Elena Dementieva.

Daniela arrive donc à l'US Open avec beaucoup de matchs dans les jambes mais peu de victoires engrangées. Elle passe le premier tour face à Bethanie Mattek 7-5, 6-3 mais échoue contre Serena Williams après avoir mené 5-1 dans la première manche.

Daniela enchaîne sur le tournoi de Bali, sortie dès le premier tour par Melinda Czink. La jeune Slovaque s'engage au tournoi de Luxembourg où elle réalise une jolie performance en battant la Française Tatiana Golovin, récente quart de finaliste à l'US Open, au premier tour. Daniela est battue au deuxième tour par Dinara Safina. À Stuttgart, la Slovaque reprend quelques couleurs en atteignant les quarts de finale, éliminant au passage Dinara Safina. C'est Nadia Petrova qui mettra fin à son parcours.

À Zurich, Daniela retrouve un bon niveau en atteignant la finale, battant au passage Patty Schnyder et Svetlana Kuznetsova. Une Maria Sharapova survoltée remporte le titre. Daniela termine l'année à la 17e place mondiale.

2007 : Deuxième gros titre à Indian Wells (Tier I) et le tournoi de Linz[modifier | modifier le code]

L'année 2007 commence assez mal pour la Slovaque puisqu'elle ne fera pas mieux qu'un deuxième tour à Auckland où elle est battue au deuxième tour par Virginie Razzano 6/1,7/5. Puis à Sydney, elle est battue au premier tour par Nicole Vaidišová 6/1,6/4. Elle arrive donc à l'Open d'Australie sans avoir joué beaucoup de matchs. Malgré cela, elle passe facilement le premier tour face à Alizé Cornet (6/4,6/1) mais doit s'employer au deuxième tour pour éliminer Émilie Loit (4/6,6/3,6/4). Son service performant l'aide à passer le troisième tour face à Ashley Harkleroad (6/7,7/5,6/3) alors que cette dernière menait 4/0 dans le deuxième set. Daniela est éliminée en huitièmes de finale par sa bête noire Kim Clijsters qu'elle n'a jamais battue en neuf confrontations. Elle est battue 6/1,7/5.

À Tokyo, la Slovaque est éliminée dès le premier tour par Roberta Vinci 6/4,6/4. À Dubaï, la Slovaque efface cette contre-performance par un quart de finale où elle est battue par la no 3 mondiale Amélie Mauresmo en 3 sets 6/3,3/6,6/4. Daniela annonce alors qu'elle arrête de jouer le double avec Ai Sugiyama, pour se consacrer à sa carrière en simple. À Doha, la Slovaque va jusqu'en demi-finale où elle est battue par Svetlana Kuznetsova 6/4,6/2 non sans avoir fait une belle performance en quarts en battant Martina Hingis 1/6,6/4,6/4 après avoir été menée 6/1,4/1.

À Indian Wells, la Slovaque confirme son retour au meilleur niveau en s'adjugeant le deuxième titre de sa carrière, en battant la Russe Svetlana Kuznetsova, pourtant largement favorite, 6/3,6/4. 5 ans après y avoir glané son tout premier titre, Daniela prouve que ce tournoi lui réussit donc bien. À Miami, la Slovaque s'arrêtera au troisième tour où elle est éliminée par Vera Zvonareva 6/2,6/4.

Hantuchová en 2007

C'est alors que débute pour elle la saison de terre battue avec le tournoi d'Amelia Island où elle va jusqu'en quarts de finale. Elle y est éliminée par Sybille Bammer 2/6,6/2,6/2. La jeune Slovaque participe à la Fed Cup pour son pays pour passer dans le groupe mondial. Elle perd ses deux matchs face à Lucie Šafářová 7/6,4/6,6/3 et face à Nicole Vaidišová 6/2,6/7,6/3, les deux pointures du tennis tchèque. La Slovaquie perd 5-0.

Daniela continue sa saison sur terre battue à Berlin où elle réalise une grosse contre-performance puisqu'elle est sèchement éliminée dès le premier tour par Zuzana Ondrášková 6/1,6/3. Mais la semaine suivante, au tournoi de Rome, elle se rassure en atteignant les demi-finales, où elle est éliminée en deux sets par Svetlana Kuznetsova6/4,6/2 (elle aura tout de même sorti facilement une joueuse du Top 10 : Anna Chakvetadze 6/2,6/3). À cause d'une blessure, Daniela renonce à participer au tournoi de Strasbourg, préférant se concentrer sur Roland Garros. Ellr arrive donc à Roland Garros où elle remporte facilement son 1er match face à Jelena Kostanic Tosic qu'elle écrase 6/1,6/3. Son 2e tour est plus délicat à gérer mais elle s'en sort en deux sets serrés face à la russe Olga Puchkova 7/6,6/3. Daniela accède au 3e tour où elle est éliminée en 3 sets au terme d'un combat de plus de 3 heures face à Anabel Medina Garrigues 4/6,7/6,7/5.

À Birmingham, pour son 1er tournoi sur herbe de la saison, Daniela Hantuchova va jusqu'en quarts de finale du tournoi où elle est éliminée en 3 sets par la française Marion Bartoli 5/7,6/4,7/5. Pourtant, la jeune Slovaque apprend qu'elle retournera dans le Top 10 à l'issue du tournoi, chose qui ne lui était pas arrivée depuis 2003. À Bois-le-Duc, la jeune Slovaque ira jusqu'en demi-finales où elle se fera battre par Anna Chakvetadze 6/3,6/4. À noter que sa performance en quarts de finale doit être reconnue puisqu'elle a battu Ana Ivanović, finaliste peu de temps avant à Roland Garros, 6/3,6/1. À Wimbledon, elle est éliminée par Serena Williams en huitièmes de finale en trois sets 6-2, 6-7, 6-2.

Elle commence bien son été américain puisqu'elle arrive en demi-finale de Stanford où elle est éliminée par la jeune russe Anna Chakvetadze en trois sets 6-7, 6-3, 6-2. Elle est ensuite éliminée en huitièmes de finale des tournois de San Diego par Venus Williams en deux sets secs 6-0, 6-3 et de Los Angeles par Elena Dementieva aussi en deux sets 6-3, 4-1 par abandon de la Slovaque. Elle ne passera non plus les huitièmes de finale de New Haven puisqu'elle est éliminée par la hongroise Ágnes Szávay 7-5, 6-3. À l'US Open elle est éliminée au premier tour par Julia Vakulenko en trois sets 6-4, 3-6, 6-1.

Elle revient en force à Bali puisqu'elle perd en finale face à l'americaine Lindsay Davenport 6-4, 3-6, 6-2. Elle continue à Calcutta et perd en demi-finale face à Maria Kirilenko 4-6, 6-2, 6-1. Bien lancée elle arrive à nouveau en finale du tournoi du Luxembourg mais perd face à la jeune serbe Ana Ivanović en trois sets 3-6, 6-4, 6-4. Elle est ensuite éliminée à Stuttgart par Elena Dementieva en huitièmes de finale en deux sets 6-4, 6-4 et à Zürich (aussi en huitièmes de finale), mais cette fois par la polonaise Agnieszka Radwańska 6-3, 6-3. Elle perd des points au classement WTA puisqu'elle était finaliste l'an passé face à Maria Sharapova. Cependant, Daniela Hantuchova réalisera une très belle opération en s'imposant en finale du tournoi de Linz où elle bat la suissesse Patty Schnyder en deux sets 6/4,6/2. Elle s'adjuge le 3e titre de sa carrière, le 2e cette saison et le 1er en dehors d'Indian Wells. De plus, elle se qualifie pour les Masters de Madrid qui réunit les 8 meilleures joueuses mondiales dans le même tournoi. Daniela joue le tournoi pour la 2e fois de sa carrière après 2002. Daniela Hantuchova se retrouve dans le groupe composé de Svetlana Kuznetsova, Ana Ivanović et Maria Sharapova. Daniela n'arrivera pas à se qualifier pour les demi-finales des Masters puisqu'elle sera battue par Maria Sharapova (6/4,7/5) et Ana Ivanović (6/2,7/6). Elle terminera néanmoins l'année sur une victoire puisqu'elle remportera le match sans enjeu qu'elle a livré contre Svetlana Kuznetsova (7/6,6/0).

Daniela termine donc l'année dans le Top 10 et a remporté deux titres de plus, choses qu'elle n'avait plus faites depuis 2002. Elle a aussi participé aux Masters de Madrid ce qui prouve qu'elle fait désormais partie des meilleures joueuses du monde. Daniela a surement fait la meilleure saison de sa carrière en 2007 et on peut alors croire qu'en 2008, la Slovaque fera partie des favorites partout où elle s'engagera.

2008 : première demi-finale en Grand Chelem[modifier | modifier le code]

La jeune Slovaque débute son année 2008 par un tournoi exhibition à Hong Kong. Dès le 1er tour, elle doit affronter Anna Chakvetadze, l'une des joueuses en forme de l'année 2007 et avec qui elle est associée en double : elles affrontent la paire Venus Williams/Caroline Wozniacki au premier tour. En simple, Daniela perd son premier match face à sa partenaire de double Anna Chakvetadze en deux sets 6-4, 6-3 et doit affronter dans le « groupe des perdantes » la Danoise Caroline Wozniacki. Elle décidera, cependant de ne pas participer au reste du tournoi, étant touchée aux abdominaux. À Sydney, la native de Poprad est éliminée au 2e tour par la Tchèque Nicole Vaidišová 6-4, 6-2. Daniela arrive alors à l'Open d'Australie avec un relatif manque de confiance. Pourtant, elle passe les premiers tours en battant successivement Vania King 6-3, 7-5 au 1er tour et Alizé Cornet 6-2, 7-5 au 2e tour. Au 3e tour, elle élimine facilement Virginia Ruano Pascual 6-2, 6-3. Elle remporte plus difficilement son huitième de finale face à Maria Kirilenko en 3 sets (1-6, 6-4, 6-4). En quart de finale, elle élimine la « révélation » du tournoi Agnieszka Radwańska en 2 petits sets 6-2, 6-2 pour se qualifier pour la première fois de sa carrière pour les demi-finales d'un tournoi du Grand Chelem. Elle y est éliminée par la Serbe Ana Ivanović alors qu'elle avait le match en main en menant 6-0, 2-0. Elle échoue finalement en 3 sets 0-6, 6-3, 6-4. En double, elle est associée à la revenante américaine et amie Lindsay Davenport. Cette association portera ses fruits dès le 1er tour puisqu'elles élimineront la paire Maria Kirilenko/Ágnes Szávay pourtant têtes de série no 11 6-2, 7-5. Puis elles dérouleront au 2e tour face à la paire Gabriela Navrátilová/Klára Zakopalová 6-2, 6-1. Elles préféreront pourtant ne pas disputer le 3e tour face aux sœurs Alona Bondarenko et Kateryna Bondarenko, futures vainqueurs du tournoi, pour ménager une blessure au pied de la jeune Slovaque.

Invitée de dernière minute, elle se rend à Paris pour y disputer l'Open Gaz de France et remplacer l'Américaine Serena Williams. Annoncée comme l'une des grandes favorites au vu de sa performance en Australie, Daniela est rapidement sortie dès les quarts de finale par la Hongroise Ágnes Szávay en 2 sets 7-6, 6-1. À Anvers, à cause de problèmes respiratoires, la jeune Slovaque abandonne au 3e set de son quart de finale face à la Suissesse Timea Bacsinszky alors qu'elle est menée 6-2, 4-6, 4-1.

Elle reprend à Indian Wells, tournoi où elle est tenante du titre et où elle espère retrouver de bonnes sensations. Cependant, elle est éliminée en quart de finale par la Russe Maria Sharapova 7-6, 6-1 non sans avoir mené jusqu'à 5-2 balle de set dans le 1er set. À Miami, elle est battue dès le 3e tour par la Japonaise Ai Sugiyama, en trois sets 6-4, 6-7, 7-5.

La saison sur terre battue commence à Amelia Island pour Daniela où dès le 2e tour, elle est battue par la Croate Karolina Šprem sur le score de 6-3, 1-6, 6-3. Blessée au pied droit, elle déclare forfait pour les tournois de Berlin, Rome, Istanbul et la 2e levée du Grand Chelem, Roland Garros.

Elle ne reprend qu'à Wimbledon où elle est confrontée au 1er tour à Sara Errani qu'elle élimine en deux sets serrés 7-6, 6-4. Elle subit cependant la loi d'Alisa Kleybanova au 2e tour, battue en trois sets 6-3, 4-6, 6-1.

2013 : premier quart de finale en Grand Chelem depuis 2008[modifier | modifier le code]

Daniela arrive à Madrid, elle bat Sloane Stephens en deux sets 6-3, 7-5, puis bat pour la première fois la Tchèque Petra Kvitová, tête de série no 8 en 3 manches 2-6, 6-2, 6-3. Elle perd en huitième de finale contre l'Estonienne Kaia Kanepi 6-3, 6-4. Lors du tournoi de Roland-Garros, elle se fait éliminer dès le premier tour par Jelena Janković, sur le score de 4-6, 67-7. La Slovaque s'aligne ensuite au tournoi de Birmingham (gazon) en battant successivement la qualifiée australienne Casey Dellacqua 6-1, 7-6, puis la jeune Britannique Laura Robson tête de série no 7, 6-3, 6-4, et la Française Kristina Mladenovic, tête de série no 12, après un match disputé où Daniela l'emporte au finish, 3-6, 7-6, 6-2. Puis elle affronte la lauréate de Roland-Garros 2010, Francesca Schiavone. Après un match de près de 3 h 30, la Slovaque parvient à l'emporter 6-7, 6-4, 7-6. Elle se qualifie donc pour les demi-finales contre l'Américaine Alison Riske, match qu'elle remporte en 3 manches à nouveau, 5-7, 6-1, 6-4. En finale, elle affronte la révélation de la semaine, la Croate Donna Vekić. Daniela domine l'ensemble du match et remporte le tournoi sur le score de 7-6, 6-4. Elle gagne son premier titre depuis Pattaya 2012, le premier sur gazon. Daniela atteint les quarts de finale de l'US Open, stade auquel elle n'avait plus accédé depuis 2002 sur le sol américain. Cependant, la meilleure joueuse qu'elle ait battu n'était que la 81e mondiale Alison Riske. Son parcours s'arrêtera face à Victoria Azarenka, no 2 mondiale. Avec ce parcours, Daniela fait son retour dans le top 30.

Daniela Hantuchova (7612421238).jpg

Style de jeu[modifier | modifier le code]

Daniela Hantuchova possède un jeu assez complet. En effet, la Slovaque frappe généralement ses coups à plat en coup droit comme en revers, mais elle peut jouer aussi avec les effets tels que le slice. Grâce à son expérience en double, Daniela joue très bien au filet et n'hésite pas à user des amortis pour casser le rythme des échanges. Elle possède aussi un bon service qui lui vaut de gagner certains points plus facilement. Sa seconde balle est assez prenable. Elle manque néanmoins de puissance. Certes, ses frappes jouées à plat sont plus sèches mais elles gagneraient en efficacité avec un peu plus de puissance.

La jeune Slovaque pratique un jeu à risques et cherche souvent les lignes, si bien que "dans un mauvais jour", elle est facilement déstabilisée par des fautes directes. Enfin, son mental est potentiellement friable. Quand elle mène très largement, elle peut craquer au moment de conclure. Il lui arrive aussi de se déconcentrer dans les moments clés du match, alors qu'elle a su parfois s'imposer alors qu'elle était au bord de la défaite.

Palmarès[modifier | modifier le code]

En simple dames[modifier | modifier le code]

En double dames[modifier | modifier le code]

En double mixte[modifier | modifier le code]

Parcours en Grand Chelem[modifier | modifier le code]

Parcours en « Premier Mandatory » et « Premier 5 »[modifier | modifier le code]

Découlant d'une réforme du circuit WTA inaugurée en 2009, les tournois WTA « Premier Mandatory » et « Premier 5 » constituent les catégories d'épreuves les plus prestigieuses, après les quatre levées du Grand Chelem.

Parcours aux Masters[modifier | modifier le code]

Parcours aux Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Parcours en Fed Cup[modifier | modifier le code]

Classements WTA[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ville située en actuelle Slovaquie
  2. a, b, c, d, e et f Pour chaque tournoi, la date indiquée correspond à la première journée, en général un lundi.
  3. a et b Épreuve ITF

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Navigation[modifier | modifier le code]