Hana Mandlíková

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hana Mandlíková
(épouse Sedlak)
Hana Mandlíková
Carrière professionnelle
1978 – 1990
Pays Drapeau de la Tchécoslovaquie Tchécoslovaquie
Drapeau de l'Australie Australie
Naissance 19 février 1962 (52 ans)
Drapeau : Tchécoslovaquie Prague
Taille / poids 1,73 m (5 8) / 59 kg (130 lb)
Prise de raquette Droitière, revers à une main
Gains en tournois 3 235 852 $
Hall of Fame Membre depuis 1994
Palmarès
En simple
Titres 25
Finales perdues 24
Meilleur classement 3e (16/04/1984)
En double
Titres 19
Finales perdues 19
Meilleur classement 7e (21/12/1986)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple V (2) V (1) F (2) V (1)
Double 1/4 F (1) F (1) V (1)
Mixte 1/16 1/16 1/8
Titres par équipe nationale
Fed Cup 3 (1983, 1984, 1985)

Hana Mandlíková (née le 19 février 1962 à Prague) est une joueuse de tennis tchécoslovaque, devenue australienne en 1988.

Le plus souvent éclipsée par ses deux glorieuses rivales, Chris Evert et Martina Navrátilová, elle s'est néanmoins constitué un palmarès d'exception, riche notamment de quatre tournois du Grand Chelem. Entre 1982 et 1986, la Tchècoslovaque est ainsi la seule joueuse à s'être imposée dans un des quatre Majeurs, en dehors de Navrátilová et Evert, qu'elle a d'ailleurs toutes deux battues consécutivement à l'occasion de son triomphe à l'US Open en 1985.

Carrière tennistique[modifier | modifier le code]

Hana Mandlíková débute sa carrière professionnelle sur le circuit WTA en 1978, année où, à dix-sept ans, elle devient championne du monde junior et gagne son premier tournoi à Barcelone. En progrès rapides, elle remporte quatre titres en 1979 et six autres en 1980. En décembre 1980, elle décroche précisément, face à Wendy Turnbull, son premier titre du Grand Chelem à l'Open d'Australie, trois mois après avoir concédé une finale à l'US Open contre Chris Evert. Elle termine l'année numéro quatre mondiale.

En juin 1981, elle s'impose à Roland-Garros en prenant sa revanche sur Chris Evert en demi-finale[1]. Un mois plus tard à Wimbledon, elle parvient pour la quatrième fois consécutive en finale d'un tournoi du grand chelem mais échoue cette fois-ci face à Evert en deux sets. Plus inconstante en 1982, son seul coup d'éclat est une finale à l'US Open : victorieuse de la tenante du titre Tracy Austin en quart de finale, elle est à nouveau dominée par Chris Evert à la conclusion. Elle recule de la cinquième à la septième place à l'issue de la saison.

Au terme d'une année 1983 catastrophique (pas mieux que deux quarts en Grand Chelem et aucun titre WTA), la Tchécoslovaque ne figure plus parmi les dix meilleures joueuses du monde. Elle se ressaisit dès 1984 avec deux demi-finales à Roland-Garros et Wimbledon (respectivement éliminée par Navrátilová et Evert), cinq tournois WTA, et la troisième place mondiale derrière Evert et Navrátilová. Cette année-là, elle est l'une des deux seules joueuses, avec Helena Suková, à avoir réussi à battre l'incontestable numéro un mondiale Navrátilová.

C'est en 1985 qu'elle réalise la plus grande performance de sa carrière : à l'US Open, elle enlève le titre en triomphant successivement de ses deux indéfectibles rivales, Evert dans le dernier carré, puis Navrátilová lors d'une finale à suspense.

En 1986, si Navrátilová prend sa revanche en finale des Masters et de Wimbledon, Mandlíková y bat à chaque fois la numéro deux Chris Evert. À Roland-Garros, elle sauve une balle de match contre Steffi Graf en quart de finale, puis perd face à… Evert. Elle conclut l'année au quatrième rang, derrière l'étoile montante Graf. Elle s'illustre aussi en double dames, avec deux finales en Grand Chelem à Wimbledon et à l'US Open, ainsi qu'une victoire aux Masters avec sa partenaire Wendy Turnbull.

Elle remporte son dernier Majeur en 1987, en Australie. En l'absence de Graf et Evert, elle se défait de Navrátilová en deux manches.

À partir de 1988, où elle devient citoyenne australienne, Mandlíková est victime de blessures à répétition. Ses résultats déclinent alors brutalement. Jusqu'à sa retraite sportive à 28 ans, en juillet 1990, elle n'ajoute aucun titre en simple à son palmarès et quitte définitivement le top dix. En 1989, elle acquiert toutefois son unique tournoi du Grand Chelem en double dames, à Flushing Meadows aux côtés de Martina Navrátilová[2].

Dans les années 1990, elle devient l'entraîneur de Jana Novotná (réputée comme elle pour son mental fragile) qu'elle mène au succès à Wimbledon en 1998.

En 2005, les journalistes américains de Tennis Magazine ont élu Hana Mandlíková au 33e rang des « quarante plus grands champions de tennis de ces quarante dernières années » (hommes et femmes confondus), derrière Tracy Austin (32e) et devant Lleyton Hewitt (34e)[3].

Depuis sa retraite, elle élève ses enfants avec sa compagne[4].

Elle est membre du International Tennis Hall of Fame depuis 1994.

Palmarès[modifier | modifier le code]

En simple dames[modifier | modifier le code]

En double dames[modifier | modifier le code]

En double mixte[modifier | modifier le code]

Parcours en Grand Chelem[modifier | modifier le code]

Parcours aux Masters[modifier | modifier le code]

Parcours en Coupe de la Fédération[modifier | modifier le code]

Classements WTA[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mettant fin, à cette occasion, à une série de 72 succès consécutifs de l'Américaine sur terre battue…
  2. Elle avait auparavant échoué à trois reprises en finale (en 1984 à Roland-Garros avec Kohde-Kilsch, en 1986 à Wimbledon et à l'US Open avec Turnbull)
  3. (en) Liste complète et portraits des quarante lauréats sur le site officiel de Tennis MagazineSampras est premier, devant Navrátilová et Graf.
  4. Mandlikova to raise family with another woman, The Mail on Sunday
  5. a, b, c, d et e Pour chaque tournoi, la date indiquée correspond à la première journée, en général un lundi.
  6. Édition 1986 non disputée, l'épreuve se jouant de nouveau en janvier à partir de 1987.
  7. cette catégorie n'existe pas en 1986
  8. Épreuve ITF
  9. a, b, c, d, e et f L'Open d'Australie est organisé en décembre de 1978 à 1985.
  10. a, b et c L'Open d'Australie n'est pas organisé en 1986.
  11. a et b Pas de tableau double mixte à l’Open d'Australie de 1970 à 1985.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Navigation[modifier | modifier le code]