Agnieszka Radwańska

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne pas confondre avec Urszula Radwańska, sa sœur cadette également joueuse de tennis.
Agnieszka Radwańska
Agnieszka Radwańska
Carrière professionnelle
Depuis 2005
Pays Drapeau de la Pologne Pologne
Naissance 6 mars 1989 (25 ans)
Drapeau : Pologne Cracovie
Surnom Aga, Isia
Taille / poids 1,72 m (5 8) / 56 kg (123 lb)
Prise de raquette Droitière
Revers à deux mains
Entraîneur Tomasz Wiktorowski
Gains en tournois 16 548 458 $
Palmarès
En simple
Titres 14
Finales perdues 6
Meilleur classement 2e (09/07/2012)
En double
Titres 2
Finales perdues 2
Meilleur classement 16e (10/10/2011)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/2 1/4 F (1) 1/8
Double 1/2 1/4 1/8 1/2
Mixte 1/32 1/4

Agnieszka Roma Radwańska [agɲɛʃka rɔma radvaɲska]écouter, née le 6 mars 1989 à Cracovie, est une joueuse de tennis polonaise, professionnelle depuis 2005.

Elle est entraînée par Tomasz Wiktorowski depuis 2011, qui a succédé à son père Robert Radwański. Sa sœur cadette Urszula est également une joueuse en devenir ; par ailleurs les sœurs Radwańska sont à ce jour les seules sœurs à avoir toutes deux atteint le rang de no 1 mondiale en junior[1].

Style de jeu[modifier | modifier le code]

Agnieszka Radwańska a commencé à jouer au tennis à l'âge de cinq ans en Allemagne.

Son coup préféré est le coup droit et ses surfaces de prédilection sont le dur et le gazon. Outre une belle qualité de frappe, elle se distingue par une grande intelligence de jeu. Très mobile, elle anticipe parfaitement les coups adverses, joue avec relâchement et variation, et construit brillamment ses points en partant directement le long de la ligne à la manière d'une certaine Martina Hingis. Un de ses enchaînements favoris est l'amorti suivi d'un lob. Alors que son manque global de puissance lui est souvent reproché, la Polonaise est cependant tout à fait capable de coups d'éclats en coup droit comme en revers, et son jeu demeure redoutable lorsqu'il est agressif de même que son premier service, varié et bien amélioré par rapport à ses débuts et qui lui permet de remporter facilement des points sur son engagement. En revanche, son second service reste trop friable et la met régulièrement en danger dès que son adversaire parvient à l'exploiter.

Carrière tennistique[modifier | modifier le code]

Junior[modifier | modifier le code]

Elle remporte le tournoi junior de Wimbledon en 2005 (victoire en finale contre Tamira Paszek) ainsi que l'édition 2006 du tournoi junior des internationaux de France de tennis (contre Anastasia Pavlyuchenkova en finale). Elle atteint la 1re place du classement junior ITF le 26 juin 2006.

Sur le circuit WTA[modifier | modifier le code]

Elle fait sa première apparition dans un tournoi ITF en 2004 où elle franchit deux tours. En 2005, toujours sur le circuit ITF, elle remporte le tournoi de Varsovie et atteint la finale à Gdynia, à Minsk et à Prague à seulement 16 ans. Agnieszka est également victorieuse en double à deux reprises en compagnie de sa sœur Urszula alors âgée de 14 ans.

En 2006[modifier | modifier le code]

En 2006, elle est sélectionnée en Fed Cup en compagnie de sa sœur et gagne l’ensemble de ses matchs. Elle obtient une wild card pour son premier tournoi WTA à Varsovie. Elle y atteint les quarts de finale en écartant la numéro 12 mondiale Anastasia Myskina alors qu’elle n’avait jamais battu une joueuse top 100 auparavant. Elle cède contre Elena Dementieva classée au 9e rang, après avoir remporté le premier set. Agnieszka glane le titre junior à Roland-Garros.

Forte de ses performances et de son titre en junior l'année passée, elle obtient une wild card pour le grand tableau du tournoi de Wimbledon. Son formidable parcours ne sera arrêté qu'au quatrième tour où elle s'incline logiquement face à la numéro 2 mondiale Kim Clijsters en 1/8 de finale, après avoir vaincu Victoria Azarenka, Tsvetana Pironkova et Tamarine Tanasugarn.

Malgré un été décevant, Agnieszka ne baisse pas les bras et renoue avec le succès en passant un tour à l'US Open après s'être extirpée des qualifications. Mais elle n’en reste pas là. Elle signe une performance de choix en se qualifiant pour la première fois dans une demi-finale d'un tournoi WTA (Tier II), à Luxembourg en ayant sauvé quatre balles de match contre Mara Santangelo au premier tour. Elle écœure Venus Williams en méforme (elle la bat en deux sets, 6-3 6-0) puis élimine pour la première fois une joueuse du top 10, Elena Dementieva. C’est Francesca Schiavone qui lui barre la route de la finale en trois sets. Sa brillante année lui vaut le titre de Newcomer of the year 2006 par la WTA.

En 2007[modifier | modifier le code]

En 2007, elle remporte son premier titre en simple au tournoi de Stockholm et en double à Istanbul associée à sa sœur Urszula. Elle obtient une victoire de prestige à Miami contre Martina Hingis. Appelée en Fed Cup avec Urszula, elle gagne tous les matchs en simple mais échoue dans le double décisif contre les sœurs Bondarenko. Une victoire aurait mené la Pologne en seconde division. À l'US Open, elle atteint les 1/8 de finale en battant au troisième tour Maria Sharapova (6-4, 1-6, 6-2). Ses résultats constants lui permettent de faire partie des 30 meilleures joueuses du monde à la fin de l’année.

En 2008[modifier | modifier le code]

Agnieszka Radwańska à l'US Open 2008.

L’Open d'Australie 2008 la voit accéder aux quarts de finale à l'issue d'un parcours remarquable. Elle bat notamment la numéro 2 mondiale Svetlana Kuznetsova (6-3, 6-4) puis Nadia Petrova (1-6, 7-5, 6-0) avant de céder contre une Daniela Hantuchová très en forme (6-2, 6-2). La campagne de Fed Cup échoue une nouvelle fois dans l'antichambre de la seconde division mondiale. Elle perd étonnement contre Sorana Cîrstea et plus logiquement contre Jelena Janković, défaites qu'elle justifie en voulant privilégier le tournoi de Pattaya qui a lieu la semaine suivante. Bien lui en a pris puisqu'elle le remporte en qualité de tête de série 1 sans toutefois rencontrer d’adversaires du top 50. La Polonaise n'en reste pas là et profite d'un tableau relativement clément pour se hisser en demi-finale du Tier I de Doha. Maria Sharapova prend alors sa revanche de US Open en l'éliminant en deux sets. Membre avéré du top 20, elle remporte son troisième titre à l'occasion de l'ultime tournoi de préparation sur terre battue à Istanbul en écartant Elena Dementieva en deux manches. Elle récidive lors du tournoi d'Eastbourne sur gazon en battant une nouvelle russe en finale, Nadia Petrova, gagnant à ce jour son plus grand titre.

À l'édition 2008 de l'US Open, Agnieszka Radwańska confirme sa régularité en parvenant jusqu'au 4e tour où elle est battue par Venus Williams ; elle rejoint également les quarts de finale de l'Open de Tokyo (Tier I) mais achève son avancée sur une défaite face à Nadia Petrova, qu'elle rencontrait pour la troisième fois depuis le début de la saison. Elle subit par la suite trois échecs en se voyant éliminée dès le 1er tour de l'Open de Chine par la Chinoise Zheng Jie, puis à Stuttgart, où Victoria Azarenka la stoppe au 2e tour. Elle achève néanmoins sa saison 2008 en parvenant jusqu'aux demi-finales du tournoi de Linz (Tier II) après être sortie victorieuse de ses deux premiers matchs face à Kaia Kanepi puis Nadia Petrova et auquel elle participe en qualité de tête de série no 3; elle y est battue par Ana Ivanović, tête de série no 1, sur le score de 2-6 6-3 5-7.

Ses bonnes performances durant la saison lui permettent d'occuper le poste de 1re remplaçante aux Masters de tennis féminin à Doha auxquels elle participe suite au forfait d'Ana Ivanović qui avait déjà joué deux matchs; Agnieszka Radwańska joue donc un seul match, face à Svetlana Kuznetsova, qu'elle remporte 6-2 7-5. Cette victoire lui permet de figurer au 3e rang de son groupe à l'issue de la phase de poules, son entrée en compétition tardive lui fermant les portes des demi-finales.

Elle termine sa saison 2008 au rang de 10e joueuse mondiale, au cours de laquelle elle aura ajouté trois titres à son palmarès.

En 2009[modifier | modifier le code]

Agnieszka Radwańska entame sa saison 2009 de la WTA par le tournoi de Sydney (Premier), où elle parvient en quarts de finale en battant notamment Daniela Hantuchová au 2e tour, mais sa défaite face à Elena Dementieva (2-6, 7-5, 4-6) ne lui permet pas d'accéder aux demi-finales. Elle s'incline ensuite dès le 1er tour face à l'Ukrainienne Kateryna Bondarenko à l'Open d'Australie, tournoi au terme duquel elle gagne toutefois une place au classement WTA et devient no 9 mondiale suite au forfait de Maria Sharapova, vainqueur en 2008.

En février, participant à l'Open GDF Suez, elle bat la jeune Alisa Kleybanova au 2e tour à l'issue d'un match éprouvant. Mais, blessée à la cuisse et grippée, elle est ensuite sèchement battue par une impressionnante Amélie Mauresmo en quart de finale sur le score de 2-6, 0-6. La semaine suivante, sa jeune sœur Urszula a raison d'elle à l'issue de leur première confrontation sur le circuit WTA à Dubaï dès le 1er tour ; elle atteint néanmoins la finale du tournoi en double avec sa partenaire Maria Kirilenko, où elles sont battues par la paire Cara Black/Liezel Huber. En mars, Agnieszka Radwańska participe à la première édition de l'Open de Monterrey au Mexique en qualité de tête de série no 1 ; elle hérite cependant d'un 1er tour difficile face à la Chinoise Li Na, qui remporte le match sur le score de 7-6, 4-6, 6-0.

Elle semble toutefois retrouver ses dispositions à Indian Wells en accédant aux quarts de finale après avoir battu Samantha Stosur, Aleksandra Wozniak et Ágnes Szávay ; sa route y est alors barrée par la jeune Russe Anastasia Pavlyuchenkova (7-6, 6-4). Ce parcours ne suffira néanmoins pas à la maintenir à la 10e place du classement de la WTA ; elle sort ainsi du top 10 près de neuf mois après y être entrée, période au cours de laquelle elle n'en sera jamais sortie. La semaine suivante, elle se hisse en huitième de finale de l'Open de Miami où elle est confrontée à Venus Williams ; elle cède la victoire à l'Américaine, non sans avoir remporté le premier set de la rencontre, sur le score de 6-4, 1-6, 4-6.

Sélectionnée en Fed Cup pour jouer les barrages du Groupe Mondial II avec l'équipe polonaise, elle remporte ses deux matchs face à Akiko Morigami et Ai Sugiyama, contribuant ainsi à la promotion de la Pologne dans ce groupe pour la première fois depuis la réorganisation de la Coupe en 1995.

Agnieszka Radwańska atteint par la suite successivement les quarts de finale de Stuttgart puis de Rome, où elle bat notamment au 3e tour la Serbe Ana Ivanović (6-1, 3-6, 6-4).

Agnieszka Radwańska à l'US Open 2009.

À Roland-Garros, la Polonaise rallie les huitièmes de finale où elle est vaincue par la gagnante du tournoi, Svetlana Kuznetsova (4-6, 6-1, 1-6) ; elle y réalise en outre sa meilleure performance en double en Grand Chelem en se qualifiant pour les quarts de finale en compagnie de sa sœur Urszula. Quelques semaines plus tard, la jeune joueuse réitère sa performance de l'an passé à Wimbledon en se hissant une nouvelle fois en quart de finale, en venant à bout notamment de la Chinoise Li Na au troisième tour. C'est Venus Williams, la tenante du titre, qui lui ferme les portes des demi-finales (6-1, 6-2).

Lors des tournois préparatoires à l'US Open, Agnieszka Radwańska est l'auteure de parcours relativement bons, avec notamment un quart de finale à Toronto. Blessée au poignet, elle s'incline cependant au 2e tour du tournoi américain du Grand Chelem, battue par Maria Kirilenko. Par la suite, l'Open de Tokyo en octobre la voit accéder à sa première demi-finale de la saison où elle est battue par Maria Sharapova (3-6, 6-2, 4-6) ; elle avait jusque là essuyé neuf échecs en quarts de finale depuis le mois de janvier. Continuant dans sa lancée, elle réalise la semaine suivante sa meilleure performance de la saison en atteignant la finale du tournoi de Pékin, l'un des plus importants de l'année (Premier Mandatory), en battant notamment Elena Dementieva et Marion Bartoli avant d'échouer face à Svetlana Kuznetsova (2-6, 4-6) ; elle retrouve grâce à son parcours le 10e rang mondial, mais doit se contenter d'une place de seconde remplaçante aux Masters de fin d'année. Elle y participe cependant suite aux forfaits de Dinara Safina puis de Vera Zvonareva, mais sa participation est, comme l'année précédente, sans enjeu puisqu'elle ne joue qu'un seul match qu'elle remporte face à la Biélorusse Victoria Azarenka (4-6, 7-5, 4-1, ab).

En 2010[modifier | modifier le code]

Pour commencer sa saison 2010, Agnieszka Radwańska s'aligne au tournoi de Sydney où, en raison d'un tableau très relevé, elle ne bénéficie pas du statut de tête de série malgré son classement (10e). Après une victoire sur Jill Craybas, elle inquiète la numéro 2 mondiale Dinara Safina en menant 5-0 au premier set, avant de s'incliner 5-7, 4-6.

Roland-Garros 2010

Lors du premier Grand Chelem de l'année où elle est tête de série no 10, elle passe les deux premiers tours avec succès en ne perdant que trois jeux ; elle échoue cependant au 3e tour face à l'Italienne Francesca Schiavone qui l'avait déjà battue à trois reprises par le passé. En double, son association avec Maria Kirilenko est davantage fructueuse : l'équipe atteint les demi-finales du tournoi, où elle est battue en trois sets par les no 1 mondiales, Cara Black et Liezel Huber. À l'issue de l'Open d'Australie, la Polonaise atteint son meilleur classement en double (32e).

Par la suite, elle atteint les demi-finales de l'Open de Dubaï ainsi que celles de l'Open d'Indian Wells, où ses amies Victoria Azarenka et Caroline Wozniacki mettent respectivement fin à son parcours dans ces deux tournois, après que la Polonaise s'est imposée face à Elena Dementieva en quart de finale du tournoi californien. Au 22 février, elle figure pour la première fois au 8e rang mondial du classement WTA. Agnieszka Radwańska poursuit son bon début de saison à Miami, où elle est éliminée en quart de finale par l'Américaine Venus Williams, comme l'année précédente ; elle continue en outre de jouer en double aux côtés de Maria Kirilenko, non sans succès.

La Polonaise lance sa saison sur terre battue avec relativement peu de succès, puisqu'elle se fait éliminer dès ses seconds matchs dans les tournois successifs de Stuttgart, Rome et Madrid, respectivement par Shahar Peer, Lucie Šafářová et Patty Schnyder ; elle atteint néanmoins les quarts de finale du tournoi madrilène en double aux côtés de Maria Kirilenko. La semaine précédant Roland-Garros, elle refuse par ailleurs de participer à l'Open de Varsovie, pourtant seule compétition WTA se déroulant dans son pays d'origine, car étant en conflit avec la direction du tournoi[2]. Elle échoue à Roland-Garros au 2e tour face à Yaroslava Shvedova.

Éliminée au premier tour du tournoi d'Eastbourne, Agnieszka Radwańska rallie en revanche les huitièmes de finale à Wimbledon, où elle échoue face à la Chinoise Li Na. De retour sur le circuit à Stanford après quelques semaines de pause, elle y atteint sa troisième demi-finale de la saison, mais Maria Sharapova lui barre la route de la finale, alors que la Polonaise avait très aisément remporté le premier set de la rencontre (6-1, 2-6, 2-6). Qu'importe cette défaite, la Polonaise atteint la semaine suivante la finale du tournoi de San Diego en ayant pour cela produit un excellent tennis ; elle y est battue par la Russe Svetlana Kuznetsova au terme d'un match de très bonne qualité.

Mais le succès n'est plus au rendez-vous par la suite : plusieurs éliminations prématurées la font retomber dans une relative mauvaise passe, notamment à Montréal et surtout à l'US Open, où elle est défaite au deuxième tour par la Chinoise Peng Shuai. Touchée par une fracture de fatigue au pied, elle ne parvient pas à réitérer son excellente fin de saison 2009 en échouant en quart de finale à Tokyo puis dès le premier tour à Pékin. Finalement, cette même blessure l'oblige à mettre un terme prématuré à sa saison, et à un repos de trois mois[3].

En 2011[modifier | modifier le code]

Roland-Garros 2011

Alors que sa blessure au pied contractée en fin de saison 2010 semblait contre-indiquer un retour sur les courts dès janvier, la Polonaise, estimant s'en être suffisamment rétablie, décide au dernier moment de confirmer sa participation à l'Open d'Australie. Sans préparation préalable, elle y atteint les quarts de finale à la surprise générale et pour la première fois depuis 2008, où elle est battue par la future vainqueur du tournoi, Kim Clijsters ; cette performance lui permet de réintégrer le top 10 en février. Elle confirme sa bonne forme en se hissant également en quarts de finale à Dubaï, avant d'entamer une légère chute au classement en ne parvenant pas à défendre ses points acquis à Indian Wells l'année précédente, malgré quatre balles de match finalement non concrétisées face à Victoria Azarenka en huitièmes de finale. En revanche, elle y atteint les demi-finales en double aux côtés de Daniela Hantuchová, avec qui elle remporte la semaine suivante le tournoi de Miami après en avoir été éliminée en quart de finale en simple.

Agnieszka Radwańska réalise par la suite une saison de terre battue meilleure que l'année précédente, en atteignant les demi-finales du tournoi de Stuttgart et les huitièmes de finales de Roland-Garros. Elle y montre surtout des progrès au service, qui font d'elle la 7e serveuse du tournoi parisien avec 11 aces réalisés en quatre matchs. À Wimbledon, elle est surprise par Petra Cetkovská au deuxième tour en trois manches, n'atteignant pas ainsi le troisième tour dans ce tournoi du Grand Chelem pour la première fois de sa carrière.

Après une pause de trois semaines et le début d'une collaboration avec un nouveau coach, Tomasz Wiktorowski, la Polonaise fait son retour sur les courts à Stanford et s'y incline en quart de finale face à Sabine Lisicki, mais remporte quelques jours plus tard son cinquième titre en carrière au tournoi de Carlsbad (ex-San Diego) au terme d'une excellente semaine et de victoires sur Daniela Hantuchová, Andrea Petkovic puis Vera Zvonareva, no 3 mondiale, en finale. Sur sa lancée, et malgré des douleurs à l'épaule droite, elle rallie les demi-finales à Toronto en battant à nouveau Vera Zvonareva en huitièmes, avant de céder face à Samantha Stosur (2-6, 7-5, 2-6). Sa bonne dynamique est néanmoins interrompue à l'US Open où son amie Angelique Kerber la défait en trois manches au deuxième tour seulement. Avec Daniela Hantuchová, elle y atteint en revanche les demi-finales en double.

Tokyo

À la fin du mois de septembre, Agnieszka Radwańska entame la saison asiatique de la meilleure des manières puisqu'elle remporte le tournoi de Tokyo en battant notamment Jelena Janković puis Victoria Azarenka en demi-finale avant de décrocher le titre une nouvelle fois face à Vera Zvonareva en finale. Elle réalise ensuite un doublé de choix puisqu'elle triomphe à Pékin la semaine suivante après des victoires sur Zheng Jie, Ana Ivanović, Flavia Pennetta et Andrea Petkovic pour s'adjuger le septième titre de sa carrière, le plus important jusqu'alors et son troisième de la saison; ce gros titre lui permet de réintégrer le top 10 pour y passer sa 90e semaine[4] en carrière dès le lendemain, et la laisse favorite pour la dernière place qualificative des Masters de fin de saison qu'elle obtient définitivement suite au forfait de Marion Bartoli en quarts de finale du tournoi de Moscou.

Pour sa première participation à part entière à une édition de Masters à Istanbul, Agnieszka Radwańska rate de peu une qualification pour les demi-finales: avec deux défaites face à Caroline Wozniacki puis Petra Kvitová mais une victoire glanée sur Vera Zvonareva (en ayant sauvé trois balles de match), la Polonaise ne se classe que 3e de sa poule en raison d'un ratio de jeux remportés légèrement inférieur à celui de la Russe. Agnieszka Radwańska achève néanmoins sa saison à ses meilleurs classements de simple comme de double, respectivement aux 8e et 16e places mondiales.

En 2012[modifier | modifier le code]

La Polonaise entame sa saison à Sydney, où elle se voit obligée de jouer dès le premier tour contre sa sœur Urszula. En quart de finale, elle bat pour la première fois une no 1 mondiale en exercice en s'octroyant la victoire face à son amie Caroline Wozniacki (3-6, 7-5, 6-2), mais elle s'incline en demi-finale face à Victoria Azarenka en trois manches. Quelques jours plus tard et malgré un premier tour difficile face à Bethanie Mattek-Sands, son parcours à l'Open d'Australie s'achève en quart de finale où elle est une nouvelle fois vaincue par Victoria Azarenka, future gagnante du tournoi.

Les semaines suivantes sont marquées par la poursuite d'un succès certain. En Fed Cup, Agnieszka Radwańska remporte tous ses matchs de simple mais son équipe échoue aux portes des barrages du groupe mondial II. La jeune Polonaise atteint par la suite les demi-finales d'un tournoi WTA pour la deuxième fois de la saison à Doha, où elle essuie une nouvelle défaite face à Victoria Azarenka, à la suite de laquelle elle critiquera une attitude douteuse chez son adversaire qui, selon elle, aurait exagéré l'impact d'une chute survenue pendant leur match[5]. Cela ne l'empêche pas de poursuivre sur sa lancée et de remporter son huitième titre à Dubaï en battant notamment Sabine Lisicki, Jelena Janković puis Julia Görges en finale ; cette victoire lui permet d'intégrer le top 5 mondial pour la première fois de sa carrière[6].

Jeux olympiques de Londres

Deux semaines plus tard, à Indian Wells, elle échoue de nouveau en quarts de finale face à Victoria Azarenka sur le score de 6-0, 6-2. Cette performance lui fait monter d'une place au classement WTA. Elle continue la tournée américaine avec le tournoi de catégorie Premier Mandatory, l'Open de Miami. Elle signe là le 9e titre de sa carrière, en battant Maria Sharapova en finale (7-5, 6-4). Cela lui permet de se rapprocher du top 3 mondial.

En juillet 2012, après avoir écarté Angelique Kerber au terme de sa première demi-finale dans un tournoi majeur, Agnieszka Radwańska se qualifie pour sa première finale de Grand Chelem qu'elle perd contre Serena Williams à Wimbledon (6-1, 5-7, 6-2). Une victoire lui aurait permis de devenir no 1 mondiale, mais elle atteint alors toutefois pour la première fois la deuxième place du classement WTA.

Qualifiée pour les Jeux olympiques de Londres en simple, ainsi qu'en double avec sa sœur Urszula, Agnieszka Radwańska est désignée porte-drapeau de la délégation polonaise[7]; elle s'incline néanmoins dès le premier tour face à Julia Görges.

La Polonaise connait ensuite une saison estivale en demi-teinte. Touchée à l'épaule d'une blessure récurrente, elle atteint néanmoins les quarts de finale à Montréal puis à Cincinnati, où elle est à chaque fois battue par Li Na sur des scores sans appel. À l'US Open, elle parvient à rallier les huitièmes de finale pour la première fois depuis 2008 mais l'Italienne Roberta Vinci met fin à son parcours.

Après une pause de quelques semaines, Agnieszka Radwańska atteint à nouveau la finale du tournoi de Tokyo après une nouvelle victoire convaincante sur Angelique Kerber, mais cède son titre face à Nadia Petrova (6-0 1-6 6-3). La semaine suivante, elle ne parvient pas à défendre son trophée de Pékin acquis la saison précédente et s'incline en quarts de finale face à la Chinoise Li Na.

Qualifiée pour les Masters, Agnieszka Radwańska manque de peu une victoire sur Maria Sharapova dans les phases de poules (7-5 5-7 5-7) mais bat la tenante du titre Petra Kvitová en deux manches, ainsi que l'Italienne Sara Errani au terme d'une rencontre très disputée de près de trois heures et demie, la plus longue des rencontres au meilleur des trois manches jamais jouées dans ce tournoi[8]. Pour la première fois de sa carrière, elle décroche sa place en demi-finale des Masters mais s'incline lourdement face à Serena Williams.

En 2013[modifier | modifier le code]

Dès l'entame du calendrier WTA, Agnieszka Radwańska remporte le tournoi d'Auckland face à Yanina Wickmayer puis celui de Sydney[9] face à Dominika Cibulková, après avoir vaincu Li Na en demi-finale. Elle conclut ces deux premières semaines en totalisant neuf victoires d'affilée sans aucune manche concédée, réalisant ainsi le meilleur début de saison de sa carrière.

Pour le premier tournoi du Grand Chelem de l'année, l'Open d'Australie, Radwańska commence par une victoire contre la Wild Card Bojana Bobusic et ne perd aucun set jusqu'en quart de finale, où elle rencontre à nouveau Li Na, mais la Chinoise prend finalement sa revanche pour s'imposer 7-5, 6-3[10].

La Polonaise continue sa saison sur dur à l'Open de Doha. Elle remporte son deuxième tour, puis se défait de la Serbe Ana Ivanović[11]. En quart, elle s'impose face à l'ancienne numéro 1 mondiale Caroline Wozniacki puis s'incline contre la tenante du titre Victoria Azarenka en demi-finale.

La semaine suivante, à Dubaï, Radwańska est battue en quart de finale par la Tchèque Petra Kvitová.

À Indian Wells, elle atteint les huitièmes de finale où elle perd, pour la première fois en cinq rencontres, contre la Russe Maria Kirilenko (6-1, 4-6, 7-5) [12].

Au tournoi de Miami, la Polonaise, tenante du titre, s'incline en demi-finale, où elle ne peut rien contre la numéro 1 mondiale Serena Williams, qui s'impose facilement 6-0, 6-3.

Pour son premier tournoi sur terre battue de la saison, la Polonaise joue l'Open de Madrid. Pour son entrée en lice, elle bat Tsvetana Pironkova, mais s'incline au deuxième tour contre l'espoir britannique Laura Robson (6-3, 6-1)[13].

La semaine d'après, à Rome, la Polonaise s'incline dès le deuxième tour contre la Roumaine Simona Halep.

Deux semaines plus tard, Radwańska joue les Internationaux de France de tennis. Après trois premiers tours vite expédiés, elle affronte en huitièmes de finale, pour la troisième fois de la saison, la Serbe Ana Ivanović, contre qui elle s'impose 6-2, 6-4. En quart de finale, elle se mesure à la finaliste en titre, l'Italienne Sara Errani, qui s'impose 6-4, 7-66.

Pour préparer Wimbledon, la Polonaise joue comme l'année précédente le tournoi d'Eastbourne, et comme l'année précédente, elle est battue au premier tour, par Jamie Hampton.

Au tournoi de Wimbledon, où Radwańska est finaliste en titre, elle débute son tournoi par une victoire expéditive[14] contre l'Autrichienne Yvonne Meusburger (6-1, 6-1) et s'impose au deuxième tour contre la Française Mathilde Johansson. Elle bat au troisième tour assez difficilement l'Américaine Madison Keys et en huitième de finale la Bulgare Tsvetana Pironkova[15]. En quarts, dans un match très serré, la Polonaise s'en sort en trois sets [16] face à Li Na et s'offre sa deuxième demi-finale en deux ans. Contre Sabine Lisicki en demie, dans un match marathon, l'Allemande s'impose finalement et prive la Polonaise de finale au tournoi londonien.

Au tournoi de Stanford, en tant que tête de série numéro 1, la Polonaise bat au premier tour Francesca Schiavone (6-4, 6-3), puis se défait de Varvara Lepchenko (7-62, 3-6, 6-3), et accède en finale en battant Jamie Hampton (6-3, 6-2). En finale, elle est opposée à Dominika Cibulková, qui s'empare du titre aux dépens de la Polonaise.

La semaine suivante, Agnieszka enchaîne avec Carlsbad et, après un premier tour bien négocié contre Daniela Hantuchova (6-3, 6-3), elle est défaite par l'Australienne Samantha Stosur en trois sets.

Au tournoi de Toronto, elle passe le deuxième tour et les 1/8èmes facilement respectivement contre Yanina Wickmayer et Sloane Stephens, puis bat Sara Errani (7-61, 7-5)[17] pour défier en demi-finale Serena Williams. Après une belle bataille, l'Américaine sort finalement victorieuse en deux sets (7-63, 6-4).

La semaine suivante, dernier tournoi de préparation avant l'US Open, au tournoi de Cincinnati, la Polonaise passe facilement le deuxième tour. En huitièmes, elle bat facilement Elena Vesnina (6-0, 6-2)[18]. En 1/4 de finale, alors qu'elle devait affronter Li Na, la Polonaise, endeuillée du décès de son grand-père, déclare forfait[19].

À l'US Open, Radwańska est opposée au premier tour à l'Espagnole Silvia Soler-Espinosa : elle s'impose 6-1, 6-4[20]. Au tour suivant, la Polonaise gagne contre María Teresa Torró Flor 6-0, 7-5[21]. Au troisième tour, elle affronte la Russe Anastasia Pavlyuchenkova et gagne son match difficilement 6-4, 7-61[22]. En huitième de finale, la Polonaise affronte la redoutable Ekaterina Makarova, contre qui elle s'incline une fois de plus en huitième de finale à New-York, battue 6-4, 6-4[23].

Deux semaines plus tard, Radwańska joue l'Open de Séoul pour le début de la tournée asiatique. Elle gagne facilement au premier tour, puis gagne en deux sets au second (6-2, 6-1)[24]. Elle joue la Russe Vera Dushevina en quarts, et elle gagne en deux sets maîtrisés (6-2, 6-0) et se qualifie pour sa huitième demi-finale de l'année. Elle gagne tranquillement sa demie contre l'Espagnole Lara Arruabarrena-Vecino (6-0, 6-2)[25]. En finale, elle retrouve Anastasia Pavlyuchenkova qu'elle avait battu au troisième tour de l'US Open. Après avoir perdu le premier set, la Polonaise fait la différence et s'impose 66-7, 6-3, 6-4 et remporte son troisième titre de la saison, le treizième de sa carrière[26].

Grâce à cette victoire, la Polonaise se qualifie pour son troisième Masters consécutif[27].

La semaine suivante, Agnieszka joue le tournoi de Tokyo. Elle s'impose pour son entrée en lice, puis gagne également face à la redoutable Dominika Cibulková en 1/8. En quarts, après une rencontre serrée, c'est Kerber qui sort victorieuse en deux sets (6-4, 6-4)[28] face à la Polonaise.

La Polonaise continue la tournée asiatique avec le tournoi Premier de Pékin. Après un premier tour compliqué, elle se rassure au second tour[29]. Match solide de la Polonaise en 1/8, remporté 6-0, 6-2[30]. En quarts, une nouvelle fois face à Kerber, qui l'avait battue la semaine passée à Tokyo, Radwańska prend sa revanche et s'impose au final 7-67, 6-4[31]. En demie, face à Serena Williams, contre qui elle n'a jamais gagné, la Polonaise s'incline 6-2, 6-2[32].

Au Masters de fin d'année, Radwańska tombe dans "la poule de la mort" avec Serena Williams (no 1), Petra Kvitová (no 5) et Angelique Kerber (no 8). Pour son premier match, la Polonaise s'incline face à la Tchèque (6-4, 6-4)[33]. Dans son deuxième match, Radwańska s'incline logiquement une nouvelle fois face à Serena Williams (6-2, 6-4)[34]. Pour son troisième et dernier match de poule, la Polonaise s'incline face à Angelique Kerber sur le score sans appel de 6-2, 6-2[35] et est donc éliminée du tournoi, avec un triste bilan de 3 défaites pour aucune victoire.

Agnieszka Radwańska termine l'année à la 5e place mondiale, avec un bilan de trois titres, une demi-finale à Wimbledon, et enfin un quart de finale à Roland-Garros et à l'Open d'Australie.

En 2014[modifier | modifier le code]

Agnieszka Radwańska débute sa saison 2014 à la Hopman Cup, à Perth, où elle est associée à Grzegorz Panfil. La paire atteint la finale, mais s'incline face à la France, composée de Jo-Wilfried Tsonga et d'Alizé Cornet[36].

La semaine suivante, à l'Open de Sydney où elle est tenante du titre, la Polonaise est éliminée dès son entrée en lice par l'Américaine Bethanie Mattek-Sands (7-5, 6-2)[37].

Pour le premier Grand Chelem de l'année, l'Open d'Australie, Agnieszka commence le tournoi contre la Kazakhe Yulia Putintseva, où elle laisse un set mais s'impose 6-0, 5-7, 6-2. Au deuxième tour, la Polonaise rencontre Olga Govortsova contre qui elle gagne 6-0, 7-5[38]. Qualifiée pour le troisième tour, la Polonaise poursuit sa route en s'imposant en trois sets face à la Russe Anastasia Pavlyuchenkova (5-7, 6-2, 6-2). En huitièmes, Agnieszka met fin au parcours de Garbine Muguruza 6-1, 6-3[39]. En quart de finale, elle affronte la tenante du titre Victoria Azarenka, contre qui elle s'impose à la surprise générale dans un match de très haut niveau, remporté 6-1, 5-7, 6-0[40]. Mais elle ne confirme pas en demi-finale, où elle s'incline sèchement face à Dominika Cibulková 6-1, 6-2.

Deux semaines plus tard, la Polonaise défend les couleurs de son pays en Fed Cup face à la Suède : elle gagne ses deux matchs en simple, face à Sofia Arvidsson (6-1, 6-1), puis Johanna Larsson (6-4, 6-1). Elle joue également le double avec Alicja Rosolska, et la paire s'impose 6-2, 6-2.

Agnieszka joue ensuite le tournoi de Doha. Au deuxième tour, elle se défait de la Roumaine Sorana Cîrstea (7-5, 6-0), puis profite de l'abandon de la Croate Mirjana Lucic-Baroni[41]. En quarts, elle remporte facilement son match face à la Belge Yanina Wickmayer 6-1, 6-2[42]. Elle s'incline cependant en demi-finale face à Simona Halep.

Elle est battue dès son entrée en lice au tournoi de Dubaï face à Flavia Pennetta[43].

En quête d'un premier trophée cette année, la Polonaise joue Indian Wells : elle atteint d'abord les quarts, où elle bat la Serbe Janković[44]. Elle prend sa revanche sur Simona Halep en demie, mais s'incline une nouvelle fois face à Flavia Pennetta en finale, blessée au genou gauche. Sa participation à Miami est remise en cause[45].

Mais la Polonaise joue finalement le tournoi, sa blessure se révélant moins grave que prévue. Elle s'impose facilement lors de son entrée en lice[46] et se qualifie également pour les huitièmes[47]. En quarts, face à Dominika Cibulková, elle s'incline en ayant eu 3 balles de match.

En avril, la polonaise joue le tout nouveau Open de Katowice, où elle bat successivement la tchèque Kristyna Pliskova (6-3, 6-2), puis Francesca Schiavone (6-4, 6-3), puis Yvonne Meusburger (6-4, 6-1)[48], mais chute contre Alizé Cornet (6-0, 2-6, 4-6) en demi-finale.

Le week-end suivant, la Polonaise défend pour la deuxième fois de l'année les couleurs de son pays, face à l'Espagne en Barrages. Après une première victoire sur Silvia Soler-Espinosa (6-2, 6-2)[49], elle apporte un deuxième point à la Pologne en gagnant contre María Teresa Torró Flor[50]. Comme face à la Suède en février, elle joue le double décisif avec Alicja Rosolska, et elles s'imposent 6-4, 6-2[51]. La Pologne jouera donc dans le Groupe Mondial I en 2015.

Agnieszka Radwańska commence alors sa saison sur terre au tournoi de Stuttgart. Après un premier match bien négocié face à Roberta Vinci[52], la Polonaise s'incline ensuite en quarts contre Maria Sharapova[53].

Une semaine plus tard, elle joue le tournoi de Madrid, toujours sur terre. Radwańska sort vainqueur d'un match piège au premier tour contre Eugenie Bouchard[54], puis arrive à battre Svetlana Kuznetsova au deuxième tour, au terme d'un match qui s'est conclu au tie-break du troisième set[55]. La Polonaise écarte sèchement Roberta Vinci (6-1, 6-1)[56] en hutièmes. Après s'être sortie d'un match piège en quarts face à Caroline Garcia, elle s'incline une nouvelle fois face à Maria Sharapova en demies.

La Polonaise continue sa tournée sur terre à Rome. Elle atteint les 1/4 pour la première fois depuis 2009 après avoir battu Paula Ormaechea au deuxième tour[57] puis Francesca Schiavone en huitièmes[58]. Elle échoue contre Jelena Janković (6-4, 6-4)[59].

À Roland-Garros, la Polonaise passe le premier tour[60], puis fait de même au deuxième[61] avant de connaître un gros coup d'arrêt au troisième tour face à la jeune Croate Ajla Tomljanović, où elle est battue (6-4, 6-4)[62].

Pour le début de la saison sur gazon, Agnieszka Radwańska joue comme tous les ans le tournoi d'Eastbourne et comme l'année passée, elle ne passe pas le premier tour, battue par la Russe Anastasia Pavlyuchenkova.

Radwańska enchaîne avec le troisième Grand Chelem de l'année, Wimbledon. Pour son premier match, la Polonaise expédie son adversaire, Andreaa Mitu (6-1, 6-2), puis en fait de même au second face à Casey Dellacqua[63] et au troisième contre Michelle Larcher de Brito[64]. En revanche, comme à Roland-Garros, elle connaît une nouvelle désillusion en Grand Chelem et se fait balayer par Ekaterina Makarova (6-3, 6-0)[65].

Afin de commencer sa préparation pour l'US Open, la Polonaise joue le Classic de Stanford ; son tournoi ne dure pas longtemps puisqu'elle se fait battre d'entrée par Varvara Lepchenko en trois sets.

Cependant, elle se reprend de belle manière à l'Open du Canada : elle remporte ses deux premiers matchs assez aisément face à Barbora Záhlavová Strýcová et Sabine Lisicki, puis frappe un grand coup en éliminant sèchement l'ancienne numéro 1 mondiale Victoria Azarenka (6-2, 6-2)[66]. Elle prend sa revanche sur Ekaterina Makarova en demies[67]. En finale, la Polonaise ne tremble pas face à Venus Williams, et remporte son premier titre de l'année, le premier au Canada[68][69].

Palmarès[modifier | modifier le code]

En simple dames[modifier | modifier le code]

En double dames[modifier | modifier le code]

En double mixte[modifier | modifier le code]

Parcours en Grand Chelem[modifier | modifier le code]

Parcours en « Premier Mandatory » et « Premier 5 »[modifier | modifier le code]

Découlant d'une réforme du circuit WTA inaugurée en 2009, les tournois WTA « Premier Mandatory » et « Premier 5 » constituent les catégories d'épreuves les plus prestigieuses, après les quatre levées du Grand Chelem.

Parcours aux Masters[modifier | modifier le code]

Parcours aux Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Parcours en Fed Cup[modifier | modifier le code]

Classements WTA[modifier | modifier le code]

Records et statistiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.wtatennis.com/news/article/2009337/title/junior-number-one-pro-number-what
  2. http://www.eurosport.pl/tenis/wta-warszawa/2010/radwanska-w-wawie-chamowa_sto2284479/story.shtml
  3. http://www.eurosport.pl/tenis/wta-pekin/2010/radwanska-juz-nie-zagra_sto2492013/story.shtml
  4. http://www.wtatennis.com/news/20111009/the-streak-continues-radwanska-wins-beijing_2256076_2476775
  5. http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Radwanska-en-colere-contre-azarenka/265844
  6. « Radwanska dans le Top 5 », sur eurosport.fr,‎ 25 février 2012
  7. « Annonce du PKO-Comité Olympique Polonais », sur pko.pl,‎ 9 juillet 2012
  8. « Radwanska survives, moves into semifinals », sur wtatennis.com,‎ 26 octobre 2012
  9. http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Radwanska-un-titre-eclair/341509
  10. http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Li-na-sort-radwanska/344316
  11. http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Radwansko-domine-ivanovic/350201
  12. http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Radwanska-eliminee/356487
  13. http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Robson-s-offre-radwanska/368915
  14. http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/A-radwanska-sans-pitie/381416
  15. http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Radwanska-s-en-sort/382938
  16. http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Radwanska-en-combattante/383112
  17. http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Radwanska-sort-errani/391682
  18. http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Radwanska-facile/393185
  19. http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Radwanska-abandonne/393221
  20. http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/A-radwanska-sans-souci/395877
  21. http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Radwanska-au-troisieme-tour/396372
  22. http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Radwanska-qualifiee/396986
  23. http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Radwanska-prend-la-porte/397773
  24. http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/A-radwanska-facile/402242
  25. http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Radwanska-en-finale/402789
  26. http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Passe-de-trois-pour-radwanska/403064
  27. http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Radwanska-et-sharapova-qualifiees/403453
  28. http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Kerber-sort-radwanska/404284
  29. http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Radwanska-en-8es/405767
  30. http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Radwanska-rejoint-kerber/406023
  31. http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Radwanska-rejoint-williams/406325
  32. http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Williams-malgre-la-douleur/406579
  33. http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Kvitova-bat-radwanska/411046
  34. http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/S-williams-en-patronne/411299
  35. http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Radwanska-eliminee/411528
  36. http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/La-pologne-en-finale/428964
  37. http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Radwanska-perd-son-titre/429974
  38. http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Radwanska-poursuit-sa-route/432468
  39. http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Radwanska-en-quarts/433756
  40. http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Radwanska-s-offre-azarenka/434189
  41. http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Radwanska-en-profite/441187
  42. http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Radwanska-rejoint-halep/441446
  43. http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Radwanska-eliminee/442830
  44. http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Radwanska-sort-jankovic/448733
  45. http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Radwanska-garde-espoir/450264
  46. http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Radwanska-bien-rentree/451058
  47. http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Radwanska-en-huitiemes/451556
  48. http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Radwanska-pour-cornet/456399
  49. http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Radwanska-lance-la-pologne/458299
  50. http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/La-pologne-repasse-devant/458546
  51. http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/La-pologne-finalement/458601
  52. http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Radwanska-debute-bien/459547
  53. http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Sharapova-sort-radwanska/459792
  54. http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/A-radwanska-qualifiee/462514
  55. http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Radwanska-au-mental/463130
  56. http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Radwanska-facile/463333
  57. http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Radwanska-facile/465062
  58. http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Radwanska-en-quarts/465392
  59. http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Jankovic-elimine-radwanska/465814
  60. http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/A-radwanska-sans-trembler/468161
  61. http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/C-est-bon-pour-radwanska/469201
  62. http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Radwanska-tombe-a-son-tour/469539
  63. http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/La-balade-de-radwanska/477188
  64. http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Radwanska-deroule/477965
  65. http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Agnieszka-radwanska-corrigee/478811
  66. http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Radwanska-ecarte-azarenka/488867
  67. http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Radwanska-ecarte-marakova/489154
  68. http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Radwanska-dompte-venus/489350
  69. http://www.eurosport.fr/tennis/wta-montreal/2014/wta-montreal-agnieszka-radwanska-bat-venus-williams-et-remporte-son-premier-titre-de-la-saison_sto4354789/story.shtml
  70. a, b, c, d et e Pour chaque tournoi, la date indiquée correspond à la première journée, en général un lundi.
  71. Épreuve ITF
  72. Radwańska remplace Ivanović (virus) qui se voit donc disqualifiée.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Navigation[modifier | modifier le code]

Classements WTA (8 septembre 2014)
Simple
Rang Évolution Nom Points
1 en stagnation Drapeau : États-Unis Serena Williams 9 430
2 en stagnation Drapeau : Roumanie Simona Halep 6 160
3 en augmentation Drapeau : République tchèque Petra Kvitová 5 926
4 en augmentation Drapeau : Russie Maria Sharapova 5 575
5 en stagnation Drapeau : Pologne Agnieszka Radwańska 5 380
6 en diminution Drapeau : République populaire de Chine Li Na 5 270
7 en augmentation Drapeau : Canada Eugenie Bouchard 4 545
8 en diminution Drapeau : Allemagne Angelique Kerber 4 400
9 en augmentation Drapeau : Danemark Caroline Wozniacki 4 305
10 en diminution Drapeau : Serbie Ana Ivanović 3 855
Double
Rang Évolution Nom Points
1 en stagnation Drapeau : Italie Sara Errani 10 050
1 en stagnation Drapeau : Italie Roberta Vinci 10 050
3 en stagnation Drapeau : République populaire de Chine Peng Shuai 7 785
4 en stagnation Drapeau : Taïwan Hsieh Su-Wei 7 745
5 en augmentation Drapeau : Russie Elena Vesnina 6 190
6 en augmentation Drapeau : Russie Ekaterina Makarova 6 170
7 en diminution Drapeau : Zimbabwe Cara Black 5 965
7 en diminution Drapeau : Inde Sania Mirza 5 965
9 en diminution Drapeau : Slovénie Katarina Srebotnik 4 785
10 en augmentation Drapeau : République tchèque Květa Peschke 4 535
Voir et éditer