Andy Kaufman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Andy Kaufman (homonymie).

Andy Kaufman

Nom de naissance Andrew Geoffrey Kaufman
Naissance 17 janvier 1949
New York
Décès 16 mai 1984 (à 35 ans)
West Hollywood
Films notables Latka Gravas, Tony Clifton

Andrew Geoffrey Kaufman (17 janvier 194916 mai 1984) était un comédien et un artiste de performance. Souvent identifié comme artiste « comique », Kaufman ne s'est jamais prétendu tel. Dans un article du New York Times[1], il a déclaré :

« Je ne suis pas un comique, je ne raconte jamais de blagues... La promesse du comédien, c'est d'arriver à vous faire rire de lui... Ma seule promesse, c'est d'essayer de divertir du mieux que je peux. Je sais manipuler les réactions des gens. Il y a différentes sortes de rire. Le rire des tripes, c'est quand vous n'avez pas le choix, vous êtes obligés de rire. Le rire des tripes ne vient pas de l'intellect, et c'est beaucoup plus difficile à pratiquer pour moi maintenant que je suis connu. Ils se disent : "Wow, Andy Kaufman, ce type est vraiment marrant", mais je n'essaie pas d'être drôle, je veux simplement jouer avec leur tête. »

Il méprisait les blagues, ainsi que la « comédie » au sens où on l'entend généralement, et pratiquait plutôt une forme d'anti-humour, ou d'humour absurde et surréaliste.

Biographie[modifier | modifier le code]

Kaufman est né à New York, le 17 janvier 1949, dans une famille juive, fils aîné de Stanley et Janice Kaufman. Il grandit à Great Neck, Long Island, et se produisit sur scène dès l'âge de 7 ans. Il fit des études universitaires au Grahm Junior College[2] de Boston qui n'existe plus aujourd'hui. Sorti de l'université, il se produit en tant qu'artiste de « stand-up » dans de petits clubs de la côte est.

Carrière (temps forts)[modifier | modifier le code]

« Foreign Man » (« L'étranger »)[modifier | modifier le code]

Kaufman se fit tout d'abord remarquer avec un personnage connu sous le nom de « Foreign man » (« L'étranger »), qui prétendait venir de « Caspiar » (une île imaginaire de la Mer Caspienne). Sur la scène de différents clubs de comédie, ce personnage apparaissait, très intimidé, pour chanter en playback une seule phrase du générique de Mighty Mouse (célèbre dessin animé américain) : « Here I come to save the day », ou encore raconter quelques très mauvaises blagues et présenter de très mauvaises imitations (ex : Archie Bunker, Richard Nixon, etc.). Pour donner un exemple, il pouvait dire avec cet accent caractéristique (qu'on pourrait qualifier de « pseudo slavo-balkanico-danubien ») : "Je voudré imiter Mossio Jimmy Carter, le président des Zéta-Zouni". Il enchaînait alors avec le même accent : "Bonjour, je suis Mossio Carter, le président des Zéta-Zouni. Très merci boukou". Le public se trouvait devant un cruel dilemme : être outré par un si mauvais numéro, ou ressentir un sentiment d'empathie envers un pauvre artiste qui se mettait à pleurer sur scène après s'être fait huer. À ce stade, « Foreign Man » pouvait annoncer : "Et maintenon, je voudré imiter le Elvis Presley", annonce dont la seule évocation suffisait à faire rire l'assistance, tant les imitations précédentes étaient mauvaises... « Foreign Man » se tournait alors, dos au public, démarrait un lecteur de cassettes portatif et, pendant l'introduction d'un morceau d'Elvis, ôtait son manteau, se plaquait les cheveux en arrière avant de se retourner et se lancer dans une si bonne imitation que le « King » lui-même l'a choisie comme sa préférée[3].

Le public réalisait alors qu'il avait été dupé, procédé qui devint la marque de fabrique du comique de Kaufman.

« Latka »[modifier | modifier le code]

Kaufman fit évoluer le personnage de « Foreign Man » et le baptisa « Latka »[4]. Latka devait apparaître dans 114 épisodes du sitcom Taxi[5] sur la chaîne ABC. Le producteur Ed Weinberg explique : « Nous n'avions pas pensé à Andy avant de l'avoir vu. Mais, l'ayant vu, nous lui avons écrit un rôle » : version confirmée par Bob Zmuda (un des coauteurs attitrés de Kaufman) : « En fait, ils ont acheté le personnage de « Foreign Man » pour l'intégrer comme personnage dans Taxi en tant que « Latka ». » [6]. George Shapiro, le manager de Kaufman, encouragea Andy à prendre le rôle[7].

Détestant les sitcoms, Kaufman était plus que réticent à l'idée de participer à Taxi. Afin de donner du champ à son personnage, les scénaristes attribuèrent à Latka de multiples désordres de la personnalité qui permettaient à Kaufman d'incarner d'autres personnages, aléatoirement. Dans un épisode, le personnage de Kaufman arriva dans un état qui le faisait se comporter comme Alex Reiger, le personnage principal de la série, interprété par Judd Hirsch. Un autre personnage récurrent interprété par Kaufman dans la série fut « Vic Ferrari », un tombeur de femmes...

La série Taxi fut maintes fois récompensée, auréolée d'un succès populaire qui permit à Kaufman d'obtenir une forme de reconnaissance... en tant que « Latka ».

Durant cette période, lors des spectacles de Kaufman sur scène, le public s'attendait à le voir interpréter le très populaire personnage de Latka et pouvait même interpeler l'artiste sur scène pour le lui demander. Kaufman punissait alors le public en annonçant qu'il interrompait la représentation pour entamer une lecture de Gatsby le Magnifique, de Scott Fitzgerald. Le public riait, avant de réaliser que l'annonce était très sérieuse et que Kaufman allait réellement faire durer la lecture plusieurs heures, malgré la désertion d'une grande partie du public.

Dans la série, la femme de Latka, dénommée « Simka », fut incarnée par l'actrice comique Carol Kane.

« Tony Clifton »[modifier | modifier le code]

Autre très célèbre personnage de Kaufman : Tony Clifton, chanteur de salon et de piano-bar tout à fait outrancier. Tony Clifton « débuta » en première partie des spectacles de Kaufman avant de se produire sur scène pour ses propres concerts. Clifton pouvait être interprété indifféremment par Kaufman lui-même, son frère Michael ou son compère Bob Zmuda, ce qui donna lieu à une légendaire série de quiproquos autour du personnage.

Pendant une courte période, beaucoup étaient persuadés que Clifton était une personne réelle. Les journaux télévisés interviewaient Clifton en tant que première partie de Kaufman et Clifton devenait vite infâmant dès que le nom de « Kaufman » était cité. Clifton insistait pour dire que Kaufman faisait tout pour salir sa réputation, afin de gagner de l'argent et devenir célèbre sur son dos.

Tel qu'exigé par Kaufman comme condition à sa participation au sitcom Taxi, Clifton fut invité pour un « guest » dans la série. À peine arrivé sur le plateau, Clifton poussa une colère noire avant de se faire expulser du tournage par des agents de sécurité.

À la grande satisfaction de Kaufman, l'incident fut rapporté dans les journaux locaux.

Carnegie Hall (« Milk and cookies » show)[modifier | modifier le code]

Lors de ce spectacle mémorable donné au Carnegie Hall, Kaufman débuta en invitant sa « grand-mère » à assister au spectacle, assise sur une chaise au bord de la scène. À la fin du show, la prétendue grand-mère se leva, ôta son masque et se révéla n'être autre que le comédien Robin Williams (ami de Kaufman) déguisé. Kaufman fit par ailleurs intervenir une dame âgée (nommée Eleanor Cody Gould) qu'il fit danser jusqu'au malaise. La dame tomba morte sur scène. Kaufman réapparut alors, paré d'une coiffe d'Indien d'Amérique, procéda à des invocations et des danses autour de son corps, ce qui eut pour effet de la « ressusciter ».

Mais le spectacle reste surtout célèbre pour sa conclusion, lors de laquelle Kaufman invita tout le public à partager avec lui des biscuits et du lait (« Milk and cookie », la collation traditionnelle des enfants américains). Le public sortit et découvrit médusé que 35 cars attendaient à l'extérieur pour les emmener effectivement dans des hangars aménagés où un verre de lait et des biscuits attendaient chacun. Kaufman invita alors tous ceux qui souhaitaient le rencontrer à le rejoindre le lendemain matin à bord d'un Staten Island Ferry où le spectacle de la veille continua...

Au-delà du « stand-up » et de son rôle dans Taxi, c'est pour ce type de spectacle que Kaufman est le plus connu.

« Andy's Funhouse »[modifier | modifier le code]

Comme autre condition à sa participation au sitcom Taxi, Kaufman exigea qu'on lui accordât une émission spéciale, ce fut Andy's Funhouse, concept basé sur un spectacle habituel (créé alors qu'il était à l'université). L'émission fut enregistrée en 1977 mais ne fut diffusée qu'en août 1979 sur ABC[8].

L'émission présentait la plupart des fameux numéros de Kaufman, notamment Foreign Man/Latka et son imitation d'Elvis, ainsi qu'une foule de numéros originaux. Un de ces numéros consistait en un vrai-faux écran figé (semblant indiquer que la diffusion avait été interrompue). Les responsables de la chaîne ABC s'en trouvèrent fort mal à l'aise, redoutant que les téléspectateurs changent de chaîne, ce qui était précisément l'effet comique recherché par Kaufman.

L'incident « Fridays »[modifier | modifier le code]

En 1981, Kaufman fit trois apparitions[9] dans l'émission de variété Fridays, sur la chaîne ABC (comparable à SNL). La première intervention de Kaufman dans l'émission fut la plus mémorable.

Un des sketchs mettait en scène quatre personnes au restaurant qui tour à tour s'éclipsaient aux toilettes pour fumer du cannabis. En pleine diffusion, Kaufman sortit de son personnage et refusa de dire son texte, arguant du fait qu'il trouvait déplacé de rire d'un sujet si grave. Les autres comédiens de la scène se trouvèrent dans une situation des plus inconfortables, en plein direct télévisé. En réponse, Michael Richards sortit du champ des caméras pour revenir avec plusieurs cartons-prompteurs qu'il jeta furieusement dans l'assiette de Kaufman, ce à quoi Andy répliqua en lui balançant un verre plein d'eau à la figure. L'invité vedette de l'émission Jack Burns déboula sur scène, il s'ensuivit un pugilat sous l'œil des caméras, finalement interrompu par une coupure publicitaire. On découvrit plus tard qu'il s'agissait d'un canular — duquel tous les comédiens n'étaient pourtant pas au courant — ce que Kaufman nia farouchement pour ajouter à la confusion générale.

Kaufman apparut néanmoins la semaine suivante pour présenter des excuses au public. Quelques semaines plus tard cette année-là, Kaufman participa à l'émission comme invité vedette. À un certain moment du show, il invita Kathie Sullivan (chanteuse de Jazz et Gospel) à le rejoindre sur scène pour chanter quelques chansons de Gospel. Kaufman annonça alors qu'ils étaient sur le point de se marier, avant de faire part au public de sa toute nouvelle prise de conscience de sa foi en Jésus ; encore un canular.

Champion de Catch « mixte »[modifier | modifier le code]

Enfant, Kaufman admirait beaucoup les catcheurs professionnels et leur univers. Pendant un temps, Kaufman intégra à ses spectacles un numéro lors duquel il catchait contre des femmes et se proclama « Champion du Monde de Catch mixte ». Il offrit une récompense de 1 000 $ à toute femme qui parviendrait à le battre.

À la suite d'un défi lancé par le catcheur vedette Jerry "The King" Lawler, Kaufman se décida finalement à monter sur le ring pour affronter un homme : Lawler lui-même. C'est lors de ce combat que Lawler effectua sur Kaufman la prise de catch dite du « marteau-pilon » (« piledriver »), à la suite de laquelle Kaufman eut prétendument le cou cassé. Après cet épisode, Kaufman ne se déplaçait plus sans une minerve, insistant sur le fait que sa blessure était bien réelle. La spectaculaire « dispute » entre Kaufman et Lawler (faite de déclarations menaçantes et d'intimidations, tout à fait dans l'esprit du catch) se poursuivit des années, incluant une fameuse rixe télévisuelle, en 1982, sur le plateau de l'émission Late Night with David Letterman.

Il fut révélé plus tard que la célèbre dispute entre Kaufman et Lawler, ainsi que leurs combats de catch avaient été mis en scène, alors qu'ils étaient amis dans la vie. La vérité sur cette mise en scène fut pourtant gardée secrète pendant plus de dix ans après la mort de Kaufman, jusqu’à la diffusion du documentaire A Comedy Salute to Andy Kaufman sur NBC en 1995. La personne qui révéla cette mise en scène se trouve être Jim Carrey (né un 17 janvier lui aussi), qui, plus tard, interpréta le rôle de Kaufman dans le film de Miloš Forman Man on the Moon (1999).

Au cours d'une interview au Memphis Flyer, Lawler expliqua avoir improvisé au cours de leur premier combat de catch, ainsi que lors de l'incident sur le plateau de Letterman. Bien que des représentants de l'hôpital Saint-Francis — où Kaufman fut examiné à la suite de leur combat initial — aient affirmé que sa blessure au cou était réelle, Lawler révéla en détail dans sa biographie parue en 2002 comment leur était venue l'idée de cette mise en scène et la façon dont ils purent la garder secrète.

Kaufman continua à défendre son titre de « Champion du Monde » dans l'enceinte du « Mid-South Coliseum » à Memphis, Tennessee. Il offrit une récompense supplémentaire (aux 1 000 $ initialement promis), promettant à la femme qui parviendrait à le battre qu'elle pourrait l'épouser, et qu'il se raserait la tête.

Participations[modifier | modifier le code]

Kaufman s'est fait un nom en participant comme invité à l'émission de la chaîne NBC Saturday Night Live, débutant lors de l'émission inaugurale du 1er octobre 1975, puis y participant encore à 14 reprises[10]. Au cours de ces apparitions, il présentait des numéros habituels tirés de ses spectacles de comédie, comme le Mighty Mouse, « Foreign Man », ou l'imitation d'Elvis. Après avoir exaspéré le public avec son numéro de catch contre des femmes, les téléspectateurs de SNL furent appelés à voter par téléphone pour décider si Andy devait toujours faire partie de l'émission ou non. Une majorité de téléspectateurs votèrent pour son retrait, mais on n'a jamais su s'il s’agissait d'un canular ou pas. Kaufman fit une dernière apparition (enregistrée) dans l'émission, reconnaissant la décision du public à laquelle il déclara se plier en restant à l'écart de l'émission.

Parmi les participations télé les plus notables de Kaufman, on trouve un certain nombre d'apparitions dans l'émission initiale du The David Letterman Show en 1980, ainsi que 11 apparitions au Late Night with David Letterman en 1982 et 1983[11], dont une au cours de laquelle il prétendait être devenu SDF et réclama de l'argent au public, ainsi qu'une autre au cours de laquelle il présenta ses « enfants adoptés », lesquels se révélèrent en fait être trois adultes afro-américains.

Kaufman fit quelques apparitions dans des long-métrages cinéma, dont le premier fut God Told Me To en 1976, dans lequel il incarnait un policier meurtrier. Il participa à plusieurs autres films, incarnant notamment un télévangéliste dans le film In God We Tru$t (1980).

Laurie Anderson a collaboré avec Kaufman dans les années 1970, participant à plusieurs de ses spectacles. Laurie Anderson fait référence à ces performances dans son album de 1995 : The Ugly One with the Jewels.

Mort[modifier | modifier le code]

Andy Kaufman est mort à Los Angeles, le 16 mai 1984, d'insuffisance rénale causée par des métastases cancéreuses issues d'une variante rare de cancer des poumons. Il est enterré au cimetière Beth David à Elmont. Le diagnostic de sa maladie fut initialement porté en décembre 1983 après que plusieurs membres de la famille (lors d'un dîner de Thanksgiving), se sont inquiétés face à sa toux persistante. Malgré le pronostic fatal de son médecin, Kaufman ne cessa de combattre la maladie, du diagnostic jusqu’à sa mort. Malgré un traitement massif de radiothérapie, le cancer s'est rapidement propagé. Son ultime démarche thérapeutique pour lutter contre la maladie le conduisit aux Philippines en mars 1984 pour subir une opération de « chirurgie psychique ».

Kaufman ayant toujours gardé le secret sur son état de santé (quasiment jusqu'au jour de sa mort), beaucoup de fans ont douté de la réalité de sa mort, pensant qu'il s'agissait encore une fois d'une mise en scène kaufmanienne. Les rumeurs selon lesquelles Kaufman serait toujours vivant remontent au lendemain même de sa mort, lorsqu'un auditeur a appelé la très populaire émission de radio de Howard Stern pour annoncer que la mort de Kaufman était un canular. Les amis et la famille de Andy précisèrent qu'il ne fumait quasiment jamais, ne buvait que très occasionnellement et qu'il était végétarien. À cette époque, le cancer des poumons était considéré comme extrêmement rare chez les non-fumeurs, ainsi que chez les sujets de moins de 50 ans.

Kaufman lui-même avait annoncé que s'il en venait à mettre en scène sa propre mort, il réapparaîtrait alors 20 ans plus tard, jour pour jour. Le 16 mai 2004, ses amis survivants organisèrent une fête sur le thème de « Bienvenue à la maison Andy », mais Kaufman n'y fut pas présent personnellement.

Après sa mort l'existence d'une fille de Kaufman fut révélée : Marie, qui fut abandonnée puis adoptée. Elle n'a jamais connu son père biologique.

Retours prétendus[modifier | modifier le code]

Andy Kaufman aurait dit à un grand nombre de personnes (dont Bob Zmuda) qu'il souhaitait simuler sa propre mort avant sa mort réelle. Ces allégations ont conduit de nombreux fans à croire qu'il était toujours vivant.

Au moment de sa mort, Kaufman travaillait sur un scénario qui concernait un personnage prétendant être atteint d'un cancer du poumon et qui simulait sa propre mort. Par ailleurs, Kaufman perdit tous ses cheveux avant sa mort, ce qu'on imaginait dû à la radiothérapie. Cependant, selon le site AndykaufmanLives.com (« Andy Kaufman est vivant »), la fiancée d'Andy affirma lui avoir rasé les cheveux avec un rasoir. La sœur d'Andy déclara après sa mort qu'elle trouvait bizarre le fait que le médecin qui avait annoncé le diagnostic à la famille portait des chaussures de tennis, ce qui provoqua un débat parmi les fans sur le fait de savoir si Andy n'avait pas engagé un ami comédien pour jouer le rôle du docteur.

Il existe de nombreuses rumeurs de cette sorte autour de la mort d'Andy et le film Man on the Moon fait référence à certaines d'entre elles, finissant même sur une fin ouverte dans laquelle, selon les interprétations, Andy pourrait (ou pas) être toujours en vie. Bob Zmuda a ironiquement reconnu les rumeurs de canular concernant la mort d'Andy, admettant que Kaufman et lui avait bien discuté de la simulation de sa mort à plusieurs reprises, allant jusqu’à dire qu'Andy était « obsédé par cette idée », mais Zmuda a toujours maintenu qu'Andy était réellement mort. Zmuda affirme ne pas penser qu'Andy puisse se montrer assez cruel pour passer tant de temps sans prendre contact avec sa famille s'il était toujours vivant. Cependant, Zmuda a pu exprimer l'idée selon laquelle Andy aurait simulé sa mort en 1984, mais serait mort depuis, d'une autre cause.

Comme exemple du type de canular ou plaisanterie perpétuée à propos de la mort de Kaufman, on trouve un blog, créé le 16 mai 2004, qui prétend être une chronique du retour de Kaufman[12]. L'auteur du blog s'est révélé n'être autre que Steve Rocco (dont l'hebdomadaire OC Weekly a laissé entendre qu'il s'agissait de Kaufman lui-même[13]).

Rocco, qui gère un certain nombre de sites relatifs à Kaufman, sur lesquels il utilise de nombreux pseudonymes, prétend être en possession de preuves irréfutables selon lesquelles Kaufman serait toujours en vie. Il a publié certaines de ces prétendues « preuves » en ligne, dont des photos d'albums de famille de Kaufman. Cet épisode a conduit certains fans à croire que Rocco travaillait pour Bob Zmuda (qui aurait pu être en possession d'objets personnels de Kaufman) et que le site AndyKaufmanLives.com serait une sorte de « jeu », créé pour honorer la mémoire de Kaufman dans un style très kaufmanien, fait pour procurer à ses fans une source de divertissement et d'inspiration. Le site AndyKaufmanLives.com comporte de nombreux autres indices et « plaisanteries d'initiés » dont certaines sont détaillées sur le site de OC Weekly[14].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Comme acteur[modifier | modifier le code]

Comme scénariste[modifier | modifier le code]

Comme compositeur[modifier | modifier le code]

Comme producteur[modifier | modifier le code]

Récompenses et nominations[modifier | modifier le code]

Anecdotes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. The New York Times
  2. See their web page.
  3. Elvis bio on IMDB
  4. Le nom « Latka » fait référence à certaines « crêpes de pommes-de-terre » communément consommées lors de la fête juive de Hannukah.
  5. Taxi
  6. "Andy Kaufman Oral History"
  7. Lost in the Funhouse: The Life and Mind of Andy Kaufman, Bill Zehme (2001), p. 6.
  8. Andy's Funhouse
  9. Kaufman dans Fridays.
  10. Kaufman on SNL
  11. Late Night with David Letterman
  12. Andy Kaufman Returns blog
  13. OC Weekly a prétendu que Rocco (actuellement membre du conseil d'administration de l'école Orange Unified School District) était Andy Kaufman. Voir OC Weekly, "Will The Real Steve Rocco Please Stand Up?"
  14. OC Weekly website discussing the in-jokes on andykaufmanlives.com
  15. (en) Grand Theft Auto: Vice City Easter Egg
  16. (en) « BBC online, June 25, 2003 », Bbc.co.uk (consulté le 10 février 2010)
  17. (en) « The Life and Mind of Andy Kaufman », Andykaufman.jvlnet.com (consulté le 10 février 2010)
  18. IMDB poll on celebrities faking their own deaths

Source[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Français[modifier | modifier le code]

Anglais[modifier | modifier le code]