Margaret Smith Court

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Smith et Court.
Page d'aide sur l'homonymie Ne pas confondre avec Anne Smith et Paula Smith, également joueuses de tennis.
Margaret Smith
(épouse Court)
Margaret Smith
Pays Drapeau de l'Australie Australie
Naissance 16 juillet 1942 (72 ans)
Drapeau : Australie Albury
Surnom the arm (le bras)
Taille / poids 1,75 m (5 9) / 67 kg (147 lb)
Prise de raquette Droitière
Revers à une main
Hall of Fame Membre depuis 1979
Palmarès
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple V (11) V (5) V (3) V (5)
Double V (8) V (4) V (2) V (5)
Mixte V (3) V (4) V (5) V (8)
Titres par équipe nationale
Fed Cup 4 (1964-65, 1968, 1971)

Margaret Smith, née le 16 juillet 1942 à Albury (Nouvelle-Galles du Sud), également connue sous son nom de femme mariée Margaret Court ou Margaret Smith Court, est une joueuse de tennis australienne, considérée comme l'une des plus grandes de l'histoire du jeu.

Entre 1959 et 1975, elle a gagné 62 titres[1] du Grand Chelem :

  • 24 titres en simple[2] en seulement 47 participations, dont 11 durant l'Ere Open. C'est le record absolu toutes époques confondues, devant Steffi Graf (22 victoires) ;
  • 19 titres en double dames ;
  • 19 titres en double mixte.

En 1970, elle réalise le Grand Chelem en simple, performance seulement égalée par Maureen Connolly (en 1953, avant l'ère Open) et Steffi Graf (en 1988). Elle compte aussi quatre petits Chelems, en 1962, 1965, 1969 et 1973. Elle réalise aussi le Grand Chelem en double mixte en 1963 (avec son compatriote Ken Fletcher).

Avec Doris Hart et Martina Navrátilová, elle est l'une des trois joueuses à avoir remporté, chacun au moins une fois, les quatre tournois du Grand Chelem, en simple, double dames et double mixte.

Elle est membre du International Tennis Hall of Fame depuis 1979. En 2005, les journalistes américains de Tennis Magazine l'ont élue au 6e rang des « quarante plus grands champions de tennis de ces quarante dernières années » (hommes et femmes confondus), derrière Björn Borg (5e) et devant Jimmy Connors (7e)[3].

Palmarès (partiel)[modifier | modifier le code]

En simple dames[modifier | modifier le code]

En double dames[modifier | modifier le code]

En double mixte[modifier | modifier le code]

Parcours en Grand Chelem (partiel)[modifier | modifier le code]

Parcours aux Masters[modifier | modifier le code]

Parcours en Coupe de la Fédération[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. 64 titres, si l'on comptabilise les 2 titres acquis en double mixte lors de l'Open d'Australie 1965 et 1969, où les finales n'ont pu être jouées à cause des conditions météorologiques.
  2. Onze de ces titres ont été remportés aux Internationaux d'Australie, à une époque où toutes les meilleures joueuses (comme Billie Jean King) ne faisaient pas systématiquement le déplacement en terre australe.
  3. (en) Liste complète et portraits des quarante lauréats sur le site officiel de Tennis MagazineSampras est premier, devant Navrátilová et Graf.
  4. a, b, c, d, e, f, g, h et i Pour chaque tournoi, la date indiquée correspond à la première journée, en général un lundi.
  5. a et b Entre 1975 et 1978, l'épreuve de double dames des Masters (Virginia Slims Championships) se déroule une ou deux semaines plus tard que l'épreuve de simple, à l'occasion d'un tournoi bien distinct, le championnat de double WTA (également appelé Bridgestone Doubles en raison de son principal sponsor).
  6. Margaret Court déclare forfait à la suite du décès de sa mère.
  7. a et b En raison de circonstances extérieures au tournoi, la finale n'a pu être jouée. Les finalistes se partagent les gains et les points au classement mais personne n'emporte le titre.
  8. Pas de tableau double mixte à l’Open d'Australie de 1970 à 1985.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Navigation[modifier | modifier le code]